Forum catholique l'Imitation de Jésus-Christ

Ce qui fit dire à l'ange "Je vous salue Marie" Bannie11Bienvenue sur le Forum catholique
l'Imitation de Jésus-Christ!

Ce forum est un lieu d'échanges dédié à l'approfondissement de la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ.

On peut y partager des témoignages personnels, proposer des méditations, se questionner sur la Bible et les différents enseignements de l'Église catholique, demander et apporter de l'aide dans le cheminement de l'âme vers Dieu, etc.

Forum d'échanges visant à approfondir la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ


    Ce qui fit dire à l'ange "Je vous salue Marie"

    Jean
    Jean

    Masculin Messages : 1371
    Date d'inscription : 22/01/2016

    Ce qui fit dire à l'ange "Je vous salue Marie" Empty Ce qui fit dire à l'ange "Je vous salue Marie"

    Message par Jean le Mer 2 Oct - 12:34

    Salue
    Je reçois chaque jour "une minute avec Marie" sur mon téléphone...

    Je trouve la méditation qui suit : très intéressante.


    D'une salutation qui peut nous paraître simplement "banale", elle nous montre ici tout l'extraordinaire dans cette montée vertigineuse en grâce de l'humanité par le processus de l'Incarnation...
    Jésus


    Ce qui fit dire à l’ange : "Je vous salue Marie"
    Marie

    La classique opposition des anges et des hommes était autrefois une chose très importante; les hommes tenaient pour un honneur souverain de révérer les anges. C'est pourquoi il est écrit, à la louange d'Abraham, qu'il a donné aux anges l'hospitalité, et qu'il leur a fait la révérence.
    Mais qu'un ange fît la révérence à un humain était une chose inouïe avant que l’ange Gabriel eût salué la bienheureuse Vierge, disant : " Je vous salue", au moment de l’Annonciation.
    La raison pour laquelle, avant l’Annonciation, l'ange ne révérait pas l'homme mais que ce dernier révérait l'ange, vient du fait que l'ange était bien au-dessus de l’homme, et cela sous trois rapports :
     
    - Il ne convenait pas que la créature spirituelle et incorruptible révérât la créature corruptible, c'est-à-dire l'homme.
    - L'ange est le familier du Très-Haut, il est comme son assistant. Le prophète Daniel dit, ch. VII : "Un million d'anges le servaient, et mille millions assistaient devant lui." Mais l'homme est comme étranger, comme exilé loin de Dieu par le péché. Il est écrit, Psaume LIV : "Fuyant, je me suis éloigné."
    - L'ange lui était supérieur, troisièmement, par la plénitude de la splendeur de la grâce divine. Et c'est ce qui fait qu'il apparaît toujours lumineux. Mais pour les hommes, bien qu'ils aient quelque part à la lumière de la grâce, cette lumière cependant est faible, et ils sont comme dans l'obscurité.
    Il ne convenait donc pas que l'ange révérât l'homme, jusqu'à ce qu'il se fût trouvé dans la nature humaine quelqu'un qui, sur ces trois points, fût supérieur à l'ange ; et cette créature, ce fut la bienheureuse Vierge.

    Et c'est pour montrer qu'en ces trois points elle lui était supérieure, qu'il voulut la révérer; ce qui lui fit dire : « Ave », "Je vous salue."

    Aureole
    Anayel
    Anayel
    Modératrice

    Féminin Messages : 1457
    Date d'inscription : 22/01/2016

    Ce qui fit dire à l'ange "Je vous salue Marie" Empty Re: Ce qui fit dire à l'ange "Je vous salue Marie"

    Message par Anayel le Mer 2 Oct - 20:49

    Dans Maria Valtorta, j'ai toujours été profondément touchée par la révérence de saint Gabriel envers Marie. Pas seulement lors de l'Annonciation, mais aussi lors de certaines dictées, ou l'Archange vénère sa Reine d'un immense respect.

    Cela m'a appris à essayer plus respectueusement l'Ave Maria, mais je n'avais encore jamais eu cette réflexion que propose le texte du jour dans "Une Minute avec Marie".

