Forum catholique l'Imitation de Jésus-Christ

Bienvenue sur le Forum catholique
l'Imitation de Jésus-Christ!

Ce forum est un lieu d'échanges dédié à l'approfondissement de la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ.

On peut y partager des témoignages personnels, proposer des méditations, se questionner sur la Bible et les différents enseignements de l'Église catholique, demander et apporter de l'aide dans le cheminement de l'âme vers Dieu, etc.

Forum d'échanges visant à approfondir la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ


    Question à propos de la Transfiguration

    Partagez
    avatar
    Thierry

    Masculin Messages : 1506
    Date d'inscription : 25/01/2016
    Age : 52
    Localisation : France : Diocèse de Rouen
    Saint intercesseur : Padre Pio - Ste Thérèse de l'Enfant Jésus - St Paul - Marcel Van

    Question à propos de la Transfiguration

    Message par Thierry le Lun 22 Fév - 1:05

    Bonsoir à vous.

    J'aimerai revenir sur l'évangile de ce dimanche, le récit du quatrième mystère lumineux qu'est la Transfiguration du Seigneur.

    J'ai une question concernant la VOIX dans la NUÉE qui dit :

     « CELUI-CI EST MON FILS,
    CELUI QUE J’AI CHOISI :
    ÉCOUTEZ-LE ! »


    Pourquoi Dieu le Père à t-il eu soin de préciser que Jésus est celui qu'Il a choisi ?
    Qu'est ce que cela veut nous dire ? 
    Car tout dans ce qui est écrit dans La Parole n'a de faible valeur.

    Car pour moi, Jésus n'est pas depuis ... mais tout comme le Père, Jésus est !
    Il est le Verbe qui s'est incarné en notre chair à une époque de notre histoire,
    mais comme le dit le credo de Nicée, Il est le Fils unique de Dieu, né du Père avant tous les siècles.

    Alors que le Père puisse dire de Jésus qu'il l'a choisi, je n'en saisi pas le sens, puisqu'il a toujours été en Lui.
    J'ai posé la question à un moine tantôt, mais il m'a dit que lui même s'est aussi posé la question sans y trouver de réponse.

    Peut être que l'un ou l'une d'entre vous saurez m'éclairer à ce propos ?
    avatar
    Emmanuel
    Administrateur

    Masculin Messages : 1373
    Date d'inscription : 16/01/2016

    Re: Question à propos de la Transfiguration

    Message par Emmanuel le Lun 22 Fév - 1:29

    Bonjour @Thierry,

    Je ne crois pas avoir toute la réponse à la question que tu poses, mais un élément qui me vient à l'esprit est la réalité des deux natures du Christ, le fait qu'Il était à la fois Vrai Dieu et Vrai Homme.

    Saint Thomas d'Aquin nous disait que lorsque le Christ disait des choses comme par exemple: "le Père est plus grand que moi" ou autres versets où il se faisait humble devant Son Père, il le faisait en tant que "Fils de l'Homme", selon sa nature humaine. Car bien sûr, il était aussi Dieu, et donc omniprésent et tout-puissant, égal au Père.

    "Lui, de condition divine, ne retint pas jalousement le rang qui l'égalait à Dieu".

    Ainsi, tout particulièrement durant sa Mission sur Terre, le Christ était à la fois Fils de Dieu, mais aussi le Fils de l'Homme, le nouvel Adam, l'élu, le messie attendu, etc.

    Dans le verset que tu cites, le Père révèle à la fois que Jésus est son Fils, et donc Dieu, mais aussi le "choisi", le messie tant attendu. Vrai Dieu et Vrai Homme.

    C'est la première explication qui me vient, mais je suis certain que d'autres pourront ajouter des éléments de réflexion.

    Amicalement,

    Emmanuel
    avatar
    Thierry

    Masculin Messages : 1506
    Date d'inscription : 25/01/2016
    Age : 52
    Localisation : France : Diocèse de Rouen
    Saint intercesseur : Padre Pio - Ste Thérèse de l'Enfant Jésus - St Paul - Marcel Van

    Re: Question à propos de la Transfiguration

    Message par Thierry le Lun 22 Fév - 2:08

    Merci beaucoup Emmanuel, ce que tu me dis m'éclaire !

