Forum catholique l'Imitation de Jésus-Christ

Bienvenue sur le Forum catholique
l'Imitation de Jésus-Christ!

Ce forum est un lieu d'échanges dédié à l'approfondissement de la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ.

On peut y partager des témoignages personnels, proposer des méditations, se questionner sur la Bible et les différents enseignements de l'Église catholique, demander et apporter de l'aide dans le cheminement de l'âme vers Dieu, etc.

Forum d'échanges visant à approfondir la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ


    Mais, dans l'évangile de demain, qu'écrit donc Jésus sur le sol ?

    Partagez
    avatar
    Thierry

    Masculin Messages : 1643
    Date d'inscription : 25/01/2016
    Localisation : France - diocèse de Rouen
    Saint intercesseur : Ste Thérèse de Lisieux - Marcel Van - Padre Pio - Ste Faustine

    Mais, dans l'évangile de demain, qu'écrit donc Jésus sur le sol ?

    Message par Thierry le Dim 13 Mar - 0:34

     Qu'écrit donc Jésus sur le sol ? Et pourquoi ?


    Reprenons tout d'abord l’évangile : celui de la femme adultère


    ► Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Jean (8-1,11)
    En ce temps-là, Jésus s’en alla au mont des Oliviers. 
    Dès l’aurore, il retourna au Temple. Comme tout le peuple venait à lui, il s’assit et se mit à enseigner. 
    Les scribes et les pharisiens lui amènent une femme qu’on avait surprise en situation d’adultère. Ils la mettent au milieu, et disent à Jésus : « Maître, cette femme a été surprise en flagrant délit d’adultère. 
    Or, dans la Loi, Moïse nous a ordonné de lapider ces femmes-là. Et toi, que dis-tu ? » 
    Ils parlaient ainsi pour le mettre à l’épreuve, afin de pouvoir l’accuser. Mais Jésus s’était baissé et, du doigt, il écrivait sur la terre. 
    Comme on persistait à l’interroger, il se redressa et leur dit : « Celui d’entre vous qui est sans péché, qu’il soit le premier à lui jeter une pierre. » 
    Il se baissa de nouveau et il écrivait sur la terre. 
    Eux, après avoir entendu cela, s’en allaient un par un, en commençant par les plus âgés. Jésus resta seul avec la femme toujours là au milieu. 
    Il se redressa et lui demanda : « Femme, où sont-ils donc ? Personne ne t’a condamnée ? » 
    Elle répondit : « Personne, Seigneur. » Et Jésus lui dit : « Moi non plus, je ne te condamne pas. Va, et désormais ne pèche plus. » 


    ************************

    La plus part du temps, les commentaires et homélies sur cet épisode des évangiles traitent sur la Parole de Jésus « Que celui d’entre vous qui est sans péché, soit le premier à lui jeter la première  pierre. »


    Mais j'aimerai juste attirer votre attention sur ce fait que Jésus, pendant que les pharisiens n'ont de cesse de Lui rapporter le péché de cette femme qu'ils Lui présentent, se tait et qu'accroupi, il écrit du bout du doigt sur le sol.
    Cela se lit vite, et on en arrive tout de suite après au central de l'épisode.
    Mais cependant, rien dans la Bible n'a été écrit en vain, et encore moins (oserai je dire) dans l'évangile de Jean !
    Si cela est écrit, c'est qu'il y a une importance pour notre foi à y découvrir pour nous !
    Même si c'est écrit en peu de mots.
    C'est pourquoi il nous est nécessaire de relire, et relire encore, en prenant le temps de décortiquer chaque phrase.


    Ainsi, dans l'épisode de la femme adultère, attardons nous sur ce fait que Jésus écrit sur le sol, pendant que les détracteurs de cette femme n'ont de cesse de Lui rabâcher avec insistance et haine, le péché d'adultère qu'elle a commis.


    Avant de cliquer sur spoiler, pour voir ce qu'il en est véritablement par le tome 7 de l’Évangile de Maria Valtorta, au chapitre 189, essayons de prendre un peu de temps pour essayer de discerner par nous même, pourquoi St Jean à pris soin de noter ce fait.


