Forum catholique l'Imitation de Jésus-Christ

Bienvenue sur le Forum catholique
l'Imitation de Jésus-Christ!

Ce forum est un lieu d'échanges dédié à l'approfondissement de la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ.

On peut y partager des témoignages personnels, proposer des méditations, se questionner sur la Bible et les différents enseignements de l'Église catholique, demander et apporter de l'aide dans le cheminement de l'âme vers Dieu, etc.

Forum d'échanges visant à approfondir la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ


    Prier Dieu, prier Marie, ou prier un saint, s’équivaut-il ?

    Partagez
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5561
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Prier Dieu, prier Marie, ou prier un saint, s’équivaut-il ?

    Message par Gilles le Mar 6 Fév - 15:57

    06 février 2018


    Le culte voué à Marie (hyperdulie) et celui voué aux saints, comme aux anges (dulie), n'est pas un culte concurrent ou parallèle à celui rendu à Dieu (latrie) mais le culte même de Dieu rendu sous une forme particulière, indirecte.

    Non, les catholiques ne mettent pas le bon dieu, la sainte vierge et tous les saints sur le même plan. C’est pourtant ce qui leur est reproché le plus souvent : de faire du culte des saints et de la Vierge un culte concurrent à celui rendu à Dieu, de leur donner une place trop importante dans nos vies jusqu’à les substituer à Lui.

    En fait, ces cultes – aux anges également – sont pour ainsi dire des cultes « dérivés » par rapport à celui qu’ils rendent au Christ. Il nous faut reconnaitre en eux l’action du Christ, la puissance salvifique du Christ à l’œuvre, et les aimer pour cela mais ne pas les adorer comme on doit adorer Dieu. Rendre ce culte de latrie (adoration) à un autre être relève de l’idolâtrie, un très grave péché.

    Suite de cet excellent article : Prier Dieu, prier Marie, ou prier un saint, s'équivaut-il ? - Aleteia


    par Isabelle Cousturié


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 5561
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 63
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !
    Saint intercesseur : La Sainte Trinité et mon ange-gardien

    Re: Prier Dieu, prier Marie, ou prier un saint, s’équivaut-il ?

    Message par Gilles le Mar 6 Fév - 19:06



    Pourquoi les catholiques prient les saints ?

    Puisque le Christ a un seul corps (1 Corinthiens 12, 20), pas deux corps; un dans le ciel et un sur la terre, et puisque les sauvés ne sont pas séparés de ce corps par la mort (Romains 8, 38), et puisqu’aucune partie de ce corps ne peut prétendre ne pas avoir besoin d'une autre partie (1 Corinthiens 12, 21), pourquoi aurions-nous tort de demander l'aide de la prière des saints qui sont dans le ciel?

    Parfois, ceux qui s'opposent à la prière des saints citent 1 Timothée 2, 5: « un seul est Dieu; un seul aussi est médiateur entre Dieu et les hommes, le Christ Jésus homme». « Vous voyez? ». Ils demandent alors «quelle partie de «seul» ne comprenez-vous pas? »

    La prochaine fois que cela vous arrivera, demandez-leur de vous lire les quatre versets précédents. Ce qu’ils vont vous lire est Saint Paul nous exhortant à prier les uns pour les autres, qualifiant cela de « bon et ... d’acceptable aux yeux de Dieu notre Sauveur ». Si je peux demander à un « saint » sur la terre de prier pour moi sans usurper l’unique médiation du Christ, pourquoi cela ne peut pas être vrai d’un « saint » au ciel.

    Parce qu'ils sont morts? Mais cela est faux. Ils sont plus vivants que nous! (Marc 12, 27), et pas seulement en vie, mais pleinement justes (Apocalypse 21, 27)! Vous ne vous souvenez pas de ce que saint Jacques a écrit sur les hommes justes, n’est-ce pas? (Jacques 5, 16)

    Définir le mot prière 

    La confusion provient souvent à cause du sens du mot prier dans l'esprit des protestants, qu'ils utilisent habituellement pour signifier adorer. Lorsque les catholiques utilisent le mot prier, ils veulent dire dans le sens traditionnel de demander. Si vous avez déjà lu la Bible du roi Jacques (King James), vous avez peut-être rencontré le verset: « je te prie, ne me dis pas non » (1 Rois 2, 20). Il est clair d'après le contexte de ce passage que Bethsabée n’est pas adoré par son fils Salomon, mais qu’il lui fait simplement une demande.

    Parfois, les catholiques ressentent le besoin de dire « non, nous ne prions pas les saints, nous prions avec eux ». Bien que ce soit techniquement vrai (nous prions Dieu avec eux), une fois que vous comprenez ce qu'un catholique entend par prier, vous verrez que les catholiques en fait prient les saints, mais que cela ne constitue pas de l'idolâtrie.

    Dans le livre de l'Apocalypse, nous voyons que ceux qui résident dans le ciel reçoivent les prières des saints sur la terre et les offrent à Dieu (Apocalypse 8, 3-4 et Apocalypse 5, 8). Il ne devrait pas nous surprendre que nos frères et nos sœurs dans le ciel nous entourent comme une grande nuée de témoins (Hébreux 12, 1) et intercèdent en notre nom. Étant parfaits dans l'amour, ils sont plus, et pas moins, concernés par notre salut.

    Consistant avec l’enseignement de l'Église primitive 

    Un dernier point à considérer est que l'Église primitive a prié les Saints dans le ciel. Bien que les premiers chrétiens ne fussent pas infaillibles, un chrétien non catholique ne doit pas rejeter cela à la légère. Il devrait se demander: Est-il probable que les premiers chrétiens étaient tous dans l’erreur et que moi, 2000 ans plus tard avec ma bible d’étude sous le bras, j’ai raison ?

    Miguel Morin

    FOI BIBLE ET APOLOGÉTIQUE CATHOLIQUE


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)

      La date/heure actuelle est Jeu 18 Oct - 17:29