Forum catholique l'Imitation de Jésus-Christ

Ne rougissez pas lorsque vous témoignez de Jésus ! Bannie11Bienvenue sur le Forum catholique
l'Imitation de Jésus-Christ!

Ce forum est un lieu d'échanges dédié à l'approfondissement de la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ.

On peut y partager des témoignages personnels, proposer des méditations, se questionner sur la Bible et les différents enseignements de l'Église catholique, demander et apporter de l'aide dans le cheminement de l'âme vers Dieu, etc.

Forum d'échanges visant à approfondir la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ


    Ne rougissez pas lorsque vous témoignez de Jésus !

    Gilles
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 9932
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 65
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Ne rougissez pas lorsque vous témoignez de Jésus ! Empty Ne rougissez pas lorsque vous témoignez de Jésus !

    Message par Gilles le Lun 25 Juil - 19:37

    Ne rougissez pas lorsque vous témoignez de Jésus ! Notre-dame-danguera-pedro-rc3a9gis

    Messages(3) Notre Dame d’Anguera, Reine de la Paix-19-21-23 Juillet 2016 - Transmis à Pedro Regis : *C’est dans ce monde, et non dans l’autre, que vous devez témoigner de votre foi.*

    Message du 19 Juillet  dans Campo Maior / Piauí
    Chers enfants, revenez à Mon Jésus. Vous êtes dans le monde, mais vous n´êtes pas du monde. Éloignez-vous définitivement du péché et servez le Seigneur avec Joie. Je vous demande de vivre Mes appels et de chercher en tout à imiter Mon Fils Jésus. Accueillez avec amour l´Évangile. Dans l´Évangile est la Vérité du Père manifesté par Mon Fils Jésus. Il n´y a pas de demi-vérité dans ce que Mon Jésus vous a enseigné. Soyez attentifs pour ne pas être trompés. Vous vivez dans le temps des grandes confusions spirituelles. Agenouillez-vous en prière.
    Ne rougissez pas lorsque vous témoignez de Jésus ! Barrerouge
    Aimez et défendez la vérité. Soyez dociles et acceptez la Volonté de Dieu en vos vies. Ne perdez pas votre espérance. Demain sera meilleur pour les hommes et femmes de foi. Ne reculez pas. Mon Jésus est votre Chemin. Restez avec Lui et vous serez sauvés. Je ne veux pas vous forcer, mais écoutez ce que Je vous dis. S´il vous arrive de tomber, ne vous découragez pas. Cherchez forces en Jésus. Sa Parole sera votre force et Sa Présence dans l´Eucharistie sera la certitude de votre victoire. Vous aurez encore de longues années de dures épreuves, mais la Victoire Finale sera du Seigneur.
    Le Grand Miracle de Dieu attirera beaucoup de Mes pauvres enfants qui sont éloignés. Ce sera le temps du Triomphe Définitif de Mon Coeur Immaculé. Donnez-Moi la main et Je vous conduirai à Mon Fils Jésus. Allez de l´avant sans peur. Quoiqu´il arrive, ne perdez pas votre foi. Vous êtes importants pour la réalisation de Mes Plans. Aidez-Moi. C´est le message que Je vous transmets aujourd’hui au nom de la Très Sainte Trinité. Merci de M´avoir permis de vous réunir ici une fois de plus. Je vous bénis au nom du Père, du Fils et de l´Esprit Saint. Amen. Restez en Paix.
    Ne rougissez pas lorsque vous témoignez de Jésus ! Barrerouge
    Ne rougissez pas lorsque vous témoignez de Jésus ! Pedro-regis-notre-dame-d-anguera
    Message du 21 Juillet
    Chers enfants, n´ayez pas peur. Mon Fils Jésus a besoin de votre témoignage public et courageux. L´humanité vit en aveugle spirituellement et Mes pauvres enfants vivent dans le doute et l´incertitude. Beaucoup de ceux qui ont été choisis pour défendre la vérité fuiront de peur. L´Église de Mon Jésus boira le calice amer de la douleur. La Grande Persécution viendra et Mes pauvres enfants pleureront et se lamenteront. Je souffre de ce qui advient pour vous. Agenouillez-vous en prière. Ouvrez vos coeurs et laissez la Parole de Mon Jésus vous transformer.
    N´oubliez pas. À qui on a beaucoup donné, il sera beaucoup demandé. Mon Seigneur donnera à chacun selon les oeuvres réalisées en cette vie. Soyez attentifs. C´est dans ce monde, et non dans l´autre, que vous devez témoigner de votre foi. Avancez dans la vérité. C´est le message que Je vous transmets aujourd’hui au nom de la Très Sainte Trinité. Merci de M´avoir permis de vous réunir ici une fois de plus. Je vous bénis au nom du Père, du Fils et de l´Esprit Saint. Amen. Restez en Paix.
    Ne rougissez pas lorsque vous témoignez de Jésus ! Barrerouge
    Ne rougissez pas lorsque vous témoignez de Jésus ! Pedro-regis-notre-dame-d-anguera
    Message du 23 Juillet
    Chers enfants, ce que vous avez à faire, ne le remettez pas à demain. Dites à tous que voici le temps opportun pour le Grand Retour au Seigneur. Éloignez-vous du péché et servez le Seigneur avec joie. Agenouillez-vous en prière. L´humanité est contaminée par le péché et Mes pauvres enfants cheminent comme des aveugles spirituellement.
    Repentez-vous. Le repentir sincère, suivi de la confession est le premier pas pour atteindre la Miséricorde de Mon Jésus. Si les hommes se réconciliaient avec Dieu, bien vite la Paix règnerait sur la Terre. Convertissez-vous. Des temps difficiles viendront pour les hommes et femmes de foi. Restez avec la vérité et vous serez sauvés. C´est le message que Je vous transmets aujourd’hui au nom de la Très Sainte Trinité. Merci de M´avoir permis de vous réunir ici une fois de plus. Je vous bénis au nom du Père, du Fils et de l´Esprit Saint. Amen. Restez en Paix.
    Ne rougissez pas lorsque vous témoignez de Jésus ! Barrerouge


