Forum catholique l'Imitation de Jésus-Christ

Bienvenue sur le Forum catholique
l'Imitation de Jésus-Christ!

Ce forum est un lieu d'échanges dédié à l'approfondissement de la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ.

On peut y partager des témoignages personnels, proposer des méditations, se questionner sur la Bible et les différents enseignements de l'Église catholique, demander et apporter de l'aide dans le cheminement de l'âme vers Dieu, etc.

Forum d'échanges visant à approfondir la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ


    Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté !

    Partagez
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 4845
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté !

    Message par Gilles le Lun 18 Juil - 16:12


    Cette vidéo, parue sur CNN, présente l'incroyable talent d'une jeune fille de 12 ans qui a vu le ciel et entrepris de le peindre.

    Traduction et voix françaises: Bernard et Iris de Bézenac




    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 4845
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté !

    Message par Gilles le Lun 18 Juil - 19:31



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 4845
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté !

    Message par Gilles le Mar 19 Juil - 16:13



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 4845
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté !

    Message par Gilles le Mar 19 Juil - 22:34



    Les mystiques parlent du Ciel...




    Ciel, Paradis - JesusMarie.com



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 4845
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté !

    Message par Gilles le Mer 27 Juil - 17:22



    Une vision céleste

    Nos yeux se détachent des choses terrestres, car nous attendons quelque chose de beaucoup plus glorieux. Si nous croyons vraiment à la gloire de la récompense qui attend les véritables fidèles, nous sommes remplis d’un esprit d’espérance. Nous expérimentons alors que notre royaume n’est vraiment pas de ce monde. (Jean 18, 36) Nous vivons dans la justice, dans l’attente du jour où nous serons réunis avec Jésus et où nous recevrons notre récompense éternelle.

    Et « récompense » n’est pas un mot suffisamment fort pour exprimer ce que nous allons vivre dans l’éternité. Sans doute pourrais-tu chercher dans toutes les langues à travers le monde afin de trouver un mot qui puisse décrire à quel point ce sera glorieux, mais tu n’en trouveras jamais un qui soit vraiment approprié. Lorsque tu crois en cela, il devient facile de « regarder comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles on peut être exposé » (Jacques 1, 2). Pense au résultat que tu obtiendras à la fin !

    « Nos tribulations ne sont que courtes, passagères. Mais produisent pour nous un poids de gloire, mon frère ! Tout sur terre est éphémère. »

    (Cantique du recueil Les Voies du Seigneur, n°179)




    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 4845
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté !

    Message par Gilles le Mer 24 Aoû - 19:25



    L
    E PARADIS (description d'une vision en date du 25 mai 1944).

    -
    "Une splendeur de lumière… Dieu le Père, Splendeur des splendeurs, est Lumière. Près de Lui, le Fils, dans la majesté de son corps glorifié, d'une beauté indescriptible. Entre eux, la Sainte Vierge, debout. Mais son regard au Père est plus prostré que la plus profonde génuflexion. Elle regarde aussi Jésus et son regard lui dit : "je t'aime", cependant que la Lumière d'amour du Père et du Fils, concrétisée par l'Esprit, descend sur elle dans un anneau de splendeur. En cercle autour d'eux, les anges, puis les bienheureux.

    A chaque conjonction des Trois Personnes (de la Trinité), qui se répète à un rythme incessant, se produisent au même rythme les miracles des œuvres de Dieu : je vois le Père créer les âmes par amour pour le Fils, à qui Il veut donner toujours plus de disciples. Le Fils, par zèle pour le Père, reçoit et juge une première fois ceux dont cesse la vie terrestre; je comprends si ce jugement est joyeux, miséricordieux ou inexorable, aux changements d'expression de Jésus : splendeur du sourire, quand se présente un saint, lumière triste de sa miséricorde, quand il doit se séparer de celui qui arrive, pour qu'il s'émonde avant d'entrer au Royaume, éclair d'offense et de douloureux courroux, quand il doit rejeter un rebelle pour l'éternité. Et là, je comprends que le Paradis est fait d'amour; il est Amour; c'est l'Amour qui crée tout; c'est sur la base de l'Amour que tout repose; c'est l'Amour, le sommet, dont tout vient".

