Forum catholique l'Imitation de Jésus-Christ

Bienvenue sur le Forum catholique
l'Imitation de Jésus-Christ!

Ce forum est un lieu d'échanges dédié à l'approfondissement de la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ.

On peut y partager des témoignages personnels, proposer des méditations, se questionner sur la Bible et les différents enseignements de l'Église catholique, demander et apporter de l'aide dans le cheminement de l'âme vers Dieu, etc.

Forum d'échanges visant à approfondir la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ


    Imitation de J.C : " L' amour de soi est le plus grand obstacle pour trouver Dieu "

    Partagez
    avatar
    Maud

    Féminin Messages : 6800
    Date d'inscription : 20/01/2016
    Localisation : France
    Saint intercesseur : Sainte Vierge Marie , Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face , Sainte Thérèse d' Avila

    Imitation de J.C : " L' amour de soi est le plus grand obstacle pour trouver Dieu "

    Message par Maud le Mar 30 Oct - 8:21

     De même pour le livre " l' Imitation de Jésus Christ" présent sur le portail à droite.
    Il est bon pour les âmes de replonger dans cette lecture spirituelle ,

    de temps en temps  je déposerai un chapitre


    *

    Livre troisième - Chapitre 19 -De la vie intérieure

    De la souffrance des injures, et de la véritable patience

    Voix de Jésus-Christ:

    1. Pourquoi ces paroles, mon fils? Cessez de vous plaindre, en considérant mes souffrances et celles des saints.

    Vous n'avez pas encore résisté jusqu'au sang (Hébr. 12, 4). Ce que vous souffrez est peu en comparaison de ce qu'on souffert tant d'autres, qui ont été éprouvés et exercés par de si fortes tentations, par des tribulations si pesantes.

    Rappelez donc à votre esprit les peines extrêmes des autres, afin d'en supporter paisiblement de plus légères. Que si elles ne vous paraissent pas légères, prenez garde que cela ne vienne de votre impatience.

    Cependant, grandes ou petites, efforcez-vous de les souffrir patiemment.

    2. Plus vous vous disposez à souffrir, plus vous montrez de sagesse et acquérez de mérites.
    La ferme résolution et l'habitude de souffrir vous rendront même la souffrance moins dure. Ne dites pas: Je ne puis supporter cela d'un tel homme; ce sont des offenses qu'on n'endure point.

    Il m'a fait un très grand tort, et il me reproche des choses auxquelles je n'ai jamais pensé; mais d'un autre je le souffrirais avec moins de peine, et comme je croirais devoir le souffrir.

    Ce discours est insensé; car au lieu de considérer la vertu de patience et ce qui doit la couronner, c'est regarder seulement à l'injure et à la personne de qui on l'a reçue.

    3. Celui-là n'a pas la vraie patience qui ne veut souffrir qu'autant qu'il lui plaît et de qui il lui plaît.

    L'homme vraiment patient n'examine point qui l'éprouve, si c'est son supérieur, son égal ou son inférieur, un homme de bien ou un méchant.

    Mais, indifférent sur les créatures, il reçoit de la main de Dieu, avec reconnaissance et aussi souvent qu'il le veut, tout ce qui lui arrive de contraire, et l'estime un grand gain. Car Dieu ne laissera sans récompense aucune peine, même la plus légère, qu'on aura soufferte pour lui.

    4. Soyez donc prêt au combat si vous voulez remporter la victoire. On ne peut obtenir sans combat la couronne de la patience; et refuser de combattre, c'est refusé d'être couronné.

    Si vous désirez la couronne, combattez courageusement, souffrez avec patience. On ne parvient pas au repos sans travail, ni sans combat à la victoire.


    Voix du fidèle:

    5. Seigneur, que ce qui paraît impossible à la nature me devienne possible par votre grâce. J'ai, vous le savez, peu de force pour souffrir; la moindre adversité m'abat aussitôt. Faites que j'aime, que je désire d'être exercé, affligé pour votre nom, car subir l'injure et souffrir pour vous est très salutaire à mon âme.

    Réflexion

    Si nous avons souvent à souffrir du prochain, il n'a pas moins à souffrir de nous, et c'est pourquoi l'Apôtre dit: Portez le fardeau les uns des autres, et ainsi vous accomplirez la loi de Jésus-Christ (Gal. 6, 2). Mais je vous entends: il y a des choses qu'il est dur, dites-vous, et difficile de supporter. Eh bien, votre mérite en sera plus grand. La grâce ne nous est donnée que pour cela, pour que vous fassiez avec elle ce qui serait impossible à la nature seule. D'ailleurs, que vous arrive-t-il que Dieu n'ait prévu, que Dieu n'ait voulu?

    La patience n'est donc qu'une soumission douce et calme à ce qu'il ordonne, et sans elle nous vivons dans un trouble perpétuel; car qui a résisté à Dieu, et a eu la paix? (Job 9, 4) Et combien ne faut-il pas qu'il soit lui-même patient avec vous! Descendez dans votre conscience, et répondez. N'a-t-il rien à supporter de vous, rien à vous pardonner? Oui, le Seigneur est patient et rempli de miséricorde (Ps. 144, 8.

