Forum catholique l'Imitation de Jésus-Christ

Bienvenue sur le Forum catholique
l'Imitation de Jésus-Christ!

Ce forum est un lieu d'échanges dédié à l'approfondissement de la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ.

On peut y partager des témoignages personnels, proposer des méditations, se questionner sur la Bible et les différents enseignements de l'Église catholique, demander et apporter de l'aide dans le cheminement de l'âme vers Dieu, etc.

Forum d'échanges visant à approfondir la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ


    Donald Trump : A-t-il une chance d'être élu Président des Étas-Unis ?

    Partagez
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3358
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Donald Trump : A-t-il une chance d'être élu Président des Étas-Unis ?

    Message par Gilles le Ven 19 Fév - 5:17

    jeudi 18 février 2016

    © Keystone Le pape "n'a entendu qu'une version de l'histoire. Il n'a pas vu la criminalité, le trafic de drogues et l'impact économique négatif que les politiques actuelles ont sur les Etats-Unis", a martelé jeudi Donald Trump.

    Donald Trump juge les propos du pape "honteux"  Pouce bas


    "Une personne qui veut construire des murs et non des ponts n'est pas chrétienne", a affirmé Jorge Bergoglio. Il répondait à la question d'un journaliste sur les positions anti-immigrés du candidat à la primaire républicaine.

    "Ce n'est pas dans l’Évangile. Voter, ne pas voter, je ne m'immisce pas. Mais je dis seulement: ce n'est pas chrétien", a ajouté le pontife argentin.

    "Qu'un leader religieux mette en doute la foi d'une personne est honteux", a rétorqué le milliardaire dans une déclaration qu'il a lue lors d'un meeting en Caroline du Sud.

    "Aucun dirigeant, notamment un responsable religieux, ne devrait avoir le droit de remettre en question la religion ou la foi d'un autre homme", a-t-il poursuivi.

    "Je suis fier d'être chrétien. Et comme président, je ne laisserai pas la chrétienté être constamment attaquée et affaiblie, contrairement à ce qui se produit en ce moment avec notre actuel président", a ajouté M. Trump.

    "Le gouvernement mexicain et ses dirigeants ont fait des déclarations désobligeantes à mon encontre auprès du pape", a souligné le candidat républicain. "François n'a entendu qu'une version de l'histoire. Il n'a pas vu la criminalité, le trafic de drogues et l'impact économique négatif que les politiques actuelles ont sur les Etats-Unis", a-t-il conclu.

    Récemment, le milliardaire avait critiqué le souverain pontife, mettant en doute son sens politique dans une interview. Il avait annoncé qu'il ferait construire un mur à la place de l'actuel grillage entre le Mexique et les Etats-Unis s'il était élu président.







    Dernière édition par Gilles le Dim 21 Fév - 19:03, édité 1 fois


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3358
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Donald Trump : A-t-il une chance d'être élu Président des Étas-Unis ?

    Message par Gilles le Sam 20 Fév - 4:51

    vendredi 19 février 2016


    Le pape François s’en prend à Donald Trump qui lui répond

    «Une personne qui veut construire des murs et non des ponts n’est pas chrétienne». Cette petite phrase du pape François alors qu’il se trouvait dans l’avion qui le ramenait du Mexique jeudi dernier, a fait son petit effet.

    Sans le nommer explicitement, le souverain pontife s’en est pris au très médiatique Donald Trump qui fait souvent allusion dans sa campagne au «mur» qu’il souhaite ériger sur la frontière avec le Mexique.

    Dans un communiqué, le favori de la campagne pour l’investiture républicaine, a répondu au locataire du Vatican. «Qu’un responsable religieux mette en doute la foi d’une personne est honteux, a-t-il expliqué. Je suis fier d’être chrétien et, en tant que président, je ne permettrai pas que la chrétienté soit constamment attaquée et affaiblie.»

    Comme le rappellent nos confrères du Monde, le magnat de l’immobilier avait déjà estimé que «le pape est quelqu’un de très politique ne comprenant pas les problèmes de notre pays. Je ne suis pas sûr qu’il mesure le danger que représente [pour les Etats-Unis] cette frontière ouverte avec le Mexique».

