Forum catholique l'Imitation de Jésus-Christ

Bienvenue sur le Forum catholique
l'Imitation de Jésus-Christ!

Ce forum est un lieu d'échanges dédié à l'approfondissement de la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ.

On peut y partager des témoignages personnels, proposer des méditations, se questionner sur la Bible et les différents enseignements de l'Église catholique, demander et apporter de l'aide dans le cheminement de l'âme vers Dieu, etc.

Forum d'échanges visant à approfondir la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ


    Le gaspillage alimentaire : Un affront à notre Créateur et une honte !

    Partagez
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5915
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Le gaspillage alimentaire : Un affront à notre Créateur et une honte !

    Message par Gilles le Mar 19 Avr - 16:01



    Deux vidéos :








    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5915
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Le gaspillage alimentaire : Un affront à notre Créateur et une honte !

    Message par Gilles le Mar 19 Avr - 19:57



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5915
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Le gaspillage alimentaire : Un affront à notre Créateur et une honte !

    Message par Gilles le Dim 24 Avr - 12:29



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5915
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Le gaspillage alimentaire : Un affront à notre Créateur et une honte !

    Message par Gilles le Dim 24 Avr - 17:48



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5915
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Le gaspillage alimentaire : Un affront à notre Créateur et une honte !

    Message par Gilles le Lun 14 Nov - 18:16



    Gaspillage : 40 tonnes de nourriture jetées chaque seconde

    Alors que la production mondiale suffirait à nourrir toute la planète, 13% de la population souffre toujours de sous-alimentation.

    Alors que 13% de la population mondiale souffre de sous-alimentation, la FAO (Food and Agriculture Organization, antienne de l’ONU) estime qu’un tiers de la production mondiale annuelle de denrées est jetée. Pour poursuivre ces estimations chiffrées, cela représente 1,3 milliard de tonnes par an, soit 41 200 kilos de nourriture par seconde ! Et cette détestable habitude concerne aussi bien les pays riches que les pays pauvres.
     
    En France, l’Agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie (l’Ademe) estime qu’1,2 million de tonnes de nourriture consommables sont jetées par an, ce qui représente plus de 20 kg par personne et par an. Dans les cantines des écoles, plus d’un quart des plats destinés aux élèves finissent à la poubelle.

    Vers la fin du gaspillage ?

    Un lycée de côte d’Armor a décidé de mettre les bouchées doubles pour s’attaquer au problème. Pour inciter les élèves à revenir déjeuner dans la cantine de l’établissement au lieu de hanter les fast food alentours, le directeur a repensé complètement l’espace de la cantine, modernisé les plats ainsi que le système du self : plus de liberté, plus de choix parmi les plats et adieux les grandes quantités. Outre les investissements pour les travaux de la cantine, un cuisinier supplémentaire a été engagé, sans que cela n’impacte pour autant le prix du repas.
     


    Il n’y a pas que dans les écoles que la lutte contre le gaspillage alimentaire prend de l’ampleur. Même les supermarchés s’y mettent en  proposant désormais des rayons de fruits et légumes « non-calibrés ». Ces denrées souvent jetées par les chaînes de distribution car considérés comme invendables ont même été les stars d’une campagne de publicité crée par l’agence Marcel pour lutter contre le gaspillage alimentaire ( cf photo ci-contre). 

    Baptiste Dublanchet, lui aussi, a décidé de contribuer à sa manière à la lutte contre le gaspillage. Ce jeune français est parti pour un périple de 3000 km à vélo… sans acheter aucune nourriture ! Parti lundi 14 avril de Paris, il
    s’élancera sur les routes d’Europe en traversant Bruxelles, Amsterdam, Prague et Berlin pour arriver à Varsovie, en ne comptant que sur la générosité des marchés, des restaurants ou des particuliers pour se sustenter. L’idée de son projet lui est venu alors qu’il travaillait dans un hôtel 5 étoiles et voyait chaque jour le gâchis des cuisines : «les buffets de luxe, à 65 € le petit-déjeuner, partaient chaque jour à la poubelle ».

    L’Église n’est pas en reste, puisque le Pape François a fait de la lutte contre le gaspillage une de ses priorités en annonçant
    en décembre dernier le lancement de la « campagne contre la faim dans le monde » initiée par l’organisation Caritas internationalis. Il avait alors déclaré : « Partageons ce que nous avons dans la charité chrétienne avec ceux qui sont contraints d’affronter de nombreux obstacles pour satisfaire un besoin aussi primaire et en même temps, rendons-nous promoteurs d’une authentique coopération avec les pauvres, pour qu’au travers de leur et de notre travail ils puissent vivre une vie digne. »

    par Paul Monin



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5915
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Le gaspillage alimentaire : Un affront à notre Créateur et une honte !

    Message par Gilles le Ven 3 Mar - 21:03



    Ne plus gaspiller votre nourriture : c’est possible !

    Aux États-Unis, on gâche près de 200 kg par personne et par an alors même qu'un Américain sur sept souffre de la faim.

    Alors que vous êtes au supermarché en train d’acheter des tomates, l’une d’entre elles tombe accidentellement par terre et se retrouve donc un peu aplatie. Est-ce que vous la remettez sur l’étal en vous disant que c’est désormais le problème du magasin ou est-ce que vous l’ajoutez à vos autres tomates en considérant qu’elle fera l’affaire pour une soupe ou une sauce ?

    Est-ce que vous videz votre bouteille de lait dans l’évier si la date de péremption est dépassée d’un ou deux jours ?

    Vous êtes-vous déjà demandé ce que vous pouviez faire du plat que vous n’avez pas terminé au restaurant ?

    Est-ce que vous êtes embêté quand vous faites le ménage après une fête et que vous vous retrouvez à jeter des assiettes à moitié pleines de nourriture ?

    Suite de l'article en entier : Ne plus gaspiller votre nourriture : c'est possible ! - Mode de vie ...

    par John Burger



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5915
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Le gaspillage alimentaire : Un affront à notre Créateur et une honte !

    Message par Gilles le Jeu 16 Mar - 15:54

    10 mars 2017

    Un projet pilote déployé depuis quelques années a déjà permis de récupérer 2,5 millions de kilos de denrées par an.

    611 épiceries s’engagent à donner leurs denrées invendues aux banques alimentaires

    L’équivalent de 20 millions de dollars par an de nourriture invendue des supermarchés sera dévié de son chemin vers les poubelles pour plutôt être redirigé vers la table des plus démunis.
     
