Forum catholique l'Imitation de Jésus-Christ

Bienvenue sur le Forum catholique
l'Imitation de Jésus-Christ!

Ce forum est un lieu d'échanges dédié à l'approfondissement de la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ.

On peut y partager des témoignages personnels, proposer des méditations, se questionner sur la Bible et les différents enseignements de l'Église catholique, demander et apporter de l'aide dans le cheminement de l'âme vers Dieu, etc.

Forum d'échanges visant à approfondir la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ


    *** " Un an après l'assassinat du père Jacques Hamel " ***

    Partagez
    avatar
    Maud

    Féminin Messages : 4413
    Date d'inscription : 20/01/2016
    Localisation : France

    *** " Un an après l'assassinat du père Jacques Hamel " ***

    Message par Maud le Mer 26 Juil - 9:25


    Un an après l'assassinat du père Jacques Hamel, la paroisse de Saint-Étienne-du-Rouvray toujours dans le temps du deuil





    (RV) Entretien - La France va rendre hommage au père Jacques Hamel assassiné le 26 juillet 2016 dans l’église Saint-Etienne du Rouvray en Normandie par deux jeunes se revendiquant de l’État islamique. L’émotion est toujours forte pour la communauté catholique, mais aussi bien au-delà.

    Ce mercredi, un an après l’assassinat du père Jacques, l’archevêque de Rouen, Mgr Dominique Lebrun célébrera une messe à 9h pour rendre hommage au prêtre assassiné, à l'heure exacte et au lieu de son assassinat. Une messe à laquelle se joindront de nombreuses personnalités politiques et religieuses. Le président Emmanuel Macron notamment a annoncé sa participation.

    Une stèle «pour la paix et la fraternité et à la mémoire du père Jacques Hamel» sera ensuite érigée, place de l’église, par la commune de Saint-Etienne-du-Rouvray, administrée par un maire communiste qui avait été profondément bouleversé par ce drame.

    Le père Jacques Hamel, dont le procès en béatification a été ouvert laisse une empreinte indélébile et un héritage spirituel particulièrement vivant nous confie Mgr Lebrun, interrogé par Olivier Bonnel.

    Je constate que l’émotion est encore très vive, et que, pour beaucoup, c’est encore le chemin du deuil, qui est ce qui apparaît le plus. Et je pense en particulier à la famille, je pense à la paroisse, à la communauté musulmane toute proche… Un peu paradoxalement, depuis sa mort, le père Jacques Hamel est plus que jamais vivant. Et nous sommes encore dans ce moment où nous réalisons qu’il n’est plus parmi nous, que sa vie a été ordinaire, exemplaire, mais que sa mort est encore très douloureuse.

    La mort du père Jacques a créé une grande blessure dans la communauté catholique et même au-delà, vous venez de le dire. Quel sens peut-on donner à cette émotion un an après ?

    Je ne sais pas si on peut lui donner un autre sens que celui que Jésus a donné à toute blessure : sur la Croix, l’occasion, le lieu, du plus grand amour. Je suis frappé qu’avec les personnes les plus blessées autour du père Jacques Hamel, dont j’ai parlé, mais aussi parmi les représentants des pouvoirs publics, la mairie, si nous avons de temps en temps des opinions contraires, différentes, cela ne se transforme pas en conflit. Et le premier fruit que je vois de la mort du père Jacques Hamel, de cette blessure, c’est la paix. La paix entre des personnes qui ont visiblement des opinions différentes. Vous savez que le maire de Saint-Étienne-du-Rouvray est communiste. La communauté musulmane évidemment ne partage pas notre foi en Jésus Fils de Dieu. Mais nous vivons, avec la famille, ce moment où nous pouvons nous dire les choses pour lesquelles nous ne sommes pas d’accord.

    Et en même temps, nous sommes liés. Liés dans une aventure humaine qui est une aventure spirituelle.

    C’est-à-dire que la mort du père Jacques a créé de nouveaux liens entre les gens de toutes les communautés, à Saint-Étienne-du-Rouvray en particulier ?

