Forum catholique l'Imitation de Jésus-Christ

Bienvenue sur le Forum catholique
l'Imitation de Jésus-Christ!

Ce forum est un lieu d'échanges dédié à l'approfondissement de la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ.

On peut y partager des témoignages personnels, proposer des méditations, se questionner sur la Bible et les différents enseignements de l'Église catholique, demander et apporter de l'aide dans le cheminement de l'âme vers Dieu, etc.

Forum d'échanges visant à approfondir la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ


    Prière de demande: «Tout ce que vous demanderez en mon nom, Je le ferai.»

    Partagez
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3818
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Prière de demande: «Tout ce que vous demanderez en mon nom, Je le ferai.»

    Message par Gilles le Lun 10 Oct - 19:29



    La prière de demande.

    Seigneur, une fois de plus, me voilà en pétard, mais pour une fois, pas contre ce que Tu as dit et que j’ai du mal à comprendre, mais contre des « bien-pensants » entre guillemets qui auraient osé dire à des parents écrasés de douleur après la mort d’un de leurs enfants : « Si le petit est mort, c’est parce que vous n’avez pas assez prié, ou pas assez bien prié » Pour tenter de justifier leurs dires, ils s’appuieraient sur une phrase qu’on trouve effectivement dans St. Jean ch. 14, verset 13, phrase qu’ils interprètent de manière fondamentaliste : « Tout ce que vous demanderez en mon nom, Je le ferai. »
    A mon avis, ils sont à gifler, et je pèse mes mots. Faut-il leur souhaiter de subir ce genre de deuil pour qu’ils se rendent compte de l’inanité et de la cruauté de leur position ? Pourquoi culpabiliser ces pauvres parents accablés de chagrin ? Ils m’écœurent !
     
    Ils Te font passer pour qui ? Est-ce que vraiment, ils Te voient avec une balance dans une main et un chronomètre dans l’autre en train de dire : « Les Untel me demandent la guérison de leur fils, mais leur supplication est insuffisante en poids et en durée, il s’en faut de dix minutes au moins, tant pis pour eux ! » Je caricature d’accord, mais eux aussi Te caricaturent ! C’est ce qui me met en colère.
    Si on suivait leur raisonnement, on pourrait dire que Toi, Seigneur, Tu as fort mal prié, parce que les coups durs, Tu en as connu : pas de place pour Toi dans un abri à ta naissance : accouchement dans la nature ! Massacre des Saints innocents. Fuite en Égypte avec le statut non enviable d’émigré. Décapitation de ton cousin Jean Baptiste. Décès de ton père légal. Lourdeur et incompréhension de tes Apôtres. Résistance, puis franche hostilité des autorités religieuses de ton pays. Trahison d’un de tes Apôtres et pour couronner le tout, Passion et Crucifixion. On peut difficilement faire mieux.
    Alors Tu n’aurais pas bien prié ? C’est tellement absurde qu’il est inutile de s’y attarder. Mais on peut quand même se poser la question : Y a-t-il une façon de demander qui rende la demande recevable, pour Toi Seigneur ?
    Avec simplement un peu de bon sens on peut dire que la prière de demande n’est pas une formule magique qui permettrait d’obtenir à coup sûr ce que l’on désire, genre : « Seigneur, je récite 5 Pater et 3 Ave, je n’ai rien foutu en classe cette année, mais je Te demande de réussir le bac ! » Lors de la tentation au désert, Tu as joliment envoyé promener le Mauvais qui T’incitait à user de sensationnel pour assurer ta mission : « Jette Toi du haut de ce temple, les anges te porteront. » Ce n’est pas pour nous pousser à en user de même !
    Il faut reconnaître aussi, que bien souvent, mes demandes sont entachées d’une bonne dose de scepticisme intérieur, dans ce cas je reprends la réplique du père du petit épileptique « je crois Seigneur, mais augmente en moi la Foi. »
    De plus, si nos suppliques sont très nombreuses très matérielles, elles ne peuvent pas toutes être agrées : « Seigneur, j’aimerais que dimanche il y ait du soleil car j’ai organisé un pique-nique » mais mon voisin, qui a planté des salades, a demandé la pluie, et mon frère souhaite un grand vent car il a une compétition de planche à voile. Dans ces trois cas, ce n’est pas bien grave, mais on peut penser qu’en 1914-1918 les prières dans les tranchées françaises et allemandes n’allaient pas toutes dans le même sens.
    Photo prise sur ce site: lescarnetsdefrederic.over-blog.com


