Forum catholique l'Imitation de Jésus-Christ

Bienvenue sur le Forum catholique
l'Imitation de Jésus-Christ!

Ce forum est un lieu d'échanges dédié à l'approfondissement de la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ.

On peut y partager des témoignages personnels, proposer des méditations, se questionner sur la Bible et les différents enseignements de l'Église catholique, demander et apporter de l'aide dans le cheminement de l'âme vers Dieu, etc.

Forum d'échanges visant à approfondir la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ


    Oh ma lionne...

    Partagez

    Angela

    Féminin Messages : 233
    Date d'inscription : 10/01/2018

    Oh ma lionne...

    Message par Angela le Ven 30 Nov - 10:03

    bonjour,

    j'ai longtemps hésité ...mais tant pis.
    Voilà :
    notre monde moderne favorise le pouvoir féminin ( attention, je ne souhaite pas ouvrir un débat style "pour ou contre le feminisme")
    et donc il y a aussi une devalorisation de la virilité.
    C'est visible dans l'éducation nationale, dans de nombreux foyer monoparentaux, dans le fait que les femmes avortent sans avoir besoin d'en parler même au père...
    et l'individualisme qui va faire primer l'individu, sa réussite personnelle, sur le groupe ( familial notamment).
    Philippe de Vulpillières a bien analysé dans "l"homme tue et la femme rend fou" que les deux sexes possèdent chacun une boussole ( morale pour l'homme, physique pour la femme) pacificatrice mais aussi une manière de nuire typique ( physique pour l'homme qui a la force, psychique pour la femme).

    La dévalorisation actuelle de la virilité aboutit au triomphe des femmes dominantes, au caractère dominateur.
    L'ensemble des autres femmes, la majorité silencieuse, fait ce qu'elle peut pour "suivre"...

    Souvent superwomen, présentes sur tous les fronts, indépendantes financièrement, les meneuses font plein de projets et réussissent, elles n'hésitent pas non plus à faire les premiers pas en amour et à prendre le commandement dans le couple et la famille.
    Avec pour prix à payer la mise de côté de la féminité classique : mépris pour les taches ménagères et la vie intérieure, pour l'intérieur, la pudeur, la discrétion, la retenue, peu d'altruisme, vouloir toujours être la vedette, etc...
    En fait elles font de l'ombre aux autres et existent par l'image de réussite qu'elles projettent. Le mari est souvent un prince consort.Elles gèrent tout, jusqu'à son agenda à lui, parfois.
    (Excusez-moi de citer à nouveau l'exemple de mes parents)
    Pour des motifs personnels je ne suis pas comme cela ( je n'ai pas les "dons" qu'il faut).
    J'ai aussi beaucoup de mal avec ce type de femme.
    Plusieurs fois dans ma vie elles m'ont exclue, elles m'ont calomniée ou encore éloigné de moi un ou une ami(e) jusque là fidèle, subitement passé(e) sous son empire.
    Elles ont marqué ma vie ( mère, collègues, fausses amies, mes filles...)et y ont fait bien des dégats avec leurs gros sabots.
    Ces "lionnes" qui vont tout assumer, qui ont bon partout, se rendent-elles comptent qu'en brillant elles peuvent eclipser les autres, que leur supériorité ecrabouille les autres ?
    Qu'en est-il de la charité envers ceux qui réussissent moins bien, qui ont des difficultés ?

    J'ai beau me répéter un passage de St Luc ' "ce qui est prestigieux pour les hommes est abominable aux yeux de Dieu", cela me donne quand même certains jours un sentiment d'inutilité personnelle, d'échec et d'infériorité. D'autant plus que ces femmes qui ne doutent jamais d'elles-mêmes n'auront pas hésité à me dire que c'était" moi qui" ( m'imaginais cela, etc.)
    Quel saint ( sainte) peut-on invoquer ?
    Quelles  prières ?
    avatar
    Emmanuel
    Administrateur

    Masculin Messages : 1523
    Date d'inscription : 16/01/2016

    Re: Oh ma lionne...

    Message par Emmanuel le Ven 30 Nov - 11:13

    Bonjour @Angela,

    Merci pour cette analyse que je trouve profonde. Tu as beaucoup lu et approfondi la question, et il me semble que tu maîtrises bien le renversement de l'ordre naturel établi par Dieu que nous vivons aujourd'hui dans le monde.

    Au fond, le modèle de femme souvent mis de l'avant est celui de femmes "masculines".

    D'une certaine manière, on rejette encore la véritable féminité, on ne la met pas en valeur.

    Ne sachant pas trop comment valoriser la femme, on se dit qu'il faut la masculiniser d'une côté en la rendant froide et dure, tout en diminuant l'homme en le rendant très souvent lâche et pas très futé.

