Forum catholique l'Imitation de Jésus-Christ

Bienvenue sur le Forum catholique
l'Imitation de Jésus-Christ!

Ce forum est un lieu d'échanges dédié à l'approfondissement de la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ.

On peut y partager des témoignages personnels, proposer des méditations, se questionner sur la Bible et les différents enseignements de l'Église catholique, demander et apporter de l'aide dans le cheminement de l'âme vers Dieu, etc.

Forum d'échanges visant à approfondir la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ


    Don Gabriele Amorth : Un prêtre qui a combattu le diable - Paix à son âme !

    Partagez
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5915
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Don Gabriele Amorth : Un prêtre qui a combattu le diable - Paix à son âme !

    Message par Gilles le Lun 19 Sep - 0:44



    Gabriele Amorth, né le 1er mai 1925 à Modène et mort le 16 septembre 2016 à Rome, est un prêtre catholique italien. Il est le chef exorciste de la cité du Vatican et du diocèse de Rome de 1986 à 2016. (https://fr.wikipedia.org/wiki/Gabriele_Amorth)



    Le célèbre et ancien exorciste romain, Don Gabriele Amorth, est mort à l’âge de 91 ans. Il fut le le grand exorciste de la cité du Vatican et du diocèse de Rome de 1986 à 2016.
    Il avait notamment violemment dénoncé la réforme des exorcismes suite au concile Vatican II à 30 Giorno :
    « L’Église est totalement absente ! l’Église latine a cessé depuis 300 ans de faire des exorcismes (Ce qui n’est pas le cas dans l’Église orthodoxe et dans certaines dénominations protestantes). Et par conséquent, les prêtres et les évêques, n’ayant jamais vu d’exorcismes, n’en n’ayant jamais entendu parler, l’ont évacué de la foi catholique telle qu’elle était enseignée dans les séminaires avec la présence personnelle du diable, ils n’y croient plus. Je crois que 99% des évêques ne croient plus dans l’action extraordinaire du diable.
    Il suffit de regarder le nouveau rituel de l’exorcisme préparé par le Saint-Siège, il  a été concocté par des gens complètement incompétents, qui craignent les exorcismes. « Si vous n’êtes pas certains de la présence de Satan, vous ne devez  pas faire des exorcismes, » dit le nouveau rituel. Mais c’est absurde: Satan se cache et se déguise de toutes les façons. L’ancien rituel romain enseignait la prudence, enseignait qu’il ne faut pas confondre les maladies psychiques avec les infestations diaboliques, mais il enseignait également les ficelles que le diable utilise pour dissimuler sa présence.
    Et je dirai plus: le nouveau rituel interdit les exorcismes dans le cas de malédiction: mais les cas de sorcellerie sont plus de 90% des cas d’infestation diabolique! Selon le nouveau rituel, par conséquent,on ne devrait jamais faire d’exorcisme! Cela semble incroyable, mais le nouveau rituel est en contradiction directe avec l’ancien rite romain. Il ont ôté les choses les plus précieuses que contenait le Rituel romain. Sauf les dix premiers chapitres qui parlent des fondements évangéliques de ce nouveau rituel tout le reste a été jeté à la corbeille.
    Ce sont des réformes liturgiques incroyables qui supposent que l’Église pendant des siècles a eu tort. Oui, Satan est partout. Il peut travailler en toute quiétude, parce que ceux qui y sont le moins préparés sont les prêtres ! »


    Le père Amorth n’avait pas non plus hésité, dans un entretien avec le vaticaniste italien Paolo Rodari et rapporté par Riposte catholique, à dénoncer les messes noires au sein même du Vatican suivies d’orgies sexuelles impliquant des cardinaux :
    Des satanistes au Vatican ?
    « Oui, même au Vatican il y a des membres des sectes sataniques ».
    Qui est impliqué ? Des simples prêtres ou des laïcs ?
    « Il y a des prêtres, prélats et même des cardinaux ».
    Pardonnez-moi, Père Gabriel, mais comment le savez-vous ?
    « Je l’ai su par des personnes qui ont eu à en connaître directement. Et, plusieurs fois, je l’ai entendu confesser par le diable lui-même, soumis lors des exorcismes. »
    Le pape est au courant ?
    « Bien sûr, je l’ai informé! Mais il fait ce qu’il peut. C’est une chose effrayante. Gardez à l’esprit également que le pape Benoît XVI est allemand, un pays très hostile à ces choses. En Allemagne, il n’y a pratiquement pas d’exorcistes, mais j’ai eu l’occasion de parler trois fois au Pape quand il était encore préfet de la congrégation pour la Doctrine de la foi. »



