Forum catholique l'Imitation de Jésus-Christ

Bienvenue sur le Forum catholique
l'Imitation de Jésus-Christ!

Ce forum est un lieu d'échanges dédié à l'approfondissement de la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ.

On peut y partager des témoignages personnels, proposer des méditations, se questionner sur la Bible et les différents enseignements de l'Église catholique, demander et apporter de l'aide dans le cheminement de l'âme vers Dieu, etc.

Forum d'échanges visant à approfondir la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ


    " Méditations sur les textes du Jour "

    Partagez
    avatar
    tous artisans de paix
    Modératrice

    Féminin Messages : 1656
    Date d'inscription : 20/01/2016
    Idéal : Cheminer avec le Seigneur

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par tous artisans de paix le Dim 28 Fév - 21:58

    Bonjour @Maud
    Bonjour @Nicolas
    Bonjour à tous


    Pour poursuivre les réflexions sur les textes du jour - se convertir pour ne pas être surpris par la mort en état de péché, se convertir pour échapper à la Mort Eternelle - voici quelques autres passages Bibliques, que l'on pourrait rapprocher des textes du jour:



    Dieu ne prend point plaisir à la mort du méchant: il veut sa conversion
    :


    Ezechiel 18

    1.,La parole de Yahweh me fut adressée en ces termes:

    2. "Pourquoi donc proférez-vous ce pro-verbe, au sujet du pays d'Israël: "Les pères mangent du verjus, et les dents des fils en sont agacées?"

    3. Je suis vivant, --oracle du Seigneur Yahweh: Vous n'aurez plus lieu de proférer ce proverbe en Israël.

    4. Voici que toutes les âmes sont à moi: l'âme du fils comme l'âme du père est à moi; l'âme qui pèche sera celle qui mourra.

    5. Si un homme est juste et pratique le droit et la justice;

    6. s'il ne mange pas sur les montagnes et n'élève pas les yeux vers les idoles infâmes de la maison d'Israël; s'il ne déshonore pas la femme de son prochain et ne s'approche pas d'une femme pendant sa souillure;

    7. s'il m'opprime personne, s'il rend au débiteur son gage, s'il ne commet pas de rapines, s'il donne son pain à celui qui a faim et couvre d'un vêtement celui qui est nu;

    8. s'il ne prête pas à usure et ne prend pas d'intérêt; s'il détourne sa main de l'iniquité; s'il juge selon la vérité entre un homme et un autre;

    9. s'il suit mes préceptes et observe mes lois, en agissant avec fidélité, celui-là est juste; il vivra --oracle du Seigneur Yahweh.

    10. Mais cet homme engendre un fils violent, qui verse le sang et qui fait à son frère quelqu'une de ces choses,

    11. -- mais lui-même n'a pas fait toutes ces choses; -- il mange sur les montagnes, il déshonore la femme de son prochain, il opprime le pauvre et le malheureux;

    12. il commet des rapines, il ne rend pas le gage, il lève les yeux vers les idoles, il commet une humiliation;

    13. il prête à usure et prend un intérêt, et il vivrait!... Il ne vivra pas il a commis toutes ces abominations, il doit mourir; son sang sera sur lui.

    14. Mais voici qu'un homme a engendré un fils; ce fils a vu tous les péchés qu'a commis son père; il les a vus et n'a rien fait de semblable.

    15. Il n'a pas mangé sur les montagnes, il n'a pas levé les yeux vers les idoles infâmes de la maison d'Israël; il n'a pas déshonoré la femme de son prochain;

    16. il n'a opprimé personne et n'a pas pris de gage, il n'a pas commis de rapines; Il a donné son pain à l'affamé, il a couvert d'un vêtement celui qui était nu;

    17. il n'a pas fait peser sa main sur le pauvre, il n'a pris ni usure, ni intérêts; il a observé mes lois et suivi mes préceptes, -- celui-là ne mourra point pour l'iniquité de son père; il vivra certainement.

    18. Son père qui a multiplié la violence, qui a pratiqué la rapine envers son frère et qui a fait ce qui n'était pas bien au milieu de son peuple, voici que lui, il mourra pour son iniquité.

    19. Et vous dites: "Pourquoi le fils ne porte-t-il pas l'iniquité de son père?" Mais le fils a agi suivant le droit et la justice, il a observé tous mes préceptes et les a mis en pratique: il vivra certainement.

    20. L'âme qui pèche c'est celle qui mourra; le fils ne portera pas l'iniquité du père, et le père ne portera pas l'iniquité du fils; la justice du juste sera sur lui, et la méchanceté du méchant sera sur lui.

    21. Quant au méchant, s'il se détourne de tous ses péchés qu'il commis, s'il observe tous mes préceptes et agit selon le droit et la justice, il vivra, il ne mourra pas.

    22. De toutes les transgressions qu'il a commises, on ne se souviendra plus à cause de la justice qu'il a pratiquée, il vivra.

    23. Prendrai-je plaisir à la mort du méchant,--oracle du Seigneur Yahweh? N'est-ce pas plutôt à ce qu'il se détourne de ses voies et qu'il vive?

    24. Et si le juste se détourne de sa justice et qu' il commette l'iniquité, selon toutes les abominations que le méchant commet, --il tes ferait et il vivrait!... --de toutes ses oeuvres de justice qu'il a pratiquées, on ne se souviendra plus; à cause de la transgression dont il s'est rendu coupable et de son péché qu'il a commis, à cause de cela il mourra.

    25. Vous dites: "La voie du Seigneur n'est pas droite?" Ecoutez donc, maison d'Israël: Est-ce ma voie qui n'est pas droite? Ne sont-ce pas vos voies qui ne sont pas droites?

    26. Quand le juste se détourne de sa justice et commet l'iniquité, et que là-dessus il meurt, c'est à cause de l'iniquité qu'il à commise qu'il meurt.

    27. Et si le méchant se détourne de sa méchanceté qu'il a pratiquée et qu'il agisse suivant le droit et la justice, il fera vivre son âme.

    28. S'il ouvre les yeux et se détourne de toutes ses transgressions qu'il a commises, il vivra certainement, et il ne mourra point.

    29. Mais la maison d'Israël dit: "La voie du Seigneur n'est pas droite." Sont-ce mes voies qui ne sont pas droites, maison d'Israël? Ne sont-ce pas vos idoles qui ne sont pas droites?

    30. C'est pourquoi je vous jugerai chacun selon ses voies, maison d'Israël,--oracle du Seigneur Yahweh. Détournez-vous et convertissez-vous de toutes vos transgressions, et l'iniquité ne deviendra pas votre ruine.

    31. Rejetez loin de vous toutes les transgressions que vous avez commises; faites-vous un coeur nouveau et un esprit nouveau. Pourquoi mourriez--vous, maison d'Israël?

    32. Car je ne prends point plaisir à la mort de celui qui meurt, --oracle du Seigneur Yahweh; convertissez-vous donc et vivez."



    Dieu établit les hommes comme sentinelles, pour avertir les autres et les exhorter à la conversion, avant qu'il ne soit trop tard:


    Ezechiel 33

    1. La parole de Yahweh me fut adressée en ces termes:

    2. "Fils de l'homme, parle aux enfants de ton peuple, et dis leur: Quand je fais venir l'épée contre un pays et que les habitants de ce pays, prenant quelqu'un du milieu d'eux, l'établissent comme sentinelle,

    3. et que cet homme, voyant l'épée venir contre le pays, sonne de la trompette et avertit le peuple,

    4. si celui qui entend le son de la trompette ne se laisse pas avertir et que l'épée survienne et le surprenne, son sang sera sur sa tête:

    5. il a entendu le son de la trompette et ne s'est pas laissé avertir; son sang sera sur lui; mais s'il s'est laissé avertir, il aura sauvé sa vie.

    6. Que si la sentinelle, voyant venir l'épée, ne sonne pas de la trompette, et qu'ainsi le peuple ne soit pas averti, et que l'épée survienne et surprenne l'un d'entre eux, cet homme sera surpris dans son iniquité, mais je demanderai compte de son sang à la sentinelle.

    7. Et toi, fils de l'homme, je t'ai établi comme sentinelle pour la maison d'Israël quand tu entendras de ma bouche une parole, tu les avertiras de ma part.

    8. Quand j'aurai dit au méchant: "Méchant, tu mourras certainement!"si tu ne parles pas pour avertir le méchant de quitter sa voie, celui-ci, étant méchant, mourra dans son iniquité; mais je te demanderai compte de son sang.

    9. Mais si tu avertis le méchant afin qu'il se détourne de sa voie, et qu'il ne se détourne pas de sa voie, il mourra dans son iniquité; mais toi, tu auras sauvé ton âme.

    10. Et toi, fils de l'homme, dis à la maison d'Israël: Voici que vous parlez en ces termes "Nos transgressions et nos péchés sont sur nous, et c'est à cause d'eux que nous dépérissons; comment pourrions--nous vivre?"

    11. Dis-leur: je suis vivant! --oracle du Seigneur Yahweh: je ne prends point plaisir à la mort du méchant, mais à ce que le méchant se détourne de sa voie et qu'il vive. Revenez, revenez de vos mauvaises voies! Et pourquoi mourriez-vous, maison d'Israël'?

    12. Et toi, fils de l'homme, dis aux enfants de ton peuple: La justice du juste ne le sauvera point au jour de sa transgression; et le méchant ne tombera point pour sa méchanceté le jour où il se détournera de sa méchanceté, de même que le juste ne pourra pas vivre par sa justice le jour où il péchera.

    13. Quand j'aurai dit au juste qu'il vivra certainement, si, se confiant dans sa justice, il fait le mal, on ne se rappellera plus toutes ses oeuvres justes, et, à cause du mal qu'il aura fait, à cause de lui il mourra.

    14. Et quand j'aurai dit au méchant: "Tu mourras certainement!" s'il se détourne de son péché et fait ce qui est juste et droit;

    15. si ce méchant rend le gage, s'il restitue ce qu'il a ravi, s'il suit les préceptes qui donnent la vie, sans faire le mal, certainement il vivra; il ne mourra pas!

    16. On ne se rappellera plus tous ses péchés qu'il a commis; il a fait ce qui est droit et juste; il vivra certainement.

    17. Les enfants de ton peuple ont dit: "La voie du Seigneur n'est pas droite." C'est leur voie à eux qui n'est pas droite.

    18. Quand un juste se détourne de sa justice et fait le mal, il meurt à cause de cela;

    19. et quand un méchant se détourne de sa méchanceté et fait ce qui est droit et juste, à cause de cela il vit.

    20. Et vous dites: "La voie de Yahweh n'est pas droite!" Je vous jugerai chacun selon vos voies, maison d'Israël "



    Croire en Jésus pour ne pas mourir dans ses péchés:


    Jean 8

    24 C’est pourquoi je vous ai dit que vous mourrez dans vos péchés. En effet, si vous ne croyez pas que moi, JE SUIS, vous mourrez dans vos péchés. »



    Celui qui croit en Jésus, même s'il meurt, vivra
    :


    Jean 11

    25 Jésus lui dit : « Moi, je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra ;
    26 quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela ? »



    Nécessité de veiller, car on ne connaît ni le jour, ni l'heure; il est important de tenir ferme jusqu'au bout et de ne pas se transformer en mauvais serviteur
    :


    Matthieu 24


    37 Comme il en fut aux jours de Noé, ainsi en sera-t-il lors de la venue du Fils de l’homme.
    38 En ces jours-là, avant le déluge, on mangeait et on buvait, on prenait femme et on prenait mari, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche ;
    39 les gens ne se sont doutés de rien, jusqu’à ce que survienne le déluge qui les a tous engloutis : telle sera aussi la venue du Fils de l’homme.
    40 Alors deux hommes seront aux champs : l’un sera pris, l’autre laissé.
    41 Deux femmes seront au moulin en train de moudre : l’une sera prise, l’autre laissée.
    42 Veillez donc, car vous ne savez pas quel jour votre Seigneur vient.
    43 Comprenez-le bien : si le maître de maison avait su à quelle heure de la nuit le voleur viendrait, il aurait veillé et n’aurait pas laissé percer le mur de sa maison.
    44 Tenez-vous donc prêts, vous aussi : c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’homme viendra.

    45 Que dire du serviteur fidèle et sensé à qui le maître a confié la charge des gens de sa maison, pour leur donner la nourriture en temps voulu ?
    46 Heureux ce serviteur que son maître, en arrivant, trouvera en train d’agir ainsi !
    47 Amen, je vous le déclare : il l’établira sur tous ses biens.
    48 Mais si ce mauvais serviteur se dit en lui-même : “Mon maître tarde”,
    49 et s’il se met à frapper ses compagnons, s’il mange et boit avec les ivrognes,
    50 alors quand le maître viendra, le jour où son serviteur ne s’y attend pas et à l’heure qu’il ne connaît pas,
    51 il l’écartera et lui fera partager le sort des hypocrites
    ; là, il y aura des pleurs et des grincements de dents.



    L'aide de l'Esprit Saint:


    Actes 2

    38 Pierre leur répondit : « Convertissez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus Christ pour le pardon de ses péchés ; vous recevrez alors le don du Saint-Esprit.
    39 Car la promesse est pour vous, pour vos enfants et pour tous ceux qui sont loin, aussi nombreux que le Seigneur notre Dieu les appellera. »



    Se convertir, en se tournant vers Dieu ET en adoptant un comportement digne d'un converti:


    Actes 26

    16 Mais relève-toi, et tiens-toi debout ; voici pourquoi je te suis apparu : c’est pour te destiner à être serviteur et témoin de ce moment où tu m’as vu, et des moments où je t’apparaîtrai encore,
    17 pour te délivrer de ton peuple et des non-Juifs. Moi, je t’envoie vers eux,
    18 pour leur ouvrir les yeux, pour les ramener des ténèbres vers la lumière et du pouvoir de Satan vers Dieu, afin qu’ils reçoivent, par la foi en moi, le pardon des péchés et une part d’héritage avec ceux qui ont été sanctifiés.”

    19 Dès lors, roi Agrippa, je n’ai pas désobéi à cette vision céleste,
    20 mais j’ai parlé d’abord aux gens de Damas et à ceux de Jérusalem, puis à tout le pays de Judée et aux nations païennes ; je les exhortais à se convertir et à se tourner vers Dieu, en adoptant un comportement accordé à leur conversion.



    La grande patience du Seigneur est pour notre salut:


    2 Pierre 3

    09 Le Seigneur ne tarde pas à tenir sa promesse, alors que certains prétendent qu’il a du retard. Au contraire, il prend patience envers vous, car il ne veut pas en laisser quelques-uns se perdre, mais il veut que tous parviennent à la conversion.
    10 Cependant le jour du Seigneur viendra, comme un voleur
    . Alors les cieux disparaîtront avec fracas, les éléments embrasés seront dissous, la terre, avec tout ce qu’on a fait ici-bas, ne pourra y échapper.
    11 Ainsi, puisque tout cela est en voie de dissolution, vous voyez quels hommes vous devez être, en vivant dans la sainteté et la piété,
    12 vous qui attendez, vous qui hâtez l’avènement du jour de Dieu, ce jour où les cieux enflammés seront dissous, où les éléments embrasés seront en fusion.
    13 Car ce que nous attendons, selon la promesse du Seigneur, c’est un ciel nouveau et une terre nouvelle où résidera la justice.
    14 C’est pourquoi, bien-aimés, en attendant cela, faites tout pour qu’on vous trouve sans tache ni défaut, dans la paix.
    15 Et dites-vous bien que la longue patience de notre Seigneur, c’est votre salut,
    comme vous l’a écrit également Paul, notre frère bien-aimé, avec la sagesse qui lui a été donnée.



