Forum catholique l'Imitation de Jésus-Christ

Vivre avec la nostalgie du passé : Bon ou mauvais ? Bannie11Bienvenue sur le Forum catholique
l'Imitation de Jésus-Christ!

Ce forum est un lieu d'échanges dédié à l'approfondissement de la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ.

On peut y partager des témoignages personnels, proposer des méditations, se questionner sur la Bible et les différents enseignements de l'Église catholique, demander et apporter de l'aide dans le cheminement de l'âme vers Dieu, etc.

Forum d'échanges visant à approfondir la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ


    Vivre avec la nostalgie du passé : Bon ou mauvais ?

    Gilles
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 9927
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 65
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Vivre avec la nostalgie du passé : Bon ou mauvais ? Empty Vivre avec la nostalgie du passé : Bon ou mauvais ?

    Message par Gilles le Jeu 14 Juin - 16:34

    Vivre avec la nostalgie du passé : Bon ou mauvais ? 28333043-young-man-sitting-outdoors-in-public-park-with-hand-on-his-chin-looking-away-thinking

    Le mythe du bon vieux temps

    « Ne dis pas: Comment se fait-il que les jours précédents ont été meilleurs que ceux-ci ?
    Car ce n’est pas sagesse que tu t’enquiers de cela. »

    Ecclésiaste 7.10

    Optimiste ou pessimiste ?

    En simplifiant quelque peu, nous pouvons affirmer qu’il existe deux sortes de gens : ceux qui se projettent souvent dans le futur et ceux qui sont constamment tournés vers le passé. Les premiers parlent avec confiance de l’avenir, passent des heures à échafauder des projets qu’ils n’accompliront pourtant que trop peu souvent : ce sont les optimistes ! Les seconds passent leur temps à parler du « bon vieux temps » et de ce passé qui était tellement plus agréable à vivre que le moment présent. Ils agacent leurs interlocuteurs par leur discours volontiers moralisateur et plutôt pessimiste: l’avenir leur fait peur...

    Les expériences passées : source d’encouragement

    Ainsi donc, certains ont tendance à considérer le passé avec bienveillance. Effectivement lorsque nous regardons en arrière, nous pouvons le faire avec reconnaissance : dans combien de situations difficiles, apparemment insurmontables, Dieu nous a fidèlement secourus... Que d’expériences encourageantes aurions-nous à raconter... « La tribulation produit la patience, et la patience l’expérience, et l’expérience l’espérance ; et l’espérance ne rend point honteux, parce que l’amour de Dieu est versé dans nos cœurs par l’Esprit Saint qui nous a été donné. » (Jac 5.4-5) L’accumulation d’expériences, positives ou négatives, produit son fruit, et certainement qu’il est parfois bon de jeter un regard en arrière et de remercier notre Père des expériences qu’il nous a permis de vivre. Ces dernières nous arment pour l’avenir. Les expériences des autres peuvent également nous venir en aide. A plus forte raison, celles relatées dans la Bible sont pour notre instruction: « Car toutes les choses qui ont été écrites auparavant ont été écrites pour notre instruction, afin que, par la patience et par la consolation des écritures nous possédions l’espérance.» (Rom 15.4) Certains croyants ont peut-être marqué notre enfance. Ces chrétiens ont été pour nous des exemples et leur souvenir nous est agréable : « Souvenez-vous de vos conducteurs qui vous ont annoncé la parole de Dieu, et, considérant la fin de leur parcours terrestre, imitez leur foi. » (Héb 13.7)

    Mettre en valeur ce que Dieu a fait

    Retenons qu’il est bon pour le chrétien de s’arrêter de temps en temps et de tourner son regard en arrière. Il se rappellera tout ce que Christ a fait pour lui, notamment à la Croix (Héb 12.3). Son cœur sera alors rempli de reconnaissance envers Dieu pour les expériences qu’il lui a permis d’accumuler, pour les conducteurs qu’il lui a donnés. Le rappel du passé a ici un but positif : il met en valeur tout ce que Dieu a fait.