    Attendu demain en Caroline du Sud pour une nouvelle étape décisive de l'investiture du parti républicain, Donald Trump a reçu le soutien du sénateur de Floride Marco Rubio et du frère de l'ancien président américain Georges W. Bush, Jeb Bush. Le sénateur du Texas, Ted Cruz a lui préféré éluder la question arguant qu’il s’agissait d’un «différend qui ne les concerne que tous les deux.»


    Prisma Media





    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3358
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Donald Trump : A-t-il une chance d'être élu Président des Étas-Unis ?

    Message par Gilles le Sam 20 Fév - 11:56





    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)

    systemd

    Masculin Messages : 90
    Date d'inscription : 17/02/2016

    Donald trump vacciné contre la honte !

    Message par systemd le Sam 20 Fév - 13:32

    Salut gilles, je réagis simplement aux propos de donald trump décidément pret à tout pour faire le buzz par des idioties insupportables comme à son habitude .
    Il conviendrait peut-etre  de lui rappeler qu'on "ne peut servir deux maîtres : Dieu et mammon ".

    Trump cherche à diviser pour mieux régner tiens cela me rappelle une certaine stratégie de quelqu'un...alors que françois est juste dans son rôle de pontife c'est à dire justement celui qui jette des ponts entre les hommes pour les rassembler.

    mais le pire n'est pas encore là malheureusement : c'est affligeant de constater qu'un homme tenant ce type de propos puisse faire autant d'audience dans un pays dit civilisé. Cela pose une question  très préoccupante de l'immaturité de la societe americaine et de son système qui dans le passé en est déja venu à des solutions terribles et radicales (massacre des indiens d'amerique , bombes atomiques sur des civils, experimentations de maladies sur des populations à leur insu, etc...
    Cela fait juste froid dans le dos si trump est élu aux présidentielles.
    Amicalement, systemd
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3358
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Donald Trump : A-t-il une chance d'être élu Président des Étas-Unis ?

    Message par Gilles le Sam 20 Fév - 18:05

    @systemd a écrit:Salut gilles, je réagis simplement aux propos de donald trump décidément pret à tout pour faire le buzz par des idioties insupportables comme à son habitude .
    Il conviendrait peut-etre  de lui rappeler qu'on "ne peut servir deux maîtres : Dieu et mammon ".

    Trump cherche à diviser pour mieux régner tiens cela me rappelle une certaine stratégie de quelqu'un...alors que françois est juste dans son rôle de pontife c'est à dire justement celui qui jette des ponts entre les hommes pour les rassembler.

    mais le pire n'est pas encore là malheureusement : c'est affligeant de constater qu'un homme tenant ce type de propos puisse faire autant d'audience dans un pays dit civilisé. Cela pose une question  très préoccupante de l'immaturité de la societe americaine et de son système qui dans le passé en est déja venu à des solutions terribles et radicales (massacre des indiens d'amerique , bombes atomiques sur des civils, experimentations de maladies sur des populations à leur insu, etc...
    Cela fait juste froid dans le dos si trump est élu aux présidentielles.
    Amicalement, systemd
    Pouce haut
    Les chances de Donald Trump pour devenir président sont minces...




    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3358
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Donald Trump : A-t-il une chance d'être élu Président des Étas-Unis ?

    Message par Gilles le Dim 21 Fév - 19:04




    Trump : des balles trempées dans du sang de porc pour lutter contre les islamistes

    Le candidat à l’investiture républicaine a rappelé, lors d’un meeting électoral en Caroline du Sud, comment le général américain John Pershing aurait utilisé des balles trempées dans du sang de porc contre les musulmans.

    «Il a saisi 50 musulmans terroristes qui semaient la destruction et la panique qui avaient tué beaucoup de gens et a ordonné à ses soldats de tremper leurs balles dans du sang de porc. Ses soldats ont armé leurs fusils et tiré contre 49 personnes. Et il a dit au dernier : «Rentre chez les tiens et raconte leur ce qui s’est passé ici». Il n’y a eu aucun problème au cours des 25 ans suivantes. 

    C’est clair ? Il faut agir plus durement», a expliqué le candidat à l’investiture républicaine pour la présidentielle de novembre à ses partisans. «Vous ne lirez pas telles choses dans les manuels scolaires», a-t-il ajouté.