    Une chose que nous pourrions retenir : "(…) le Père crée les âmes par amour pour le Fils, à qui Il veut donner toujours plus de disciples".

    Maria VALTORTA  (1897-1961)

    ********************************************


    Confidence de DIEU LE PERE à Sainte Marie-Madeleine de Pazzi

    I
    l a été donné sur cette terre à des âmes privilégiées de connaître ce que nous aurons droit dans le ciel.

    Sainte Marie-Madeleine de Pazzi est une de ces âmes privilégiées.

    Voici ce que DIEU, le PERE, lui fit comme confidence sur ce qui nous attend là haut :

    DIEU le PERE donna à sainte Marie-Madeleine de Pazzi cette instruction sur le bonheur du ciel : " Vois, ma fille, la différence qui existe entre un homme qui boit un verre d’eau et un autre qui se baigne dans la mer.

    On dit du premier que l’eau entre en lui, parce qu’elle passe de sa bouche dans son estomac pour le rafraîchir ; mais on dit du second qu’il entre dans la mer, parce que la quantité d’eau qui la compose est si grande que des armées entières peuvent y entrer et s’y perdre sans qu’il en reste le moindre vestige.

    Ainsi en est-il de l’âme.

    Les consolations qu’elle reçoit en ce monde ne font qu’entrer en elle, comme l’eau dans un vase très étroit, en sorte qu’elle ne peut les recevoir que dans une mesure fort bornée.

    C’est ce qui faisait dire à une de ces âmes, comblée de douceurs, en déplorant la petitesse de son vase qui ne pouvait en contenir autant qu’elle aurait voulu : " Assez, Seigneur, assez. "

    Dans le ciel, au contraire, on entre dans la joie de son maître, on se plonge dans un océan sans fond de douceurs et de consolations ineffables, c’est-à-dire en DIEU même, qui sera tout en tous.

    Au-dedans de vous, en dehors de vous, au-dessus de vous, autour de vous, devant vous et derrière vous, tout sera joie, allégresse, douceurs et consolations, parce que de tous côtés vous trouverez DIEU. Erit Deus omnia in omnibus. " (Ire part., ch. XXII.)

    Sainte Marie-Madeleine de Pazzi (1566-1607)




    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 4845
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté !

    Message par Gilles le Jeu 25 Aoû - 17:05



    10 citations de saints sur le Paradis...

    Où vont nos âmes éternelles quand notre corps meurt ?

    La vraie foi doit être espoir et joie, et non peur et terreur. La vraie contrition consiste à aimer Dieu au point de ne pas souffrir de l’offenser, et d’éviter de brûler en enfer.

    Dans cet esprit d’espoir je vous présente dix points de vue de Saints sur le paradis, certains en ayant même fait l’expérience avant ou après leur mort.

    Sainte Faustine a beaucoup écrit sur le paradis et la perdition dans ses carnets et l’Église considère ses récits comme des révélations. Traumatisée par ses visions de l’enfer, la prière divine de miséricorde lui a été donnée pour la partager avec le monde dans la lutte pour sauver les âmes. Moins d’attention a été accordée à ses visions encourageantes du paradis :

    « J’étais aujourd’hui au paradis en esprit et y ai vu la beauté et la joie inconcevables qui nous attendent après la mort. J’ai vu cette joie en Dieu qui s’étend à toutes ses créatures. Et tout ce qui en découle revient à sa source. »