    Source: http://www.madonnadianguera.it/?jjj=1463873260027


    http://wp.me/p1aACN-i7s
    Ne rougissez pas lorsque vous témoignez de Jésus ! Gilles


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    Maud
    Maud

    Féminin Messages : 9356
    Date d'inscription : 20/01/2016
    Localisation : France
    Saint intercesseur : Sainte Vierge Marie , Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face , Sainte Thérèse d' Avila

    Ne rougissez pas lorsque vous témoignez de Jésus ! Empty Re: Ne rougissez pas lorsque vous témoignez de Jésus !

    Message par Maud le Lun 25 Juil - 20:17

    Merci Gilles , ce Message de notre Maman du Ciel  est important à lire et ne eut que nous conforter à dire à Jésus combien nous l' aimons et de pas hésiter à le proclamer   Jésus Christ

    Son dernier Message est très important et nous rappelle comment  accomplir notre Mission de Disciples du Christ


    Message du 23 Juillet
    Chers enfants, ce que vous avez à faire, ne le remettez pas à demain. Dites à tous que voici le temps opportun pour le Grand Retour au Seigneur. Éloignez-vous du péché et servez le Seigneur avec joie. Agenouillez-vous en prière. L´humanité est contaminée par le péché et Mes pauvres enfants cheminent comme des aveugles spirituellement.

    Repentez-vous. Le repentir sincère, suivi de la confession est le premier pas pour atteindre la Miséricorde de Mon Jésus. Si les hommes se réconciliaient avec Dieu, bien vite la Paix règnerait sur la Terre. Convertissez-vous. Des temps difficiles viendront pour les hommes et femmes de foi. Restez avec la vérité et vous serez sauvés. C´est le message que Je vous transmets aujourd’hui au nom de la Très Sainte Trinité. Merci de M´avoir permis de vous réunir ici une fois de plus. Je vous bénis au nom du Père, du Fils et de l´Esprit Saint. Amen. Restez en Paix.

