Forum catholique l'Imitation de Jésus-Christ

Bienvenue sur le Forum catholique
l'Imitation de Jésus-Christ!

Ce forum est un lieu d'échanges dédié à l'approfondissement de la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ.

On peut y partager des témoignages personnels, proposer des méditations, se questionner sur la Bible et les différents enseignements de l'Église catholique, demander et apporter de l'aide dans le cheminement de l'âme vers Dieu, etc.

Forum d'échanges visant à approfondir la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ


    Un couple veut adopter les bébés de femmes qui veulent se faire avorter

    Partagez
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3999
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Un couple veut adopter les bébés de femmes qui veulent se faire avorter

    Message par Gilles le Mer 20 Avr 2016 - 16:56

    29 novembre 2015


    Un couple offre d’adopter les bébés de femmes qui veulent se faire avorter

    Nicole et Kevin Cook, jeune couple vivant au Kentucky, proposent aux femmes qui souhaitent avorter d’adopter leur bébé.

    Cette proposition, que le couple affirme très sérieuse, fait suite aux vidéos du Planned Parenthood (équivalent du Planning Familial français). Nicole, qui a souffert d’une fausse couche il y a un an et lutte depuis contre l’infertilité, s’est dite bouleversée en voyant ces vidéos sur l’avortement.

    Kevin G. Cook écrit sur son blog un billet intitulé « C’est un autre garçon ! » dans lequel il dit : «J’ai tant prié, espéré, attendu, pleuré Dieu pour un enfant depuis près de deux ans maintenant. Je suis vraiment sérieux. Si vous êtes enceinte et que vous ne voulez pas de votre enfant, nous le voulons. Ce n’est pas un fœtus. C’est une bénédiction. La vie est importante. » Il dénonce également le profit que l’association Planned Parenthood fait de la vente d’organes des fœtus.

    Un message qui a été entendu puisque Kevin et son épouse ont été submergés par des centaines de réponses provenant de tout le pays : « Des centaines de femmes nous ont envoyé des messages disant qu’elles préféreraient renoncer à leur bébé en le faisant adopter plutôt que d’avorter, mais qu’elles ne savaient pas comment faire» dit-il.

    Depuis, Kevin et Nicole font tout leur possible pour fournir les informations à connaître sur l’adoption à ces femmes. «Nous sommes toujours à la recherche de la façon dont Dieu nous utilisera pour sauver la vie d’un enfant qui, autrement, aurait été avorté ; et nous aimerions être en mesure d’en sauver deux si Dieu nous le permet ! » explique Kevin.

    Le couple espère un changement d’envergure nationale en mettant en contact ces mères avec des agences d’adoptions locales. « Si nous pouvons doubler le nombre de mères qui choisissent la vie et prennent contact avec les organismes d’adoption, nous sauverions des milliers de vies innocentes et donnerions à des familles aimantes les enfants que leurs cœurs espèrent depuis si longtemps. Nous aimerions aussi faire baisser le temps d’attente et les frais généraux de l’adoption. Seigneur, écoute notre prière! Jésus, rend tout cela possible! »

    Source :
    Christian Today

    ***********************************************

    Publié par Pour une Culture de Vie le 06/05/2015 09:17


    Un avorteur avec plus de 40 000 avortements à son actif devient un militant pro-vie     

    Ce devait être un avortement de routine en début de deuxième trimestre. La femme en était à son neuvième avortement, comme l’explique l’ancien avorteur Stojan Adasevic dans le documentaire The First Hour (« La première heure »).

    M. Adasevic, devenu aujourd’hui l’un des chefs du mouvement pro-vie en Serbie, avait pratiqué plus de 48 000 avortements avant que des doutes sur la procédure ne le poussent à arrêter cette pratique. D’autres sources estiment ce nombre à 60 000.

    Il attribue sa conversion pro-vie à deux éléments : une succession inhabituelle de rêves et une expérience particulièrement troublante au cours de ce qui devait être un avortement de routine. Il décrit ainsi la procédure :

    J’ai ouvert le ventre, déchiré le placenta, après quoi la poche des eaux s’est rompue et j’ai pu travailler avec mon forceps d’avortement. J’ai attrapé quelque chose, que j’ai brisé, extrait et jeté sur un linge. Je regarde et je vois une main – une main assez grande. L’enfant avait 3 mois, peut-être 4. Je n’avais rien pour mesurer.