    En savoir plus : Pourquoi Trump est populaire et non populiste


    Cette histoire se serait produite au début du XXème siècle, alors que les Etats-Unis occupaient les Philippines. Le général John Pershing, gouverneur de la province de Moro, a mené la lutte contre les rebelles locaux musulmans. Il n’y a cependant pas de preuves documentées de cette histoire.

    A l’heure actuelle, le milliardaire Donal Trump est le favori des républicains dans la course à l’investiture pour disputer l’élection présidentielle en novembre même s’il est célèbre pour ses déclarations qui tranchent avec le politiquement correct.





    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3358
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Donald Trump : A-t-il une chance d'être élu Président des Étas-Unis ?

    Message par Gilles le Ven 26 Fév - 22:31



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3358
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Donald Trump : A-t-il une chance d'être élu Président des Étas-Unis ?

    Message par Gilles le Sam 4 Juin - 21:45

    3 juin 2016 à 10:13



    Pour Clinton, Trump ne devrait pas avoir «le doigt à proximité du bouton» nucléaire

    À quelques jours de la fin des primaires, Hillary Clinton a prononcé jeudi un discours au vitriol contre Donald Trump. Elle en appelle au «bon sens» des Américains pour éviter l'élection du candidat républicain, qui serait une «erreur historique».

    Son équipe de campagne avait promis un «discours majeur» sur la «menace» Donald Trump. Et jeudi, à San Diego (Californie), Hillary Clinton s’est en effet attachée à étriller méthodiquement le candidat républicain, accusé de ne comprendre «ni l’Amérique ni le monde». Point par point, l’ancienne secrétaire d’État a moqué et critiqué chaque position du magnat de l’immobilier : diatribes anti-immigrants et anti-musulmans, appels à torturer les terroristes et exécuter leurs familles, discours ambigu sur la prolifération nucléaire. «Les idées de Donald Trump ne sont pas seulement différentes, elles sont dangereusement incohérentes. Ce ne sont même pas des idées, mais juste une série d’étranges vociférations, d’attaques personnelles et de mensonges éhontés», a martelé Hillary Clinton.

    Voix calme, ton posé, l’ancienne première dame a joué à fond la carte du contraste. Contraste sur le fond, mais aussi sur la forme avec un Donald Trump dépeint comme irritable, colérique, instable. Et donc incapable d’occuper la fonction de président et, surtout, de chef des armées. «On ne peut pas mettre les vies de nos jeunes hommes et femmes en uniforme entre les mains de Donald Trump», a lancé Hillary Clinton. «Ce n’est pas quelqu’un qui devrait détenir les codes nucléaires», a-t-elle ajouté, interpellant les électeurs américains : «Voulons-nous son doigt à proximité du bouton ?»

    Bravissimo

    Suite de l'article : 
    Pour Clinton, Trump ne devrait pas avoir «le doigt à proximité du bouton» nucléaire



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)

    systemd

    Masculin Messages : 90
    Date d'inscription : 17/02/2016

    L'ignorance exclue la conscience de l'ignorance

    Message par systemd le Sam 4 Juin - 22:51

    Bonsoir gilles,

    par essence les etats unis ont une trop courte histoire pour avoir une vision prudentielle de la personne et des institutions qui conviennent a leur pays. 
    pourtant d'enormes génocides jalonnent déjà cette courte épopée ; massacre des indiens d'amérique, viet nam, bombes atomiques sur lescivils du japon , etc...

    ces atrocités se sont produites sous des présidents parfois moins extrêmes que semble l'etre Trump aussi je suis très inquiet pour la suite des opérations ....
    Sachant en plus que la peine d mort est encore en vigueur aux states et certaines opinions publiques franchement démagogiques cela fait frémir (racisme etc...)

    cordialement, systemd
    avatar
    Carmila

    Féminin Messages : 953
    Date d'inscription : 22/01/2016

    Re: Donald Trump : A-t-il une chance d'être élu Président des Étas-Unis ?