    Le réseau des Banques alimentaires du Québec a annoncé vendredi la mise en place d’un important projet de récupération de denrées. Ce dernier permettra, à terme, de récupérer 8 millions de kilos de nourriture annuellement qui, autrement, auraient été jetés.
     
    Recyc-Québec a financé le projet à une hauteur de 400 000 dollars. Les épiciers Metro, Loblaw et Sobeys se sont impliqués. Quelque 175 magasins se joindront à l’initiative cette année, pour un total de 611 d’ici trois ans.
     
    Même la viande sera récupérée, grâce à sa congélation.
     
    Un projet pilote déployé depuis quelques années a déjà permis de mettre au point de processus et de récupérer 2,5 millions de kilos de denrées par an.
     
    Avec 1,8 million de demandes par mois, les banques alimentaires du Québec ont bien besoin de cet apport neuf de denrées, souligne Annie Gauvin, directrice générale du réseau des Banques alimentaires du Québec.
     
    Les banques alimentaires rejoignent 400 000 personnes chaque mois, dont 150 000 enfants. Chaque mois, 12 % des personnes qui ont recours à cette aide d’urgence le font pour la première fois. La moitié des organismes qui distribuent de la nourriture n’arrivent pas à répondre à toutes les demandes.

    Source :



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5915
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Le gaspillage alimentaire : Un affront à notre Créateur et une honte !

    Message par Gilles le Ven 17 Mar - 19:37



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5915
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Le gaspillage alimentaire : Un affront à notre Créateur et une honte !

    Message par Gilles le Sam 18 Mar - 17:33



    21 restes alimentaires que vous ne devriez plus jeter -Texte et diapositives


    21 restes alimentaires que vous ne devriez plus jeter - MSN.com


    Lovefood


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5915
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Le gaspillage alimentaire : Un affront à notre Créateur et une honte !

    Message par Gilles le Sam 12 Aoû - 20:05



    Jésus se souciait du gaspillage alimentaire et nous le devrions aussi ...

    Excellent article ; cliquez sur ce lien :


    Jésus se souciait du gaspillage alimentaire et nous le devrions aussi ...



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5915
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Le gaspillage alimentaire : Un affront à notre Créateur et une honte !

    Message par Gilles le Dim 26 Nov - 20:20

    26.11.2017


    Les Américains jettent à la poubelle des produits alimentaires pour 165 milliards de dollars

    Le problème du gaspillage des produits alimentaires préoccupe toujours plus les États-Unis dont les habitants envoient chaque année à la poubelle des aliments pour environ 140 milliards d'euros.

    Les Américains jettent quelque 40% de produits alimentaires, pour 165 milliards de dollars par an (presque 140 milliards d'euros), selon une étude réalisée par la faculté de droit de Harvard et l'ONG américaine Conseil de défense des ressources naturelles.

    Ainsi, les habitants envoient à la poubelle environ 72,5 millions de tonnes de produits et de déchets alimentaires, précise le site américain MarketWatch.

    Selon les experts, la situation est due au fait que le système d'étiquetage aux États-Unis n'est pas vraiment clair et net. De nombreux produits sont simplement marqués «sell by» qui signale les délais d'écoulement et «use by» qui indique la date de péremption. Or, la première date mentionne seulement le jour où le produit peut perdre en qualité tout en restant consommable. En outre, les fabricants déterminent eux-mêmes ces dates en utilisant les formules qui leur conviennent.

    Selon cette étude, du fait de cette confusion, plus de 80% des Américains jettent des denrées alimentaires à la poubelle avant la date limite.

    Dernièrement, le Food Marketing Institute (FMI) et l'Association des producteurs de produits alimentaires, qui rassemblent respectivement les détaillants et les fabricants d'aliments, ont mis au point un système simplifié de dates limite.

    Ainsi, ils prévoient de se rapprocher du système européen: «à consommer de préférence avant» indique le jour où le produit peut perdre en qualité, mais reste consommable, tandis que «à consommer jusqu'au» précise jusqu'à quel jour un produit peut être consommé et au-delà duquel il sera périmé et pourra alors présenter un danger pour la santé.

    Le nouveau système doit entrer en vigueur en juin 2018 et permettre de réduire le gaspillage de produits alimentaires dans le pays.

    L'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) estime que le gaspillage alimentaire dans le monde représente environ un tiers de la production totale de denrées destinée à la consommation humaine.



    Seigneur prends piti Prie


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5915
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Le gaspillage alimentaire : Un affront à notre Créateur et une honte !

    Message par Gilles le Lun 27 Nov - 17:53



    Ne plus gaspiller votre nourriture : c’est possible !

    Aux États-Unis, on gâche près de 200 kg par personne et par an alors même qu'un Américain sur sept souffre de la faim.

    Alors que vous êtes au supermarché en train d’acheter des tomates, l’une d’entre elles tombe accidentellement par terre et se retrouve donc un peu aplatie. Est-ce que vous la remettez sur l’étal en vous disant que c’est désormais le problème du magasin ou est-ce que vous l’ajoutez à vos autres tomates en considérant qu’elle fera l’affaire pour une soupe ou une sauce ?

    Est-ce que vous videz votre bouteille de lait dans l’évier si la date de péremption est dépassée d’un ou deux jours ?

    Vous êtes-vous déjà demandé ce que vous pouviez faire du plat que vous n’avez pas terminé au restaurant ?

    Est-ce que vous êtes embêté quand vous faites le ménage après une fête et que vous vous retrouvez à jeter des assiettes à moitié pleines de nourriture ?

    Nous sommes confrontés au gaspillage alimentaire tous les jours. À l’échelle du monde, l’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) déclare qu’un tiers de la nourriture est « gaspillé avant même d’être consommé ». Aux États-Unis, un organisme estime qu’environ 200 kg sont gaspillés par an et par personne alors que dans le même temps, 1 Américain sur 7 n’a pas assez à manger.

    Ceci dit, de plus en plus de particuliers et d’associations essaient de trouver des moyens pour éviter ces pertes et pour faire en sorte que cette nourriture parvienne aux personnes qui en ont le plus besoin.

    « Toute la nourriture que nous jetons suffit à nourrir tous les gens dans le besoin », affirme Rachel Novick, en charge de la branche « Développement durable » à l’université Notre-Dame.

    Suite de cet article très intéressant : Ne plus gaspiller votre nourriture : c'est possible ! - Aleteia

    par John Burger/Aleteia USA



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5915
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Le gaspillage alimentaire : Un affront à notre Créateur et une honte !