    A trois mois de grossesse, le bébé est entièrement formé, y compris ses doigts et ses orteils. Tous ses organes et les systèmes de son corps sont présents. Il a des empreintes digitales et respire du liquide amniotique pour se préparer à sa vie en dehors du corps de la maman. M. Adasevic poursuit :

    Quelqu’un avait versé de l’iode sur la table et la main est tombée de telle façon que les terminaisons nerveuses sont entrées en contact avec le liquide. Et que s’est-il passé ? J’ai regardé et je me suis dit : « Mon Dieu, la main bouge toute seule. » Je continue malgré tout avec mon forceps, j’attrape autre chose, je le brise, je l’extrais. Je me dis : « J’espère que ce n’est pas une jambe. » Je tire, je regarde : une jambe.

    Je veux poser la jambe sur la table, doucement, afin qu’elle ne se place pas près de la main qui bouge. Mon bras se baisse et j’entends un coup dans mon dos. Je sursaute et, automatiquement, mon emprise sur le forceps se détend. A ce moment, la jambe fait une culbute et vient tomber près de la main.

    Je regarde – la main et la jambe bougent toutes seules. Je poursuis tout de même en dirigeant mon instrument vers le ventre et je commence à briser tout ce qui se trouve à l’intérieur. Je me dis en moi-même que tout ce dont j’ai besoin pour compléter le tableau, c’est de tomber sur le cœur. Je continue de broyer, je broie, je broie, jusqu’à être sûr d’avoir fait de la bouillie de tout ce qu’il reste à l’intérieur, et je retire à nouveau mon forceps.

    J’extrais cette bouillie en me disant qu’il doit s’agir de fragments osseux et je la pose sur le linge. Je regarde et je vois un cœur humain, qui se contracte, qui se relâche et qui bat, qui bat, qui bat. Je crois devenir fou. Je vois les battements du cœur ralentir, plus lentement, encore plus lentement, jusqu’à ce qu’ils s’arrêtent complètement. Personne n’a pu voir ce que j’ai vu de mes yeux et être plus convaincu que moi de ce que je venais de faire : j’ai tué un être humain.

    Cette étrange et terrible expérience a ouvert les yeux de Stojan Adasevic sur le caractère horrible de l’acte qu’il pratiquait. Cette puissante rencontre avec l’humanité de l’enfant à naître était en net contraste avec la formation qu’il avait reçue. Dans le documentaire, M. Adasevic décrit ses journées de travail en tant qu’avorteur :

    Il m’arrivait de pratiquer 20, 25, 30 ou même 35 avortements par jour. Nous travaillions cinq jours par semaine…

    Au cours de sa formation, on lui avait enseigné que l’enfant à naître était un sous-homme et que la vie ne commençait pas avant la naissance du bébé.

    Ils nous martelaient que la vie ne commençait qu’à partir du premier cri du bébé, que, jusqu’à ce moment, cet être humain n’était qu’un autre organe du corps de la mère, comme un appendice. L’ablation de l’appendice du corps de la mère n’est pas un meurtre.


    Seul un enfant né et qui avait crié pouvait être tué. S’il n’avait pas crié, on ne pouvait pas parler de meurtre. C’est pourquoi, immédiatement après la naissance, on plongeait la tête de certains enfants dans un seau d’eau. L’enfant qui respirait de l’eau au lieu de l’air ne pleurerait jamais, et donc, cela n’était pas considéré comme un meurtre. C’est terrible, mais les choses étaient ainsi.

    L’avortement et l’infanticide étaient donc moralement admissibles. Ces pratiques étaient légales. Stojan Adasevic explique qu’il a commencé à avoir des doutes sur l’avortement après avoir fait des rêves étranges. Le documentaire raconte :

    Il rêvait à un magnifique champ rempli d’enfants et de jeunes gens qui jouaient et riaient, âgés entre 4 et 24 ans, mais qui prenaient peur à sa vue et s’enfuyaient. Un homme vêtu de noir et de blanc le fixait en silence.

    Ce rêve revenait chaque nuit et il se réveillait avec des sueurs froides. Une nuit, il demanda à l’homme en noir et blanc qui il était. « Je m’appelle Thomas d’Aquin. »

    « Pourquoi ne me demandes-tu pas qui sont ces enfants ? » m’a demandé St Thomas dans un rêve.