    Et cela dépasse le choix de l'entière personne pleinement humaine en Jésus pour l'inexprimable plan d'Amour de salut de chaque personne, car Dieu le Père implique totalement Marie pour sa mise en place. Sans Elle, point de Salut ! 
    Mais aussi Joseph, et encore Anna et Joachim !
    Certes, Jésus dans Sa nature humaine à été choisi, mais également Sa Mère, Son Père nourricier, Ses grands parents. Et si on se réfère aux écrits de Maria Valtorta, c'est aussi Ses cousins et donc deux de Ses apôtres qui l'ont été également.
    Son choix ne se fige pas, il s'étend toujours et toujours.
    Ceci pour nous amener à comprendre que ce choix du Père dépasse tout ce que l'on aurait pu imaginer, et d'arriver à saisir que nous même sommes choisi par Lui.

    Peut être que je m'égare, mais c'est ce que je ressens suite à ta réponse !
    Merci encore.
    avatar
    tous artisans de paix
    Modératrice

    Féminin Messages : 1610
    Date d'inscription : 20/01/2016
    Idéal : Cheminer avec le Seigneur

    Re: Question à propos de la Transfiguration

    Message par tous artisans de paix le Lun 22 Fév - 2:12

    Bonsoir @Thierry


    La version latine dit: "Hic est Filius meus dilectus, ipsum audite"


    Hic est Filius meus -> Celui-ci est mon Fils


    Ipsum audite -> Ecoutez-Le


    Reste à savoir ce que signifie "dilectus".


    J'ai été voir ce que signifie "dilectus" sur google.


    Il semblerait que cela puisse dire "choisi", "élu", ou bien "aimé", "estimé", "honoré"...


    Voir ici:


    https://fr.wiktionary.org/wiki/dilectus


    https://fr.wiktionary.org/wiki/diligo#la


    Et en effet, certaines traductions françaises rapportent: "Celui-ci est mon Fils, celui que j'ai choisi. Ecoutez-le".


    D'autres traductions rapportent: "Celui-ci est mon Fils bien-aimé. Ecoutez-le".


    D'autres encore traduisent: "Celui-ci est mon Fils, en qui je me complais. Ecoutez-le".



    Voici une explication possible pour le terme "choisi":


    « Celui-ci est mon Fils, Celui que j’ai choisi, écoutez-le. » Le mystère de Jésus tient en trois mots : le « Fils », c’est le titre de Messie ; « Choisi », c’est l’un des noms du serviteur de Dieu dont parle le deuxième Isaïe dans les chants du serviteur ; enfin « écoutez-le », c’est une formule réservée à Dieu lui-même.


    Source: http://www.saintraphael-catho.com/2016/celui-ci-est-mon-fils-celui-que-j%E2%80%99ai-choisi-ecoutez-le/


    La traduction "bien-aimé" fait aussi penser à ce que disait Jésus, dans l'Evangile de Saint Jean:


    Jean 3

    35 Le Père aime le Fils, et il lui a tout remis entre les mains.


    Sinon, je me trompe peut-être complètement, mais il me semble qu'en Hébreu, David veut dire "aimé", "chéri". On pourrait donc peut-être remplacer "bien-aimé" par "David".


    Ainsi, "Celui-ci est mon Fils bien-aimé. Ecoutez-le" pourrait peut-être aussi être traduit par "Celui-ci est mon fils David, Ecoutez-le".


    Jésus est le Fils de David, puisqu'il est son descendant. C'est une certitude.


    Mais le roi David de l'Ancien testament était aussi une préfiguration de Jésus, Lui qui est le bien-aimé par excellence et notre Roi à tous.


    Jésus est donc Fils de David, mais il est aussi le "Fils David", le Fils bien-aimé de Dieu, dont le roi David était une préfigure.


    Jésus est donc un nouveau David, il est même le véritable David.



    Je cite le site croire.com:


    Jésus, "Fils de David"


    David a reçu de Dieu la promesse d'une alliance indéfectible envers sa dynastie. Après sa mort, le peuple d'Israël se met à espérer un nouveau David qui ne soit pas seulement un roi, mais l'Envoyé même de Dieu, le Messie, restaurateur de la grandeur d'Israël. Voilà pourquoi Jésus sera souvent appelé "Fils de David". L'histoire de David se trouve dans l'Ancien Testament, dans le Premier et le Deuxième livre de Samuel.


