Forum catholique l'Imitation de Jésus-Christ

Bienvenue sur le Forum catholique
l'Imitation de Jésus-Christ!

Ce forum est un lieu d'échanges dédié à l'approfondissement de la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ.

On peut y partager des témoignages personnels, proposer des méditations, se questionner sur la Bible et les différents enseignements de l'Église catholique, demander et apporter de l'aide dans le cheminement de l'âme vers Dieu, etc.

Forum d'échanges visant à approfondir la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ


    Un remède souverain en ce mois d'octobre : le Rosaire

    Partagez
    avatar
    Véronique1

    Féminin Messages : 1327
    Date d'inscription : 04/04/2016
    Localisation : France

    Un remède souverain en ce mois d'octobre : le Rosaire

    Message par Véronique1 le Lun 2 Oct - 21:12

    Un remède souverain en ce mois d’octobre 


    Le mois d'octobre est le mois du Rosaire, cette prière mariale dont le pape Benoît XII (+1730) disait :


    « Le Rosaire est le remède souverain aux erreurs et aux vices. »

    La prière du Rosaire se compose de quatre chapelets (comprenant chacun 5 dizaines d’Ave Maria), selon les quatre mystères de la vie du Christ.

    On peut les prier séparément au cours de la semaine :


    Lundi et samedi, mystères joyeux : l'Annonciation, la Visitation, la Nativité, la Présentation,  le recouvrement de Jésus au Temple ;

    Mardi et vendredi, mystères douloureux : l’agonie de Jésus à Gethsémani, la flagellation, le couronnement d'épines, le portement de la Croix, la crucifixion ;

    Mercredi et dimanche mystères glorieux : la Résurrection, l'Ascension, la Pentecôte, l'Assomption de la Vierge, le Couronnement de la Vierge ;

    Jeudi, mystères lumineux : le Baptême de Jésus, les Noces de Cana, l'Annonce du Royaume de Dieu, la Transfiguration de Jésus, l'Institution de l'Eucharistie.

    Une précision : en français, on emploie généralement le terme Rosaire pour désigner  l’ensemble des 4 mystères du Rosaire ; on emploie le terme chapelet pour désigner les 5 dizaines qui forment l’objet d’un chapelet, et bien sur l’objet de piété lui-même avec lequel on prie.

    En français lorsqu’on emploie le terme « chapelet » sans préciser, on comprend qu’il s’agit de la prière du chapelet marial.

    Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
    Le Rosaire, origine et diffusion  





    L’équipe de Marie de Nazareth
    avatar
    Maud

    Féminin Messages : 5098
    Date d'inscription : 20/01/2016
    Localisation : France

    Re: Un remède souverain en ce mois d'octobre : le Rosaire

    Message par Maud le Mar 3 Oct - 7:42

    Merci pour ce rappel @Véronique1  Prie



    _________________


    * "J'ai compris que " Marie " veillait sur moi  , que j'étais Son enfant  .
    Aussi , je ne pouvais que lui donner le nom de " Maman " , car il me semblait  encore plus tendre que celui de "  Mère "
     *

    Ste Thérèse de l' Enfant Jésus et de la Sainte Face
    avatar
    Véronique1

    Féminin Messages : 1327
    Date d'inscription : 04/04/2016
    Localisation : France

    Re: Un remède souverain en ce mois d'octobre : le Rosaire

    Message par Véronique1 le Mar 3 Oct - 10:43

    avatar
    Véronique1

    Féminin Messages : 1327
    Date d'inscription : 04/04/2016
    Localisation : France

    Re: Un remède souverain en ce mois d'octobre : le Rosaire

    Message par Véronique1 le Jeu 5 Oct - 11:08

    Vous avez dit : Rosaire ?

    Octobre, mois du Rosaire. Cette prière à Marie a une longue histoire et c’est aux grands saints du Moyen-Age, Bernard et Dominique, que nous la devons.

    Le premier, au XIIe siècle, incite les chrétiens à prier le chapelet ; au siècle suivant, le second en répand l'usage, prescrivant à ses religieux de porter un chapelet à leur ceinture. La grande peste de 1349, qui ravagea tous les royaumes d'Europe, amena les foules à un surcroît de piété mariale.