    Message par Gilles le Jeu 21 Déc - 15:59



    Comment limiter le gaspillage alimentaire à Noël ?

    De plus en plus, les français se sentent impliqués dans la lutte quotidienne contre le gaspillage alimentaire. Et si cette année, le repas de Noël rimait avec économie et anti-gaspi ? Une façon d’agir à notre échelle contre ce fléau mondial.

    Si c’est toute l’année qu’il faut agir contre le gaspillage alimentaire, Noël et son copieux repas n’empêchent pas de faire également quelques efforts…

    Les chiffres impressionnants du gaspillage alimentaire

    Chaque année en France, c’est près de 20 kg de nourriture qui sont jetés sans avoir été consommés. Ce qui chiffrerait à 400 euros de gâchis par famille. De quoi s’offrir des vacances au soleil… À l’échelle mondiale, la nourriture non utilisée avoisine les 1,3 milliards de tonnes. Bien souvent en cause, la mauvaise gestion des stocks alimentaires des particuliers, avec pour conséquence des dépenses totalement inutiles que l’on préférerait attribuer à d’autres postes. Mais aussi à la dilapidation inutile des ressources et par voie de conséquence l’augmentation de la production des déchets. Le Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt est très mobilisé pour cette question essentielle et souhaiterait à l’aube de 2025 de réduire par 2 ce gaspillage alimentaire.

    Selon Planetscope Conso Globe, le gaspillage alimentaire à Noël passerait de 12 % à 17 % en Belgique, augmenterait de 80 % au Royaume-Uni et ferait perdre l’équivalent de 50 euros par foyer, soit 440000 tonnes de nourriture, en Italie. 40% des aliments finiraient à la poubelle durant ces repas de fin d’année. Selon un sondage Ipsos, 28% des français reconnaissent qu’ils gâchent de la nourriture durant la période des fêtes notamment les légumes (58% des cas), la viande (43%) et les desserts (41%).

    Suite de l'article en entier : Comment limiter le gaspillage alimentaire à Noël ? - Aleteia

    par Maeva Destombes



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5915
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Le gaspillage alimentaire : Un affront à notre Créateur et une honte !

    Message par Gilles le Sam 23 Déc - 19:08



    Pourquoi tant de bouffe durant le temps des Fêtes ?

    On vous propose quelques astuces pour éviter le gaspillage alimentaire durant les Fêtes !

    Durant le temps des Fêtes, nous aurons à cuisiner et la bouffe sera appréciée. Toutefois, on ne veut pas laisser une multitude de restes. Que faire ? L’équipe Sauve ta bouffe des AmiEs de la terre de Québec vous fait quelques propositions et vous souhaite au passage des Fêtes heureuses et sans gaspillage. D’abord, évaluer les quantités pour les repas en fonction de qui sera à table et du menu décidé. Puis, privilégier des produits qui se congèlent bien après le repas ou qui seront rapides à apprêter plus tard.

    Quelles sont les bonnes quantités ?

    Pour un repas cinq services, on compte par personne environ : Entrée : ¼ de tasse de légumes ou 1 bonne cuillère à soupe de viande ou de poisson Potage : 2/3 de tasse Plat principal : ½ tasse pour chacune des composantes Fromage : 50 g (si on propose trois fromages, on divise par trois) Dessert : 30 g (Pour un gâteau, c’est l’équivalent d’un demi-muffin. Pour une salade de fruits, c’est une demi-tasse) Transformez donc le nombre d'invités en quantités d’aliments, voilà un bon moyen de limiter les restes !



    Pendant le repas S’il y a des hors-d’œuvre, utilisez des portions raisonnables et servez-les sur un petit plateau. Lors du service du plat principal, il peut être convivial de laisser les invités se servir en cuisine. Vous constaterez qu'ils se serviront en fonction de leur appétit et qu’il y aura moins de restes. Si, malgré tout, on a trop de restes, voici quelques façon de recycler. Reste de dinde et de légumes : Cuisinez des soupes et des quiches Restes de viande : Préparez des gratins Restes de biscotti et de gâteau : Concoctez un pain perdu Restes de pain : Faites de la chapelure (Mettre le pain en morceaux à 250°F pendant 15 minutes puis le broyer). Joyeuses Fêtes !

    Joanne Robitaille, de l’équipe Sauve ta bouffe



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5915
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Le gaspillage alimentaire : Un affront à notre Créateur et une honte !

    Message par Gilles le Mer 18 Avr - 16:38

    20 mars 2018


    Des solutions au gaspillage alimentaire

    Depuis quelques mois, je me demande pourquoi, encore aujourd’hui, les poubelles et les bacs des épiceries et des restaurants débordent. Avec tous les efforts de sensibilisation, il doit bien y avoir une ou des raisons.

    Il est vrai que les épiceries récupèrent leurs aliments défraîchis pour les transformer et les vendre sur place. Par contre, le reste inutilisé est souvent récupérable, comme la viande qui n’est pas donnée de peur d’être poursuivies; il est même arrivé que ceux qui recevaient des dons osaient demander un remboursement au magasin. Ces deux derniers points peuvent en effet ralentir les efforts du commerçant.

    C’est bien beau donner du pain et des desserts, mais ça ne nourrit pas son monde. L’aliment qui coûte le plus cher – la viande – n’est pas donné aux individus. Les rares épiciers qui en offrent la donnent aux organismes qui gèrent des cuisines collectives. Bientôt, un programme gouvernemental forcera tous les marchands à donner leur viande comestible et congelée à une plus grande échelle.

    Mais quel est le rôle des maisons mères dans tout ce gaspillage? Elles exigent que leurs tablettes soient belles et bien remplies en tout temps. Par exemple, si le lundi l’épicier vend 15 baguettes de pain et qu’il en produit 40. Où est le problème? Peut-être que la solution et le gros bon sens seraient de n’en produire que 18 ou 20!

    Selon certains critères gouvernementaux, la MRC des Pays-d’en-Haut est considérée comme une zone riche ($$$). Dans les faits, la population en général ne veut rien savoir ni voir la pauvreté puisqu’aucun itinérant ne court les rues. Voyons donc, « personne ne couche dehors dans les Laurentides, personne ne crève de faim chez nous, ça se passe seulement à Montréal ». En plus, plusieurs municipalités ne semblent pas connaître les vraies disparités dans leur propre population. Il serait peut-être temps de bonifier leur aide financière aux organismes qui côtoient la pauvreté au quotidien de 3 ($$$) à 4 chiffres ($$$$) en 2018.

