Forum catholique l'Imitation de Jésus-Christ

Bienvenue sur le Forum catholique
l'Imitation de Jésus-Christ!

Ce forum est un lieu d'échanges dédié à l'approfondissement de la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ.

On peut y partager des témoignages personnels, proposer des méditations, se questionner sur la Bible et les différents enseignements de l'Église catholique, demander et apporter de l'aide dans le cheminement de l'âme vers Dieu, etc.

Forum d'échanges visant à approfondir la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ


    EUTHANASIE au Canada : Réactions des dirigeants religieux - À lire !

    Partagez
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5915
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    EUTHANASIE au Canada : Réactions des dirigeants religieux - À lire !

    Message par Gilles le Mar 19 Avr - 18:58

    mardi 19 avril 2016


    Des dirigeants religieux du Canada invitent le gouvernement à protéger les personnes vulnérables, à améliorer les soins palliatifs et à protéger la liberté de conscience

    OTTAWA (Canada) – Aujourd'hui, lors d'une conférence de presse sur la Colline du Parlement à Ottawa, des représentants de la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC), de l'Alliance évangélique du Canada, du Conseil canadien des imams, de l'Armée du Salut et de communautés juives, ainsi qu'une hématologue-oncologue de l'hôpital du Sacré-Cœur à Montréal, ont exprimé leur opposition à l'euthanasie et au suicide assisté, de même que leurs préoccupations concernant la législation proposée sur l'« aide médicale à mourir ». « Nous sommes solidaires ici aujourd'hui, en tant que dirigeants de nos communautés de foi respectives (juive, musulmane et chrétienne), pour exprimer les graves inquiétudes que nous avons envers la décriminalisation du suicide assisté et de l'euthanasie. Nous croyons que toute action qui vise à mettre fin à la vie humaine est moralement et éthiquement mauvaise. » Les principales préoccupations visent la protection des personnes vulnérables, la liberté de conscience pour les professionnels de la santé et les établissements de soins de santé, ainsi que le manque d'accès à des soins palliatifs de qualité pour tous les Canadiens.

    Nos églises, synagogues et mosquées s'emploient à offrir soins et confort aux personnes mourantes et leurs familles, ont-ils indiqué. « Ensemble, avec nos diverses communautés de foi, nous sommes résolus à travailler pour alléger la souffrance humaine sous toutes ses formes, mais jamais en éliminant les personnes souffrantes. » Les dirigeants religieux ont demandé que le gouvernement en fasse davantage pour fournir des soins palliatifs, des services de soutien aux personnes avec des troubles psychologiques et de l'aide aux personnes handicapées.

    Concernant le droit fondamental de la liberté de conscience pour les professionnels de la santé et les établissements de soins de santé comme les résidences pour les personnes âgées, les résidences de soins palliatifs et les hôpitaux, les intervenants ont demandé « pour la même protection qui a été accordée aux établissements de ce genre dans tous les États où l'euthanasie et l'aide au suicide ont été légalisées; c'est-à-dire, de ne pas forcer les hôpitaux, les résidences pour personnes âgées, les résidences de soins palliatifs ou les autres établissements à trahir leur mission et leurs valeurs qui sont notre conscience institutionnelle. » Comme il n'y a aucune allusion à la liberté de conscience dans le projet de loi C-14 qui a été présenté le 14 avril 2016, « il semble que le gouvernement fédéral laisse l'étude de cette question aux provinces et aux territoires. » Les dirigeants religieux ont insisté que, « cette protection est essentielle non seulement pour garantir les droits fondamentaux des professionnels de la santé; non seulement pour l'intégrité de la profession médicale; elle est essentielle au maintien du caractère sacré de la vie comme valeur durable au Canada. Cette valeur continuera de nous définir, quelle que soit la législation adoptée. »

    Les personnes suivantes figuraient parmi les intervenants à la conférence de presse : M. Bruce Clemenger, président de l'Alliance évangélique du Canada; l'imam Sikander Hashmi du Conseil canadien des imams; la commissaire Susan McMillan de l'Armée du Salut; le rabbin Reuven P. Bulka, Ph.D., C.M., de la congrégation Machzikei Hadas d'Ottawa; Dre Caroline Girouard, MD, FRCPC, hématologue-oncologue à l'hôpital du Sacré-Cœur de Montréal et professeure adjointe en clinique, Département de médecine, Université de Montréal, Son Éminence M. le cardinal Thomas Collins, archevêque catholique de Toronto, représentant de la CECC et de la Coalition for HealthCARE and Conscience.

    Source:

    Conférence des évêques catholiques du Canada - Des ...

      


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5915
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: EUTHANASIE au Canada : Réactions des dirigeants religieux - À lire !

    Message par Gilles le Mer 20 Avr - 16:13

    20 avril 2016

    Photo: Sean Kilpatrick La Presse canadienne Caroline Girouard, hématologue-oncologue à l’hôpital du Sacré-Cœur à Montréal, entourée de l’archevêque catholique de Toronto, d’une commissaire de l’Armée du Salut, d’un représentant du Conseil canadien des imams et du président de l’Alliance évangélique du Canada, a vivement dénoncé mardi le projet de loi C-14, à Ottawa.

    Les dirigeants religieux regimbent

    La pilule de l’aide médicale à mourir ne passe toujours pas auprès des communautés religieuses. Cinq représentants de la foi ainsi qu’une médecin de Montréal s’associant à eux sont venus dire au gouvernement fédéral que son projet de loi fait fausse route. Il devrait prévoir une clause protégeant le droit des professionnels de la santé et celui des établissements de refuser d’offrir cette aide.


    Suite de l'article :
    Les dirigeants religieux regimbent | Le Devoir



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5915
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: EUTHANASIE au Canada : Réactions des dirigeants religieux - À lire !

    Message par Gilles le Jeu 21 Avr - 17:13



    L’Aide médicale à mourir… c’est de l’euthanasie ?

    Oh je vous le dis, quand on parle d’aide médicale à mourir je ne peux m’empêcher d’argumenter! Je trouve tellement que, comme Jean Vanier le dit, « Toute personne est une histoire sacrée ».