    Si je me décide à évoquer ces propos, c’est qu’en soi, ils sont d’une importance capitale pour comprendre la situation actuelle de l’Église (on ne peut pas comprendre la crise de l’Église sans admettre que la phrase de Paul VI sur les « fumées de Satan » qui ont envahi l’Église n’est pas simplement une manière poétique de s’exprimer). Mais j’en parle aussi parce que je suis intimement persuadé que la pédophilie a – au moins dans certains cas – à avoir avec les pratiques sataniques (Don Amorth continue d’ailleurs en signalant que les messes noires s’achèvent souvent en débauche sexuel – il parle sans ambage de « vrai bordel »).
    L’une des raisons de l’omerta par laquelle les plus hautes autorités de l’Église ont trop souvent « traité » les scandales pédérastiques ou pédophiliques tient peut-être aussi à ce que certains prélats pratiquant eux-mêmes le satanisme ont partie liée avec ces réseaux sordides…
    RIP Don Gabriele Amorth.


    source: http://www.medias-presse.info/don-gabriele-amorth-est-mort-lexorciste-avait-denonce-des-messes-noires-et-des-orgies-sexuelles-au-coeur-du-vatican/61204


    Note Myriamir: Ne jugeons pas…Ni l’Église, Ni le Vatican, Ni les Prêtres, Ni le Pape…car le SEUL JUGE C’EST DIEU » Nous, notre DEVOIR EST DE PRIER AVEC AMOUR !!!





    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5915
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Don Gabriele Amorth : Un prêtre qui a combattu le diable - Paix à son âme !

    Message par Gilles le Lun 19 Sep - 0:54



    Satan n’est qu’une petite pute pleurnicharde selon Don Gabriele Amorth

    Don Gabriele Amorth pose à côté d’une statuette de la Vierge Marie, une figure qu’il a beaucoup étudiée lors de ses premières années de vie de prêtre. Il a aussi été le rédacteur en chef de Madre di Dio, un magazine mensuel dédié à la Vierge.
    Le quartier de la Garbatella, à Rome, est l’équivalent d’une cité HLM, bien qu’il ressemble plus à une cité-jardin britannique revisitée par des Italiens. Le quartier a été fondé par Victor-Emmanuel III dans les années vingt pour faire face à l’arrivée de 50 000 travailleurs agricoles à Rome.
     
    Comme le reste de la ville, Garbatella possède son lot de chats errants. Et, lorsque j’en ai croisé un en arrivant devant les bureaux de Don Gabriele Amorth, le « président honoraire à vie » de l’Association internationale des exorcistes, j’y ai vu un message venu du Ciel. Ne baissez pas votre garde. Le Diable est partout.
    Usé et fragilisé par vingt-cinq ans de lutte contre Satan en personne, Don Amorth, 86 ans, n’est pas au mieux de sa forme. Il a récemment été hospitalisé, et son ouïe et sa mobilité en ont pris un coup.
     
    Mais il a quand même trouvé le courage – ou la folie, selon le point de vue – de faire une apparition dans le journal local quelques jours seulement avant ma visite, déclarant que les bons catholiques devaient s’abstenir de lire n’importe quel ouvrage lié de près ou de loin à Harry Potter (comme vous le savez, Harry et sa clique sont des disciples de Satan) et devaient tirer un trait sur la pratique du yoga, car « vous pensez faire des étirements, mais en fait vous vous dirigez droit vers l’hindouisme ».
    C’est un homme qui, dans son livre intitulé Confessions : Mémoires de l’exorciste officiel du Vatican, déclare que « le Diable lui-même, par l’intermédiaire d’une femme possédée, a menacé de m’éventrer dans mon sommeil ».
     
    Don Amorth entre dans la pièce. Il est vêtu d’un pantalon noir. Il porte une grande sacoche en cuir qu’il ouvre après un bref échange de civilités. À l’intérieur se trouvent la plupart de ses ouvrages (il a écrit 10 livres, traduits dans plus de 40 langues), un exemplaire de Madre di Dio (un magazine mensuel sur la Vierge Marie dont il a été le rédacteur en chef pendant des années), un échantillon de son équipement d’exorciste (nous y ¬reviendrons), et un sac rempli de clous, boulons et autres petits objets métalliques.
    « J’ai en ma possession deux kilos d’objets métalliques recrachés par des gens possédés par le diable, dit-il. Parfois, ils sortent par le rectum. Il y a aussi des bouts de verre. Je peux vous assurer qu’ils se matérialisent une fois qu’ils sortent de la bouche ; ils ne sont jamais recouverts de salive ou de sang.
     