    Message par Carmila le Sam 4 Juin - 23:07

    Le racisme aux États-Unis ??? il y a de tout les peuples aux États-Unis. et les émigrés se tournent vers les États-Unis pour avoir une vie libre. Le racisme oui il y en a et il y en a eu aussi envers les noirs, envers les peuples indiens qui demeuraient sur ces belles terres d'Amérique.
    Mais, si il y a un peuple qui a reçue toutes les races et avec leurs religions et leurs habitudes, c'est bien les États-Unis.
    Mais, les États-Unis plus racistes que les autres peuples.....
    Si on parlait du génocide des juifs, ce n'est pas aux États-Unis que ça c'est passé. Si on parlait du génocide des Arméniens c'est dans un autre pays.
    Il y a eu des génocides dans bien des pays d'Europe, mais, lorsque l'on veut abaisser un pays on le pointe du doigt comme si c'était le diable en personne.
    voilà.
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3358
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Donald Trump : A-t-il une chance d'être élu Président des Étas-Unis ?

    Message par Gilles le Jeu 20 Oct - 17:02

    20 octobre 2016


    Donald Trump a perdu. La démocratie américaine aussi

    Lors du troisième et dernier débat présidentiel, qui avait lieu dans la nuit de mercredi à jeudi 20 octobre, Donald Trump et Hillary Clinton se sont affrontés pendant une heure et demie avec une violence digne d'un épisode de Game of Thrones. Les seuls qui ont pu apprécier ce spectacle lugubre sont les dirigeants du Kremlin. Tout se passait comme si le candidat républicain – sachant qu'il ne pourrait pas l'emporter – était résolu à souiller la fonction présidentielle.

    Il a qualifié son adversaire de menteuse, de "crapule" et dit qu'on n'aurait "jamais dû la laisser se présenter" parce qu'elle était corrompue.

    Elle l'a traité de menteur, de prédateur sexuel, de "pantin" de Vladimir Poutine et dit qu'il était "le candidat à la présidence le plus dangereux de toute l'histoire contemporaine."

    Moment ahurissant de la soirée...

    Le moment le plus ahurissant de la soirée est arrivé quand M. Trump, très amer, a refusé de dire s'il accepterait le résultat du scrutin dans l'hypothèse où il ne serait pas élu, ce qui semble aujourd'hui probable, sinon inévitable.

    "Je verrai le moment venu", a-t-il avancé d'un ton badin, comme s'il parlait d'une livraison de sacs de ciment. "Je vais faire durer le suspense."

    "Ce que vous venez de dire est terrifiant", a rétorqué Mme Clinton. "Vos pleurnicheries montrent que vous n'êtes pas digne d'être président."

    Qu'un candidat à la présidentielle américaine menace de semer le chaos plutôt que reconnaître sa défaite est à la fois sans précédent et effrayant. C'est peut-être le signe qu'une croisade populiste fera tout pour délégitimer le gouvernement dans les semaines et les mois à venir.

    Un duel à Las Vegas, tout un symbole...

    Le dernier de ces débats sans intérêt s'est achevé ici, à Las Vegas, une ville conçue pour mettre en valeur tout ce qu'il y a de sordide et de minable dans ce pays. Tout un symbole.
    Comme elle le reconnaît en privé, la candidate démocrate est bien partie pour remporter les élections, mais pas de la manière dont elle l'aurait souhaité, ni sur les thèmes qu'elle aurait choisis.

    Même si elle gagne haut la main, le pays restera divisé. Les Démocrates remporteront peut-être davantage de sièges au Sénat et au Congrès, mais les choses resteront au point mort tant que les deux partis ne travailleront pas ensemble.

    C'est précisément à cause du processus électoral, censé assurer un renouvellement régulier, que la confiance dans notre système politique est au plus bas.

    Hillary Clinton a tenu bon

    Rien de ce qui s'est passé hier n'est susceptible d'influer sur le cours de l'élection.

    Donald Trump et le modérateur, Chris Wallace, qui office sur Fox News, n'ont pas réussi à déstabiliser Hillary Clinton. La candidate démocrate, toujours aussi habile, n'a pas commis d'erreur majeure, et elle a tenu bon.

    Certes, l'affaire des courriels l'avait rendue vulnérable, mais elle a contre-attaqué en soulignant le rôle personnel qu'avait joué Vladimir Poutine dans ces révélations.

    Donald Trump est tombé dans le panneau: il a couvert d'éloges le président russe, le plus puissant et le plus riche des soutiens au terrorisme international.

    Non content de féliciter Vladimir Poutine...