    Saint Alphonse Marie de Liguori raconte l’histoire qu’un supérieur jésuite lui a raconté à propos d’un autre supérieur qui lui est apparu après sa mort pour lui parler du traitement que l’on reçoit au Paradis. Selon le défunt, il n’est pas identique pour tous, mais tous sont satisfaits : « Je suis au Paradis, avec Philippe II d’Espagne. Ma gloire dépasse la sienne, mais nous sommes tous deux heureux, et nos cœurs sont comblés. »

    Le pape saint Grégoire le grand parle de l’unité surnaturelle entre la communion des Saints au paradis et, de leur connaissance infinie : « Ils retrouvent non seulement les Saints qu’ils ont connus sur terre mais aussi ceux qu’ils n’ont jamais vus et leur parlent comme s’ils se connaissaient et ont tous une vision pénétrante de ce qu’ils ne connaissent pas… ».

    Sainte Augustine : « Là, nous n’aurons d’autres désirs que d’y rester éternellement ».

    Saint Philippe Néri : « Si nous arrivons au paradis, quel plaisir ce serait de toujours dire avec les anges et les saints : ‘Saint, saint, saint' ».

    Saint Anselme de Canterbury : « Au Paradis, personne, n’aura d’autre désir que la volonté de Dieu. Les désirs de l’un seront les désirs de l’autre et les désirs de tous seront ceux de Dieu ».

    Saint Jean-Marie Vianney : « Chers paroissiens, essayons d’aller au Paradis. Nous y verrons Dieu et y serons si heureux. Si vous êtes tous convaincus, nous y irons en procession avec le prêtre de la paroisse. Nous devons aller au paradis ! ».

    Sainte Bernadette Soubirous : « Ma couronne brillera d’innocence au paradis et ses fleurs seront aussi éclatantes que le soleil. Les sacrifices sont les fleurs choisies par Jésus et Marie ».

    Saint Thomas More : « Il n’est aucun chagrin sur terre que le paradis ne puisse guérir ».

    Le Paradis est un lieu merveilleux où nous devons tous essayer d’aller. La citation la plus encourageante nous vient peut-être de sainte Thérèse de Lisieux, « la petite fleur » : « Dieu ne descend pas tous les jours du Paradis pour se retrouver dans un ciboire doré. Il vient y chercher un autre paradis, celui des âmes créées à son image, temples vivants de l’adorable Trinité ».



    par Kirsten Andersen



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 4845
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté !

    Message par Gilles le Jeu 1 Sep - 16:01



    Quand viendra le jour…

    O quel jour que celui où, entièrement purifié de toute impu­reté et de tout péché, je pourrai m’approcher de mon Dieu incarné dans son palais de lumière ! O quel matin que celui où, en ayant fini avec les peines du purgatoire, je te verrai pour la première fois avec ces yeux qui sont les miens, où je verrai ton visage, où je contemplerai sans trembler tes yeux et tes lèvres, avant de m’agenouiller avec joie pour baiser tes pieds, et être accueilli dans tes bras.

    O mon unique et véritable Amant, l’unique Amant de mon âme, je veux maintenant t’aimer afin de pouvoir t’aimer alors et pour toujours. Quel jour que ce long jour sans fin, que ce long jour de l’éternité où je serai si dissemblable de l’être que je suis maintenant, avec ce corps mortel et la distraction de dix mille pensées dont chacune me tient éloigné du ciel.

    O mon Seigneur, quel jour que celui où j’en aurai fini une fois pour toutes avec le péché, tant véniel que mortel, et que je me tiendrai, parfait et acceptable à tes yeux, capable de supporter ta présence, capable d’affronter le pur regard des anges et des archanges dont je serai envi­ronné !

    John Henry Newman (Méditations sur la Doctrine Chrétienne)



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 4845
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté !

    Message par Gilles le Mer 14 Sep - 17:43




    LE PARADIS







    «Rappelez-vous bien ces paroles que Notre Seigneur vous dit, et que ses disciples ne les oublient jamais :


    – Venez à moi, Venez à moi, vous tous qui vous êtes oubliés sur la terre pour votre Dieu : moi, je ne vous ai pas oubliés ; venez, entrez pour toujours dans la joie de votre Maître.