    Du moins, cela se voit beaucoup dans les films, par exemple.

    Je ne sais pas s'il y a un saint particulier pour cette cause, mais je pense que toutes les femmes saintes dans l'histoire de l'Église étaient de "vraies femmes", vraiment féminines.

    Si ces femmes que tu as rencontrées dans ta vie, Angela, t'ont fait souffrir en te regardant de haut, celles-ci feraient probablement de même avec la Très Sainte Vierge Marie, qui était féminine, toute en intériorité.

    La plus grande femme de la Création, qui reflète Dieu, d'une sainteté inouïe, serait probablement méprisée et ignorée par les gens d'aujourd'hui qui ont perdu leur "boussole spirituelle".

    Amicalement,

    Emmanuel

    Angela

    Féminin Messages : 233
    Date d'inscription : 10/01/2018

    Re: Oh ma lionne...

    Message par Angela le Ven 30 Nov - 12:00

    Merci Emmanuel.
     D'un autre côté, je sais que l'envie que  je ressens pour leurs succès n'est pas un sentiment chrétien.
    C'est aussi que j'en vois pas mal qui sont heureuses en couple car elles ont trouvé un mari qui est bon et altruiste.
    Dans le monde actuel, on valorise chez l' homme des qualités feminines d'écoute, d'empathie. Mais aussi on encourage sans subtilité les penchants grossiers, sexuels, la consommation sexuelle ( drague, play boy, sites d erencontre adultères sur le net...).
    J'ai bien observé que les filles sures 'elles et masculine attirent des hommes doux,  fidèles...mais trop soumis; et que des femmes féminines, timides, un peu en retrait, doutant de soi, ont tendance à attirer des manipulateurs volages. Volages mais virils. On encourage donc la "   démasculinisation" de l'homme en même temps qu'une façon hédoniste et consumériste de vivre la virilité ( par le sexe en série, la frime).
    Dans ce monde "inversé" les femmes féminines souffrent beaucoup mais paradoxalement les femmes masculinisées, les "lionnes" viennent leur proposer des solutions qui sont de les prendre comme exemple ( "bats-toi,", "impose-toi", "te laisse pas faire", "divorce", etc).
    Donc j'ai la nette impression d'avoir "mérité" des déboires qui  m 'arrivent, le message diffus des lionnes est "si tu étais come moi cela ne te serait pas arrivé" ou quelque chose comme cela.
    avatar
    Anayel
    Modératrice

    Féminin Messages : 590
    Date d'inscription : 22/01/2016

    Re: Oh ma lionne...

    Message par Anayel le Ven 30 Nov - 22:15

    Bonjour,

    Je me permets d'écrire un petit message, sans savoir comment il évoluera, donc pardon si mon post est un peu décousu... J'ai aussi beaucoup en tête le fil de Gilles sur Céline Dion, donc ça influencera sans doute mon message ici, j'espère que ça ne vous dérangera pas...

    @Angela a écrit:J'ai aussi beaucoup de mal avec ce type de femme.
    Plusieurs fois dans ma vie elles m'ont exclue, elles m'ont calomniée ou encore éloigné de moi un ou une ami(e) jusque là fidèle, subitement passé(e) sous son empire.
    Elles ont marqué ma vie ( mère, collègues, fausses amies, mes filles...)et y ont fait bien des dégats avec leurs gros sabots.
    Ces "lionnes" qui vont tout assumer, qui ont bon partout, se rendent-elles comptent qu'en brillant elles peuvent eclipser les autres, que leur supériorité ecrabouille les autres ?
    Qu'en est-il de la charité envers ceux qui réussissent moins bien, qui ont des difficultés ?

    Il ne faut pas croire, je pense, que "les autres femmes", celles qui ne sont ne dominatrices, va-t-on dire, ou qui sont discrètes, sont moins grandes que ces femmes à qui tout réussit.

    Il est vrai qu'il peut y en avoir qui sont très indépendantes. Il est vrai aussi qu'il peut y en avoir de très autoritaires ou qui véhiculent de manière très fortes certaines idées.

    Mais ce n'est pas parce qu'elles réussissent, ni parce qu'elles semblent à l'aise dans le monde qu'elles sont heureuses, ni qu'elles accomplissent ce que Dieu veut pour elle.

    La femme, pure, aimante, patiente, remplie de bonté, et qui veille sur ses enfants et son foyer en étant humble et cachée a parfois - je dirais même toujours - beaucoup plus de mérites et d'amour que les femmes honorées par les médias, couvertes de richesses et de gloire.