    Les lois qui nous régissent doivent être faites pour le bien commun, sinon elles n’ont pas vraiment lieu d’être. Quand on y pense bien, une loi nous permet d’ordonner notre vie ensemble. Quel bien commun pouvons-nous rechercher en proposant aux gens d’être euthanasiés? Encore cette fin de semaine on m’a rappelé que le gouvernement propose l’Aide médicale à mourir et non l’euthanasie. Retournons à la définition de l’euthanasie de la dernière édition du Petit Robert: « Usage de procédés qui permettent d’anticiper ou de provoquer la mort, pour abréger l’agonie d’un malade incurable, ou lui épargner des souffrances extrêmes « . Il me semble que c’est pas mal de cela qu’on parle quand les autorités nous parlent d’Aide médicale à mourir

    J’ai assez écrit sur le sujet pour l’heure! En fait, je voulais surtout porter à votre attention une nouvelle vidéo qui nous présente des gens ordinaires qui s’interrogent sur les impacts dans leur vie personnelle de la future loi permettant l’euthanasie (appelé au Québec l’Aide Médicale à Mourir.)




    Source: L'Aide médicale à mourir... c'est de l'euthanasie ? - Église ...
    par Amélie Martineau-Lavallée


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Yohann
    Modérateur

    Masculin Messages : 2331
    Date d'inscription : 21/01/2016
    Age : 31
    Localisation : Laval,Québec
    Idéal : La paix de l'âme et du coeur

    Re: EUTHANASIE au Canada : Réactions des dirigeants religieux - À lire !

    Message par Yohann le Jeu 21 Avr - 19:49

    Merci Gilles de nous informer sur le sujet. Informe nous des prochaines nouvelles car cette affaire ce n'est pas n'importe quoi.

    Fraternellement 


    _________________
    Eucharistie

                             




    Bible Yohann
    Pour de l'aide spirituelle, vous pouvez discuter avec moi par Skype (contactez-moi par mon profil ou en MP). 

    Chaîne spiritualité Catholique  
    https://www.youtube.com/channel/UCKd8NvAnorZs2p3w5wYr9Fw
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5915
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: EUTHANASIE au Canada : Réactions des dirigeants religieux - À lire !

    Message par Gilles le Ven 22 Avr - 16:37

    @Yohann a écrit:
    Merci Gilles de nous informer sur le sujet. Informe nous des prochaines nouvelles car cette affaire ce n'est pas n'importe quoi.
    Fraternellement 
    Et merci à toi cher @Yohann pour de ton intérêt pour le sujet !



    Vous avez des questions sur l'euthanasie? Cliquez l'une des questions ou opinions suivantes pour en connaître la réponse-éclair (tirées d'une publication de l' OCVF ):


    1. C’est ma vie, ma mort, ma liberté, mon choix, mon droit !
       
    2. Je veux mourir dans la dignité.
    3. La vie n’est pas une obligation. Je ne veux pas mourir branché à un tas de machines ou me trouver contraint de rester en vie quand je saurai que mon heure est venue.
    4. Le fait d’avoir le droit de mourir, même si je ne devais jamais m’en prévaloir, me donne le contrôle qu’il me faut pour mourir en paix.
    5. Il faut faire preuve de compassion. Je ne laisserais même pas mon chien supporter une longue agonie. Pourquoi obliger une personne à endurer une douleur incontrôlable ?
    6. De bons soins palliatifs devraient offrir l’option de l’euthanasie. Dans certaines circonstances, c’est le type de soins appropriés.
    7. Les soins en fin de vie sont très coûteux. La personne qui décide de mourir rend service à la société en libérant des ressources médicales. Il faudrait l’autoriser à faire un choix qui donne un sens à sa mort par un geste honorable, généreux et utile aux autres.
    8. Je ne veux pas devenir un fardeau pour ma famille et pour la société.
    9. Les personnes handicapées n’ont pas de qualité de vie. Leur vie ne vaut pas la peine d’être vécue. Elles seraient mieux mortes que vivantes.
    10. On relève déjà des cas d’euthanasie un peu partout au pays. Ne serait-il pas plus sécuritaire de faire réglementer cette pratique par l’État ?
    11. Pourquoi parler de risque de dérive ? L’expérience d’autres pays et d’autres États montre que les mesures de protection prévues par la loi permettent de prévenir les abus.
    12. Vous essayez d’imposer vos valeurs religieuses à l’ensemble de la société canadienne.  




    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5915
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: EUTHANASIE au Canada : Réactions des dirigeants religieux - À lire !

    Message par Gilles le Lun 25 Avr - 14:48

    25 avril 2016 11:31


    Suisse: Toujours plus de recours au suicide assisté

    En 2015, 213 personnes en Suisse romande ont recouru aux «services» d'Exit pour se suicider, soit 38 de plus que l'an passé. L'âge moyen des suicidés: 78 ans. En Suisse alémanique, le chiffre se monte à 782. En tout, cela représente 1,5% de l'ensemble des décès sur territoire helvétique, et ce chiffre devrait atteindre 2 à 2,5% prochainement, selon Jérôme Sobel, président de l'association en Suisse romande.





    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5915
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: EUTHANASIE au Canada : Réactions des dirigeants religieux - À lire !

    Message par Gilles le Jeu 5 Mai - 16:05


    Selon Andrew Coyne, le suicide assisté ne vise pas à soulager la douleur des mourants, mais à soulager la douleur des vivants

    Euthanasie : Condamner le suicide mais approuver l'aide à mourir...

    Lise Ravary et Andrew Coyne (Le suicide assisté nous rend tous complices de la mort d’autrui) s’inquiètent du projet de loi fédérale sur l’euthanasie (C-14) imposée en quelque sorte par la décision de la Cour suprême non élue du Canada que nous avions déjà critiquée : Suicide assisté : décision disproportionnée de la Cour suprême dans ses effets prévisibles et potentiels ?.

    Pour Andrew Coyne, il est désormais clair ce que le « suicide assisté » signifie et ce qu’il ne signifie pas. Il ne s’agit pas du droit d’adultes sains d’esprit de mettre fin à leur propre vie, ou de refuser un traitement qui pourrait sauver : ce droit existe longtemps et il n’est pas remis en question.

