Forum catholique l'Imitation de Jésus-Christ

Bienvenue sur le Forum catholique
l'Imitation de Jésus-Christ!

Ce forum est un lieu d'échanges dédié à l'approfondissement de la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ.

On peut y partager des témoignages personnels, proposer des méditations, se questionner sur la Bible et les différents enseignements de l'Église catholique, demander et apporter de l'aide dans le cheminement de l'âme vers Dieu, etc.

Forum d'échanges visant à approfondir la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ


    Parce que je ne suis qu'un homme...

    Partagez

    fidèle

    Masculin Messages : 33
    Date d'inscription : 29/01/2016

    Parce que je ne suis qu'un homme...

    Message par fidèle le Sam 13 Fév - 2:30

    Parce que je ne suis qu'un homme je commets des erreurs, je me trompe, ou je tombe.
    je ne suis pas parfait, je connais la douleur. Il m' arrive de pleurer, et  d'appeler  à l'aide.
    Parce que je ne suis qu'un homme, non, je ne sais pas tout, non, je ne peux pas tout.
    Parce que je suis un homme , je grandis puis rapetisse,  par mon corps en tout cas.
    D' abords à 4 pattes, et ensuite sur deux, il m'en faut une troisième pour porter mes vieux jours.
    Parce que je suis un homme, je finis par mourir.

    La mort fut professeur de mes tendres années, où j'ai vu de mes cœurs allez mordre la poussière. Y' avait un père de cœur, et un frère de cœur. Y avait Pascal, Michel, et puis là dans ma chambre un arrière grand père.
    Vous à peine douze ans, vous comprenez pas bien. Les cauchemars prennent vie.
    Vous êtes accaparé par l'envie de rejoindre ceux qui viennent à manquer.
    Alors qu'à coté ils sourient, ils profitent pleinement, vous vous pleurez tout le temps quand le soir vous êtes seuls. Le jour n'est que façade, que banane simulé là posé sur vos lèvres.
     Parce que je suis qu'un homme qui voulait oublier j'en viens à boire un peu, beaucoup, à la folie, j'en viens à crapoter avant de l'avaler cette fumée maudites qui procure compagnon à mes tristes solitudes.
    Je crois que l'on ne veut plus d'attache, où qu'on se sent rejeter, encore, et encore, et encore.
    On entends des insultes et on pleure les larmes arides qu'il nous reste. On veut crier à l'aide.
    Mais on ne trouve pas les mots, on ne veut pas déranger, car toujours on dérange ceux dit de même sang.
    On devient un fantôme.
    Invisible on observe nos frères de calvaire.
    L' enfer est il sur terre?
    Qu' on ne vienne pas me dire ce que Dieu à souffert, quand de votre pauvre vie vous ne voyez que l'enfer.
    Parce que je ne suis qu'un homme, j'ai même tenter la mort.
    Parce que je ne suis qu'un homme j'ai trouve mon âme sœur. Là en sa compagnie, j'ai compléter mon cœur, j'ai compléter ma vie de deux superbe enfant.
    Ma vie pleine de douleur mental et puis physique trouver quelque lueur dans leurs yeux magnifiques.
    Parce que je ne suis qu'un homme , j' ai put aimer, sourire.
    Je me souvient ce jour, d'un profond désespoir, où j'ai appelé de tout mon être qu'il se manifeste, lui, lui qu'on appelle bon Dieu.
    Je fut tellement surpris de le voir me répondre, de l'entendre en mon centre.
    J'étais hier athée, il est venu me chercher.
    Aujourd'hui je n'ai plus que l'amour pour guérir mes blessures. Et chaque jour je vais mieux, oui, chaque jour un peu mieux.
    Parfois on se laisse aller, puis on se souvient: Ecoute ton cœur, celui qui aime et qui pardonne.
    Parfois on est blessé par le grand accusateur, mais le cœur lui pardonne.
    Parce qu'on m'a jugé  et qu(on me juge encore, j'en viens à refléter comme le ferais un miroir.
    Monsieur tu as fais ci, monsieur qu'avez vous donc fait?
    Mais comme vous n'êtes que des hommes, mon cœur vous pardonne.
    Parce que nous sommes des hommes, nous faisons des erreurs tous, oui, tous autant que nous sommes. 
    Alors, plutôt que de ruminer, ressasser, les fautes du passer, pardonnez, et vivez au présent.
    Faites de votre passage sur terre un préambule à l'amour.
    Faites le peu importe celui qui meurt en face de vous, car tous vers la mort nous allons, et que pour vivre là haut, il faut aimer sans condition....
    Nous avons tellement à apprendre de l'autre. Ne perdons pas notre temps dans des ressentiments absurde.