    «Je vis ensuite comme une procession formée par les prêtres, par les vierges, par les bonnes religieuses. Mêlés ensemble, ils marchaient tout brillants de gloire à côté du divin Sauveur : de chaque côté, se tenait une multitude d’anges. Une foule d’enfants innocents, semblables aux anges, de jeunes vierges, toutes les âmes pures suivaient la procession en chantant.


    En même temps, je vis les autres élus plongés dans le ravissement, dans l’adoration. Ici, les paroles me manquent pour dire ce que j’ai vu.. Sur un trône élevé, que ma faiblesse n’a pu qu’entrevoir à cause de l’éclat de la lumière qui m’éblouissait, j’ai vu beaucoup d’autres choses que je ne puis ni comprendre ni exprimer»

    «Marie, me dit la vierge qui m’accompagnait, cette fête est toujours nouvelle, et elle durera éternellement. Vous y participerez un jour, mais pas encore : votre livre n’est pas achevé. Profitez bien de la vie ; elle n’est que d’un instant, tandis que celle-ci durera éternellement.

    Surtout dans les épreuves et dans les souffrances, ne perdez jamais confiance ; jetez-vous en aveugle dans les bras de Dieu, afin que vous soyez plus près de lui, au ciel».



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 4845
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté !

    Message par Gilles le Jeu 15 Sep - 19:09



    Que ferons-nous au paradis ?

    Qu’y ferons-nous ? Ce n’est probablement pas une bonne question, mais c’est la première qui vient à l’esprit — à moins d’imaginer le paradis comme lézarder sur une plage ou se trouver dans l’exceptionnelle compagnie de purs contemplatifs.

    Pour la plupart nous avons des activités, et beaucoup les trouvent agréables. J’aime jouer du piano, ma femme adore jardiner, ma fille, sage-femme, aime aider à mettre des enfants au monde. Mais il n’y aura au paradis ni piano, ni plate-bandes à désherber, ni femmes accouchant dans une maternité, ni etc... Il n’y aura pas de harpes non plus — ceci malgré le cliché habituel.

    Alors, ne serait-ce pas utile d’avoir une information fiable sur ce que nous pourrions y faire si (et quand) nous y parviendrons ?

    À notre époque de sciences expérimentales, une éventuelle information sur la vie après la vie peut être trouvée dans les nombreux ouvrages publiés sur l’expérience de mort imminente.

    Mais si vous ouvrez un tel livre, abandonnez tout espoir d’information ; ils ont souvent plus de deux cents pages, dont quatre ou cinq sur le "voyage" — rencontre au Ciel avec connaissances ou amis, anges, Jésus, grande lumière et intense sentiment de savoir trop ineffable pour être révélé. Parfois, il est interdit au sujet/auteur de révéler ce qu’il a appris.

    On dispose d’autres sources avec les récits de saints visionnaires ayant eu la faveur de révélations particulières. L’Église catholique compte un certain nombre de tels visionnaires.

    Mais, bizarrement, il semble que les plus prolixes de ces révélations ne traitent ni du paradis ni de l’enfer, mais du purgatoire. Ste Françoise Romaine, Ste Catherine de Gênes, Ste Marie-Madeleine de Pazzi, Ste Brigitte, et autres se sont vouées à des intercession pour les pauvres âmes du purgatoire, et ont publié des récits de leurs souffrances.

    Il est possible que l’absence relative de récits de visions du paradis résulte simplement de l’incapacité sur terre à saisir l’incommensurabilité d’une expérience céleste. St. Jean (1 Jn, 3:2) nous dit que le changement dans l’autre monde sera si profond qu’on ne peut le décrire.