    Remuer le passé n’est pas sage

    Mais il nous arrive de remuer le passé animés de sentiments bien différents: pour mettre en avant l’une de nos réussites par exemple, ou pour charger quelqu’un que nous n’aimons pas beaucoup : « Te souviens-tu que c’était lui qui… ? » Le plus souvent, nous aimons rappeler le bon vieux temps. Ce n’est pas mal en soi ! Si nous y regardons de plus près, nous constatons que c’est une manière de nous rassurer par rapport à un présent difficile à vivre...

    Quelquefois, c’est comme si nous reconnaissions tout ce que Dieu nous a permis de vivre de positif dans le passé, mais que nous doutions de sa capacité à nous garantir un avenir heureux avec lui. Or nous ne pouvons résoudre les difficultés du moment en nous absorbant dans des souvenirs nostalgiques. Gardons-nous d’idéaliser le passé et d’en faire une vache sacrée, ce n’est pas sagesse que de se consacrer à pareil exercice ! Et, entre nous, ce passé a-t-il toujours été idéal ? Notre mémoire n’est-elle pas sélective ? A chaque période de la vie ses joies et ses peines… A chaque époque de l’histoire des hommes et de l’Eglise, il y a des défis, des dérapages, des soucis, comme des moments heureux. Le sage avance pas à pas, en se confiant en Dieu, en comptant sur lui et en s’appuyant sur ses promesses. Hélas, trop souvent nous manquons de foi.... Comme Pierre marchant sur l’eau, au lieu de regarder à Christ, nous regardons aux circonstances et nous nous enfonçons toujours plus dans l’eau... Le rappel du bon vieux temps ne peut pas même faire office de bouée de sauvetage.

    En avant !

    Le chrétien est un sportif ! Son passé l’aide à toujours mieux gérer les courses futures. Mais il ne peut pas se reposer sur ses titres passés pour gagner... il doit aller de l’avant ! « Oubliant les choses qui sont en arrière et tendant avec effort vers celles qui sont en avant, je cours droit au but pour le prix de l’appel céleste de Dieu dans le Christ Jésus. » (Phil 3.14) Comme il a pu faire confiance à son entraîneur dans le passé, il lui fait confiance pour le présent et l’avenir... Avec foi, il se confie en Dieu. Celui qui a été avec vous dans le passé, vous a accompagné, est aussi est avec vous maintenant, et il le sera à l’avenir ! Car « Jésus Christ est le même, hier et aujourd’hui et éternellement. » (Héb 13.)


    N’en doutez pas !

    Source: Le mythe du bon vieux temps – Promesses

    Vivre avec la nostalgie du passé : Bon ou mauvais ? Promesses
    Vivre avec la nostalgie du passé : Bon ou mauvais ? Gilles


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    Gilles
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 9927
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 65
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Vivre avec la nostalgie du passé : Bon ou mauvais ? Empty Re: Vivre avec la nostalgie du passé : Bon ou mauvais ?

    Message par Gilles le Jeu 14 Juin - 21:59

    Vivre avec la nostalgie du passé : Bon ou mauvais ? IStock_000004773680XSmall

    Pourquoi être Nostalgique, c’est bon pour la santé ?

    Saint Exupéry écrivait “La nostalgie c’est le désir d’on ne sait quoi” et Albert Camus disait que  “La pensée d’un homme est avant tout sa nostalgie“. 62% des français sont nostalgiques et regrettent le passé. Le “c’était mieux avant” revient dans toutes les conversations. On regrette les 2 CV, les films de Capra ou de John Ford, les musiques des années  60. Bref, on se remémore souvent sa jeunesse et cela nous rend nostalgique. Mais attention pour certains, être nostalgique c’est ringard ou réac! Et bien des études scientifiques très sérieuses de l’Université américaine du Dakota ont démontré qu’au contraire: la nostalgie c’est excellent pour le moral et pour notre santé ! Petit retour en arrière sur cette découverte qui nous met de bonne humeur :

    Naturellement rien ne sert de ruminer ses erreurs et ses regrets! Dire que tout était mieux avant est aussi imbécile que de faire table rase sur la passé. Pour bien vieillir, il est nécessaire de bien gérer ses remords et ses repentirs. Mais en cette période de crise, de plus en plus de personnes sont nostalgiques du passé, des Trente Glorieuses. Une période ou trouver un emploi était facile, où l’on pouvait acheter facilement une maison pour sa famille, où le vivre ensemble était de mise…Bref, nous sommes tous des nostalgiques, à un moment ou à un autre en puissance.

