Forum catholique l'Imitation de Jésus-Christ

Mort de l’exorciste de Rome Gabriele Amorth : il a combattu les démons du m Bannie11Bienvenue sur le Forum catholique
l'Imitation de Jésus-Christ!

Ce forum est un lieu d'échanges dédié à l'approfondissement de la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ.

On peut y partager des témoignages personnels, proposer des méditations, se questionner sur la Bible et les différents enseignements de l'Église catholique, demander et apporter de l'aide dans le cheminement de l'âme vers Dieu, etc.

Forum d'échanges visant à approfondir la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ


    Mort de l’exorciste de Rome Gabriele Amorth : il a combattu les démons du m

    avatar
    Invité
    Invité

    Mort de l’exorciste de Rome Gabriele Amorth : il a combattu les démons du m Empty Mort de l’exorciste de Rome Gabriele Amorth : il a combattu les démons du m

    Message par Invité le Sam 24 Sep - 14:19

    Mort de l’exorciste de Rome Gabriele Amorth : il a combattu les démons du monde moderne
    22 septembre 2016 15 h 25 min·
    Mort de l’exorciste de Rome Gabriele Amorth : il a combattu les démons du m Gabriele-Amorth-Mort-exorciste-Rome-d%C3%A9mons-monde-moderne-e1474552668166
     
    Le père Gabriele Amorth, sans doute l’exorciste le plus connu au monde, est mort le vendredi 16 septembre à Rome à l’âge de 91 ans. Il laisse une œuvre considérable vouée notamment à la dénonciation du refus si répandu de croire au démon et à la mise en garde contre les risques des modes du monde moderne : yoga, Harry Potter, fascination à l’égard des religions orientales. Il a également dénoncé des tendances non moins actuelles au spiritisme, à l’occultisme et à l’invocation du démon. Non sans mettre en lumière ce qu’il a lui-même constaté : Satan est à l’œuvre dans le monde moderne et spécialement dans les domaines de la politique et de la culture.
     
    Né en 1925, ordonnée en 1954, c’est avec une expérience du sacerdoce déjà importante que le P. Amorth a reçu en 1986 l’office d’exorciste dans le diocèse de Rome sous la tutelle du P. Candido Amantini, à qui il allait succéder quelques années plus tard comme exorciste en chef de la ville éternelle. C’est à lui qu’on doit également la fondation de l’Association internationale des exorcistes, qu’il a présidée jusqu’en 2000. Au cours de ses trente années d’office, le P. Gabriele Amorth a pratiqué des dizaines de milliers d’exorcismes.
     
    Gabriele Amorth, l’exorciste qui mettait en garde contre le pouvoir du démon sur la culture contemporaine
     
    Il a beaucoup commenté les réalités contemporaines. En 2006, Le P. Amorth a fait part de sa certitude que les hauts responsables du parti nazi étaient des satanistes actifs – ce que la recherche actuelle confirme. Pour lui, aussi bien Adolf Hitler que Joseph Staline était des possédés. Il était également convaincu que la tentative d’assassinat sur Jean-Paul II en 1981 était le résultat d’influences démoniaques.
     
    Mais si le démon est à l’œuvre dans les sphères du pouvoir, il l’est aussi dans le monde du quotidien, et plus que jamais à la portée de tous. « On a perdu la foi, et la superstition, la magie, le satanisme ou les planches ouija ont pris sa place, ouvrant toutes les portes à la présence des démons », assurait le P. Amorth lors d’un entretien en 2006. En 2015, il dénonçait clairement l’Etat islamique comme « Satan » : « Le mal se déguise de diverses façons : politique, religieuse, culturelle, et elle a une source d’inspiration : les démons. En tant que chrétien, je combats la Bête de manière spirituelle. »
     
    Il n’hésitait pas à dire que la sécularisation, la laïcisation, la décadence de la morale en Occident sont des signes des fins des temps : « Sans le Seigneur, on abuse aussi du progrès. Nous voyons cela dans des lois qui vont totalement contre la nature, telles le divorce, l’avortement, le “mariage gay”… nous avons oublié Dieu ! »
     