    « Ce sont ceux que tu as tués en les avortant », m’a-t-il répondu. (...)

    L’échographie faisait ses débuts et montrait des images de bébés à naître. Cette nouvelle technologie n’a pas influencé Stojan Adasevic, mais il a commencé à avoir une série de rêves.

    Après les songes troublants et la terrible expérience de cet avortement, M. Adasevic a annoncé à l’hôpital où il travaillait qu’il ne pratiquerait plus d’avortements. Sa conversion pro-vie lui a coûté cher.

    C’était la première fois qu’un médecin en Yougoslavie communiste refusait de pratiquer cet acte. Ils ont divisé mon salaire par deux, licencié ma fille et empêché mon fils d’entrer à l’université.

    M. Adasevic s’emploie depuis à changer les cœurs et les mentalités. Il a fait diffuser un documentaire pro-vie à la télévision serbe. Sa conversion fulgurante est glaçante, mais aussi enthousiasmante. Un avorteur acharné est devenu un héros pro-vie.

    Soulignons d’ailleurs que Stojan Adasevic doit sa vie à un avortement raté. Sa mère, alors enceinte, avait demandé à se faire avorter, mais l’avorteur a manqué son acte et l’enfant est né vivant.


    Par Sarah Terzo de LiveActionNews - traduit par Campagne Québec-Vie




    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Carmila

    Féminin Messages : 1361
    Date d'inscription : 22/01/2016

    Re: Un couple veut adopter les bébés de femmes qui veulent se faire avorter

    Message par Carmila le Mer 20 Avr 2016 - 17:50

    Terrible terrible heureusement il y en a qui se réveille et témoigne. 
    Merci Gilles
    avatar
    Yohann
    Modérateur

    Masculin Messages : 1694
    Date d'inscription : 21/01/2016
    Age : 30
    Localisation : Laval,Québec
    Idéal : La paix de l'âme et du coeur

    Re: Un couple veut adopter les bébés de femmes qui veulent se faire avorter

    Message par Yohann le Mer 20 Avr 2016 - 18:12

    Oui c'est affreux. Heureusement comme tu le dit Carmila Croix
    Merci Gilles, c'est très agréable et réconfortant de voir ce couple soucieux de de la vie.


    _________________
    Eucharistie

                             




    Bible Yohann
    Pour de l'aide spirituelle, vous pouvez discuter avec moi par Skype (contactez-moi par mon profil ou en MP). 


    Pour accéder à la chaîne spiritualité Catholique  https://www.youtube.com/channel/UCKd8NvAnorZs2p3w5wYr9Fw
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3999
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Un couple veut adopter les bébés de femmes qui veulent se faire avorter

    Message par Gilles le Lun 25 Avr 2016 - 14:53



    Santé: Un bébé de vingt semaines ressent la douleur s'il est avorté

    A vingt semaine, un bébé avorté peut ressentir la douleur: c'est le résultat d'une enquête menée par Colleen Mallory, professeur de néonatologie dans l'Illinois, aux Etats-Unis. Ces résultats ne sont d'ailleurs pas surprenants à ses yeux: «Il n'y a aucune raison de croire qu'un enfant nouveau-né ressentirait la douleur différemment que le même enfant qui se trouve encore in utero».

    Jusqu'à récemment encore, un embryon était considéré comme viable à partir de vingt-quatre semaines de grossesse. Aujourd'hui, des bébés peuvent survivre hors du ventre de leur mère en étant âgés de vingt semaines seulement.





    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3999
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Un couple veut adopter les bébés de femmes qui veulent se faire avorter

    Message par Gilles le Jeu 12 Mai 2016 - 18:34



    Marche nationale pour la vie 12 mai 2016, Ottawa

    Dans un communiqué de presse publié hier, l'archidiocèse d'Ottawa a publié l'horaire des activités et des célébrations durant la Marche nationale pour la vie du 12 mai 2016. Des évêques présideront et assisteront à plusieurs célébrations eucharistiques, dont Son Éminence M. le cardinal Thomas Collins, archevêque de Toronto, Mgr Terrence Prendergast, S.J., archevêque d'Ottawa, Mgr Brendan M. O'Brien, archevêque de Kingston, Mgr Christian Lépine, archevêque de Montréal, Mgr Paul-André Durocher, archevêque de Gatineau, Mgr Christian Riesbeck, C.C., évêque auxiliaire à Ottawa, et Mgr John Pazak, C.Ss.R., évêque éparchial élu de l'éparchie byzantine catholique Holy Mary of Protection de Phoenix et administrateur apostolique de l'éparchie pour les slovaques catholiques de rite byzantin au Canada. Un service de prière est également organisé par les catholiques ukrainiens.