    C'est en demeurant en communion avec le Seigneur, c'est en demeurant fermement attachés à Lui qui nous pourrons nous maintenir fermement dans la bonne voie:


    1 Corinthiens 1

    07 Ainsi, aucun don de grâce ne vous manque, à vous qui attendez de voir se révéler notre Seigneur Jésus Christ.
    08 C’est lui qui vous fera tenir fermement jusqu’au bout, et vous serez sans reproche au jour de notre Seigneur Jésus Christ.
    09 Car Dieu est fidèle, lui qui vous a appelés à vivre en communion avec son Fils, Jésus Christ notre Seigneur.



    Le Seigneur laisse le temps de se convertir, mais il faut accepter d'entendre les appels à la conversion que le Seigneur nous envoie et ne pas faire la sourde oreille:


    Apocalypse 2

    18 À l’ange de l’Église qui est à Thyatire, écris : Ainsi parle le Fils de Dieu, celui qui a les yeux comme une flamme ardente et des pieds qui semblent de bronze précieux :
    19 Je connais tes actions, je sais ton amour, ta foi, ton engagement, ta persévérance, et tes dernières actions surpassent les premières.
    20 Mais j’ai contre toi que tu laisses faire Jézabel, cette femme qui se dit prophétesse, et qui égare mes serviteurs en leur enseignant à se prostituer et à manger des viandes offertes aux idoles.
    21 Je lui ai donné du temps pour se convertir, mais elle ne veut pas se convertir de sa prostitution.
    22 Voici que je vais la jeter sur un lit de grande détresse, elle et ses compagnons d’adultère, à moins que, renonçant aux agissements de cette femme, ils ne se convertissent ;
    23 et ses enfants, je vais les frapper de mort. Toutes les Églises reconnaîtront que moi, je suis celui qui scrute les reins et les cœurs, et je donnerai à chacun de vous selon ses œuvres.



    Rester vigilant, tenir ferme, ne pas tiédir, veiller:


    Apocalypse 3

    01 À l’ange de l’Église qui est à Sardes, écris : Ainsi parle celui qui a les sept esprits de Dieu et les sept étoiles : Je connais ta conduite, je sais que ton nom est celui d’un vivant, mais tu es mort.
    02 Sois vigilant, raffermis ce qui te reste et qui allait mourir, car je n’ai pas trouvé que tes actes soient parfaits devant mon Dieu.
    03 Eh bien, rappelle-toi ce que tu as reçu et entendu, garde-le et convertis-toi. Si tu ne veilles pas, je viendrai comme un voleur et tu ne pourras savoir à quelle heure je viendrai te surprend
    re.
    04 À Sardes, pourtant, tu en as qui n’ont pas sali leurs vêtements ; habillés de blanc, ils marcheront avec moi, car ils en sont dignes.
    05 Ainsi, le vainqueur portera des vêtements blancs ; jamais je n’effacerai son nom du livre de la vie ; son nom, je le proclamerai devant mon Père et devant ses anges.



    Veiller, pour rester en habit de sainteté:


    Apocalypse 16

    15 – Voici que je viens comme un voleur. Heureux celui qui veille et garde sur lui ses vêtements pour ne pas aller nu en laissant voir sa honte.



    Amitiés Salue


    Dernière édition par tous artisans de paix le Dim 28 Fév - 22:19, édité 3 fois


    _________________
    "Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu!"

    "Procurer la paix à quelqu'un, voilà une des plus grandes joies qu'il nous soit donné de vivre. Nous rencontrons souvent des êtres angoissés, inquiets du lendemain, torturés par le remords, englués dans un conflit, rongés par une maladie sans espoir de guérison. Nous pouvons les aider à se pacifier, par un regard, une simple présence, un toucher, une parole" (Père Guy GILBERT, "Jésus, un regard d'amour")

    avatar
    Maud

    Féminin Messages : 6914
    Date d'inscription : 20/01/2016
    Localisation : France
    Saint intercesseur : Sainte Vierge Marie , Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face , Sainte Thérèse d' Avila

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Maud le Dim 28 Fév - 22:09

    Bonsoir er Merci  tous artisans de paix pour  cette prolongation  aux textes de ce Dimanche qui enrichit ce fil et nos âmes     sunny

    Amicalement


    _________________


    * "J'ai compris que " Marie " veillait sur moi  , que j'étais Son enfant  .
    Aussi , je ne pouvais que lui donner le nom de " Maman " , car il me semblait  encore plus tendre que celui de "  Mère "
     *

    Ste Thérèse de l' Enfant Jésus et de la Sainte Face
    avatar
    tous artisans de paix
    Modératrice

    Féminin Messages : 1656
    Date d'inscription : 20/01/2016
    Idéal : Cheminer avec le Seigneur

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par tous artisans de paix le Dim 28 Fév - 22:14

    Bonsoir @Maud


    Merci!


    J'ai édité pour ajouter des titres, avant chaque citation.


    Amitiés Salue


    _________________
    "Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu!"

    "Procurer la paix à quelqu'un, voilà une des plus grandes joies qu'il nous soit donné de vivre. Nous rencontrons souvent des êtres angoissés, inquiets du lendemain, torturés par le remords, englués dans un conflit, rongés par une maladie sans espoir de guérison. Nous pouvons les aider à se pacifier, par un regard, une simple présence, un toucher, une parole" (Père Guy GILBERT, "Jésus, un regard d'amour")

    avatar
    Maud

    Féminin Messages : 6914
    Date d'inscription : 20/01/2016
    Localisation : France
    Saint intercesseur : Sainte Vierge Marie , Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face , Sainte Thérèse d' Avila

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Maud le Dim 28 Fév - 22:16

    OK ! Approuve


    _________________


    * "J'ai compris que " Marie " veillait sur moi  , que j'étais Son enfant  .
    Aussi , je ne pouvais que lui donner le nom de " Maman " , car il me semblait  encore plus tendre que celui de "  Mère "
     *

    Ste Thérèse de l' Enfant Jésus et de la Sainte Face
    avatar
    tous artisans de paix
    Modératrice

    Féminin Messages : 1656
    Date d'inscription : 20/01/2016
    Idéal : Cheminer avec le Seigneur

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par tous artisans de paix le Dim 28 Fév - 22:44

    J'ajoute:


    La nécessité d'essayer de ramener les égarés vers la Vérité:


    Jacques 5

    16 Confessez donc vos péchés les uns aux autres, et priez les uns pour les autres afin d’être guéris. La supplication du juste agit avec beaucoup de force.
    17 Le prophète Élie n’était qu’un homme pareil à nous ; pourtant, lorsqu’il a prié avec insistance pour qu’il ne pleuve pas, il n’est pas tombé de pluie sur la terre pendant trois ans et demi ;
    18 puis il a prié de nouveau, et le ciel a donné la pluie, et la terre a fait germer son fruit.
    19 Mes frères, si l’un de vous s’égare loin de la vérité et qu’un autre l’y ramène,
    20 alors, sachez-le : celui qui ramène un pécheur du chemin où il s’égarait sauvera son âme de la mort et couvrira une multitude de péchés.



    La nécessité de la charité:


    1 Pierre 4

    08 Avant tout, ayez entre vous une charité intense, car la charité couvre une multitude de péchés.



    On ne peut pas être chrétien, si on ne prend pas la ferme résolution de changer de voie et de se détourner du péché, avec l'aide de la grâce de Dieu qui nous sanctifie. Marcher vers Dieu, c'est tourner le dos au péché:


    1 Jean 3

    01 Voyez quel grand amour nous a donné le Père pour que nous soyons appelés enfants de Dieu – et nous le sommes. Voici pourquoi le monde ne nous connaît pas : c’est qu’il n’a pas connu Dieu.
    02 Bien-aimés, dès maintenant, nous sommes enfants de Dieu, mais ce que nous serons n’a pas encore été manifesté. Nous le savons : quand cela sera manifesté, nous lui serons semblables car nous le verrons tel qu’il est.
    03 Et quiconque met en lui une telle espérance se rend pur comme lui-même est pur.
    04 Qui commet le péché transgresse la loi ; car le péché, c’est la transgression.
    05 Or, vous savez que lui, Jésus, s’est manifesté pour enlever les péchés, et qu’il n’y a pas de péché en lui.
    06 Quiconque demeure en lui ne pèche pas ; quiconque pèche ne l’a pas vu et ne le connaît pas.
    07 Petits enfants, que nul ne vous égare : celui qui pratique la justice est juste comme lui, Jésus, est juste ;
    08 celui qui commet le péché est du diable, car, depuis le commencement, le diable est pécheur. C’est pour détruire les œuvres du diable que le Fils de Dieu s’est manifesté.
    09 Quiconque est né de Dieu ne commet pas de péché, car ce qui a été semé par Dieu demeure en lui : il ne peut donc pas pécher, puisqu’il est né de Dieu.
    10 Voici comment se manifestent les enfants de Dieu et les enfants du diable : quiconque ne pratique pas la justice n’est pas de Dieu, et pas davantage celui qui n’aime pas son frère.


    _________________
    "Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu!"

    "Procurer la paix à quelqu'un, voilà une des plus grandes joies qu'il nous soit donné de vivre. Nous rencontrons souvent des êtres angoissés, inquiets du lendemain, torturés par le remords, englués dans un conflit, rongés par une maladie sans espoir de guérison. Nous pouvons les aider à se pacifier, par un regard, une simple présence, un toucher, une parole" (Père Guy GILBERT, "Jésus, un regard d'amour")

    avatar
    Maud

    Féminin Messages : 6914
    Date d'inscription : 20/01/2016
    Localisation : France
    Saint intercesseur : Sainte Vierge Marie , Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face , Sainte Thérèse d' Avila

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Maud le Lun 29 Fév - 7:26

           
    Bonjour Nicolas   Laughing                        
                               
    Bonjour à vous tous et tous qui nous lisez   Laughing                      
                     
    Que cette journée  soit bénie et éclairée par la divine Lumière
      sunny


    Bible    Jésus      Colombe


    ****







    Méditation sur l’ Evangile du Jour : Lundi  29 février 2016


    Aucun prophète n’est bien reçu dans sa patrie


    Evangile selon St Luc 4, 24-30


    Puis il ajouta : « Amen, je vous le dis : aucun prophète ne trouve un accueil favorable dans son pays. En vérité, je vous le dis : Au temps du prophète Élie, lorsque pendant trois ans et demi le ciel retint la pluie, et qu’une grande famine se produisit sur toute la terre, il y avait beaucoup de veuves en Israël ; pourtant Élie ne fut envoyé vers aucune d’entre elles, mais bien dans la ville de Sarepta, au pays de Sidon, chez une veuve étrangère.

    Au temps du prophète Élisée, il y avait beaucoup de lépreux en Israël ; et aucun d’eux n’a été purifié, mais bien Naaman le Syrien. »

    À ces mots, dans la synagogue, tous devinrent furieux. Ils se levèrent, poussèrent Jésus hors de la ville, et le menèrent jusqu’à un escarpement de la colline où leur ville est construite, pour le précipiter en bas.

    Mais lui, passant au milieu d’eux, allait son chemin.

    Prière d'introduction

    Jésus, toi qui ne fais pas acception de personnes, tu vas vers chacun. Aucun ne devrait être privé de te connaître. Aujourd’hui, c’est de moi que tu t’approches.

    J’ai besoin de ton secours et de ta force Jésus. Viens, Seigneur Jésus !

    Demande

    Fais de moi ton prophète, Seigneur ! Que ton feu me brûle et que je sois porté vers ceux qui m’entourent sans peur !

    Points de réflexion

    1.Lorsque Jésus explique qu’aucun prophète n’est bien reçu dans son propre pays, il prophétise bien sûr sa mort sur la croix, qui adviendra quelque trois ans plus tard.

    Le voilà au tout début de sa prédication ou de sa vie publique, et déjà, la croix se profile à l’horizon.

    C’est dire combien Jésus, lui le Fils de Dieu, le Verbe éternel, s’est rendu semblable à nous en prenant notre condition mortelle.

    Quel mystère insondable d’humilité !

    2. Pourquoi Jésus entreprend-il cette immense mission à travers la terre sainte d’Israël ?

    Parce qu’il ne veut manquer à personne. Il veut être connu de chacun.

    Sa mission d’évangélisation n’a pas de frontière. L’évangéliste Luc le souligne en rappelant deux épisodes de grande importance dans l’Ancien Testament, deux épisodes, où les destinataires sont des étrangers.

    Le message de salut de Jésus est fait pour être entendu par tous les hommes.

    En Jésus, la promesse faite à Abraham va se réaliser vraiment en s’étendant à tous les peuples.

    3. Que pouvons-nous apprendre de la veuve de Sarepta, de la région de Sidon, et de Naaman le syrien ?


    Cette femme était veuve, c’est-à-dire sans mari donc sans protection légale en Israël. En rappelant ce fait, Jésus montre comment son message va vers les plus faibles, ceux qui sont oubliés, ceux qui se sentent seuls.

    Naaman, quant à lui, était lépreux. Il était donc considéré comme « impur », interdit de s’approcher du Temple.

    Le prophète Élysée va pourtant le guérir. Élysée annonce l’œuvre pour laquelle Jésus sera envoyé après lui : pour nous purifier et nous guérir, autrement dit pour pardonner nos péchés.

    Dialogue avec le Christ

    Jésus, tu es le vrai prophète, le dernier prophète, celui qui accomplit pleinement toutes les prophéties annoncées avant toi. Je suis à mon tour ton prophète, Jésus. Envoie-moi vers les plus vulnérables et vers les plus éloignés.

    Résolution

    Aujourd’hui j’engagerai la conversation sur la foi avec une personne avec qui je n’ai jamais parlé de cela.

    SOURCE : Catholique.org




    Le Prophète Elie et Elisée


    _________________


    * "J'ai compris que " Marie " veillait sur moi  , que j'étais Son enfant  .
    Aussi , je ne pouvais que lui donner le nom de " Maman " , car il me semblait  encore plus tendre que celui de "  Mère "
     *

    Ste Thérèse de l' Enfant Jésus et de la Sainte Face

    Invité
    Invité

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Invité le Lun 29 Fév - 18:50

    Bonsoir Maud Bible
    Bonsoir Rose v Bible
    Bonsoir Thierry Bible
    Bonsoir Emmanuel Bible
    Bonsoir Manuela Bible
    Bonsoir tous artisans de paix Bible

    Bonsoir à toutes et à tous Bible





    Mardi 1er Mars 2016

    De la férie

    3ième semaine du Temps de Carême
    (Couleur liturgique : Violet )
    Année C





    (Première lecture)
    Livre du Prophète Daniel 3 : 25, 34 à 43


    « Avec nos cœurs brisés, nos esprits humiliés, reçois- nous »

    En ces jours- là,
    Azarias, debout, priait ainsi ;
    au milieu du feu, ouvrant la bouche, il dit :
    À cause de TON NOM, ne nous livre pas pour toujours
    et ne romps pas TON ALLIANCE.
    Ne nous retire pas TA MISÉRICORDE,
    à cause d’Abraham, Ton ami,
    d’Isaac, Ton serviteur,
    et d’Israël que TU as consacré.
    TU as dit que TU rendrais leur descendance
    aussi nombreuse que les astres du ciel,
    que le sable au rivage des mers.