    L’exorciste en chef de Rome est mort, son œuvre est son testament
     
    Car le P. Amorth n’hésitait pas à attaquer frontalement des tendances modernes que même les catholiques combattent avec une intensité variable. Dans un entretien avec LifeSiteNews, il déclarait en 2015 : « Le divorce a été un désastre, l’avortement a été un désastre. Tous les ans, 50 millions d’enfants sont assassinés par l’avortement. Et l’euthanasie, et la famille brisée, la cohabitation… tout cela c’est de la destruction ! Le Seigneur nous a donné le sexe en vue d’une fin et Il a aussi déclaré : “Que l’homme ne sépare pas ce que Dieu a uni.” L’amusement sexuel est une chose ; l’amour en est une autre. Aujourd’hui on parle beaucoup d’amour, mais en vérité il n’y en a pas ! »
     
    Les démons du monde moderne ? L’avortement et la destruction de la famille
     
    La culture moderne, avertissait le P. Amorth, est envahie d’influences spiritualistes et éventuellement démoniaques : il n’hésitait pas à dénoncer la série des Harry Potter parce que la romancière J.K. Rowling y opère une fausse distinction entre la magie noire et la magie blanche. « Elle n’existe pas car la magie est toujours une manière de se tourner vers le diable. En lisant Harry Potter, le jeune enfant sera attiré par la magie et à partir de là la distance est courte jusqu’au satanisme et au diable », disait-il. Peu de clercs, peu de catholiques osent s’en prendre ainsi à la série à succès qui, dit-on, « fait lire les enfants ». On la recommande dans des écoles catholiques « convenables ». DénoncerHarry Potter vous attire toujours une volée de bois vert. Mais le P. Amorth parlait d’expérience.
     
    C’était aussi un homme de grande espérance. Aux chrétiens découragés par les défis apparemment insurmontables qu’oppose la société occidentale moderne à la foi catholique, il répétait : « Le mal existe, mais il a peur du Seigneur. » Il rappelait également aussi souvent qu’il le pouvait que les solutions sont simples : « La foi et la prière, ainsi que la réception régulière des sacrements, sont le meilleur antidote aux influences démoniaques. »
     
    Anne Dolhein

    http://reinformation.tv/gabriele-amorth-mort-exorciste-rome-demons-monde-moderne-dolhein-59917-2/
    Célestine
    Célestine

    Féminin Messages : 275
    Date d'inscription : 01/05/2016

    Mort de l’exorciste de Rome Gabriele Amorth : il a combattu les démons du m Empty Re: Mort de l’exorciste de Rome Gabriele Amorth : il a combattu les démons du m

    Message par Célestine le Sam 24 Sep - 16:32

    @Eucharistie a écrit: Pour lui, aussi bien Adolf Hitler que Joseph Staline était des possédés. 
     
     dénonçait clairement l’Etat islamique comme « Satan » : « Le mal se déguise de diverses façons : politique, religieuse, culturelle, et elle a une source d’inspiration : les démons. En tant que chrétien, je combats la Bête de manière spirituelle. »
     
      Il rappelait également aussi souvent qu’il le pouvait que les solutions sont simples : « La foi et la prière, ainsi que la réception régulière des sacrements, sont le meilleur antidote aux influences démoniaques. »
     
    Anne Dolhein

    http://reinformation.tv/gabriele-amorth-mort-exorciste-rome-demons-monde-moderne-dolhein-59917-2/
     

    Merci Eucharistie pour ton partage et une fois de plus paix à cet homme courageux et de très bonne foi, 

    j'ai citer quelques passage afin d'y revenir dessus, c'est sur qu’Hitler était dans les ténèbres, je ne sais pas si il était posséder mais d'une certaine façon si. Car pour s'en prendre au peuple juive comme il l'a fait c'est directement Satan qui s'en prend au peuple élu et donc à Jésus. J'imagine que même lui ne devais pas totalement comprendre la haine qu'il avait envers ce peuple... Pour Staline ça ne m'étonne pas non plus, quand on mélange pouvoir argent ça donne pas toujours de bons résultats. 

    L'état islamique est clairement sous l'emprise de Satan c'est évident, c'est le mal dans son "plus bel apparat" et le plus dangereux aussi car lorsque le mal parvient à s'infiltrer en se faisant passer pour la voix de Dieu. J'imagine que là il gagne en maître. 

    Bien que je n'aime pas la confusion entre état Islamique et Islam car si l'islam arrive à créer des gens pieux et de bonne personne le fond du problème n'est pas totalement celui-ci. 