    « Nous sommes dès maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n’a pas encore été manifesté. Mais nous savons que lorsque s’en fera la manifestation nous Lui serons semblables, parce que nous Le verrons tel qu’Il est. » Et St. Paul (1 Co, 2:9) semble nous prévenir de ne même pas tenter d’imaginer comment sera le paradis : « Ce que l’œil n’avait pas vu, ce que l’oreille n’avait pas entendu, ce que le cœur de l’homme n’avait pu concevoir, c’est là ce qu Dieu a préparé pour ceux qui l’aiment. »

    D’autre part, quelques éléments semblent nets : avant la résurrection des morts, les âmes au paradis n’auront ni corps, ni mains, ni pieds. Et Jésus nous dit que les élus seront comme les anges de Dieu au Ciel. (Mt, 22:30) Heureusement, St Thomas d’Aquin avait posé le même genre de questions qui nous interpellent : il voulait avoir une information sur le comportement des âmes sans ["sans" en français dans le texte] le corps dans l’au-delà. Dans la Summa theologica il fouille les Écritures, Aristote, St. Augustin et autres Pères de l’Église et propose des conclusions semblant s’emboîter précisément dans la littérature sur l’expérience de mort imminente. Par exemple, il déclare que l’âme libérée du corps se trouvera en quelque sorte incomplète puisque par nature elle est attachée au corps, mais en même temps éprouvera une plus grande liberté de l’intelligence, car le poids et le souci du corps forment un voile sur la clarté de l’intelligence dans la vie présente.

    Ainsi donc Thomas d’Aquin rejoint les témoignages unanimes des théoriciens de l’expérience de mort imminente sur la fantastique libération et l’illumination intellectuelle caractérisant la séparation [de l’âme et du corps]. L’âme étant séparée ne pourra avoir la moindre influence sur les objets. Ce qui reflète l’expérience des personnes décrivant l’expérience de mort imminente, se déplaçant à travers les murs ou autres obstacles. Traitant de la séparation de l’âme, Thomas d’Aquin fait souvent référence à la parabole dite par Jésus (Lc, 16:19-31) de l’homme riche (Dives) en enfer suppliant le père Abraham d’envoyer le mendiant qu’il avait ignoré (Lazare) avec une goutte d’eau pour lui rafraîchir la langue, ou, tout au moins de permettre à Lazare d’avertir ses cinq frères afin qu’ils échappent à ces tourments.

    Tout comme Dives avait la faculté de voir Abraham au paradis, les âmes — purs esprits — pourront apercevoir d’autres âmes et communiquer à grande distance avec elles et même avec les anges. Comme Dives, elles garderont le souvenir des évènements de leur vie sur terre, de ce qu’elles auront accompli ou connu. Et tout comme Dives avait souci d’alerter ses cinq frères à propos de l’enfer, les âmes séparées du corps peuvent s’inquiéter de personnes sur terre, même sans avoir pleine connaissance de leur état. Les âmes conserveront leurs habitudes intellectuelles et les concepts acquis au cours de l’existence, mais sans liens à des images sensées ou à des souvenirs. Mais leur faculté de connaissance dépendra directement de Dieu. L’âme de l’homme recevra directement de Lui la lumière intellectuelle, comme dit dans le Psaume 4:7 « La lumière de ton visage est gravée sur nous, Seigneur. »

    En définitive, il n’y aura pas de foi, puisque la foi concerne l’invisible, ni espérance, puisque l’espérance concerne ce qu’on n’a pas encore, mais uniquement amour, l’amour qui demeure dans la vie à venir et sera alors à la mesure du bonheur des individus. « plus grand aura été l’amour accompagnant nos actions sur terre, plus grand sera notre bonheur venu de Dieu. »

    Il se peut que l’expérience de mort imminente nous donne une indication sur ce que pourrait être l’entrée dans la vie au-delà. Mais puisque rien d’impur ne peut se présenter face à Dieu, la plupart d’entre nous ferait bien d’apprendre tout doucement à perdre un bon paquet de mauvaises et si agréables habitudes.