    Spoiler:
     Je vois l'intérieur de l'enceinte du Temple, c'est-à-dire une des si nombreuses cours entourées de portiques. Et je vois aussi Jésus bien enveloppé dans le manteau qui couvre son vêtement, qui n'est pas blanc mais rouge foncé (il semble que ce soit une lourde étoffe de laine). Il parle à la foule qui l'entoure.        

    Je dirais que c'est une journée d'hiver, car tous les gens sont emmitouflés, et il fait plutôt froid car, au lieu de rester immobiles, les gens marchent vivement comme pour se réchauffer. Il y a du vent qui remue les manteaux et soulève la poussière des cours. 


    Le groupe qui se serre autour de Jésus, le seul qui reste en place alors que tous les autres, autour de tel ou tel maître, vont et viennent, s'ouvre pour laisser passer un détachement de scribes et de pharisiens gesticulants et plus que jamais venimeux. Ils giclent le venin par leurs regards, leurs visages empourprés, leurs bouches. Quelles vipères ! Plutôt qu'ils ne la conduisent, ils traînent une femme d'environ trente ans, échevelée, les vêtements en désordre, comme une personne que l'on a maltraitée, et en larmes. Ils la jettent aux pieds de Jésus comme un tas de chiffons ou une dépouille morte. Et elle reste là, recroquevillée sur elle-même, le visage appuyé sur ses deux bras, qui la cachent et lui font un coussin entre son visage et le sol.


    "Maître, cette femme a été prise en flagrant délit d'adultère. Son mari l'aimait, ne lui faisait manquer de rien. C'était la reine de sa maison. Et elle l'a trahi car c'est une pécheresse, une vicieuse, une ingrate, une profanatrice. C'est une adultère, et comme telle doit être lapidée. Moïse l'a dit[url=http://www.maria-valtorta.org/Publication/TOME 07/07-189.htm#_ftn1][1][/url]. Dans sa loi, il commande que de telles femmes soient lapidées comme des bêtes immondes. Et elles sont immondes car elles trahissent la foi conjugale et l'homme qui les aime et les soigne, car elles sont comme une terre jamais rassasiée, toujours affamée de luxure. Elles sont pires que des courtisanes, car sans la morsure du besoin, elles se donnent pour donner une nourriture à leur impudicité. Elles sont corrompues. Elles sont contaminatrices. Elles doivent être condamnées à mort. Moïse l'a dit. Et Toi, Maître, qu'en dis-tu ?"       

    Jésus, qui avait interrompu son discours à l'arrivée tumultueuse des pharisiens et avait regardé la meute haineuse d'un regard pénétrant et puis avait penché son regard sur la femme avilie, jetée à ses pieds, se tait. Il s'est penché, tout en restant assis, et avec un doigt il écrit sur les pierres du portique que la poussière soulevée par le vent couvre d'une couche de terre. Eux parlent, et Lui écrit.       

    "Maître, nous parlons à Toi. Écoute-nous. Réponds-nous. Tu n'as pas compris ? Cette femme a été prise en flagrant délit d'adultère. Dans sa maison, dans le lit de son mari. Elle l'a souillé par sa passion."     

    Jésus écrit.   

    "Mais c'est un idiot cet homme ! Vous ne voyez pas qu'il ne comprend rien et qu'il trace des signes sur la poussière comme un pauvre fou ?"       

    "Maître, pour ton bon renom, parle. Que ta sagesse réponde à nos questions. Nous te le répétons : cette femme ne manquait de rien. Elle avait vêtements, nourriture, amour. Et elle a trahi."         

    Jésus écrit.   



    "Elle a menti à l'homme qui avait confiance en elle. De sa bouche menteuse elle l'a salué et en souriant l'a accompagné jusqu'à la porte, et puis elle a ouvert la porte secrète et elle a fait entrer son amant. Et pendant que son homme était absent et travaillait pour elle, elle, comme une bête immonde, s'est vautrée dans sa luxure."      

     "Maître, elle a profané la Loi en plus de la couche nuptiale. C'est une rebelle, une sacrilège, une blasphématrice."  