    Mais ce qui est nouveau dans cette recherche, c’est qu’au contraire, le sentiment de nostalgie n’est pas galvaudée mais surtout il est synonyme de bonne humeur et de pensées positives.
    En effet, lorsque nous pensons au passé, nous nous rappelons uniquement des bons moments liés à notre vie (mariage, naissance des enfants, achat de la première voiture…)
    En se basant sur l’étude de 100 personnes âgées de 50 à 70 ans qui devaient se rappeler leur passé, les psychologues se sont aperçus que la nostalgie permettait  de bloquer les sentiments négatifs et les remords, de plus  elle donnait l’idée que la vie est remplie de belles choses et qu’elle a un sens. En outre, la nostalgie est utile car elle  permet de se baser sur le passé pour ne pas refaire les mêmes erreurs. La nostalgie n’est dons pas un moment de repli sur soi, de ronger son frein et ruminer des idées noires mais, au contraire, ce sentiment nous booste et nous requinque !

    Décidément, le cerveau humain nous étonnera toujours car la nostalgie ne nous isole pas, contrairement aux idées reçues mais elle nous fait sentir libre et heureux d’appartenir à un groupe qu’il soit familial, amical ou sportif.

    Mais la nostalgie c’est aussi bon pour l’amour et pour le couple : un homme et une femme mariés depuis longtemps seront beaucoup plus soudés si ils partagent ensemble des souvenirs qu’ils soient bons ou mauvais. Le “Souviens toi” rend donc heureux !
    Enfin, un des derniers effets surprenants de la nostalgie est qu’il réchauffe au sens littéral du texte. Si vous avez froid, rappelez vous un bon moment passé et bien la nostalgie vous apportera un peu de chaleur !

    La nostalgie, le c’était quand même mieux avant, c’est bon pour la santé et souvenez vous  que l’on ne peut jamais tourner une page de sa vie sans que s’y accroche une certaine nostalgie. Et c’est tant mieux !

    Vivre avec la nostalgie du passé : Bon ou mauvais ? EV6VRYYxXnhut9NcE87qD49vkDQ


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    A5372

    Féminin Messages : 526
    Date d'inscription : 10/01/2018

    Vivre avec la nostalgie du passé : Bon ou mauvais ? Empty Re: Vivre avec la nostalgie du passé : Bon ou mauvais ?

    Message par A5372 le Ven 15 Juin - 9:27

    Chouette, merci Gilles, cela est encourageant car mon mari est un grand nostalgique !
    Gilles
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 9927
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 65
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Vivre avec la nostalgie du passé : Bon ou mauvais ? Empty Re: Vivre avec la nostalgie du passé : Bon ou mauvais ?

    Message par Gilles le Ven 15 Juin - 16:25

    Vivre avec la nostalgie du passé : Bon ou mauvais ? Z

    Nostalgie : un sentiment qui rend heureux

    Des scientifiques ont prouvé que la nostalgie est loin de nous rendre triste, tout au contraire !

    La nostalgie est un sentiment de regret du passé, qui provoque des sensations liées à des souvenirs. La nostalgie, c'est ce que tu ressens quand tu es loin de chez toi, quand tu te rappelles ton enfance ou quand tu regardes le clip de Redeye . Elle a longtemps été vue comme une maladie neurologie, une forme maladive de la mélancolie, ou un signe de dépression. Elle est aujourd'hui vue comme négative, puisqu'elle nous rappelle que le passé est passé. Néanmoins, diverses études ont démontré que l'activation de souvenirs nostalgiques permet au contraire de lutter contre la tristesse.

    Le docteur Clay Routledge et son équipe de l'université du Dakota du Nord ont réalisé une étude scientifique sur la nostalgie. L'expérience consistait à tester l'état nostalgique des participants en les faisant penser à un épisode heureux de leur vie. Ils devaient consulter la définition de la nostalgie dans le dictionnaire, « remémoration et regret du passé », puis penser pendant dix minutes à un souvenir qui éveillait ce sentiment. L'étude a finalement conclut que ce dernier est en fait une « ressource psychologique que l'on emploie pour contrer des émotions négatives et des sentiments de vulnérabilité » et qu'il permet aux gens « d'utiliser les expériences passées pour les aider à affronter les défis présents ».