    Or nous voici, Ô MAÎTRE,
    le moins nombreux de tous les peuples,
    humiliés aujourd’hui sur toute la Terre,
    à cause de nos péchés.
    Il n’est plus, en ce temps, ni prince ni chef ni Prophète,
    plus d’holocauste ni de sacrifice,
    plus d’oblation ni d’offrande d’encens,
    plus de lieu où T’offrir nos prémices
    pour obtenir TA MISÉRICORDE.
    Mais, avec nos cœurs brisés,
    nos esprits humiliés, reçois-nous,
    comme un holocauste de béliers, de taureaux,
    d’agneaux gras par milliers.
    Que notre sacrifice, en ce jour,
    trouve grâce devant TOI,
    car il n’est pas de honte
    pour qui espère en TOI.

    Et maintenant, de tout cœur, nous TE suivons,
    nous TE craignons et nous cherchons TA FACE.
    Ne nous laisse pas dans la honte,
    agis envers nous selon TON INDULGENCE
    et l’abondance de TA MISÉRICORDE.
    Délivre-nous en renouvelant TES MERVEILLES,
    GLORIFIE TON NOM, SEIGNEUR.

    – PAROLE du SEIGNEUR.


    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris







    Fais-moi connaître TA VOLONTÉ et pardonne mes torts


    Du recueil de David.

    [Psaume 24 (25) ; entièrement]



    Psaume 24 (25) : 4 et 5ab, 6 et 7bc, 8 et 9

    R/ Rappelle-TOI, SEIGNEUR, TA TENDRESSE.

    SEIGNEUR, enseigne-moi TES VOIES,
    fais-moi connaître TA ROUTE.
    Dirige-moi par TA VÉRITÉ, enseigne-moi,
    car TU ES LE DIEU qui me sauve.
    R/

    Rappelle-TOI, SEIGNEUR, TA TENDRESSE,
    TON AMOUR qui est de toujours.
    Dans TON AMOUR, ne m’oublie pas,
    en raison de TA BONTÉ, SEIGNEUR.
    R/

    IL EST DROIT, IL EST BON, LE SEIGNEUR,
    LUI qui montre aux pécheurs le CHEMIN.
    SA JUSTICE dirige les humbles,
    IL enseigne aux humbles SON CHEMIN.
    R/

    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris






    Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu 18 : 21 à 35

    Acclamation de l’Évangile :
    GLOIRE À TOI, SEIGNEUR,
    HONNEUR, PUISSANCE ET MAJESTÉ !

    Maintenant, dit le SEIGNEUR,
    revenez à Moi de tout votre cœur,
    car JE SUIS TENDRE ET MISÉRICORDIEUX.
    GLOIRE À TOI, SEIGNEUR,
    HONNEUR, PUISSANCE ET MAJESTÉ !

    (cf. Jl 2, 12-13)




    « C’est ainsi que MON PÈRE DU CIEL vous traitera, si chacun de vous ne pardonne pas à son frère »

    En ce temps- là,
    Pierre s’approcha de JÉSUS pour LUI demander :
    « SEIGNEUR, lorsque mon frère commettra des fautes contre moi,
    combien de fois dois-je lui pardonner ?
    Jusqu’à sept fois ? »
    JÉSUS lui répondit :
    « Je ne te dis pas jusqu’à sept fois,
    mais jusqu’à 70 fois sept fois.
    Ainsi, le Royaume des Cieux est comparable
    à un roi qui voulut régler ses comptes avec ses serviteurs.
    Il commençait,
    quand on lui amena quelqu’un
    qui lui devait dix mille talents
    (c’est-à-dire soixante millions de pièces d’argent).
    Comme cet homme n’avait pas de quoi rembourser,
    le maître ordonna de le vendre,
    avec sa femme, ses enfants et tous ses biens,
    en remboursement de sa dette.
    Alors, tombant à ses pieds,
    le serviteur demeurait prosterné et disait :
    “Prends patience envers moi,
    et je te rembourserai tout.”
    Saisi de compassion, le maître de ce serviteur
    le laissa partir et lui remit sa dette.

    Mais, en sortant, ce serviteur trouva un de ses compagnons
    qui lui devait cent pièces d’argent.
    Il se jeta sur lui pour l’étrangler, en disant :
    “Rembourse ta dette !”
    Alors, tombant à ses pieds, son compagnon le suppliait :
    “Prends patience envers moi,
    et je te rembourserai.”
    Mais l’autre refusa
    et le fit jeter en prison
    jusqu’à ce qu’il ait remboursé ce qu’il devait.
    Ses compagnons, voyant cela,
    furent profondément attristés
    et allèrent raconter à leur maître
    tout ce qui s’était passé.
    Alors celui-ci le fit appeler et lui dit :
    “Serviteur mauvais !
    je t’avais remis toute cette dette
    parce que tu m’avais supplié.
    Ne devais-tu pas, à ton tour,
    avoir pitié de ton compagnon,
    comme moi-même j’avais eu pitié de toi ?”
    Dans sa colère, son maître le livra aux bourreaux
    jusqu’à ce qu’il eût remboursé tout ce qu’il devait.

    C’est ainsi que MON PÈRE DU CIEL vous traitera,
    si chacun de vous ne pardonne pas à son frère
    du fond du cœur. »

    – Acclamons la PAROLE de DIEU.


    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris


    Évangile + commentaire (audio)


    Écouté sur :
    http://radiofidelite.fr/fr/











    Textes du jour, lu sur :
    Les services de la liturgie Catholique

    http://www.aelf.org/office-messe?date_my=01/03/2016

    Liens :
    http://www.aelf.org/office-messe
    http://services.liturgiecatholique.fr/






    Amicalement, fraternellement
    Nicolas

    avatar
    Manuela

    Féminin Messages : 287
    Date d'inscription : 15/02/2016

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Manuela le Mar 1 Mar - 1:53

    Bonsoir Nicolas.
    Bonsoir Maud.
    De tout coeur un grand MERCI.
    Croix

    Amitiés,

    avatar
    Maud

    Féminin Messages : 6914
    Date d'inscription : 20/01/2016
    Localisation : France
    Saint intercesseur : Sainte Vierge Marie , Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face , Sainte Thérèse d' Avila

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Maud le Mar 1 Mar - 7:54

    Bonjour et Merci Manuela    Laughing
    Bonjour Nicolas   Laughing                          
                           
    Bonjour à vous tous et tous qui nous lisez   Laughing                        
                     
    Que cette journée  soit bénie et éclairée par la divine Lumière  
    sunny


    Bible    Jésus     Colombe


    ****






    Méditation sur l’ Evangile du Jour :  Mardi 1er Mars 2016


    La dynamique du pardon


    Evangile selon St Matthieu 18, 21-35


    Alors Pierre s’approcha de Jésus pour lui demander : « Seigneur, lorsque mon frère commettra des fautes contre moi, combien de fois dois-je lui pardonner ? Jusqu’à sept fois ? » Jésus lui répondit : « Je ne te dis pas jusqu’à sept fois, mais jusqu’à soixante-dix fois sept fois. Ainsi, le royaume des Cieux est comparable à un roi qui voulut régler ses comptes avec ses serviteurs.

    Il commençait, quand on lui amena quelqu’un qui lui devait dix mille talents (c’est-à-dire soixante millions de pièces d’argent). Comme cet homme n’avait pas de quoi rembourser, le maître ordonna de le vendre, avec sa femme, ses enfants et tous ses biens, en remboursement de sa dette. Alors, tombant à ses pieds, le serviteur demeurait prosterné et disait : “Prends patience envers moi, et je te rembourserai tout.”

    Saisi de compassion, le maître de ce serviteur le laissa partir et lui remit sa dette.

    Mais, en sortant, ce serviteur trouva un de ses compagnons qui lui devait cent pièces d’argent. Il se jeta sur lui pour l’étrangler, en disant : “Rembourse ta dette ! ‘’

    Alors, tombant à ses pieds, son compagnon le suppliait :

    “Prends patience envers moi, et je te rembourserai.” Mais l’autre refusa et le fit jeter en prison jusqu’à ce qu’il ait remboursé ce qu’il devait. Ses compagnons, voyant cela, furent profondément attristés et allèrent raconter à leur maître tout ce qui s’était passé.

    Alors celui-ci le fit appeler et lui dit : “Serviteur mauvais ! je t’avais remis toute cette dette parce que tu m’avais supplié. Ne devais-tu pas, à ton tour, avoir pitié de ton compagnon, comme moi-même j’avais eu pitié de toi ?” Dans sa colère, son maître le livra aux bourreaux jusqu’à ce qu’il eût remboursé tout ce qu’il devait.

    C’est ainsi que mon Père du ciel vous traitera, si chacun de vous ne pardonne pas à son frère du fond du cœur. »

    Prière d'introduction

    Seigneur, je crois que tu es le Dieu de la miséricorde. Tu me pardonnes toutes mes fautes. J’ai confiance qu’avec toi il n’y a pas de faute assez grande pour que tu ne puisses pas la pardonner. C’est avec cet amour que tu m’aimes, Seigneur !

    Demande

    Un cœur miséricordieux.

    Points de réflexion

    1.Cette parabole de Jésus comporte trois scènes, qui renvoient l’une à l’autre.

    Un personnage se retrouve dans les trois : le serviteur du roi.

    Dans la première scène le roi lui fait miséricorde d’une somme considérable.

    Dans la deuxième lui-même n’a aucune considération pour un autre homme qui lui devait une somme relativement modique.
    Finalement, le roi, apprenant cela, le « livre aux bourreaux ».

    2. Cette parabole nous parle du pardon.

    Jésus la raconte en effet pour répondre à Pierre qui lui demandait combien de fois il devait pardonner son frère.

    Et la parabole nous indique que le pardon s’effectue dans une dynamique qui comporte un double mouvement :

    le pardon se reçoit et le pardon se donne.

    Nous le voyons bien dans notre expérience : on pardonne plus facilement à qui nous a déjà pardonné auparavant.

    3. Cependant la dynamique du pardon chrétien va au-delà du pardon que l’on donne à qui nous a déjà pardonné.


    En effet, en tant que pécheurs, nous recevons le pardon de Dieu. Par sa miséricorde il efface tous nos péchés. Et nous, de notre côté, n’avons rien à pardonner à Dieu, de qui nous avons tout reçu.

    Mais il nous demande de donner ce pardon à nos frères, à faire ce premier mouvement de pardon, envers un autre homme.

    Et ainsi provoquer une nouvelle dynamique d’échange de pardon.

    Le pardon que nous avons reçu de Dieu doit nous permettre de faire à notre tour le premier pas vers la personne qui a besoin de notre pardon.

    Dans le Notre Père Jésus nous a appris à prier ainsi : « Remets-nous nos dettes, comme nous-mêmes nous remettons leurs dettes à nos débiteurs » (Mt 6, 12).

    Dialogue avec le Christ

    Seigneur, aide-moi à transformer mon cœur de pierre en un cœur de chair ! Un cœur qui cherche à aimer les autres, malgré leurs faiblesses et leurs fautes. Viens régner dans mon cœur, Seigneur ! Avec toi tout est possible. Sans toi je ne peux pas vivre pleinement le pardon, mais avec toi, c’est possible.

    Résolution


    Pardonner du fond du cœur à quelqu’un qui m’a offensé aujourd’hui.


    SOURCE :Catholique.org



    Jésus dit à Pierre  " Pardonnez soixante dix sept fois "


    _________________


    * "J'ai compris que " Marie " veillait sur moi  , que j'étais Son enfant  .
    Aussi , je ne pouvais que lui donner le nom de " Maman " , car il me semblait  encore plus tendre que celui de "  Mère "
     *

    Ste Thérèse de l' Enfant Jésus et de la Sainte Face

    Invité
    Invité

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Invité le Mar 1 Mar - 18:52

    Bonsoir Maud Bible
    Bonsoir Rose v Bible
    Bonsoir Thierry Bible
    Bonsoir Emmanuel Bible
    Bonsoir Manuela Bible
    Bonsoir tous artisans de paix Bible

    Bonsoir à toutes et à tous Bible




    Mercredi 2 Mars 2016

    De la férie

    3ième semaine du Temps de Carême
    (Couleur liturgique : Violet )
    Année C





    (Première lecture)
    Livre du Deutéronome 4 : 1, 5 à 9


    « Vous garderez MES DÉCRETS, vous Les mettrez en pratique »

    Moïse disait au peuple :
    « Maintenant, Israël, écoute les DÉCRETS et les ORDONNANCES
    que je vous enseigne pour que vous Les mettiez en pratique.
    Ainsi vous vivrez, vous entrerez, pour en prendre possession,
    dans le pays que vous donne le SEIGNEUR, le DIEU de vos pères.
    Voyez, je vous enseigne les DÉCRETS et les ORDONNANCES
    que le SEIGNEUR mon DIEU m’a donnés pour vous,
    afin que vous Les mettiez en pratique
    dans le pays où vous allez entrer pour en prendre possession.
    Vous Les garderez, vous Les mettrez en pratique ;
    ils seront votre SAGESSE et votre INTELLIGENCE
    aux yeux de tous les peuples.
    Quand ceux-ci entendront parler de tous CES DÉCRETS,
    ils s’écrieront :
    “Il n’y a pas un peuple sage et intelligent
    comme cette grande nation !”
    Quelle est en effet la grande nation
    dont les dieux soient aussi proches
    que le SEIGNEUR notre DIEU est proche de nous
    chaque fois que nous L’invoquons ?
    Et quelle est la grande nation
    dont les DÉCRETS et les ORDONNANCES soient aussi JUSTES
    que toute cette Loi que je vous donne aujourd’hui ?
    Mais prends garde à toi :
    garde-toi de jamais oublier ce que tes yeux ont vu ;
    ne le laisse pas sortir de ton cœur un seul jour.
    Enseigne-le à tes fils,
    et aux fils de tes fils. »

    – PAROLE du SEIGNEUR.


    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris







    Le POUVOIR de DIEU dans la nature et dans l’histoire


    [Psaume 146-147 (147) ; entièrement]


    Psaume 147 (147B) : 12 et 13, 15 et 16, 19 et 20

    R/ Glorifie le SEIGNEUR, Jérusalem !
    Célèbre ton DIEU, ô Sion !


    Glorifie le SEIGNEUR, Jérusalem !
    Célèbre ton DIEU, ô Sion !
    IL a consolidé les barres de tes portes,
    dans tes murs IL a béni tes enfants.
    R/

    IL envoie SA PAROLE sur la Terre :
    rapide, SON VERBE la parcourt.
    IL étale une toison de neige,
    IL sème une poussière de givre.
    R/

    IL révèle SA PAROLE à Jacob,
    SES VOLONTÉS et SES LOIS à Israël.
    Pas un peuple qu’IL ait ainsi traité ;
    nul autre n’a connu SES VOLONTÉS.
    R/

    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris






    Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu 5 : 17 à 19

    Acclamation de l’Évangile :
    GLOIRE À TOI, SEIGNEUR,
    FILS DU DIEU VIVANT !

    TES PAROLES, SEIGNEUR, sont ESPRIT et elles sont vie ;
    TU as les PAROLES DE LA VIE ÉTERNELLE.
    GLOIRE À TOI, SEIGNEUR,
    FILS DU DIEU VIVANT !