    EL
    avatar
    Fleur

    Féminin Messages : 428
    Date d'inscription : 22/01/2016

    Parce que je suis un homme

    Message par Fleur le Sam 13 Fév - 12:43

    Bonjour @ tous ,
    @ Fidèle , la vie est "une vallée de larmes " comme le dit la Bible , et la Souffrance est rédemptrice si l'on sait l'accepter ...

    Tu écris "Parfois on est blessé" , j'ajouterai "parfois j'ai terriblement blessé des personnes".
    Et la douleur d'avoir été blessé peut rester vive , car le cœur a été touché...
    Et le jugement est là , car il y a eu le mal ...

    Le chemin du retour peut être long , avec des chutes ...Il faut en accepter toutes les conséquences ...Contrairement à ce que tu dis , dans ces moments "d'enfer" , il FAUT contempler tout ce que JESUS a souffert pour racheter l'homme , SES Douleurs ont été incommensurables.
    Nul ne connaitra vraiment toutes les DOULEURS endurées par notre JESUS.
     
    Rester dans l'humilité , nous sommes des hommes qui péchons , mais nous devons faire tout
    notre possible pour ne pas faire de mal aux autres ...
      Ce qui importe c'est d'essayer d'être intègre devant DIEU ...
    Marie Fleur

    fidèle

    Masculin Messages : 33
    Date d'inscription : 29/01/2016

    Re: Parce que je ne suis qu'un homme...

    Message par fidèle le Sam 13 Fév - 16:01

    Quand tu souffres dans ta chair dans ton cœur, tu trouve celle de Jésus bien faible.
    Quand tu es orphelin, tu envie Jésus de l'amour de marie et Joseph.
    tu l'envie de ses amies et de ses frères , quand toi tu es sans personnes.
    Oh oui, il y eut  un traitre, mais quand ces traitres sont ta famille que dire alors.
    Je parle de l'expérience de chair de Jésus bien sur.
    Quand tu penses aux malades , aux lépreux, et à tout ceux qui souffrent dans leurs chairs jour après jour tu trouves bien futile les souffrances passagères du chemin de croix. surtout quand cette homme est Dieu. Surtout quand cet homme sait sont immortalité.
    Ce que j'entends par là, c'est que pris dans l'instant, pris dans ta vie, il te parait bien mal venu d'entendre parler de la souffrance de l'être suprême quand ce dernier promets l'éternité sans souffrance, celle qu'on suppose qu'il connaisse...
    j'essaye de comprendre l'athéisme ou le rejet du père.
    De cette compréhension, il devient alors possible d'ouvrir une voie menant à lui.
    D' expliquer que chaque fois que tu souffres il souffre avec toi, qu'il sait ce que tu ressens.
    Que sa souffrance n'est pas que la tienne, mais celle de tout les hommes.
    Par le texte ci dessus, j'exprime l'homme du passé, l'homme du présent et l'homme du futur.
    J'exprime ma vie avant Dieu et ma vie après Dieu.
    J'exprime ma vie de solitude , et le remplissage qu'il m' a donné.
    J'exprime que je m'extrait pas des autres hommes.
    Que je suis le "Je", mais aussi le "tu" et puis le "on"
    J'exprime que comme je fut blessé je peux moi aussi blesser. Parce que je suis un homme, pas different des autres, parce que je suis comme vous, comme nous.

    Mais j'exprime aussi qu'il nous faut dépasser ces blessures.Qu'il nous faut aller de l'avant , nous comprendre et nous aimer, parce que nous sommes des hommes, vivant sur une même planète , et tous sujet à souffrance, nous nous devons pour ne pas augmenter nos souffrance apprendre à pardonner.

    Voilà  ce qu'exprime ce texte.

