Forum catholique l'Imitation de Jésus-Christ

Bienvenue sur le Forum catholique
l'Imitation de Jésus-Christ!

Ce forum est un lieu d'échanges dédié à l'approfondissement de la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ.

On peut y partager des témoignages personnels, proposer des méditations, se questionner sur la Bible et les différents enseignements de l'Église catholique, demander et apporter de l'aide dans le cheminement de l'âme vers Dieu, etc.

Forum d'échanges visant à approfondir la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ


    Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...

    Partagez
    avatar
    Carmila

    Féminin Messages : 1967
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Saint intercesseur : Vierge Marie, Saint-Joseph, Saint Antoine de Padou

    Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...

    Message par Carmila le Ven 3 Fév - 22:06

    En effet Songeur
    si elle pouvait revenir parler je ne sais ce q'elle dirait à ses filles.


    _________________


    ColombeEucharistieMarie


    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5185
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...

    Message par Gilles le Lun 6 Fév - 21:04





    En plein centre d'Accra, les morts reposent sous les déchets

    Seigneur prends piti


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5185
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...

    Message par Gilles le Ven 17 Fév - 1:58

    15 février 2017


    Tunisie: Un cimetière chrétien profané

    Le cimetière chrétien de Sfax, en Tunisie, a été profané le 12 février dernier. Plusieurs croix surmontant des pierres tombales ont été sciées, un mur du cimetière tagué par la première partie de la Chahada (profession de foi musulmane).

    Deux jours après les faits, l’ambassade de France à Tunis a «exprimé son émotion» dans un communiqué, déplorant «cette atteinte au respect dû aux morts, quelques soit leur confession». Les vandales n’ont pas été identifiés. D’après le site tunisienumerique.com, l’Association tunisienne de soutien des minorités (ATSM) a publié un communiqué dénonçant «les agressions répétitives contre les symboles des minorités religieuses en Tunisie».

    Source : Tunisie: Un cimetière chrétien profané - L'Info Évangélique


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5185
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...

    Message par Gilles le Sam 18 Fév - 20:25



    CONGRÉGATION POUR LA DOCTRINE DE LA FOI
    Instruction
    Ad resurgendum cum Christo

    sur la sépulture des défunts
    et la conservation des cendres en cas d’incinération
     
    1. Pour ressusciter avec le Christ, il faut mourir avec le Christ, il faut « quitter ce corps pour aller demeurer auprès du Seigneur » (2 Co 5). Dans son Instruction Piam et constantem du 5 juillet 1963, le Saint-Office avait demandé de « maintenir fidèlement la coutume d’ensevelir les corps des fidèles », précisant toutefois que l’incinération n’est pas « contraire en soi à la religion chrétienne » et qu’on ne devait plus refuser les sacrements et les obsèques à ceux qui demandaient l’incinération, à condition qu’un tel choix ne soit pas motivé par « une négation des dogmes chrétiens, dans un esprit sectaire, ou par haine contre la religion catholique ou l’Église »[1]. Ce changement de la discipline ecclésiastique a été ensuite inséré dans le Code de droit canonique (1983) et le Code des Canons des Églises orientales (1990).

    Depuis lors, la pratique de l’incinération s’est sensiblement répandue dans de nombreuses nations, mais, dans le même temps, se sont aussi diffusées de nouvelles idées en contradiction avec la foi de l’Église. Après avoir dûment consulté la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements, le Conseil pontifical pour les textes législatifs et de nombreuses Conférences épiscopales et Synodes des évêques des Églises orientales, la Congrégation pour la doctrine de la foi a jugé opportun de publier une nouvelle Instruction pour réaffirmer les raisons doctrinales et pastorales de la préférence pour l’inhumation des corps ; elle voudrait aussi établir des normes portant sur la conservation des cendres en cas d’incinération.

    2. La résurrection de Jésus est la vérité suprême de la foi chrétienne, prêchée comme une partie essentielle du mystère pascal depuis les origines du christianisme : « Je vous ai donc transmis en premier lieu ce que j’avais moi-même reçu, à savoir que le Christ est mort pour nos péchés selon les Écritures, qu’il a été mis au tombeau, qu’il est ressuscité le troisième jour selon les Écritures, et qu’il est apparu à Céphas, puis aux Douze » (1 Co 15, 3-4).

    Par sa mort et sa résurrection, le Christ nous a libérés du péché et nous a ouvert l’accès à une nouvelle vie : « Le Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, afin que nous vivions nous aussi d’une vie nouvelle » (Rm 6, 4). En outre, le Christ ressuscité est le principe et la source de notre résurrection future : « Le Christ est ressuscité d’entre les morts, prémices de ceux qui se sont endormis. […] De même, en effet, que tous meurent en Adam, ainsi tous revivront dans le Christ » (1 Co 15, 20-22).

    S’il est vrai que le Christ nous ressuscitera « au dernier jour », il est vrai aussi que, d’une certaine façon, nous sommes déjà ressuscités avec Lui. En effet, par le baptême, nous sommes plongés dans la mort et la résurrection du Christ, et assimilés à lui sacramentellement : « Ensevelis avec lui lors du baptême, vous êtes aussi ressuscités avec lui, parce que vous avez cru en la force de Dieu qui l’a ressuscité des morts » (Col 2, 12). Unis au Christ par le baptême, nous participons déjà réellement à la vie du Christ ressuscité (cf. Ep 2, 6).