    Le candidat républicain n'est pas non plus devenu le chef d'Etat raisonnable qu'il prétend être (sans tromper personne). Non content de féliciter Vladimir Poutine, il a ajouté que le président syrien, Bachar el-Assad, était un "sale type" mais que ses opposants étaient pires.

    En matière d'impôts, d'immigration, de l'économie, etc., les deux candidats se sont contentés de réciter leurs petites phrases et de réitérer les accusations que les Américains ont déjà entendues mille fois.

    Hillary Clinton était la plus convaincante quand elle soulignait l'importance de la tolérance, du respect des femmes, des membres de toutes les religions et de tous les groupes ethniques.
    Le fait que cette prise de position semble relever du calcul politique, qu'à l'évidence tout le monde ne partage pas ce point de vue, montre à quel point Donald Trump a tiré les choses vers le bas dans cette campagne.

    Hillary Clinton n'a pas réussi à relever le niveau

    Mme Clinton n'a pas réussi à relever le niveau, ni à redonner de l'espoir à ses compatriotes. Son agacement manifeste l'a empêché d'aborder des thématiques un peu moins déprimantes, à moins qu'elle n'en ait tout simplement pas eu l'énergie.

    Passant à l'offensive, rendant coup sur coup, elle a montré qu'elle était prête à se contenter d'une victoire par défaut, où les électeurs rejetteraient son adversaire sans nécessairement se retrouver dans ses idées.

    Donald Trump, pour sa part, semblait faire tout son possible pour entraîner le système dans son naufrage, et saper la confiance des Américains dans leur gouvernement. Il a réussi, là où la Russie avait échoué.

    Avalanche de question gênantes...

    Les agences de renseignement américaines soupçonnent fortement les alliés de M. Poutine d'avoir infiltré les serveurs informatiques de la campagne de Mme Clinton. Une avalanche de révélations gênantes ont montré au pays que la politique se résume parfois à des coups bas, et que la candidate démocrate était prête à beaucoup de compromissions pour accéder au pouvoir.

    Çà ne suffira pas à faire élire M. Trump. Mais ça ne ramènera pas la confiance dans notre démocratie.

    Cette confiance est notre meilleur atout. Ce qui explique pourquoi M. Poutine fait tout pour l'anéantir. Mercredi soir, à Las Vegas, le président russe a fait mouche.

    Cet article, publié à l'origine sur le Huffington Post américain, a été traduit par Bamiyan Shiff pour Fast for Word.
    Huffington Post Québec par Howard Fineman


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3358
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Donald Trump : A-t-il une chance d'être élu Président des Étas-Unis ?

    Message par Gilles le Lun 31 Oct - 20:26

    Publié le 31-10-2016  Modifié le 31-10-2016 à 02:10


    Présidentielle: la dernière semaine s’annonce rude pour Hillary Clinton

    A huit jours de la présidentielle, l'affaire des emails d'Hillary Clinton, relancée par le FBI, fait l'effet d'un tremblement de terre. La campagne Clinton, qui pensait avoir assuré la victoire de la candidate, se retrouve fragilisée. Il faut repartir à l'offensive, mais le temps manque.

    Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio...

    Les républicains se délectent. Dans les meetings de Donald Trump on scande « en prison » dès que le nom de Clinton est prononcé. Dans la campagne Clinton, qui était passée à une phase où l'on assure la victoire, on est obligé de multiplier les interventions pour expliquer, sans être vraiment crédible, que cela ne change rien.

    La crainte de l'abstention est légitime. Que vont faire les électeurs qui avaient prévu d'aller voter contre Donald Trump, plus que pour Hillary Clinton ?

    Pour Matt Lewis, républicain anti-Trump et auteur du livre Trop stupide pour perdre, le milliardaire n'a qu'une chose à faire dans cette dernière semaine de campagne, « la fermer ! Il ne faut pas intervenir quand votre opposant est sur le point de se suicider ! Trump doit rester tranquille et laisser cette affaire se développer... »

    On ne sait rien en réalité du contenu de ces fameux emails, retrouvés dans un ancien ordinateur d'une collaboratrice d'Hillary Clinton. Mais les sondages immédiats montrent déjà une érosion des intentions de vote. La dernière semaine avant l'élection s'annonce épouvantable pour la candidate qui commençait à souffler, après une campagne éprouvante.

