Forum catholique l'Imitation de Jésus-Christ

Bienvenue sur le Forum catholique
l'Imitation de Jésus-Christ!

Ce forum est un lieu d'échanges dédié à l'approfondissement de la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ.

On peut y partager des témoignages personnels, proposer des méditations, se questionner sur la Bible et les différents enseignements de l'Église catholique, demander et apporter de l'aide dans le cheminement de l'âme vers Dieu, etc.

Forum d'échanges visant à approfondir la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ


    Axe de réflexion : l’homme dans la Nouvelle France

    Partagez

    saint-michel

    Masculin Messages : 381
    Date d'inscription : 14/02/2016

    Axe de réflexion : l’homme dans la Nouvelle France

    Message par saint-michel le Sam 3 Juin - 14:38



    L’homme constitue, au choix, la pierre angulaire (s’il est fidèle au Christ) ou la pierre d’achoppement (s’il est ennemi du Christ) de la civilisation. Au XXIe siècle, l’homme a perdu son statut d’ami de Dieu, il s’est lui-même condamné à la perte de la félicité. Lorsque les ennemis du Dieu Vivant auront engendré de graves maux sur notre nation, il sera temps de lever la bannière du Sacré-Cœur afin que l’homme puisse retrouver son statut d’ami de Dieu au sein de la Nouvelle France.



    Questions générales


    Qu’est-ce que le péché ?
    C’est le refus d’aimer pleinement. Dès lors, l’homme se condamne à se tourner vers le suprême ennemi du Christ et à suivre les voies larges de la perdition. Pécher, c’est faire le choix de son propre malheur et de ceux qui nous entourent. C’est également choisir la rébellion comme principal sujet de motivation. C’est graver dans son cœur des lois iniques qui offensent gravement le Sacré-Cœur et contribuent à transformer progressivement le monde en un enfer par des attitudes collectives nuisibles à l’humanité et à la planète.


    Qu’est-ce que la réconciliation ?
    La réconciliation consiste à renouer une véritable amitié avec Dieu en réparant ses fautes passées, en cherchant à dompter ses propres défauts afin de s’améliorer. C’est également pleurer sur ses fautes, c’est ce que l’on appelle généralement s’humilier devant Dieu. La confession permet d’effectuer ce long travail. L’un des graves problèmes de notre époque c’est qu’il est difficile de trouver un confessionnal ouvert. Le sacrement de pénitence et de réconciliation permettent de nous réconcilier avec Jésus-Christ. Nous devrions tout faire pour graver dans notre cœur l’amour de Jésus-Christ afin d’être en mesure de produire de beaux fruits.



    Comment les ennemis de Dieu parviennent-ils à pervertir l’humanité ?
    C’est par la propagation médiatique de mauvaises doctrines que les hommes sont pervertis en grand nombre. Les médias (cinéma, musique, lecture, jeux vidéos, internet) contribuent à la diffusion d’hérésies chacune toujours plus dommageables que les autres. C’est pourquoi l’on devrait toujours garder un œil sagement critique sur ce que l’on regarde, écoute ou lit.



    Quelles sont ces doctrines et que produisent-elles sur l’homme ?
    Il y en a un trop grand nombre. Par exemple, la destruction de l’autorité paternelle au cours du XXe siècle a contribué à affaiblir l’autorité masculine qui est l’une des clés du catholicisme. Cela ne veut pas dire que l’homme est supérieur à la femme mais que l’homme et la femme sont complémentaires et doivent assumer des rôles différents selon leur nature masculine et féminine. En opposant systématiquement l’homme à la femme, afin d’imposer une égalité tyrannique des sexes, les ennemis de Dieu parviennent à pervertir l’un et l’autre. Un phénomène de féminisation des hommes les affaiblissent largement au point de les paralyser ou de les mener vers l’homosexualité. En ce qui concerne les femmes, les ennemis de Dieu les attaquent sur la maternité en refusant leur statut de mère génitrice. Ainsi, saint Joseph, la sainte Vierge Marie et Jésus-Christ sont systématiquement brimés à travers ces archétypes sataniques. Ceci contribue à transformer les individus les plus fragiles en des êtres plus ou moins cruels, plus ou moins violents, plus ou moins destructeurs de l’ordre millénaire. Il y a des centaines ou des milliers d’autres doctrines plus ou moins subtiles qui viennent ternir le tableau : elles sont liées au racisme, aux religions, à la scolarité, au travail, à la consommation, à la sensualité, à la production, à la faune et à la flore, etc. Des groupes de réflexions sont chargés de les concevoir afin de fragiliser davantage la paix sociale. Face à cet immense brouhaha intellectuel qui embrouille les esprits, la plupart des gens se crispent ou préfèrent fuir.