    (cf. Jn 6, 63c.68c)




    « Celui qui les observera et les enseignera, celui-là sera déclaré grand »

    En ce temps-là,
    JÉSUS disait à Ses Disciples :
    « Ne pensez pas que Je sois venu abolir la Loi ou les Prophètes :
    Je ne suis pas venu abolir, mais accomplir.
    AMEN, Je vous le dis :
    Avant que le ciel et la Terre disparaissent,
    pas un seul iota, pas un seul trait ne disparaîtra de la Loi
    jusqu’à ce que tout se réalise.
    Donc, celui qui rejettera
    un seul de ces plus petits COMMANDEMENTS,
    et qui enseignera aux hommes à faire ainsi,
    sera déclaré le plus petit dans le Royaume des Cieux.
    Mais celui qui les observera et les enseignera,
    celui-là sera déclaré grand dans le Royaume des Cieux. »

    – Acclamons la PAROLE de DIEU.


    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris


    Évangile + commentaire (audio)


    Écouté sur :
    http://radiofidelite.fr/fr/











    Textes du jour, lu sur :
    Les services de la liturgie Catholique

    http://www.aelf.org/office-messe?date_my=02/03/2016

    Liens :
    http://www.aelf.org/office-messe
    http://services.liturgiecatholique.fr/






    Amicalement, fraternellement
    Nicolas

    avatar
    Manuela

    Féminin Messages : 287
    Date d'inscription : 15/02/2016

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Manuela le Mar 1 Mar - 22:34

    Bonsoir Nicolas sunny
    Bonsoir Maud sunny
    Merci.

     

    Jésus, j'ai confianc
    Amitiés,

    avatar
    Maud

    Féminin Messages : 6914
    Date d'inscription : 20/01/2016
    Localisation : France
    Saint intercesseur : Sainte Vierge Marie , Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face , Sainte Thérèse d' Avila

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Maud le Mer 2 Mar - 7:59

    Bonjour et Merci Manuela   Laughing    
    Bonjour Nicolas   Laughing                            
                           
    Bonjour à vous tous et tous qui nous lisez                            
                   
    Que cette journée  soit bénie et éclairée par la divine Lumière
      sunny



    Bible     Jésus      Colombe


    ****






    Méditation sur l’ Evangile du Jour :  Mercredi 2 Mars 2016


    La loi nouvelle

    Evangile selon St Matthieu 5, 17-19

    « Ne pensez pas que je sois venu abolir la Loi ou les Prophètes : je ne suis pas venu abolir, mais accomplir.
    Amen, je vous le dis : Avant que le ciel et la terre disparaissent, pas un seul iota, pas un seul trait ne disparaîtra de la Loi jusqu’à ce que tout se réalise.
    Donc, celui qui rejettera un seul de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire ainsi, sera déclaré le plus petit dans le royaume des Cieux. Mais celui qui les observera et les enseignera, celui-là sera déclaré grand dans le royaume des Cieux.

    Prière d'introduction

    Seigneur Jésus, tu es Dieu, tu connais ce qui est bien. Apprends-moi à t’écouter et à reconnaître la vérité.

    Demande

    La conversion du cœur.

    Points de réflexion

    1.Ce passage de l’Évangile de Matthieu se situe au début de ce que l’on appelle le « sermon sur la montagne », qui commence avec les béatitudes, dans les premiers versets du chapitre 5.

    Ce discours s’étend sur trois chapitres et contient le cœur de l’enseignement de Jésus, une sorte de règle de conduite que donne Jésus à ses disciples de tous les temps. Il s’agit donc d’un texte capital.

    2. Moïse était monté sur la montagne du Sinaï pour recevoir la Loi de Dieu, comme le relate le livre de l’Exode, cette Loi, la Torah, qui devait devenir le centre de la vie du peuple juif.


    Jésus, dont Moïse était un précurseur, monte aussi sur une montagne pour donner la nouvelle loi, loi qui ne vient pas supprimer, mais accomplir, c'est-à-dire porter à sa perfection, la loi de Moïse.

    Ceci est la clef d’interprétation de tout ce passage.

    Jésus n’a aucunement un manque de respect pour la loi, au contraire, il veut que cette loi devienne une loi intérieure :

    « Mais voici quelle sera l’Alliance que je conclurai avec la maison d’Israël quand ces jours-là seront passés – oracle du Seigneur. Je mettrai ma Loi au plus profond d’eux-mêmes ; je l’inscrirai sur leur cœur. Je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple » (Jérémie 31, 33).

    3. Ce que Jésus demande est de passer d’une observance extérieure de la loi à une observance intérieure.

    Pour les disciples de Jésus l’important ne sera plus de respecter à la lettre un code de conduite mais de faire vivre dans toute la vie, et jusque dans le cœur et dans les pensées, la loi de l’amour pour Dieu et pour le prochain.

    Ainsi il ne s’agit plus seulement de ne pas commettre de meurtre mais d’apprendre à se réconcilier avec son frère ; il ne s’agit plus seulement de ne pas commettre d’adultère, mais de porter un regard pur sur toute personne que l’on rencontre.

    Dieu voit notre cœur, ce qu’il y a à l’intérieur de nous, et c’est d’abord à l’intérieur qu’il nous demande de nous convertir, car c’est de cela dont tout le reste dépend.

    Dialogue avec le Christ

    Seigneur, viens changer mon cœur. Change mon cœur de pierre en un cœur de chair, en un cœur qui aime, qui ne cherche que le bien ; afin que tout ce que je fasse soit imprégné de ta bonté.

    Résolution

    Lire le sermon sur la montagne en entier, c'est-à-dire les chapitres 5, 6 et 7 de saint Matthieu.

    SOURCE : Catholique.org



    Jésus n'est pas venu pour abolir , mais accomplir


    _________________


    * "J'ai compris que " Marie " veillait sur moi  , que j'étais Son enfant  .
    Aussi , je ne pouvais que lui donner le nom de " Maman " , car il me semblait  encore plus tendre que celui de "  Mère "
     *

    Ste Thérèse de l' Enfant Jésus et de la Sainte Face

    Invité
    Invité

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Invité le Mer 2 Mar - 18:38

    Bonsoir Maud Bible
    Bonsoir Rose v Bible
    Bonsoir Thierry Bible
    Bonsoir Emmanuel Bible
    Bonsoir Manuela Bible
    Bonsoir tous artisans de paix Bible

    Bonsoir à toutes et à tous Bible





    Jeudi 3 Mars 2016

    De la férie

    3ième semaine du Temps de Carême
    (Couleur liturgique : Violet )
    Année C





    (Première lecture)
    Livre du Prophète Jérémie 7 : 23 à 28


    « Voilà bien la nation qui n’a pas écouté la VOIX du SEIGNEUR son DIEU »

    Ainsi PARLE le SEIGNEUR :
    Voici l’ORDRE que J’ai donné à vos pères :
    « Écoutez MA VOIX :
    Je serai votre DIEU,
    et vous, vous serez Mon Peuple ;
    vous suivrez tous les CHEMINS que Je vous PRESCRIS,
    afin que vous soyez heureux. »
    Mais ils n’ont pas écouté,
    ils n’ont pas prêté l’oreille,
    ils ont suivi les mauvais penchants de leur cœur endurci ;
    ils ont tourné leur dos et non leur visage.
    Depuis le jour où vos pères sont sortis du pays d’Égypte
    jusqu’à ce jour,
    J’ai envoyé vers vous, inlassablement,
    tous Mes Serviteurs les Prophètes.
    Mais ils ne m’ont pas écouté,
    ils n’ont pas prêté l’oreille,
    ils ont raidi leur nuque,
    ils ont été pires que leurs pères.
    Tu leur diras toutes CES PAROLES,
    et ils ne t’écouteront pas.
    Tu les appelleras,
    et ils ne te répondront pas.
    Alors, tu leur diras :
    « Voilà bien la nation qui n’a pas écouté
    la VOIX du SEIGNEUR son DIEU,
    et n’a pas accepté de leçon !
    La VÉRITÉ s’est perdue,
    elle a disparu de leur bouche. »

    – PAROLE du SEIGNEUR.


    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris







    Au moment de se présenter devant le SEIGNEUR


    [Psaume 94 (95) ; entièrement]


    Psaume 94 (95) : 1 et 2, 6 et 7ab, 7d à 9a

    R/ Aujourd’hui, ne fermez pas votre cœur,
    mais écoutez la VOIX du SEIGNEUR.


    Venez, crions de joie pour le SEIGNEUR,
    acclamons notre ROCHER, notre SALUT !
    Allons jusqu’à LUI en rendant grâce,
    par nos hymnes de fête acclamons-LE !
    R/

    Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous,
    adorons le SEIGNEUR qui nous a faits.
    Oui, IL est notre DIEU ;
    nous sommes le Peuple qu’IL conduit.
    R/

    Aujourd’hui écouterez-vous SA PAROLE ?
    « Ne fermez pas votre cœur comme au désert,
    comme au jour de tentation et de défi,
    où vos pères M’ont tenté et provoqué. »
    R/

    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris






    Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Luc 11 : 14 à 23

    Acclamation de l’Évangile :
    GLOIRE À TOI, SEIGNEUR,
    HONNEUR, PUISSANCE ET MAJESTÉ !

    Maintenant, dit le SEIGNEUR,
    revenez à Moi de tout votre cœur,
    car JE SUIS TENDRE ET MISÉRICORDIEUX.
    GLOIRE À TOI, SEIGNEUR,
    HONNEUR, PUISSANCE ET MAJESTÉ !

    (cf. Jl 2, 12-13)




    « Celui qui n’est pas avec Moi est contre Moi »

    En ce temps-là,
    JÉSUS expulsait un démon qui rendait un homme muet.
    Lorsque le démon fut sorti, le muet se mit à parler,
    et les foules furent dans l’admiration.
    Mais certains d’entre eux dirent :
    « C’est par Béelzéboul, le chef des démons,
    qu’IL expulse les démons. »
    D’autres, pour LE mettre à l’épreuve,
    cherchaient à obtenir de LUI un signe venant du Ciel.
    JÉSUS, connaissant leurs pensées, leur dit :
    « Tout royaume divisé contre lui-même devient désert,
    ses maisons s’écroulent les unes sur les autres.
    Si Satan, lui aussi, est divisé contre lui-même,
    comment son royaume tiendra-t-il ?
    Vous dites en effet que c’est par Béelzéboul
    que J’expulse les démons.
    Mais si c’est par Béelzéboul que Moi, Je les expulse,
    vos disciples, par qui les expulsent-ils ?
    Dès lors, ils seront eux-mêmes vos juges.
    En revanche, si c’est par le DOIGT DE DIEU
    queJ’expulse les démons,
    c’est donc que le RÈGNE DE DIEU est venu jusqu’à vous.
    Quand l’homme fort, et bien armé, garde son palais,
    tout ce qui lui appartient est en sécurité.
    Mais si un plus fort survient et triomphe de lui,
    il lui enlève son armement, auquel il se fiait,
    et il distribue tout ce dont il l’a dépouillé.
    Celui qui n’est pas avec Moi est contre Moi ;
    celui qui ne rassemble pas avec Moi disperse. »

    – Acclamons la PAROLE de DIEU.


    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris


    Évangile + commentaire (audio)


    Écouté sur :
    http://radiofidelite.fr/fr/











    Textes du jour, lu sur :
    Les services de la liturgie Catholique

    http://www.aelf.org/office-messe?date_my=03/03/2016

    Liens :
    http://www.aelf.org/office-messe
    http://services.liturgiecatholique.fr/






    Amicalement, fraternellement
    Nicolas


    avatar
    Manuela

    Féminin Messages : 287
    Date d'inscription : 15/02/2016

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Manuela le Mer 2 Mar - 22:08

    Bonsoir et merci Nicolas. sunny
    Bonsoir et merci Maud. sunny

    Soyez bénis Colombe

    Amitiés,

    avatar
    Maud

    Féminin Messages : 6914
    Date d'inscription : 20/01/2016
    Localisation : France
    Saint intercesseur : Sainte Vierge Marie , Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face , Sainte Thérèse d' Avila

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Maud le Jeu 3 Mar - 7:36

    Bonjour et Merci Manuela    Laughing      
    Bonjour Nicolas   Laughing                              
                         
    Bonjour à vous tous et tous qui nous lisez   Laughing                          
                   
    Que cette journée  soit bénie et éclairée par la divine Lumière
      sunny


    Bible    Jésus      Colombe


    *****




    Méditation sur l’ Evangile du Jour :  Jeudi 3 Mars 2016


    Choisir Jésus

    Evangile selon St Luc 11, 14-23


    Jésus expulsait un démon qui rendait un homme muet. Lorsque le démon fut sorti, le muet se mit à parler, et les foules furent dans l’admiration. Mais certains d’entre eux dirent : « C’est par Béelzéboul, le chef des démons, qu’il expulse les démons. »

    D’autres, pour le mettre à l’épreuve, cherchaient à obtenir de lui un signe venant du ciel.

    Jésus, connaissant leurs pensées, leur dit : « Tout royaume divisé contre lui-même devient désert, ses maisons s’écroulent les unes sur les autres.
    Si Satan, lui aussi, est divisé contre lui-même, comment son royaume tiendra-t-il ? Vous dites en effet que c’est par Béelzéboul que j’expulse les démons.
    Mais si c’est par Béelzéboul que moi, je les expulse, vos disciples, par qui les expulsent-ils ? Dès lors, ils seront eux-mêmes vos juges.

    En revanche, si c’est par le doigt de Dieu que j’expulse les démons, c’est donc que le règne de Dieu est venu jusqu’à vous. Quand l’homme fort, et bien armé, garde son palais, tout ce qui lui appartient est en sécurité. Mais si un plus fort survient et triomphe de lui, il lui enlève son armement auquel il se fiait, et il distribue tout ce dont il l’a dépouillé.

    Celui qui n’est pas avec moi est contre moi ; celui qui ne rassemble pas avec moi disperse.

    Prière d'introduction

    Seigneur, je crois que tu es mon Sauveur. C’est près de toi que je peux prendre des forces. Tu me nourris même avec ton propre corps. Tu me donnes tout ce dont j’ai besoin. Fais que je reste toujours près de toi, Seigneur, que je te choisisse toujours comme mon protecteur.

    Demande

    Savoir choisir Jésus dans ma vie.

    Points de réflexion

    1.Luc nous raconte ici brièvement une expulsion d’un démon :

    un homme possédé ne peut plus parler. Jésus le rencontre, expulse le démon et l’homme peut parler de nouveau.

    Suit alors toute une polémique avec un groupe de personnes qui accuse Jésus de complicité avec Satan.

    Ainsi ils expliquent ce pouvoir qu’a Jésus sur les mauvais esprits.

    2. Devant ce pouvoir que possède Jésus, il y a en effet deux options qui se présentent : ou Jésus, d’une certaine façon, est associé au diable, et à cause de cela possède un certain pouvoir sur ses démons.

    Ou bien Jésus n’est pas associé de Satan et il vient de Dieu, qui a pouvoir sur tous les démons :

    « En revanche, si c’est par le doigt de Dieu que j’expulse les démons, c’est donc que le règne de Dieu est venu jusqu’à vous ».

    3. Ainsi, devant ce miracle, il y a un choix à faire : ou accepter Jésus ou le rejeter.

    Il n’y a pas d’autres options, on ne peut pas rester neutre.

    Ce choix nous devons parfois le faire nous aussi. Il y a des situations qui par leur nature se refusent à un « compromis », une « neutralité ».

    Ne pas choisir Jésus revient à choisir contre lui.