    De même, le docteur Constantine Sedikides s'est lancé dans des études sur le sujet, en Caroline du Nord. Des outils ont été créés par l'équipe du chercheur pour mieux comprendre cet état. C'est ainsi qu'a été conçu le questionnaire de « l'échelle de Southampton ». Les questions portent sur la fréquence et l'importance de la nostalgie pour les participants. Plusieurs personnes ont été interrogées : elles ressentent toutes ce sentiment au moins une fois par semaine, et cela va même jusqu'à trois à quatre fois par semaine. Ce formulaire démontre que la nostalgie nous donne une meilleure estime de soi et permet d'augmenter la confiance. De plus, si la nostalgie se manifeste souvent lorsque l'on est triste et seul, elle stoppe en réalité le sentiment de solitude.

    Les souvenirs qui provoquent la nostalgie sont donc plus que des souvenirs classiques, puisqu'ils forment une protection contre les pensées négatives et permettent d'avoir plus confiance en l'avenir, en apportant du réconfort.

    Vivre avec la nostalgie du passé : Bon ou mauvais ? Main-logo


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    Gilles
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 9927
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 65
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Vivre avec la nostalgie du passé : Bon ou mauvais ? Empty Re: Vivre avec la nostalgie du passé : Bon ou mauvais ?

    Message par Gilles le Lun 30 Juil - 18:27

    Vivre avec la nostalgie du passé : Bon ou mauvais ? F80ebff16ccaa9b48a0224d7c489cef4-1532685035

    L'importance de nos souvenirs

    Les êtres humains sont faits de souvenirs qui les déterminent et les construisent, qui retracent les racines et dessinent le devenir. Capricieux, ils nous amènent à un moment du passé : une voix, une odeur, un son, une époque marquée par la tristesse ou la joie !

    Puiser dans les souvenirs positifs pour mieux vivre

    Les bons souvenirs sont souvent utilisés en psychologie pour créer des liens avec des expériences personnelles significatives de notre passé. Tout ce qui est chargé positivement, ce qu'on a vécu à un moment de notre existence, a le potentiel de nous recharger en bonne humeur dans le présent. Le mystère qu'il y a derrière tout cela est que les bons souvenirs peuvent être utilisés pour améliorer nos souvenirs présents. Cela nous montre souvent que nous ne sommes pas loin de là où nous voulons être, et que nous avons déjà une partie de la solution à l'intérieur de notre coffre d'expériences.

    Les souvenirs d'enfance, une énergie inestimable

    Les souvenirs ne sont pas pour autant un simple retour du passé. Ils constituent notre identité. En ce sens, les souvenirs d'enfance peuvent être une formidable source d'énergie. D'autant que nous avons la faculté de transformer des souvenirs de situations désagréables en moments amusants, agréables, voire moteurs. Pendant toute notre existence, nous dialoguons avec nos souvenirs. À travers eux, nous forgeons une partie de notre personnalité et de notre rapport au monde. Nos souvenirs d'enfance en disent long sur ce qu'on est à l'âge adulte, sur ce qu'on désire ou ce qu'on aspire à devenir.


    Inviter les souvenirs à l'âge adulte

    À l'âge adulte, les souvenirs ont d'ailleurs une place déterminante dans les relations familiales. Avec ses enfants, bien sûr, mais aussi avec ses frères et sœurs. Il y a les souvenirs partagés par tous, qui ont valeur d'objectivité familiale et servent de référence à tous les membres de la famille, et les autres souvenirs, plus intimes, propres à chaque individu. Chaque enfant a son histoire personnelle et enregistre ce qui se passe en fonction de sa sensibilité, de sa position dans la fratrie. Une sœur peut ainsi se souvenir d'un lien fort avec sa mère et une autre d'avoir eu une mère absente.