    Texte en entier :
    Euthanasie : Condamner le suicide mais approuver l'aide à m



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5915
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: EUTHANASIE au Canada : Réactions des dirigeants religieux - À lire !

    Message par Gilles le Jeu 12 Mai - 18:36



    Marche nationale pour la vie 12 mai 2016, Ottawa

    Dans un communiqué de presse publié hier, l'archidiocèse d'Ottawa a publié l'horaire des activités et des célébrations durant la Marche nationale pour la vie du 12 mai 2016. Des évêques présideront et assisteront à plusieurs célébrations eucharistiques, dont Son Éminence M. le cardinal Thomas Collins, archevêque de Toronto, Mgr Terrence Prendergast, S.J., archevêque d'Ottawa, Mgr Brendan M. O'Brien, archevêque de Kingston, Mgr Christian Lépine, archevêque de Montréal, Mgr Paul-André Durocher, archevêque de Gatineau, Mgr Christian Riesbeck, C.C., évêque auxiliaire à Ottawa, et Mgr John Pazak, C.Ss.R., évêque éparchial élu de l'éparchie byzantine catholique Holy Mary of Protection de Phoenix et administrateur apostolique de l'éparchie pour les slovaques catholiques de rite byzantin au Canada. Un service de prière est également organisé par les catholiques ukrainiens.

    Télévision Sel + Lumière sera sur place pour des reportages et entrevues, de même que la chaîne EWTN.

    http://www.catholiqueottawa.ca/documents/2016/5/160510%20Avis%20aux%20m%C3%A9dias_Marche%20pour%20la%20vie-1.pdf



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5915
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: EUTHANASIE au Canada : Réactions des dirigeants religieux - À lire !

    Message par Gilles le Jeu 26 Mai - 17:08

    Publié par Pour une Culture de Vie · 16/05/2016 07:41


    Les gens sont euthanasiés en Europe ... pour l'autisme

    L’Euthanasie en Europe est devenue horrifiante dans son extrémisme. Dans les pays où l'euthanasie est légale, il semble qu'il n'y ait pas de pénurie de raisons pour lesquelles les médecins trouveraient à tuer des gens. La Belgique permet l'euthanasie des enfants. A Londres, les parents peuvent tuer leurs enfants handicapés. Les gens en bonne santé physique, mais atteints de maladies mentales peuvent être euthanasiés à la clinique d'euthanasie suisse Dignitas. Des cliniques de suicide assisté pratiquent régulièrement sans aucun contrôle ni aucune réglementation. Et cela conduit à des abus horribles, dont certains sont sous enquête aux Pays-Bas, où il a été constaté que les gens sont euthanasiés pour des troubles mentaux comme l'autisme.

    Texte en entier :
    Les gens sont euthanasiés en Europe ... pour l'autisme - Campagne ...




    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5915
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: EUTHANASIE au Canada : Réactions des dirigeants religieux - À lire !

    Message par Gilles le Lun 30 Mai - 15:58

    Message du cardinal Lacroix - « Aide à mourir » : pas de date butoir pour la dignité


    Vidéo :



    Pour lire la lettre du 30 mai 2016 : Version française - English version

    Pour visionner la conférence mentionnée dans la lettre et la vidéo,
    donnée par Mgr Maurice Couture, archevêque émérite de Québec, cliquez-ici.


    Dernière édition par Gilles le Mar 11 Sep - 19:16, édité 1 fois


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    florence_yvonne

    Féminin Messages : 202
    Date d'inscription : 06/09/2018
    Age : 58
    Localisation : Languedoc (France)
    Idéal : trouver ma voie
    Saint intercesseur : Saint Antoine de Padoue

    Re: EUTHANASIE au Canada : Réactions des dirigeants religieux - À lire !

    Message par florence_yvonne le Mar 11 Sep - 19:08

    Je dois partir, je lirais le sujet en détail demain car je suis personnellement concernée.
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5915
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: EUTHANASIE au Canada : Réactions des dirigeants religieux - À lire !

    Message par Gilles le Mar 11 Sep - 19:30

    14/08/2018


    Un Canadien : « Les médecins m’ont refusé des soins de santé et m’ont offert l’euthanasie à la place »

    Le suicide assisté a été légalisé au Canada en 2015 [en 2014 au Québec], et depuis, le nombre de personnes qui choisissent de se suicider a grimpé en flèche chaque année. Mais, de toute évidence, ce n’est pas tout — des gens feraient l’objet de pressions pour qu’ils choisissent l’euthanasie. Roger Foley, 42 ans, est atteint d’une ataxie cérébelleuse, une maladie cérébrale incurable. Foley a besoin d’aide pour ses besoins quotidiens, car sa maladie limite sa capacité à utiliser ses bras et ses jambes. Mais selon Foley, ses médecins n’ont pas voulu lui donner les soins dont il a besoin ; au lieu de cela, affirme-t-il, ils veulent qu’il opte pour le suicide assisté.

    Foley a intenté une poursuite contre le Victoria Hospital London Health Sciences Centre, le South West Local Health Integration Network, le Centre for Independent Living in Toronto et le ministre de la Santé et des Soins de longue durée d’Ontario, ainsi que les procureurs généraux de l’Ontario et du Canada, pour avoir légalisé le suicide assisté sans prévoir pour les Canadiens le droit à des soins de santé adéquats s’ils ne veulent pas mourir. Et selon Foley, les soins médicaux qu’il a reçus étaient inférieurs aux normes.

    Le gouvernement avait choisi son prestataire de soins de santé à domicile pour lui, mais cela le rendrait encore plus malade. « On m’a donné les mauvais médicaments, on m’a donné de la nourriture et j’ai eu une intoxication alimentaire, des travailleurs se sont endormis dans mon salon, des brûleurs et des appareils constamment allumés, un feu, et j’ai été blessé pendant des exercices et des transports », a déclaré M. Foley. « Quand je rapporte ces choses à l’agence, je n’obtiens pas de réponse. » Il a dû être admis deux fois à l’hôpital, ce qui, selon lui, est dû aux soins de qualité inférieure qu’il recevait.