    Quelle sera la place de l’homme dans la Nouvelle France ?
    Selon ses talents, l’homme peut choisir une vie de travailleur manuel, intellectuel ou spirituel. Un travail d’évangélisation de fond permettra aux hommes de mieux se connaître, grâce à la méditation chrétienne sur la vie de Jésus-Christ et des saints, grâce aux prédications, grâce à la Sainte Messe, grâce à la confession, grâce aux sacrements, etc. Dieu doit être au cœur de la Nouvelle France afin que l’homme puisse se sentir aimé et responsabilisé. C’est en aimant Dieu de tout son cœur que l’on peut aimer son prochain comme soi-même puisque l’on apprend, à travers cet amour plénier, à s’aimer d’un amour sincère. Saint François de Sales nous invite à agir avec patience et douceur envers nous-mêmes pour être en mesure de pratiquer la même charité suave envers nos frères. Un homme qui ne s’aime pas ne peut ni aimer Dieu ni aimer son prochain. C’est pourquoi avant toute chose, la Nouvelle France doit être la terre du Sacré-Cœur : une terre promise pour les hommes en manque d’amour, un avant-goût terrestre du paradis céleste, un refuge pour les pauvres et les opprimés.



    Quelle sera la place de la femme dans la Nouvelle France ?
    La femme doit tout d’abord se redécouvrir et connaître son rôle vital dans la procréation et l’éducation de ses enfants. La femme doit avant tout être une mère à l’image de la sainte Vierge. Mettre au monde un être vivant doit être une source de joie et non un objet de frustration. C’est pourquoi il faudra valoriser dans la Nouvelle France le statut de la femme. Elle a un rôle majeur à jouer auprès des enfants, des orphelins, des malades et des vieillards comme l’expliquait si bien saint Vincent de Paul. Il faudra réserver à la femme une place de choix dans ces secteurs. Il y aura un travail de réflexion à lancer sur ce sujet en s’épaulant de l’héritage catholique. Tout comme pour l’homme, la femme doit apprendre à adorer Dieu pour être en mesure de s’aimer et d’aimer les autres. L’art et la culture devront glorifier le statut de la mère afin que la femme puisse s’épanouir dans la Nouvelle France.


    Qu’est-ce qu’un homme de bonne volonté ?
    L’homme de bonne volonté est celui qui accepte d’aimer Dieu de tout son cœur afin d’être en mesure de s’aimer et d’aimer les autres. Dès lors qu’il apprend à maîtriser ses pulsions et à dompter ses défauts, il devient un homme capable de servir de pierre angulaire pour améliorer la civilisation. Il découvre la grâce qui lui permet de s’épanouir dans un monde plus juste selon les commandements de Jésus-Christ. Il faut que l’homme de la Nouvelle France apprenne à aimer l’amour et à détester le péché grâce à un travail d’évangélisation de fond.


    Que pouvons-nous dire du racisme ?
    Le racisme est bien souvent intimement lié au nationalisme. Or, le nationalisme politique est la sacralisation de la patrie, ce qui est une grave erreur : la vertu d’indifférence apprend au chrétien à ne s’attacher ni aux emplois, ni aux personnes, ni aux lieux, particulièrement à leur pays, ni à aucune autre chose afin de se conduire comme un simple voyageur toujours prêt à quitter cela de bon cœur, tel est l’enseignement de saint Vincent de Paul. Tout homme qui se convertit volontiers aux commandements de Jésus-Christ fait la joie du Ciel et possède la Vie Éternelle après la mort de son corps. Notre Seigneur a souhaité sauver ceux d’Israël ainsi que les païens grâce à l’évangélisation de saint Paul suite à sa conversion miraculeuse. Maintenant, imaginez une splendide cathédrale remplie de fidèles habités par le Saint-Esprit : ici des africains, ailleurs des amérindiens, là des asiatiques, plus loin des caucasiens, à côté des eurasiens, là-bas des hispaniques, à droite des maghrébins, tous sont unis sous la bannière du Sacré-Cœur : ne serait-ce pas là le plus grand accomplissement de Dieu ? Jésus-Christ aime tous les hommes à la seule condition qu’ils renoncent au péché, c’est-à-dire au manque d’amour plénier. Saint François de Sales explique d’ailleurs que, fut un temps, tous les hommes étaient frères : la Nouvelle France sera cette splendide Arche de Noé, cette nouvelle terre promise d’Israël.



    Quelle est l’importance de la charité ?
    La charité sera au cœur de la Nouvelle France, ce sera d’ailleurs le sujet d’un autre article. Les hommes et les femmes de ce temps-là se sentiront apaisés, heureux, comme s’ils participaient à la communion des saints. De l’enfant au vieillard, en passant par le pauvre, le boiteux, le solitaire, le délaissé, le malade, la veuve, l’orphelin, tous seront unis sous la bannière du Sacré-Cœur de Jésus-Christ : comment ne pas être heureux dans une époque si douce et si clémente après avoir subi de terribles et cruelles épreuves ? Là où le péché a abondé, la grâce finit par surabonder. Le gouvernement de la Nouvelle France travaillera avec les hommes de bonne volonté afin de conquérir les âmes et les cœurs puisque c’est là l’enjeu d’un royaume réellement chrétien.


    Spoiler:

      La date/heure actuelle est Mer 26 Juil - 20:29