    Ces situations ne sont pas toujours faciles mais nous devons avoir confiance en Jésus.

    Il vient de Dieu et il est plus fort que le démon.

    Dialogue avec le Christ

    Seigneur, j’ai eu la chance de te connaître. Ne me laisse pas m’éloigner de toi. C’est avec toi que la victoire contre le mal peut être gagnée. Je me sens parfois fatigué, et j’ai envie de me retirer du combat, de mon propre combat contre le péché. Ne le permets pas, Seigneur ! Donne-moi la force de rester près de toi toute ma vie.

    Résolution


    Faire un examen de conscience pour voir si je n’ai pas laissé le péché s’installer dans ma vie.

    SOURCE : Catholique.org



    _________________


    * "J'ai compris que " Marie " veillait sur moi  , que j'étais Son enfant  .
    Aussi , je ne pouvais que lui donner le nom de " Maman " , car il me semblait  encore plus tendre que celui de "  Mère "
     *

    Ste Thérèse de l' Enfant Jésus et de la Sainte Face

    Invité
    Invité

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Invité le Jeu 3 Mar - 18:58

    Bonsoir Maud Bible
    Bonsoir Rose v Bible
    Bonsoir Thierry Bible
    Bonsoir Emmanuel Bible
    Bonsoir Manuela Bible
    Bonsoir tous artisans de paix Bible

    Bonsoir à toutes et à tous Bible




    Vendredi 4 Mars 2016

    Saint Casimir


    3ième semaine du Temps de Carême
    (Couleur liturgique : Violet )
    Année C





    (Première lecture)
    Livre du Prophète Osée 14 : 2 à 10


    « Nous ne dirons plus à l’ouvrage de nos mains : “TU es notre DIEU” »

    Aisnsi PARLE le SEIGNEUR :
    Reviens, Israël, au SEIGNEUR ton DIEU ;
    car tu t’es effondré par suite de tes fautes.
    Revenez au SEIGNEUR
    en LUI présentant ces paroles :
    « Enlève toutes les fautes, et accepte ce qui est bon.
    Au lieu de taureaux, nous T’offrons en sacrifice
    les paroles de nos lèvres.
    Puisque les Assyriens ne peuvent pas nous sauver,
    nous ne monterons plus sur des chevaux,
    et nous ne dirons plus à l’ouvrage de nos mains :
    “TU es notre DIEU”,
    car de TOI SEUL l’orphelin reçoit de la TENDRESSE. »

    Voici la RÉPONSE du SEIGNEUR :
    Je les guérirai de leur infidélité,
    Je les aimerai d’un amour gratuit,
    car Ma Colère s’est détournée d’Israël.
    Je serai pour Israël comme la rosée,
    il fleurira comme le lis,
    il étendra ses racines comme les arbres du Liban.
    Ses jeunes pousses vont grandir,
    sa parure sera comme celle de l’olivier,
    son parfum, comme celui de la forêt du Liban.
    Ils reviendront s’asseoir à son ombre,
    ils feront revivre le froment,
    ils fleuriront comme la vigne,
    ils seront renommés comme le vin du Liban.
    Éphraïm ! Peux-tu Me confondre avec les idoles ?
    C’est Moi qui te réponds et qui te regarde.
    Je suis comme le cyprès toujours vert,
    c’est Moi qui te donne ton fruit.

    Qui donc est assez sage
    pour comprendre ces choses,
    assez pénétrant pour les saisir ?
    Oui, les CHEMINS du SEIGNEUR sont DROITS :
    les justes y avancent,
    mais les pécheurs y trébuchent.

    – PAROLE du SEIGNEUR.


    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris







    Ah, si Mon Peuple M’écoutait…!

    Du répertoire du chef de chorale et du recueil d’Assaf. Accompagnement sur la harpe de Gat.

    [Psaume 80 (81) ; entièrement]



    Psaume 80 (81) : 6c et 8a, 8bc et 9, 10 et 11ab, 14 et 17

    R/ C’est Moi, le SEIGNEUR ton DIEU,
    écoute Ma VOIX.


    J’entends des mots qui M’étaient inconnus :
    « J’ai ôté le poids qui chargeait ses épaules ;
    ses mains ont déposé le fardeau.
    Quand tu criais sous l’oppression, Je t’ai sauvé.
    R/

    « Je répondais, caché dans l’orage,
    je t’éprouvais près des eaux de Mériba.
    Écoute, Je t’adjure, ô mon peuple ;
    vas-tu M’écouter, Israël ?
    R/

    « Tu n’auras pas chez toi d’autres dieux,
    tu ne serviras aucun dieu étranger.
    C’est Moi, le SEIGNEUR ton DIEU,
    qui t’ai fait monter de la terre d’Égypte !
    R/

    « Ah ! Si Mon Peuple M’écoutait,
    Israël, s’il allait sur MES CHEMINS !
    Je le nourrirais de la fleur du froment,
    Je le rassasierais avec le miel du rocher ! »
    R/

    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris






    Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Marc 12 : 28b à 34

    Acclamation de l’Évangile :
    TA PAROLE, SEIGNEUR, EST VÉRITÉ
    ET TA LOI, DÉLIVRANCE.

    Convertissez-vous, dit le SEIGNEUR,
    car le Royaume des Cieux est tout proche.
    TA PAROLE, SEIGNEUR, EST VÉRITÉ
    ET TA LOI, DÉLIVRANCE.

    (Mt 4, 17)




    « Le SEIGNEUR notre DIEU est l’UNIQUE SEIGNEUR : tu L’aimeras »

    En ce temps- là,
    un scribe s’avança vers JÉSUS pour LUI demander :
    « Quel est le premier de tous les commandements ? »
    JÉSUS lui fit cette réponse :
    « Voici le premier :

    Écoute, Israël :
    le SEIGNEUR notre DIEU est l’UNIQUE SEIGNEUR.
    Tu aimeras le SEIGNEUR ton DIEU
    de tout ton cœur, de toute ton âme,
    de tout ton esprit et de toute ta force.


    Et voici le second :

    Tu aimeras ton prochain comme toi-même.

    Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux- là. »
    Le scribe reprit :
    « Fort bien, MAÎTRE, TU as dit vrai :
    DIEU EST L’UNIQUE
    et il n’y en a pas d’autre que LUI.
    L’aimer de tout son cœur,
    de toute son intelligence, de toute sa force,
    et aimer son prochain comme soi-même,
    vaut mieux que toute offrande d’holocaustes et de sacrifices. »
    JÉSUS, voyant qu’il avait fait une remarque judicieuse, lui dit :
    « Tu n’es pas loin du Royaume de DIEU. »
    Et personne n’osait plus L’interroger.

    – Acclamons la PAROLE de DIEU.


    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris


    Évangile + commentaire (audio)


    Écouté sur :
    http://radiofidelite.fr/fr/











    Textes du jour, lu sur :
    Les services de la liturgie Catholique

    http://www.aelf.org/office-messe?date_my=04/03/2016

    Liens :
    http://www.aelf.org/office-messe
    http://services.liturgiecatholique.fr/






    Amicalement, fraternellement
    Nicolas

    avatar
    Manuela

    Féminin Messages : 287
    Date d'inscription : 15/02/2016

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Manuela le Jeu 3 Mar - 22:38

    Bonsoir Nicolas sunny
    Bonsoir Maud sunny

    Merci infiniment.
    Paix en Jésus Colombe

    Amitiés,

    avatar
    Maud

    Féminin Messages : 6914
    Date d'inscription : 20/01/2016
    Localisation : France
    Saint intercesseur : Sainte Vierge Marie , Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face , Sainte Thérèse d' Avila

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Maud le Ven 4 Mar - 7:45


    Bonjour et Merci Manuela  Laughing          
    Bonjour Nicolas   Laughing                                
                         
    Bonjour à vous tous et tous qui nous lisez   Laughing                            
                 
    Que cette journée  soit bénie et éclairée par la divine Lumière
      sunny


    Bible    Jésus      Colombe


    ****





    Méditation sur l’ Evangile du Jour : Vendredi  4 Mars 2016


    Le premier commandement


    Evangile selon St Marc 12, 28-34

    Un scribe s’avança vers Jésus pour lui demander : « Quel est le premier de tous les commandements ? » Jésus lui fit cette réponse : « Voici le premier : Écoute, Israël : le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur.

    Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force. Et voici le second : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là. »

    Le scribe reprit : « Fort bien, Maître, tu as dit vrai : Dieu est l’Unique et il n’y en a pas d’autre que lui. L’aimer de tout son cœur, de toute son intelligence, de toute sa force, et aimer son prochain comme soi-même, vaut mieux que toute offrande d’holocaustes et de sacrifices. »

    Jésus, voyant qu’il avait fait une remarque judicieuse, lui dit : « Tu n’es pas loin du royaume de Dieu. » Et personne n’osait plus l’interroger.

    Prière d'introduction

    Seigneur, je crois que tu m’aimes. Tu m’aimes et cela est le plus important. Cela remplit mon cœur de confiance. Ton amour est ce que je possède de plus important.

    Demande

    Un cœur rempli d’amour.

    Points de réflexion

    1.Un scribe vient poser une question, qui, pour une fois, semble-t-il, ne contient pas de piège.

    Et de fait, cette question sur le premier commandement est une question centrale.

    Peut-être la question la plus importante.

    Poser cette question, c’est demander : Seigneur, que dois-je faire ?

    Qu’est-ce qui est le plus important dans la vie, la chose à laquelle je ne peux pas ne pas porter attention ?

    C’est une question que nous nous posons tous.

    Que dois-je faire ?

    C’est aussi au bout du compte se demander : qu’est-ce qui donne un sens à ma vie ?

    2. Sainte Thérèse de Lisieux, dans l’une de ses poésies, écrit : « La Charité voilà ma seule étoile.

    À sa clarté je vogue sans détour. J’ai ma devise écrite sur ma voile : vivre d’amour ». L’amour, voilà ce qui donne du sens à notre vie.

    L’amour, c’est la réponse si simple et si profonde à la question « que dois-je faire ? »

    Dieu ne nous donne pas une liste de choses à faire, il nous donne une consigne qui doit imprégner tout ce que nous faisons : aimer.

    Rien ne paraît plus simple mais rien n’est plus exigeant. Car cela implique que nous changions notre cœur, c’est de là que vient le véritable amour.

    Et cela ne nous laisse pas de repos : c’est tout notre être, tous nos actes, toutes nos pensées qui doivent se faire guider par l’amour.

    3. Si l’amour envers les autres est quelque chose que notre société accepte et même valorise, n’oublions pas que le premier que nous devons aimer, c’est Dieu.

    Et cela le monde a beaucoup plus de mal à l’accepter.

    Et pourtant, comme le montrent les systèmes politiques qui ont essayé de construire une société sans Dieu, le véritable amour pour les hommes ne peut venir que d’un véritable amour pour Dieu.

    L’homme reçoit toute sa valeur et sa dignité justement du fait qu’il est aimé de Dieu.

    Faisons donc nôtre cette devise si chère à Louis Martin, le père de sainte Thérèse : « Dieu premier servi ».

    Dialogue avec le Christ

    Seigneur, remplis mon cœur de ton amour. Que mon cœur soit tellement plein d’amour qu’il en déborde. C’est cela qui donne un sens à ma vie, c’est seulement cela qui peut remplir ma vie : recevoir ton amour et donner ton amour.

    Résolution

    Faire un acte d’amour envers l’un de mes proches en essayant de voir Jésus présent en lui.


    SOURCE : Catholique.org





    _________________


    * "J'ai compris que " Marie " veillait sur moi  , que j'étais Son enfant  .
    Aussi , je ne pouvais que lui donner le nom de " Maman " , car il me semblait  encore plus tendre que celui de "  Mère "
     *

    Ste Thérèse de l' Enfant Jésus et de la Sainte Face

    Invité
    Invité

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Invité le Ven 4 Mar - 18:49

    Bonsoir Maud Bible
    Bonsoir Rose v Bible
    Bonsoir Thierry Bible
    Bonsoir Emmanuel Bible
    Bonsoir Manuela Bible
    Bonsoir tous artisans de paix Bible

    Bonsoir à toutes et à tous Bible




    Samedi 5 Mars 2016

    De la férie

    3ième semaine du Temps de Carême
    (Couleur liturgique : Violet )
    Année C





    (Première lecture)
    Livre du Prophète Osée 6 : 1 à 6


    « Je veux la fidélité, non le sacrifice »

    Venez, retournons vers le SEIGNEUR !
    IL a blessé, mais IL nous guérira ;
    IL a frappé, mais IL nous soignera.
    Après deux jours, IL nous rendra la vie ;
    IL nous relèvera le troisième jour :
    alors, nous vivrons devant SA FACE.

    Efforçons-nous de connaître le SEIGNEUR :
    SON LEVER est aussi sûr que l’aurore ;
    IL nous viendra comme la pluie,
    l’ondée qui arrose la terre.
    – Que ferai-Je de toi, Éphraïm ?
    Que ferai-Je de toi, Juda ?
    Votre fidélité, une brume du matin,
    une rosée d’aurore qui s’en va.
    Voilà pourquoi J’ai frappé par Mes Prophètes,
    donné la mort par les PAROLES de Ma BOUCHE :
    Mon JUGEMENT jaillit comme la LUMIÈRE.
    Je veux la Fidélité, non le sacrifice,
    la Connaissance de DIEU plus que les holocaustes.

    – PAROLE du SEIGNEUR.


    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris







    Prière pour obtenir le pardon

    Psaume appartenant au répertoire du chef de chorale et au recueil de David. Il fait allusion à la visite que le Prophète Natan rendit à David après que celui-ci eut commis adultère avec Bethsabée ( Batchéba).

    [Psaume 50 (51) ; entièrement]



    Psaume 50 (51) : 3 et 4, 18 et 19, 20 et 21ab

    R/ TU veux la Fidélité, SEIGNEUR,
    non le sacrifice.


    Pitié pour moi, mon DIEU, dans TON AMOUR,
    selon TA GRANDE MISÉRICORDE, efface mon péché.
    Lave-moi tout entier de ma faute,
    purifie-moi de mon offense.
    R/

    Si j’offre un sacrifice, TU n’en veux pas,
    TU n’acceptes pas d’holocauste.
    Le sacrifice qui plaît à DIEU, c’est un Esprit Brisé ;
    TU ne repousses pas, ô mon DIEU, un Cœur Brisé et Broyé.
    R/

    Accorde à Sion le bonheur,
    relève les murs de Jérusalem.
    Alors TU accepteras de justes sacrifices,
    oblations et holocaustes sur Ton Autel.
    R/

    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris






    Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Luc 18 : 9 à 14

    Acclamation de l’Évangile :
    TES PAROLES, SEIGNEUR, SONT ESPRIT
    ET ELLES SONT VIE.

    Aujourd’hui, ne fermez pas votre cœur,
    mais écoutez la VOIX du SEIGNEUR.
    TES PAROLES, SEIGNEUR, SONT ESPRIT
    ET ELLES SONT VIE.