    Si on prenait des radios des âmes possédées, on n’en trouverait aucune trace dans leur système. Ils apparaissent une fois à l’air libre, à quelques millimètres de leurs lèvres, bien que les gens ressentent généralement la douleur causée par ces objets à l’intérieur de leur corps. »


    Don Amorth nous montre quelques-uns des bouquins qu’il a écrits et un sac de clous et de boulons recrachés par les possédés lors des exorcismes qu’il a pratiqués. Quand j’en ai pris quelques-uns dans mes mains, le photographe a arboré un air dégoûté.
    Don Amorth prétend avoir pratiqué plusieurs dizaines de milliers d’exorcismes au cours de sa vie – « J’ai arrêté de compter à 70 000 », précise-t-il. Pour mettre les choses au clair, cela ne signifie pas qu’il a exorcisé 70 000 personnes ; cela veut simplement dire que les démons sont des bâtards vraiment têtus, et que les 2 000 ou 4 000 individus qu’il a exorcisés ont souvent nécessité plusieurs dizaines de sessions avant d’être complètement libérés de leurs démons.
     
    « Libérer un corps de son emprise démoniaque peut prendre plusieurs années, et j’essaie de pratiquer au moins un rite par semaine, dit-il. La répétition est la clé du succès. Mais la première étape consiste à accepter la présence du démon. Si vous n’y croyez pas, vous lui rendez service. C’est exactement ce qu’il recherche. Dans ce cas-là, l’exorcisme est inutile. Mais croyez-moi, le démon est bel et bien là. »
    J’acquiesce et commence à poser ma longue liste de questions, mais il les ignore toutes. Je comprends rapidement que son ouïe étant défectueuse, c’est surtout lui qui parlera. « Le diable agit de deux manières. Il a une activité ordinaire et une activité extraordinaire. Son action première est de tenter l’Homme vers le Mal et le péché, de le pousser à briser la loi divine. Son activité secondaire – c’est plus rare – est de provoquer des maladies et des troubles émotionnels. »
     
    Selon Don Amorth, Satan peut habiter l’âme d’une personne de quatre façons différentes. La plus grave est la possession démoniaque : « Satan, ou l’un de ses sous-fifres, entre dans le corps des possédés. Il utilise leur bouche pour parler et leur énergie pour les faire bouger. Il connaît toutes les langues du monde. Il connaît le futur, et possède une force surhumaine. Parfois, il me faut être aidé de cinq personnes pour maintenir le possédé immobile pendant qu’il se débat, crache, blasphème, hurle et jure. »
    La deuxième forme d’existence démoniaque est l’obsession, ou tourment. Dans ce cas-là, les forces démoniaques attaquent la personne de l’extérieur, et non pas en habitant son âme. « Prenez, par exemple, Padre Pio (premier prêtre à qui l’on a attribué des stigmates). Le diable le frappait jusqu’à le faire saigner. Il se faisait éjecter de son lit chaque fois qu’il s’endormait. Mais il n’était pas possédé. Il était simplement tourmenté.
     
    Or pensez aux gens obnubilés par une idée qui se glisse dans leur esprit et les mène à la folie. Ou au suicide. C’est un tourment démoniaque. »



    La bouteille d’eau bénite que Don Amorth utilise lors de ses exorcismes et son crucifix, une arme spéciale contre le démon, rendue encore plus puissante grâce à la médaille de saint Benoît.
    Le troisième type est une forme plus vague et moins directe d’attaque démoniaque, une malédiction pouvant agir sur le travail, la santé ou la vie amoureuse. On peut facilement confondre ce genre d’attaque avec une maladie, c’est pourquoi Don Amorth collabore parfois avec des docteurs et des psychiatres quand il pense qu’un patient pourrait en être victime.
     
    Lorsque les docteurs restent sans voix devant le patient, il est peut-être temps d’une intervention sacrée. Le quatrième type, plus traditionnel, ce sont les phénomènes comme les fantômes, les spectres, qui peuvent se manifester dans les maisons, les objets et même les animaux.
    Quand Don Amorth termine son exposé long et minutieux de la terminologie démoniaque, j’arrive à placer une petite question sur ses pratiques rituelles. « Quand je commence un exorcisme, me dit-il, la personne entre en transe, se met à cracher, à hurler, et manifeste une intolérance aux symboles sacrés, aux sacrements et à l’eau bénite.


     
    Là, j’élabore un plan d’action et j’utilise les outils dont je dispose. J’utilise mon étole (vêtement ecclésiastique qui ressemble à une écharpe), qui est plus longue qu’une étole traditionnelle. Je prends une de ses bandes et la pose sur l’épaule de la personne que j’exorcise. Puis je l’asperge d’eau bénite à l’aide d’une bouteille percée en plusieurs endroits.
    J’utilise aussi un crucifix spécial, orné de la médaille de saint Benoît, le saint patron officieux des exorcistes. Enfin, j’utilise un baume sacré. Je n’ai plus besoin d’utiliser la Bible. Après vingt-cinq années de pratique, je la connais sur le bout des doigts. C’est important de la connaître par cœur : de cette façon j’ai les deux mains libres pour immobiliser le possédé. »
     
    Un homme qui empêche le démon de venir hanter l’humanité entière a sans doute une opinion à donner sur les bouleversements sociopolitiques récents en Italie et dans le reste du monde. Je lui demande logiquement si nous nous dirigeons vers un événement cataclysmique.