    Alors, pour éviter d’être déçu, parce que Tu as dit que notre Père du ciel savait ce dont on avait besoin avant même que nous l’ayons exprimé, faut-il supprimer ces prières de demande ?
     Sûrement pas ! Tu les as inscrites dans le « Notre Père », elles sont donc licites, normales. Et en plus elles nous viennent facilement à l’esprit, beaucoup plus facilement que les prières pour rendre grâce. Faut pas se leurrer ! Car on a toujours quelque chose à demander ou pour soi-même ou pour les autres. Elles font même partie des prières de la célébration eucharistique avec la prière universelle où on est invité chaque dimanche à exprimer les préoccupations essentielles de la communauté paroissiale.

    Alors que faut-il attendre



    Dans Mathieu au ch.7 versets 7 à 12, je lis une phrase qui ressemble à celle de St. Jean mais qui est beaucoup plus longue et détaillée, il est dit : « Demandez et vous obtiendrez, cherchez vous trouverez, frappez on vous ouvrira… Si vous qui êtes mauvais vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, combien plus votre Père qui est au ciel, donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui les lui demandent. »
    Donc, il est bon d’avoir l’habitude de me tourner vers Toi, Seigneur, pour T’associer à ma vie quotidienne, même si elle est très ordinaire. Tu répondras Seigneur, c’est certain, en me donnant ce qui sera le meilleur pour moi (qui ne sera pas forcément ce que j’ai demandé). En me tournant fréquemment vers Toi, je permettrai à ton Esprit de venir un peu plus en moi, et c’est sûr, c’est ce qu’il y a de meilleur pour moi. Et on peut espérer que je finirai par penser de plus en plus comme Toi, à agir comme Tu le souhaites, à prier en m’abandonnant à Toi. Le hic, c’est que ce n’est pas rapide, rapide !
    Mais pour en revenir à la situation évoquée plus haut auprès de ces parents inconsolables, il faut certes les entourer, leur dire notre affection ou rester en silence auprès d’eux, mais il ne faut surtout pas chercher à répondre à leur question : « Pourquoi ce deuil ? ». C’est une voie sans issue.
    Seulement Seigneur, permets-moi de Te dire que Tu as une bonne part de responsabilité dans la déviance des biens pensants qui m’ont si fort mise en colère. Il est certain que Tu as été déçu, quelque fois irrité, par ces demandes incessantes de guérison et Tu l’as même exprimé : « Vous ne pouvez donc pas croire à moins d’avoir vu des signes et des prodiges » Ce n’était pas Ta mission.
    D’accord, mais cite-moi une fois, une seule fois où Tu as refusé de guérir quelqu’un qui venait Te le demander. Tu as essayé avec la Syro-Phénicienne, celle que j’ai appelé Myriam, mais Tu as été confondu par son humilité et Tu as exaucé sa prière.

    Alors ne T’étonne pas Seigneur, qu’on ait du mal à accepter que Tu n’interviennes pas quand on te le demande avec ferveur pour des causes qui nous paraissent justes et souhaitables. On a des excuses.
    A la réflexion, mes bien-pensants ne sont pas à gifler. Ils sont à éclairer.
    Éclaire les Seigneur, je T’en prie. Et cette fois, j’espère que ma demande sera exaucée car elle doit correspondre à Tes vues, n’est-ce pas Seigneur ?
    Françoise REYNÈS


    Source : https://chretienweb.wordpress.com/2015/10/19/la-priere-de-demande/

    Provenant du site : Myriamir




    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3818
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Prière de demande: «Tout ce que vous demanderez en mon nom, Je le ferai.»

