Forum catholique l'Imitation de Jésus-Christ

Bienvenue sur le Forum catholique
l'Imitation de Jésus-Christ!

Ce forum est un lieu d'échanges dédié à l'approfondissement de la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ.

On peut y partager des témoignages personnels, proposer des méditations, se questionner sur la Bible et les différents enseignements de l'Église catholique, demander et apporter de l'aide dans le cheminement de l'âme vers Dieu, etc.

Forum d'échanges visant à approfondir la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ


    Le piège satanique

    Partagez

    saint-michel

    Masculin Messages : 381
    Date d'inscription : 14/02/2016

    Le piège satanique

    Message par saint-michel le Ven 7 Oct - 9:13


    Ptit'sirène

    Féminin Messages : 524
    Date d'inscription : 22/01/2016

    Re: Le piège satanique

    Message par Ptit'sirène le Ven 7 Oct - 14:16

    Les médias sont très favorables à Satan. Pourquoi : parce qu'ils amplifient un phénomène que le philosophe René Girard  avait repéré comme vecteur de violence, le phénomène de la foule, le conformisme de foule, (Girard parle de mimétisme, d'emballement de la violence).
    Pour Girard d'ailleurs, le principal responsable de la mort de Jésus est la foule.
    Si "tout le monde" le fait, ce n'est pas "si grave". Ce que tout le monde pense acquiert valeur de vérité absolue ( même et surtout si ce sont des bêtises).
    Les médias véhiculent le gout, l'opinion, les critères de la foule, du plus grand nombre.


    Nous souffrons souvent du reste à cause de la puissance des médias et par un déni de leur puissance.

    ( Exemple qui me vient : jamais à notre époque où les médias véhiculent des critères de beauté d'extrême maigreur il n'y a eu autant de cas d'anorexies...et pourtant si vous lisez les livres des spécialistes, les témoignages, si vous googlez sur anorexie, il y a un leitmotiv : "les médias ne peuvent pas être tenus pour responsables" . Or il ne s'agit pas seulement des images médiatiques mais encore et surtout de l'idéal social que ces images signifient : la "lutte" contre la Vie, contre la fécondité, la maitrise des grossesses et des rondeurs associées à la fécondité. "Mon corps m'appartient", ce slogan féministe est aussi celui des anorexiques . Je "choisi" mes maternités, je "choisis aussi mon apparence physique et nos critères prescrivent donc une apparence de femme libérée, virilisée, professionnellement active, remisant la famille au second plan, dynamique, sportive, efficace,"maitresse" de son corps, de la fécondité et des rondeurs naturelles de son corps. Fermons la parenthèse)

    En même temps que les médias relaient des autorités qui nous disent d'être "nous-mêmes" et de ne pas nous laisser impressionner par le conformisme médiatique, nous devenons, en leur obéissant, extrêmement conformistes dans notre obéissance à l'injonction d'autonomie.

    La foule est dangereuse car elle favorise l'indifférenciation : tout le monde se ressemble, pense et dit la même chose, adopte une grille de lecture semblable des évènements, via les médias.
    Cette indifférenciation augmente les rivalités car elle abrase les différences. Qui dit ressemblance dit rivalité ( je ne peux être le rival que de l'homme qui a un désir commun avec moi, le même désir)
    et la foule, depuis l'Antiquité, "résoud" les crises rivalitaires en désignant des boucs émissaires.
    La victime sacrifiée est innocente mais pour "résoudre" la crise, il faut que TOUT LE MONDE soit convaincu de sa culpabilité.

    Dans la Passion,  nous voyons à l'œuvre la violence mimétique des foules contre un innocent mais à la différence des autres situations de bouc émissaire tué, l'Agneau révèle l'innocence de la victime et dénonce la violence mimétique.

    Ces analyses  girardiennes ont été pour moi le marchepied de mon retour à la Foi: l'idée de l'innocence de la victime m'est apparue dans sa luminosité et son pouvoir de libération.

    Bingo ! Jamais on ne m'avait parlé comme cela ! Jamais dans le monde je n'avais oui un tel discours !
    Jusqu'ici on m'avait surtout doctement expliquée le contraire et même que les victimes devaient accepter cette interprétation sui elles voulaient "guérir" de ce trouble qui les avait fait inconsciemment se "choisir" ( encore le "choix") victime...

    Quoi ? Celui à qui on fait payer les crimes des autres n'a rien fait pour mériter cela ?

    J'ai pris le parti des innocents sacrifiés; j'ai choisi cette bannière. Il faut dire que j'avais trop vu d'innocents au pilori, accablés par des personnes qui venaient les "aider" à découvrir en quoi ils avaient pu être "responsables" de leurs supplices ( c'est même parfois très lucratif) et cela me semblait tellement inacceptable...surtout quand j'ai assisté aux derniers instants de l'une de ces victimes innocentes qui expirent souvent hélas en pleine marge, en pleine solitude.

      La date/heure actuelle est Jeu 17 Aoû - 5:35