    Peut-être est-ce pourquoi tant de saints nous parlent plus du purgatoire que du paradis.






    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 4845
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté !

    Message par Gilles le Ven 7 Oct - 18:05



    Comment est le Paradis ?

    Passer l’éternité avec Dieu sera une célébration

    L’Éternel des armées prépare à tous les peuples, sur cette montagne, un festin de mets succulents, un festin de vins vieux clarifiés…Il anéantit la mort pour toujours ; le Seigneur, L’Éternel, essuie les larmes de tous les visages, il fait disparaitre de toute la terre l’opprobre de son peuple ; car l’éternel a parlé.
    Ésaïe 25 : 6,8
    Vous êtes-vous jamais demandé comment sera le Paradis? Il y a des gens qui croient qu’au Paradis nous flotterons comme un fantôme. Ce n’est pas vrai.


    Découvrons ce que dit la bible concernant le Paradis...

    1. Le Paradis est un endroit réel

    Apocalypse 21:1-2 dit: «Puis je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre ; car le premier ciel et la première terre avaient disparu, et la mer n’était plus. Et je vis descendre du ciel, d’auprès de Dieu, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, préparée comme une épouse qui s’est parée pour son époux.»
    Lorsque les croyants meurent, à l’époque actuelle, ils sont unis avec Dieu dans un domaine céleste. Ce passage nous dit qu’à l’avenir le Paradis sera ici sur la terre. Ce sera un endroit réel où nous, en corps ressuscités, marcherons, parlerons, chanterons et adorerons Dieu!

    2. Le Paradis est un endroit de célébration

    Le passage tiré d’Ésaïe ci-dessus décrit une grande célébration au Paradis – oui, on peut l’appeler une fête! Une autre est décrite en Apocalypse 19:9 : «Heureux ceux qui sont appelés au festin de noces de l’agneau!»
    Essayez d’imaginer un festin. Maintenant, pensez à un festin que «l’Éternel des armées prépare» (Ésaïe 25:6)! Et il ne s’agira pas seulement de manger, mais de fêter toutes les œuvres de Dieu à travers l’histoire pour sa gloire.

    3. Dieu y est

    Apocalypse 21:3 continue: «Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux.» La meilleure caractéristique du Paradis, c’est que Dieu lui-même y est. Maintenant, pensez à la personne que vous aimez le mieux ici sur la terre. Nous vivrons ces sensations d’amour lorsque nous rencontrons et vivrons avec celui qui nous aime et qui nous aimait même avant notre naissance.
    Cela, ainsi que tous les plaisirs, ne vieilliront pas mais deviendront meilleurs pour toute l’éternité.


    Prions:

    Seigneur, aide-moi à trouver encore plus dans ta Parole concernant le Paradis. Je te rends grâces que tous les disciples de Jésus y vivront pour toujours en paix et joie parfaites.




    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 4845
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté !

    Message par Gilles le Mer 2 Nov - 16:00



    En avant, la vie !

    Lors d’une émission d’Apostrophes, Bernard Pivot avait demandé à sœur Emmanuelle (1908-2008) quel était son mot préféré. La réponse fut immédiate : Yalla!, mot arabe qui signifie : « En avant ! »

    La mort est en avant, notre naissance aussi. Nous n’avons jamais fini de naître. Pour les croyants et croyantes, la mort est vue comme le jour de leur véritable naissance. Thérèse de Lisieux, décédée le 30 septembre 1897, écrivait : « Je ne meurs pas, j’entre dans la vie ». De son côté, Félix Leclerc chantait : « C’est grand la mort, c’est plein de vie dedans ».