    « Tout ce que je peux vous dire, c’est qu’il est évident que nous traversons une période désastreuse. Les guerres et les catastrophes naturelles n’en sont que le commencement, l’antipasti.

    Ce qui arrive sera bien pire.

    Je suis optimiste, mais je suis sûr que nous allons être attaqués et qu’ils seront jugés – ces gens qui veulent construire un monde sans Dieu. »

     
    À ce moment-là, je me suis barré.
     
    Source : http://www.vice.com/fr/read/le-dernier-exorciste?Contentpage=-1

    Provenant du site :Myriamir


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Maranatha

    Féminin Messages : 88
    Date d'inscription : 16/05/2016
    Localisation : Diocèse de Tulle

    Re: Don Gabriele Amorth : Un prêtre qui a combattu le diable - Paix à son âme !

    Message par Maranatha le Lun 19 Sep - 10:04

    Maintenant que le Père Amorth est mort, je l'invoquerais comme un saint ! Paix à son âme !

    Invité
    Invité

    Re: Don Gabriele Amorth : Un prêtre qui a combattu le diable - Paix à son âme !

    Message par Invité le Lun 19 Sep - 10:25

    Un sujet est ouvert sur le décès de Don Amorth
    https://imitationjesuschrist.forumactif.com/t1724-deces-de-lexorciste-don-gabriele-amorth?highlight=Don+Amorth+d%C3%A9c%C3%A8s

    P. AMORTH: SA LUTTE CONTRE LE DÉMON EST TERMINÉE
    Ce vendredi, le Père Gabriele Amorth, le doyen des exorcistes, s’est éteint à l’âge de 91 ans. Pendant des décennies, son téléphone ne cessait pas de sonner et des milliers de personnes cherchaient à le voir pour confier à ses prières le cas d’un parent, d’un amis ou d’une connaissance.
    « Chaque jour, je pratique des exorcismes sur cinq ou six personnes. Jusqu’à il y a quelques mois, j’en pratiquais bien davantage, parfois dix ou douze », disait-il il y a cinq ans. « Je pratique toujours des exorcismes, même le dimanche, même à Noël ». Le Père Gabriele, prêtre de la société Saint Paul, né à Modène, avait été partisan en Emilie-Romagne et avait réchappé d’une condamnation à mort. Il était le président émérite de l’Association Internationale des Exorcistes et avait passé les trente dernières années de sa vie à combattre le diable et il rapportait parfois des récits impressionnants qu’il a pour la plupart emportés avec lui dans la tombe.
    Dans l’un de ses plus beaux livres, « Moi, le dernier exorciste » rédigé avec Paolo Rodari, il rapportait par exemple l’effet puissant qu’une bénédiction que Benoît XVI avait effectuée à distance en audience publique avait eu sur deux jeunes possédés.
    « Qui suis-je, disait-il, pour combattre le prince des ténèbres ? Je ne suis personne. Mais Dieu est tout. On ne combat pas le démon avec ses propres forces mais avec celles du ciel ». Et le Père Amorth insistait souvent sur sa dévotion toute particulière à la Vierge Marie qui l’avait si souvent aidé. « Un jour j’étais en train d’exorciser un possédé. A travers sa voix, c’est Satan qui me parlait. Il me crachait des insultes, des blasphèmes, des accusations et des menaces. Mais à un certain moment il me dit : « prêtre, va-t’en, laisse-moi tranquille ». « Va-t’en toi-même » lui répondis-je. « Je t’en prie, va-t’en, contre toi je ne peux rien faire ». « Au nom du Christ, dis-moi pourquoi tu ne peux rien faire ? ». « Parce que tu es trop protégé par Notre-Dame, elle t’entoure de son manteau et je ne peux pas t’atteindre. »
    Parmi les règles fondamentales que tout exorciste se doit de suivre, le P. Amorth rappelait qu’il ne fallait « jamais croire tous ceux qui prétendent être possédés le soient réellement. La majeure partie d’entre eux souffre simplement de graves problèmes psychologiques ». En outre, « il faut être très prudent mais également très rusé parce que le diable ne se laisse pas facilement dénicher. »
    Quand on lui demandaient quels étaient les signes de la présence du démon, il répondait : « Parler correctement des langues inconnues ou comprendre celui qui les parle. Connaître des faits éloignés ou cachés, faire preuve d’une force surnaturelle par rapport à l’âge et à la condition de la personne possédée ou d’autres phénomènes de ce genre ».
    Le Père Amorth n’était pas tendre avec les ecclésiastiques qui ont tendance à sous-estimer la présence du démon : « les évêques et cardinaux qui ne croient pas devront un jour rendre compte de leur incrédulité. Ne pas y croire et surtout refuser de nommer des exorcistes là où il y en a véritablement besoin est à mon sens un péché grave, un péché mortel ».
    Selon le Père Amorth, « aujourd’hui on parle peu de Satan dans nos églises et de nombreuses personnes, même au sein du clergé, ne croient plus à son existence ». Mais le vieil exorciste rappelait toujours ces deux versets extraits de la première lettre de Pierre : « Soyez sobres, veillez : votre adversaire, le diable, comme un lion rugissant, rôde, cherchant qui dévorer. »
    Source: La Stampa