    Heureusement, les comptoirs alimentaires sont là pour nourrir les pauvres, y compris des gens qui travaillent. Ils contribuent à garder la paix sociale et l’illusion que les pauvres ne vivent pas dans nos cours. Pourtant, les commerçants sont de plus en plus généreux en quantité et en qualité. De plus, la plupart des commerces saisonniers comme les terrains de golf, les théâtres d’été et les jardins communautaires vident leurs congélateurs et donnent le tout aux comptoirs alimentaires à la fin de la saison. À la maison, nous devons prendre conscience que le gaspillage alimentaire n’est pas seulement un enjeu environnemental, mais aussi une question d’économie sociale et de créativité collective.

    En janvier, j’ai participé par curiosité et pour la première fois à une cuisine collective. Pour 10 à 15 $, nous repartons avec 5 à 7 bons plats pour la semaine. L’atmosphère était très agréable, l’entraide était au rendez-vous et le rire était le principal ingrédient. C’est un excellent moyen de socialiser, d’apprendre et de se revaloriser en participant à un projet commun, soit de bien se nourrir tout en luttant contre le gaspillage alimentaire. Au moment où vous lirez ce texte, je serai en train de « popoter » avec des gens bien sympathiques. Cette activité est offerte à Piedmont, Ste-Adèle, Ste-Marguerite-du-Lac-Masson, St-Sauveur et Wentworth-Nord.

    par Suzanne St-Michel


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5915
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Le gaspillage alimentaire : Un affront à notre Créateur et une honte !

    Message par Gilles le Ven 20 Avr - 20:20



    150,000 tonnes de nourriture jetés chaque jour aux États-Unis

    Les Américains gaspillent près de 150 000 tonnes de nourriture par jour, soit l'équivalent de plus de 400 grammes par personne.

    C'est ce qu'indique une toute nouvelle étude, qui précise que les fruits et légumes sont les aliments les plus fréquemment jetés. Cette masse faramineuse correspond à la production de 7 % des terrains agricoles des États-Unis, qui ont nécessité l'utilisation de milliers de milliards de litres d'eau. Ce sont aussi des récoltes produites avec 350 000 tonnes de pesticides et près d'un million de tonnes d'engrais chaque année.

    Au total, le gaspillage alimentaire représente 30 % des calories achetées par les Américains.

    Les chiffres de notre côté de la frontière ne sont pas plus glorieux. D'après Statistiques Canada, qui se base sur des chiffres datant de 2007, le gâchis alimentaire au Canada s'élève à 29 % des calories achetées.

    Sources : TVA Nouvelles | Statistiques Canada

    Seigneur prends piti


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5915
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Le gaspillage alimentaire : Un affront à notre Créateur et une honte !

    Message par Gilles le Mer 25 Avr - 17:49



    Comment éviter le gaspillage alimentaire à la maison ?

    Répartition du gaspillage alimentaire dans le monde. Un tiers des aliments produits est gaspillé dans le monde. ©️ Aléanore, Wikimedia Commons, cc by sa 3.0 

    À l'échelle mondiale, un tiers des aliments s'avère gaspillé, voire perdu. Pour éviter le gaspillage de la nourriture et les boissons à la maison, plusieurs précautions peuvent être prises, aussi bien durant les courses qu'au moment de se mettre à table.

    Éviter le gaspillage alimentaire au moment des courses


    Plutôt que d'improviser au supermarché, préparez une liste de courses pour éviter les achats compulsifs et le gaspillage alimentaire. Achetez ce dont vous avez besoin, en fonction du nombre de personnes et des quantités ingurgitées. Ne vous laissez pas tenter par les offres alléchantes qui vous proposent deux paquets pour le prix d'un si vous savez d'avance que vous ne pourrez pas tout consommer. En magasin, pensez également à vérifier les dates de péremption des aliments. Sachez qu'il n'est pas dangereux de consommer après la date limite les produits ayant la mention « À consommer de préférence avant » tels que les biscuits.

    Faire face au gaspillage alimentaire à table


    À la maison, commencez par consommer les aliments qui se périment rapidement. Pour mieux assurer vos stocks, vous pouvez congeler certains produits. Indiquez sur ces derniers la date d'emballage pour savoir où vous en êtes et pour éviter le gaspillage alimentaire. Au lieu de jeter les restes, conservez-les pour le repas suivant, ou inventez des recettes en fonction des aliments restants. Vous pouvez facilement préparer une soupe, une sauce, voire du hachis avec des restes de viande. Certains aliments peuvent également être recyclés en produits d'entretien, ou vous servir à faire du compost.

    Pense-bête : pour bien conserver vos aliments, la température de votre réfrigérateur ne doit pas excéder 6 °C.

    www.futura-sciences.com


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5915
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Le gaspillage alimentaire : Un affront à notre Créateur et une honte !

    Message par Gilles le Mer 4 Juil - 15:42



    Le gaspillage alimentaire traverse les frontières

    Aucune surprise, le gaspillage alimentaire c’est une affaire qui touche toutes les populations. Je me voulais percutante avec un titre qui accroche mais dans les faits, il serait improbable de penser que le gaspillage alimentaire est une problématique des pays de l’Occident seulement.

    Forcée d’admettre que, lorsque je voyageais, je ne m’attardais pas réellement au gaspillage alimentaire. Certes, je notais les situations choquantes comme les buffets surchargés, les déchets alimentaires dans les rues ou les portions abondantes dans les restaurants mais jamais je ne me suis penchée sérieusement sur la question du gaspillage alimentaire au niveau sociétal.

    C’est lors de mon voyage de 3 mois au Moyen-Orient que j’ai constaté que la source et les actions prises dans cette région du globe étaient totalement distinctes par rapport à celles observées à la maison.

    D’abord, il est intéressant de noter que le gaspillage alimentaire est une problématique aussi importante dans les pays du Moyen-Orient qu’elle l’est chez nous. Le tiers des aliments produits seront mis à la poubelle. Certainement, nous battons des records : plus de 300kg de nourriture sont gaspillés par personne par an en Amérique du Nord contre environ 230kg au Moyen-Orient. J’en conviens, nous ne sommes pas un bon exemple comparatif mais, le résultat est le même. On gaspille partout sur la planète. Mais pour quelle raison? En fait, c’est là que la distinction est la plus importante. De manière simpliste, en Occident nous gaspillons parce que nous sommes riches et que nous aimons l’abondance. Nous pouvons nous « permettre » de gaspiller… Contrairement au pays en voie de développement ou sous-développés, on note que le gaspillage alimentaire se fait majoritairement directement dans les champs et que le gaspillage lié à la consommation est quasi nul. Le manque d’infrastructures adéquates et l’insuffisance d’habiletés et de connaissances des agriculteurs sont les premières causes.