    Au siècle suivant, cette prière prend le nom de Rosaire et en 1883, le pape Léon XIII décrétait solennellement que le mois d'octobre serait entièrement consacré à "la Sainte Reine du Rosaire".

    http://t.bayard.jeunesse.bayardweb.com/nl/jsp/m.jsp?c=IHGvDtnnIG7Im4x2y6yj7AboiO%2B%2BzG6d
    avatar
    Véronique1

    Féminin Messages : 1327
    Date d'inscription : 04/04/2016
    Localisation : France

    Re: Un remède souverain en ce mois d'octobre : le Rosaire

    Message par Véronique1 le Jeu 5 Oct - 11:16

    Comment prier le rosaire ?


    Au sens strict, le chapelet est un "petit chapeau" ou comme une couronne. On avait en effet coutume, au Moyen Age, de couronner de roses les statues de la Vierge, chaque rose symbolisant une prière, d'où le mot de rosaire. Publié le 28 septembre 2017.



    Cette prière à Marie est née peu à peu dans la piété de l' Eglise, pour ne se fixer dans sa forme définitive que vers 1500.

    Pourtant, dès le 12e siècle, saint Bernard contribua à développer cette prière à Marie sous la forme naissante du chapelet ou du rosaire. Et Saint Dominique au siècle suivant, en répandit l'usage, prescrivant à ses religieux de porter un chapelet à leur ceinture.

    La grande peste de 1349, qui ravagea tous les royaumes d'Europe, amena les foules à un surcroît de piété, qui contribua également à l'essor de la piété mariale. Et c'est en fait au siècle suivant que cette prière prit le nom de Rosaire.
     
    Le Pape Pie V engagea l’Église entière à cette prière, face à l'avancée turque qui menaçait l'Europe.

    C'est ainsi que fut attribuée au Rosaire la victoire décisive de Lépante, en 1571. La fête de Notre-Dame du Rosaire, célébrée le 7 octobre, a été instituée par le Pie V en 1573, pour remercier Marie de cette victoire. Et l'ensemble du mois d'octobre, durant lequel comme au mois de mai, on prie particulièrement la Vierge, est volontiers appelé le mois du Rosaire.

    Le Psautier de Marie

    Un rosaire comprend 150 "Je vous salue Marie", qui rappellent les 150 Psaumes, et on a longtemps appelé le Rosaire Psautier de Marie.

    Les 150 "Je vous salue Marie" furent partagés en trois parties, en l'honneur de la Trinité. Puis chaque partie en cinq dizaines, chacune étant précédée d'un Notre Père et suivie du Gloire au Père ou Gloria, en l'honneur de la Sainte Trinité.

    Méditer l'histoire du Salut

    Le Rosaire est ainsi une forme de prière répétitive et très simple, durant laquelle on médite sur la place de Marie dans le mystère du salut, pour s'y associer. Cette prière en effet n'est pas pure répétition : elle est méditation, accueil du mystère de Dieu qui touche et rejoint nos vies. Le chapelet ou le rosaire sont ainsi une méditation de l'Evangile, l'accueil pour le croyant, de la vie du Seigneur.
     
    Dans la récitation du chapelet, chaque mystère est annoncé ou médité et suivi d'une dizaine de chapelet.

    Le rosaire a longtemps compté quinze mystères, répartis en 3 séries : les mystères joyeux, douloureux et glorieux, ce qui amenait aux 150 Je vous salue Marie, qui en faisaient le Psautier de Marie. Mais Jean-Paul II a rajouté en 2002 cinq nouveaux mystères : les mystères lumineux. Contemplons donc cette immense fresque de la foi.

    Les mystères joyeux

    Les premiers mystères que l'on prie sont les mystères joyeux. Ils rappellent et contemplent le mystère de la naissance et l'enfance de Jésus.

    Ce sont : 1. L'Annonciation : l'ange Gabriel est envoyé par Dieu à Marie, pour lui annoncer qu'elle serait mère du sauveur (Luc 1, 26-38).