    https://www.facebook.com/www.diakonos.be/photos/a.1603691403221303.1073741826.1603691366554640/1764532333803875/?type=3&theater

    Invité
    Invité

    Re: Don Gabriele Amorth : Un prêtre qui a combattu le diable - Paix à son âme !

    Message par Invité le Lun 19 Sep - 14:51

    avatar
    Célestine

    Féminin Messages : 275
    Date d'inscription : 01/05/2016

    Re: Don Gabriele Amorth : Un prêtre qui a combattu le diable - Paix à son âme !

    Message par Célestine le Lun 19 Sep - 16:47

    Bonjour, 

    Paix à son âme, j'ai été ravie de pouvoir lire son livre et de prendre connaissance de cette homme qui sait de quoi il parle. 

    C'est malheureusement loin d'être l'image de tous les prêtres exorcistes loin delà...


    _________________
    "C'est n'est pas les religions qui tuent mais la bêtise humaine et son manque d'Amour du prochain, celui qui a Dieu dans son cœur ne pourra jamais commettre de tels actes." 

    "L'Amour de Dieu ne se trouve dans aucun textes mais dans son propre cœur"
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5915
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Don Gabriele Amorth : Un prêtre qui a combattu le diable - Paix à son âme !

    Message par Gilles le Mar 20 Sep - 15:17

    19 esptembre 2016


    L’exorciste romain, Gabriele Amorth, est mort !

    36 ans au service de la chasse aux démons.

    Le très médiatique Gabriele Amorth, chef exorciste de la cité du Vatican et du diocèse de Rome pendant 36 ans, s’est éteint le 17 septembre à l’âge de 91 ans, suite à des complications pulmonaires.

    En 1990, le doyen des exorcistes avait fondé avec le prêtre français René Chenesseau (décédé en 2006), l’Association Internationale des Exorcistes (AIE). Reconnue officiellement en 2014 par la congrégation pour le clergé, le père Amorth en fut le président pendant encore dix ans, puis président honoraire à vie après son départ à la retraite, à 75 ans, en l’an 2000. Aujourd’hui, l’AIE regroupe environ 250 exorcistes qui opèrent dans plus de trente pays.

    Comment mettre le diable KO ? Comment reconnaître son action dans le monde aujourd’hui et lutter contre lui ? Gabriel Amorth disait toujours : « Les chrétiens ne savent pas se défendre contre Satan », alors ponctuellement il était interrogé pour dispenser des conseils et révéler « les secrets » de l’enfer, rappelant que « ce n’est pas Lui, Dieu, qui a créé l’Enfer, mais nous, les hommes ! ».

    Satan « très actif » à travers Daesh

    Une de ses grandes interventions remarquées fut celle contre Daesh, dans une interview accordée en 2015 à un journal italien (Il Giorno) : « L’État islamique c’est Satan ! », avait-il déclaré. Mais encore, « la politique mondiale, qui aujourd’hui n’apporte pas de réponse au massacre des chrétiens, devra aussi combattre l’État islamique et le combattre sous une forme différente », avait-il prédit. L’exorciste parlait de la perte de terrain du christianisme dans le monde actuel : « Interrogeons-nous sur ce que l’Occident a fait au cours des dernières décennies. Il a envoyé Dieu au diable. Il a fini avec les bénédictions d’écoles, il a fini avec les croix, il a tout envoyé promener ».

    Comment ne pas être troublé par ces paroles, après l’assassinat de Jacques Hamel, mort égorgé après s’être écrié « Va-t’en Satan ! Va-t’en Satan ! », rapportées par l’archevêque de Rouen, Mgr Dominique Lebrun, lors de ses funérailles. Au cours d’une messe de suffrage célébrée le 14 septembre dernier, à la chapelle de la maison Sainte-Marthe, le pape François, lui-même, a reconnu : « Le père Jacques Hamel est un martyr qui a eu la lucidité de désigner le véritable adversaire et l’auteur de sa persécution : Satan !  (…) Car cette cruauté qui demande l’apostasie est satanique », a-t-il répété, « tuer au nom de Dieu est satanique ! ».