    Merci de ta lecture.
    avatar
    Fleur

    Féminin Messages : 428
    Date d'inscription : 22/01/2016

    parce que tu es homme

    Message par Fleur le Sam 13 Fév - 16:32

    @ Fidèle , je ne reviendrais que sur un point : la Souffrance de Jésus ...Je crois
    que l'on ne prend pas conscience de sa Souffrance qui a commencé dès sa venue sur la Terre et qui s'est achevée dans un paroxysme indicible !
    Nul ne peut connaître ce qu'il en est , et certains mystiques a qui Jésus a donné à boire "une goutte de son Calice" ont cru mourir ...
    Bien sur , il faut pénétrer très avant dans le Mystère des Souffrances du Christ pour essayer d'en saisir ne serait-ce qu'une bribe et l'homme ne souffrira jamais autant qu'a souffert son Seigneur...
    penser le contraire est une erreur et déclarer "futiles"  les Souffrances de Jésus est un terme
    qui me parait très offensant ....
    Marie Fleur

    fidèle

    Masculin Messages : 33
    Date d'inscription : 29/01/2016

    Re: Parce que je ne suis qu'un homme...

    Message par fidèle le Sam 13 Fév - 17:01

    @Marie-Fleur, notez la circonstance, notez le cheminement ne vous attardez pas sur un point qui exprime un point de vue non croyant.
    Notez l'intention, notez l'objectif, prenez la conclusion sans bloquez sur un endroit qui n'a que pour objet
    que de faire un relais, placer une transition entre avant et après.
    avatar
    Betty
    Administratrice

    Féminin Messages : 1403
    Date d'inscription : 20/01/2016
    Age : 45
    Localisation : nord , france
    Idéal : la voie d'enfance spirituelle de St thérèse

    Re: Parce que je ne suis qu'un homme...

    Message par Betty le Sam 13 Fév - 18:06

    @"fidèle "
    Quand tu penses aux malades , aux lépreux, et à tout ceux qui souffrent dans leurs chairs jour après jour tu trouves bien futile les souffrances passagères du chemin de croix. surtout quand cette homme est Dieu. Surtout quand cet homme sait sont immortalité.
    Ce que j'entends par là, c'est que pris dans l'instant, pris dans ta vie, il te parait bien mal venu d'entendre parler de la souffrance de l'être suprême quand ce dernier promets l'éternité sans souffrance, celle qu'on suppose qu'il connaisse...
    j'essaye de comprendre l'athéisme ou le rejet du père.

    je rejoint @Marie fleur et trouve vos propos déplacer sur un forum catholique ! Aucune douleur n'est comparable en intensité à celle de notre Seigneur et s'il a tant souffert c'est non seulement pour nos péchés, mais encore pour qu'aucun de ceux qui souffrirai a sa suite ne puisse croire que Dieu soit indifférent à ces peines, ou ne se sente abandonner de lui mais qu'au contraire il puise le sentir plus proche !


    Jésus comprends nos douleurs pour les avoir vécues ! il souffre avec chacun de ceux qui souffre, et il dit bien que le bien ou le mal que l'on fait même au plus petit de nos frères c'est à lui qu'on le fait !
    c'est l'ignorance qui nous fait refuser cette vérité ! Le cœur de Jésus est si bon ! de plus sa passion n'a pas durer 3 heures comme vous le dites car mystiquement elle perdure jusqu'à la fin des temps chaque jour il renouvelle son immolation sur tout les autels à chaque messe pour les péchés des hommes !


    _________________


    fidèle

    Masculin Messages : 33
    Date d'inscription : 29/01/2016

    Re: Parce que je ne suis qu'un homme...

    Message par fidèle le Sam 13 Fév - 19:39

    @fidèle a écrit:@Marie-Fleur, notez la circonstance, notez le cheminement ne vous attardez pas sur un point qui exprime un point de vue non croyant.
    Notez l'intention, notez l'objectif, prenez la conclusion sans bloquez sur un endroit qui n'a que pour objet
    que de faire un relais, placer une transition entre avant et après.
    Je vous renvoie à cette réponse chère @Betty



    Mes écrits ne se limites pas à une phrase, les sortir du contextes les dénature et n'en permettent pas la compréhension, Ainsi dans le me texte je dis:
    "De cette compréhension ( pourquoi certain rejette Dieu), il devient alors possible d'ouvrir une voie qui mène à lui. D' expliquer que chaque fois que tu souffres il souffre avec toi, qu'il ressent ce que tu ressens, que sa souffrance n'est pas que la tienne mais celle de tout les hommes "Vous voyez alors que l'objet ne fait pas vérité, mais relais de l'incroyance vers la croyance, il part du malade pour l'amener à Dieu, il se mets à son niveau.
    avatar
    Thierry

    Masculin Messages : 660
    Date d'inscription : 25/01/2016
    Age : 51
    Localisation : Diocèse de Rouen
    Idéal : Catholique

    Re: Parce que je ne suis qu'un homme...