    Amicalement


    _________________
    Ne rougissez pas lorsque vous témoignez de Jésus ! Signat12

    * "J'ai compris que " Marie " veillait sur moi  , que j'étais Son enfant  .
    Aussi , je ne pouvais que lui donner le nom de " Maman " , car il me semblait  encore plus tendre que celui de "  Mère "
     *

    Ste Thérèse de l' Enfant Jésus et de la Sainte Face
    Gilles
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 9932
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 65
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Ne rougissez pas lorsque vous témoignez de Jésus ! Empty Re: Ne rougissez pas lorsque vous témoignez de Jésus !

    Message par Gilles le Mar 26 Juil - 1:08

    @Maud a écrit:Merci Gilles , ce Message de notre Maman du Ciel  est important à lire et ne eut que nous conforter à dire à Jésus combien nous l' aimons et de pas hésiter à le proclamer   Jésus Christ
    Merci chère @Maud ! Bravo

    Ne rougissez pas lorsque vous témoignez de Jésus ! Ne-te-moque-pas-de-dieu-11-638


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    Gilles
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 9932
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 65
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Ne rougissez pas lorsque vous témoignez de Jésus ! Empty Re: Ne rougissez pas lorsque vous témoignez de Jésus !

    Message par Gilles le Lun 17 Avr - 16:51

    lundi 17 avril 2017
    Ne rougissez pas lorsque vous témoignez de Jésus ! 21451?customsize=680

    Le chrétien DOIT annoncer Jésus

    Lors de mon homélie du dimanche de Pâques (à la Veillée pascale et le jour même de Pâques), j’ai développé en quelque sorte deux points: la façon dont on parvient à la foi et la nécessité d'annoncer Jésus. J’ai alors cité de mémoire une phrase de saint Paul dans sa Lettre aux Romains, qui nous montre clairement qu’annoncer le Christ n’est pas du tout « facultatif » pour un chrétien. Saint Paul nous dit que « si nous affirmons de notre bouche que Jésus est Seigneur et que si nous croyons dans notre cœur que Dieu l’a ressuscité d’entre les morts, nous serons sauvés ».

    Or la première Parole de Dieu que j’ai lu aujourd’hui en ce lundi de Pâques, est précisément cette phrase de saint Paul aux Romains. Aux laudes (l’office du matin dans le bréviaire) d’aujourd’hui, l’Église nous offre comme Parole de Dieu à méditer et à appliquer dans notre vie: Romains 10, 8-10:

    « Nous lisons dans l’Écriture: « La Parole est près de toi; elle est dans ta bouche et dans ton cœur. » Cette Parole, c’est le message de la foi que nous proclamons. Donc, si tu affirmes de ta bouche que Jésus est Seigneur, si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité d’entre les morts, alors tu seras sauvé. Celui qui croit du fond de son cœur devient juste; celui qui, de sa bouche, affirme sa foi, parvient au salut. » (Rm 10, 8-10)

    D’abord, je n’en reviens pas que ce texte que j’avais dans le cœur en cette Pâques 2017, soit le texte que l’Église nous propose comme Parole de Dieu au lendemain de Pâques. J’y vois un signe clair qui me montre que c’est la Parole de Dieu que je dois entendre aujourd’hui en 2017 et que je dois faire entendre et comprendre à mes paroissiens.

    Les trois phrases de saint Paul citées ci-dessus sont très importantes à mes yeux. Il y est question de la bouche et du cœur. Pour être sauvés, il faut que ces deux composantes de la personne humaine, se mettent en mouvement, se mettent en action. La première phrase est un constat: la Parole est en nous; dans notre cœur et dans notre bouche. Les deux autres phrases nous disent ce qu’il faut faire avec cette Parole qui est en nous. Il est étonnant de constater que dans la deuxième phrase, qui a trait au salut, saint Paul mentionne d’abord la confession des lèvres. On sera sauvé si on proclame de nos lèvres que Jésus est le Messie. La troisième et dernière phrase est différente; il y est question d’abord de justification; de comment on devient juste aux yeux de Dieu, de comment on acquiert la vie divine. On obtient personnellement la justification, en croyant à la Royauté de Jésus. Par la suite, il y est question du salut: on parvient au salut en annonçant Jésus.