    Merci donc pour le partage, @Jean, c'est doux et édifiant de méditer sur le respect profond et l'amour de Gabriel envers Marie ^^
    Pilgrim
    Pilgrim

    Masculin Messages : 261
    Date d'inscription : 17/03/2020
    Localisation : Montréal (Canada)
    Idéal : Vivre dès maintenant du bonheur des élus
    Saint intercesseur : Notre Dame, saint Joseph, saint Martin de Tours, saint François de sales,

    Ce qui fit dire à l'ange "Je vous salue Marie" Empty Re: Ce qui fit dire à l'ange "Je vous salue Marie"

    Message par Pilgrim le Mer 18 Mar - 3:23

    Superbe !

    C'est vraiment la première fois que je puis tomber sur un pareil commentaire à propos de la salutation de l'ange à Marie. C'est très éclairant.
    Maud
    Maud

    Féminin Messages : 9360
    Date d'inscription : 20/01/2016
    Localisation : France
    Saint intercesseur : Sainte Vierge Marie , Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face , Sainte Thérèse d' Avila

    Ce qui fit dire à l'ange "Je vous salue Marie" Empty Re: Ce qui fit dire à l'ange "Je vous salue Marie"

    Message par Maud le Mer 18 Mar - 8:15

    Merci @Jean pour cette   Ange   explication   sunny


    _________________
    Ce qui fit dire à l'ange "Je vous salue Marie" Signat12

    * "J'ai compris que " Marie " veillait sur moi  , que j'étais Son enfant  .
    Aussi , je ne pouvais que lui donner le nom de " Maman " , car il me semblait  encore plus tendre que celui de "  Mère "
     *

    Ste Thérèse de l' Enfant Jésus et de la Sainte Face
    Pilgrim
    Pilgrim

    Masculin Messages : 261
    Date d'inscription : 17/03/2020
    Localisation : Montréal (Canada)
    Idéal : Vivre dès maintenant du bonheur des élus
    Saint intercesseur : Notre Dame, saint Joseph, saint Martin de Tours, saint François de sales,

    Ce qui fit dire à l'ange "Je vous salue Marie" Empty Re: Ce qui fit dire à l'ange "Je vous salue Marie"

    Message par Pilgrim le Mar 24 Mar - 2:01

    Bonjour,

    Je viens de lire quelque chose chez moi à propos de la Vierge Marie. C'est très beau. Le partage s'impose. J'ai eu l'impression que cela pouvait se placer dans la continuité de la réflexion plus haut, pensant ici à la salutation de l'Ange lors de l'Annonciation, et qui serait tout sauf banal en réalité. 



    Jugez-en vous même :


    "La Vierge est "trop". "Toujours première !" Examinons quels titres Marie peut décliner pour une telle primauté, hors sa maternité divine. 

    Selon l'ordre de la bonté, la Vierge l'emporte sur tous : sa maternité spirituelle en fait la créature la plus proche du Dieu trois fois saint et infiniment bon. D'ailleurs, cette bonté de Marie a déjà éclaté avant son intercession au ciel, dès le "oui" qu'elle donne à notre rédemption au pied de la croix - alors même que le salut s'effectuait au dépend de la vie de son Fils. La Vierge est "l'image de sa bonté"(Sg 7,26)

    Dans l'ordre de l'efficacité, la Vierge est la créature la plus efficiente parce qu'elle est la première collaboratrice de Dieu dans l'exécution de son plan de rédemption. Or, c'est selon la contribution que nous apportons à cette rédemption (et nous ne sommes pas exemptés de le faire, même si l'initiative en revient à Dieu) que doit être calculé le degré d'efficience qu'il est donné à l'homme d'atteindre. 

    Mais tout n'est pas une question d'action : l'homme est appelé à accueillir le don de Dieu, à se rendre disponible pour cela. Sur ce registre, la Vierge est également imbattable. Elle est la créature qui a offert la meilleur hospitalité à la grâce du Très-Haut. 