    2. La Visitation : Marie rend visite à Elisabeth, enceinte elle aussi, malgré son âge et sa stérilité. Elle mettra au monde Jean-Baptiste. Marie chante alors son action de grâce à Dieu, dans le Magnificat (Luc 1, 39-56).

    3. La Nativité : la naissance de Jésus à Bethléem et la joie des bergers et des pauvres, l'adoration aussi des mages venus d'Orient (Luc 2, 1-21).

    4. La Présentation de Jésus au Temple, comme la Loi juive le demandait pour tout premier-né masculin. Joseph et Marie se conforment à cet usage. Syméon et Anne reconnaissent en l'enfant le Messie attendu par Israël (Luc 2, 22-40).

    5. Le Recouvrement de Jésus, lorsque Jésus est retrouvé au Temple, au terme de trois jours, au cours du pèlerinage effectué par Joseph et Marie comme c'était la coutume (Luc 2, 41-51).

    Les mystères lumineux

    Les mystères lumineux, introduits par Jean-Paul II en 2002 sont tout entiers centrés sur la personne de Jésus :

    « Si l'on veut indiquer à la communauté chrétienne cinq moments significatifs - mystères lumineux - de cette période de la vie du Christ, il me semble, dit Jean-Paul II, que l'on peut les mettre ainsi en évidence :

    1. au moment de son Baptême au Jourdain (Marc 1, 21),

    2. dans son auto-révélation aux noces de Cana (Jean 2, 1-12),

    3. dans l'annonce du Royaume de Dieu avec l'invitation à la conversion : (Marc 1, 15, Marc 2, 3-13, Luc 7, 47-48),

    4. dans sa Transfiguration (Luc 9, 35 ) et enfin

    5. dans l'institution de l'Eucharistie, expression sacramentelle du mystère pascal (Jean 13, 1). Chacun de ces mystères est une révélation du Royaume désormais présent dans la personne de Jésus.

    Les mystères douloureux

    Les mystères douloureux s'associent à la Passion et à la mort de Jésus :

    1. L'agonie de Jésus au jardin des Oliviers (Matthieu 26, 36-56),

    2. la Flagellation (Marc 25, 15),

    3. le Couronnement d'épines (Matthieu 27, 27-31),

    4. Le Portement de la Croix (Luc 23, 26-30) et

    5. Le Crucifiement et la Mort de Jésus sur la Croix (Jean 19, 17-37).

    Les mystères glorieux

    Les mystères glorieux méditent tour à tour :

    1. La Résurrection de Jésus (Matthieu 28, 5-Cool,

    2. L’Ascension (Marc 16, 19-20),

    3. La Pentecôte (Actes 2, 1-13),

    4. L'Assomption de Marie (Apocalypse 12, 14-16) et

    5. Le Couronnement Marie dans le Ciel (Apocalypse12, 1).
     
    L’Église a coutume de répartir la prière et la méditation de l'ensemble de ces mystères du Rosaire sur les jours de la semaine, pour qu'ils irriguent ainsi l'ensemble de la vie : le lundi et le samedi, les mystères joyeux, le mardi et le vendredi, les mystères douloureux, le mercredi et le dimanche, les mystères glorieux, et le jeudi, les mystères lumineux.
    Au rythme de la vie humaine

    Jean-Paul II à plusieurs reprises a redit la richesse de cette prière, ainsi dans cette homélie du 29 octobre 1978 :

    "Je voudrais, disait-il, attirer votre attention sur le Rosaire. [] Le Rosaire est ma prière préférée. C'est une prière merveilleuse. Merveilleuse de simplicité et de profondeur. Dans cette prière, nous répétons de multiples fois les paroles de l'Archange et d'Élisabeth à la Vierge Marie. Toute l'Église s'associe à ces paroles.  Sur l'arrière-fond des Ave Maria défilent les principaux épisodes de la vie de Jésus Christ. Réunis en Mystères joyeux, douloureux et glorieux, ils nous mettent en communion vivante avec Jésus à travers le Coeur de sa Mère, pourrions-nous dire. En même temps, nous pouvons rassembler dans ces dizaines du Rosaire tous les événements de notre vie individuelle ou familiale, de la vie de notre pays, de l'Église, de l'humanité : c'est-à-dire nos événements personnels ou ceux de notre prochain, et en particulier de ceux qui nous sont les plus proches, qui nous tiennent le plus à coeur."
     