    La bible de Jérusalem traduit différemment la troisième et dernière phrase. Voici sa traduction :

    « Car la foi du cœur obtient la justice, et la confession des lèvres, le salut » (Rm 10, 10). 


    C’est très FORT, n’est-ce pas? Voilà une phrase importante à retenir par cœur et facile à retenir par cœur: Romains 10, 10. J’en déduis avec saint Paul que si comme chrétien, je n’annonce pas Jésus, je ne serai pas sauvé. Il est temps que j’apprenne cela, après 33 ans de vie sacerdotale (presbytérale). Si la foi ne s’est pas répandue davantage au Québec depuis cinquante ans, c’est parce que les catholiques ont fait de la religion une affaire privée. On va à l’église pour soi, pour notre vie et nos problèmes personnels. On se déplace à l’église parce qu’on croit que Dieu y est présent de façon spéciale, mais pas du tout pour avoir un contact avec d’autres croyants. « Que les autre fassent leurs affaires et moi je ferai les miennes » semble être  le leitmotiv de la grande majorité des catholiques au Québec depuis cinquante ans. Et on se surprend que la foi ait stagné. Et on se surprend d'entendre nos concitoyens dire que la religion est une affaire privée, que le chrétien doit garder dans sa maison, les portes closes. Quiconque connaît bien la pensée de Jésus, sait que faire de la religion une affaire privée, c'est une erreur grave. 

    Depuis mon ordination sacerdotale, je suis aussi en quelque sorte dans cette façon de penser. J’ai toujours vu mon sacerdoce comme le moyen de nourrir les gens qui viennent à moi. Mais je n’ai jamais vu mon rôle comme consistant à annoncer Jésus spécialement aux gens qui ne le connaissent pas.

    Les premières paroles de Jésus Ressuscité ont été un ordre donné aux femmes D’ANNONCER aux disciples qu’Il est vivant et qu’Il les précède en Galilée (Mt 28, 10). À Marie Madeleine, le Ressuscité dira explicitement: « Ne me retiens pas; mais va dire à mes frères  … » (Jn 20, 17). « Ne me retiens pas », c’est-à-dire, ne me garde pas pour toi; porte-moi aux autres. 

    Et le grand saint Paul dira: « MALHEUR À MOI, SI JE N’ANNONCE PAS L’ÉVANGILE » (1 Co 9, 16). Cette phrase est très forte. Il semble cependant qu’elle devrait être traduite ainsi: « Malheureux homme que je suis, si je n’annonce pas l’Évangile ». Oui, malheureux sommes-nous, si nous gardons le trésor de l’Évangile pour nous, sans le proposer aux autres.

    Durant les apparitions du Ressuscité, Jésus envoie ses amis annoncer à tous ses disciples qu’il est vivant et qu’il est le Seigneur de l’univers.

    Au moment de l’Ascension, Jésus enverra ses disciples annoncer le salut au monde entier. Mais avant de faire cela, ils devront prier avec Marie, la mère de Jésus, dans l’attente de l’Esprit Saint, qui leur donnera la force nécessaire pour évangéliser jusqu'aux extrémités de la terre. Le jour de la Pentecôte, les portes du Cénacle s’ouvrent et l’Évangile est prêché à toutes les nations.


    Ne rougissez pas lorsque vous témoignez de Jésus ! Pere-guy-simard Père Guy Simard - Oblat de la Vierge Marie

    Site web :
    Dieu ma joie
    Ne rougissez pas lorsque vous témoignez de Jésus ! Gilles


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    Gilles
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 9932
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 65
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Ne rougissez pas lorsque vous témoignez de Jésus ! Empty Re: Ne rougissez pas lorsque vous témoignez de Jésus !

    Message par Gilles le Mer 22 Aoû - 18:45

    Ne rougissez pas lorsque vous témoignez de Jésus ! Luc-9.26
    Ne rougissez pas lorsque vous témoignez de Jésus ! 39714764_2066448790033150_3629397658910588928_n

    Amen


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    Gilles
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 9932
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 65
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Ne rougissez pas lorsque vous témoignez de Jésus ! Empty Re: Ne rougissez pas lorsque vous témoignez de Jésus !