    Selon l'ordre de la beauté, la Vierge est la plus belle des créatures. Qu'est-ce qui nous permet de tenir une pareille affirmation ? Comme le péché a partie liée avec la laideur, la conclusion logique s'impose d'elle-même : l'Immaculée, celle qui est sans péché, est conséquemment sans laideur aucune. La Vierge est la "Conçue avant l'aurore". "Le Beau est terrible", disait Rilke. Même s'il n'est pas judicieux d'appliquer cette sentence à la Vierge, en revanche convenons que la beauté est paralysante. Le Cantique ne dit-il pas de la bien-aimée : "Charmante comme Jérusalem, redoutable comme des bataillons" (Ct 6,4) Verset qu'on a nulle peine à appliquer à celle qui a séduit le Très-Haut : "Le roi sera séduit par beauté", nous révèle le psaume (Ps 44,12) 

    La Vierge est la plus proche de Dieu et la plus proche des hommes. 

    Outre qu'elle ait été favorisée par Dieu - surtout sous le rapport de l'intelligence du plan du salut qu'il lui a donnée - de toutes sortes de dons, comme celui de pouvoir contempler les événements de la vie de son fils [...] de surcroît elle est présente aux moments les plus décisifs de l'économie rédemptrice : Incarnation - Croix - Effusion de l'Esprit. Sa collaboration est décisive à ces instants, alors qu'un regard superficiel la croirait toute passive. 

    [...]

    Il est très important de la représenter lors de l'Annonciation en face d'un psautier, priant par exemple ce verset du psaume 26 : "J'ai demandé une chose au Seigneur, la seule que je cherche : habiter la maison du Seigneur tous les jours de ma vie." Résultat : c'est le Seigneur qui vient habiter chez elle !

    [...]

    Un prophète porte la parole Dieu, et la proclame. La Vierge, elle, a porté au monde la Parole en personne; Jésus-Christ. De plus, la vie d'un prophète est une parabole vivante : celle de Marie idem. Son Immaculée Conception nous dit que nous sommes élus par Dieu depuis tout éternité pour reproduire l'image de son Fils. A l'autre bout de son existence, son Assomption anticipe notre transfiguration future. 

    En accordant son pardon à ceux qui ont tué celui qui lui était plus cher que sa propre vie, Marie est l'image du pardon eschatologique de Dieu. En priant pour les pécheurs, elle seconde son Fils, notre intercesseur auprès du Père : Marie est prophète du Prophète par excellence. 

    Au passage, rappelons que le plus grand mérite de la Vierge Marie a consisté à s'associer au pied de la croix à l'acte rédempteur de son Fils. Association par la compassion, la souffrance partagée, l'intention (de sauver le monde), la communion à la volonté divine de la Trinité, le pardon de ceux qui persécutaient Jésus, enfin association par oblation de ses droits maternels. Marie rend en effet son fils au Père. Par cette offrande d'elle-même, et de celui qu'elle chérit plus qu'elle-même, Marie mérite d'être exaucée en tout ce qui touche l'application à chacun d'entre nous de l'infinie fécondité et puissance de la Croix et de la Résurrection. Mérite contemporain de l'acte rédempteur, contrairement à ceux des autres saints, qui ne feront que profiter de l'application de la puissance de la Croix. Marie, elle, s'est tenue à la source de notre enfantement à la vie surnaturelle sur le Calvaire : "Mais on appelle Sion : "ma mère !" car en elle, tout homme est né." (Ps 87,5) 

    Cependant ses mérites ne s'arrêtent pas là, puisqu'elle intercède toujours en faveur de ceux qui continuent de crucifier son fils durant tout le temps de l'Église, et pour les autres aussi. 

    Elle est la victoire de Dieu dans ses créatures."

    (Jean Michel Castaing, 48 objections à la foi chrétienne et 48 réponses qui les réfutent, Paris, Salvator, 2013, p. 242)

      La date/heure actuelle est Sam 15 Aoû - 1:53