    Je crois que la mort du père Jacques les a transformés, et transforme petit à petit les cœurs. Vous savez, ce qui se passe dans le cœur de l’homme, c’est difficile de le juger, de le jauger. Mais ce que je peux percevoir, c’est que ces relations - qui existaient d’ailleurs en partie grâce au père Jacques Hamel, qui était, comme je le disais, vraiment un prêtre ordinaire, c’est-à-dire très bien inséré dans son quartier, dans sa ville - , ces relations s’approfondissent. Par exemple, le président de la mosquée a pu nous dire il n’y pas très longtemps, comme un ami ouvre son cœur à un ami : «Vous savez, on avait juste peur que les catholiques ne nous aiment plus, après l’attentat.» Et je crois que c’est une très belle expression pleine de sincérité. À la fois ils avaient bien conscience que nous les aimions, mais il ne nous l’avaient jamais dit avec ces mots-là. Et à la fois ils voyaient que ce traumatisme pouvait engendrer de la violence, voire de la vengeance. Et nous leur avons dit que nous continuerions à vouloir les aimer.

    Est-ce que la mort du père Jacques a été un tournant pour le dialogue avec l’islam ?

    Un approfondissement plus qu’un tournant. Cela, évidemment, localement. Après nous voyons bien, aujourd’hui, que la communauté musulmane se débat. Il est incontestable que Daech et ceux qui justifient aussi l’action de Daech se réclament de l’islam. Et donc, des croyants musulmans s’affairent, s’interrogent et à la fois se démarquent. La très grande majorité des musulmans de France et tous les responsables disent : ce n’est pas l’islam, ce terrorisme. Mais en même temps ils voient bien que les terroristes, eux, se réclament de l’islam. Donc c’est peut-être de ce point de vue un tournant, avec des prises de position plus fortes, et aussi, des décisions prises dans les communautés musulmanes pour éradiquer le radicalisme.
    Le père Jacques, on s’en souvient, était une personne simple, une personne humble… Un vieux prêtre qui ne faisait pas de bruit, d’une certaine manière. Est-ce que son héritage se vit aujourd’hui aussi dans cette simplicité, qui peut rejoindre tant de personnes, au-delà des catholiques ?

    Ce qui touche dans la personne du père Jacques Hamel, c’est sa simplicité, et le ministère qu’il vivait, c’est le cœur du ministère du prêtre diocésain. Que peut-on dire du père Jacques Hamel, sinon qu’il célébrait la messe chaque jour, qu’il était fidèle à son bréviaire, qu’il baptisait, mariait, célébrait des obsèques, et allait voir les enfants chaque semaine au catéchisme… Et puis, il était dans son quartier. Il faisait ses courses. Il vivait très pauvrement. Je pense qu’aujourd’hui il n’y a pas beaucoup de familles qui accepteraient de vivre dans ce petit espace qui était le sien, qui depuis 20 ans n’avait pas connu de coup de peinture. J’ai même parfois un peu honte de voir dans quel genre de lieu le père Jacques Hamel vivait.

    Et je pense que ça touche tous ceux qui ont eu un jour affaire à un prêtre dans ces circonstances, pour une première communion, pour un baptême, pour des obsèques. Ils peuvent voir et revivre ce moment de consolation, ce moment d’écoute en vérité, que leur ont offert tant de prêtres à travers le monde.

    Aujourd’hui le procès en béatification du père Jacques est ouvert. Comment définir cet héritage
    spirituel que nous laisse le père Jacques ?


    C’est le procès en béatification qui va commencer des éléments de cet héritage spirituel. Et puis, c’est l’opinion publique, comme nous disons, le peuple de Dieu, qui lui-même va accueillir cette grâce. Moi je suis là pour orienter, pour m’assurer que la première partie de l’enquête diocésaine du procès se déroule bien, et précisément que les personnes qui recueillent par les homélies en particulier, qui seront appelés à dessiner un peu la figure spirituelle. Mais le plus important aussi c’est ce que l’Esprit Saint fait de manière un peu inattendue dans le Peuple de Dieu. Et je ne veux pas dire à l’Esprit Saint quel est son travail.