    Tenace face au trouble et à la suspicion

    Le père Amorth concluait toujours en parlant de Satan : « Il me répond seulement lorsque je lui pose une question. Il répète que le monde est en son pouvoir, et en cela il dit la vérité. Bibliquement parlant, nous sommes dans les derniers temps et la Bête travaille frénétiquement ». En affirmant de tels propos, et d’autres que l’on peut lire dans son livre testament, le grand exorciste italien affirmait pourtant « ne pas vouloir faire du sensationnalisme, mais simplement dire la vérité sur la pratique de l’exorcisme ». La manière la plus simple et la plus efficace pour lui était de « relater les faits », rapportait Famille Chrétienne à l’issue d’une rencontre avec lui, juste après la sortie de ses Confessions , en 2010. Ce livre relate les expériences les plus marquantes de vingt-quatre années passées à « ferrailler avec le démon pour la libération des âmes ».

    Après un quart de siècle, Gabriele Amorth disait s’être habitué aux manifestations diaboliques. « Plus on connaît le Malin, moins on en a peur », expliquait-il face au trouble et à la suspicion que suscitaient parfois ses déclarations.

    160 000 exorcismes

    Il était l’auteur de nombreux livres sur l’exorcisme, dont le dernier publié en 2013 sous le titre Moi, le dernier exorciste – Une vie de lutte contre le mal , où il revient sur certaines affaires, scandales, disparitions et assassinats qui ont éclaboussé l’Église ces dernières années. Selon sa maison d’édition, il aurait réalisé 160 000 exorcismes.



    par Isabelle Cousturié



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Jean

    Masculin Messages : 1068
    Date d'inscription : 22/01/2016

    Re: Don Gabriele Amorth : Un prêtre qui a combattu le diable - Paix à son âme !

    Message par Jean le Mar 20 Sep - 16:26

    Je prierai pour lui.
    Merci pour cette info Gilles.
    Jésus
    avatar
    Maranatha

    Féminin Messages : 88
    Date d'inscription : 16/05/2016
    Localisation : Diocèse de Tulle

    Une interview de Gabriel Amorth

    Message par Maranatha le Mer 21 Sep - 16:59

    Dans cette interview il parle du Califat (état islamique) c'est assez direct : 
     
    "Dom Amorth, fondateur de l’Association Internationale des Exorcistes, déclare dans une interview accordée au journal italien Il Giornale, à propos des islamistes et de la fureur qu’ils déploient contre les chrétiens: 
     
    « Les choses arrivent tout d’abord dans les sphères spirituelles et, ensuite, se concrétisent sur cette terre. Les royaumes spirituels sont seulement au nombre de deux: L’Esprit Saint et l’esprit démoniaque. Le mal est déguisé sous diverses formes – politique, religieuse, culturelle… – mais n’a qu’une unique source d’inspiration : le diable. En tant que chrétien, je lutte spirituellement contre la Bête. »
     
    Il ajoute : « La politique mondiale, qui aujourd’hui n’apporte pas de réponse au massacre des chrétiens, devrait aussi combattre l’État islamique et les combattre sous une forme différente ». 
    Pour le père Amorth, « Satan avance avec le Califat [Etat Islamique] et les chrétiens ne savent pas s’en défendre». 
    Don amorth évoque la perte de terrain du christianisme dans le monde actuel : 
    «Interrogeons-nous sur ce que l’Occident a fait au cours des dernières décennies. Il a envoyé Dieu au diable. Il en a fini avec les bénédictions d’écoles, il en a fini avec les croix, il a tout envoyé promener ».
     
     
    Don Amorth conclut à propos de Satan : 
    « Satan avance avec le Califat (Etat Islamique). Il me répond seulement lorsque je lui pose une question.
    Il répète que le monde est en son pouvoir, et en cela il dit la vérité.
    Bibliquement parlant, nous sommes dans les derniers temps et la Bête travaille frénétiquement »."


    Source : http://www.touteslespropheties.net/antoine-gay/dom-amorth/
    avatar
    Betty
    Administratrice

    Féminin Messages : 1626
    Date d'inscription : 20/01/2016
    Age : 46
    Localisation : Nord 59
    Idéal : La voie d'enfance spirituelle.
    Saint intercesseur : Ste Thérèse, st Michel archange, st François d'assises.

    Re: Don Gabriele Amorth : Un prêtre qui a combattu le diable - Paix à son âme !

    Message par Betty le Mer 21 Sep - 19:10

    je remet le lien d'un des livres du Père Amorth "confessions"
    que l'on peut télécharger en Pdf
    https://www.fichier-pdf.fr/2012/06/08/confessions/


    _________________
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5915
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Don Gabriele Amorth : Un prêtre qui a combattu le diable - Paix à son âme !