    En revanche il ne faut pas oublier et il le dit très bien aussi dans l'un de ses livres que le diable aussi est présent dans le Christianisme. En faite il présent partout il ne faut pas se leurrer. 
    Bien qu'il y est des pratiques à bannir définitivement pour le reste et à des degrés différents nous sommes tous plus ou moins sous l'influence de Satan, car c'est lui l'auteur de tout mal et de tous péchés. Autrement nous serions Saints!!!   

    Donc retour encore et toujours à la prière que le mal tante si souvent de me faire abandonner(même par la voix des personnes de mon entourage,:"tu n'as pas besoin d'aller à la messe ça sert à rien) et les sacrements aussi!!!


    _________________
    "C'est n'est pas les religions qui tuent mais la bêtise humaine et son manque d'Amour du prochain, celui qui a Dieu dans son cœur ne pourra jamais commettre de tels actes." 

    "L'Amour de Dieu ne se trouve dans aucun textes mais dans son propre cœur"
    avatar
    Invité
    Invité

    Mort de l’exorciste de Rome Gabriele Amorth : il a combattu les démons du m Empty Re: Mort de l’exorciste de Rome Gabriele Amorth : il a combattu les démons du m

    Message par Invité le Sam 24 Sep - 18:16

    Bonjour Célestine, merci pour ton commentaire

    Effectivement, nous subissons des tentations que nous inflige satan et ses dévots, n'oublions pas qu'il se dechaine plus que jamais à notre époque.. , mais restons bien avec notre Seigneur et profitons à fond des Sacrements qu'IL nous donne pour nous sanctifier et Le Remercier des grâces qu'Il nous accorde, car parfois on en est pas conscient

    En union de prières
    avatar
    Big coco

    Masculin Messages : 58
    Date d'inscription : 17/09/2016

    Mort de l’exorciste de Rome Gabriele Amorth : il a combattu les démons du m Empty Re: Mort de l’exorciste de Rome Gabriele Amorth : il a combattu les démons du m

    Message par Big coco le Dim 18 Déc - 14:06

    http://fr.aleteia.org/2014/09/26/le-chef-exorciste-de-rome-devoile-les-secrets-de-lenfer/

     Révélation d'un démon à Père Amorth

    Le chef exorciste de Rome dévoile les secrets de l’Enfer…

    Ce n’est pas Lui, Dieu, qui a créé l’Enfer. C’est nous ! Il n’y avait même pas pensé ! Don Gabriele Amorth évoque son expérience avec son mentor, le père Amantini.

    Joshua Boyd

    Stanze Vaticane

    26 septembre 2014        

    Rosarioonline

                   

    La cause de béatification et de canonisation du P. Candido Amantini a été ouverte en 2012 à Rome.
     Ce prêtre passioniste aura été pendant 36 ans l’exorciste de l’Etat du Vatican et du diocèse de Rome, à la Scala de Santa.

    Son plus célèbre disciple (considéré comme son successeur), Don Gabriele Amorth, 87 ans, a participé à la cérémonie d’ouverture de son procès en canonisation. Le prêtre paulinien, qui a récemment publié le livre The Last Exorcist (Le dernier exorciste), a souhaité évoquer le souvenir du prêtre passioniste et revenir sur ce moment où le diable a parlé de l’Enfer à son professeur.

    Que vous inspire le fait que le père Candido devienne bienheureux ?

    Don Amorth :  C’est pour moi une grande joie ! Le père Candido était un homme de Dieu. Toujours serein, toujours souriant, jamais en colère, même avec le diable ! Tout le monde parlait de lui, il était très connu à Rome, où il a exercé sa fonction d’exorciste sans interruption.

    Que retenez-vous de votre professeur ?

    Don Amorth : Il était doté de charismes particuliers. Par exemple, il lui suffisait de voir une photographie pour déterminer si une personne avait besoin d’un exorcisme ou d’un traitement médical… Je vais vous raconter une histoire. Un jour, j’étais avec lui et il m’a montré trois photographies qu’on lui avait apporté.

    Il a pris la première, représentant un homme, et m’a dit :

    « Voyez-vous, Don Amorth ? ».

    Et j’ai répondu :
    « Je ne vois rien ».

