Forum catholique l'Imitation de Jésus-Christ

Bienvenue sur le Forum catholique
l'Imitation de Jésus-Christ!

Ce forum est un lieu d'échanges dédié à l'approfondissement de la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ.

On peut y partager des témoignages personnels, proposer des méditations, se questionner sur la Bible et les différents enseignements de l'Église catholique, demander et apporter de l'aide dans le cheminement de l'âme vers Dieu, etc.

Forum d'échanges visant à approfondir la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ


    Vendredi Saint

    Partagez

    saint-michel

    Masculin Messages : 381
    Date d'inscription : 14/02/2016

    Vendredi Saint

    Message par saint-michel le Ven 14 Avr - 6:42

    avatar
    Véronique1

    Féminin Messages : 779
    Date d'inscription : 04/04/2016
    Localisation : France

    Re: Vendredi Saint

    Message par Véronique1 le Ven 14 Avr - 9:29

    Méditation pour le Vendredi saint
    L'unique sacrifice du monde

    La passion de jésus : ce mystère vécu par Jésus il y a deux mille ans, c'est aujourd'hui encore qu'il se déroule devant nos yeux, au travers des souffrants de la faim, de la guerre, de la maladie... Par François varillon, sj




    Parce qu'il nous connaît et qu'Il nous contient, comme Homme-Dieu, directement, Jésus-Christ a conscience de toute notre existence, avec sa misère et sa guérison. Il est le Nouvel Adam. C'est pourquoi Il est essentiellement apte à offrir le Sacrifice par lequel le genre humain doit se donner à Dieu. En s'offrant au Père, Christ offre le genre humain tout entier. Ainsi, Il réalise en Lui le Sacrifice unique et définitif de la nouvelle alliance. Combien plus que tout autre sang nous purifie Le Sang du Christ, qui, par l'Esprit éternel, S'est offert Lui-même à Dieu, Comme une victime sans tache ! (Hébreux 9,14).

    Prêtre unique et souverain, Médiateur-né entre l'homme et Dieu, Christ a accompli, par sa vie entière, un sacrifice parfait. Le Sacrifice unique et parfait du genre humain. En effet, l'attitude intérieure de Jésus, de Bethléem au Calvaire, fut continuellement et immuablement, une attitude d'amour obéissant. Homme-Dieu, Christ est totalement dévoué aux hommes en tant que Dieu, totalement dévoué à Dieu en tant qu'homme. Homme, il veut ce que doit vouloir l'homme quand il est purifié : s'offrir à Dieu en sacrifice. En lui, l'un et l'autre dévouement sont un seul acte d'offrande ? L'un et l'autre vouloir sont en lui un unique vouloir.

    Par son attitude intérieure, continuelle, immuable, exprimée en actes humains de sa personne divine, Jésus-Christ, Homme-Dieu, Rédempteur et Prêtre, a accompli le sacrifice de la rédemption. De sacrifice et d'offrande tu n'as pas voulu. Alors j'ai dit : Me voici ! O Dieu. Je viens faire ta volonté. (Hébreux 10, 5-7). Mais si, en vertu de l'attitude intérieure qui les sous-tend et les inspire, tous les actes de Jésus-Christ ont une valeur sacrificielle, c'est dans sa mort que culmine et se totalise son sacrifice. Si sa vie entière est une suite de Mystères, son Mystère par excellence est le Mystère pascal, celui de sa mort et de sa résurrection. Obéissant, et donc s'anéantissant et mourant chaque jour pour nous, un jour vint où Jésus s'anéantit totalement. Portant le péché du monde, de l'homme, de tout homme, il a remis sa vie entre les mains du Père. Le péché étant la vraie mort, c'est la mort qui meurt, quand Christ meurt. C'est la victoire pascale de Jésus-Christ.

    François Varillon, sj - Eléments de doctrine chrétienne, chapitre 42.

    http://croire.la-croix.com/Definitions/Fetes-religieuses/Vendredi-saint/L-unique-sacrifice-du-monde
    avatar
    Véronique1

    Féminin Messages : 779
    Date d'inscription : 04/04/2016
    Localisation : France

    Re: Vendredi Saint

    Message par Véronique1 le Ven 14 Avr - 10:03

    Les femmes au cœur des méditations du Chemin de croix du Colisée

    13.04.2017 par I.MEDIA

    Les femmes, mais aussi les moines de Tibhirine et les victimes du nazisme, seront au cœur des méditations des 14 stations du Chemin de croix que le pape François présidera au Colisée à Rome dans la soirée du Vendredi Saint.


    Le site catholique Aleteia a publié le 13 avril l’intégralité du texte rédigé par la théologienne française Anne-Marie Pelletier.


    “Les pleurs que Jésus confie aux filles de Jérusalem comme une œuvre de compassion, ces pleurs des femmes ne manquent pas à notre monde“, écrit-elle à la 7e station, ‘Jésus rencontre les femmes de Jérusalem’. Ces pleurs “coulent silencieusement sur les joues des femmes“, observe la théologienne française, “comme les larmes de sang“ dont parle la mystique et sainte Catherine de Sienne (1347-1380), qui sont les larmes du cœur, des larmes spirituelles et apportent à l’âme une “grande suavité“.
    “Non que les larmes reviennent aux femmes“, estime Anne-Marie Pelletier, qui ne sont pas “des pleureuses passives et impuissantes au milieu d’une histoire que les hommes seuls, seraient censés écrire“. Leurs pleurs appartiennent à ceux que les femmes “recueillent“: des “petits enfants terrorisés, des blessés des champs de bataille en appel d’une mère, pleurs solitaires des malades et mourants au seuil de l’inconnu“. Ce sont aussi des larmes de joie, “dans la jubilation de l’homme et de la femme ensemble“, souligne-t-elle.