    (cf. Ps 94, 8a.7d)




    « Le publicain était devenu un homme juste, plutôt que l’autre »

    En ce temps-là,
    à l’adresse de certains qui étaient convaincus d’être justes
    et qui méprisaient les autres,
    JÉSUS dit la parabole que voici :
    « Deux hommes montèrent au Temple pour prier.
    L’un était pharisien,
    et l’autre, publicain (c’est-à-dire un collecteur d’impôts).
    Le pharisien se tenait debout et priait en lui-même :
    “Mon DIEU, je te rends grâce
    parce que je ne suis pas comme les autres hommes
    – ils sont voleurs, injustes, adultères –,
    ou encore comme ce publicain.
    Je jeûne deux fois par semaine
    et je verse le dixième de tout ce que je gagne.”
    Le publicain, lui, se tenait à distance
    et n’osait même pas lever les yeux vers le Ciel ;
    mais il se frappait la poitrine, en disant :
    “Mon DIEU, montre-TOI favorable au pécheur que je suis !”
    Je vous le déclare :
    quand ce dernier redescendit dans sa maison,
    c’est lui qui était devenu un homme juste,
    plutôt que l’autre.
    Qui s’élève sera abaissé ;
    qui s’abaisse sera élevé. »

    – Acclamons la PAROLE de DIEU.


    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris


    Évangile + commentaire (audio)


    Écouté sur :
    http://radiofidelite.fr/fr/











    Textes du jour, lu sur :
    Les services de la liturgie Catholique

    http://www.aelf.org/office-messe?date_my=05/03/2016

    Liens :
    http://www.aelf.org/office-messe
    http://services.liturgiecatholique.fr/






    Amicalement, fraternellement
    Nicolas

    avatar
    Maud

    Féminin Messages : 6914
    Date d'inscription : 20/01/2016
    Localisation : France
    Saint intercesseur : Sainte Vierge Marie , Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face , Sainte Thérèse d' Avila

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Maud le Sam 5 Mar - 7:32

    Bonjour et Merci Manuela   Laughing            
    Bonjour Nicolas  Laughing                                  
                       
    Bonjour à vous tous et tous qui nous lisez  Laughing                                
                 
    Que cette journée  soit bénie et éclairée par la divine Lumière    sunny



    Bible    Jésus      Colombe

    ****




    Méditation sur l’ Evangile du Jour : Samedi  5 Mars 2016


    La justice miséricordieuse de Dieu

    Evangile selon St Luc 18, 9-14

    À l’adresse de certains qui étaient convaincus d’être justes et qui méprisaient les autres, Jésus dit la parabole que voici : « Deux hommes montèrent au Temple pour prier. L’un était pharisien, et l’autre, publicain (c’est-à-dire un collecteur d’impôts).

    Le pharisien se tenait debout et priait en lui-même : “Mon Dieu, je te rends grâce parce que je ne suis pas comme les autres hommes – ils sont voleurs, injustes, adultères –, ou encore comme ce publicain. Je jeûne deux fois par semaine et je verse le dixième de tout ce que je gagne.” Le publicain, lui, se tenait à distance et n’osait même pas lever les yeux vers le ciel ; mais il se frappait la poitrine, en disant :

    “Mon Dieu, montre-toi favorable au pécheur que je suis !” Je vous le déclare : quand ce dernier redescendit dans sa maison, c’est lui qui était devenu un homme juste, plutôt que l’autre.

    Qui s’élève sera abaissé ; qui s’abaisse sera élevé. »

    Prière d'introduction

    Père éternel, par la douloureuse Passion et la Résurrection de ton Fils, accorde-nous ta miséricorde, ainsi qu’au monde entier. Au nom du Père…

    Demande

    Par sa douloureuse Passion, sois miséricordieux pour nous et pour le monde entier.

    Points de réflexion

    1.L’Évangile selon saint Luc est l’Évangile de la miséricorde.

    Le troisième Évangile nous livre huit paraboles sur la miséricorde et à travers elles Jésus nous révèle le visage du Père miséricordieux.
    « Le mystère de la foi chrétienne est là tout entier » (Misericordiae Vultus, n° 1).

    Sept d’entre elles sont racontées lors du voyage de Jésus vers Jérusalem (Lc 9, 51 ; 19, 46) et celle du créancier et des deux débiteurs (Lc 7, 41-43) est racontée lors de sa prédication en Galilée.

    Aujourd’hui la liturgie nous invite à méditer sur la parabole du pharisien et du publicain :

    « Deux hommes montèrent au Temple pour prier ; l’un était Pharisien et l’autre publicain » (Lc 18, 9-14).

    Les deux hommes ne sont pas choisis exprès pour condamner ou mettre en valeur leur catégorie sociale, mais pour faire apparaître les caractères représentés dans la parabole.

    Elle nous montre un aspect de la miséricorde de Dieu : sa capacité de justifier et de réintégrer un pécheur professionnel, alors que Dieu ne sait que faire de ceux qui se prennent pour justes et condamnent les pécheurs, leurs frères.

    2. Les deux hommes s’adressent à Dieu de la même manière, « Mon Dieu », mais le contenu de leur prière est très différent.

    Le publicain reconnaît son péché et sa prière est la reconnaissance d’un Dieu qui pardonne et prend pitié.

    Dans sa prière de glorification personnelle le pharisien reconnaît qu’un seul est bon, lui-même, Dieu n’en est que le témoin.

    Dans le texte original grec le pharisien utilise vingt-neuf mots pour décrire sa bonté, le publicain n’en prononce que six pour reconnaître sa misère et la bonté de Dieu.

    En plus, le pharisien prend la place de Dieu pour faire justice et juger ses frères. Il y a encore un long chemin entre ce type de prière égocentrique et la prière chrétienne qui ne commence pas par un « Mon Dieu », mais par un « Notre Père

    ». Notre prière ne peut pas être un mépris et condamnation de l’autre, mais intercession auprès du Père pour ceux qui sont loin de lui, qui recherchent sa face.

    3. Cette parabole met en garde contre une attitude qui peut être présente en toute religion :

    se considérer comme parfait tout en ayant besoin de détruire l’autre pour se mettre en valeur.

    Face à ce danger, justice et miséricorde doivent aller de pair :

    « Il ne s’agit pas de deux aspects contradictoires, mais de deux dimensions d’une unique réalité qui se développe progressivement jusqu’à atteindre son sommet dans la plénitude de l’amour » (Misericordiae Vultus, n° 20).

    La justice miséricordieuse de Dieu se révèle là où il y a quelque chose à pardonner, à transformer, à recréer, là où notre péché laisse la place à l’action de Dieu. Au contraire, elle s’arrête là où tout est parfait, parce qu’on réalise qu’il n’y a rien à changer. Dans l’Écriture « la justice est essentiellement conçue comme un abandon confiant à la volonté de Dieu ». Justice et miséricorde se réconcilient quand notre juge est Dieu notre Père et quand Dieu notre Père est notre juge.

    Dialogue avec le Christ

    « Très miséricordieux Jésus, dont le propre est d’avoir pitié de nous et de nous pardonner, ne regarde pas nos péchés, mais la confiance que nous avons en ton infinie bonté et reçois-nous dans la demeure de ton Cœur très compatissant et ne nous en laisse pas sortir pour l’éternité. Nous t’en supplions par l’amour qui t’unit au Père et au Saint-Esprit » (Neuvaine à la miséricorde divine).

    Résolution

    Relire Misericordiae Vultus et partager un passage de ce texte avec mes amis.


    http://w2.vatican.va/content/francesco/fr/bulls/documents/papa-francesco_bolla_20150411_misericordiae-vultus.html


    SOURCE : Catholique.org



    _________________


    * "J'ai compris que " Marie " veillait sur moi  , que j'étais Son enfant  .
    Aussi , je ne pouvais que lui donner le nom de " Maman " , car il me semblait  encore plus tendre que celui de "  Mère "
     *

    Ste Thérèse de l' Enfant Jésus et de la Sainte Face

    Invité
    Invité

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Invité le Sam 5 Mar - 19:31

    -

    Invité
    Invité

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Invité le Sam 5 Mar - 19:50

    -

    Invité
    Invité

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Invité le Sam 5 Mar - 19:56

    Bonsoir Maud Bible
    Bonsoir Rose v Bible
    Bonsoir Thierry Bible
    Bonsoir Emmanuel Bible
    Bonsoir Manuela Bible
    Bonsoir tous artisans de paix Bible

    Bonsoir à toutes et à tous Bible





    Dimanche 6 Mars 2016

    4ième Dimanche de Carême, de Lætare

    (Couleur liturgique : Violet )
    Année C









    Lien :
    http://www.ktotv.com/emissions/priere-et-vie-de-l-eglise/priere/en-marche-vers-dimanche

    Vu sur :
    www.KTOTV.com







    (Première lecture)
    Livre de Josué 5 : 9a et 10 à 12


    L’arrivée du Peuple de DIEU en Terre Promise et la célébration de la Pâque

    En ces jours-là,
    le SEIGNEUR dit à Josué :
    « Aujourd'hui, j'ai enlevé de vous le déshonneur de l'Égypte. »
    Les fils d’Israël campèrent à Guilgal
    et célébrèrent la Pâque le quatorzième jour du mois,
    vers le soir, dans la plaine de Jéricho.
    Le lendemain de la Pâque,
    en ce jour même,
    ils mangèrent les produits de cette terre :
    des pains sans levain et des épis grillés.
    À partir de ce jour, la manne cessa de tomber,
    puisqu’ils mangeaient des produits de la terre.
    Il n’y avait plus de manne pour les fils d’Israël,
    qui mangèrent cette année-là
    ce qu’ils récoltèrent sur la terre de Canaan.


    – PAROLE du SEIGNEUR.



    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris







    Le SEIGNEUR m’a délivré de toutes mes craintes


    Du recueil de David. Devant Abimélek, David s’était fait passer pour fou. Après avoir été mis à la porte par celui-ci, il prononça les paroles que voici.

    Psaume 33 (34) , entièrement




    Psaume 33 (34) : 2 et 3, 4 et 5, 6 et 7


    R/ Goûtez et voyez
    comme est BON le SEIGNEUR !


    Je bénirai le SEIGNEUR en tout temps,
    SA LOUANGE sans cesse à mes lèvres.
    Je me glorifierai dans le SEIGNEUR :
    que les pauvres m’entendent et soient en fête !
    R/


    Magnifiez avec moi le SEIGNEUR,
    exaltons tous ensemble SON NOM.
    Je cherche le SEIGNEUR, IL me répond :
    de toutes mes frayeurs, IL me délivre.
    R/


    Qui regarde vers LUI resplendira,
    sans ombre ni trouble au visage.
    Un pauvre crie ; le SEIGNEUR entend :
    IL le sauve de toutes ses angoisses.
    R/


    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris



    « Chant audio du Psaume 33 (34) »

    Du CD, Signes :

    http://www.mirari.fr/wT2o







    (Deuxième lecture)
    Deuxième Lettre de Saint Paul Apôtre aux Corinthiens 5 : 7 à 21


    « DIEU nous a réconciliés avec LUI par le CHRIST »

    Frères,
    si quelqu’un est dans le CHRIST,
    il est une Créature Nouvelle.
    Le monde ancien s’en est allé,
    un monde nouveau est déjà né.
    Tout cela vient de DIEU :
    IL nous a réconciliés avec LUI par le CHRIST,
    et IL nous a donné le ministère de la réconciliation.
    Car c’est bien DIEU
    qui, dans le CHRIST, réconciliait le monde avec LUI :
    IL n’a pas tenu compte des fautes,
    et IL a déposé en nous la PAROLE de la RÉCONCILIATION.
    Nous sommes donc les ambassadeurs du CHRIST,
    et par nous c’est DIEU LUI-MÊME qui lance un appel :
    nous le demandons au NOM DU CHRIST,
    laissez-vous réconcilier avec DIEU.
    CELUI qui n’a pas connu le péché,
    DIEU L’a pour nous identifié au péché,
    afin qu’en LUI nous devenions justes
    de la JUSTICE même de DIEU.


    – PAROLE du SEIGNEUR.



    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris







    Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Luc 15 : 1 à 3, 11 à 32

    Acclamation de l’Évangile :
    GLOIRE ET LOUANGE À TOI, SEIGNEUR JÉSUS.

    Je me lèverai, j’irai vers mon père,
    et je lui dirai :
    Père, j’ai péché contre le ciel et envers toi.

    GLOIRE ET LOUANGE À TOI, SEIGNEUR JÉSUS.
    (Mt 4, 17)




    « Ton frère que voilà était mort, et il est revenu à la vie »

    En ce temps-là,
    les publicains et les pécheurs
    venaient tous à JÉSUS pour L’écouter.
    Les pharisiens et les scribes récriminaient contre LUI :
    « Cet Homme fait bon accueil aux pécheurs,
    et IL mange avec eux ! »
    Alors JÉSUS leur dit cette parabole :
    « Un homme avait deux fils.
    Le plus jeune dit à son père :
    ‘Père, donne-moi la part de fortune qui me revient.’
    Et le père leur partagea ses biens.
    Peu de jours après,
    le plus jeune rassembla tout ce qu’il avait,
    et partit pour un pays lointain
    où il dilapida sa fortune en menant une vie de désordre.
    Il avait tout dépensé,
    quand une grande famine survint dans ce pays,
    et il commença à se trouver dans le besoin.
    Il alla s’engager auprès d’un habitant de ce pays,
    qui l’envoya dans ses champs garder les porcs.
    Il aurait bien voulu se remplir le ventre
    avec les gousses que mangeaient les porcs,
    mais personne ne lui donnait rien.
    Alors il rentra en lui-même et se dit :
    ‘Combien d’ouvriers de mon père ont du pain en abondance,
    et moi, ici, je meurs de faim !
    Je me lèverai, j’irai vers mon père,
    et je lui dirai :
    Père, j’ai péché contre le Ciel et envers toi.
    Je ne suis plus digne d’être appelé ton fils.
    Traite-moi comme l’un de tes ouvriers.’
    Il se leva et s’en alla vers son père.
    Comme il était encore loin,
    son père l’aperçut et fut saisi de compassion ;
    il courut se jeter à son cou
    et le couvrit de baisers.
    Le fils lui dit :
    ‘Père, j’ai péché contre le Ciel et envers toi.
    Je ne suis plus digne d’être appelé ton fils.’
    Mais le père dit à ses serviteurs :
    ‘Vite, apportez le plus beau vêtement pour l’habiller,
    mettez-lui une bague au doigt et des sandales aux pieds,
    allez chercher le veau gras, tuez-le,
    mangeons et festoyons,
    car mon fils que voilà était mort,
    et il est revenu à la vie ;
    il était perdu,
    et il est retrouvé.’
    Et ils commencèrent à festoyer.

    Or le fils aîné était aux champs.
    Quand il revint et fut près de la maison,
    il entendit la musique et les danses.
    Appelant un des serviteurs,
    il s’informa de ce qui se passait.
    Celui-ci répondit :
    ‘Ton frère est arrivé,
    et ton père a tué le veau gras,
    parce qu’il a retrouvé ton frère en bonne santé.’
    Alors le fils aîné se mit en colère,
    et il refusait d’entrer.
    Son père sortit le supplier.
    Mais il répliqua à son père :
    ‘Il y a tant d’années que je suis à ton service
    sans avoir jamais transgressé tes ordres,
    et jamais tu ne m’as donné un chevreau
    pour festoyer avec mes amis.
    Mais, quand ton fils que voilà est revenu
    après avoir dévoré ton bien avec des prostituées,
    tu as fait tuer pour lui le veau gras !’
    Le père répondit :
    ‘Toi, mon enfant, tu es toujours avec moi,
    et tout ce qui est à moi est à toi.
    Il fallait festoyer et se réjouir ;
    car ton frère que voilà était mort,
    et il est revenu à la vie ;
    il était perdu,
    et il est retrouvé ! »


    – Acclamons la PAROLE de DIEU.