    http://www.news.va/fr/news/un-an-apres-lassassinat-du-pere-jacques-hamel-la-p

    ***


    Père Jacques Hamel    sunny  puisse sa béatification être signée bien vite

    Jésus, j'ai confianc      Gloire à toi Seigneu



    _________________


    * "J'ai compris que " Marie " veillait sur moi  , que j'étais Son enfant  .
    Aussi , je ne pouvais que lui donner le nom de " Maman " , car il me semblait  encore plus tendre que celui de "  Mère "
     *

    Ste Thérèse de l' Enfant Jésus et de la Sainte Face
    avatar
    Véronique1

    Féminin Messages : 857
    Date d'inscription : 04/04/2016
    Localisation : France

    Re: *** " Un an après l'assassinat du père Jacques Hamel " ***

    Message par Véronique1 le Mer 26 Juil - 15:05

    L’homélie de Mgr Lebrun : « Le Père Jacques Hamel n’est pas mort seul »

    Mélinée Le Priol, le 26/07/2017 à 10h02

    Un an après l’assassinat du Père Jacques Hamel par deux djihadistes, près de Rouen, une messe de commémoration a été célébrée à 9 heures du matin le mercredi 26 juillet, en l’église de Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Maritime).
    Mgr Dominique Lebrun, archevêque de Rouen, qui présidait la célébration, a prononcé une homélie sur l’Évangile du semeur.


    ZOOM
    Portrait du Père Jacques Hamel, assassiné le 26 juillet 2016 à Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Maritime). / Marco Zeppetella/AFP


    « Chers amis, il y a un an, jour pour jour, heure pour heure, le Père Jacques Hamel célébrait la messe. » Le ton est grave, le débit, lent. C’est par cette évocation que Mgr Dominique Lebrun, archevêque de Rouen, a ouvert à 9 heures du matin ce mercredi 26 juillet la messe de commémoration de l’assassinat de l’année précédente, en l’église de Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Maritime).


    « Dans cette église, le Père Jacques Hamel parlait le langage de l’amour »



    Faisant aussi bien mention des « cinq fidèles présents » à la messe tragique du 26 juillet 2016 que de l’ensemble des paroissiens, des fidèles du diocèse et « de plus loin », il a également salué les nombreux officiels présents à cette célébration : le président Emmanuel Macron, le premier ministre, le ministre de l’intérieur, la préfète, les parlementaires, le maire de Saint-Étienne-du-Rouvray ou encore le représentant de la communauté musulmane locale, Mohamed Karabila.

    Après la lecture de l’Évangile du semeur (Mt 13,1-9), choisie pour l’occasion, Mgr Lebrun a prononcé une homélie reprenant les derniers mots de ce texte biblique :


    « Celui qui a des oreilles, qu’il entende ! » « Dans cette église, le Père Jacques Hamel parlait le langage de l’amour. Dans cette église, le Père Jacques Hamel a été réduit au silence. Il ne parle plus. Or, le Père Hamel parle encore. »

    DOCUMENT : L’homélie de Mgr Dominique Lebrun

    Mgr Lebrun a alors mentionné ces personnes que la vie simple et la mort tragique du Père Jacques ont inspirées, ainsi que les artistes qui lui ont rendu hommage par leurs œuvres, ces derniers mois : poèmes, livres, objets d’art.


    « Le Père Jacques n’est pas mort seul. Il est mort avec Jésus dont il venait de prononcer les paroles sur l’autel : " Ceci est mon corps, livré pour vous ". »



    Si la vie et la mort de ce vieux prêtre parlent, « elles parlent même doucement », a précisé l’archevêque. « La Parole, dit Jésus, est comme une semence, des grains qui tombent sur le sol. Cela ne fait guère de bruit. Le Père Jacques Hamel parle doucement quand apparaissent dans notre cœur non plus des images atroces mais sa discrétion, sa persévérance, sa fidélité, sa générosité, sa vie donnée, quand, dans notre cœur, nous apercevons les premiers fruits du drame : l’amitié, la concorde, le dialogue, en somme l’amour vainqueur, bien au-delà de ce que nous aurions pu imaginer. »

    VIDEO : Où en est le procès en béatification du P. Jacques Hamel?

    Puis, s’adressant à chaque participant à la messe, Mgr Lebrun les a invités à s’interroger, avec Jésus : « Sommes-nous la bonne terre ? » Ni le bord du chemin où les moineaux font disparaître la semence, ni le sol pierreux, ni une terre étouffée par les ronces.