    Les références aux femmes sont particulièrement présentes tout le long de cette méditation, la théologienne insiste à nouveau, à la 14e station sur leur capacité à prendre soin de la “fragilité des corps“. Elle évoque ainsi ces femmes préparant les parfums et aromates pour rendre un “dernier hommage au corps du Christ“.

    “Audace si féminine et si divine“


    La théologienne française mentionne aussi la figure d’Etty Hillesum, “femme forte d’Israël demeurée debout dans la tourmente de la persécution nazie“. “Dans l’enfer qui engloutit le monde“, observe-t-elle, la juive prisonnière du camp d’Auschwitz ose prier Dieu en ces termes : “Je vais essayer de t’aider“. “Audace si féminine et si divine“, juge l’auteur de ces méditations. Esther Hillesum, morte en 1943 au camp de concentration d’Auschwitz en Pologne, est une jeune femme juive et mystique.
    A la 9e station, ‘Jésus est crucifié’, Anne-Marie Pelletier rappelle le martyr des moines de Tibhirine (Algérie). Face à la mort et la violence qui “nous sidère dans l’actualité du monde“ et qui “rôde en chacun de nous“, les moines tués à Tibhirine priaient pour désarmer les terroristes et rester eux-mêmes désarmés. “Opposer la douceur de Dieu à nos enfers“, représente en effet selon la professeure, “le seul moyen de nous délivrer du mal“.

    “Vérité simple et vertigineuse“


    Les hommes commencent alors à concevoir que “seul Dieu souffrant peut sauver“, observe la théologienne, citant le pasteur Dietrich Bonhoeffer. Aux derniers mois de sa vie, “éprouvant jusqu’au bout la puissance du mal, souligne-t-elle, il pouvait ramasser en cette vérité simple et vertigineuse, la confession de foi chrétienne“. Dietrich Bonhoeffer, exécuté en 1945 au camp de concentration de Flossenbürg (Allemagne), est un pasteur luthérien et membre influent de l’Église confessante – mouvement protestant opposé au naz isme.

    Première femme à composer ces méditations du Vendredi saint, Anne-Marie Pelletier est professeur des universités. Elle est également la première femme à avoir reçu le prix de théologie de la Fondation Ratzinger-Benoit XVI en 2014.  (cath.ch/imedia/ah/mp)

    https://www.cath.ch/newsf/femmes-coeur-meditations-chemin-de-croix-colisee/

    saint-michel

    Masculin Messages : 381
    Date d'inscription : 14/02/2016

    Re: Vendredi Saint

    Message par saint-michel le Ven 14 Avr - 10:05

    Amen
    avatar
    Véronique1

    Féminin Messages : 779
    Date d'inscription : 04/04/2016
    Localisation : France

    Re: Vendredi Saint

    Message par Véronique1 le Ven 14 Avr - 10:06

    Vendredi soir, François au Colisée pour le Chemin de Croix

    14/04/2017 12:02

    Au deuxième jour du Triduum Pascal, le Saint Père s’apprête a présider le traditionnel Chemin de Croix au Pied du Colisée Romain. Le Vendredi Saint est la journée du silence, du jeûne et de l’abstinence. C’est le jour où en signe de deuil, les cloches se taisent et où les prêtres ne célèbrent pas l’Eucharistie. Le Vendredi Saint, les Chrétiens se souviennent de la mise en Croix du Christ et de sa mort, en participant à la Liturgie de la Parole, à l’Adoration de la Croix et au rite de la Communion. Le pape François présidera la célébration de la Passion du Seigneur Vendredi à 17h00 dans la basilique Saint Pierre. Il écoutera l’homélie du Père Raniero Cantalamessa, Prédicateur de la Maison Pontificale.

    A 21h15, le Saint Père rejoindra le Colisée pour revivre les 14 stations évoquant les dernières heures de la vie terrestre de Jésus Christ. Des stations différentes cette année, spécialement orientées vers la présence féminine, le drame de la guerre, des réfugiés, des familles lacérées et des enfants abusés, comme l’a souhaité la Bibliste Anne Marie Pelletier, auteure des méditations du Chemin de Croix.

    La Croix sera portée tour à tour par le Cardinal Agostino Villani, par une famille romaine, des religieux hommes et femmes de plusieurs pays dont l’Egypte (que le Pape François visitera le 29 avril), le Portugal (visite de François à Fatima les 12 et 13 mai) et la Colombie (le troisième Pays que le Saint Père visitera cette année, du 6 au 11 septembre).

    http://fr.radiovaticana.va/news/2017/04/14/vendredi_soir,_fran%C3%A7ois_au_colis%C3%A9e_pour_le_chemin_de_croix/1305730

      La date/heure actuelle est Ven 21 Juil - 9:48