    Message par Gilles le Mar 29 Jan - 18:40

    Ne rougissez pas lorsque vous témoignez de Jésus ! Rougir

    Le respect humain ?

    Un jeune colonel, se trouvant sans occupation pendant la paix, eut envie de voyager. Il en demanda la permission au roi son maître ; et, l’ayant obtenue, il partit. Dans le cours de ses voyages, étant arrivé chez une nation peu amie de la sienne, il se trouva un jour dans une situation critique. Il faisait visite à un seigneur chez qui une brillante et nombreuse compagnie était assemblée. La conversation étant tombée sur la politique, on passa en revue tous les souverains de l’Europe ; et quand on en fut venu à celui dont notre officier était né sujet, on se livra à des déclamations indécentes, dictées par une ancienne antipathie, que des événements assez récents avaient encore fortifiée. Le gouvernement, les desseins, les vues, toute la politique du monarque, son caractère même, ses qualités personnelles, ses mœurs, ses goûts, tout le détail de sa vie privée, furent tour à tour l’objet de la satire la plus amère et de la raillerie la plus piquante.

    Quel personnage faisait pendant ce temps-là notre colonel ? Il se disait à lui-même :
    « Si j’entreprends de défendre mon maître, si je me fâche, si je témoigne de la vivacité, on se moquera de mon zèle, on m’accablera de plaisanteries et de sarcasmes ; je deviendrai le jouet de l’assemblée ; peut-être même serai-je obligé de mettre l’épée à la main et d’exposer ma vie. »

    Pour éviter ces inconvénients, il prit le parti de dissimuler. Il n’opposa rien aux traits satiriques et calomnieux qu’on lançait contre son prince : il conserva un air tranquille et serein ; il souriait même de temps en temps, et ajoutait son petit mot, pour ne pas paraître trop aveuglément dévoué à son maître, et se prêter un peu au génie et aux mœurs de ceux avec qui il se trouvait. Sa visite faite, il sortit, bien content de s’être si heureusement tiré de ce mauvais pas.

    Cette aventure parvint à la connaissance du roi, qui en fut indigné ; et lorsque cet officier revint à la cour, et osa paraître devant lui, ce prince le traita avec le mépris le plus accablant, et le chassa ignominieusement de sa présence.

    Tel est le traitement qu’éprouveront de la part de Jésus-Christ une multitude de chrétiens. Cet Homme-Dieu est notre roi, et nous sommes ses sujets. Nous devons donc nous opposer de tout notre pouvoir à tout ce qui peut l’offenser ; nous déclarer pour lui en toute occasion ; essuyer les désagréments les plus sensibles, plutôt que de paraître souscrire ou seulement acquiescer à quelque chose dont sa gloire puisse être blessée. Combien sont donc coupables tant de chrétiens qui, en mille circonstances, craignent de le paraître, ou affectent même de ne le pas paraître !

    Vous vous trouvez dans une société où des incrédules dogmatisent impudemment. Ils attaquent la sainte religion que vous professez ; ils la traitent de fanatisme ; ils la tournent en dérision ; ils n’épargnent pas même, dans leur délire sacrilège, son divin Auteur.

    Quel personnage faites-vous pendant ce temps-là ? Dans la crainte de passer pour un bon croyant, c’est-à-dire un petit génie, un esprit faible, ou bien un fanatique et un intolérant, si vous osiez contredire ces hommes redoutables et défendre votre religion ; vous vous taisez, vous souriez, vous vous mêlez à la conversation, pour ne pas paraître l’improuver et en être scandalisé… Votre arrêt est déjà prononcé dans l’Évangile. Celui, dit Jésus-Christ, qui aura rougi de moi devant les hommes, je rougirai de lui devant mon Père.