    Grâce au Christ, la mort chrétienne a un sens positif. Dans la liturgie, l’Église prie ainsi : « Pour tous ceux qui croient en toi, Seigneur, la vie n’est pas détruite, elle est transformée ; et lorsque prend fin leur séjour sur la terre, ils ont déjà une demeure éternelle dans les cieux »[2]. Par la mort, l’âme est séparée du corps, mais, dans la résurrection, Dieu rendra la vie incorruptible à notre corps transformé, en le réunissant à notre âme. Même de nos jours, l’Église est appelée à proclamer la foi en la résurrection : « La foi des chrétiens, c’est la résurrection des morts : y croire, c’est ressusciter »[3].

    3. Suivant la tradition chrétienne immémoriale, l’Église recommande avec insistance que les corps des défunts soient ensevelis dans un cimetière ou en un lieu sacré[4].

    En souvenir de la mort, de la sépulture et de la résurrection du Seigneur, mystère à la lumière duquel se manifeste le sens chrétien de la mort[5], l’inhumation est d’abord et avant tout la forme la plus idoine pour exprimer la foi et l’espérance dans la résurrection du corporelle[6].
    Comme mère, l’Église accompagne le chrétien lors de son pèlerinage terrestre ; dans le Christ, elle offre au Père le fils de sa grâce et remet sa dépouille mortelle à la terre, dans l’espérance qu’il ressuscitera dans la gloire[7].

    En ensevelissant les corps des fidèles, l’Église confirme la foi en la résurrection de la chair[8] et veut mettre l’accent sur la grande dignité du corps humain, en tant que partie intégrante de la personne, dont le corps partage l’histoire[9]. Elle ne peut donc tolérer des attitudes et des rites impliquant des conceptions erronées de la mort, considérée soit comme l’anéantissement définitif de la personne, soit comme un moment de sa fusion avec la Mère-nature ou avec l’univers, soit comme une étape dans le processus de réincarnation, ou encore comme la libération définitive de la “prison” du corps.

    En outre, la sépulture dans les cimetières ou dans d’autres lieux sacrés répond de manière adéquate à la piété ainsi qu’au respect dus aux corps des fidèles défunts qui, par le baptême, sont devenus temple de l’Esprit Saint et qui ont été « comme les instruments et les vases dont l’Esprit s’est saintement servi pour opérer tant de bonnes œuvres »[10].

    Tobie, le juste, est loué pour les mérites acquis devant Dieu en ensevelissant les morts[11], un acte que l’Église considère comme une œuvre de miséricorde corporelle[12].

    Enfin, la sépulture des corps des fidèles défunts dans les cimetières ou autres lieux sacrés favorise le souvenir ainsi que la prière de la famille et de toute la communauté chrétienne pour les défunts, sans oublier la vénération des martyrs et des saints.

    Grâce à la sépulture des corps dans les cimetières, dans les églises ou les espaces réservés à cet usage, la tradition chrétienne a préservé la communion entre les vivants et les morts, et s’est opposée à la tendance à dissimuler ou à privatiser l’événement de la mort ainsi que la signification qu’il revêt pour les chrétiens.

    4. Là où des raisons de type hygiénique, économique ou social poussent à choisir l’incinération – choix qui ne doit pas être contraire à la volonté expresse ou raisonnablement présumée du fidèle défunt –, l’Église ne voit pas de raisons doctrinales pour prohiber cette pratique. En effet, l’incinération du cadavre ne touche pas à l’âme et n’empêche pas la toute-puissance divine de ressusciter le corps ; elle ne contient donc pas, en soi, la négation objective de la doctrine chrétienne sur l’immortalité de l’âme et la résurrection des corps[13].

    L’Église continue d’accorder la préférence à l’inhumation des corps, car celle-ci témoigne d’une plus grande estime pour les défunts ; toutefois, l’incinération n’est pas interdite, « à moins qu’elle n’ait été choisie pour des raisons contraires à la doctrine chrétienne »[14].

    Lorsqu’il n’existe pas de motivations contraires à la doctrine chrétienne, l’Église accompagne, après la célébration des obsèques, le choix de l’incinération avec d’opportunes directives liturgiques et pastorales, en veillant surtout à éviter toute forme de scandale ou d’indifférentisme religieux.

    5. Si, pour des raisons légitimes, l’on opte pour l’incinération du cadavre, les cendres du défunt doivent être conservées normalement dans un lieu sacré, à savoir le cimetière ou, le cas échéant, une église ou un espace spécialement dédié à cet effet par l’autorité ecclésiastique compétente.

    Dès l’origine, les chrétiens ont désiré que leurs défunts fissent l’objet de l’intercession et du souvenir de la communauté chrétienne. Leurs tombes sont devenues des lieux de prière, de mémoire et de réflexion. Les fidèles défunts font partie de l’Église qui croit en la communion « de ceux qui sont pèlerins sur la terre, des défunts qui achèvent leur purification, des bienheureux du ciel, tous ensemble formant une seule Église »[15].

    La conservation des cendres dans un lieu sacré peut contribuer à réduire le risque de soustraire les défunts à la prière et au souvenir de leur famille et de la communauté chrétienne. De la sorte, on évite également d’éventuels oublis et manques de respect qui peuvent advenir surtout après la disparition de la première génération, ainsi que des pratiques inconvenantes ou superstitieuses.