    Source: http://www.croire.com/Definitions/Bible/David/Histoire-d-alliance-le-roi-David



    Je cite également le site Marie de Nazareth:


    Psaume 16: Jésus nouveau David lors de la résurrection


    Saint Paul enseigne ce qu'il a « reçu » : une catéchèse qui remonte à la toute première prédication à Jérusalem et selon laquelle Jésus est ressuscité « selon les Ecritures » (1 Co 15, 3-5).

    Cette catéchèse primitive est exprimée dans le discours de Pierre le jour de Pentecôte (Actes 2, 24-32).

    Dans ce discours, c'est le psaume 16 (version grecque) qui explique la Résurrection de Jésus. Dans ce psaume, David dit :

    « Tu n'abonneras pas mon âme à l'Hadès... Tu ne laisseras pas ton Saint voir la corruption » (Actes 2, 27 qui cite le psaume 16, 10)

    Le sépulcre de David avec le cadavre est la preuve que la résurrection de David n'a pas eu lieu.

    Cependant, la parole du Psaume est véridique : elle vaut pour le David définitif, bien plus, Jésus est ici désigné comme le vrai David justement parce que, en lui, s'est accomplie la parole de la promesse : « Tu ne laisseras pas ton saint voir la corruption ».

    - See more at: http://www.mariedenazareth.com/qui-est-marie/psaume-16-jesus-nouveau-david-lors-de-la-resurrection#sthash.lF8AxTCr.dpuf



    Je ne sais toutefois pas ce que vaut vraiment ma réflexion. Ne comprend pas


    Dans tous les cas, ce que Dieu veut dire, c'est que les apôtres ne sont pas en présence de n'importe qui, mais bien du Messie.


    Ils sont en présence de l'Elu, en présence de Celui que Moïse (la Loi) et Elie (les prophètes) avaient annoncé. Ils s'effacent devant Lui.


    Amitiés Salue


    Dernière édition par tous artisans de paix le Lun 22 Fév - 4:24, édité 5 fois


    _________________
    "Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu!"

    "Procurer la paix à quelqu'un, voilà une des plus grandes joies qu'il nous soit donné de vivre. Nous rencontrons souvent des êtres angoissés, inquiets du lendemain, torturés par le remords, englués dans un conflit, rongés par une maladie sans espoir de guérison. Nous pouvons les aider à se pacifier, par un regard, une simple présence, un toucher, une parole" (Père Guy GILBERT, "Jésus, un regard d'amour")

    avatar
    Thierry

    Masculin Messages : 1506
    Date d'inscription : 25/01/2016
    Age : 52
    Localisation : France : Diocèse de Rouen
    Saint intercesseur : Padre Pio - Ste Thérèse de l'Enfant Jésus - St Paul - Marcel Van

    Re: Question à propos de la Transfiguration

    Message par Thierry le Lun 22 Fév - 2:26

    Merci tous artisans de paix !


    Je ne commente pas maintenant, il me faudra relire ta réponse plusieurs fois demain à tête reposée.
    Mais j'adhère déjà à tes deux derniers paragraphes.


    Et pour "dilectus", je pense qu'il peut peut être être la racine du mot "délice"  
    ►►► " Celui-ci est mon Fils bien aimé, qui fait à Lui seul l'objet de tous mes délices"


    Sur ce, à demain !


    _________________
    .
    La mort n'est pas un point final mais une mince virgule dans la narration de nos existences.
    Et dans cette vie qui n'aura jamais de fin, s'il fallait oser dès ici bas la dépeindre par écrit,
    un seul autre signe de ponctuation serait incontournable; le point de rédemption.