    Mon expérience au Moyen-Orient se situe particulièrement dans les pays développés tels que le Liban, l’Égypte et, prochainement, la Jordanie et l’Israël. Considérant que ces pays sont développés au même titre que le nôtre, ils devraient gaspiller pour les mêmes raisons que nous, non? Et bien, je n’en suis pas si sûre. Dans ces pays, c’est plutôt la culture et les traditions qui contribuent principalement le gaspillage alimentaire. Par exemple, au Liban, tous les repas s’accompagnent de pain puisque les « mezzés » traditionnels, faisant partie de la culture alimentaire du pays, sont des trempettes, des purées ou des morceaux de viande où le pain pita devient l’ustensile pour les déguster. Mais lorsqu’on vous sert un plat, on vous offre une abondance de pain puisque celui-ci est produit en quantité incroyable et qu’il accompagne tous les plats. Ensuite, les restes sont jetés…même si vous n’avez touché aucun pain dans le petit panier au centre de la table. On gaspille aussi énormément lors du Ramadan. Cette tradition religieuse favorise les plats copieux et abondants lors des périodes de rassemblement mais génère énormément de déchets alimentaires inutiles. La tradition établie des plats spécifiques au Ramadan; soupe aux lentilles, fattouche, hummus et d’autres « mezzés » en entrée et ensuite le plat principal souvent bourratifs qui s’ensuit des nombreuses sucreries, baklavas, noix et fruits séché. Le plaisir de bien recevoir sa famille lors de cette période engendre aussi l’abondance de la nourriture sur la table. Les hôtes veulent bien recevoir et partager ce moment de fête et de festin avec leurs proches.

    Les traditions et la culture sont donc la source du gaspillage alimentaire dans cette partie du monde. Les raisons sont alors différentes mais le résultat reste le même. Comment agir alors? Ce que je retiens de mon expérience, c’est que partout sur la planète, je peux faire une différence. Je peux adapter ma façon de réduire mon impact sur le gaspillage alimentaire en comprenant mieux le pays qui m’accueille. Les actions que je vais entreprendre seront donc différentes qu’à la maison. Au Moyen-Orient, j’ai appris à REFUSER pour éviter de contribuer au gaspillage alimentaire. Je refuse le pain lorsque je n’en veux pas au restaurant ou les noix servies automatiquement lorsque je commande un breuvage. Chez moi, ce n’est pas l’action que j’utilise le plus pour éviter le gaspillage alimentaire mais, ici, au Moyen-Orient, c’est l’action qui est la plus utile et en lien avec la source du problème.

    Alors, je vous souhaite de continuer de voyager si vous êtes un voyageur mais, de le faire de façon responsable et réfléchie! Enjoy !

    Élisabeth Chevrier


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5915
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Le gaspillage alimentaire : Un affront à notre Créateur et une honte !

    Message par Gilles le Jeu 5 Juil - 16:58



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5915
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Le gaspillage alimentaire : Un affront à notre Créateur et une honte !

    Message par Gilles le Mar 31 Juil - 15:57



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5915
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Le gaspillage alimentaire : Un affront à notre Créateur et une honte !

    Message par Gilles le Mer 1 Aoû - 15:17

    31 juillet 2018


    Face au gaspillage alimentaire, le Pape invite à un « examen de conscience »

    Lors de l’Angélus, le 29 juillet dernier, le pape François s’est une nouvelle fois exprimé sur la question du gaspillage alimentaire, réflexe qui va à l’encontre de toute solidarité entre les hommes.

    On a vite fait de jeter à la poubelle les restes qui traînent depuis quatre jours au frigidaire, ou les épinards d’un enfant particulièrement récalcitrant. Pourtant, le pape rappelle le « cri de faim » de tant d’hommes et de femmes dans le monde, et exhorte à un véritable « examen de conscience » face à notre réflexe trop bien ancré de gaspiller la nourriture qui nous est offerte.


    « Les restes de nourriture ne doivent jamais être jetés »

    Au cours de la prière de l’Angélus, prononcée le 29 juillet dernier dans les appartements pontificaux au Vatican, le pape François a ainsi insisté sur le devoir de ne pas gâcher la nourriture. « Les restes de nourriture » ne doivent jamais être jetés, a-t-il souligné. Au regard des gens affamés, nous ne pouvons pas rester « détachés et tranquilles », a expliqué le souverain pontife. À l’image de Jésus, « attentif aux besoins primaires des personnes », il faut s’assurer que la nourriture « en surplus » ne se perde jamais, a encore demandé le successeur de Pierre. Et pour mieux appuyer ses propos face à la jeune génération, le Pape a donné un conseil : « Parle avec ta grand-mère ! ». Nul doute que les plus anciens étaient attentifs aux quantités, recyclaient ou donnaient aux plus démunis les restes de nourriture. Des réflexes naturels lorsque la nourriture vient à manquer, mais oubliés aujourd’hui dans nos riches sociétés. Le pape nous invite à nous remettre en question et à identifier les moyens qui permettront de stopper la course au superflu et le gaspillage.

    Déjà en juin 2013, le pape François, auteur de l’encyclique sur la sauvegarde de la maison commune Laudato Si’ (2015), avait affirmé lors d’une audience générale : « Lorsque l’on jette de la nourriture, c’est comme si l’on volait la nourriture à la table du pauvre, à celui qui a faim ! » Le récit de la multiplication des pains apporte un éclairage : Jésus donne à manger à la foule avec cinq pains et deux poissons. La conclusion du passage est importante : « Ils mangèrent et furent tous rassasiés, et ce qu’ils avaient eu de reste fut emporté : douze couffins » (Lc 9, 17). « Jésus demande à ses disciples que rien ne soit perdu : pas de gaspillage ! », a souligné le pape François lors de cette même audience. « Puis, il y a ce détail des douze couffins : pourquoi douze ? Qu’est-ce que cela signifie ? Douze est le nombre des tribus d’Israël, il représente de façon symbolique le peuple tout entier. Et cela nous dit que lorsque la nourriture est partagée de façon équitable, avec solidarité, personne ne manque du nécessaire. »


    par Mathilde de Robien


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5915
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Le gaspillage alimentaire : Un affront à notre Créateur et une honte !

    Message par Gilles le Jeu 27 Sep - 1:07



    En Norvège quand on a trop de pommes on en fait profiter les autres. En France ou ailleurs on les laisse pourrir au sol avant de les jeter. A méditer pour toute sorte de nourriture !