    Télévision Sel + Lumière sera sur place pour des reportages et entrevues, de même que la chaîne EWTN.



    http://www.catholiqueottawa.ca/documents/2016/5/160510%20Avis%20aux%20m%C3%A9dias_Marche%20pour%20la%20vie-1.pdf




    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    ANNA

    Féminin Messages : 7
    Date d'inscription : 29/01/2016

    Re: Un couple veut adopter les bébés de femmes qui veulent se faire avorter

    Message par ANNA le Jeu 12 Mai 2016 - 20:45

    Prions tous ensemble le rosaire de l'enfant à naître contre l'avortement avec le chapelet spécial

                                                          Pleure 2
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3999
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Un couple veut adopter les bébés de femmes qui veulent se faire avorter

    Message par Gilles le Jeu 26 Mai 2016 - 16:48

    Publié par Pour une Culture de Vie le 24/05/2016 10:29


    Les parents qui avaient subi la pression pour avorter montrent leur fille, belle et en bonne santé...

    Les parents d’Olivia-Jax, une enfant de 7 mois, parlent de sa vie sur Facebook. Encore dans le sein maternel, Olivia-Jax fut diagnostiquée d’une série de problèmes de santé. Ses parents racontent avoir subi à plusieurs reprises des pressions en vue d’avorter. Et pourtant, aujourd’hui la souriante petite fille jouit d’une parfaite santé.
     

    Article en entier et vidéo :
    Les parents qui avaient subi la pression pour avorter montrent leur fille ...




    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Carmila

    Féminin Messages : 1361
    Date d'inscription : 22/01/2016

    Re: Un couple veut adopter les bébés de femmes qui veulent se faire avorter

    Message par Carmila le Jeu 26 Mai 2016 - 20:30

    bravo
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3999
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Un couple veut adopter les bébés de femmes qui veulent se faire avorter

    Message par Gilles le Lun 30 Mai 2016 - 22:03

    lundi 30 mai 2016


    Trisomie 21 : des parents « doivent se battre contre l'avortement »

    Interrompre ou non la grossesse quand le fœtus est atteint de la trisomie 21 : c'est le dilemme pénible auquel doivent faire face certains parents. Si 90 % d'entre eux optent pour l'avortement, ceux qui choisissent de poursuivre la grossesse dénoncent le manque de soutien et les préjugés au sein du système de santé.

    Le couple a reporté plusieurs fois ses rendez-vous pour l'avortement, incapable de prendre une décision et de l'assumer. Julie Faucher dénonce l'absence de soutien et d'informations pertinentes au sein du système de santé pour aider les couples à trancher de façon éclairée.

    Article entier :
    Trisomie 21 : lorsque des parents doivent se battre contre l'avortement


    ici.radio-canada.ca Un texte de Tamara Alteresco


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3999
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Un couple veut adopter les bébés de femmes qui veulent se faire avorter

    Message par Gilles le Lun 20 Juin 2016 - 17:19



    Un bébé-miracle naît en bonne santé après avoir survécu à un avortement à 7 semaines !

    Vicky Harper, 24 ans, se trouvait dans une situation financière difficile quand elle a découvert qu'elle était enceinte de son troisième enfant. Inquiète et apeurée, elle a décidé qu'il valait mieux qu'elle avorte son bébé, plutôt que d'élever un troisième enfant de moins de cinq ans.

    Son petit ami Kennan McIvor, âgé de 19 ans, lui a assuré qu'il était prêt à prendre soin d'elle et le bébé, mais Harper était décidée à avorter.

    À 7 semaines de grossesse, son petit garçon devait être avorté par curetage, une technique qui aspire le bébé de l'utérus. À ce terme, les os du bébé sont encore très peu solides et l'aspiration déchiquette l'enfant en morceaux.

    Article en entier : Un bébé-miracle naît en bonne santé après avoir survécu à un ...


           


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)

      La date/heure actuelle est Ven 15 Déc 2017 - 17:07