    Message par Gilles le Mer 21 Sep - 20:57



    LE PERE GABRIEL AMORTH : MEDJUGORJE EST UNE GRANDE FORTERESSE CONTRE SATAN


    Par RV. dans En Eglise le 19 Septembre 2016 à 05:00

    Le Père Gabriel Amorth, le célèbre exorciste du Vatican, est décédé le 16 septembre, à Rome, à l'âge de 91 ans. Le Père Amorth s'était rendu à Medjugorje dès le début des apparitions. Il disait que Medjugorje était "une grande forteresse contre Satan" (la photo ci-dessous a été publiée par le "Medjugorje Council of Ireland").

    Pour lui et pour ses proches :
    Je vous salue Marie...




    Source : CHERE GOSPA - Loués soient Jésus et Marie ! / Ouvrons nos coeurs ...


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)

    Liza

    Féminin Messages : 97
    Date d'inscription : 27/01/2016

    Re: Don Gabriele Amorth : Un prêtre qui a combattu le diable - Paix à son âme !

    Message par Liza le Mer 21 Sep - 21:24

    Je me dis que le Père Don Gabriel Armoth a aidé et sauvé beaucoup de personnes
    de l'emprise du "malin" durant sa mission.  Sad
    Paix à son âme !



    _________________
    L'humilité c'est le propre de Dieu.
    "Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine"

    Jésus est la véritable lumière.
    "Père Jean-Régis Fropo"

    Cachez-nous dans votre tabernacle aux 
    jours d'affliction. Retirez-nous Seigneur,
    dans le plus secret de votre tente : dans votre Coeur !

    Feukeng willy

    Masculin Messages : 22
    Date d'inscription : 14/09/2016
    Age : 20
    Localisation : Cameroun
    Idéal : être et mourir en état de grâce.
    Saint intercesseur : saint François d 'assise; sainte Brigitte ;saint Bernard ;sainte Faustine ;la Reine du ciel; saint Angèl de Foligno; mon saint ange gardien.

    faisons attention.

    Message par Feukeng willy le Mer 12 Oct - 18:47

    je n ai pa due tout aimé ce  que Maranatha a dit :je le (père Don ) prierai comme un saint.   il est vrai que la devotion aux saints n 'est pas due tout mauvais. mais pour un nouveau deceder on doit faire attention tant que l 'église n 'a pas dit son mots. c 'est a dire prié au conditionnel : père Don si tu est en paradis ou en purgatoire intercède pour nous.  
      car voyez vous le saint curé d 'Ars dit que beaucoup de ceux qu 'on crois sauver se damneront et beaucoup de ceux qu 'on crois damner se sauveront.  c 'est juste question de virgilance . je ne cherche  surtout pas a insinuer que le père  Don était un mauvais prêtre. c 'est juste une remarque et un conseille que je donne afin qu 'a la longue on ne prie pas des damnés pour ainsi dire offenser inconsciement le bon Dieu.

    Big coco

    Masculin Messages : 58
    Date d'inscription : 17/09/2016

    L'enfer naurait pas été prévu dans le plan dela Création.

    Message par Big coco le Jeu 1 Déc - 12:08

    http://fr.aleteia.org/2014/09/26/le-chef-exorciste-de-rome-devoile-les-secrets-de-lenfer/

     

    Le chef exorciste de Rome dévoile les secrets de l’Enfer…



    Ce n’est pas Lui, Dieu, qui a créé l’Enfer. C’est nous ! Il n’y avait même pas pensé ! Don Gabriele Amorth évoque son expérience avec son mentor, le père Amantini.


    Joshua Boyd

    Stanze Vaticane

    26 septembre 2014        

    Rosarioonline

                   

    La cause de béatification et de canonisation du P. Candido Amantini a été ouverte en 2012 à Rome.

    Ce prêtre passioniste aura été pendant 36 ans l’exorciste de l’Etat du Vatican et du diocèse de Rome, à la Scala de Santa.


    Son plus célèbre disciple (considéré comme son successeur), Don Gabriele Amorth, 87 ans, a participé à la cérémonie d’ouverture de son procès en canonisation. Le prêtre paulinien, qui a récemment publié le livre The Last Exorcist (Le dernier exorciste), a souhaité évoquer le souvenir du prêtre passioniste et revenir sur ce moment où le diable a parlé de l’Enfer à son professeur.



    Que vous inspire le fait que le père Candido devienne bienheureux ?



    Don AmorthC’est pour moi une grande joie ! Le père Candido était un homme de Dieu. Toujours serein, toujours souriant, jamais en colère, même avec le diable ! Tout le monde parlait de lui, il était très connu à Rome, où il a exercé sa fonction d’exorciste sans interruption.



    Que retenez-vous de votre professeur ?