    Message par Gilles le Mar 11 Oct - 16:20



    Il peut avoir des moments où Dieu peut répondre « NON » ou  « pas maintenant » à nos requêtes, ce n’est pas parce  qu’il ne nous aime pas ou ne nous écoute pas. Souvenez-vous que Dieu voit la fin dès le commencement.

    Esaïe 46 :10 « J'annonce dès le commencement ce qui doit arriver, Et longtemps d'avance ce qui n'est pas encore accompli; Je dis: Mes arrêts subsisteront, Et j'exécuterai toute ma volonté »

    Dieu a une compréhension complète de ce qui est bon pour nous même si ce qu’il fait n’a aucun sens pour nous en ce moment-là.

    Esaïe 55 : 8-9 « Car mes pensées ne sont pas vos pensées, Et vos voies ne sont pas mes voies, Dit l'Éternel. Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, Autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, Et mes pensées au-dessus de vos pensées. »

    Etant donné que cette réalité est relative à la connaissance (omniscience) et à la bonté (omni-bénévolence) de Dieu, nous sommes simplement appelés à prier comme Jésus nous l’a enseigné, dans l’attente que Dieu nous réponde.

    Mathieu 7 :7-11 « Demandez, et l'on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira. Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l'on ouvre à celui qui frappe. Lequel de vous donnera une pierre à son fils, s'il lui demande du pain? Ou, s'il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent? Si donc, méchants comme vous l'êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison votre Père qui est dans les cieux donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui les lui demandent. »

    Nous sommes appelés à croire en Dieu même quand la réponse à notre prière n’’est pas ce que nous espérions.

    Proverbes 3 :5-6 « Confie-toi en l'Éternel de tout ton cœur, Et ne t'appuie pas sur ta sagesse; Reconnais-le dans toutes tes voies, Et il aplanira tes sentiers. »

    Hébreux 10 :23 « Retenons fermement la profession de notre espérance, car celui qui a fait la promesse est fidèle. »

    Il arrive souvent que nous ne recevons pas ce que nous demandons et puis quelques années plus tard, nous sommes heureux parce que nous n’avions pas reçu ce que nous avions premièrement voulu. Cela ne vous ait –il jamais arrivé? En tant que parent, j’ai eu l’expérience d’avoir dit « non » ou de rester silencieuse à une demande faite par un de mes enfants, même quand je veux désespérément le rendre heureux  sur le champ tout en disant simplement « oui ». Mais je sais qu’il y a quelque chose de meilleur en réserve, oh ! si je pouvais aider mon fils ou ma fille à comprendre la valeur de l’attente ou le danger de recevoir tout suite ce qu’ils désirent. Dans ces situations, mes enfants ont besoin de faire confiance en ma sagesse même s’ils ne peuvent pas comprendre pourquoi je dis « non ».

    De la même manière, nous devons accepter patiemment toute réponse que nous recevons de Dieu, sachant qu’un jour nous comprendrons pourquoi il avait répondu de cette manière.

    Source: sdaportbouet.e-monsite.com




    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3818
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Prière de demande: «Tout ce que vous demanderez en mon nom, Je le ferai.»