    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris










    Textes du jour, lu sur :
    Les services de la liturgie Catholique

    http://www.aelf.org/office-messe?date_my=06/03/2016


    Liens :
    http://www.aelf.org/office-messe
    http://services.liturgiecatholique.fr/






    Amicalement, fraternellement
    Nicolas

    avatar
    Manuela

    Féminin Messages : 287
    Date d'inscription : 15/02/2016

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Manuela le Dim 6 Mar - 0:02

    Bonsoir et Merci Nicolas. sunny
    Bonsoir et Merci Maud. sunny

    Seigneur prends piti

    D`avance Saint Dimanche Église

    Bonne nuit.


    Amitiés,

    avatar
    Maud

    Féminin Messages : 6914
    Date d'inscription : 20/01/2016
    Localisation : France
    Saint intercesseur : Sainte Vierge Marie , Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face , Sainte Thérèse d' Avila

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Maud le Dim 6 Mar - 0:06

    Bonsoir et  Merci Manuela pour ta fidélité aux textes de la Parole Laughing

    Bon et Saint Dimanche à toi aussi   Bible


    _________________


    * "J'ai compris que " Marie " veillait sur moi  , que j'étais Son enfant  .
    Aussi , je ne pouvais que lui donner le nom de " Maman " , car il me semblait  encore plus tendre que celui de "  Mère "
     *

    Ste Thérèse de l' Enfant Jésus et de la Sainte Face
    avatar
    Maud

    Féminin Messages : 6914
    Date d'inscription : 20/01/2016
    Localisation : France
    Saint intercesseur : Sainte Vierge Marie , Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face , Sainte Thérèse d' Avila

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Maud le Dim 6 Mar - 7:47

    Bonjour et Merci Manuela    Laughing            
    Bonjour Nicolas   Laughing                                    
                       
    Bonjour à vous tous et tous qui nous lisez   Laughing                                  
               
    Que ce Saint Dimanche soit béni et éclairé par la divine Lumière
     sunny


    ****




    Méditation sur l’ Evangile du Jour : Dimanche 6 Mars 2016


    La parabole du Père miséricordieux


    Evangile selon St Luc 15, 11-32



    Les publicains et les pécheurs venaient tous à Jésus pour l’écouter.

    Les pharisiens et les scribes récriminaient contre lui : « Cet homme fait bon accueil aux pécheurs, et il mange avec eux ! »
    Alors Jésus leur dit cette parabole : « Un homme avait deux fils. Le plus jeune dit à son père : “Père, donne-moi la part de fortune qui me revient.” Et le père leur partagea ses biens.

    Peu de jours après, le plus jeune rassembla tout ce qu’il avait, et partit pour un pays lointain où il dilapida sa fortune en menant une vie de désordre.

    Il avait tout dépensé, quand une grande famine survint dans ce pays, et il commença à se trouver dans le besoin. Il alla s’engager auprès d’un habitant de ce pays, qui l’envoya dans ses champs garder les porcs.

    Il aurait bien voulu se remplir le ventre avec les gousses que mangeaient les porcs, mais personne ne lui donnait rien.

    Alors il rentra en lui-même et se dit : “Combien d’ouvriers de mon père ont du pain en abondance, et moi, ici, je meurs de faim !

    Je me lèverai, j’irai vers mon père, et je lui dirai : Père, j’ai péché contre le ciel et envers toi.

    Je ne suis plus digne d’être appelé ton fils. Traite-moi comme l’un de tes ouvriers.”

    Il se leva et s’en alla vers son père. Comme il était encore loin, son père l’aperçut et fut saisi de compassion ; il courut se jeter à son cou et le couvrit de baisers.

    Le fils lui dit : “Père, j’ai péché contre le ciel et envers toi. Je ne suis plus digne d’être appelé ton fils.” Mais le père dit à ses serviteurs : “Vite, apportez le plus beau vêtement pour l’habiller, mettez-lui une bague au doigt et des sandales aux pieds, allez chercher le veau gras, tuez-le, mangeons et festoyons, car mon fils que voilà était mort, et il est revenu à la vie ; il était perdu, et il est retrouvé.” Et ils commencèrent à festoyer.

    Or le fils aîné était aux champs. Quand il revint et fut près de la maison, il entendit la musique et les danses. Appelant un des serviteurs, il s’informa de ce qui se passait.

    Celui-ci répondit : “Ton frère est arrivé, et ton père a tué le veau gras, parce qu’il a retrouvé ton frère en bonne santé.”
    Alors le fils aîné se mit en colère, et il refusait d’entrer. Son père sortit le supplier.

    Mais il répliqua à son père : “Il y a tant d’années que je suis à ton service sans avoir jamais transgressé tes ordres, et jamais tu ne m’as donné un chevreau pour festoyer avec mes amis.

    Mais, quand ton fils que voilà est revenu après avoir dévoré ton bien avec des prostituées, tu as fait tuer pour lui le veau gras !”

    Le père répondit : “Toi, mon enfant, tu es toujours avec moi, et tout ce qui est à moi est à toi. Il fallait festoyer et se réjouir ; car ton frère que voilà était mort, et il est revenu à la vie ; il était perdu, et il est retrouvé !” »

    Prière d'introduction

    Père éternel, par la douloureuse Passion et la Résurrection de ton Fils, accorde-nous ta miséricorde, ainsi qu’au monde entier. Au nom du Père…

    Demande


    Par sa douloureuse Passion, sois miséricordieux pour nous et pour le monde entier.

    Points de réflexion

    En ce dimanche de Laetare, la deuxième lecture exprime la cause profonde de notre joie :
    « Si quelqu’un est dans le Christ, il est une créature nouvelle » (2 Co 5, 17).

    Dieu dans le Christ a réconcilié le monde avec lui, il a pris notre péché sur lui pour que nous puissions nous revêtir de sa grâce et devenir des enfants de Dieu.

    Notre Dieu ne nous regarde plus comme des simples pécheurs, désormais notre Père nous regarde comme ses enfants bien-aimés et « la preuve que vous êtes des fils, c’est que Dieu a envoyé dans nos cœurs l’Esprit de son Fils qui crie : Abba, Père ! » (Ga 4, 4).

    Dans la parabole du Père miséricordieux Jésus nous révèle le visage d’un père ému d’un « amour viscéral » pour ses enfants qui sort de sa maison à deux reprises pour aller à la rencontre de ses enfants là où ils sont.

    2. Les deux enfants sont incapables de dépasser la logique de la rétribution qui précise qu’il faut donner pour recevoir.

    Même le fils cadet, quand il prend la résolution de rentrer à la maison, croit fermement que cette logique va le sauver :

    je donnerai mon travail en échange des moyens pour vivre comme le font les salariés de mon Père.

    Pour tous les deux la gratuité de la grâce et de la miséricorde du Père reste cachée et c’est justement là la clé pour comprendre la parabole. Saint Paul a très bien compris cette gratuité de la miséricorde quand il écrit à propos de la justice de Dieu :

    « Je fais miséricorde à qui je fais miséricorde et j’ai pitié de qui j’ai pitié.

    Il n’est donc pas question de l’homme qui veut ou qui court, mais de Dieu qui fait miséricorde » (Rm 9, 15-16).

    3. Cette parabole nous révèle le visage d’un Père en sortie.

    La clé de ce mouvement de Dieu se trouve au verset 20 : « Son Père fut pris de pitié ».

    Luc utilise le verbe splagchnizomai (être ému de compassion, avoir compassion) qui vient du substantif splagchnon (entrailles, car pour les Hébreux les entrailles étaient le siège des plus tendres affections, en particulier la bonté, la bienveillance, la compassion) et qui désigne en grec les entrailles de l’homme, y compris le cœur.

    Rembrandt a su peindre cette expression dans son tableau du Fils Prodigue : on dirait que le fils trouve son abri dans les entrailles de son père, qu’il renaît des entrailles du Père miséricordieux.

    Même si une mère peut oublier le fils de ses entrailles,

    Dieu notre Père ne nous oubliera jamais.

    L’Ancien Testament parlait déjà d’un Dieu miséricordieux et « ce mot évoque une attitude de tendresse comme celle d’une mère à l’égard de son enfant.

    En effet, le terme hébreu utilisé par la Bible fait penser aux viscères ou également au sein maternel.

    L’image qu’il suggère est donc celle d’un Dieu qui s’émeut et s’attendrit pour nous comme une mère quand elle prend dans ses bras son enfant, ne souhaitant qu’aimer, protéger, aider, prête à tout donner, également elle-même.

    Telle est l’image que nous suggère ce terme. Un amour que l’on peut donc définir, dans le bon sens du terme, de viscéral » (Pape François, audience générale du 13 janvier 2016).

    Dialogue avec le Christ

    Montre-moi, mon Dieu, ta miséricorde, Selon la pitié du Cœur de Jésus. Entends mes soupirs et mes prières, Et les larmes d’un cœur contrit. Ô Dieu tout-puissant, toujours miséricordieux, Ta pitié n’est jamais épuisée, Bien que ma misère ait l’immensité de la mer, J’ai une absolue confiance en la miséricorde du Seigneur. Ô Trinité éternelle, Dieu de bonté à jamais, Ta pitié n’est jamais calculée, J’ai donc confiance en l’océan de ta miséricorde Et je te ressens, Seigneur, bien qu’un voile m’isole. Que la toute-puissance de ta miséricorde, ô Seigneur, Soit glorifiée par le monde entier, Que sa gloire ne cesse jamais, Annonce, mon âme, avec ardeur la miséricorde de Dieu. (Prière pour implorer la miséricorde de Dieu)

    Résolution

    Sortir à la rencontre d’une personne, d’un de mes enfants qui traverse un moment difficile.

    SOURCE : Catholique .org



    Le Père Miséricordieux


    _________________


    * "J'ai compris que " Marie " veillait sur moi  , que j'étais Son enfant  .
    Aussi , je ne pouvais que lui donner le nom de " Maman " , car il me semblait  encore plus tendre que celui de "  Mère "
     *

    Ste Thérèse de l' Enfant Jésus et de la Sainte Face

    Invité
    Invité

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Invité le Dim 6 Mar - 18:30

    Bonsoir Maud Bible
    Bonsoir Rose v Bible
    Bonsoir Thierry Bible
    Bonsoir Emmanuel Bible
    Bonsoir Manuela Bible
    Bonsoir tous artisans de paix Bible

    Bonsoir à toutes et à tous Bible





    Lundi 7 Mars 2016

    Sainte Perpétue et Sainte Félicité, Martyres


    4ième semaine du Temps de Carême
    (Couleur liturgique : Violet )
    Année C





    (Première lecture)
    Livre du Prophète Isaïe 65 : 17 à 21


    « On n’y entendra plus de pleurs ni de cris »

    Ainsi PARLE le SEIGNEUR :
    Oui, voici : Je vais créer
    un Ciel Nouveau et une Terre Nouvelle,
    on ne se souviendra plus du passé,
    il ne reviendra plus à l’esprit.
    Soyez plutôt dans la joie, exultez sans fin
    pour ce que Je crée.
    Car Je vais recréer Jérusalem,
    pour qu’elle soit exultation,
    et que son peuple devienne joie.
    J’exulterai en Jérusalem,
    Je trouverai Ma JOIE dans mon peuple.
    On n’y entendra plus de pleurs ni de cris.
    Là, plus de nourrisson emporté en quelques jours,
    ni d’homme qui ne parvienne au bout de sa vieillesse ;
    le plus jeune mourra centenaire,
    ne pas atteindre cent ans sera malédiction.
    On bâtira des maisons, on y habitera ;
    on plantera des vignes, on mangera leurs fruits.

    – PAROLE du SEIGNEUR.


    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris







    SEIGNEUR, TU m’as rendu la vie

    Chant pour la consécration du temple, appartenant au recueil de David.

    [Psaume 29 (30) ; entièrement]



    Psaume 29 (30) : 2a et 3 et 4, 5 et 6, 9 et 12a et 13cd

    R/ Je t’exalte, SEIGNEUR : TU m’as relevé.

    Je T’exalte, SEIGNEUR : TU m’as relevé.
    Quand j’ai crié vers TOI, SEIGNEUR.
    SEIGNEUR, tu m’as fait remonter de l’abîme
    et revivre quand je descendais à la fosse.
    R/

    Fêtez le SEIGNEUR, vous, Ses Fidèles,
    rendez grâce en rappelant SON NOM TRÈS SAINT.
    Sa colère ne dure qu’un instant, SA BONTÉ, toute la VIE ;
    avec le soir, viennent les larmes,
    mais au matin, les cris de joie.
    R/

    Et j’ai crié vers TOI, SEIGNEUR,
    j’ai supplié mon DIEU.
    TU as changé mon deuil en une danse.
    Que sans fin, SEIGNEUR, mon DIEU, je TE rende grâce !
    R/

    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris






    Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Jean 4 : 43 à 54

    Acclamation de l’Évangile :
    TA PAROLE, SEIGNEUR, EST VÉRITÉ
    ET TA LOI, DÉLIVRANCE.

    Cherchez le bien, non le mal, afin de vivre. Ainsi le SEIGNEUR sera avec vous.
    TA PAROLE, SEIGNEUR, EST VÉRITÉ
    ET TA LOI, DÉLIVRANCE.

    (cf. Am 5, 14)




    « Va, ton fils est vivant »

    En ce temps- là,
    après avoir passé deux jours chez les Samaritains,
    JÉSUS partit de là pour la Galilée.
    – LUI-MÊME avait témoigné
    qu’un Prophète n’est pas considéré dans son propre pays.
    IL arriva donc en Galilée ;
    les Galiléens LUI firent bon accueil,
    car ils avaient vu tout ce qu’IL avait fait
    à Jérusalem pendant la fête de la Pâque,
    puisqu’ils étaient allés eux aussi à cette fête.
    Ainsi donc JÉSUS revint à Cana de Galilée,
    où IL avait changé l’eau en vin.
    Or, il y avait un fonctionnaire royal,
    dont le fils était malade à Capharnaüm.
    Ayant appris que JÉSUS arrivait de Judée en Galilée,
    il alla LE trouver ;
    il LUI demandait de descendre à Capharnaüm
    pour guérir son fils qui était mourant.
    JÉSUS lui dit :
    « Si vous ne voyez pas de signes et de prodiges,
    vous ne croirez donc pas ! »
    Le fonctionnaire royal lui dit :
    « SEIGNEUR, descends, avant que mon enfant ne meure ! »
    JÉSUS lui répond :
    « Va, ton fils est vivant. »
    L’homme crut à la PAROLE que JÉSUS lui avait dite
    et il partit.
    Pendant qu’il descendait,
    ses serviteurs arrivèrent à sa rencontre
    et lui dirent que son enfant était vivant.
    Il voulut savoir à quelle heure il s’était trouvé mieux.
    Ils lui dirent :
    « C’est hier, à la septième heure (au début de l’après-midi),
    que la fièvre l’a quitté. »
    Le père se rendit compte que c’était justement
    l’heure où JÉSUS lui avait dit :
    « Ton fils est vivant. »
    Alors il crut, lui, ainsi que tous les gens de sa maison.

    Tel fut le second signe que JÉSUS accomplit
    lorsqu’IL revint de Judée en Galilée.

    – Acclamons la PAROLE de DIEU.