    Une recharge de batterie positive

    Nous pouvons apprendre à faire ressurgir nos souvenirs agréables, et ainsi bénéficier des effets positifs de revivre une situation que nous avons vécue comme satisfaisante, émotionnante et motivante.

    De plus, si nous évoquons de bons souvenirs en permanence pour nous aider à renforcer nos ressources actuelles d'adaptation, nous pouvons créer un système de protection et de bien-être qui s'auto-alimente. Plus nous nous concentrons sur ce qui nous est arrivé de positif dans la vie, plus nous rechargeons nos batteries d'énergie positive. Cette énergie positive nous fait nous sentir bien, et elle augmente également la possibilité que nous réagissions aux événements négatifs avec moins de pessimisme.


    Vivre avec la nostalgie du passé : Bon ou mauvais ? WIAASM41cvVQwAAAABJRU5ErkJggg== RTBF TENDANCE
    Vivre avec la nostalgie du passé : Bon ou mauvais ? Gilles_4
    Gilles
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 9927
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 65
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Vivre avec la nostalgie du passé : Bon ou mauvais ? Empty Re: Vivre avec la nostalgie du passé : Bon ou mauvais ?

    Message par Gilles le Ven 14 Juin - 19:28

    Vivre avec la nostalgie du passé : Bon ou mauvais ? Accept10


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    Gilles
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 9927
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 65
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Vivre avec la nostalgie du passé : Bon ou mauvais ? Empty Re: Vivre avec la nostalgie du passé : Bon ou mauvais ?

    Message par Gilles le Mar 3 Déc - 15:59

    Vivre avec la nostalgie du passé : Bon ou mauvais ? 78093110
    Amen


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    Gilles
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 9927
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 65
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Vivre avec la nostalgie du passé : Bon ou mauvais ? Empty Re: Vivre avec la nostalgie du passé : Bon ou mauvais ?

    Message par Gilles le Dim 19 Jan - 22:09

    Vivre avec la nostalgie du passé : Bon ou mauvais ? D943_231_156_1200

    Qu'y a-t-il de mal à vivre dans le passé ?

    Je suis une personne très nostalgique. J'ai à portée de main une collection de vieilles photos de famille et d'amis que j'ai connues tout au long de ma vie et je les regarde souvent. J'écoute de la musique qui me ramène aux temps précédents. Je visite même des endroits où j'ai vécu dans le passé, des endroits où j'ai passé des vacances, revivant ces souvenirs agréables, me faisant plaisir.

    J'étais donc intéressé de découvrir, en plongeant dans ce sujet, qu'il y avait tellement plus à apprendre sur la nostalgie et les théories derrière les processus que nous traversons au fil de notre expérience.

    Quelques informations sur la signification de la nostalgie...

    La nostalgie n'était pas toujours considérée favorablement. À une époque, il était considéré comme une maladie mentale, et d'autres théories le plaçaient parmi les tendances les moins admirables, suggérant même que les nostalgiques étaient faibles et indulgents.


    Allison Gilbert, discutant de l'histoire de la nostalgie dans un article de novembre 2016 dans O.Le magazine Oprah , dit:
    «En 1688, le médecin suisse Johannes Hofer a inventé le terme pour décrire la tristesse persistante et les battements de cœur parfois irréguliers ressentis par les jeunes à l'étranger.  Leurs maux émotionnels et physiques, écrit-il, ont été provoqués par «la vibration continue des esprits animaux à travers ces fibres du cerveau moyen.  Plus tard, des médecins militaires traitant des mercenaires suisses, un groupe considéré comme particulièrement vulnérable à la maladie, ont émis l'hypothèse que cela résultait de dommages à leurs tympans et à leur cerveau dus au tintement incessant de cloches à vache dans les Alpes. »
    Depuis lors, souligne-t-elle, la nostalgie a continué d'être parfois diffamée, étant classée comme un trouble compulsif ou une forme de dépression.

    La nostalgie vit-elle dans le passé et est-ce mauvais pour nous ?

    Il y a une différence entre simplement profiter du passé, vous permettre de choisir des souvenirs parce qu'ils vous font vous sentir bien et passer un temps excessif à penser au passé. Les psychologues suggèrent que vivre dans le passé est voué à l'échec et futile, pourtant, nous connaissons tous des gens qui font cela à outrance.