    .
    avatar
    tous artisans de paix
    Modératrice

    Féminin Messages : 1610
    Date d'inscription : 20/01/2016
    Idéal : Cheminer avec le Seigneur

    Re: Question à propos de la Transfiguration

    Message par tous artisans de paix le Lun 22 Fév - 2:31

    Plus haut, j'ai cité un paragraphe qui disait:


    le « Fils », c’est le titre de Messie


    J'ajoute quand même une précision par rapport aux termes de "Fils de Dieu", en citant le catéchisme de l'Eglise catholique:


    III. Fils unique de Dieu

    441 Fils de Dieu, dans l’Ancien Testament, est un titre donné aux anges (cf. Dt 32, 8 ; Jb 1, 6), au peuple de l’Élection (cf. Ex 4, 22 ; Os 11, 1 ; Jr 3, 19 ; Si 36, 11 ; Sg 18, 13), aux enfants d’Israël (cf. Dt 14, 1 ; Os 2, 1) et à leurs rois (cf. 2 S 7, 14 ; Ps 82, 6). Il signifie alors une filiation adoptive qui établit entre Dieu et sa créature des relations d’une intimité particulière. Quand le Roi-Messie promis est dit " fils de Dieu " (cf. 1 Ch 17, 13 ; Ps 2, 7), cela n’implique pas nécessairement, selon le sens littéral de ces textes, qu’il soit plus qu’humain. Ceux qui ont désigné ainsi Jésus en tant que Messie d’Israël (cf. Mt 27, 54) n’ont peut-être pas voulu dire davantage (cf. Lc 23, 47).

    442 Il n’en va pas de même pour Pierre quand il confesse Jésus comme " le Christ, le Fils du Dieu vivant " (Mt 16, 16) car celui-ci lui répond avec solennité : " Cette révélation ne t’est pas venue de la chair et du sang mais de mon Père qui est dans les cieux " (Mt 16, 17). Parallèlement Paul dira à propos de sa conversion sur le chemin de Damas : " Quand Celui qui dès le sein maternel m’a mis à part et appelé par sa grâce daigna révéler en moi son Fils pour que je l’annonce parmi les païens... " (Ga 1, 15-16). " Aussitôt il se mit à prêcher Jésus dans les synagogues, proclamant qu’il est le Fils de Dieu " (Ac 9, 20). Ce sera dès le début (cf. 1 Th 1, 10) le centre de la foi apostolique (cf. Jn 20, 31) professée d’abord par Pierre comme fondement de l’Église (cf. Mt 16, 18).

    443 Si Pierre a pu reconnaître le caractère transcendant de la filiation divine de Jésus Messie, c’est que celui-ci l’a nettement laissé entendre. Devant le Sanhédrin, à la demande de ses accusateurs : " Tu es donc le Fils de Dieu ", Jésus a répondu : " Vous le dites bien, je le suis " (Lc 22, 70 ; cf. Mt 26, 64 ; Mc 14, 61). Bien avant déjà, Il s’est désigné comme " le Fils " qui connaît le Père (cf. Mt 11, 27 ; 21, 37-38), qui est distinct des " serviteurs " que Dieu a auparavant envoyés à son peuple (cf. Mt 21, 34-36), supérieur aux anges eux-mêmes (cf. Mt 24, 36). Il a distingué sa filiation de celle de ses disciples en ne disant jamais " notre Père " (cf. Mt 5, 48 ; 6, 8 ; 7, 21 ; Lc 11, 13) sauf pour leur ordonner " vous donc priez ainsi : Notre Père " (Mt 6, 9) ; et il a souligné cette distinction : " Mon Père et votre Père " (Jn 20, 17).

    444 Les Évangiles rapportent en deux moments solennels, le Baptême et la transfiguration du Christ, la voix du Père qui Le désigne comme son " Fils bien-aimé " (cf. Mt 3, 17 ; 17, 5). Jésus se désigne Lui-même comme " le Fils Unique de Dieu " (Jn 3, 16) et affirme par ce titre sa préexistence éternelle (cf. Jn 10, 36). Il demande la foi " au nom du Fils unique de Dieu " (Jn 3, 18). Cette confession chrétienne apparaît déjà dans l’exclamation du centurion face à Jésus en croix : " Vraiment cet homme était Fils de Dieu " (Mc 15, 39). Dans le mystère pascal seulement le croyant peut donner sa portée ultime au titre de " Fils de Dieu ".