    ■ Le point sur l’enquête des emails

    Il faut tout d'abord préciser qu'il n'y a pas de réouverture de l'enquête sur le serveur privé d'Hillary Clinton, pour la simple raison que l'enquête est certes terminée, mais ce dossier n'est pas officiellement clos. Ensuite, tant que le FBI ne dévoilera pas ce que contiennent ces messages, nous ne saurons pas s'ils seront ajoutés au dossier Clinton.

    L'ordinateur en question appartenait à la plus proche collaboratrice de la candidate, Huma Abedin, une femme séparée de son époux. Ce dernier est poursuivi pour corruption de mineur, et c'est dans ce cadre que l'ordinateur a été saisi. D'après la presse américaine, le FBI doit examiner un millier d'emails. Pour l'instant, l'agence se contente de dire que ces messages « pourraient être intéressants ».

    Le choix des mots est elliptique et très gênant pour les démocrates, d'autant qu'on ne voit pas comment le FBI ; qui a lancé cette grenade dégoupillée dans la campagne, à 10 jours de l'élection, pourra terminer son examen des faits avant le 8 novembre.

    Les républicains savourent ainsi l'instant. Dans la campagne Clinton on masque mal une fébrilité certaine.





    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Jean

    Masculin Messages : 728
    Date d'inscription : 22/01/2016

    Re: Donald Trump : A-t-il une chance d'être élu Président des Étas-Unis ?

    Message par Jean le Lun 31 Oct - 20:54

    En fait, dans cette élection présidentielle un peu surréaliste, on ne vote pas pour un candidat, mais par dépit on vote contre un autre. La démocratie est en panne ...

    BENEDICTE

    Féminin Messages : 81
    Date d'inscription : 24/01/2016

    Re: Donald Trump : A-t-il une chance d'être élu Président des Étas-Unis ?

    Message par BENEDICTE le Mar 1 Nov - 6:34

    @Jean a écrit:En fait, dans cette élection présidentielle un peu surréaliste, on ne vote pas pour un candidat, mais par dépit on vote contre un autre. La démocratie est en panne ...

    OUI ............. cela  ressemble à l'élection présidentielle en France en 2012

    quelque soit le résultat ,ici ou ailleurs ,tout n'est que manipulation ....parce que DIEU a été rejeté  de partout .....l'ennemi  fait  son jeu et sème le malheur.

    MAIS   PRIONS Prie

    BENEDICTE

    Féminin Messages : 81
    Date d'inscription : 24/01/2016

    Re: Donald Trump : A-t-il une chance d'être élu Président des Étas-Unis ?

    Message par BENEDICTE le Mar 1 Nov - 6:57

    @Carmila a écrit:Le racisme aux États-Unis ??? il y a de tout les peuples aux États-Unis. et les émigrés se tournent vers les États-Unis pour avoir une vie libre. Le racisme oui il y en a et il y en a eu aussi envers les noirs, envers les peuples indiens qui demeuraient sur ces belles terres d'Amérique.
    Mais, si il y a un peuple qui a reçue toutes les races et avec leurs religions et leurs habitudes, c'est bien les États-Unis.
    Mais, les États-Unis plus racistes que les autres peuples.....
    Si on parlait du génocide des juifs, ce n'est pas aux États-Unis que ça c'est passé. Si on parlait du génocide des Arméniens c'est dans un autre pays.
    Il y  a eu des génocides dans bien des pays d'Europe, mais, lorsque l'on veut abaisser un pays on le pointe du doigt comme si c'était le diable en personne.
    voilà.
    BONJOUR

    vivez vous aux USA  ou avez vous vécu aux USA ????
    si beaucoup de peuples résident et cohabitent dans ce pays , ils ne font pas ce qu'ils veulent comme en Europe ,l'intégration est  obligatoire , pas de système parallèle , la  surveillance est assurée .......dans les écoles publiques , tous les matins ,allégence au drapeau américain.,pour  tous ....

    pour les génocides cités en europe OK , mais qui a  financé ???
    jamais de guerre  dans  leur pays ,mais ......
    quand  au  diable ,il gouverne le monde entier ,à travers les sociétés secrètes  qui parlent d'humanisme en distillant  haine et meurtre ...