    Jésus écrit. Il écrit et, avec le pied chaussé de sa sandale, il efface et il écrit plus loin, en tournant lentement sur Lui-même pour trouver de la place. On dirait un enfant qui s'amuse. Mais ce qu'il écrit, ce ne sont pas des mots pour rire. Il a écrit successivement : "Usurier", "Faux", "Fils irrespectueux", "Fornicateur", "Assassin", "Profanateur de la Loi", "Voleur", "Luxurieux", "Usurpateur", "Mari et père indigne", "Blasphémateur", "Rebelle à Dieu", "Adultère". Il écrit et écrit de nouveau pendant que parlent de nouveaux accusateurs. 

    "Mais, en somme, Maître ! Ton jugement. La femme doit être jugée. Elle ne peut de son poids contaminer la Terre. Son souffle est un venin qui trouble les cœurs."  


    Jésus se lève. Miséricorde ! Quel visage ! Ce sont des éclairs qui tombent sur les accusateurs. Il semble encore plus grand tant il redresse la tête. On dirait un roi sur son trône tant il est sévère et solennel. Son manteau est tombé d'une épaule et fait une légère traîne derrière Lui, mais Lui ne s'en occupe pas.         

    Le visage fermé et sans la plus lointaine trace de sourire sur les lèvres ni dans les yeux, il plante ces yeux en face de la foule qui recule comme devant deux lames acérées. Il les fixe un par un avec une intensité de recherche qui fait peur. Ceux qu'il fixe cherchent à reculer dans la foule et s'y perdre, ainsi le cercle s'élargit et s'effrite comme miné par une force cachée.         

    Finalement, il parle : "Que celui d'entre vous qui est sans péché jette à la femme la première pierre." Et sa voix est un tonnerre qu'accompagnent des regards encore plus fulgurants. Jésus s'est croisé les bras, et il reste ainsi : droit comme un juge qui attend. Son regard ne donne pas de paix : il fouille, pénètre, accuse.          

    Pour commencer un, puis deux, puis cinq, puis en groupes, ceux qui sont présents, s'éloignent, tête base. Non seulement les scribes et les pharisiens, mais aussi ceux qui étaient auparavant autour de Jésus et d'autres qui s'étaient approchés pour entendre le jugement et la condamnation et qui, les uns comme les autres, s'étaient unis pour insulter la coupable et demander la lapidation. 


    Que chacun, chacune d'entre nous puisse en tirer la leçon qui lui est personnelle avant le début de la Semaine Sainte.
     


    _________________
    .
    La mort n'est pas un point final mais une mince virgule dans la narration de nos existences.
    Et dans cette vie qui n'aura jamais de fin, s'il fallait oser dès ici bas la dépeindre par écrit,
    un seul autre signe de ponctuation serait incontournable; le point de rédemption.

    .
    avatar
    Michael

    Masculin Messages : 106
    Date d'inscription : 20/02/2016
    Localisation : Québec

    Re: Mais, dans l'évangile de demain, qu'écrit donc Jésus sur le sol ?

    Message par Michael le Dim 13 Mar - 2:13

    Magnifique verset @Thierry Approuve
    Dans les écrits de Maria Valtorta,le vrai visage et la majestueuse noblesse et dignité de Jésus ressort en premier plan.
    Ceux qui s'imaginent connaître Jésus à la seule lecture de la bible passent à coté de quelque chose d'extraordinaire en négligeant la vérité sans mesure que l'on retrouve dans les visions de Maria Valtorta.
    Avec Maria Valtorta,on a l'heure juste...n'en déplaise à ses détracteurs.



    _________________
    ♦''La plupart des hommes vont au purgatoire,beaucoup vont en enfer;un petit nombre va directement au Ciel.''♦ (Medjugorje)
    avatar
    sofoyal

    Masculin Messages : 945
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Localisation : gironde
    Idéal : Chrétien
    Saint intercesseur : Jésus

    Re: Mais, dans l'évangile de demain, qu'écrit donc Jésus sur le sol ?

    Message par sofoyal le Dim 13 Mar - 17:04

    @Michael a écrit:Magnifique verset @Thierry Approuve
    Dans les écrits de Maria Valtorta,le vrai visage et la majestueuse noblesse et dignité de Jésus ressort en premier plan.
    Ceux qui s'imaginent connaître Jésus à la seule lecture de la bible passent à coté de quelque chose d'extraordinaire en négligeant la vérité sans mesure que l'on retrouve dans les visions de Maria Valtorta.
    Avec Maria Valtorta,on a l'heure juste...n'en déplaise à ses détracteurs.