    Ces femmes aimantes et cachées ont beaucoup moins de responsabilités "collectives", car leurs devoirs est de veiller sur sa famille, sur son entourage, et tous les personnes qu'elles rencontrent dans sa vie. A un niveau micro, veiller sur leur conjoint, sur ses parents, sur ses enfants et son prochain est son "seul" devoir, combien important parce que une famille sainte et un comportement saint avec les autres fera naître une société sainte.

    Différente est la responsabilité et le rayonnement des personnes riches, célèbres, qui agissent avec influence sur le monde. Parce qu'elles apparaissent comme des modèles vis-à-vis des jeunes, des adultes, et bien d'autres âmes encore, elles ont un grand devoir : celui d'être juste, d'être bon, de bien valoriser leurs richesses pour les plus pauvres, de faire éclore les vertus en elles, et de pousser les âmes qui les aiment et les admirent vers le Bien.

    Mais le danger, justement, - d'autant plus présent quand on est connu ou célèbre - c'est d'accepter des théories... qui ne sont pas bonnes. D'entrer dans ce moule que donne le monde, bien souvent, qui est pour l'heure athée, souvent égoïste et antichrétien, je pense.

    Et si ces femmes "dominatrices", ou en tout cas, ayant de l'autorité et de l'influence (sur une grande ou petite échelle) ne veulent pas vivre du bien (que notre âme connait toujours à un moment ou un autre), alors elles peuvent faire du mal, écraser, ou influencer dans le mauvais sens du terme. Et faire du mal. Beaucoup de mal. Elles rejettent alors la vraie force de la femme, qui a un sacerdoce : celui d'aimer comme seule elle peut le faire, tandis que l'homme doit lui garder la force morale et être le protecteur de la famille.

    Comme la Vierge Marie serait méprisée à l'heure actuelle ! Elle était d'une sainteté inouïe, comme l'a dit Emmanuel. Elle respirait la douceur, le pardon, la tendresse, la sagesse, qu'elle avait absorbée de son Fils et de l'Esprit. Elle était et est la douce Colombe de Dieu. Et pourtant, elle qui est immaculée, qui est plus rayonnante d'amour que tous les saints réunis, on la mépriserait et on la déshonorerait si elle venait de nouveau dans le monde avec son Fils. Parce qu'on ne veut pas vivre du Bien, parce qu'on ne veut pas aimer, parce qu'on ne veut pas suivre la voie royale vers le Ciel.

    Que faire, face à ces femmes qui peuvent éventuellement nous marcher dessus ? Prier et pardonner. Ce qui peut être très difficile. C'est dépasser la nature humaine, pour étendre ses ailes vers le surnaturel ; c'est transpercer la chrysalide de la chenille pour renaître en papillon qui vole vers les Cieux, le firmament, et les étoiles. C'est passer de la nature humaine à la nature angélique, car nous sommes transpercés par la douleur, souvent, et pourtant nous pardonnons, nous aimons, nous prions pour que ces âmes se tournent vers Dieu et vers le prochain, pour qu'elles vivent le grand Commandement du Seigneur : aimer.

    Et si ces personnes ne vivent pas de la charité... Il faut d'autant plus prier.

    Plus on est dans l'égoïsme, dans le mépris de la vie et dans la haine, plus il faut prier pour ces malheureux.

    Plus on est dans des théories fumeuses, qui paraissent être un trésor pour le monde, plus on doit prier pour que la société se redresse et que l'Evangile du Christ rayonne dans les coeurs.

    Plus la femme perd ce qui la caractérise (aimer, même si elle peut avoir bien sûr beaucoup d'autres attributs), plus on doit prier pour qu'on revienne à la Loi de Dieu, qui est bonne et sainte, comme il l'imagina dans les premiers temps de l'univers.

    L'Eglise est un peu martyre actuellement... Mais Jésus ne nous abandonne pas et est toujours avec nous, jusque la fin du monde sunny
    avatar
    Jean

    Masculin Messages : 1068
    Date d'inscription : 22/01/2016

    Re: Oh ma lionne...

    Message par Jean le Sam 1 Déc - 16:04

    Pour faire très court : ce genre de femmes de pouvoir c'est l'homme avec la rancune, la susceptibilité et la jalousie en un peu plus.
    Pas sûr qu'on ait une société plus douce et harmonieuse avec ce genre de personnes.
    Les femmes sont d'ailleurs souvent les premières à espérer ne jamais être dirigées par ce genre de profils.



    Note:
    Je rapporte ici des propos de ma propre épouse et de plusieurs autres dames avec qui dans la confidence nous avons déjà discuté...

      La date/heure actuelle est Sam 15 Déc - 5:43