    Bruno Maucherat
      Pouce haut


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5915
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Le gaspillage alimentaire : Un affront à notre Créateur et une honte !

    Message par Gilles le Mer 17 Oct - 18:11

    46

    Un tiers des aliments produits sur notre planète sont jetés chaque année. Cependant il existe des outils pour réduire notre impact environnemental. Se nourrir du gaspillage, est-ce possible ? La réponse avec Optimiam, Too Good to go et Zéro-gâchis.


    Vidéo :



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5915
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Le gaspillage alimentaire : Un affront à notre Créateur et une honte !

    Message par Gilles le Ven 26 Oct - 1:17

    La bière Been a Slice est fabriquée à partir de pain blanc tranché. Photo : Radio-Canada

    Transformer le pain en bière pour contrer le gaspillage alimentaire

    Un organisme à but non lucratif de Toronto qui veut réduire le gaspillage de nourriture lance la bière Been a Slice, faite à partir de tranches de pain blanc. L'objectif de Second Harvest : sensibiliser les jeunes au gaspillage alimentaire.


    Second Harvest a eu l'idée d'utiliser comme ingrédient du pain qui ne s'est pas vendu ou qui approche de la date de péremption. C'est une façon de fabriquer un produit délicieux et « responsable ».
    Ce concept, de fabriquer de la bière à partir de pain, fait référence à des pratiques brassicoles qui remontent à des millénaires. C’est très difficile à faire, mais il y a une compagnie au Royaume-Uni qui a repris ce concept avec des invendus de pain, alors on s’est dit "pourquoi ne pas le faire ici?"
    Bob Froese, de l’agence Bob’s Your Uncle, qui a développé le concept pour Second Harvest
    Pour arriver à brasser une bière savoureuse, le pain blanc en tranches qui est sec est le meilleur choix.

    Plusieurs tests ont été réalisés et le pain le plus simple et le plus blanc possible s'avérait le meilleur, explique M. Froese.

    Au total, 500 caisses de bière seront mises en vente la première semaine de novembre dans les succursales de la Régie des alcools (LCBO) et du Beer Store, en Ontario. La bière sera aussi servie dans certains restaurants.

    L’argent amassé sera remis à Second Harvest. L'organisme soutient que les Canadiens sont parmi ceux qui gaspillent le plus de nourriture, avec une moyenne de 396 kilogrammes d'aliments jetés par année.

    Un texte de Marie-Ève Dumulong
    24 octobre 2018


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5915
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Le gaspillage alimentaire : Un affront à notre Créateur et une honte !

    Message par Gilles le Ven 26 Oct - 20:53


    SAUVONS LE PAIN SEC

    Contexte : Le pain était auparavant la nourriture principale de 80% des français, et il ne s'agissait pas de le gâcher.

    Aujourd'hui, c'est devenu un accompagnement banalisé de repas riches et parfois copieux. On l'exige frais pour pouvoir saucer son assiette.

    Le - pour la planète : Des tonnes de pain sont gaspillées chaque jour. Quand on sait qu'il faut 1000 litres d'eau pour produire un kg de farine, chaque baguette jetée revient à gaspiller une baignoire d'eau.


    Le geste TE : Adopter des gestes de sauvegarde du pain sec, et se résoudre à ne plus gâcher un seul bout de pain, chez soi comme ailleurs (cantine, restaurant).


    Comment : Passer la baguette sèche sous le robinet puis la mettre au four chaud durant quelques minutes, elle retrouvera sa jeunesse le temps d'un repas. En montagne, il y a cent ans, le pain n'était cuit que 4 fois par an, et les miches dures comme du bois étaient ainsi réhydratées puis recuites.
    On peut aussi réduire le pain sec en poudre à l'aide d'un robot culinaire, pour faire de la chapelure à dorer sur les gratins.

    Utilisez les tranches de pain sec réhydratées dans du lait pour compléter une farce à légumes (avec un peu de chair à saucisse, du persil et de l'oignon hachés, c'est un délice). Il y a de nombreuses autres recettes sur internet.

    Si on a envie de réaliser une action de sensibilisation dans la restauration collective, on peut télécharger et diffuser une fiche de France Nature Environnement, ou encore une autre réalisée par le département Saône et Loire.

    http://www.jefaismatransition.com/pain-sec.html



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5915
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Le gaspillage alimentaire : Un affront à notre Créateur et une honte !

    Message par Gilles le Mar 13 Nov - 17:41

    Évitons le gaspillage ! 51


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5915
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Le gaspillage alimentaire : Un affront à notre Créateur et une honte !

    Message par Gilles le Ven 23 Nov - 18:30


    Décembre : anti-gaspillage rime avec partage !

    Le temps des fêtes est un bon moment pour se rassembler et se dire à quel point on aime nos proches. Jadis synonymes de partage, les fêtes sont aujourd’hui plutôt associées à la consommation et aux dépenses excessives.

    Combien d’entre nous se sont retrouvés sous les dettes ou ont regretté des achats impulsifs à cette période? Cette année, pourquoi ne pas revenir aux valeurs fondatrices liées au partage, à l’amour et à la gratitude? Se réunir autour d’un bon repas qui n’a pas coûté les yeux de la tête et qui, surtout, ne se retrouvera pas majoritairement aux vidanges parce que nous avons voulu imiter la table de grands chefs reconnus! Il y a des trucs simples pour éviter le gaspillage alimentaire, faire plaisir sans surconsommer tout en développant sa créativité. Laissez-vous inspirer par le temps des fêtes et devenez le premier dans votre entourage à promouvoir des habitudes plus simples et écologiques.

    Une table anti-gaspi

    Cuisiner soi-même est une bonne façon d’éviter le gaspillage alimentaire. Parce que tout d’abord, on prépare la quantité de nourriture adaptée au nombre de personnes présentes – cela évite les surplus souvent destinés à la poubelle – et parce qu’ensuite, on peut utiliser des denrées que l’on a déjà chez soi. Pourquoi ne pas déterminer son repas de fête à partir de ce qu’on a dans le réfrigérateur? La traditionnelle dinde farcie peut facilement être remplacée par une roulade aux lentilles ou une tourtière de haricot! En fait, les possibilités sont infinies… le principe est d’utiliser le plus de produits qu’on a sous la main afin d’éviter la surconsommation et de lutter contre l’obligation d’acheter la dinde pour faire plaisir à Mémère. Osez être différent, et faites parler vos invités, une conversation sur le gaspillage alimentaire autour d’un bon repas anti-gaspi est la meilleure façon de sensibiliser vos proches et de passer un bon moment!