    Soyons donc aussi patients envers tous (I Thess. 5,14). L'homme patient vaut mieux que l'homme fort: et celui qui domine son âme, mieux que celui qui réduit les villes (Prov. 16, 32). Je me suis tu, disait David en prophétisant les souffrances du Christ, je me suis tu, et je n'ai point ouvert la bouche (Ps. 38, 10); et un autre prophète: il s'est tu, comme l'agneau devant celui qui le tond (Is. 53, 7).

    Qui oserait après cela murmurer, s'irriter, rendre offense pour offense? O Jésus! soyez notre modèle. Vous nous avez appris à dire à Dieu: Remettez-nous nos dettes, comme nous les remettons à ceux qui nous doivent (Mt. 6, 12). Voilà ce que nous demandons chaque jour, ce que chaque jour nous promettons, et malheur à celui dont la prière sera trouvée menteur


     Eucharistie   Colombe


    _________________


    * "J'ai compris que " Marie " veillait sur moi  , que j'étais Son enfant  .
    Aussi , je ne pouvais que lui donner le nom de " Maman " , car il me semblait  encore plus tendre que celui de "  Mère "
     *

    Ste Thérèse de l' Enfant Jésus et de la Sainte Face
    avatar
    Anayel
    Modératrice

    Féminin Messages : 538
    Date d'inscription : 22/01/2016

    Re: Imitation de J.C : " L' amour de soi est le plus grand obstacle pour trouver Dieu "

    Message par Anayel le Mar 30 Oct - 11:40

    Merci Maud pour ce beau texte qui fait vraiment du bien aujourd'hui sunny

    Je me rappelle que tu mettais l'Imitation de Jésus Christ, autrefois, et que c'était vraiment une belle source de grâce.

    Merci d'avoir fait remonter ce texte que tout un chacun peut prendre et méditer pour soi-même ^^
    avatar
    Maud

    Féminin Messages : 6800
    Date d'inscription : 20/01/2016
    Localisation : France
    Saint intercesseur : Sainte Vierge Marie , Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face , Sainte Thérèse d' Avila

    Re: Imitation de J.C : " L' amour de soi est le plus grand obstacle pour trouver Dieu "

    Message par Maud le Sam 3 Nov - 11:50

    L'Imitation de Jésus-Christ -  Il est bon pour notre âme de replonger dans cette lecture spirituelle . Je remonte un chapitre

    *

    Livre Premier - Chapitre 20

    Amour de la Solitude et du Silence

    1. Cherche à te ménager des entretiens avec toi-même afin de te rappeler souvent les bienfaits de Dieu.

    Laisse là tout ce qui ne sert qu'à nourrir la curiosité. Lis des ouvrages édifiants de préférence à ce qui distrait l'esprit.

    Si tu te tiens à l'écart des vains bavardages, si tu fermes l'oreille aux bruits du monde, tu trouveras assez de loisirs pour de fructueuses méditations.

    Les plus grands saints évitaient, autant que possible, le commerce des hommes et préféraient servir Dieu dans le silence.

    2. Un philosophe antique a dit: "Chaque fois que j'ai été parmi les hommes, j'en suis revenu moins homme" (Sénèque, ép. 7). C'est l'impression que nous retirons souvent du contact avec certaines personnes.

    Il est plus facile de se taire tout à fait que de garder le contrôle de ses paroles, plus facile de rester chez soi que de bien se conduire au-dehors.

    Celui donc qui aspire à la vie intérieure et spirituelle doit, à l'exemple de Jésus, s'écarter de la foule.

    Nul ne peut se montrer sans danger, s'il n'aime à demeurer caché.

    Nul ne peut parler avec mesure, s'il n'aime à se taire.

    Nul n'est bon supérieur qui n'est pas bon inférieur.

    Nul ne peut commander sans risque qui n'a pas appris à bien obéir.

    Nul ne peut goûter la vraie joie sans le témoignage d'une bonne conscience.


     Eucharistie    Colombe


    _________________


    * "J'ai compris que " Marie " veillait sur moi  , que j'étais Son enfant  .
    Aussi , je ne pouvais que lui donner le nom de " Maman " , car il me semblait  encore plus tendre que celui de "  Mère "
     *

    Ste Thérèse de l' Enfant Jésus et de la Sainte Face
    avatar
    Marylie

    Féminin Messages : 1570
    Date d'inscription : 04/02/2016

    Re: Imitation de J.C : " L' amour de soi est le plus grand obstacle pour trouver Dieu "

    Message par Marylie le Sam 3 Nov - 14:51

    @Maud : merci,  Very Happy


    _________________
    Que rien ne te trouble ,que rien ne t'effraie,tout passe,Dieu ne change pas,la patience obtient tout ;celui qui possède Dieu ne manque de rien :Dieu seul suffit.Sainte Thérèse d’Avila
    MAIS PRIEZ MES ENFANTS DIEU VOUS EXAUCERA EN PEU DE TEMPS ¤
    MON FILS SE LAISSE TOUCHER.
    Marie Notre Dame de Pontmain
    avatar
    Maud

    Féminin Messages : 6800
    Date d'inscription : 20/01/2016
    Localisation : France
    Saint intercesseur : Sainte Vierge Marie , Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face , Sainte Thérèse d' Avila