    À la fin de son homélie, en transition pour la suite de l’eucharistie, l’archevêque a affirmé que « le Père Jacques n’est pas mort seul. Il est mort avec Jésus dont il venait de prononcer les paroles sur l’autel : " Ceci est mon corps, livré pour vous ". »

    Enfin, Mgr Lebrun a conclu : « Que notre eucharistie ce matin, comme celle que chaque prêtre célèbre avec un seul ou cinq fidèles, ou bien avec des milliers, que cette eucharistie nous entraîne à accueillir l’amour, l’amour qui résiste aux ronces, l’amour qui s’enfouit au plus profond de nos cœurs pour donner les fruits tant attendus par notre prochain, qui est parfois lointain. »


    Revivez la messe filmée par KTO :


    Retrouvez toute la programmation spéciale autour du Père Hamel sur www.ktotv.com/pere-hamel.

    Mélinée Le Priol
    http://www.la-croix.com/Religion/Catholicisme/France/Mgr-Lebrun-Le-Pere-Jacques-nest-pas-mort-seul-2017-07-26-1200865580


    Dernière édition par Véronique1 le Mer 26 Juil - 15:32, édité 1 fois
    avatar
    Véronique1

    Féminin Messages : 857
    Date d'inscription : 04/04/2016
    Localisation : France

    Re: *** " Un an après l'assassinat du père Jacques Hamel " ***

    Message par Véronique1 le Mer 26 Juil - 15:30

    Hommage au Père Hamel : le merci d’Emmanuel Macron à l’Église de France

    La Croix, le 26/07/2017 à 12h24
    Mis à jour le 26/07/2017 à 12h34

    Dans une brève mais forte allocution, le président Emmanuel Macron a rendu hommage au Père Hamel, assassiné à Saint-Etienne-du-Rouvray il y a un an, le 26 juillet 2016.

    Il a remercié les catholiques d’avoir trouvé la force du pardon.

    Ses premiers mots ont d’abord été pour l’Église de France, remerciée d’avoir su « trouver la force du pardon » sans céder « à la soif de vengeance et de représailles ».

    En hommage au Père Hamel, assassiné « au pied de son autel » il y a tout juste un an, le chef de l’État a fait un important discours dans lequel il est revenu sur la solidarité exprimée après cet attentat, en rappelant « à tous les Français que la République n’est pas le règne du relativisme » :

    « Au cœur de nos lois et de nos codes forgés par l’Histoire, il est une part qui ne se négocie pas, une part sur laquelle on ne porte pas la main, une part, j’ose le mot, sacrée. Cette part, c’est la vie d’autrui ».

    DOCUMENT – L’hommage d’Emmanuel Macron au Père Hamel

    Chaque religion à a, mener sa part de combat

    Les assassins du père Hamel ont « échoué » à « exacerber la peur des Français » et « la soif de représailles », a-t-il encore affirmé, soulignant que « chaque religion, dont les responsables sont ici présents, a à mener sa part de combat pour que jamais la haine, le repli, la réduction de ce que nous sommes ne puisse triompher ».

    Emmanuel Macron a évoqué la figure du Père Hamel, et son insertion dans le quartier, figure qui, a-t-il noté, incarne « l’humanisme qui se tient droit face à l’obscurantisme » :

    Le « sourire » de l’octogénaire « est devenu un sourire de résistance ».

    Le chef de l’État, qui n’a pas prononcé une seule fois le mot « laïcité », a ensuite longuement exposé sa vision de la place des religions dans la République :

    la République « œuvre chaque jour à ce que chacun puisse croire ou pas, dans l’intensité et l’intimité de sa foi en homme libre », a-t-il rappelé :

    « Elle est là, la force de notre Nation, dans cette capacité à entendre et faire siennes les paroles de fraternité et de charité que l’Église de France prononça voici un an, dans cette capacité à réunir autour du corps supplicié d’un prêtre, l’imam, le pasteur et le rabbin ».