    6. Pour les motifs énumérés ci-dessus, la conservation des cendres dans l’habitation domestique n’est pas autorisée. C’est seulement en cas de circonstances graves et exceptionnelles liées à des conditions culturelles à caractère local que l’Ordinaire, en accord avec la Conférence épiscopale ou le Synode des évêques des Églises orientales, peut concéder l’autorisation de conserver des cendres dans l’habitation domestique. Toutefois, les cendres ne peuvent être distribuées entre les différents cercles familiaux, et l’on veillera toujours à leur assurer des conditions respectueuses et adéquates de conservation.

    7. Pour éviter tout malentendu de type panthéiste, naturaliste ou nihiliste, la dispersion des cendres dans l’air, sur terre, dans l’eau ou de toute autre manière, n’est pas permise ; il en est de même de la conservation des cendres issues de l’incinération dans des souvenirs, des bijoux ou d’autres objets. En effet, les raisons hygiéniques, sociales ou économiques qui peuvent motiver le choix de l’incinération ne s’appliquent pas à ces procédés.

    8. Dans le cas où le défunt aurait, de manière notoire, requis l’incinération et la dispersion de ses cendres dans la nature pour des raisons contraires à la foi chrétienne, on doit lui refuser les obsèques, conformément aux dispositions du droit[16].

    Au cours de l’audience accordée le 18 mars 2016 au Cardinal Préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, le Souverain Pontife François a approuvé la présente Instruction, décidée lors de la Session ordinaire de ce Dicastère en date du 2 mars 2016, et il en a ordonné la publication.

    Donné à Rome, au siège de la Congrégation pour la doctrine de la foi, le 15 août 2016, Solennité de l’Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie.
     
    Gerhard Card. Müller
    Préfet
    + Luis F. Ladaria, S.I.
    Archevêque titulaire de Thibica
    Secrétaire
     
     


    [1] Sacrée Congrégation Suprême du Saint-Office, Instruction Piam et constantem (5 juillet 1963) : AAS 56 (1964), 822-823 ; La Documentation catholique 61 (1964), col. 1712.
    [2] Missel romain, Préface des défunts, 1.
    [3] Tertullien, De resurrectione carnis, 1, 1 : CCL 2, 921.
    [4] Cf. CIC, can. 1176, § 3 ; can. 1205 ; CCEO, can. 876, § 3 ; can. 868.
    [5] Cf. Catéchisme de l’Église catholique, n. 1681.
    [6] Cf. Catéchisme de l’Église catholique, n. 2300.
    [7] Cf. 1 Co 15, 42-44 ; Catéchisme de l’Église catholique, n. 1683.
    [8] Cf. Saint Augustin, De cura pro mortuis gerenda, 3, 5 : CSEL 41, 628.
    [9] Cf. Conc. œcum. Vat. II, Const. past. Gaudium et spes, 14.
    [10] Cf. Saint Augustin, De cura pro mortuis gerenda, 3, 5 : CSEL 41, 627.
    [11] Cf. Tb 2, 9 ; 12, 12.
    [12] Cf. Catéchisme de l’Église catholique, n. 2300.
    [13] Cf. Sacrée Congrégation Suprême du Saint-Office, Instruction Piam et constantem (5 juillet 1963) : AAS 56 (1964), 822 ; La Documentation catholique, 61 (1964), col. 1712.
    [14]CIC, can. 1176, § 3 ; cf. CCEO, can. 876, § 3.
    [15] Catéchisme de l’Église catholique, n. 962.
    [16] CIC, can. 1184 ; CCEO, can. 876, § 3.

    Source : 

    Instruction "Ad resurgendum cum Christo" sur la sépulture des défunts ...


    Commentaire personnel : J'ai assisté à plusieurs funérailles où les membres de la famille se séparaient les cendres du défunt. J'ai déjà vu aussi diviser les cendres ; enterrer une partie au cimetière et envoyer le reste dans une rivière.


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5185
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...

    Message par Gilles le Mar 4 Avr - 18:15


    mardi 4 avril 2017


    Des salons funéraires songent à offrir de l’alcool

    Des salons funéraires du Saguenay-Lac-Saint-Jean envisagent d'offrir de l'alcool lors de l'exposition des défunts. Des initiatives semblables existent un peu partout au Québec

    La directrice générale de la Résidence funéraire de Saguenay, Brigitte Deschênes, recherche d’ailleurs du personnel pour implanter ce service.La coopérative possède déjà des permis d’alcool pour ses installations situées dans l’arrondissement de Jonquière, mais la bière et le vin n’y sont offerts qu’entre 17 h et 19 h pour accommoder les familles qui veulent souper sur les lieux.

    « Ça permet aussi de s’apaiser entre deux séances d’exposition et de faire le partage par rapport à ce qui s’est passé dans l’après-midi », a expliqué Mme Deschênes à l’émission Café, boulot, Dodo.

    Mme Deschênes croit qu’offrir de l’alcool sur une plus longue période, notamment pendant l’exposition des défunts, permettrait de favoriser les rassemblements familiaux.

    « On voit souvent qu’à 22 h, quand les salons ferment, des familles restent sous l’abri d’auto à l’extérieur ou dans notre hall d’entrée parce qu’ils ont encore des choses à se dire, ajoute Mme Deschênes. Je crois que si on pouvait les attabler et leur offrir même quelques croustilles avec un verre, je ne pense pas qu’il y aurait de débordement. »

    La directrice générale de la Résidence funéraire de Saguenay rappelle qu’autrefois, lorsque les personnes étaient exposées dans les maisons privées, les gens avaient accès à l’alcool.