    Re: Imitation de J.C : " L' amour de soi est le plus grand obstacle pour trouver Dieu "

    Message par Maud le Sam 3 Nov - 17:01

    Merci @Marylie  Smile  je pense que cette petite méditation t' a inspirée  sunny


    _________________


    * "J'ai compris que " Marie " veillait sur moi  , que j'étais Son enfant  .
    Aussi , je ne pouvais que lui donner le nom de " Maman " , car il me semblait  encore plus tendre que celui de "  Mère "
     *

    Ste Thérèse de l' Enfant Jésus et de la Sainte Face
    avatar
    Marylie

    Féminin Messages : 1570
    Date d'inscription : 04/02/2016

    Re: Imitation de J.C : " L' amour de soi est le plus grand obstacle pour trouver Dieu "

    Message par Marylie le Sam 3 Nov - 21:20

    @Maud : tout à fait.  Very Happy
    Entre le monde qui nous presse de tous côtés , je pense aussi comme Sénèque. Approuve
    J’essaie d’éviter tout ce qui est mondain depuis longtemps mais ce n’est pas facile dans un milieu de « sans Dieu « .
    Et il n’est pas facile de se taire quand on se fait traiter de fanatique mais par la grâce de Dieu, j’ai réussi à le faire et à changer de sujet tranquillement. cheers


    _________________
    Que rien ne te trouble ,que rien ne t'effraie,tout passe,Dieu ne change pas,la patience obtient tout ;celui qui possède Dieu ne manque de rien :Dieu seul suffit.Sainte Thérèse d’Avila
    MAIS PRIEZ MES ENFANTS DIEU VOUS EXAUCERA EN PEU DE TEMPS ¤
    MON FILS SE LAISSE TOUCHER.
    Marie Notre Dame de Pontmain
    avatar
    Maud

    Féminin Messages : 6800
    Date d'inscription : 20/01/2016
    Localisation : France
    Saint intercesseur : Sainte Vierge Marie , Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face , Sainte Thérèse d' Avila

    Re: Imitation de J.C : " L' amour de soi est le plus grand obstacle pour trouver Dieu "

    Message par Maud le Lun 5 Nov - 9:34

    Du livre "L'Imitation de Jésus-Christ" -  Il est bon pour notre âme de replonger dans cette lecture spirituelle . Je remonte un chapitre

    – Livre troisième – Chapitre 2

    . La vérité parle au dedans de nous sans aucun bruit de paroles

    1.Parlez Seigneur, parce que votre serviteur écoute.

    Je suis votre serviteur: donnez-moi l'intelligence, afin que je sache vos témoignages.

    Inclinez mon coeur aux paroles de votre bouche: qu'elles tombent sur moi comme une douce rosée.

    Les enfants d'Israël disaient autrefois à Moïse:

    Parlez-nous et nous vous écouterons; mais que le Seigneur ne nous parle point, de peur que nous ne mourions

    Ce n'est pas là, Seigneur, ce n'est pas là ma prière: mais au contraire, je vous implore comme le prophète Samuel, avec un humble désir, disant: Parlez, Seigneur, parce que
    comme le prophète Samuel, avec un humble désir, disant: Parlez, Seigneur, parce que
    votre serviteur écoute.

    Que Moïse ne me parle point, ni aucun des prophètes, mais vous plutôt, parlez,

    Seigneur mon Dieu, vous la lumière de tous les prophètes et l'esprit qui les inspirait.

    Sans eux, vous pouvez seul pénétrer toute mon âme de votre vérité; et sans vous ils ne
    pourraient rien.

    2.Ils peuvent prononcer des paroles, mais non les rendre efficaces.

    Leur langage est sublime; mais si vous vous taisez, il n'échauffe point le coeur.

    Ils exposent la lettre, mais vous en découvrez le sens.

    Ils proposent les mystères, mais vous rompez le sceau qui en dérobait l'intelligence.

    Ils publient vos commandements, mais vous aidez à les accomplir.

    Ils montrent la voie, mais vous donnez des forces pour marcher.

    Ils n'agissent qu'au-dehors, mais vous éclairez et instruisez les coeurs.

    Ils arrosent extérieurement, mais vous donnez la fécondité.

    Leurs paroles frappent l'oreille, mais vous ouvrez l'intelligence.

    3.Que Moïse donc ne me parle point; mais vous, Seigneur, mon Dieu, éternelle vérité !
    parlez-moi, de peur que je ne meure, et que je n'écoute sans fruit, si, averti seulement
    au-dehors, je ne suis point intérieurement embrasé; de peur que je ne trouve ma
    condamnation dans votre parole, entendue sans être accomplie, connue sans être aimée, crue sans être observée.

    Parlez-moi donc, Seigneur, parce que votre serviteur écoute, vous avez les paroles de
    la vie éternelle.

    Parlez-moi pour consoler un peu mon âme, pour m'apprendre à réformer ma vie,
    parlez-moi pour la louange, la gloire, l'honneur éternel de votre nom.