    Message par Gilles le Mer 12 Oct - 17:22



    LE SILENCE DE DIEU

    Une vieille légende norvégienne raconte l’histoire d’un homme appelé Haakon, qui contemplait toujours une représentation du Christ crucifié ; cette Croix était très ancienne, des gens y venaient, pour prier avec grande foi. Beaucoup priaient le Christ pour obtenir un miracle.
    Un jour Haakon, l’ermite ,désira Lui demander une faveur. Poussé par un sentiment de générosité, de bonté et d’amour, il s’agenouilla devant la Croix et dit :
     

    ”Seigneur ,je veux souffrir et mourir pour Toi. Laisse-moi prendre Ta place. Je veux.….Toi sur la Croix”. Et il resta les yeux fixés sur Lui , comme s’il attendait une réponse. Le Seigneur ouvrit Ses lèvres et parla. Ses paroles tombèrent des cieux ;chuchotant et exhortant :


    “Mon fidèle serviteur , Je t’accorderai ce que tu désires ,mais seulement à une condition”. « Laquelle, Seigneur ? Est-ce une condition difficile ? Je suis prêt à la remplir avec Ton aide ,Seigneur -répondit le vieil ermite.

      -“Ecoute : Quoi qu’il arrive et sans te soucier de quoi que ce soit que tu pourrais voir ,tu dois toujours garder le silence . Haakon répondit : « Je te le  promets, mon Seigneur ! » Et ils exécutèrent l’échange. Personne ne s’aperçu du changement.

    Personne ne reconnut l’ermite ,pendu par des clous à la croix. Et il a gardé l’accord pendant longtemps. Et il n’ a jamais rien dit à personne.

    Mais un jour, un homme riche vint, et après avoir prié, il oublia sa bourse là-bas.

    Haakon le vit et resta silencieux. Il ne parla pas non plus quand un pauvre homme, qui vint deux heures plus tard, prit la bourse de l’homme riche et la garda. Et il resta également silencieux lorsqu’un jeune homme s’agenouilla ensuite rapidement devant Lui, demandant Sa grâce avant de partir pour un long voyage . L’homme riche revint alors pour chercher sa bourse. Et ne la trouvant pas, il pensa que le jeune homme l’avait prise.

    L’homme riche cria avec furie au jeune homme,”Donne-moi la bourse que tu m’as volée!”Le jeune homme répondit : "Je n’ai volé aucune bourse !” Alors l’homme riche dit :”Ne mens pas, rends-la moi ,immédiatement !" Le jeune homme affirma: ”Je vous le dis ,je n’ai pris le sac de personne! "

    L’homme riche se mit à le frapper furieusement. Alors une voix puissante emplit l’air : »Stop ! »L’homme riche leva les yeux et vit que l’image sculptée lui parlait ; Haakon ne put garder le silence ; il appela de la Croix, défendant le jeune homme ,et réprimanda l’homme riche pour la fausse accusation. L’homme riche fut étonné et quitta l’endroit. Le jeune homme , du fait qu’il était pressé de partir naviguer ,s’en alla aussi .

    Quand la Croix se trouva seule , le Christ s’approcha de son serviteur et lui dit :

    « Descends de la Croix. Tu n’es pas bon pour occuper ma place .Tu n’as pas  été capable de garder le silence »

    ” Seigneur , -dit Haakon- , Comment pouvais-je admettre une telle injustice ?”
    Jésus, une fois encore, prit Sa place sur la Croix et l’ermite se tint debout sous la Croix .Le Seigneur reprit la parole : »Tu ne savais pas qu’il était bon pour l’homme riche de perdre sa bourse ,parce qu’à l’intérieur il emportait l’argent pour commettre un péché sexuel avec une jeune vierge.

    Alors que l’homme pauvre a bien fait ,il avait besoin d’argent dans son absolue pauvreté. Il aurait été préférable que le jeune homme soit assommé par l’homme riche dans son malentendu ,auquel cas il ne serait pas partit pour son voyage en mer. Maintenant tu vois , il est mort dans un naufrage il y a quelques minutes. Tu ne savais pas toutes ces choses, MAIS MOI OUI . C’est pourquoi je suis silencieux. » Et le Seigneur une fois de plus garda le silence.



    Souvent nous nous demandons : Pourquoi Dieu ne répond-il pas à nos prières… Pourquoi Dieu reste-t-il silencieux ?
     