    445 C’est après sa Résurrection que sa filiation divine apparaît dans la puissance de son humanité glorifiée : " Selon l’Esprit qui sanctifie, par sa Résurrection d’entre les morts, il a été établi comme Fils de Dieu dans sa puissance " (Rm 1, 4 ; cf. Ac 13, 33). Les apôtres pourront confesser : " Nous avons vu sa gloire, gloire qu’il tient de son Père comme Fils unique, plein de grâce et de vérité " (Jn 1, 14).


    Fils de Dieu n'est donc pas qu'un titre. C'est aussi l'identité profonde de Jésus, qui est véritablement le Fils Unique de Dieu, de filiation divine.


    Cette filiation divine se révèle pleinement après la résurrection. C'est à ce moment là que les apôtres voient plus que jamais à qui ils ont affaire.


    En effet, en voyant Jésus ressuscité, Saint Thomas s'est exclamé: "Mon Seigneur et Mon Dieu".


    Amitiés Salue


    Dernière édition par tous artisans de paix le Lun 22 Fév - 2:45, édité 2 fois


    _________________
    "Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu!"

    "Procurer la paix à quelqu'un, voilà une des plus grandes joies qu'il nous soit donné de vivre. Nous rencontrons souvent des êtres angoissés, inquiets du lendemain, torturés par le remords, englués dans un conflit, rongés par une maladie sans espoir de guérison. Nous pouvons les aider à se pacifier, par un regard, une simple présence, un toucher, une parole" (Père Guy GILBERT, "Jésus, un regard d'amour")

    avatar
    tous artisans de paix
    Modératrice

    Féminin Messages : 1610
    Date d'inscription : 20/01/2016
    Idéal : Cheminer avec le Seigneur

    Re: Question à propos de la Transfiguration

    Message par tous artisans de paix le Lun 22 Fév - 2:37

    @Thierry a écrit:Merci tous artisans de paix !


    Je ne commente pas maintenant, il me faudra relire ta réponse plusieurs fois demain à tête reposée.
    Mais j'adhère déjà à tes deux derniers paragraphes.


    Et pour "dilectus", je pense qu'il peut peut être être la racine du mot "délice"  
    ►►► " Celui-ci est mon Fils bien aimé, qui fait à Lui seul l'objet de tous mes délices"


    Sur ce, à demain !


    Ah oui, effectivement, ça a peut-être donné délices. C'est bien vu. Approuve


    A demain. Very Happy


    Amitiés Salue


    _________________
    "Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu!"

    "Procurer la paix à quelqu'un, voilà une des plus grandes joies qu'il nous soit donné de vivre. Nous rencontrons souvent des êtres angoissés, inquiets du lendemain, torturés par le remords, englués dans un conflit, rongés par une maladie sans espoir de guérison. Nous pouvons les aider à se pacifier, par un regard, une simple présence, un toucher, une parole" (Père Guy GILBERT, "Jésus, un regard d'amour")

    avatar
    tous artisans de paix
    Modératrice

    Féminin Messages : 1610
    Date d'inscription : 20/01/2016
    Idéal : Cheminer avec le Seigneur

    Re: Question à propos de la Transfiguration

    Message par tous artisans de paix le Lun 22 Fév - 7:02

    Dans la vidéo postée par @Nicolas sur le fil des textes du jours, à la 25ème minute, Marie Noëlle Thabut, qui est Bibliste, confirme que "choisi", c'est l'un des noms du Serviteur de Dieu dont parle Isaie dans les chants du serviteur: "Voici mon serviteur que je soutiens, mon élu".


    C'est donc bien une façon pour Dieu de leur signifier qu'ils sont en présence de Celui que Moïse (la Loi) et Elie (les prophètes) avaient annoncé.


    _________________
    "Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu!"

    "Procurer la paix à quelqu'un, voilà une des plus grandes joies qu'il nous soit donné de vivre. Nous rencontrons souvent des êtres angoissés, inquiets du lendemain, torturés par le remords, englués dans un conflit, rongés par une maladie sans espoir de guérison. Nous pouvons les aider à se pacifier, par un regard, une simple présence, un toucher, une parole" (Père Guy GILBERT, "Jésus, un regard d'amour")


      La date/heure actuelle est Dim 23 Sep - 8:37