    Foley a ensuite présenté une demande pour gérer sa propre équipe de soins de santé, mais le gouvernement a refusé. Il a séjourné à l’hôpital tout en essayant d’obtenir des soins appropriés. « 

    J’ai besoin d’un financement autogéré pour pouvoir rentrer chez moi », a dit M. Foley. « J’ai besoin de pouvoir embaucher mes propres employés pour organiser mes soins (à domicile). » Il a ensuite dit que l’hôpital lui offrait deux choix : un congé forcé, où il devrait subir les mêmes soins inférieurs aux normes avec les organismes précédents, ou l’euthanasie. Les membres du personnel ont menacé Foley, s’il continuait de rester à l’hôpital, d’être facturé 1 800 $ par jour, ce que Foley qualifie, à juste titre, de coercitif :


    « Je n’ai pas reçu les soins dont j’ai besoin pour soulager ma souffrance et l’on ne m’a offert que le suicide assisté. J’ai de nombreux handicaps graves et je suis totalement dépendant. Avec le temps qu’il me reste, je veux vivre dans la dignité et vivre aussi indépendamment que possible ».


    Malheureusement, l’histoire de Foley n’est pas la seule de cette nature ; une mère a également fait la une des journaux internationaux après qu’elle ait rapporté que les médecins l’avaient pressée de permettre l’euthanasie de sa fille handicapée.


    L’euthanasie des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer sans leur consentement est également envisagée, tout comme l’euthanasie des enfants.

    Il est troublant qu’un pays avec des soins de santé gérés par le gouvernement traite la vie des gens comme s’ils portaient sur eux le symbole du dollar, refusant de donner aux gens les soins dont ils ont besoin, tout en regardant ailleurs alors que les gens sont poussés à mourir.


    Seigneur prends piti


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    florence_yvonne

    Féminin Messages : 202
    Date d'inscription : 06/09/2018
    Age : 58
    Localisation : Languedoc (France)
    Idéal : trouver ma voie
    Saint intercesseur : Saint Antoine de Padoue

    Re: EUTHANASIE au Canada : Réactions des dirigeants religieux - À lire !

    Message par florence_yvonne le Mer 12 Sep - 19:09

    Ma sœur souffrait d'un cancer du pancréas en phase terminale, il n'y avait plus rien à faire à part la soulager, la douleur était insoutenable, même la morphine ne la soulageait plus. Elle ne pesait plus que 38 kilos et il lui restait peu de temps à vivre.

    Sa vie était intolérable. Catholique pratiquante, elle a beaucoup prié.

    Sans nous le dire elle a demandé au médecin d'augmenter la morphine jusqu’à la dose létale, ce que le médecin a fait.

    Je ne savais rien de sa demande, quand je lui ai rendu visite, elle était dans le coma. Mon frère athée était là.

    Puis une religieuse est entré dans la chambre et s'est rendu au chevet de ma sœur, elle m'a demandé si je voulais prier avec elle pour le salut de l'âme de ma sœur. J'ai accepté et nous avons récité un Notre Père. Puis elle a fait quelque chose, je n'ai pas osé lui demander si c'était l’extrême onction ou le sacrement des malades.

    Je suis partie et a minuit mon frère m'a appelé pour me dire que ma sœur était morte.

    Je pensais la retrouver le lendemain matin et je m'en suis beaucoup voulu de ne pas être resté à son chevet
    avatar
    Emmanuel
    Administrateur

    Masculin Messages : 1523
    Date d'inscription : 16/01/2016

    Re: EUTHANASIE au Canada : Réactions des dirigeants religieux - À lire !

    Message par Emmanuel le Mer 12 Sep - 23:52

    Bonjour,

    Êtes-vous en faveur de l'euthanasie, @florence_yvonne?

    Comme vous n'êtes pas en ce moment catholique, ça peut se concevoir, mais à lire quelques-uns de vos messages, j'ai l'impression que vous cherchez à persuader les autres de façon indirecte de certains points de vue non catholiques avec des questions et anecdotes voilées.

    Sur le fil "inversion des rôles", par exemple, vous avez également cherché à vous opposer à Angela de façon indirecte, via une question.

    Il vaudrait mieux, dans les circonstances, favoriser la franchise, car celle-ci permettrait le dialogue et la réflexion.

    Nous sommes un forum catholique, et nous défendons la foi et la doctrine catholique. Nous sommes plus stricts sur cette règle de notre Charte que le sont d'autres forums que vous fréquentez.

    Nous sommes toujours heureux d'avoir des échanges respectueux avec des personnes qui ne sont pas catholiques et qui se posent des questions sur l'enseignement de l'Église.

    La franchise, la transparence est le meilleur moyen de favoriser ces échanges.

    Cela nous permet de répondre à ceux et celles qui sont légitimement en questionnement, mais d'éviter le prosélytisme pour une autre religion/croyance ou les disputes inter-religieuses.

    Merci!
    avatar
    Thierry

    Masculin Messages : 1728
    Date d'inscription : 25/01/2016
    Localisation : France - diocèse de Rouen
    Saint intercesseur : Ste Thérèse de Lisieux - Marcel Van - Padre Pio - Ste Faustine

    Re: EUTHANASIE au Canada : Réactions des dirigeants religieux - À lire !

    Message par Thierry le Jeu 13 Sep - 0:37

    Sinon, pour vous répondre sur ce que vous n'aviez pas osé demandé à la religieuse, ce que jadis l'Eglise appelait l’extrême onction, est aujourd'hui le sacrement des malades. C'est le même sacrement qui s'est étendu à chaque personne gravement malade, en non plus uniquement aux agonisants.


    _________________
    Plus tu t'effaceras et te dépouilleras intérieurement vis-à-vis de tes saints ressentis intérieurs, plus tu porteras de fruits dans tes actes, et plus cette dévotion portera de fruits célestes.

    .
    avatar
    florence_yvonne

    Féminin Messages : 202
    Date d'inscription : 06/09/2018
    Age : 58
    Localisation : Languedoc (France)
    Idéal : trouver ma voie
    Saint intercesseur : Saint Antoine de Padoue

    Re: EUTHANASIE au Canada : Réactions des dirigeants religieux - À lire !