    Karen Ann Kennedy , coach en santé et auteure, (HuffPst ,, 06/06/2014) a écrit à ce sujet:
    «Parfois, nous vivons dans le passé parce que c'est familier - nous savons ce qui s'est passé;  il n'y a pas de surprises.  Réfléchissez à la raison pour laquelle vous regardez encore et encore vos rediffusions de vos anciennes sitcoms préférées.  Pensez au gars d'âge moyen que vous connaissez qui parle toujours de ses jours en tant que footballeur au lycée;  la maman avec trois enfants qui parle sans cesse de ses jours de gymnaste universitaire;  l'exécutif à la retraite qui revit encore et encore ses jours à la tête d'une entreprise Fortune 500.  Quand le passé était vraiment bon, vous pouvez y vivre parce que le simple fait d'y penser vous procure une sensation de confort et de bonheur. »
    Vivre dans le passé a des connotations négatives, tout comme vivre pour l'avenir - ces deux pratiques nous privent en fait de vivre dans le présent, où, à vrai dire, toute vie se passe !

    Que se passe-t-il dans notre cerveau lorsque nous vivons dans le passé ?

    Bien que la nostalgie commence à peine à susciter un intérêt scientifique, certaines recherches récentes ont tenté de l'expliquer. Julia Layton, en écrivant un article scientifique pour « How Stuff Works » décrit cette recherche:

    Selon diverses sources citées dans l'article de Laytons, le système limbique joue un rôle majeur dans le traitement et le stockage des souvenirs: les souvenirs sont stockés dans l'hippocampe, et les émotions sont stockées dans l'amygdale, où les souvenirs ressentis dans un état hautement émotionnel sont également stocké.

    La stimulation sensorielle a longtemps été considérée comme une voie importante vers la mémoire - la musique, les images, même le goût peuvent ramener des souvenirs. Pourtant, curieusement, Layton a découvert que les parfums, la musique ou même les retrouvailles avec des amis perdus depuis longtemps ne sont pas les principaux déclencheurs de la nostalgie. Au contraire, dit-elle, le fait de se sentir négatif ou de mauvaise humeur conduit les gens le plus facilement à ces sentiments nostalgiques. Surmonter ces sentiments négatifs est la solitude.


    Pour Layton, cela a du sens.  Elle dit:
    "Les souvenirs nostalgiques ont tendance à tourner autour d'expériences sociales positives - de bons moments avec des amis, rire de la" table des enfants "au dîner de Thanksgiving - et dans un état solitaire, appeler ces souvenirs et aspirer à les revivre, est une réponse naturelle."
    Il semble que presque toute humeur sombre puisse conduire à la nostalgie.  Dans une composante de la recherche de 2006, dans laquelle les sujets ont répondu à différentes actualités, tout état émotionnellement négatif qu'ils ressentaient augmentait la probabilité de nostalgie.  Une observation de cet exercice était que l'inquiétude, le sentiment de chagrin et de tristesse peuvent tous induire divers degrés de nostalgie.

    Alors, où cela me mène-t-il, un amoureux de la nostalgie autoproclamé? Je sens que mon état actuel, à la retraite, heureux et pleinement engagé dans la vie, nie la recherche - je refuse de croire que c'est le malheur ou toute humeur sombre qui provoque mes fréquents sentiments de nostalgie.

    Mais ensuite, j'ai découvert la note de bas de page de Laytons, et sa conclusion que lorsque nous nous sentons nostalgiques, nous essayons de recréer un sentiment , pas d'essayer de revivre ou de revenir à l'événement, un exercice futile au mieux !


    Cela est confirmé par le Dr Alan R. Hirsch de la Smell and Taste Treatment and Research Foundation, cité dans l'article de Laytons, qui dit ceci:
    «La nostalgie ne se rapporte pas à une mémoire spécifique, mais plutôt à un état émotionnel.  Cet état émotionnel idéalisé s'inscrit dans une ère passée. »
    Et enfin, dans Psychology Today (Art Markman, Ph.D. novembre 2013), une étude rapporte que les participants qui ont été incités à se sentir nostalgiques ont également exprimé plus d'optimisme pour l'avenir.  Apparemment, la nostalgie fait que les gens se sentent plus liés socialement aux autres, ce qui stimule des sentiments positifs envers eux-mêmes.  Cela augmente l'estime de soi, ce qui augmente ensuite les sentiments d'optimisme.