    Approuve !je souscris!!
    avatar
    ginette boudreau

    Féminin Messages : 45
    Date d'inscription : 12/02/2016
    Age : 63
    Localisation : Stukely Sud , Québec, Canada
    Idéal : que toute ma famille proche et éloignée puissions nous retrouver un jour au Ciel
    Saint intercesseur : Marie ma Maman du Ciel

    Re: Mais, dans l'évangile de demain, qu'écrit donc Jésus sur le sol ?

    Message par ginette boudreau le Dim 13 Mar - 21:45

    Moi aussi, je souscris tot❤ alement. Amen Croix de Jésus Approuve
    avatar
    ginette boudreau

    Féminin Messages : 45
    Date d'inscription : 12/02/2016
    Age : 63
    Localisation : Stukely Sud , Québec, Canada
    Idéal : que toute ma famille proche et éloignée puissions nous retrouver un jour au Ciel
    Saint intercesseur : Marie ma Maman du Ciel

    Re: Mais, dans l'évangile de demain, qu'écrit donc Jésus sur le sol ?

    Message par ginette boudreau le Dim 13 Mar - 21:47

    Totalement. humm.. il semble que je ne maîtrise pas très bien encore les émoticônes et la manière de les poster... scratch
    avatar
    Madeleine

    Féminin Messages : 995
    Date d'inscription : 08/02/2016
    Localisation : Québec
    Idéal : Avoir la paix et la proximité du Seigneur
    Saint intercesseur : Élisabeth de la Trinité

    Re: Mais, dans l'évangile de demain, qu'écrit donc Jésus sur le sol ?

    Message par Madeleine le Lun 14 Mar - 18:20

    Merci Ginette de nous partager ce passage de l'Évangile où Jésus répond à la foule à propos de la femme adultère. Quelle Dignité et quel regard Il a  notre Jésus ! Merci de nous rappeler les mots pertinents qu'Il écrit dans le sable. Je les ai tous notés pour savoir quoi répondre aux personnes qui se poseront la question. Très beau travail Ginette. Ta soeur en Christ Madeleine


    _________________
    avatar
    ginette boudreau

    Féminin Messages : 45
    Date d'inscription : 12/02/2016
    Age : 63
    Localisation : Stukely Sud , Québec, Canada
    Idéal : que toute ma famille proche et éloignée puissions nous retrouver un jour au Ciel
    Saint intercesseur : Marie ma Maman du Ciel

    Re: Mais, dans l'évangile de demain, qu'écrit donc Jésus sur le sol ?

    Message par ginette boudreau le Lun 14 Mar - 18:23

    Madeleine, heu.. ce n'est pas moi qui ai attiré l'attention sur ce passage de l'Évangile, c'est Thierry. Bible
    avatar
    Madeleine

    Féminin Messages : 995
    Date d'inscription : 08/02/2016
    Localisation : Québec
    Idéal : Avoir la paix et la proximité du Seigneur
    Saint intercesseur : Élisabeth de la Trinité

    Re: Mais, dans l'évangile de demain, qu'écrit donc Jésus sur le sol ?

    Message par Madeleine le Lun 14 Mar - 18:28

    Ah bon, je suis désolée. Merci à Thierry alors. Madeleine


    _________________
    avatar
    Marylie

    Féminin Messages : 1570
    Date d'inscription : 04/02/2016

    Re: Mais, dans l'évangile de demain, qu'écrit donc Jésus sur le sol ?

    Message par Marylie le Mar 15 Mar - 18:36

    J'aime énormément ce passage de l'évangile; quel enseignement! À méditer! cheers


    _________________
    Que rien ne te trouble ,que rien ne t'effraie,tout passe,Dieu ne change pas,la patience obtient tout ;celui qui possède Dieu ne manque de rien :Dieu seul suffit.Sainte Thérèse d’Avila
    MAIS PRIEZ MES ENFANTS DIEU VOUS EXAUCERA EN PEU DE TEMPS ¤
    MON FILS SE LAISSE TOUCHER.
    Marie Notre Dame de Pontmain
    avatar
    Lily-Anne

    Féminin Messages : 85
    Date d'inscription : 25/01/2016
    Localisation : France

    Re: Mais, dans l'évangile de demain, qu'écrit donc Jésus sur le sol ?