    Vous avez de la nourriture ou du temps à partager? Faites une bonne action

    En période de fêtes, tout le monde n’a pas la chance de pouvoir partager un repas gourmand avec ses proches. Pensez à offrir votre temps ou votre argent à des associations ou aux banques alimentaires qui confectionnent de bons petits plats à partir de denrées alimentaires données. Vous avez des surplus? Si votre ville possède un frigo communautaire, n’hésitez pas à aller placer vos restes dedans. Aussi, les restes de buffets peuvent intéresser différents organismes ou soupes populaires.

    Le lendemain… on fait la fête !


    Et ce n’est pas fini… comme dit la chanson! Pourquoi ne pas organiser un repas post-fête avec tous les restes de la veille? Brunch, dîner ou souper, vous trouverez plein d’idées recettes sur Internet. Si vous avez fait une dinde, pourquoi ne pas faire un dîner entre amis autour de vol-au- vents à la dinde? Ou un brunch autour d’une excellente crêpe farcie au fromage de la veille? Invitez tous vos proches à contribuer au repas en amenant, eux aussi, leurs restes et organisez un repas Mange-Gardien! Bref, le temps des fêtes est un bon moment pour se réunir et partager… vos restes!

    Cadeaux écolos !

    À l’air du DIY, rusez avec votre créativité et offrez des cadeaux confectionnés par vous-même. Biscuits, chocolats, vinaigres, confitures, soupes et autres mets en bocaux, livre de recettes personnelles… Noël c’est aussi rendre l’utile à l’agréable. Maman adore les biscuits? Alors, pourquoi ne pas lui confectionner des biscuits avec ce que vous avez dans le garde-manger de la maison et lui écrire votre recette? Vous allez impressionner vos proches avec vos recettes créatives! Les conserves peuvent aussi être un présent très apprécié et inspirer les autres à les faire par eux-mêmes. Vous avez reçu une boîte de chocolats noirs, mais vous n’aimez pas cela? Vous étiez déçu lorsque vous avez découvert l’huile de coco et l’huile de chanvre sous le sapin? Offrez-les en cadeaux et faites plaisir à une personne tout en évitant de gaspiller et en donnant une seconde vie à ces produits. Conseiller et donner ses trucs et astuces anti-gaspi pendant les fêtes, c’est un peu ça, partager !




    31    43


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5915
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Le gaspillage alimentaire : Un affront à notre Créateur et une honte !

    Message par Gilles le Lun 26 Nov - 15:53


    Pour un Noël anti-gaspi !

    Chaque année c’est la même chose ! Tu as beau dire à ta grand mère de ne pas trop en faire… elle ne peut pas s’en empêcher, c’est plus fort qu’elle. Son angoisse : avoir peur de manquer. Résultat : 2000 petits fours, 200 grammes de fois gras et 24 huitres par personne, une poularde qui ressemble à une autruche, un plateau de fromage qui ferait peur à Wallace et Gromit et une buche de Noël coupée dans un séquoia géant. Résultat, une crise de foie et la moitié à la poubelle ou cachée sous la nappe.

    Mais cette année c’est différent, cette année tu seras anti-gaspi… et ta grand mère aussi.

    Règle n°1 : Moins et mieux, tu grignoteras


    Noël c’est souvent le moment d’apéros interminables où on se (te) gave d’amuse-gueules. Résultat, on arrive à table à 23h, on n’a plus faim et on gaspille. Deux astuces possibles : Premièrement, proposer un apéritif léger à base de légumes crus. L’avantage, on grignote un peu mais on ne gaspille pas trop son capital santé. Deuxième solution, optez pour une sorte d’apéro entrée. Plutôt que de rester 5 heures à table, prenez un apéro varié et gérez progressivement les quantités en fonction des envies. Résultat : à 21h, on est tous à table, on a encore faim et on n’a rien gaspillé.

    Règle N°2 – Tes invités tu connaitras 



    Les habitudes alimentaires changent, les régimes particuliers se développent de plus en plus. Végétariens, végétaliens, flexitariens, sans gluten et j’en passe. Et puis, il y aussi les goûts et les couleurs. Et les allergies. Bref, n’oublie pas de demander à tes invités ce qu’ils mangent. Ca évitera les mauvaises surprises et surtout ça permettra à tous d’être unis, malgré nos différences autour d’un beau repas de Noël… Oui, même toi Didier, même toi. (Mon cousin Didier est raclettovore. Il ne mange que du fromage fondu et des patates en hiver).

    Règle N°3 : Point trop tu ne feras


    Personnellement, j’ai rarement entendu quelqu’un dire «  on n’a vraiment pas assez mangé à Noël ». Je corrige, je n’ai jamais entendu personne dire ça. Peut-être que je suis extrêmement favorisé, mais pour le reste : détends toi, à l’inverse de la soirée où tu invites ton patron à dîner, ne te ronge pas les ongles. Il y en aura largement assez pour tout le monde. Et quand bien même on ne pourrait pas se resservir pour la troisième fois de la dinde. Il y aura largement de quoi faire avec le fromage et le dessert.

    Règle n°4 : La fin du repas tu prévoiras


    Pour ceux à qui il reste un peu de place après ce plat génial mais cuisiné dans des proportions raisonnables. Tu as prévu un joli plateau de fromages et une belle salade verte (je pense aux vegans) et ensuite évidemment un beau dessert, une belle buche mais pas trop grosse, par exemple. Et si jamais il y en a encore qui, après avoir tout fini, voudrait encore une petite touche sucrée, proposez, avec une tisane ou un café, un petit biscuit sec de Noël. Tu l’auras fait maison en forme d’étoile ou de sapin. C’est sympa, classe, pas cher, et ça se garde très bien.

    Règles N°5 : Le service tu assureras



    On a tous connu ces fins de repas de Noël, mariage, nouvel an ou anniversaire où les plats restent sur la table pendant que la soirée bat son plein. Résultat, tu te retrouves avec du saumon fumé resté 2 heures dehors, des cendres dans la dinde et la bûche fondue. Comment éviter ce carnage ? Assurer le service ! Je sais c’est un peu compliqué, mais les restes de saumon le lendemain de noël c’est sacré. Bref ranger, débarrasser, remettre au frais, c’est s’assurer de pouvoir conserver ces restes. Et puis il y a bien un peu de monde pour t’aider… hein Didier ?