    « Je pense que c’est aussi dans nos responsabilités de faire en sorte que les gens soient bien et qu’ils puissent demeurer ensemble et qu’ils puissent continuer leur partage par rapport à l’événement », mentionne-t-elle.

    ici.radio-canada.ca  - Un texte de Vicky Boutin


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Carmila

    Féminin Messages : 1967
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Saint intercesseur : Vierge Marie, Saint-Joseph, Saint Antoine de Padou

    Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...

    Message par Carmila le Mer 5 Avr - 2:02

    On peux-tu s«,en passer au moins dans les salons funéraires.


    _________________


    ColombeEucharistieMarie


    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5185
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...

    Message par Gilles le Mar 16 Mai - 16:40

    13 mai 2017

    Les trois roses représentent les trois sœurs de l'enfant décédé l'été dernier.

    Pas de dragon au cimetière !

    Steve Angers (Steve 3D inc.), un bon ami de François (nom fictif), a fabriqué une statue pour le fils de celui-ci, décédé l’été dernier à l’âge 13 ans d'un problème cardiaque. Voulant rendre hommage au jeune, il a sculpté un dragon, apprécié par l’enfant. Toutefois, en raison du symbole qu'il représente dans la religion catholique, soit le démon, le père n'a pu installer la statue au cimetière de Plessisville.  

    N'ayant pas les moyens de se procurer une pierre tombale, car toutes leurs économies ont été consacrées aux frais médicaux reliés à la maladie de leur fils, le père et la mère ont dû se contenter, pour l'instant, d'inscrire le nom de leur enfant sur une des roches du cimetière.

    Voulant garder l'anonymat et préférant continuer de vivre son deuil avec les siens, le père n'a pas voulu commenter cette histoire. Rencontré par le www.lanouvelle.net, le curé de la paroisse Notre-Dame-des-Érables, Serge Lavoie, n'a pas cherché à nier la situation.

    «Le dragon représente l'incarnation du mal et c'est comme si Satan entrait dans un cimetière catholique», a indiqué M. Lavoie, qui a également mentionné que ce sont les paroisses qui s'occupent de la gestion des cimetières.

    «En tant que cimetière catholique, on a un devoir de mettre des symboles catholiques comme des croix, des saints ou des anges», a-t-il ajouté. Il a dit être touché par la perte de l'enfant, mais s'est questionné sur les raisons qui amènent la famille à voir le jeune à travers le dragon. «J'aurais plutôt tendance à mettre un ange plutôt qu'un dragon. Je pense à cette famille, mais je pense aussi aux autres personnes qui pourraient [voir le dragon dans le cimetière] être choquées.»

    Un règlement flexible

    Le règlement du cimetière de Plessisville stipule «que la hauteur maximale d'un tel ouvrage ne doit pas excéder 40 pouces». Mesurant 50 pouces, la statue du dragon ne serait pas conforme. Or, en se promenant dans le cimetière, il est possible de voir des pierres tombales dépensant de plusieurs pouces la limite permise.

    Finalement, le matériel utilisé pour la statue ne serait pas noble, selon le curé, et ne résisterait pas aux années. Le sculpteur assure pourtant que la statue résiste aux intempéries et qu’elle est confectionnée pour durer longtemps. Généralement, un artiste montrera un croquis de son œuvre à la paroisse pour que celle-ci l'approuve avant de l'installer au cimetière.

    Ailleurs que dans ce cimetière

    Dans certains cimetières de la province, quelques pierres tombales représentent des signes éloignés de la religion, comme des croix celtiques ou encore un gardien de but.


    «La famille pourrait mettre le monument dans sa cour ou trouver un autre cimetière qui n'aurait pas de confession religieuse», a souligné M. Lavoie en terminant.

    Source :


    Commentaire personnel :
    Je suis tout-à-fait d'accord avec la décision du curé de la paroisse. Même si les parents n'ont pas les moyens financiers d'acheter une pierre tombale, ils auraient pu demander l'aide d'un organisme communautaire afin de leur venir en aide.


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5185
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...

    Message par Gilles le Mer 17 Mai - 15:16



    Et vous chers(es) amis(es), que pensez-vous de cette affaire de dragon dans un cimetière catholique ? Question


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Carmila

    Féminin Messages : 1967
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Saint intercesseur : Vierge Marie, Saint-Joseph, Saint Antoine de Padou

    Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...

    Message par Carmila le Mer 17 Mai - 16:40

    Bon, ce que je comprend une personne de l'entourage pour rendre hommage au garçon,  à sculpté un dragon pour la sépulture de l'enfant.
    Premièrement il aurait pu sculpté autre chose qu'un dragon. quelque chose de conventionnel, quelque chose qui a rapport avec la tradition de l'Église catholique.
    Deuxièmement ils n'ont pas les moyens je le crois. Mais pour sculpter cet épitaphe il faut du temps il faut des matériaux et un artiste ( là il semble qu'il fait partie de l 'entourage).
    Bon ¸ben ça pris des sous pour fabriquer tout ça.
    Ma position est que le cimetière de Plessisville est dans son droit de refuser.


    _________________


    ColombeEucharistieMarie


    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5185
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...