    Message par Lily-Anne le Mar 15 Mar - 19:03

    Notre curé a fait une analogie entre Jésus qui écrit dans le sable et le chapitre 5 du prophète Daniel, la main qui écrit sur le mur au Roi Belschatsar.

    Si vous le souhaitez voici une actualisation de cette parole qui peut vous permettre une autre lumière :
     
    https://oratoiredulouvre.fr/predications/daniel-et-roi-belchassar.php
    Extrait a écrit:

    C'est un peu cela qui se passe avec le récit de la femme adultère conduite devant Jésus pour qu'il scelle son sort (Jn 8,1-13). Mis en demeure de prononcer une condamnation conforme à la Loi, Jésus se tait. Il s'abstrait dans un geste. Au lieu de répondre directement à ses adversaires, Jésus se courbe et écrit avec le doigt sur le sol.

    Je note ici que Jésus écrit deux fois. La première, il accompagne son écriture d'une sentence qui révèle la conscience des accusateurs. Jésus pousse jusqu'au bout la logique de la loi: chacun se découvre transgresseur (« Que celui qui n'a jamais péché... »). Jésus fait en somme comme la main qui écrit sur le mur et comme Daniel qui interprète.

    Puis Jésus réitère son geste d'écriture sur le sol laissant ainsi l'espace nécessaire à ce que sa parole fasse effet, un effet saisissant : du plus vieux au plus jeune, ils se retirent tous. Il écrit donc une seconde fois. J'aime à penser que par cette seconde écriture, il trace un trait sur la loi qu'il vient d'énoncer (« tous coupable ») et il l'annule. Il rature ce qui enferme et oppresse pour ouvrir à la liberté. C'est du moins ce qu'il dira à la femme : je ne t'accuse pas! Sa Parole passe un trait sur les lois du monde ou les lois religieuses qui nous mesurent à un «faire» ou à un «ne pas avoir fait ». Elle ouvre un chemin possible pour la vie et pour un nouveau mode de relation. Ce trait passé sur nos existences nous invite non à un nouvel enfermement, une nouvelle loi, mais à la liberté. Non à la mort mais à la vie.
    Jésus accomplit ce que Daniel préfigurait. Daniel protégeait la vie du Roi, il était sa part vivante. Un autre lui-même avec une lettre en plus. Jésus va plus loin. Il écrit lui-même sur le mur de nos vies à la fois la parole qui met en crise et l'Évangile qui libère. Ce faisant, il ouvre une brèche, par cette écriture, dans les murs qui emprisonnent nos existences. Plus que cela encore, par sa mort, il est pas seulement la part vivante qui est en nous, mais il a pris sur lui la part obscure, les puissances de mort qui sont en nous et il empêche qu'elles aient sur nous le dernier mot. Désormais nous portons son nom inscrit au plus profond de nos cours, un nom qui protège notre vie. Un nom qui est notre part vivante. Un nom qui est notre Vie.
    https://oratoiredulouvre.fr/predications/daniel-et-roi-belchassar.php

    L-A

    systemd

    Masculin Messages : 105
    Date d'inscription : 17/02/2016

    Réecriture des Ecritures

    Message par systemd le Sam 23 Avr - 13:27

    Bonjour Thierry,

    Désolé pour cette réponse tardive mais il m'a fallu réfléchir un peu. Je pense que jésus, s'étant fait rappeler le passage du décalogue par les pharisiens, fait un peu comme Dieu il ré-écrit ce passage du décalogue sur le sol., mais dans le sable pour montrer aux pharisiens que la parole de Dieu bien interprétée (avec l'esprit de la loi) reste gravée dans la pierre alors que si l'on ne comprend pas la loi et qu'on en fait un instrument de colère et de péché on la balaie comme sable au vent . Ensuite jésus très doucement et indirectement a donné le vrai sens d la loi en mettant les pharisiens en face de leurs incohérences.

    Amicalement, systemd.

      La date/heure actuelle est Lun 19 Nov - 8:45