    C'est ainsi que la simple prière du Rosaire s'écoule au rythme de la vie humaine.

    P. Jacques Nieuviarts, assomptionniste et bibliste

    http://croire.la-croix.com/Definitions/Priere/Prier-le-Rosaire/Comment-prier-le-rosaire
    avatar
    Véronique1

    Féminin Messages : 1327
    Date d'inscription : 04/04/2016
    Localisation : France

    Re: Un remède souverain en ce mois d'octobre : le Rosaire

    Message par Véronique1 le Jeu 5 Oct - 18:16



    Prier le chapelet, est-ce facile ? Éléments de réponse par Mgr Xavier Malle

    Publié le 05 octobre 2017 

    Nommé évêque du diocèse de Gap et d’Embrun par le pape François en avril dernier, Mgr Xavier Malle qui fut par le passé recteur du Sanctuaire Marial de l’Ile-Bouchard, nous éclaire sur la prière du chapelet.




    Avant d’arriver à prier le chapelet tous les jours, je suis passé par plusieurs phases. Tout d’abord, grâce aux petits livrets édités par l’abbaye cistercienne Notre-Dame de Chambarand que j’ai acheté comme jeune adulte : prier le chapelet avec tel saint.

    Cela m’a permis de découvrir les mystères, et l’importance de les contempler mais aussi grâce à l’approfondissement de la lettre du Pape Jean-Paul II

    « Le Rosaire de la Vierge Marie« , écrite en 2002, dans laquelle il explique qu’il s’agit de contempler le visage du Fils dans ses différents mystères, avec le regard de Marie.

    Une autre phase de découverte a été celle de l’expérimentation à différentes reprises, hospitalisation, raids goums, grandes souffrances, … que le chapelet est la prière qui reste quand on n’arrive plus à prier autre chose. Puis la découverte de la possibilité de découper mon chapelet dans la journée, profitant des temps de transport pour dire une dizaine…
    J’ai par la suite pu expérimenter cette prière par la prédication sur le chapelet et l’animation de nombreux chapelets, quand j’étais recteur du Sanctuaire Marial de l’Ile-Bouchard.

    J’ai ainsi découvert que cette prière est adaptée à tous les âges. C’est un grand bonheur de prier le chapelet avec les enfants et les adolescents. Ce qui me porte c’est aussi la certitude qu’une famille et un couple qui prie le chapelet tous les jours, au moins une dizaine, est entre de bonnes mains. Alors c’est pareil pour moi, prêtre, évêque…

    Il m’a fallu du temps pour arriver à dire le chapelet chaque jour. Actuellement j’ai la joie de le prier tous les soirs avant d’aller dormir, en tournant autour de la maison de l’évêché. Cela va être plus sportif quand il y aura de la neige ! Mais quel bonheur de terminer la journée de labeur, de remettre les personnes, les situations douloureuses rencontrées dans la journée à l’intercession de Marie. Et on dort tellement mieux en s’endormant en tenant la main de Marie !
    Alors, ayons toujours notre chapelet en poche et profitons de toutes les occasions de la journée, et le soir « terminons-le » !
    Mgr Xavier Malle, évêque de Gap (+ Embrun)

    http://www.eglise.catholique.fr/actualites/446002-prier-chapelet-facile-elements-de-reponse-mgr-xavier-malle/

    avatar
    Véronique1

    Féminin Messages : 1327
    Date d'inscription : 04/04/2016
    Localisation : France

    Re: Un remède souverain en ce mois d'octobre : le Rosaire

    Message par Véronique1 le Ven 6 Oct - 10:40

    Fête du Rosaire de la Vierge Marie, le 7 octobre



    Alain PINOGES/CIRIC
    i
    13 septembre 2010 : Statue de Notre-Dame du Salut (XIIIe), Assomptionnistes. Paris (75) 


    Il faut distinguer la prière du Rosaire, dévotion populaire, de la fête du Rosaire, solennité liturgique.
    La fête se rattache initialement à le Confrérie du Rosaire, d’inspiration dominicaine, qui se proposait de diffuser la dévotion au chapelet.