    Un grand nombre d’entre nous aimerait qu’Il réponde conformément à nos désirs et caprices…mais le chemin de Dieu est différent. Il connaît le passé, le présent et le futur (Heb 13 : 8 ).

    Dieu nous répond même dans le silence…nous devons être prêts à L’écouter et à L’attendre.

    « Car vos pensées ne sont pas mes pensées, et mes voies ne sont pas vos voies, oracle du Seigneur. Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre,autant sont élevées mes voies au- dessus de vos voies, et mes pensées au-dessus de vos pensées. »


    « Car je sais , moi ,les desseins que je forme pour vous - oracle du Seigneur - desseins de paix et non de malheur , pour vous donner un avenir et une espérance »
    ( Jer 29 : 11)


    L’homme devrait comprendre la signification du silence divin et se rendre sur les voies du Seigneur , et prier comme le Psalmiste :

        « Je t’aime, Yahvé, ma force ( mon sauveur, tu m’as sauvé de la violence. ) Yahvé est mon roc et ma forteresse, mon libérateur, c’est mon Dieu (Ps 18 : 1-2) »

    Source :
    Le silence de Dieu - Father James Manjackal



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3818
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Prière de demande: «Tout ce que vous demanderez en mon nom, Je le ferai.»

    Message par Gilles le Sam 22 Oct - 15:54



    Jésus te parle...

    Pour Me plaire, il n’est pas nécessaire d’avoir beaucoup d’instruction ; il suffit que tu m’aimes beaucoup. Parle-moi avec simplicité, comme tu parlerais avec ton ami le plus intime.

    As-tu quelque chose à Me demander pour quelqu’un ?

    Dis-Moi son nom et ce que tu voudrais que je fasse maintenant pour lui. Demande beaucoup! N’hésite pas à demander. Parle-Moi également avec simplicité et sincérité des pauvres que tu veux consoler, des malades que tu vois souffrir, des égarés que tu désires voir revenir sur le droit chemin. Dis-Moi au moins une parole pour chacun.
    Et pour toi-même, n’as-tu pas besoin de quelque chose ?

    Dis-Moi franchement que tu es peut-être orgueilleux, égoïste, inconstant, négligent… puis demande-Moi de te venir en aide dans le peu ou le grand nombre d’efforts que tu fais pour t’en sortir. N’aie pas honte! Au ciel, il y a beaucoup de justes, beaucoup de saints qui avaient exactement les mêmes défauts. Mais ils ont demandé humblement… et peu à peu, ils se sont vus libérés de leurs défauts. Et n’hésite pas à prier pour ta santé et pour une heureuse issue de tes travaux, de tes affaires ou de tes études. Tout cela, Je peux te le donner et Je te le donne. Je désire que tu Me pries pour cela, si ce n’est pas préjudiciable à ta sanctification, mais la favorise et la soutient. Et aujourd’hui même, de quoi as-tu besoin ? Que puis-Je faire pour toi ? Si tu savais combien Je désire ardemment t’aider.

    As-tu actuellement un projet ?

    Expose-le Moi. Qu’est-ce qui te préoccupe ? Que penses-tu ? Que désires-tu ? Que puis-Je faire pour ton frère, pour ta sœur, pour tes amis, pour ta famille, pour tes supérieurs ? Que voudrais-tu faire pour eux ? Et pour ce qui est de Moi, n’as-tu pas le désir que Je sois glorifié ? Ne voudrais-tu pas faire quelque chose de bien pour tes amis que tu aimes peut-être beaucoup, mais qui, peut-être, vivent sans penser à Moi. Dis-Moi, qu’est-ce qui attire particulièrement ton attention aujourd’hui ? Que désires-tu le plus ardemment ? De quels moyens disposes-tu pour l’obtenir ? Si un projet échoue, dis-le-Moi ; Je te donnerai les raisons de l’échec. Ne voudrais-tu pas Me gagner à ta cause?

    Peut-être te sens-tu triste ou de mauvaise humeur ?