    Message par Gilles le Mer 17 Mai - 16:58

    @Carmila a écrit:Bon, ce que je comprend une personne de l'entourage pour rendre hommage au garçon,  à sculpté un dragon pour la sépulture de l'enfant.
    Premièrement il aurait pu sculpté autre chose qu'un dragon. quelque chose de conventionnel, quelque chose qui a rapport avec la tradition de l'Église catholique.
    Deuxièmement ils n'ont pas les moyens je le crois. Mais pour sculpter cet épitaphe il faut du temps il faut des matériaux et un artiste ( là il semble qu'il fait partie de l 'entourage).
    Bon ¸ben ça pris des sous pour fabriquer tout ça.
    Ma position est que le cimetière de Plessisville est dans son droit de refuser.
    Je le pense aussi chère @Carmila. Approuve

    Comme je le mentionnais, les parents pourraient demander de l'aide à un organisme communautaire... Il en existe beaucoup dans la Province de Québec. Cet organisme pourrait même payer la pierre tombale du jeune homme décédé.

    Enfin, il y aura peut-être une suite à cette affaire. Je vous tiendrai au courant. Smile  À suivre...


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Françoise

    Féminin Messages : 638
    Date d'inscription : 17/02/2017
    Age : 46
    Localisation : Bourgogne
    Saint intercesseur : Saint Jean Marie Vianney-Sainte Thérèse de Lisieux et Saint Joseph,

    Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...

    Message par Françoise le Mer 17 Mai - 22:38

    En plus ce dragon est très imposant et on ne verrait que ça dans le cimetière et c'est laid et c'est ...pas catholique et que c'est très bien que le cimetière de Plessisville qui est catholique refuse ce dragon!!
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5185
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...

    Message par Gilles le Jeu 18 Mai - 17:08

    Bonjour chère @Françoise ! Salue

    Je vous passe une vidéo à ce sujet, mais j'espère qu'elle sera autorisée en France. Smile  Il s'agit d'un reportage de TVA Nouvelles :


    Monument dragon N'entre pas qui veut au cimetière - TVA Nouvelles



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Carmila

    Féminin Messages : 1967
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Saint intercesseur : Vierge Marie, Saint-Joseph, Saint Antoine de Padou

    Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...

    Message par Carmila le Ven 19 Mai - 14:02

    Merci Gilles je ne l'avait pas vue c'est intéressant.


    _________________


    ColombeEucharistieMarie


    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5185
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...

    Message par Gilles le Sam 27 Mai - 19:34



    Les égoportraits avec défunts sont-ils vraiment de mauvais goût ?

    Il y a quelques jours, beaucoup de Québécois se disaient révoltés en découvrant la montée de la pratique des égoportraits avec nos chers disparus.

    Le regroupement québécois des propriétaires de salon funéraire dénonçait l’affaire et lançait une mise en garde à la population : ce comportement est inacceptable et un manque de respect le plus élémentaire.

    Mais doit-on vraiment rejeter cette pratique? Pour des spécialistes de l’image et des communications, ces gestes sont loin d’être égoïstes, puisqu’au cœur des choses, prendre un égoportrait a moins à voir avec l’ego et plus avec la communion et le désir de partager.



    Vos funérailles en direct sur Internet ?

    De plus en plus de familles au Canada choisissent de diffuser les funérailles d’un être cher en direct sur Internet, afin de permettre aux proches qui ne peuvent se déplacer d’y assister virtuellement.

    En Europe, le crématorium du Père-Lachaise, à Paris, a été le premier à mettre en place ce service inédit en 2013.  Au Canada, plusieurs églises et salons funéraires offrent maintenant ce service. À Saskatoon, dans la province de la Saskatchewan, le salon funéraire Mourning Glory indiquait il y a quelque temps que 75 % de ces funérailles sont diffusées en direct sur le web.

    Les établissements de services funéraires peuvent diffuser la cérémonie publiquement ou y restreindre l’accès par un mot de passe, si la famille désire qu’elle soit privée.

    En plus de la diffusion sur le web, les hommages vidéo et les photos que les familles recueillent sont devenus partie intégrante des funérailles et des services commémoratifs.

    Quand le deuil s’accélère et se numérise est-ce qu’on le minimise ?

    Alors que des Canadiens prennent des égoportraits avec leurs chers disparus et qu’on offre des cérémonies funéraires virtuelles en ligne pour faciliter la vie des survivants, on est en droit au minimum de s’interroger sur le sens profond qu’il faut donner à ces changements de comportements.

    Sommes-nous si pressés de ne pas perdre le fil de nos vies électroniques qu’on verra apparaître ici comme aux États-Unis des funérailles avec services à l’auto? En passant, sans descendre de votre véhicule, vous pouvez saluer dans la vitrine le cercueil du disparu et par une autre fenêtre coulissante récupérer ses cendres.

    Source:
    RCI avec la contribution de Matthieu Dugal, Doris Larouche et Alain Gravel de Radio-Canada



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Carmila

    Féminin Messages : 1967
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Saint intercesseur : Vierge Marie, Saint-Joseph, Saint Antoine de Padou

    Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...

    Message par Carmila le Sam 27 Mai - 21:05

    Les gens ne sont pas méchant mais ils leur manque de l'éducation.


    _________________


    ColombeEucharistieMarie


    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5185
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...

    Message par Gilles le Dim 28 Mai - 18:19



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Françoise

    Féminin Messages : 638
    Date d'inscription : 17/02/2017
    Age : 46
    Localisation : Bourgogne
    Saint intercesseur : Saint Jean Marie Vianney-Sainte Thérèse de Lisieux et Saint Joseph,

    Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...

    Message par Françoise le Dim 28 Mai - 21:37

    Je trouve ses selfies de mauvais gout et totalement déplacés,en plus les gens rigolent sur les photos!!!Je suis choquée!!!! Seigneur prends piti Seigneur prends piti Seigneur prends piti
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5185
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...