     Eucharistie    Colombe


    _________________


    * "J'ai compris que " Marie " veillait sur moi  , que j'étais Son enfant  .
    Aussi , je ne pouvais que lui donner le nom de " Maman " , car il me semblait  encore plus tendre que celui de "  Mère "
     *

    Ste Thérèse de l' Enfant Jésus et de la Sainte Face
    avatar
    Maud

    Féminin Messages : 6800
    Date d'inscription : 20/01/2016
    Localisation : France
    Saint intercesseur : Sainte Vierge Marie , Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face , Sainte Thérèse d' Avila

    Re: Imitation de J.C : " L' amour de soi est le plus grand obstacle pour trouver Dieu "

    Message par Maud le Mer 7 Nov - 11:15

    Du livre "L'Imitation de Jésus-Christ" -  Il est bon pour notre âme de replonger dans cette lecture spirituelle . Je remonte un chapitre




    Livre Premier - Chapitre 25


    "Travailler à perfectionner sa vie "


    1. Reste un serviteur de Dieu, vigilant et attentif, et pose-toi souvent ces questions: pourquoi ai-je quitté le siècle? N'est-ce pas afin de vivre pour Dieu et atteindre à un haut degré de vie spirituelle?

    Emplis-toi donc du désir de te perfectionner, parce que tu recevras bientôt le prix de ton labeur, et alors, il n'y aura plus pour toi ni crainte ni souffrance. Un peu de labeur maintenant, et puis le repos même de Dieu, une joie immense, une joie sans fin.
    Si tu restes fidèle et dévoué à Dieu, il saura te récompenser fidèlement.

    Garde le ferme espoir de parvenir à la gioire, mais sans te fier trop à toi-même, de peur de tomber dans la présomption ou dans la paresse.

    2. Un homme vivait dans l'anxiété, sans cesse partagé entre la crainte et l'espérance. Un jour, accablé de tristesse, il entra dans une église et là, prosterné devant l'autel, il disait et redisait en lui-même: "Oh! si j'étais sûr de persévérer!" Aussitôt, il entendit intérieurement cette réponse divine: "Si tu le savais, que ferais-tu? Agis maintenant comme tu agirais alors et tu retrouveras la paix." Rasséréné à l'instant même et réconforté, il s'abandonna à la volonté de Dieu, et son angoisse cessa. Il ne chercha plus à connaître son avenir, mais s'appliqua à discerner la volonté et le bon plaisir de Dieu, afin de mener à bien toutes les œuvres justes et bonnes qu'il entreprenait.

    3. Compte sur la grâce de Dieu et agis bien, dit le prophète; habite la terre et vis tranquille; place en Dieu toute ta joie, et il comblera les désirs de fon cœur (Ps. 36,3).
    Il est une chose qui en empêche beaucoup d'avancer dans la voie de la conversion et du progrès: c'est la peur devant l'effort et les difficultés du combat. Et pourtant, ceux qui luttent courageusement pour se vaincre en ce qui leur est le plus pénible, parce que le plus contraire à leurs penchants, sont les plus dignes d'admiration. Car l'homme mérite d'autant plus de grâces qu'il se surmonte lui-même et se mortifie davantage.

    4. Il est vrai que tous n'ont pas un égal combat à soutenir pour se vaincre et mourir à eux-mêmes; cependant, un homme plein de passions, mais doué d'une grande volonté, fera plus de progrès qu'un homme qui a moins à lutter mais est moins ardent pour la vertu.

    Il y a deux buts essentiels à atteindre: s'arracher aux inclinations mauvaises de la nature, et travailler ardemment à acquérir la vertu qui nous manque le plus.
    Tâche aussi d'éviter de commettre ces mêmes fautes qui te déplaisent chez les autres.

    5. Saisis toutes les occasions pour te fortifier dans la vertu. Ainsi, tâche d'imiter tous les bons exemples que tu pourras voir ou qu'on te rapportera.

    Si tu aperçois quelque chose de répréhensible, prends garde de tomber dans le même piège, et si jamais cela t'arrive, tâche de te corriger au plus tôt.

    Ton œil observe les autres, mais les autres aussi te jugent.

    Qu'il est bon et réconfortant de voir des religieux pieux et fervents, observant fidèlement la Règle! Mais comme on s'attriste devant ceux qui ne suivent pas la voie que Dieu avait tracée devant eux!

    Qu'il est nuisible de négliger les devoirs de sa vocation pour prendre goût à des choses dont on n'est pas chargé!

    6. Souviens-toi de ce que tu as promis et garde toujours devant les yeux l'image de Jésus crucifié.

    Si tu considères la vie de Jésus Christ, tu y verras matière à rougir de toi-même d'avoir fait jusqu'ici si peu d'efforts pour y conformer la tienne.

    Un religieux qui médite sérieusement la vie et la Passion du Seigneur y puisera en abondance tout ce qui lui est utile et nécessaire, et il n'a pas besoin de chercher hors de Jésus quelque chose de meilleur.

    Oh! si Jésus crucifié entrait dans notre cœur, comme nous serions vite instruits!

    7. Un religieux fervent comprend le sens de ce qu'on lui ordonne et s'y soumet sans peine. Le religieux tiède ne rencontrera qu'adversité et amertume de toutes parts, parce qu'il est privé du réconfort intérieur et que le réconfort extérieur lui est interdit.
    Un religieux qui vit en marge de la discipline s'expose à un grand danger. Celui qui recherche une vie plus libre et moins austère connaît une inquiétude! perpétuelle, car il trouve sans cesse des sujets d'incertitude sur son chemin.