    Vous assistez avec quelques-uns de vos amis, de vos camarades, au saint sacrifice de la messe. Vous devriez vous tenir dans une posture humiliée aux pieds des autels, et vous y occuper uniquement de la prière, avec un extérieur modeste et recueilli. Vous le savez, vous le sentez. Mais si vous vous comportiez ainsi, on vous regarderait comme un dévot, un bigot, un superstitieux, et vous exciteriez la risée de vos amis, qui se tiennent debout, regardant, lorgnant à droite et à gauche, causant, riant, badinant entre eux comme s’ils étaient dans une place publique. La crainte d’un si terrible malheur vous empêche de suivre la lumière de votre conscience : vous imitez même ces impies, et vous partagez le scandale qu’ils donnent. Quelle honteuse lâcheté ! 


    Et à quoi devez-vous vous attendre de la part du maître dont vous trahissez si indignement la cause ? Le voici : celui qui aura rougi de moi devant les hommes, je rougirai de lui devant mon Père.

    Dans une compagnie où vous vous trouvez, des libertins se permettent des discours obscènes, des équivoques grossières, de cruelles médisances, de noires calomnies. Vous pouvez, par l’autorité que vous donnent votre état, votre place, votre âge, réprimer la licence de ces hommes effrontés, et par conséquent vous le devez.

    Mais que penserait-on, que dirait-on de vous ? On vous traiterait de scrupuleux, de radoteur, d’homme grossier, impoli, malhonnête, brutal. Vous frémissez à la seule idée de vous voir peint de pareilles couleurs ; et, pour ne pas le mériter, vous vous bornez à garder le silence, sans témoigner même que ces discours vous déplaisent. Prévarication criminelle.

    Mais supposons que vous n’avez pas assez d’autorité pour mettre un frein à la langue de ces libertins. Vous pouvez du moins affecter un air sérieux et triste, rester dans un morne silence, et paraître ne prendre aucune part à leurs discours. Mais je passerai, dites-vous, pour un imbécile, si je ne dis mot.

    Vous ferez voir que vous êtes chrétien, et que vous avez horreur de tout ce qui offense Dieu en blessant la pudeur ou la charité. Tant pis pour ceux qui interpréteront dans un autre sens votre silence ; mais cette crainte ne doit pas vous empêcher de faire votre devoir. Elle vous en empêche cependant ; et pour paraître un homme aimable, qui sait badiner et s’égayer comme les autres, vous riez des propos de vos compagnons, vous les autorisez même par les vôtres. C’est-à-dire que vous rougissez de Jésus-Christ devant les hommes. Ne soyez donc pas surpris qu’au jour du jugement Jésus-Christ rougisse aussi de vous devant son Père.


    Source : Le respect humain - La France Chrétienne et son histoire - WordPress ... https://lafrancechretienne.wordpress.com/2017/10/11/le-respect-humain-bonaventure-...
    Amen 


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    Gilles
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 9932
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 65
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Ne rougissez pas lorsque vous témoignez de Jésus ! Empty Re: Ne rougissez pas lorsque vous témoignez de Jésus !

    Message par Gilles le Ven 10 Juil - 17:20

    Ne rougissez pas lorsque vous témoignez de Jésus ! 2018-08-28-22-678x381

    Aimer en expliquant notre foi aux autres

    Aimer en expliquant notre foi aux autres est un acte de charité envers les personnes de notre entourage lorsque l’occasion se présente.

    Dans sa Première Lettre, Pierre écrit: “Soyez toujours prêts à rendre compte de l’espérance qui est en vous” (1 P 3, 15).  Et lorsqu’il écrit ces mots, il parle d’expérience puisque souvent il a eu à rendre compte de son espérance et de sa foi en Jésus Sauveur.  Par exemple, dès le chapitre IV des Actes des Apôtres, après que Pierre et Jean ont fait une guérison, on les arrête, on les met en prison, puis on les amène devant le Tribunal, et on leur demande « par quelle puissance, par le nom de qui avez-vous fait cette guérison ?  Alors Pierre, rempli de l’Esprit Saint leur déclara : Chefs du peuple et Anciens, nous sommes interrogés aujourd’hui pour avoir fait du bien à un infirme, et on nous demande comment cet homme a été sauvé » (Ac 4, 8-9).  Et là il poursuit en exposant l’essentiel de la foi chrétienne.