    Et lui :
    « Cet homme n’a besoin de rien ».

    Puis il a pris la photo d’une femme et m’a demandé à nouveau :
    « Voyez-vous, Don Amorth ?»,
    et moi de nouveau :
    « Je ne comprends rien, Don Candido ».

    Lui :
    « Cette femme a grandement besoin d’un traitement médical, elle a besoin de voir un médecin, pas un exorciste ». 

    Enfin, il a pris la troisième photo, celle d’une jeune femme :
    « Voyez-vous, père Amorth ? Cette jeune femme a besoin d’un exorcisme, ne voyez-vous pas ? " .
    Et je lui ai répondu :
    « Père Candido, je ne vois rien ! Je vois seulement si quelqu’un est beau ou laid. Et pour être tout-à-fait honnête, cette jeune femme n’est pas mal du tout ! ».
    Il éclata de rire ! J’avais fait une plaisanterie, mais lui avait déjà compris que cette fille avait besoin de Dieu.

    Vous avez dit que le Père Candido ne se fâchait jamais, pas même avec le diable. Satan avait peur de lui ?

    Don Amorth : Il en avait très peur, il tremblait devant lui ! Il s’enfuyait immédiatement. En réalité, le diable a peur de nous tous, il nous suffit de vivre dans la grâce de Dieu !

    Evidemment, vous avez assisté aux exorcismes de Don Amantini…

    Don Amorth :
    Bien sûr ! J’y ai assisté pendant six ans. J’ai été nommé exorciste en 1986 et, à partir de là, j’ai pratiqué des exorcismes avec lui.

    Puis en 1990, deux ans avant sa mort, j’ai commencé à opérer seul, car il avait cessé de les pratiquer. Si quelqu’un venait à lui, il répondait :
    « Allez voir le Père Amorth ». 
    C’est pourquoi on me considère comme son successeur…

    Le P. Candido était-il ironique même avec le diable ?

    Don Amorth : Je vais vous raconter une histoire très importante pour vous aider à comprendre une vérité. Vous devez savoir que, quand il y a un cas de possession diabolique, un dialogue s’instaure entre l’exorciste et le diable. Satan est un grand menteur, mais parfois le Seigneur l’oblige à dire la vérité.

    Une fois que le père Candido libérait une personne après de nombreux exorcismes, avec son ironie habituelle, il a dit au diable :

    « Va-t-en, le Seigneur a créé pour toi une petite place toute chaude, il t’a préparé une jolie petite demeure où tu ne souffriras pas du froid ».

    Mais, l’interrompant, le diable lui a lancé :

    « Tu ne comprends rien du tout ».

    Que voulait-il dire ? Quand le diable interrompt en disant quelque chose comme ça, c’est que Dieu lui a imposé de dire la vérité. Et cette fois-ci, c’était d’une importance extrême.

    Les fidèles me demandent souvent :
     « comment est-il possible que Dieu a créé l’enfer, pourquoi a-t-il pensé à un lieu de souffrance ? ».

    A ce moment-là, le diable a répondu aux provocations du P. Candido en révélant une vérité importante sur l’Enfer :

    « Ce n’est pas Lui, Dieu, qui a créé l’Enfer. C’est nous ! Il n’y avait même pas pensé ! ».
    Donc, dans le plan de la création de Dieu, l’existence de l’Enfer n’avait pas été envisagée. Ce sont les démons qui l’ont créé !

    Au cours des exorcismes, j’ai souvent demandé au diable :
    « Avez-vous créé l’Enfer ? ».
    Et sa réponse a toujours été la même :

    « Nous avons tous coopéré ».

    Quels conseils le Père Candido vous a-t-il donné ?

    Don Amorth : Il m’a donné de nombreux conseils, surtout dans les deux dernières années de sa vie. Le plus important ? Etre un homme de foi et de prière, et toujours demander l’intercession de la Très Sainte Vierge. Et puis toujours être humble, car un exorciste doit savoir qu’il ne vaut pas une chique sans Dieu. C’est le Seigneur qui fait le travail d’exorcisme. S’Il n’intervient pas, l’exorcisme ne vaut rien.

    Article de Stanze Vaticane, adapté de l’anglais par Elisabeth de Lavigne

      La date/heure actuelle est Dim 18 Aoû - 13:00