    8. Quelle est l'existence de tant d'autres religieux qui observent la sévère discipline du cloître? Ils sortent rarement, ils vivent retirés, ils ont une table frugale, un vêtement grossier, ils travaillent beaucoup, parlent peu, veillent tard, se lèvent tôt, font de longues prières, de fréquentes lectures et observent en tout une obéissance parfaite.
    Regarde les Chartreux, les Cisterciens, les religieux et les religieuses de différents Ordres: ils se lèvent chaque nuit pour chanter la gioire du Seigneur. Ne serait-ce donc pas une honte que tu te montres paresseux dans une tâche si sainte, à l'heure même où tant de religieux célèbrent Dieu dans la joie?

    9. Oh! si nous n'avions d'autre tâche à accomplir que celle de louer Dieu de toutes nos forces, à tout instant!

    Si tu n'éprouvais jamais le besoin de manger, de boire, de dormir, et si tu pouvais te consacrer uniquement à l'étude des matières spirituelles, tu serais alors beaucoup plus heureux que maintenant où tu es assujetti à ton corps et à toutes ses nécessités.
    Oh! si elles n'existaient pas, ces nécessités, mais seule la nourriture spirituelle que nous goûtons si rarement!

    10. Quand un homme est arrivé au point de ne rechercher de réconfort auprès d'aucune créature humaine, alors Dieu commence à devenir pour lui une nourriture délicieuse dont il continuera à se rassasier, quoi qu'il arrive.

    Il ne se laissera emporter ni par l'élan d'un grand bonheur ni par l'accablement d'une petite peine; il s'abandonnera tout entier, avec une pleine confiance, à Dieu, qui lui est tout en toutes choses, et en qui rien ne périt.

    11. Souviens-toi toujours que tu es mortel et que le temps perdu ne revient plus. Les vertus ne s'acquièrent qu'avec beaucoup de patience et d'efforts constants.

    Si tu commences à tiédir, tu commences à devenir malheureux. Mais si tu persévères dans la ferveur, tu trouveras une grande paix; la grâce de Dieu et ton amour de la vertu rendront ton fardeau léger.

    L'homme diligent et charitable est toujours prêt à toute œuvre bonne.

    Il y a plus de labeur à résister aux vices et aux passions qu'à peiner dans les travaux corporels.

    Celui qui n'évite pus les petites fautes tombera peu à peu dans les plus grandes (Eccli. 19,1).

    Tu te sentiras plein de bonheur le soir si tu as bien employé ta journée.
    Veille sur toi-même, ne laisse pas ton zèle s'éteindre et, quelle que soit la conduite des autres, ne néglige pas la tienne.

    Tu accompliras des progrès dans la mesure où tu te feras violence à toi-même.

    Amen.

    Eucharistie Colombe


    _________________


    * "J'ai compris que " Marie " veillait sur moi  , que j'étais Son enfant  .
    Aussi , je ne pouvais que lui donner le nom de " Maman " , car il me semblait  encore plus tendre que celui de "  Mère "
     *

    Ste Thérèse de l' Enfant Jésus et de la Sainte Face
    avatar
    sofoyal

    Masculin Messages : 945
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Localisation : gironde
    Idéal : Chrétien
    Saint intercesseur : Jésus

    Re: Imitation de J.C : " L' amour de soi est le plus grand obstacle pour trouver Dieu "

    Message par sofoyal le Mer 7 Nov - 13:40

    Merci pour ce partage utile @Maud.


    Cet ouvrage est aussi éternellement utile et fécond pour le pèlerin chrétien,
    que le sont les Saintes Écritures elles même.
    avatar
    Maud

    Féminin Messages : 6800
    Date d'inscription : 20/01/2016
    Localisation : France
    Saint intercesseur : Sainte Vierge Marie , Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face , Sainte Thérèse d' Avila

    Re: Imitation de J.C : " L' amour de soi est le plus grand obstacle pour trouver Dieu "

    Message par Maud le Lun 12 Nov - 7:25


    Du livre "L'Imitation de Jésus-Christ" -  Il est bon pour notre âme de replonger dans cette lecture spirituelle . Je remonte un nouveau chapitre



    Livre premier : Chapitre 1

    1.Le royaume de Dieu est au dedans de vous, dit le Seigneur.

    Revenez à Dieu de tout votre coeur, laissez là ce misérable monde, et votre âme
    trouvera le repos.
    Apprenez à mépriser les choses extérieures et à vous donner aux intérieures, et vous
    verrez le royaume de Dieu venir en vous.
    Car le royaume de Dieu est paix et joie dans l'Esprit Saint, ce qui n'est pas donné aux
    impies.
    Jésus-Christ viendra à vous et il vous remplira de ses consolations, si vous lui préparez
    au-dedans de vous une demeure digne de lui.
    Toute sa gloire et toute sa beauté est intérieure; c'est dans le secret du coeur qu'il se
    plaît.
    Il visite souvent l'homme intérieur et ses entretiens sont doux, ses consolations
    ravissantes; sa paix est inépuisable, et sa familiarité incompréhensible.