    Message par florence_yvonne le Jeu 13 Sep - 16:08

    @Emmanuel a écrit:Bonjour,

    Êtes-vous en faveur de l'euthanasie, @florence_yvonne?

    Comme vous n'êtes pas en ce moment catholique, ça peut se concevoir, mais à lire quelques-uns de vos messages, j'ai l'impression que vous cherchez à persuader les autres de façon indirecte de certains points de vue non catholiques avec des questions et anecdotes voilées.

    Sur le fil "inversion des rôles", par exemple, vous avez également cherché à vous opposer à Angela de façon indirecte, via une question.

    Il vaudrait mieux, dans les circonstances, favoriser la franchise, car celle-ci permettrait le dialogue et la réflexion.

    Nous sommes un forum catholique, et nous défendons la foi et la doctrine catholique. Nous sommes plus stricts sur cette règle de notre Charte que le sont d'autres forums que vous fréquentez.

    Nous sommes toujours heureux d'avoir des échanges respectueux avec des personnes qui ne sont pas catholiques et qui se posent des questions sur l'enseignement de l'Église.

    La franchise, la transparence est le meilleur moyen de favoriser ces échanges.

    Cela nous permet de répondre à ceux et celles qui sont légitimement en questionnement, mais d'éviter le prosélytisme pour une autre religion/croyance ou les disputes inter-religieuses.

    Merci!

    Oui, je suis pour l'euthanasie mais dans un cadre bien défini, il faut que ce soit à la demande du malade, malade en fin de vie, endurant une souffrance intolérable que même la morphine ne peut soulager.

    Mes propos peuvent parfois vous choquer, parce que si je ne dis pas tout ce que je pense, je pense tout ce que je dis.

    Je ne cherche à convaincre personne. Le déiste est contre le prosélytisme.

    Je ne m'oppose à personne, je m'exprime c'est tout.

    Plus franc que moi, cela n'existe pas.

    Mais si mes propos sont à l'encontre de la charte et que désirez me bannir, je comprendrais.
    avatar
    florence_yvonne

    Féminin Messages : 202
    Date d'inscription : 06/09/2018
    Age : 58
    Localisation : Languedoc (France)
    Idéal : trouver ma voie
    Saint intercesseur : Saint Antoine de Padoue

    Re: EUTHANASIE au Canada : Réactions des dirigeants religieux - À lire !

    Message par florence_yvonne le Jeu 13 Sep - 16:11

    J'espère que la prière partagée avec la religieuse aura participer au sauvetage de l'âme de ma sœur.
    avatar
    Carmila

    Féminin Messages : 2174
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Saint intercesseur : Vierge Marie, Saint-Joseph, Saint Antoine de Padou

    Re: EUTHANASIE au Canada : Réactions des dirigeants religieux - À lire !

    Message par Carmila le Jeu 13 Sep - 18:20

    @florence_Yvonne je ne comprend pas!
    Code:
    Oui, je suis pour l'euthanasie mais dans un cadre bien défini, il faut que ce soit à la demande du malade, malade en fin de vie, endurant une souffrance intolérable que même la morphine ne peut soulager.


    Vous dites bien ici que vous êtes pour l'euthanasie à la demande du malade naturellement.

    d'un autre côté vous dites:
    Code:
    J'espère que la prière partagée avec la religieuse aura participer au sauvetage de l'âme de ma sœur.

    Votre soeur aurait choisie une dose de morphine pour la faire mourir.
    Et vous espérez que son âme soit sauvé.
    Pourquoi vous dites ça? Est-ce que c'est parce que vous pensez que votre soeur à été au-delà du permis et qu'elle a mis son âme en danger?

    Si c'est ça vous n'êtes pas pour l'euthanasie.
    Vous avez puer pour son âme.
    Je sais pas si je me suis bien fait comprendre.


    _________________


    ColombeEucharistieMarie


    avatar
    florence_yvonne

    Féminin Messages : 202
    Date d'inscription : 06/09/2018
    Age : 58
    Localisation : Languedoc (France)
    Idéal : trouver ma voie
    Saint intercesseur : Saint Antoine de Padoue

    Re: EUTHANASIE au Canada : Réactions des dirigeants religieux - À lire !

    Message par florence_yvonne le Jeu 13 Sep - 18:32

    @Carmila a écrit:@florence_Yvonne je ne comprend pas!
    Code:
    Oui, je suis pour l'euthanasie mais dans un cadre bien défini, il faut que ce soit à la demande du malade, malade en fin de vie, endurant une souffrance intolérable que même la morphine ne peut soulager.


    Vous dites bien ici que vous êtes pour l'euthanasie à la demande du malade naturellement.

    d'un autre côté vous dites:
    Code:
    J'espère que la prière partagée avec la religieuse aura participer au sauvetage de l'âme de ma sœur.

    Votre soeur aurait choisie une dose de morphine pour la faire mourir.
    Et vous espérez que son âme soit sauvé.
    Pourquoi vous dites ça? Est-ce que c'est parce que vous pensez que votre soeur à été au-delà du permis et qu'elle a mis son âme en danger?

    Si c'est ça vous n'êtes pas pour l'euthanasie.
    Vous avez puer pour son âme.
    Je sais pas si je me suis bien fait comprendre.
    J'ai prié pour l'âme de ma sœur, parce que la religieuse me l'a proposé et que je me suis dit et pourquoi pas, cela ne peut pas faire de mal, il ne faut pas oublier qu'il y a neuf ans, je n'étais pas en recherche.

    Maintenant, je me dis, si une religieuse a prié pour le salut de l'âme de ma sœur avec toute sa foi et son espérance, si cette religieuse lui a donné l’extrême onction, Dieu ne peut pas avoir dit non. Son âme est sauvée.

    Je finirais en disant que celui qui n'a pas subit l'agonie ne peut pas juger.
    avatar
    Carmila

    Féminin Messages : 2174
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Saint intercesseur : Vierge Marie, Saint-Joseph, Saint Antoine de Padou

    Re: EUTHANASIE au Canada : Réactions des dirigeants religieux - À lire !

    Message par Carmila le Jeu 13 Sep - 18:33

    Merci je comprend mieux


    _________________


    ColombeEucharistieMarie


    avatar
    Emmanuel
    Administrateur

    Masculin Messages : 1523
    Date d'inscription : 16/01/2016

    Re: EUTHANASIE au Canada : Réactions des dirigeants religieux - À lire !