    « Le martyr du Père Hamel n’aura pas eu lieu pour rien ». Un an après, il a, en tout cas, permis d’être « plus fidèle encore à ce que nous sommes », a-t-il conclu, avec force.

    http://www.la-croix.com/France/Politique/Hommage-Pere-Hamel-merci-dEmmanuel-Macron-lEglise-France-2017-07-26-1200865621
    avatar
    Thierry

    Masculin Messages : 660
    Date d'inscription : 25/01/2016
    Age : 51
    Localisation : Diocèse de Rouen
    Idéal : Catholique

    Re: *** " Un an après l'assassinat du père Jacques Hamel " ***

    Message par Thierry le Mer 26 Juil - 17:12

    Chers ami(e)s,
    Merci de ce fil spécial que vous avez ouvert et alimenté.

    Pour rappel et pour info à celles et ceux qui ne le savent pas, je suis devenu très très proche du père Hamel dans ma vie de prière au quotidien, depuis un an, étant moi aussi du diocèse de Rouen.

    Si vous désirez priez le Seigneur par lui, je vous offre de bon coeur la prière spécifique qui a été donné à tous les baptisés du diocèse de Rouen au début de cette année.
    Et puis si vous souhaitez vous associer avec moi pour nos prêtres, vous pouvez vous unir par cette prière que je lui ai faite et que je rajoute à la prière du diocèse lorsque je parviens aux intentions particulières, que j'ai symbolisé par la flèche rouge sur l'image ci dessous.




    Prière au père Jacques Hamel


    Seigneur Jésus, en union de prière avec ton prêtre martyre, Jacques Hamel, dans la communion des saints, nous désirons de tout notre coeur Te prier pour tes prêtres, par la prière que voici :        
                                                                                                                           
    Dans tes mains consacrées, nous déposons nos suppliques, père Jacques. Présente-les toi même à la Trinité Sainte, afin qu'elles soient accueillis avec un bonheur insoupçonnable par l'Amour, parce que cette précieuse requête que nous te transmettons va être faite par toi, Son prêtre martyre.                                                                                                                                                                                  
    Ainsi, nous voulons prier pour tous les prêtres du Seigneur, et particulièrement pour celui ou ceux de notre paroisse. Que le Seigneur renouvelle chaque jour leur désir de n'être que pour Lui, en gommant toutes impressions ou de ressentis d'habitudes et de répétitions. Que leur réveil à chaque nouvelle aube soit à chaque fois une jubilation à l'idée de pouvoir donner les divins sacrements, et qu'ils rayonnent de bonheur dans leur ardente attente à pouvoir renouveler à l'autel, le sacrifice parfait de l'Amour qui se donne pour le salut de tous. Amen


    _________________
    « La personne que Dieu aime avec la tendresse d’un Père, qu’il veut rejoindre et transformer par son amour, ce n’est pas celle que j’aurais aimé être, ou que je devrais être. C’est celle que je suis, tout simplement. »  Jutta Burggraf
    avatar
    Véronique1

    Féminin Messages : 857
    Date d'inscription : 04/04/2016
    Localisation : France

    Re: *** " Un an après l'assassinat du père Jacques Hamel " ***

    Message par Véronique1 le Mer 26 Juil - 21:08

    Merci Thierry, je vais recopier la prière.

    Nos prêtres, en effet, ont besoin que l'on prie pour eux.
    avatar
    Thierry

    Masculin Messages : 660
    Date d'inscription : 25/01/2016
    Age : 51
    Localisation : Diocèse de Rouen
    Idéal : Catholique

    Re: *** " Un an après l'assassinat du père Jacques Hamel " ***

    Message par Thierry le Mer 26 Juil - 23:36

    A l'heure même où le Père Jacques Hamel célébrait la messe, Mgr Dominique Lebrun, archevêque de Rouen a présidé un an après l'eucharistie en l'église Saint-Etienne à Saint-Etienne-du-Rouvray. Retrouvez la messe, l'homélie et les discours lors de l'inauguration de la stèle pour la paix et la fraternité et à la mémoire du Père Jacques Hamel. 
    Source KTO.








    _________________
    « La personne que Dieu aime avec la tendresse d’un Père, qu’il veut rejoindre et transformer par son amour, ce n’est pas celle que j’aurais aimé être, ou que je devrais être. C’est celle que je suis, tout simplement. »  Jutta Burggraf

      La date/heure actuelle est Sam 19 Aoû - 16:50