    2.Ame fidèle, hâtez-vous donc de préparer votre coeur pour l'époux, afin qu'il daigne
    venir et habiter en vous.
    Car il a dit: Si quelqu'un m'aime, il gardera ma parole, et nous viendrons à lui, et nous ferons en lui notre demeure.
    Laissez donc entrer Jésus en vous, et n'y laissez entrer que lui.
    Lorsque vous posséderez Jésus, vous serez riche et lui seul vous suffit. Il veillera sur vous, il prendra de vous un soin fidèle en toutes choses, de sorte que vous n'aurez plus besoin de rien attendre des hommes.
    Car les hommes changent vite et vous manquent tout d'un coup; mais Jésus-Christ demeure éternellement: inébranlable dans sa constance, il est près de vous jusqu'à la fin.

    3.On ne doit guère compter sur un homme fragile et mortel, encore bien qu'il vous soit utile et que vous soyez chers l'un à l'autre, et il n'y a pas lieu de s'attrister beaucoup si quelquefois il vous traverse et s'élève contre vous.
    Ceux qui sont aujourd'hui pour vous pourront être demain contre vous et réciproquement: les hommes changent comme le vent.
    Mettez en Dieu toute votre confiance: qu'il soit votre crainte et votre amour; il répondra pour vous et il fera ce qui est le meilleur.
    Vous n'avez point ici de demeure stable; en quelque lieu que vous soyez vous êtes étranger et voyageur, et vous n'aurez jamais de repos que vous ne soyez uni intimement à Jésus-Christ.

    4.Que cherchez-vous autour de vous ? Ce n'est pas ici le lieu de votre repos.
    Votre demeure doit être dans le ciel et vous ne devez regarder toutes les choses de la terre que comme en passant.
    Tout passe, et vous passez avec tout le reste.
    Prenez garde de vous attacher à quoi que ce soit de peur d'en devenir l'esclave et de vous perdre.
    Que sans cesse votre pensée monte vers le Très-Haut, et votre prière vers Jésus-Christ.
    Si vous ne savez pas encore vous élever aux contemplations célestes, reposez-vous dans la passion du Sauveur, et aimez à demeurer dans ses plaies sacrées.
    Car, si vous vous réfugiez avec amour dans ces plaies et ces précieux stigmates, vous sentirez une grande force au temps de la tribulation; vous vous inquiéterez peu du mépris des hommes et vous supporterez aisément les paroles médisantes.

    5.Jésus-Christ aussi a été méprisé des hommes en ce monde, et dans les plus extrêmes angoisses, abandonné des siens, de ses amis, de ses proches, au milieu des opprobres.
    Jésus-Christ a voulu souffrir et être méprisé; et vous osez vous plaindre de quelque chose !
    Jésus-Christ a eu des ennemis et des détracteurs, et vous voudriez n'avoir que des amis et des bienfaiteurs !
    Comment votre patience méritera-t'elle d'être couronnée s'il ne vous arrive rien de pénible ?
    Si vous ne voulez rien souffrir, comment serez-vous ami de Jésus-Christ ?
    Souffrez avec Jésus-Christ et pour Jésus-Christ, si vous voulez régner avec Jésus-Christ.

    6.Si une seule fois vous étiez entré bien avant dans le coeur de Jésus, et que vous eussiez ressenti quelque mouvement de son amour, que vous auriez peu de souci de ce qui peut vous contrarier ou vous plaire !
    Vous vous réjouiriez d'un outrage reçu parce que l'amour de Jésus apprend à l'homme à se mépriser lui-même.
    Celui qui aime Jésus et la vérité, un homme vraiment intérieur et dégagé de toute affection déréglée, peut librement s'approcher de Dieu et, s'élevant en esprit au-dessus de soi-même, se reposer en lui par une jouissance anticipée.

    7.Celui qui estime les choses suivant ce qu'elles sont et non d'après les discours et l'opinion des hommes, est vraiment sage; et c'est Dieu qui l'instruit plus que les hommes.
    Celui qui vit au-dedans de lui-même et qui s'inquiète peu des choses du dehors, tous les lieux lui sont bons et tous les temps pour remplir ses pieux exercices.
    Un homme intérieur se recueille bien vite parce qu'il ne se répand jamais tout entier au-dehors.
    Les travaux extérieurs, les occupations nécessaires en certain temps, ne le troublent point; mais il se prête aux choses selon qu'elles arrivent.
    Celui qui a établi l'ordre au-dedans de soi ne se tourmente guère de ce qu'il y a de bien ou de mal dans les autres.
    L'on n'a de distractions et d'obstacles qu'autant que l'on s'en crée soi-même.

    8.Si vous étiez ce que vous devez être, entièrement libre et détaché, tout contribuerait à votre bien et à votre progrès.
    Mais beaucoup de choses vous déplaisent et souvent vous troublent, parce que vous n'êtes pas encore tout à fait mort à vous-même et séparé des choses de la terre.
    Rien n'embarrasse et ne souille tant le coeur de l'homme que l'amour impur des créatures.
    Si vous rejetez les consolations du dehors, vous pourrez contempler les choses du ciel et goûter souvent les joies intérieures.