    Message par Emmanuel le Jeu 13 Sep - 19:05

    Bonjour @florence_yvonne,

    Merci pour votre réponse.

    Comme ligne directrice, je dirais que si, dans le cadre de votre cheminement personnel vers la foi catholique, vous vous interrogez sur un élément de foi catholique auquel il vous semble difficile d'adhérer, et que vous souhaitez obtenir l'aide des membres ici dans le but d'approfondir et de mieux comprendre, n'hésitez-pas à le faire. Vous pouvez exprimer pourquoi tel élément de foi vous apparaît obscur, difficile à adhérer, etc., il n'y a pas de problème. Beaucoup voudront vous venir en aide.

    D'un autre côté, si vous souhaitez débattre ou prendre position fermement contre des éléments de la foi catholique, il vaut mieux vous abstenir de le faire sur ce forum.

    Merci.

    Fraternellement,

    Emmanuel
    avatar
    florence_yvonne

    Féminin Messages : 202
    Date d'inscription : 06/09/2018
    Age : 58
    Localisation : Languedoc (France)
    Idéal : trouver ma voie
    Saint intercesseur : Saint Antoine de Padoue

    Re: EUTHANASIE au Canada : Réactions des dirigeants religieux - À lire !

    Message par florence_yvonne le Jeu 13 Sep - 19:15

    Merci.

    Ma sœur étant catholique pratiquante, j'ai été surprise de sa décision mais qui suis-je pour la juger ?

    Je pense que sa douleur devait être vraiment intolérable pour qu'elle en vienne là.

    A sa mort elle ne pesait plus que 38 kilos, elle n'avait plus que la peau sur les os elle a vécu un véritable calvaire.

    Le cancer du pancréas est une abomination, le taux de mortalité est de 100 %
    avatar
    Emmanuel
    Administrateur

    Masculin Messages : 1523
    Date d'inscription : 16/01/2016

    Re: EUTHANASIE au Canada : Réactions des dirigeants religieux - À lire !

    Message par Emmanuel le Jeu 13 Sep - 19:30

    Oh, il ne faut pas juger votre soeur.

    Nous vivons à une époque où la foi catholique est si peu répandue, et si mal comprise, même par nous-mêmes, les catholiques. Cela, Dieu le sait et le tient en compte.

    Le mystère de la souffrance est l'enseignement le plus grand, mais si difficile à comprendre et souvent évité par nos pasteurs. Cela aussi, Dieu le sait et le tient en compte.

    Dans certaines situations extrêmes, Dieu seul lit les coeurs, et à nous, il nous est donné de prier pour nos êtres aimés.
    avatar
    Anayel
    Modératrice

    Féminin Messages : 590
    Date d'inscription : 22/01/2016

    Re: EUTHANASIE au Canada : Réactions des dirigeants religieux - À lire !

    Message par Anayel le Jeu 13 Sep - 21:45

    Comme Emmanuel, je ne pense pas qu'on doive juger quiconque, car tout ce qui se passe à l'intérieur de l'âme appartient à Dieu, c'est lui seul qui sait tout.

    Par ailleurs, beaucoup de choses sont ignorées de nos jours, et à l'heure actuelle où on légalise l'euthanasie, il semble "bon" de pouvoir partir si la souffrance est intolérable. On ne pense pas forcément que c'est mal, et cela Dieu le sait, et il en tient compte. Du reste, nous, nous ne connaissons pas ce que subit l'autre, qu'on soit un frère, une soeur, ou un proche. On ne peut donc pas juger. Laissons cela à Dieu.

    Mais la chose sur laquelle j'aimerais juste intervenir, c'est simplement de dire que la souffrance, on peut la sanctifier.

    On peut prendre tout ce qu'on vit - les joies, les larmes, la paix, la douleur, la souffrance - et l'offrir à Dieu pour qu'il les prenne et change tout en bien. C'est l'un des grands pouvoirs de la Passion du Christ, qui a changé la souffrance en moyen de rédemption, en choses qui peut attirer grâces et bénédictions.

    Pour prendre un exemple concret, imaginons qu'on tombe, qu'on se cogne, qu'on ait un petit bobo sur le genoux. On peut offrir la souffrance ressentie, la plaie, la guérison à Dieu, pour qu'il s'en charge, d'une part, mais aussi pour qu'il le prenne ce qu'on lui offre et le change en Bien, en véritable bénédiction qui nous aideront intérieurement, ou qui assisteront un proche ou une âme de par le monde. En faire, si on veut, une offrande à Dieu pour le salut des âmes.

    Ainsi, même les souffrances les plus terribles peuvent nous servir, à nous ou à nos frères et soeurs dans la foi. C'est l'une des merveilles de Dieu, je pense, car cela peut nous réconforter et nous encourager dans la souffrance, surtout celle qui est très douloureuse.

    Je ne sais pas si je m'exprime bien.

    Bien sûr, il faut beaucoup de foi et de courage. La souffrance peut être terrible, surtout qu'elle est de différentes sortes.

    Mais pour qui croit en Dieu et pour qui est sûr qu'il change de ce que l'on vit en Bien, qu'est-ce que c'est réconfortant ! Qu'il est doux aussi de savoir que pour ce don qu'on lui offre, il nous en récompense au centuple au Ciel ! Là où n'y a ni larmes, ni pleurs, mais rien que la joie, la louange, et l'amour !

    La souffrance sert, elle sert énormément pour qui sait bien s'en servir et pour qui sait bien croire. Mais il faut beaucoup de courage, ça j'y conviens tout à fait.

    Bien sûr, votre soeur devait avoir une souffrance intolérable, et je ne permettrai pas de la juger, je le redis. Mais en lisant vos échanges, il me semblait bon de soulever le point que la souffrance peut être changée en grâce, si on l'offre à Dieu.
    avatar
    Françoise

    Féminin Messages : 652
    Date d'inscription : 17/02/2017
    Age : 47
    Localisation : Bourgogne
    Saint intercesseur : Saint Jean Marie Vianney-Sainte Thérèse de Lisieux et Saint Joseph,

    Re: EUTHANASIE au Canada : Réactions des dirigeants religieux - À lire !