    En 1571, le pape saint Pie V institua une fête de Notre-Dame de la Victoire, en action de grâce pour la victoire de Lépante remportée par don Juan d’Autriche sur les Turcs, victoire attribuée à la récitation du chapelet.

    Grégoire XIII lui donna le titre qu’elle porte aujourd’hui et la fixa au premier dimanche d’octobre. Obligatoire pour les seules églises où se trouvait érigée la confrérie du Rosaire, elle fut étendue à toute l’Espagne par Clément X.

    Sous Clément XI, elle devint universelle (1716), en mémoire de deux nouvelles victoires remportées sur les Turcs.

    Aujourd’hui, l’Eglise nous invite à découvrir la place de Marie dans le mystère du Salut en redisant sans cesse : « Je vous salue Marie, pleine de grâce… » Marie a accepté d’être la mère de Dieu, lors de l’Annonciation, participant ainsi au mystère de la Rédemption.

    l’Ave Maria est constitué d’une salutation rappelant la visitation de l’Ange lors de l’Annonciation et d’une invocation pour confier à la Mère de Dieu la vie de ses fils aujourd’hui et à l’heure où ils rejoindront Dieu.

    http://liturgie.catholique.fr/accueil/annee-liturgique/le-temps-ordinaire/291577-fete-rosaire-de-vierge-marie-7-octobre/
    avatar
    Véronique1

    Féminin Messages : 1327
    Date d'inscription : 04/04/2016
    Localisation : France

    Re: Un remède souverain en ce mois d'octobre : le Rosaire

    Message par Véronique1 le Sam 7 Oct - 9:36

    7 octobre - Notre Dame du Saint Rosaire




        


    Une prière contemplative accessible à tous 


    Pour qu’il soit bien clair que le Rosaire nous tourne vers la personne de Jésus, le pape Jean-Paul II ajouta les « mystères lumineux » aux trois cycles traditionnels : mystères joyeux, douloureux et glorieux. Les mystères lumineux vont du Baptême à l’Institution de l’Eucharistie, en passant par Cana, la prédication du Royaume et la Transfiguration. ( …)


    En 1569, un des prédécesseurs de Jean Paul II, le pape Pie V, avait solennellement encouragé la récitation du Rosaire et les confréries qui s’y adonnaient. A Rome, le premier dimanche de chaque mois, les confréries du Rosaire se rassemblaient et organisaient des processions.

    Le dimanche 7 octobre 1571, l’intention était toute trouvée : que soit repoussée la menace turque qui pesait sur le monde chrétien. Or, ce jour-là, la flotte turque fut défaite à proximité de Lépante. La prière et la victoire furent associées. Une fête liturgique fut instituée qui fut étendue au calendrier universel en 1716.  


    Tous les Papes, depuis Pie V, ont recommandé la récitation du Rosaire. Le pape Benoît XVI disait : « Le Rosaire est une prière contemplative accessible à tous. » 

    Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
    7 octobre : Notre Dame du Rosaire : mémoire  


    Mgr Jacques Perrier
    Ancien évêque de Lourdes
    7 octobre 2013  Zenit.org
    avatar
    Véronique1

    Féminin Messages : 1327
    Date d'inscription : 04/04/2016
    Localisation : France

    Re: Un remède souverain en ce mois d'octobre : le Rosaire

    Message par Véronique1 le Sam 7 Oct - 21:32

    "Le Rosaire est une synthèse des mystères du Christ: contemplons-les avec Marie qui nous donne son regard de foi et d'amour."

    Pape François

      La date/heure actuelle est Ven 15 Déc - 16:59