    Ces deux extraits bibliques nous introduisent aujourd’hui à une quatrième manière d’aimer les gens de notre entourage, d’aimer notre Oïkos.  Et cette manière d’aimer est exprimée dans le processus d’évangélisation par un mot, le mot explication.  Après avoir prié, après avoir servi, après avoir partagé et témoigné notre foi, nous sommes invités à expliquer, c’est-à-dire à répondre à des questions.  Et c’est vrai que dès qu’on aborde la question de la foi, ça suscite plein de questions.  Les gens vont nous poser des questions, ou bien ils vont exprimer leur désaccord.  Et souvent cela nous met mal à l’aise, souvent on ne sait pas trop comment répondre aux gens.  Alors j’aimerais aujourd’hui qu’on s’arrête brièvement pour réfléchir sur cet aspect de notre processus d’évangélisation qui est un élément aussi très important.

    D’abord on se rappelle que, répondre aux questions des gens, accueillir leurs questions, leurs commentaires négatifs, leurs doléances, etc, c’est une manière importante de les aimer.  C’est une manifestation d’amour extraordinaire.  Alors sachant cela, sachant, comme nous y invite saint Pierre, que nous avons à rendre compte de notre espérance, sachant que l’explication fait partie du processus d’évangélisation, nous devons être vigilants pour ne pas nous défiler.  C’est sûr que des fois, on entend des questions qui nous mettent mal à l’aise, on entend des commentaires qui nous mettent mal à l’aise, mais on est invité à ne pas se défiler.

    Alors, il faut premièrement se rappeler que c’est une bénédiction.  Comme disait quel­qu’un, un jour : il vaut mieux avoir cent personnes qui nous posent des questions, même si nous n’avons pas de réponse, plutôt que cent réponses et personne pour poser des questions.  Le fait de se retrouver devant une personne qui pose des questions, ou qui exprime des commentaires sur la foi, bien c’est déjà une porte ouverte.  C’est un signe que la personne s’intéresse, que la personne est en recherche, même si sa recherche est mal partie. Donc prendre conscience que c’est une bénédiction de se retrouver devant une personne qui pose des questions.

    Deuxièmement, quand on est devant une personne qui pose des questions, qui exprime ses désaccords par rapport à la foi, nous sommes invités à écouter.  Écouter patiemment, écouter avec intérêt, écouter en cherchant à comprendre qu’est-ce que veut dire la personne, qu’est-ce qu’elle est en train d’exprimer, qu’est-ce qui l’habite au fond.  L’écouter avec intérêt aussi pour faire sentir qu’on aime la personne. Ta question, peut-être qu’elle me met mal à l’aise, mais je prends le temps d’être là parce que ça m’intéresse.  Ce que tu poses comme question ça m’intéresse, le malaise que tu exprimes ça m’intéresse, parce que je t’aime. Donc prendre le temps d’écouter.  Parfois, on peut aussi poser des questions pour bien comprendre, s’assurer qu’on a bien compris ce que la personne est en train de dire. Donc une première étape, avant de répondre, on écoute, patiemment, avec beaucoup d’amour.

    Ensuite vient le temps de répondre. Et il est bon de se rappeler ceci : quand on lit l’Évangile, on pose beaucoup de questions à Jésus.  Et c’est très rare que Jésus répond directement à la question. Dans la plupart des cas, à partir de la question, Jésus va donner un enseignement, va en profiter pour présenter quelque chose sur la réalité du Royaume de Dieu.  Il va en profiter pour présenter son message, son message d’amour, de pardon, de vérité, de justice, etc.  Un exemple célèbre, quand on demande à Jésus, est-ce qu’il faut payer l’impôt à l’empereur, ou ne pas payer, Jésus ne répond pas ni oui, ni non, mais il donne un enseignement qui va se conclure par : “Rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu”. Donc on se rappelle la manière qu’a Jésus de répondre.