    Message par Françoise le Jeu 13 Sep - 22:14

    Ma maman est décédée le 11octobre 2014 d'un cancer des os,elle a beaucoup souffert,avant sa maladie,elle pesait bien ses 90 kg,à la fin de sa vie,elle en pesait une trentaine,paralysée,aveugle d'un oeil,elle avait une paralysie faciale,toutes ses dents avaient pourris à cause de la maladie,plus de cheveux etc etc!!Ma maman était méconnaissable,elle en a beaucoup souffert,mais jamais,jamais,elle n'a demandé à être euthanasier,elle a gardé espoir jusqu’à son dernier  souffle!!Son médecin nous avait écrit après sa mort pour nous dire que jamais il n'avait eu une patiente aussi forte et courageuse,elle ne se plaignait jamais!Un jour ,elle m'a dis"je ne comprend pas pourquoi,j'ai à souffrir autant",je lui ai répondu"tu sais maman,ici sur terre,on ne comprend pas pourquoi on doit souffrir,mais quand tu seras au ciel,tu comprendras tout!
    Chacun fait se qu'il veut,on ne peut pas juger mais ça me fait toujours de la peine de savoir qu'une personne se fait euthanasier !!


    _________________
    « Si nous savions toujours entretenir le feu  de l'amour de Dieu dans notre cœur par des prières et des bonnes œuvres, il ne s'éteindrait pas. "

    Saint Jean-Marie Vianney
    avatar
    florence_yvonne

    Féminin Messages : 202
    Date d'inscription : 06/09/2018
    Age : 58
    Localisation : Languedoc (France)
    Idéal : trouver ma voie
    Saint intercesseur : Saint Antoine de Padoue

    Re: EUTHANASIE au Canada : Réactions des dirigeants religieux - À lire !

    Message par florence_yvonne le Ven 14 Sep - 16:33

    Françoise, ta mère à gardé espoir, mais avec le cancer du pancréas, il n'y a pas d'espoir.

    Il n'y a qu'une seule issue, la seule question est, combien de temps la souffrance va durer ?
    avatar
    Anayel
    Modératrice

    Féminin Messages : 590
    Date d'inscription : 22/01/2016

    Re: EUTHANASIE au Canada : Réactions des dirigeants religieux - À lire !

    Message par Anayel le Ven 14 Sep - 18:09

    Justement si, il y a toujours un espoir, mais il est différent pour les chrétiens et différent pour les gens du monde.

    Le monde pense que la mort est une fin et ne pense pas à l'après, ou s'il y songe, il la voit alors souvent de manière négative. La mort, on ne sait pas ce que c'est, elle cause la douleur, la souffrance pour les proches, et on a tendance à la voir comme le néant, puisqu'on ne sait pas ce que l'âme vit après (si tant est le monde croit à l'existence de l'âme).

    Pour le chrétien, tout change ! Il y a la vie ici bas, mais plus encore, il y a la vraie Vie de l'autre côté. On croit au Christ, qui est ressucité d'entre les morts, et qui nous attend au seuil de notre existence céleste. Et pour nous qui avons cru en Lui, c'est une joie et une véritable espérance de se dire que la mort n'est pas une fin, mais le début de la vraie joie, où il n'y aura ni pleurs, ni larmes, ni plus de souffrance.

    Espérance, espérance, espérance ! Joie, douceur, amour, voilà ce que nous inspire le Christ, même dans les tribulations de la vie.

    Aussi moi je crois que votre mère a été très courageuse, Françoise, car la souffrance a dû être terrible, mais je crois aussi que vous lui avez fait la meilleure réponse, d'une fille à sa mère. "tu sais maman,ici sur terre,on ne comprend pas pourquoi on doit souffrir,mais quand tu seras au ciel,tu comprendras tout! Qu'est-ce que cela a été beau que vous lui répondiez ça, car sincèrement, cela peut redonner l'espérance et le courage, ainsi que l'abandon total dans les mains du Père. D'ailleurs je vous remercie pour votre beau témoignage.

    Quant à la souffrance, elle peut durer longtemps, même toute une vie. Mais si on s'en remet à Dieu et qu'on lui offre tout, de nouveau, je crois qu'elle peut se changer en grâce, et qu'on verra tout le bien qu'elle a procuré aux âmes et à nous-mêmes du haut du Ciel.
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5915
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: EUTHANASIE au Canada : Réactions des dirigeants religieux - À lire !

    Message par Gilles le Ven 14 Sep - 18:13


    Pourquoi je ne pratique pas l’euthanasie...

    Médecin catholique pratiquante, je souhaite rester proche de celui qui souffre, habitée d’espérance malgré ce que cela coûte et malgré la tentation de l’euthanasie, de cette maîtrise à tout prix. Une opinion de Catherine Dopchie, oncologue et responsable d'une unité hospitalière de soins intensifs.(1)

    Celui qui souffre et n’en peut plus malgré l’expertise de nos interventions et la qualité sincère de notre accompagnement m’interpelle très profondément. La souffrance psycho-spirituelle du "non-sens", désormais à l’origine de la plupart des demandes d’euthanasie, ne s’adresse pas à l’art médical au sens strict. Pourtant ce cri m’atteint, la compassion douloureuse me saisit souvent. L’impuissance me convoque à demeurer, à chercher à m’améliorer, mais ne me contraint pas à trouver une réponse dans la maîtrise à tout prix. Rester proche, habitée d’espérance malgré ce que cela coûte et malgré la tentation de l’euthanasie, voilà ma position.