    Message par Gilles le Jeu 1 Juin - 1:50

    31 mai 2017


    Aude : cercueils éventrés et squelettes démembrés dans un cimetière

    Deux cercueils ont été ouverts, des ossements volés et les crânes des défunts ont été retrouvés ce mercredi matin à la sortie du cimetière de Capendu, dans l'Aude.

    Deux cercueils ont été éventrés, les crânes et ossements en ont été sortis avant d'être retrouvés mercredi à la sortie du cimetière de Capendu. "On ne privilégie aucune hypothèse", a déclaré le colonel Sébastien Gay, commandant du groupement de l'Aude. Seule la profanation à caractère raciste ou religieux devrait être "a priori" écartée, en raison de l'absence d'inscription dans le cimetière, a-t-il ajouté.

    "Vidés des squelettes"


    Deux crânes "posés de manière ostensible" à l'extérieur du cimetière ont été retrouvés par un habitant venu se recueillir mercredi vers 8 h, a précisé Frédéric Jamilloux, officier de permanence du groupement à Carcassonne. Le reste des squelettes a été découvert plus tard dans la journée par les enquêteurs dans une fosse "parmi les gravats de marbre et débris de bois", a-t-il ajouté.

    Selon lui, "ils étaient peu visibles de prime abord puisque démembrés". Dans la nuit de mardi à mercredi, un caveau a été ouvert "vraisemblablement par plusieurs personnes" et les deux cercueils qu'il renfermait ont été "fracassés" et éventrés à coups de pied de biche ou de masse. Ils ont été entièrement "vidés des squelettes", a-t-il ajouté. Dans le caveau visé, reposait un couple d'origine espagnole, sans descendance directe, dont la famille ne vit plus dans la région depuis plusieurs années mais qui a pu être prévenue de la profanation, a déclaré le maire de la commune Jean-Jacques Camel.



    "C'est impensable, cela n'est jamais arrivé"


    Le dernier des époux défunts a été inhumé en janvier 2000, selon René Miralles, conseiller municipal de Capendu qui s'est rendu sur place. "C'est infâme mais gratuit", s'est indigné le maire, qui s'est dit "très en colère" mais "un peu démuni". Pour un village comme Capendu, "c'est impensable, cela n'est jamais arrivé, c'est plus que morbide, on a tous de la famille dans ce cimetière très laïc", a-t-il ajouté. "Il faut que l'enquête soit faite pour tranquilliser les gens, maintenant que le mal est fait", a souligné l'édile.

    Une enquête pour "violation de sépulture" a été confiée à la brigade de gendarmerie de Trèbes, la brigade de recherche de Carcassonne, avec un renfort de l'investigation criminelle, dont trois techniciens se sont rendus sur place. La gendarmerie s'orientait mercredi soir vers un acte de vandalisme, après avoir écarté également "a priori" la piste de pilleurs de cercueils en raison des origines modestes des défunts.

    Aucune autre dégradation ni effraction n'a été constatée dans ce vieux cimetière de 800 m2, dont les portails sont fermés mais qui reste accessible la nuit par un portillon. Entouré de vignes et à l'écart du bourg de 1.600 habitants, le cimetière comporte également deux extensions plus récentes.



    Seigneur prends piti


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5185
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...

    Message par Gilles le Mer 7 Juin - 19:13





    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5185
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...

    Message par Gilles le Ven 4 Aoû - 18:17

    vendredi 4 août 2017

    Alphonse Patry a reçu une nouvelle urne dans une boîte de bois après que la première qui contenait les cendres de son frère fut arrivée égratignée dans le premier transport.

    Service funéraire: un facteur lui remet l’urne de son frère

    L’entreprise Magnus Poirier a posté les cendres qui ont été acheminées dans une simple boîte de carton

    SAINT-CYPRIEN | Un homme de la Beauce a eu toute une surprise en recevant les cendres de son frère par la poste. L’urne, qui avait fait le voyage depuis Montréal, était dans une simple boîte de carton et un peu abîmée.

    « Par Postes Canada... Ça ne se fait pas », affirme Alphonse Patry, en entrevue au Journal. « Ce n’est pas un animal. On ne parle plus de la dignité d’une personne ».

    Le 17 juillet dernier, un facteur s’est présenté chez lui avec une grosse boîte de carton qui contenait les restes de son frère décédé du cancer.

    Le 27 juin dernier, l’homme qui vit à Saint-Cyprien en Beauce, a appris le décès de son frère Réjean, 67 ans, d’un cancer du pancréas. Ce dernier était sous la responsabilité du Curateur public et vivait dans un CHSLD de Montréal depuis plusieurs années.

    Mal informé

    Le lendemain, M. Patry et sa femme sont arrivés à Montréal afin de récupérer les affaires de Réjean. Ils n’ont toutefois pas pu voir le corps du défunt qui était déjà rendu au centre funéraire Magnus Poirier sur l’Avenue Viau. L’entreprise funéraire attendait toujours l’argent du Curateur (2500 $) afin de procéder à la crémation.

    C’est le Curateur qui devait régler tous les détails des funérailles avec l’entreprise mortuaire, a assuré le Beauceron.

    Mais un employé de chez Magnus Poirier a téléphoné à l’endeuillé pour qu’il signe des documents.

    M. Patry soutient qu’il a été mal informé et a signé des documents qui ne lui ont pas été expliqués.

    Et, surprise, deux semaines plus tard, il reçoit les cendres à la maison.