    Règles N°6 : Les restes tu accommoderas



    Justement les restes. Si ils ont bien été conservés, c’est quand même bien sympa le lendemain. Tu peux aussi laisser tes invités repartir avec. Tu es sûr de faire des heureux. Mais attention, ne force pas trop la main, ce n’est pas la peine de donner si c’est pour que ce soit oublié au fond d’un frigo. Le mieux c’est bien d’accommoder ces restes, règle de base de tout anti-gaspi qui se respecte. Je t’offre en cadeau ce super petit lien déniché sur le site cuisine de Femmes Actuelles, où il y a quelques idées vraiment sympas pour accommoder tes restes de Noël.
    Il ne me reste plus qu’a te souhaiter un joyeux Noël Anti-Gaspi ! On se revoit en 2019. 


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5915
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Le gaspillage alimentaire : Un affront à notre Créateur et une honte !

    Message par Gilles le Mar 27 Nov - 18:24


    Cinq trucs contre le gaspillage à Noël

    Le gaspillage alimentaire est un enjeu planétaire important. Voici quelques chiffres à titre d'exemple :

    • 1/3 de la nourriture produite dans le monde est perdue o
    • u jetée, équivalant à environ 1,3 milliard de tonnes par an. 
    • 30 à 40 % des aliments sont gaspillés au Canada, ce qui représente une valeur de plus de 31 milliards de dollars par an. 
    • 47 % du gaspillage alimentaire se fait par le citoyen.

    Pendant les Fêtes, où la nourriture est plus qu'abondante sur nos tables, le gaspillage alimentaire augmenterait de 40 %. Alors voici quelques conseils pour éviter de gaspiller :

    • Récupérez les carcasses de poulet ou de dinde et faites un bouillon que vous pourrez congeler. 
    • Utilisez les restes de viande dans une salade César, une sauce ou une soupe. 
    • Faites des galettes avec les restes de pommes de terre, assaisonnez-les avec des herbes et congelez-les. 
    • Réduisez un peu les portions ou proposez à vos invités d’apporter des boîtes pour repartir avec des restes.
    •  Autre solution : partagez les surplus de la table avec une famille dans le besoin. Donnez aux banques alimentaires. Il y en a partout au Québec. Plus d'infos : Les Banques alimentaires du Québec https://www.banquesalimentaires.org/




    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5915
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Le gaspillage alimentaire : Un affront à notre Créateur et une honte !

    Message par Gilles le Sam 8 Déc - 18:48

    8 décembre 2018

    FAIRE LA FÊTE sans gaspiller

    En 2016, le chef Guillaume Cantin s’est vu lancer le défi de faire un souper gastronomique avec des déchets alimentaires. Ce n’était pas une matière de premier choix, mais l’ancien chef du restaurant Les 400 coups s’est fait prendre au jeu. Une semaine plus tard, il avait les mains dans les poubelles des épiceries et fruiteries du quartier Rosemont.

    « Ce qui nous a marqués, raconte-t-il, c’est la quantité énorme de nourriture gaspillée et, surtout, la qualité de ces denrées : des produits mûrs à point et des fruits gorgés de sucre. » En sondant les commerçants, Guillaume et son équipe ont pu constater que les entreprises n’avaient pas de solution pour valoriser ces invendus de qualité. Le concept de La Transformerie est né : convertir ces produits en tartinades salées et sucrées, et les mettre en conserve pour en capturer le goût à son apogée.

    Inutile de préciser que le gaspillage alimentaire est un sujet qui le préoccupe, et celui des célébrations entourant Noël en fait partie. « L’aspect nourriture est vraiment important pour moi, souligne le chef. La magie du temps des Fêtes est liée à la nourriture et au fait d’être avec ma famille à relaxer, à passer du temps ensemble, à manger. »

    L’abondance est cependant à double tranchant. Facile de tomber dans la surconsommation, observe-t-il. Une bonne partie de la solution réside, selon lui, dans la planification.

    Le 31 décembre, c’est habituellement lui qui reçoit avec un buffet. « Il faut être clair dans l’expression de nos besoins et des quantités nécessaires pour le nombre d’invités », suggère-t-il dans le cas des potlucks, ou repas-partage. La personne qui invite peut y veiller au moyen d’un document partagé avec les convives. Le nombre de plats gagne souvent aussi à être réduit.

    « Des fois, on est obligés d’acheter plus parce que les aliments sont préemballés à l’épicerie. Si on peut prioriser le vrac, on élimine du coup l’emballage, tout en prenant uniquement les quantités nécessaires. » Le réflexe, observe-t-il encore, est souvent d’acheter « au cas où ». « Mais est-ce que ça nous est déjà arrivé d’en manquer ? Souvent, le “au cas où” vient rajouter une couche de trop. »

    Enfin, conseille Guillaume, il ne faut pas avoir peur d’utiliser un ingrédient plusieurs fois dans le menu. « Ces temps-ci, c’est le temps des courges, donne-t-il en exemple. Le problème n’est pas que c’est vendu en trop grand nombre, mais que c’est gros. » Pourquoi se mettre des barrières ? On peut l’utiliser dans plusieurs recettes et présenter les graines en apéro. Finalement, ça coûte aussi moins cher parce qu’on achète moins d’ingrédients et qu’on les utilise pleinement.


    Conseils pour un Noël plus simple

    Mieux conserver

    Le buffet n’a pas besoin de rester sur la table pendant cinq heures, conseille-t-il. Sortez plutôt les plats au fur et à mesure et assurez-vous de conserver les aliments plus fragiles sur un réchaud, dans une mijoteuse ou sur la glace, selon les besoins. « Si les gens ont faim en soirée, je préfère ressortir le stock que de laisser ça là et en jeter à la fin. »

    Gérer les portions

    « Moi, je prends toujours des assiettes plus petites, ce qui fait que les gens sont obligés de se resservir. On peut faire comprendre gentiment aux gens qu’il y a autre chose qui s’en vient et qu’ils peuvent donc se garder de la place », indique Guillaume.

    Et les restes ?

    Les restes sont inévitables, mais trop, c’est trop ! Mieux vaut prévenir en gérant adéquatement les quantités en amont. Le jour même, assurez-vous d’avoir assez d’espace au frigo pour les récupérer, conseille-t-il, et ayez le réflexe de congeler pour des repas ultérieurs. « Et puis si on a des restes, il ne faut pas avoir peur de les partager avec les voisins ou nos invités. »


    UN DOSSIER D’ISABELLE MORIN


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)

      La date/heure actuelle est Sam 15 Déc - 6:35