    Invitation au lâcher prise

    La souffrance et la mort gardent leur part de mystère et m’invitent au lâcher prise pour laisser place à plus grand que moi. C’est un choix que je pose dans la confiance, comme Jacob dont la hanche douloureuse lui rappelle de s’appuyer sur Dieu. Être à l’écoute, entendre avec le cœur, partager les émotions, ne veut pas dire avoir réponse à tout. Ne pas avoir de réponse ne veut pas dire que l’on n’écoute pas la supplique. La fraternité permet parfois au souffrant de voir éclore en lui une lumière nouvelle, car dans ces détresses, la solution naît de l’intérieur, elle ne s’impose pas de l’extérieur. Caroline Valentiny, sortie d’une pathologie psychiatrique grave, en témoigne : "L’expérience de quelque chose au-delà de moi qui m’a réveillée à la vie." La paix de la "bonne mort" judéo-chrétienne est fruit d’une unité intérieure, d’une harmonie entre le cœur profond et le plan de Dieu, même si la mort est violente comme celle du Crucifié. Elle ne peut devenir un cliché vidé de sens, mort "douce" provoquée de celui qui souffre. Les réalités vécues nous apprennent la solidarité avec le plus fragile, et nous recréent, plus aiguisés pour l’Amour. Si avec patience, malgré les combats, nous ne laissons plus la force de vie qui nous anime nous faire cadeau de ces "miracles" qui forgent notre espérance, nous deviendrons de plus en plus désorientés face à la souffrance, notre seuil de tolérance sera de plus en plus bas.

    L’homicide par compassion.

    Le "tu ne tueras point" concerne aussi l’homicide par compassion. La compassion, par définition, me fait souffrir. Tuer mon frère en ce nom revient à le considérer comme mon ennemi, celui qui me dérange par la souffrance qu’il fait naître en moi, par communion à la confrontation aux limites. L’euthanasie n’est pas qu’un "geste lourd qui provoque la mort du corps" (Corinne Van Oost), mais un geste qui tue une personne qui souffre. Dans ce monde moderne qui idolâtre autonomie et bien-être, je refuse d’être réduite à un instrument au service d’une volonté désincarnée. L’Homme est plus grand qu’une machine. Si une seule fois je transgressais cet interdit fondamental, je tenterais ensuite d’en réduire la violence, je répéterais l’acte pour me convaincre qu’il est bon, je chercherais à le ritualiser pour l’humaniser. Cela tuerait néanmoins à petit feu la soignante et l’être humain que je suis. Faire ce double choix de mort ne me paraît pas juste. Je préfère rester déstabilisée, bousculée par mon frère qui souffre et me pousse à devenir meilleure. Croire en sa capacité à être, quelles que soient les circonstances.

    La dépénalisation de l’euthanasie fait croire à un droit à mourir de la main du médecin quand la vie semble trop pénible telle qu’elle est. Cette fausse croyance introduit rapport de forces et méfiance au cœur de l’alliance thérapeutique. Mon seul et grand devoir est de toujours optimiser mon implication professionnelle et humaine, dans le respect de l’autre. Je n’échoue que si je ne réponds pas à cette exigence, quel que soit le succès de mes efforts.

    Et que dire de la sédation ?

    La sédation peut être considérée dans des circonstances exceptionnelles de souffrances intolérables, inapaisables, réfractaires. Ce n’est pas une réponse adéquate à la souffrance psycho-spirituelle, même si elle interfère avec le vécu d’autres symptômes, car son caractère inapaisable reste incertain. Induire le sommeil prive plus ou moins complètement la personne de relation, partie importante de son être-au-monde. La profondeur de l’endormissement est donc ajustée au soulagement du symptôme réfractaire que l’on combat ainsi. Si la sédation intervient en urgence pendant une hémorragie massive ou un étouffement aigu, elle est alors temporaire et non polémique. Si elle est prolongée jusqu’au décès, soulageant par exemple une confusion agitée par angoisse de mort ou une détresse respiratoire majeure permanente, elle ne peut s’indiquer qu’en situation préterminale, où la non mise en route d’une hydratation artificielle ne précipite pas significativement le décès d’un patient qui déjà ne boit quasi plus.

    Où est l’hypocrisie dans la pratique d’une telle sédation ? L’intention et les actes sont clairs pour l’intelligence éveillée. Le traitement aux doses titrées vise à soulager un symptôme réfractaire sans abréger la vie. Que le mourir soit encadré de traitements n’empêche pas de faire la distinction entre mort naturelle et mort provoquée. Laisser le corps aller jusqu’au bout de ses forces respecte la personne car elle est aussi son corps. Âme, esprit et corps ne font qu’un.

    La sédation doit être bien préparée, car cette pratique est difficile pour les soignants et pour les proches. Prolongée, son vécu se rapproche de celui de l’agonie.

    Éviter l’agonie ?

    Le sens à donner à l’agonie reste un mystère, temps précieux pour les proches ou temps d’épreuve.

    Autant que possible, patient et entourage sont prévenus du projet de sédation, l’adieu rendu possible. L’équipe soignante se tient prête à intensifier sa disponibilité.

    Les pressions pour accélérer cette période peuvent être fortes. Céder à cette tentation de hâter la mort est une euthanasie déguisée et illégale, hypocrisie qui n’a rien à voir avec la sédation.

    De plus en plus, les médecins qui refusent de pratiquer l’euthanasie sont perçus comme des "sans-cœur". Étant au chevet du patient sans provoquer sa mort, nous ne le contraignons pas à vivre. Il vit, simplement, et nous appelle à être, humblement, à ses côtés : médecin frère de son frère, avec compétences et limites.




    (1) Oncologue, formée à Lille aux soins palliatifs (SP), pionnière de leur développement en Hainaut occidental, responsable d’une unité hospitalière de 6 lits SP, je continue à adhérer à la philosophie de Cicely Saunders refusant l’acharnement thérapeutique et l’euthanasie.



    Amen            


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Carmila

    Féminin Messages : 2174
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Saint intercesseur : Vierge Marie, Saint-Joseph, Saint Antoine de Padou

    Re: EUTHANASIE au Canada : Réactions des dirigeants religieux - À lire !

    Message par Carmila le Ven 14 Sep - 22:20

    Bravo à cellet femme docteur courageuse de prendre position .


    _________________


    ColombeEucharistieMarie


    avatar
    Emmanuel
    Administrateur

    Masculin Messages : 1523
    Date d'inscription : 16/01/2016

    Re: EUTHANASIE au Canada : Réactions des dirigeants religieux - À lire !

    Message par Emmanuel le Sam 15 Sep - 3:38

    Smile

      La date/heure actuelle est Sam 15 Déc - 6:28