     Eucharistie   Colombe


    _________________


    * "J'ai compris que " Marie " veillait sur moi  , que j'étais Son enfant  .
    Aussi , je ne pouvais que lui donner le nom de " Maman " , car il me semblait  encore plus tendre que celui de "  Mère "
     *

    Ste Thérèse de l' Enfant Jésus et de la Sainte Face
    avatar
    Emmanuel
    Administrateur

    Masculin Messages : 1479
    Date d'inscription : 16/01/2016

    Re: Imitation de J.C : " L' amour de soi est le plus grand obstacle pour trouver Dieu "

    Message par Emmanuel le Lun 12 Nov - 7:37

    Merci, @Maud. Combien ces quelques phrases sont tout, disent tout ce qu'il faut savoir et faire.

    Revenez à Dieu de tout votre coeur, laissez là ce misérable monde, et votre âme trouvera le repos.

    Apprenez à mépriser les choses extérieures et à vous donner aux intérieures, et vous verrez le royaume de Dieu venir en vous.
    avatar
    Stéphane

    Masculin Messages : 444
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Localisation : Lorraine
    Idéal : Le bonheur pour tous
    Saint intercesseur : Saint-Etienne

    Re: Imitation de J.C : " L' amour de soi est le plus grand obstacle pour trouver Dieu "

    Message par Stéphane le Lun 12 Nov - 19:48

    Bonsoir à tous et merci pour ces jolis partages.  Crying or Very sad


    _________________
    Dans la vie, il y a du bon et du mauvais. Je garde le bon pour améliorer le mauvais et le mauvais pour le transformer en bon.
    avatar
    Emmanuel
    Administrateur

    Masculin Messages : 1479
    Date d'inscription : 16/01/2016

    Re: Imitation de J.C : " L' amour de soi est le plus grand obstacle pour trouver Dieu "

    Message par Emmanuel le Lun 12 Nov - 21:00

    Bonsoir à toi, @Stéphane,

    Oui, nous sommes chanceux d'avoir @Maud qui nous partage quotidiennement de la belle spiritualité comme celle que l'on retrouve dans le livre l'Imitation de Jésus-Christ.

    Smile

    Amicalement,

    Emmanuel
    avatar
    Maud

    Féminin Messages : 6800
    Date d'inscription : 20/01/2016
    Localisation : France
    Saint intercesseur : Sainte Vierge Marie , Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face , Sainte Thérèse d' Avila

    Re: Imitation de J.C : " L' amour de soi est le plus grand obstacle pour trouver Dieu "

    Message par Maud le Mar 13 Nov - 7:42

    Merci à vous , mes amis qui appréciez cette " Haute lecture spirituelle "  sunny
    Puisse t'elle combler les âmes


    Gloire à toi Seigneu


    _________________


    * "J'ai compris que " Marie " veillait sur moi  , que j'étais Son enfant  .
    Aussi , je ne pouvais que lui donner le nom de " Maman " , car il me semblait  encore plus tendre que celui de "  Mère "
     *

    Ste Thérèse de l' Enfant Jésus et de la Sainte Face
    avatar
    Maud

    Féminin Messages : 6800
    Date d'inscription : 20/01/2016
    Localisation : France
    Saint intercesseur : Sainte Vierge Marie , Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face , Sainte Thérèse d' Avila

    Re: Imitation de J.C : " L' amour de soi est le plus grand obstacle pour trouver Dieu "

    Message par Maud le Mer 14 Nov - 7:37

    Du livre "L'Imitation de Jésus-Christ" -  Il est bon pour notre âme de replonger dans cette lecture spirituelle . Je remonte un nouveau chapitre



    Livre Troisième – Chapitre 26.

    De la liberté du coeur, qui s'acquiert plutôt par la prière que par la lecture

    1 .Le fidèle: Seigneur, c'est une haute perfection de ne jamais détourner des choses du ciel les regards de son coeur, de passer au milieu des soins du monde sans se préoccuper d'aucun soin, non par indolence, mais par le privilège d'une âme libre, qu'aucune affection déréglée n'attache à la créature.

    2.Je vous en conjure, ô Dieu de bonté ! délivrez-moi des soins de cette vie, de peur qu'ils ne retardent ma course; des nécessités du corps, de peur que la volupté ne me séduise; de tout ce qui arrête et trouble l'âme, de peur que l'affliction ne me brise et ne m'abatte.

    Je ne parle point des choses que la vanité humaine recherche avec tant d'ardeur, mais de ces misères qui, par une suite de la malédiction commune à tous les enfants d'Adam, tourmentent et appesantissent l'âme de votre serviteur, et l'empêchent de jouir autant qu'il voudrait de la liberté de l'esprit.

    3.Ô mon Dieu ! douceur ineffable, changez pour moi en amertume toute consolation de la chair, qui me détourne de l'amour des biens éternels, et m'attire et me fascine par le charme funeste du plaisir présent.

    Que je ne sois pas, mon Dieu, vaincu par la chair et le sang, trompé par le monde et sa gloire qui passe; que je ne succombe point aux ruses du démon.

    Donnez-moi la force pour résister, la patience pour souffrir, la constance pour persévérer.

    Donnez-moi, au lieu de toutes les consolations du monde, la délicieuse onction de votre esprit, et au lieu de l'amour terrestre, pénétrez-moi de l'amour de votre nom.