    Comme  disait  JPII ,le  ROSAIRE  nous aidera
    avatar
    Carmila

    Féminin Messages : 953
    Date d'inscription : 22/01/2016

    Re: Donald Trump : A-t-il une chance d'être élu Président des Étas-Unis ?

    Message par Carmila le Mar 1 Nov - 10:32

    Tu as peut-être raison Benedicte.
    Je ne vis pas aux États-Unis je vis au canada.
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3358
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Donald Trump : A-t-il une chance d'être élu Président des Étas-Unis ?

    Message par Gilles le Mar 1 Nov - 16:14

    Première publication : 01/11/2016


    Donald Trump ou Hillary Clinton : qu'en pensent les Iraniens ?

    En Iran, l’élection présidentielle américaine est suivie de très près par la population. Et pour cause : les Iraniens craignent qu'en cas de victoire de Donald Trump, la détente entre Téhéran et Washington soit mise à mal.

    Depuis quelques semaines, les Iraniens ont les yeux rivés sur les États-Unis et suivent de très près la campagne présidentielle américaine. Après l’accord conclu en juillet 2015 sur le dossier nucléaire, ils craignent que le successeur de Barack Obama mette à mal cet accord.

    Évènement inédit dans le pays, le dernier débat entre la démocrate Hillary Clinton et le républicain Donald Trump a été diffusé en direct sur la télévision publique iranienne.

    Une seule et même question taraude les Iraniens : quel est le meilleur candidat pour leur pays ? Leur réponse est unanime : Hillary Clinton.





    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3358
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Donald Trump : A-t-il une chance d'être élu Président des Étas-Unis ?

    Message par Gilles le Mer 2 Nov - 15:15

    01 novembre 2016


    Élections américaines : le dilemme des chrétiens conservateurs de l'Arkansas

    Dans l'Arkansas, l'électorat conservateur et religieux pratiquant est traditionnellement fidèle au camp républicain. Mais face à Trump, le choix est bien moins évident.

    Lorsque même la chorale chante que la foi doit être plus forte que l’affrontement politique, ce n’est pas habituel. Normalement, on ne parle jamais d’élections dans cette église baptiste de l'Arkansas. Mais à une semaine de l'élection présidentielle, les fidèles sont perdus et s’en remettent à Dieu, comme a pu le constater l'envoyé spécial d'Europe 1 dans le Sud des Etats-Unis.

    Élever le niveau. "Je ne fais rien sans demander à Dieu. Pour qui je dois voter ? Si vous lisez la Bible, elle vous dit quoi faire", assure une fidèle. Que faire en effet face à un candidat républicain qui ne respecte en rien les codes de la famille, de la tolérance et du respect des femmes ? Si le pasteur local ne donnera pas de consigne de vote, il tente de faire passer des messages dans ses prêches. "Nos politiciens ont des discussions de vestiaires, pas nous. Alors voyez plus loin", lance-t-il à l'assemblée.

    "Les deux sont dans le péché". Pour Mike, dans cette campagne, ni Donald Trump ni Hillary Clinton ne se montre à la hauteur de ses principes. "Ce n’est pas comme ça que Dieu nous a faits. Tous les deux sont dans le péché, mais l’un des deux sera président. Même si on doit se boucher le nez pour voter, il faut choisir le moins pire". Mike votera Trump, malgré tout. Tout comme Sally, qui fréquente l’église catholique voisine. "Ce serait pécher de voter pour quelqu’un qui soutient l’avortement", affirme-t-elle.

    La tentation de l'abstention. Voilà l’argument principal pour beaucoup : regarder le fond et oublier le candidat. Mais ce n’est pas suffisant pour Jeff. "Donald Trump n’a pas la moindre décence, il est très malhonnête. Je vais voter pour toutes les autres élections - le Congrès, les dirigeants de mon État… - mais je ne voterai pas pour la présidentielle. Je voterai blanc pour la première fois de ma vie", assure-t-il. Comme lui, combien seront-ils à s’abstenir ? Habituellement, le candidat républicain emporte 80% de l’électorat blanc évangélique. Donald Trump, lui, en a déjà perdu une partie.



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3358
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Donald Trump : A-t-il une chance d'être élu Président des Étas-Unis ?