    Cet ensemble d'études suggère que la nostalgie peut jouer un rôle bénéfique dans la vie, y compris la mienne. Je pense que cela est particulièrement important pour les personnes âgées, qui sont souvent confrontées à des changements de vie majeurs. Il est réconfortant de savoir qu'en se concentrant sur des expériences passées positives, nous pouvons nous sentir plus optimistes quant à l'avenir.

    Je vais donc continuer à me permettre le plaisir de me souvenir du passé, de plonger dans de vieilles photographies, de la musique nostalgique, des liens avec de vieux amis et de reprendre ces émotions puissantes que j'ai ressenties dans le passé - tout cela fait partie de ce qui donne un sens à la vie et m'apporte le bonheur !


    Source : Traduire cette page

    Vivre avec la nostalgie du passé : Bon ou mauvais ? Images?q=tbn:ANd9GcReM065WDXvd9DDvi5m8BA9UfaOPC8i9gYG9gjGj9z3Igu381Mz&s


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    Gilles
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 9927
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 65
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Vivre avec la nostalgie du passé : Bon ou mauvais ? Empty Re: Vivre avec la nostalgie du passé : Bon ou mauvais ?

    Message par Gilles le Ven 19 Juin - 18:55



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    Gilles
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 9927
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 65
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Vivre avec la nostalgie du passé : Bon ou mauvais ? Empty Re: Vivre avec la nostalgie du passé : Bon ou mauvais ?

    Message par Gilles le Sam 11 Juil - 19:43

    Vivre avec la nostalgie du passé : Bon ou mauvais ? D943_231_156_1200

    Bonne nostalgie

    Récupérez du passé le bien et apprenez des erreurs, c'est la bonne nostalgie.

    Une nostalgie est nuisible si elle empêche l'action si elle conduit à condamner le présent de manière déformée si elle déforme et embellit le passé sans le comprendre correctement.

    En revanche, la nostalgie est bénéfique lorsqu'elle recueille le bien du passé lorsqu'elle dénonce la perte de principes valables lorsqu'elle souligne les erreurs qui ont nui au peuple et aux peuples.

    Il y a donc de mauvaises nostalgies et de bonnes nostalgies. Les premiers engendrent une méfiance maladive. Le second permet à un esprit critique sain de faire de mauvais choix qui génèrent des processus malins.

    Ce qui précède s'applique aux personnes et aux groupes humains. Une personne peut regarder son passé et l'idéaliser sans respecter la vérité tout en déplorant sa situation actuelle au point de ne pas reconnaître les opportunités qu'elle offre.

    Ou cette personne peut également analyser le passé et voir qu'il y a eu de bonnes choses qui méritent d'être responsabilisées et des erreurs qui doivent être corrigées. Il viendra même à cette nostalgie saine qui sert à récupérer des trésors anciens qui valent toujours la peine.

    Dans les groupes, il y a un risque de défigurer l'histoire, d'exalter des leaders qui n'ont rien d'exemplaire, d'imaginer qu'avant les choses se passaient bien quand un peu d'objectivité nie les distorsions qui déforment et permet de voir que dans ce passé il y avait des maux qui avaient besoin de guérison.

    Il n'est pas facile de comparer correctement le passé avec le présent, ni d'éviter une nostalgie erronée. Mais quand une analyse réalisée reconnaît sérieusement dans le passé des trésors tels que le respect de la vie, la défense du mariage, l'affection pour les grands-parents et les parents, le désir authentique d'aimer Dieu et les autres, nous pouvons arriver à une saine nostalgie, qui nous conduira de promouvoir ces trésors dans un cadeau qui en a besoin péremptoirement.


    Vivre avec la nostalgie du passé : Bon ou mauvais ? 9k= Père Fernando Pascual

    Vivre avec la nostalgie du passé : Bon ou mauvais ? 9k=


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)

      La date/heure actuelle est Dim 9 Aoû - 2:08