    Nous, on va faire la même chose.  Lorsque la personne nous pose une question, ça se peut qu’on va répondre directement à la question.  Mais la plupart du temps il faut voir derrière la question.  Et nous, on va profiter de la question pour présenter l’essentiel de la Foi.  Alors, dans notre réponse, on exprime d’abord notre admiration à la personne qui pose la question, c’est une bonne question, c’est un bon commentaire, c’est vrai, je trouve ça beau que tu t’interroges là-dessus.  S’il y a lieu on peut réajuster certaines choses, il faut faire la vérité.  S’il y a des choses qui ne sont pas vraies, dans le commentaire que la personne amène et qu’on le sait, il faut quand même réajuster les choses.  Et ensuite, nous allons présenter l’essentiel de la Foi : l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ, l’Évangile du salut. Le cœur de notre Foi, il faut que, dans notre réponse, on oriente la personne vers l’essentiel de la Foi.  Dans notre réponse, nous allons dire uniquement des choses dont nous sommes certains, et convaincus.  Il vaut mieux dire peu de choses, mais des choses dont nous sommes certains et convaincus, parce nous sommes en train de poser des fondements.  On n’est pas dans un débat où il faut gagner quelque chose sur le champ, mais on est en train de poser des fonde­ments solides.  Donc on dit quelques éléments de réponse, des éléments fondamentaux dont nous sommes certains, et qui vont devenir dans le cœur et dans l’esprit de la personne des fondements, des premiers fondements.  Si on ne connaît pas la réponse, on le dit, bien sûr.  On peut dire à la personne : si ça t’intéresse, je vais m’informer et je vais te revenir là-dessus.  Mais que cela intéresse ou non la personne, pour nous, c’est une bonne occasion de chercher à s’instruire.  Si une question est posée et je n’ai pas la réponse, je dois, c’est mon devoir de chrétien, de chercher la réponse.  Ne serait-ce que pour moi-même, pour aller m’instruire, mieux comprendre ma propre foi.  La question de l’autre m’aide à approfondir ma propre foi.

    Dans notre réponse aussi, c’est important de se rappeler qu’il ne faut pas à tout prix défendre l’Église.  Il se peut que l’Église, que des personnes dans l’Église aient fait des erreurs, ça se peut.  Non seulement ça se peut, c’est certain, nous sommes des êtres humains.  Alors, on n’a pas à défendre, à tout prix, l’Église ou des personnes dans l’Église.  S’il y a des erreurs, on le reconnaît, et on en demande pardon.  Et, dans tout cela, bien sûr, nous faisons confiance à l’Esprit Saint.  Nous avons vu tout à l’heure dans le récit des Actes des Apôtres, il est dit : « alors Pierre, rempli de l’Esprit Saint, se mit à leur dire ».  Et, pendant qu’on échange on peut prier, on prie intérieurement : Viens Esprit Saint éclairer ma réponse, viens Esprit Saint, m’inspirer.  Et on va prier aussi après.  Après qu’on a laissé la personne, on continue à prier pour que cet échange porte son fruit dans le cœur de l’autre personne et dans notre propre cœur aussi.  Et quand c’est possible, on va prier avant.  Si nous savons que nous allons rencontrer des personnes, et que probablement elles vont poser des questions, bien on prie avant.  On prie l’Esprit Saint qu’il prépare mon cœur, qu’il prépare le cœur de l’autre ou des autres.  Donc on vit ça dans une attitude de prière.

    Alors, voila !  Ce sont quelques éléments donc, répondre aux questions, rendre compte de notre Foi et de notre Espérance, c’est un merveilleux acte de charité que nous sommes invités, que nous avons le devoir de poser envers les personnes de notre entourage lorsque l’occasion se présente.  Alors je vous invite à vous y entraîner, à partager entre vous, des expériences que vous avez vécues dans ce sens, et moi je vous bénis au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, Amen !


    Ne rougissez pas lorsque vous témoignez de Jésus ! Nicolas-Tremblay_avatar_1513377255-125x125Nicolas Tremblay - prêtre

    Ne rougissez pas lorsque vous témoignez de Jésus ! Cropped-vang%C3%A9liser.Net-1


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)

      La date/heure actuelle est Jeu 13 Aoû - 19:02