    Message par Gilles le Mar 8 Nov - 2:31

    lundi 7 novembre 2016


    Donald Trump, le candidat qui fait peur

    Arrivé sur le tard en politique, Donald Trump est le candidat surprise du parti républicain à l’élection présidentielle américaine. Alors qu’il compte de nombreux détracteurs au sein même de son propre camp, ce provocateur hors pair se fait le porte-voix d’une Amérique déçue par sa classe politique et de nouveau tentée par l’isolationnisme. Retour sur son parcours...

    Un Benito Mussolini pigmenté au carotène mélangé à un Bernard Tapie façon Yankee Stadium, l’ensemble surmonté d’un étrange toupet blond biconvexe, voilà en gros l’image que nous renvoie Donald Trump, celui qui va représenter le parti républicain d’Abraham Lincoln, Théodore Roosevelt et Dwight Eisenhower à l’élection présidentielle américaine. De Mussolini, Trump a hérité la faculté d’haranguer les foules et la foi dans un nationalisme exacerbé. Quant à sa gouaille légendaire et l’incroyable aplomb dont il fait preuve en toutes circonstances, ils ne sont pas sans rappeler, puissance 10, ceux affichés autrefois par Bernard Tapie, l’homme d’affaires et ancien ministre français avec qui Trump a également en commun l’art du rebond dans le business, un génie télévisuel certain et aussi la particularité de s'être servi du sport comme tremplin. Différence de taille toutefois, ni Mussolini, ni Tapie n’ont été accusés de harcèlement sexuel.


    Suite cet article très intéressant en entier : Donald Trump, le candidat qui fait peur - Amériques

    Extrait de cet article :

    A écouter Tony Schwartz, le journaliste qui a passé des mois à ses côtés pour rédiger The Art of the Deal, Donald Trump n’a absolument pas les qualités requises pour gouverner le pays le plus puissant de la planète. « Si je devais réécrire le livre, je l’intitulerais 'Le Sociopathe' » déclarait cet été le journaliste à l'hebdomadaire The New Yorker. Et il ajoutait : « Je pense sincèrement que si Trump gagne et qu’il dispose des codes nucléaires, il y a une forte probabilité qu’il mette fin à la civilisation ». On n’est pas obligé de le croire bien entendu mais cette perspective fait quand même un peu froid dans le dos.

    par Christophe Carmarans 



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3358
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Donald Trump : A-t-il une chance d'être élu Président des Étas-Unis ?

    Message par Gilles le Mar 8 Nov - 18:28

    08 novembre 2016 09:36


    États-Unis: les évangéliques indécis jusqu'au bout de la campagne présidentielle

    Jusqu'au bout de la campagne présidentielle, les évangéliques auront été indécis. Jusqu'à la dernière, les médias évangéliques ont diffusé des prises de position de personnalités évangéliques ou eux-mêmes pris position. Ainsi, dans Christian Post, Franklin Graham, fils de Billy l'évangéliste, a rappelé les enjeux qui se jouaient selon lui le 8 novembre. «Il y a un assaut contre les Eglises et contre les personnes qui vivent selon les valeurs bibliques actuellement». Citant le cas d'un boulanger et d'un pharmacien qui ont été condamnés pour leurs prises de positions, Franklin Graham se refuse de dire pour quel candidat voter, même s'il affirme que les républicains ont une meilleure vision du pays que les démocrates.

    Le média d'actualité s'intéresse également aux nombreux calvinistes qui ont rejoint les rangs des anti-Trump. Si la rédaction de Christian Post a pris à plusieurs reprises position contre Donald Trump au cours de la campagne présidentielle, elle n'a pas joué la carte de la censure contre les pro-Trump.

    Charisma Magazine a de son côté soutenu Donald Trump (photo) et uniquement ce candidat. Tout récemment, il a publié plusieurs articles de soutien. Avec notamment des prises de position comme celle du pasteur Darrell Scott, qui affirme que le candidat républicain ferait un «très bon président».

    Mais le message posté par le président de la Convention baptiste du Sud, en dit long sur la complexité pour les évangéliques de départager Hillary Clinton et Donald Trump. Il a appelé les évangéliques à ne pas rester chez eux. Quitte à patienter dans la file d'attente durant cinq heures, «priez et votez!», a lancé Steve Gaines, un jour avant l'élection, sans donner de consigne de vote.



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)

      La date/heure actuelle est Jeu 17 Aoû - 5:48