    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris


    Évangile + commentaire (audio)


    Écouté sur :
    http://radiofidelite.fr/fr/











    Textes du jour, lu sur :
    Les services de la liturgie Catholique

    http://www.aelf.org/office-messe?date_my=07/03/2016

    Liens :
    http://www.aelf.org/office-messe
    http://services.liturgiecatholique.fr/






    Amicalement, fraternellement
    Nicolas

    avatar
    Manuela

    Féminin Messages : 287
    Date d'inscription : 15/02/2016

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Manuela le Lun 7 Mar - 0:47

    Bonsoir Nicolas.
    Bonsoir Maud.
    Un GRAND MERCI.

    Église Croix

    Amitiés,

    avatar
    Maud

    Féminin Messages : 6914
    Date d'inscription : 20/01/2016
    Localisation : France
    Saint intercesseur : Sainte Vierge Marie , Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face , Sainte Thérèse d' Avila

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Maud le Lun 7 Mar - 7:32

    Bonjour et Merci Manuela    Laughing            
    Bonjour Nicolas    Laughing                                    
                       
    Bonjour à vous tous et tous qui nous lisez    Laughing                                
               
    Que cette journée  soit bénie et éclairée par la divine Lumière
     sunny


    ****





    Méditation sur l’ Evangile du Jour : Lundi 7 Mars 2016


    Être des fils vivants par la miséricorde


    Evangile selon St Jean 4, 43-54


    Deux jours après, Jésus partit de là pour la Galilée. – Lui-même avait témoigné qu’un prophète n’est pas considéré dans son propre pays.

    Il arriva donc en Galilée ; les Galiléens lui firent bon accueil, car ils avaient vu tout ce qu’il avait fait à Jérusalem pendant la fête de la Pâque, puisqu’ils étaient allés eux aussi à cette fête. Ainsi donc Jésus revint à Cana de Galilée, où il avait changé l’eau en vin. Or, il y avait un fonctionnaire royal, dont le fils était malade à Capharnaüm.

    Ayant appris que Jésus arrivait de Judée en Galilée, il alla le trouver ; il lui demandait de descendre à Capharnaüm pour guérir son fils qui était mourant.

    Jésus lui dit : « Si vous ne voyez pas de signes et de prodiges, vous ne croirez donc pas ! »

    Le fonctionnaire royal lui dit : « Seigneur, descends, avant que mon enfant ne meure ! »

    Jésus lui répond : « Va, ton fils est vivant. » L’homme crut à la parole que Jésus lui avait dite et il partit. Pendant qu’il descendait, ses serviteurs arrivèrent à sa rencontre et lui dirent que son enfant était vivant.

    Il voulut savoir à quelle heure il s’était trouvé mieux. Ils lui dirent :

    « C’est hier, à la septième heure, (au début de l’après-midi), que la fièvre l’a quitté. »

    Le père se rendit compte que c’était justement l’heure où Jésus lui avait dit : « Ton fils est vivant. » Alors il crut, lui, ainsi que tous les gens de sa maison.

    Tel fut le second signe que Jésus accomplit lorsqu’il revint de Judée en Galilée.

    Prière d'introduction

    Jésus, tu es le visage de la divine miséricorde : ton regard pénètre les profondeurs de nos âmes.

    Tu vois nos besoins avant même que nous ne les connaissions. Ta bonté infinie veut régner dans nos cœurs. Tu viens de loin pour partager nos vies en nous rendant ta propre vie dans la folie de ton amour.

    Tu viens surtout pour nous sauver du péché et de la mort dont ton enseignement et tes miracles suscitent l’espérance.

    Ton chemin nous montre comment vivre pour les autres sans partage : que la puissance rédemptrice de ton amour œuvre par ma sensibilité, par mon intelligence et par ma volonté pour le bien d’autrui, en construisant notre communion.

    Demande

    Que je puisse te donner aux personnes de mon entourage qui ont besoin d’éprouver ta présence dans notre vie ! Que j’apprenne à le faire selon l’exemple du fonctionnaire royal.

    Points de réflexion

    1.Voici mon deuil :

    les autres juifs « fêtent » la Pâque avec toi, Jésus, mais mon fils meurt et ils n’ont pas su intercéder encore pour nous !

    Tu es le Roi des rois qui a les paroles de la vie éternelle, mais je ne suis qu’un fonctionnaire royal, le serviteur d’un homme mortel qui ne sait pas sauver mon fils !

    L’amour engendre la vie. Que mon amour ne meure pas !

    Que ton amour vienne nous sauver ! Cette souffrance m’enseigne que je suis surtout pécheur, je ne suis qu’un « samaritain » malgré la dignité de mon héritage :

    je mériterais de mourir pour mes péchés avant que ne meure mon fils, en reconnaissant mon impuissance humaine face à mon impuissance spirituelle. Notre consolation sera de connaître le Sauveur du monde.

    Que ta Miséricorde vienne nous consoler !

    2. Voici mon espérance :

    si nous sommes infidèles, malades et mourants – tu es plein de vie, de santé et de sainteté, ton pèlerinage à Jérusalem et ton enseignement nous sont signe et prodige de ton amour pour Dieu sur toutes choses.

    Si, dans toute justice, tu es absolument fidèle à la Loi, ton séjour chez les samaritains démontre ton amour pour ton prochain, ou bien, pour ceux qui sont devenus moins que ton prochain.
    Ce dernier geste est signe et prodige de ta bonté infinie qui dépasse la Loi, ce qui exprime que ton amour pardonne les péchés :

    tu es le visage de la miséricorde.

    Si la mort est le fruit du péché, le péché, une fois absous, sauvera la vie et restaurera les relations humaines devant Dieu.

    Alors, sans mérite, sans ta justification, j’ose te demander la guérison de mon fils, ce qui pardonnera mon péché avec :

    je crois donc en ton amour et en ta miséricorde :

    notre espérance ne se trouve qu’en toi. Nous sommes loin de toi, mais tu t’approches également de ceux qui sont injustes et méritent la condamnation comme tu es proche du Créateur qui mérite tout l’amour et toute l’adoration de ses créatures.

    En revanche, tu restaures l’image et la ressemblance de ce Dieu-Amour dans chaque personne humaine, créée à être divinisée par ta filiation :

    le Père veut que chacun de ses fils soit sauvé, qu’aucun ne soit perdu.

    Que ta Miséricorde vienne nous sauver, en nous faisant connaître l’amour et la justice de Dieu !

    3. Voici ma persévérance :

    « Si vous ne voyez pas de signes et de prodiges, vous ne croirez donc pas ! »

    Ce que tu dis, Jésus, est vrai : je n’aurais pas pu croire en toi sans les signes et les prodiges de ton amour pour Dieu et pour les hommes que tu as montrés devant tout le monde à Jérusalem et en Samarie.

    La Bonne Nouvelle est digne de foi chez nous en Galilée : elle est ton visage miséricordieux apparu dans le monde ! Et ce que tu dis, Jésus, sera encore vrai : je ne pourrai pas te croire non plus, sans le signe et le prodige de la guérison de mon fils qui sera ma propre guérison :

    « Seigneur, descends, avant que mon enfant ne meure ! »

    Que ta Miséricorde vive et règne dans nos cœurs !

    Dialogue avec le Christ

    Il y a des personnes dans ma vie qui pourraient mourir si je ne réussis pas à leur communiquer ton amour. Descends, Jésus ! Guéris mes enfants, toute personne qui doit être chère à mon cœur ! Tu es le premier à nous donner l’exemple du témoignage de l’amour pour Dieu dans l’amour pour notre prochain. Que la puissance rédemptrice de ton amour œuvre par ma sensibilité, par mon intelligence et par ma volonté pour le bien d’autrui, en construisant notre communion. Viens, Seigneur Jésus ! Viens, visage de la miséricorde ! Que j’agisse avec ton Sacré-Cœur, l’icône de ton amour, sans avoir peur d’être un prophète qui ne sera pas accueilli dans son propre pays ! Fais ce signe et ce prodige : moi, et tous les gens de ma maison, nous croirons en toi !

    Résolution

    Intercéder pour autrui et pour moi-même, en montrant un visage miséricordieux à quelqu’un qui l’attend encore de moi.


    SOURCE : Catholique.org



    Va ! ton Fils est vivant !


    _________________


    * "J'ai compris que " Marie " veillait sur moi  , que j'étais Son enfant  .
    Aussi , je ne pouvais que lui donner le nom de " Maman " , car il me semblait  encore plus tendre que celui de "  Mère "
     *

    Ste Thérèse de l' Enfant Jésus et de la Sainte Face

    Invité
    Invité

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Invité le Lun 7 Mar - 18:42

    Bonsoir Maud Bible
    Bonsoir Rose v Bible
    Bonsoir Thierry Bible
    Bonsoir Emmanuel Bible
    Bonsoir Manuela Bible
    Bonsoir tous artisans de paix Bible

    Bonsoir à toutes et à tous Bible




    Mardi 8 Mars 2016

    Saint Jean de Dieu, Religieux


    4ième semaine du Temps de Carême
    (Couleur liturgique : Violet )
    Année C





    (Première lecture)
    Livre du Prophète Ézékiel 47 : 1 à 9, 12


    J’ai vu l’eau qui jaillissait du Temple : tous ceux qu’elle touchait furent sauvés

    En ces jours- là,
    au cours d’une vision reçue du SEIGNEUR,
    l’homme me fit revenir à l’entrée de la Maison,
    et voici : sous le seuil de la Maison,
    de l’eau jaillissait vers l’orient,
    puisque la façade de la Maison était du côté de l’orient.

    L’eau descendait de dessous le côté droit de la Maison,
    au sud de l’autel.
    L’homme me fit sortir par la porte du nord
    et me fit faire le tour par l’extérieur,
    jusqu’à la porte qui fait face à l’orient,
    et là encore l’eau coulait du côté droit.
    L’homme s’éloigna vers l’orient,
    un cordeau à la main,
    et il mesura une distance de mille coudées ;
    alors il me fit traverser l’eau :
    j’en avais jusqu’aux chevilles.
    Il mesura encore mille coudées
    et me fit traverser l’eau :
    j’en avais jusqu’aux genoux.
    Il mesura encore mille coudées et me fit traverser :
    j’en avais jusqu’aux reins.
    Il en mesura encore mille :
    c’était un torrent que je ne pouvais traverser ;
    l’eau avait grossi, il aurait fallu nager :
    c’était un torrent infranchissable.
    Alors il me dit :
    « As-tu vu, fils d’homme ? »
    Puis il me ramena au bord du torrent.
    Quand il m’eut ramené, voici qu’il y avait au bord du torrent,
    de chaque côté, des arbres en grand nombre.

    Il me dit :
    « Cette eau coule vers la région de l’orient,
    elle descend dans la vallée du Jourdain,
    et se déverse dans la mer Morte,
    dont elle assainit les eaux.
    En tout lieu où parviendra le torrent,
    tous les animaux pourront vivre et foisonner.
    Le poisson sera très abondant,
    car cette eau assainit tout ce qu’elle pénètre,
    et la vie apparaît en tout lieu où arrive le torrent.
    Au bord du torrent, sur les deux rives,
    toutes sortes d’arbres fruitiers pousseront ;
    leur feuillage ne se flétrira pas
    et leurs fruits ne manqueront pas.
    Chaque mois ils porteront des fruits nouveaux,
    car cette eau vient du sanctuaire.
    Les fruits seront une nourriture,
    et les feuilles un remède. »

    – PAROLE du SEIGNEUR.


    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris







    Le SEIGNEUR de l’Univers est avec nous

    Du répertoire du chef de chorale et du recueil de la confrérie de Coré. Accompagnement à l’aigu. Chant.

    [Psaume 45 (46) ; entièrement]



    Psaume 45 (46) : 2 et 3, 5 et 6, 8 et 9a et 10a

    R/ IL est avec nous, le DIEU de l’Univers ;
    citadelle pour nous, le DIEU de Jacob !


    DIEU est pour nous REFUGE et FORCE,
    secours dans la détresse, toujours offert.
    Nous serons sans crainte si la terre est secouée,
    si les montagnes s’effondrent au creux de la mer.
    R/

    Le Fleuve, ses bras réjouissent la Ville de DIEU,
    la PLUS SAINTE des DEMEURES DU TRÈS- HAUT.
    DIEU s’y tient : elle est inébranlable ;
    quand renaît le matin, DIEU la secourt.
    R/

    IL est avec nous, le SEIGNEUR de l’Univers ;
    citadelle pour nous, le DIEU de Jacob !
    Venez et voyez les ACTES du SEIGNEUR,
    IL détruit la guerre jusqu’au bout du monde.
    R/

    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris






    Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Jean 5 : 1 à 16

    Acclamation de l’Évangile :
    GLOIRE ET LOUANGE À TOI, SEIGNEUR JÉSUS !
    Crée en moi un cœur pur, ô mon DIEU ; rends- moi la joie d’être sauvé.
    GLOIRE ET LOUANGE À TOI, SEIGNEUR JÉSUS !
    (Ps 50, 12a.14a)




    « Aussitôt l’homme fut guéri »

    À l’occasion d’une fête juive,
    JÉSUS monta à Jérusalem.
    Or, à Jérusalem, près de la porte des Brebis,
    il existe une piscine qu’on appelle en hébreu Bethzatha.
    Elle a cinq colonnades,
    sous lesquelles étaient couchés une foule de malades,
    aveugles, boiteux et impotents.
    Il y avait là un homme qui était malade depuis trente-huit ans.
    JÉSUS, le voyant couché là,
    et apprenant qu’il était dans cet état depuis longtemps,
    lui dit :
    « Veux-tu être guéri ? »
    Le malade LUI répondit :
    « SEIGNEUR, je n’ai personne
    pour me plonger dans la piscine
    au moment où l’eau bouillonne ;
    et pendant que j’y vais,
    un autre descend avant moi. »
    JÉSUS lui dit :
    « Lève- toi, prends ton brancard, et marche. »
    Et aussitôt l’homme fut guéri.
    Il prit son brancard : il marchait !
    Or, ce jour-là était un jour de sabbat.
    Les Juifs dirent donc à cet homme que JÉSUS avait remis sur pied :
    « C’est le sabbat !
    Il ne t’est pas permis de porter ton brancard. »
    Il leur répliqua :
    « CELUI qui m’a guéri, c’est LUI qui m’a dit :
    “Prends ton brancard, et marche !” »
    Ils l’interrogèrent :
    « Quel est l’Homme qui t’a dit :
    “Prends ton brancard, et marche” ? »
    Mais celui qui avait été rétabli
    ne savait pas qui c’était ;
    en effet, JÉSUS s’était éloigné,
    car il y avait foule à cet endroit.

    Plus tard, JÉSUS le retrouve dans le Temple et lui dit :
    « Te voilà guéri.
    Ne pèche plus,
    il pourrait t’arriver quelque chose de pire. »
    L’homme partit annoncer aux Juifs
    que c’était JÉSUS qui l’avait guéri.
    Et ceux-ci persécutaient JÉSUS
    parce qu’IL avait fait cela le jour du sabbat.

    – Acclamons la PAROLE de DIEU.


    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris


    Évangile + commentaire (audio)


    Écouté sur :
    http://radiofidelite.fr/fr/











    Textes du jour, lu sur :
    Les services de la liturgie Catholique

    http://www.aelf.org/office-messe?date_my=08/03/2016

    Liens :
    http://www.aelf.org/office-messe
    http://services.liturgiecatholique.fr/






    Amicalement, fraternellement
    Nicolas


      La date/heure actuelle est Mar 11 Déc - 23:04