    Message par Thierry le Sam 13 Fév - 19:52

    Mes amies, je pense que que vous n'avez pas bien perçu ce que Fidèle à voulu nous démontrer, à savoir la vision de quelqu'un qui ne croit pas face à la souffrance, et sa nouvelle façon de voir les choses, une fois qu'il a pleinement accepté Dieu dans sa vie, et s'est ensuite engagé auprès de Lui et pour Lui.
    Au contraire, je perçois cela comme un magnifique témoignage !

    Méditez vraiment sur ce que Fidèle à spécifié dans cette phrase :

    "Notez l'intention, notez l'objectif, prenez la conclusion sans bloquez sur un endroit qui n'a que pour objet que de faire un relais, placer une transition entre avant et après." 

    Maintenant, il se peut que ce que Fidèle à voulu exprimé n'est peut être pas bien clair, mais je crois avoir réellement compris. Après c'est peut être moi qui se plante ...

    En UDP

    fidèle

    Masculin Messages : 33
    Date d'inscription : 29/01/2016

    Re: Parce que je ne suis qu'un homme...

    Message par fidèle le Sam 13 Fév - 20:15

    Merci Thierry, c'est tout à fait cela.
    avatar
    Betty
    Administratrice

    Féminin Messages : 1403
    Date d'inscription : 20/01/2016
    Age : 45
    Localisation : nord , france
    Idéal : la voie d'enfance spirituelle de St thérèse

    Re: Parce que je ne suis qu'un homme...

    Message par Betty le Sam 13 Fév - 20:45

    Merci de votre réponse @fidèle... J'ai relus plusieurs fois le texte entier... J'ai fini par saisir...oui mais, les paroles du début m'ont paru dur! Et la suite un peu confuse malgré tout! A moins que ce soit un manque de subtilité de ma part! Néanmoins si ces paroles sont du vécu et que vous êtes passer d'un mode penser a un autre, je m'en réjouit pour vous cher fidèle!
    Que le Seigneur en soit béni et remercié!


    _________________


    Invité
    Invité

    Re: Parce que je ne suis qu'un homme...

    Message par Invité le Sam 13 Fév - 20:49



    de Rudyard Kipling "Tu seras un homme, mon fils"

    Si tu peux voir détruit l'ouvrage de ta vie
    Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,
    Ou, perdre d'un seul coup le gain de cent parties
    Sans un geste et sans un soupir ;

    Si tu peux être amant sans être fou d'amour,
    Si tu peux être fort sans cesser d'être tendre
    Et, te sentant haï sans haïr à ton tour,
    Pourtant lutter et te défendre ;

    Si tu peux supporter d'entendre tes paroles
    Travesties par des gueux pour exciter des sots,
    Et d'entendre mentir sur toi leur bouche folle,
    Sans mentir toi-même d'un seul mot ;

    Si tu peux rester digne en étant populaire,
    Si tu peux rester peuple en conseillant les rois
    Et si tu peux aimer tous tes amis en frère
    Sans qu'aucun d'eux soit tout pour toi ;

    Si tu sais méditer, observer et connaître 
    Sans jamais devenir sceptique ou destructeur ;
    Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître,
    Penser sans n'être qu'un penseur ;

    Si tu peux être dur sans jamais être en rage,
    Si tu peux être brave et jamais imprudent,
    Si tu sais être bon, si tu sais être sage 
    Sans être moral ni pédant ; 

    Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite 
    Et recevoir ces deux menteurs d'un même front,
    Si tu peux conserver ton courage et ta tête
    Quand tous les autres les perdront, 

    Alors, les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire 
    Seront à tout jamais tes esclaves soumis
    Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire, Tu seras un Homme, mon fils.

    fidèle

    Masculin Messages : 33
    Date d'inscription : 29/01/2016

    Re: Parce que je ne suis qu'un homme...