    « Jamais je n’aurais pensé qu’on pouvait faire ça à un être humain après sa mort », peste l’homme endeuillé. Il croyait qu’il y aurait une petite cérémonie, mais le contrat n’en incluait pas. « La curatelle m’a dit que c’était inclus », assure-t-il.

    Défense

    De son côté, le directeur général de Magnus-Poirier se défend, soutenant que les proches étaient au courant que les cendres devaient être transférées par Postes Canada.

    Un contrat a d’ailleurs été signé par Alphonse Patry le 3 juillet, par fax, pour un transport « par messager indépendant ».

    « On a exécuté ce qu’il fallait faire », précise Jacques Poirier, président de Magnus Poirier. L’entreprise indique que la famille n’a pas déboursé un sou à la suite du décès. « On ne les a pas lésés », dit-il, ajoutant que les règles du contrat ont été respectées.

    Le Curateur n’a pas voulu commenter ce cas particulier.

    Cendres par la poste, une livraison habituelle

    En raison d’un flou dans la Loi, il est fréquent au Québec que des cendres humaines soient envoyées par la poste, indique la Corporation des thanatologues du Québec. La situation d’Alphonse Patry est loin d’être exceptionnelle.

    « C’est toujours à la demande de la famille », explique la porte-parole Annie St-Pierre. « Ça dépend de ce que la famille veut. Il y a un formulaire, une procédure claire pour les cendres qui sont transférées par la poste ».

    Le transport de cendres n’est pas interdit au Québec. Tous les moyens de transport peuvent être utilisés, car les cendres humaines n’ont aucun statut légal.

    D’ailleurs, la Corporation des thanatologues du Québec réclame des changements législatifs à ce sujet depuis longtemps.

    En corbillard, il faut payer

    Le problème, dit Annie St-Pierre, c’est que les proches des défunts refusent très souvent de payer le transport de la dépouille ou des cendres.

    « Si la famille veut que les cendres soient acheminées à domicile en corbillard, ils vont le faire. Mais, c’est certain qu’il y a des frais qui sont rattachés à ça », relate-t-elle. « Nous offrons également le transport par autobus ».

    Il existe également un flou entre les entreprises funéraires et le Curateur public. Selon la Corporation des thanatologues, le Curateur allègue qu’il est responsable de la personne jusqu’à sa mort seulement et que le fardeau du décès devait revenir à la famille. « Nous avons eu des rencontres avec le Curateur afin de démêler tout ça », explique Mme St-Pierre.

    Le Curateur soutient de son côté que c’est à la famille de gérer les funérailles d’un défunt, sauf exception. « C’est vraiment en dernier recours qu’on s’occupe des funérailles, incluant le transport de l’urne », indique Nathalie Gilbert, porte-parole au Curateur public.




    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Thierry

    Masculin Messages : 1393
    Date d'inscription : 25/01/2016
    Age : 52
    Localisation : France : Diocèse de Rouen
    Saint intercesseur : Padre Pio - Ste Thérèse de l'Enfant Jésus - St Paul - Marcel Van

    Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...

    Message par Thierry le Ven 4 Aoû - 18:27

    Fais gaffe Gilles !


    Si un jour tu reçois une boite avec à l'intérieur quelque chose qui ressemble à du Nesquik, ça se pourrait qu'il s'agisse des cendres de tante Hermance, 
    elle qui aimait tant le chocolat ! 

    Rit Rit Rit


    _________________
    .
    La mort n'est pas un point final mais une mince virgule dans la narration de nos existences.
    Et dans cette vie qui n'aura jamais de fin, s'il fallait oser dès ici bas la dépeindre par écrit,
    un seul autre signe de ponctuation serait incontournable; le point de rédemption.

    .
    avatar
    Tante Hermance

    Féminin Messages : 54
    Date d'inscription : 23/01/2016
    Localisation : Omerville près de Montréal
    Saint intercesseur : Saint Granit

    Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...

    Message par Tante Hermance le Ven 4 Aoû - 18:54

    @Thierry a écrit:
    Fais gaffe Gilles !

    Si un jour tu reçois une boite avec à l'intérieur quelque chose qui ressemble à du Nesquik, ça se pourrait qu'il s'agisse des cendres de tante Hermance, 
    elle qui aimait tant le chocolat ! 

    Rit Rit Rit
    Ah ce petit garnement @Thierry ! Rigole Tu croyais bien que je ne viendrais pas sur le forum aujourd'hui ? Surpris

    J'aime bien tes taquineries car tu ressembles à un petit collégien en vacances. lol!

    Ici, mon bon vieux curé se plaint de la chaleur. Pfff... Il a l'air climatisé dans ses quartiers, alors que moi je me démène au fourneau pour lui faire cuire ses tartes aux fraises. Shocked

    Au fait, quand tu viendras au Québec, n'hésite surtout pas de passer au presbytère... Je te recevrai avec Monsieur Gilles, et je vous ferai goûter à ma tarte aux fraises ainsi qu'à mon délicieux gâteau au chocolat à la crème.

    Amitiés...  Tante Hermance. Amour
    avatar
    Tante Hermance

    Féminin Messages : 54
    Date d'inscription : 23/01/2016
    Localisation : Omerville près de Montréal
    Saint intercesseur : Saint Granit

    Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...

    Message par Tante Hermance le Sam 5 Aoû - 18:59

    Je crois que ce cher @Thierry n'a pas lu mon dernier message. Surpris

    Ou il est peut-être timide pour venir manger de la tarte aux fraises au presbytère ? Rigole
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5185
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...