    Don Amorth : Il était doté de charismes particuliers. Par exemple, il lui suffisait de voir une photographie pour déterminer si une personne avait besoin d’un exorcisme ou d’un traitement médical… Je vais vous raconter une histoire. Un jour, j’étais avec lui et il m’a montré trois photographies qu’on lui avait apporté.



    Il a pris la première, représentant un homme, et m’a dit :



    « Voyez-vous, Don Amorth ? ».



    Et j’ai répondu : « Je ne vois rien ».



    Et lui :


    « Cet homme n’a besoin de rien ».



    Puis il a pris la photo d’une femme et m’a demandé à nouveau :


    « Voyez-vous, Don Amorth ?»,


    et moi de nouveau :

    « Je ne comprends rien, Don Candido ».



    Lui : « Cette femme a grandement besoin d’un traitement médical, elle a besoin de voir un médecin, pas un exorciste ». 



    Enfin, il a pris la troisième photo, celle d’une jeune femme :


    « Voyez-vous, père Amorth ? Cette jeune femme a besoin d’un exorcisme, ne voyez-vous pas ?".


    Et je lui ai répondu :


    « Père Candido, je ne vois rien ! Je vois seulement si quelqu’un est beau ou laid. Et pour être tout-à-fait honnête, cette jeune femme n’est pas mal du tout ! ».


    Il éclata de rire ! J’avais fait une plaisanterie, mais lui avait déjà compris que cette fille avait besoin de Dieu.



    Vous avez dit que le Père Candido ne se fâchait jamais, pas même avec le diable. Satan avait peur de lui ?



    Don Amorth :


    Il en avait très peur, il tremblait devant lui ! Il s’enfuyait immédiatement. En réalité, le diable a peur de nous tous, il nous suffit de vivre dans la grâce de Dieu !



    Evidemment, vous avez assisté aux exorcismes de Don Amantini…



    Don Amorth :

    Bien sûr ! J’y ai assisté pendant six ans. J’ai été nommé exorciste en 1986 et, à partir de là, j’ai pratiqué des exorcismes avec lui. Puis en 1990, deux ans avant sa mort, j’ai commencé à opérer seul, car il avait cessé de les pratiquer.


    Si quelqu’un venait à lui, il répondait :

    « Allez voir le Père Amorth ».  C’est pourquoi on me considère comme son successeur…



    Le P. Candido était-il ironique même avec le diable ?



    Don Amorth : Je vais vous raconter une histoire très importante pour vous aider à comprendre une vérité. Vous devez savoir que, quand il y a un cas de possession diabolique, un dialogue s’instaure entre l’exorciste et le diable. Satan est un grand menteur, mais parfois le Seigneur l’oblige à dire la vérité.



    Une fois que le père Candido libérait une personne après de nombreux exorcismes, avec son ironie habituelle, il a dit au diable :



    « Va-t-en, le Seigneur a créé pour toi une petite place toute chaude, il t’a préparé une jolie petite demeure où tu ne souffriras pas du froid ».



    Mais, l’interrompant, le diable lui a lancé :



    « Tu ne comprends rien du tout ».



    Que voulait-il dire ?


    Quand le diable interrompt en disant quelque chose comme ça, c’est que Dieu lui a imposé de dire la vérité. Et cette fois-ci, c’était d’une importance extrême.



    Les fidèles me demandent souvent :

    « comment est-il possible que Dieu a créé l’enfer, pourquoi a-t-il pensé à un lieu de souffrance ?".


    A ce moment-là, le diable a répondu aux provocations du P. Candido en révélant une vérité importante sur l’Enfer :


    « Ce n’est pas Lui, Dieu, qui a créé l’Enfer. C’est nous ! Il n’y avait même pas pensé ! ».


    Donc, dans le plan de la création de Dieu, l’existence de l’Enfer n’avait pas été envisagée. Ce sont les démons qui l’ont créé ! Au cours des exorcismes, j’ai souvent demandé au diable :

    « Avez-vous créé l’Enfer ? ».

    Et sa réponse a toujours été la même :


    « Nous avons tous coopéré ».



    Quels conseils le Père Candido vous a-t-il donné ?


    Don Amorth : Il m’a donné de nombreux conseils, surtout dans les deux dernières années de sa vie. Le plus important ? Etre un homme de foi et de prière, et toujours demander l’intercession de la Très Sainte Vierge. Et puis toujours être humble, car un exorciste doit savoir qu’il ne vaut pas une chique sans Dieu.


    C’est le Seigneur qui fait le travail d’exorcisme. S’Il n’intervient pas, l’exorcisme ne vaut rien.



    Article de Stanze Vaticane, adapté de l’anglais par Elisabeth de Lavigne

      La date/heure actuelle est Sam 15 Déc - 5:05