    Raconte-Moi dans tous les détails ce qui t’attriste, ce qui t’a offensé, ce qui t’a blessé dans ton amour-propre, ce qui t’a humilié. Dis-Moi tout et bientôt tu parviendras au point où tu Me diras que tu pardonnes tout selon mon exemple, que tu oublies tout. En récompense, tu recevras ma consolante bénédiction. Peut-être as-tu peur ? Sens-tu dans ton âme cette détresse indéfinissable qui n’est pas justifiée, mais qui ne cesse pourtant de te déchirer le cœur ? Jette-toi dans les bras de la Providence! Je suis avec toi, à ton côté. Je vois tout, J’entends tout, et Je ne t’abandonne pas un seul instant. Sens-tu l’abandon d’êtres qui auparavant t’aimaient bien mais qui maintenant t’ont oublié et s’éloignent de toi sans que tu en sois la cause ? Prie pour eux, et Je les ferai revenir à ton côté, s’ils ne sont pas un obstacle à ta sanctification.

    Et n’as-tu pas peut-être une joie à Me faire partager ?

    Pourquoi ne Me laisserais-tu pas partager ta joie ? Ne suis-Je pas ton ami ? Raconte-Moi ce qui a consolé ton cœur et ce qui t’a fait sourire depuis ta dernière visite chez Moi. Peut-être as-tu connu des surprises agréables ; peut-être as-tu reçu de bonnes nouvelles, une lettre, un signe d’affection ; peut-être as-tu surmonté une difficulté ; peut-être es-tu sorti d’une situation qui paraissait sans issue. Tout cela est mon Œuvre. Tu dois seulement Me dire : merci, mon Dieu !

    Ne voudrais-tu pas Me promettre quelque chose ?

    Je lis au fond de ton cœur. On peut facilement tromper les hommes, mais pas Dieu. Alors, parle-Moi tout à fait ouvertement. Es-tu vraiment fermement décidé à ne plus t’exposer à telle occasion de péché, à renoncer à telle chose qui t’a causé du tort, à renoncer à lire tel livre qui a excité ton imagination, à ne plus avoir de contact avec telle personne qui trouble la paix de ton âme ? Redeviendras-tu doux, aimable et complaisant avec telle personne que tu as considérée jusqu’ici comme un ennemi parce qu’elle a laissé échapper quelque chose contre toi. Eh bien! retourne maintenant à tes occupations habituelles, à ton travail, ta famille, tes études, mais n’oublie pas ce quart d’heure que nous avons passé ensemble. Garde autant que tu le peux silence, modestie, recueillement intérieur et amour du prochain. Aime ma Mère qui est aussi la tienne. Et reviens de nouveau avec le cœur encore plus rempli d’amour, encore plus abandonné à mon Esprit. Alors tu trouveras chaque jour dans mon Cœur un nouvel amour, de nouveaux bienfaits et de nouvelles consolations.

    Père Antoine-Marie Claret (1807-1870), archevêque de Santiago de Cuba.

    Source : Chrétien web – Jésus est le Sauveur ! Dieu a tellement aimé le monde ...




    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3818
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Prière de demande: «Tout ce que vous demanderez en mon nom, Je le ferai.»

    Message par Gilles le Jeu 27 Oct - 15:22

    26 octobre 2016


    10 conseils pour une prière réussie

    "Une bonne et belle prière peut durer le temps d'un instant : juste le temps de dire merci ou s'il te plaît."

    Celui qui prie régulièrement peut calmer plus aisément toutes ces pensées qui tournent dans la tête comme un manège, comme l’explique un article de la Conférence des évêques allemands. Comment y arriver, ce que l’on peut en dire et ce qu’il faut éviter de faire en priant : voici dix conseils pour une prière réussie...

    Suite de l'article en entier :
    10 conseils pour une prière réussie

    par Jules Germain



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)

      La date/heure actuelle est Ven 24 Nov - 1:06