    Message par Gilles le Ven 20 Oct - 20:38



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Carmila

    Féminin Messages : 1967
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Saint intercesseur : Vierge Marie, Saint-Joseph, Saint Antoine de Padou

    Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...

    Message par Carmila le Sam 21 Oct - 9:07

    Quelqu'un qui ose dire des choses importantes.


    _________________


    ColombeEucharistieMarie


    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5185
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...

    Message par Gilles le Sam 21 Oct - 16:08

    @Carmila a écrit:Quelqu'un qui ose dire des choses importantes.
    Oui chère @Carmila ! Approuve  Le prêtre de la vidéo a bien raison. Prie

    De nos jours, les gens ont perdu le sens sacré de la mort... Ils préfèrent les petits discours au salon funéraire, et après... Adieu ! C'est bien triste. Crying or Very sad

    En ce qui concerne mes dernières volontés, j'ai bien spécifié que je voulais un service funéraire à l'église. Amen


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Carmila

    Féminin Messages : 1967
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Saint intercesseur : Vierge Marie, Saint-Joseph, Saint Antoine de Padou

    Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...

    Message par Carmila le Dim 22 Oct - 12:19

    Moi aussi Gilles


    _________________


    ColombeEucharistieMarie


    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5185
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...

    Message par Gilles le Dim 22 Oct - 16:07

    @Carmila a écrit:Moi aussi Gilles
    31 51


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5185
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...

    Message par Gilles le Dim 29 Oct - 16:04



    Horreurs dans un salon funéraire du Michigan

    DÉTROIT - Les morts ne peuvent pas se plaindre, mais il leur arrive d'utiliser un autre moyen pour réclamer justice contre les vivants chargés de les incinérer ou de les enterrer promptement: la puanteur.

    Parmi les 10 cadavres découverts dans le garage non réfrigéré d'un salon funéraire de Flint, au Michigan, l'an dernier, un n'avait pas été embaumé et reposait là depuis environ 6 semaines. Une forte odeur de putréfaction émanait du bâtiment alors que les asticots grouillaient sur le sol près des boîtes de carton renfermant les cadavres empilées le long des murs.

    Le procureur général de l'État a déposé des plaintes contre la compagnie, mais celle-ci a poursuivi ses activités jusqu'en juillet dernier, moment où des inspecteurs ont trouvé d'autres corps dans le garage.

    Le salon funéraire Swanson est l'une des nombreuses entreprises de pompes funèbres américaines à avoir été forcées de fermer leurs portes au cours des dernières années en raison de macabres découvertes faites habituellement à la suite de plaintes.

    La réglementation de ce type de compagnie varie énormément d'un État à l'autre. Certains États, comme l'Ohio, exigent que les salons funéraires soient inspectés une fois par année alors que d'autres, tels l'Alaska, le Delaware et l'Iowa, n'imposent aucune inspection. Le Michigan fait partie des États qui inspectent les salons funéraires au moment de leur délivrer un permis puis seulement en cas de plainte.

    «Je crois qu'une meilleure supervision de la part des États est certainement la solution, mais je pense que c'est surtout une question de budget, affirme Scott Gilligan, directeur des affaires juridiques de l'association des directeurs de salons funéraires des États-Unis. La plupart des États ont des problèmes avec leur budget. Embaucher des inspecteurs et du personnel pour mieux faire respecter les règlements, ça coûte de l'argent.»

    Le salon funéraire Swanson a reçu plusieurs amendes et fait l'objet de multiples plaintes avant que les autorités ne suspendent son permis et celui de son directeur, O'Neil Swanson II. Cette décision est survenue à la suite d'une inspection surprise menée en mai après que l'entreprise eut été de nouveau accusée par la famille d'une femme décédée en 2012 d'avoir confondu le corps de cette dernière avec celui d'un autre défunt.

    Lorsque les proches de Myrna Duffer se sont présentés au salon pour réclamer ses restes, un employé a mis 45 minutes avant de revenir avec un sac de papier blanc rempli de cendres, raconte Patricia Williams, la fille de la disparue. Rien n'indiquait que ces cendres étaient bien celles de Mme Duffer.

    «C'est tout ce qu'on a eu, explique Mme Williams. C'est à ce moment que nous avons su que nous n'avions pas maman.»

    Elle ajoute que sa famille a porté plainte auprès des autorités, mais que ces dernières n'ont pas réagi. L'organisme de l'État du Michigan responsable du dossier a refusé de commenter l'affaire et le propriétaire du salon funéraire n'a pas répondu aux demandes d'entrevue.

    La Presse canadienne par Corey Williams

    Seigneur prends piti


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5185
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Le respect dû aux morts se perd au Québec et ailleurs dans le monde...

    Message par Gilles le Mer 1 Nov - 16:12

    1er novembre 2017


    Les règles de bonne conduite dans un cimetière

    Le cimetière, qui signifie en grec "lieu où l’on dort", est un lieu de recueillement pour les familles en deuil. On s’y rend avant tout pour honorer la mémoire des morts. Quelle est la bonne attitude à adopter dans ces lieux de souvenir et de prière ?

    Si elles relèvent du bon sens, certaines règles de bonne conduite dans les cimetières sont parfois oubliées des visiteurs. En effet, « un cimetière n’est ni un terrain de jeu, ni un jardin public » rappelle le curé de l’église Sainte-Richarde, située à Marlenheim, en Alsace.

    Suite de l'article en entier : Les règles de bonne conduite dans un cimetière - Aleteia


    par Morgane Macé



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)

      La date/heure actuelle est Lun 20 Aoû - 6:38