    Message par fidèle le Sam 13 Fév - 21:48

    @Betty a écrit:Merci de votre réponse @fidèle... J'ai relus plusieurs fois le texte entier... J'ai fini par saisir...oui mais, les paroles du début m'ont paru dur! Et la suite un peu confuse malgré tout! A moins que ce soit un manque de subtilité de ma part! Néanmoins si ces paroles sont du vécu et que vous êtes passer d'un mode penser a un autre, je m'en réjouit pour vous cher fidèle!
    Que le Seigneur en soit béni et remercié!
    Oui il y a du vécu . De plus le texte ne parle pas que de la transition, que du passage vers la foi. Il évoque aussi notre ressemblance d' homme dans les émotions que nous ressentons au delà de nos croyances. Il evoque le temps qu'on perds dans les blessures que l'on reçoit et que parfois l'on provoque à les ressasser, à s'en nourrir, alors que lorsqu'on laisse place à l'amour et au pardon on guérit bien plus vite et on peut ainsi découvrir et grandir bien mieux.En faisant cela, non seulement on s'aide mais on diminue les souffrances du seigneur, en se laissant guider et enflammer par sa lumière, Nous agissons pour nous mais pour lui aussi.
    avatar
    Stéphane

    Masculin Messages : 265
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Localisation : Lorraine
    Idéal : Le bonheur pour tous

    Re: Parce que je ne suis qu'un homme...

    Message par Stéphane le Sam 13 Fév - 21:58

    petit-croisé a écrit:de Rudyard Kipling "Tu seras un homme, mon fils"

    Si tu peux voir détruit l'ouvrage de ta vie
    Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,
    Ou, perdre d'un seul coup le gain de cent parties
    Sans un geste et sans un soupir ;

    Si tu peux être amant sans être fou d'amour,
    Si tu peux être fort sans cesser d'être tendre
    Et, te sentant haï sans haïr à ton tour,
    Pourtant lutter et te défendre ;

    Si tu peux supporter d'entendre tes paroles
    Travesties par des gueux pour exciter des sots,
    Et d'entendre mentir sur toi leur bouche folle,
    Sans mentir toi-même d'un seul mot ;

    Si tu peux rester digne en étant populaire,
    Si tu peux rester peuple en conseillant les rois
    Et si tu peux aimer tous tes amis en frère
    Sans qu'aucun d'eux soit tout pour toi ;

    Si tu sais méditer, observer et connaître 
    Sans jamais devenir sceptique ou destructeur ;
    Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître,
    Penser sans n'être qu'un penseur ;

    Si tu peux être dur sans jamais être en rage,
    Si tu peux être brave et jamais imprudent,
    Si tu sais être bon, si tu sais être sage 
    Sans être moral ni pédant ; 

    Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite 
    Et recevoir ces deux menteurs d'un même front,
    Si tu peux conserver ton courage et ta tête
    Quand tous les autres les perdront, 

    Alors, les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire 
    Seront à tout jamais tes esclaves soumis
    Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire, Tu seras un Homme, mon fils.
    Bonsoir @petit-croisé,


    Merci pour ce texte.
    Amicalement.


    _________________
    Dans la vie, il y a du bon et du mauvais. Je garde le bon pour améliorer le mauvais et le mauvais pour le transformer en bon.

    Invité
    Invité

    Re: Parce que je ne suis qu'un homme...

    Message par Invité le Dim 14 Fév - 13:42

    Bonjour Stéphane,

    Le texte de Kipling est très beau mais, pour un chrétien, il a besoin d'être modifié surtout la dernière strophe.
    Nous sommes probablement en présence d'un texte à visée maçonnique; l'humanisme qui imprègne ce texte ne peut pas satisfaire pleinement un chrétien.

    Etre un homme bon et juste est une bonne chose mais, notre idéal de chrétien étant la sainteté; il va bien au delà de ces écrits ci.

    L'homme du livre de la jungle ne peut rivaliser avec les rédacteurs de l'évangile qui étaient soumis à l'esprit-Saint.

      La date/heure actuelle est Jeu 17 Aoû - 5:41