    4.Le boire, le manger, le vêtement et les autres choses nécessaires pour soutenir le corps, sont à charge à une âme fervente.

    Faites que j'use de ces soulagements avec modération et que je ne les recherche point avec trop de désir.

    Les rejeter tous, cela n'est pas permis, parce qu'il faut soutenir la nature; mais votre loi sainte défend de rechercher tout ce qui est au-delà du besoin et ne sert qu'à flatter les sens; autrement la chair se révolterait contre l'esprit.

    Que votre main, Seigneur, me conduise entre ces deux extrêmes, afin qu'instruit par vous je me préserve de tout excès.

    Eucharistie Colombe


    _________________


    * "J'ai compris que " Marie " veillait sur moi  , que j'étais Son enfant  .
    Aussi , je ne pouvais que lui donner le nom de " Maman " , car il me semblait  encore plus tendre que celui de "  Mère "
     *

    Ste Thérèse de l' Enfant Jésus et de la Sainte Face
    avatar
    Maud

    Féminin Messages : 6800
    Date d'inscription : 20/01/2016
    Localisation : France
    Saint intercesseur : Sainte Vierge Marie , Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face , Sainte Thérèse d' Avila

    Re: Imitation de J.C : " L' amour de soi est le plus grand obstacle pour trouver Dieu "

    Message par Maud le Ven 16 Nov - 7:22



    Livre Troisième - Chapitre 27.

    Que l'amour de soi est le plus grand obstacle qui empêche l'homme de parvenir au souverain bien

    1.Jésus-Christ: Il faut, mon fils, que vous vous donniez tout entier pour posséder tout, et que rien en vous ne soit à vous-même.
    Sachez que l'amour de vous-même vous nuit plus qu'aucune chose du monde.
    On tient à chaque chose plus ou moins, selon la nature de l'affection, de l'amour qu'on a pour elle.
    Si votre amour est pur, simple et bien réglé, vous ne serez esclave d'aucune chose.
    Ne désirez point ce qu'il ne vous est pas permis d'avoir; renoncez à ce qui occupe trop votre âme et la prive de sa liberté.
    Il est étrange que vous ne vous abandonniez pas à moi du fond du coeur, avec tout ce que vous pouvez désirer ou posséder.

    2.Pourquoi vous consumer d'une vaine tristesse ? Pourquoi vous fatiguer de soins superflus ?
    Demeurez soumis à ma volonté et rien ne pourra vous nuire.
    Si vous cherchez ceci ou cela, si vous voulez être ici ou là, sans autre objet que de vous satisfaire ou de vivre plus selon votre gré, vous n'aurez jamais de repos et jamais vous ne serez libre d'inquiétude, parce qu'en tout vous trouverez quelque chose qui vous blesse, et partout quelqu'un qui vous contrarie.

    3.A quoi sert donc de posséder et d'accumuler beaucoup de choses au-dehors ? Ce qui sert, c'est de les mépriser et de les déraciner de son coeur.
    Et n'entendez pas ceci uniquement de l'argent et des richesses, mais encore de la poursuite des honneurs et du désir des vaines louanges, toutes choses qui passent avec le monde.
    Nul lieu n'est un sûr refuge si l'on manque de l'esprit de ferveur; et cette paix qu'on cherche au-dehors ne durera guère si le coeur est privé de son véritable appui, c'est-à-dire si vous ne vous appuyez pas sur moi. Vous changerez, et ne serez pas mieux.
    Car entraîné par l'occasion qui naîtra, vous trouverez ce que vous aurez fui, et pis encore.

    4.Prière pour obtenir la pureté du coeur et la sagesse céleste.
    Le fidèle: Soutenez-moi, Seigneur, par la grâce de l'Esprit-Saint.
    Fortifiez-moi intérieurement de votre vertu, afin que je bannisse de mon coeur toutes les sollicitudes vaines qui le tourmentent, et que je ne sois emporté par le désir d'aucune chose ou précieuse ou méprisable, mais plutôt qu'appréciant toutes choses ce qu'elles sont, je voie qu'elles passent et que je passerai aussi avec elles: Car il n'y a rien de stable sous le soleil; et tout est vanité et affliction d'esprit. Oh ! qu'il est sage, celui qui juge ainsi !

    5.Donnez-moi, Seigneur, la sagesse céleste, afin que j'apprenne à vous chercher et à vous trouver, à vous goûter et à vous aimer par-dessus tout, et à ne compter tout le reste que pour ce qu'il est, selon l'ordre de votre sagesse.
    Donnez-moi la prudence pour m'éloigner de ceux qui me flattent, et la patience pour supporter ceux qui s'élèvent contre moi.
    Car c'est une grande sagesse de ne se point laisser agiter à tout vent de paroles et de ne point prêter l'oreille aux perfides discours des flatteurs. C'est ainsi qu'on avance sûrement dans la voie où l'on est entré.

    Eucharistie Colombe


    _________________


    * "J'ai compris que " Marie " veillait sur moi  , que j'étais Son enfant  .
    Aussi , je ne pouvais que lui donner le nom de " Maman " , car il me semblait  encore plus tendre que celui de "  Mère "
     *

    Ste Thérèse de l' Enfant Jésus et de la Sainte Face

      La date/heure actuelle est Lun 19 Nov - 7:50