Forum catholique l'Imitation de Jésus-Christ

Pourquoi le libéralisme est un péché Bannie11Bienvenue sur le Forum catholique
l'Imitation de Jésus-Christ!

Ce forum est un lieu d'échanges dédié à l'approfondissement de la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ.

On peut y partager des témoignages personnels, proposer des méditations, se questionner sur la Bible et les différents enseignements de l'Église catholique, demander et apporter de l'aide dans le cheminement de l'âme vers Dieu, etc.

Forum d'échanges visant à approfondir la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ


    Pourquoi le libéralisme est un péché

    avatar
    A5372

    Féminin Messages : 526
    Date d'inscription : 10/01/2018

    Pourquoi le libéralisme est un péché Empty Pourquoi le libéralisme est un péché

    Message par A5372 le Ven 17 Jan - 15:28

    Bonjour,
    je soulève cette question du libéralisme en voyant ses effets désastreux.
    Qu'est-ce que le libéralisme ? C'est une idéologie où l'homme prend la place de Dieu parce qu'il rejette toutes les formes de la dépendance. Mais comme l'homme en réalité est homme et n'est pas  Dieu, il occupe la mauvaise place et se déracine. Donc voilà les ennuis qui commencent.
    Le libéral est donc un fanatique de l'indépendance.
    Il est donc fanatique de ce qui n'est pas humain car le propre de l'homme est d'être social ( interdépendances variées) et dépendant de son Créateur.
    Une société dite libérale n'est pas une société organique construite sur la réalité de l'humain dans sa dépendance à Dieu et à Ses lois, c'est un assemblage d'individus unis entre eux par un contrat social provisoire.
    Ils sont autant d'individus rois luttant contre plein d'autres mini royaumes où l'ego est roi.. ils ne se reconnaissent aucune communauté de destin ni de nature ( exemple :tous enfants du Père) mais chacun "fait" sa propre nature. Ils ne reconnaissent que le minimum de lois morales, chacun "fait" sa propre morale.
    Chacun a sa propre religion à titre privé. Autrement dit on est relié en privé à Dieu et à quelques personnes de sa communauté si on en a une.
    La famille n'a plus pour seule et unique base  le sentiment des gens entre eux, elle est donc révocable si les sentiments cessent.
    La famille n'éduque plus l'enfant à entrer dans la société dont elle est la cellule de base, dans un projet collectif puisque c'est à chacun de "se faire" sa place.
    Donc les parents seront soucieux de l'"épanouissement" de l'enfant et surtout de faire de lui un libéral qui apprendra à se faire sa place, s'imposer, s'affirmer, revendiquer ses droits, réclamer ceci ou cela...Ils seront ses coaches, ses copains, ses bailleurs de fonds.  Ils voudront l'"aimer" et surtout pas le frustrer ni l'éduquer.
    Même chose pour les enseignants.
    Partout ce sera l'égalité, entre les générations, entre les sexes, chacun voudra donc avoir ce que les autres ont puisqu'on est égaux. Les uns seront en lutte contre les autres au lieu qu'il y ait la même coopération et complémentarité que dans un organisme vivant.
    En apparence la liberté ( libéralisme) en réalité la tyrannie et le totalitarisme. la loi du plus fort et le règne de l'enfant tyran. Le règne du désir et du moi je veux et si je peux je le fais. le règne du tout est possible.
    On exclue donc dans le libéralisme la volonté de Dieu puisque le libéral ne veut se soumettre à rien.
    Donc c'est un péché.
    Ces idées ne me sont pas venues toutes seules car je les tire de la lecture du philosophe chrétien Marcel de Corte.

      La date/heure actuelle est Jeu 13 Aoû - 20:01