    Un accompagnement par la présence

    J’ai relaté dans le livre Récit d’un passage les derniers mois de la vie de mon beau-père. Mon accompagnement auprès de lui m’a rendu plus humain et plus lucide face à la mort. J’ai surtout retenu trois choses de cette expérience. La vie n’a de sens que dans la perspective d’un salut qui la libère de toute impasse. La mort n’a de sens que dans le don d’une vie éternelle en Dieu. Entre les deux, l’amour à vivre au quotidien, constitue le chemin d’un tel salut et l’horizon d’une éternité à venir. Thérèse d’Avila résumait cela par cette maxime : «Vivre toute sa vie, aimer tout son amour, mourir toute sa mort».

    Le père Benoît Lacroix (1915-2016), décédé le 2 mars, est un bel exemple d’une vie pleinement vécue où l’amour a été au centre de son cheminement. À ceux et celles qui auront eu la grâce de le côtoyer, il aura fait expérimenter la gratuité de l’amour. Il ne lui restait plus que cela dans sa vieillesse : aimer.

    Que de saisons pour apprendre à vivre, à aimer, à mourir! Que de passages pour assumer sa propre naissance et advenir à son humanité! Le décès de nos proches est l’un de ces passages. Mais il y a plein de petites morts au quotidien qui nous préparent au grand voyage : perte d’un emploi, maladie, dépression… Ces pertes ébranlent nos sécurités. En ces moments-là, on dirait qu’une porte se ferme, mais c’est pour qu’une autre s’ouvre, que nous n’aurions pas franchie autrement.

    Une rencontre d’amour

    L’abbé Pierre (1912-2007) affirmait avec justesse que dans la mort « il y a beaucoup plus de rencontres que de séparations ». J’en ai fait l’expérience avec mon beau-père. Ma foi me révèle que notre relation se poursuit autrement dans le Christ. En tant que baptisés, nous sommes tous et toutes unis dans ce beau mystère de la communion des saints. Nous en prenons surtout conscience à la Toussaint, célébrée le 1er novembre, et le lendemain, lors de la commémoration de tous les fidèles défunts. Certains de nos proches nous ont précédés dans le Royaume ; un jour ce sera notre tour de naître éternellement à la lumière, à la suite du Christ qui a vaincu la mort par sa croix glorieuse.

    En ces temps où l'on parle beaucoup de compassion et de dignité face à la mort, l'accompagnement des mourants demeure une expérience profondément humaine qui nous fait entrer dans ce qu’il y a de plus grand et de plus vrai en nous : l’amour. Aimer, il n’y a que cela qui reste quand nos forces déclinent et que la maladie nous consume. Aimer, avec ses harmoniques d’accueil, d’écoute, de pardon, de respect, de tendresse.

    Par la prière, nous nous ouvrons à la miséricorde divine. Nous rencontrons au cœur de notre âme ce Dieu qui n’est qu’amour et vie. Avec lui, allons de l’avant en toute confiance.

    Jacques Gauthier    


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 4845
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté !

    Message par Gilles le Ven 4 Nov - 17:40




    LA VISION DU CIEL DE SAINT ANDRÉ LE FOL EN CHRIST


    De toutes les visions des Saints Pères qui nous soient connues, la vision du Paradis la plus vivante et la plus détaillée est celle qui apparut à St. André le Fol en Christ, ce dernier contempla en effet surnaturellement le Paradis invisible pendant deux semaines. Il confia cette vision à Nicéphore, homme à qui il confiait ses secrets.
    Voici ce qu’il lui dit…

    « Je vis que j’étais dans un jardin beau et tout à fait merveilleux… Mon esprit était exalté et je pensais : qu’est ceci  ? Je sais que je vis à Constantinople, comment puis-je être ici  ? Je ne puis comprendre. J’étais vraiment étonné et je ne savais si j’étais dans mon corps ou bien hors de mon corps; Dieu seul le sait ! Mais je me voyais vêtu d’un vêtement très léger qui semblait être fait d’éclairs de lumière tissés, sur ma tête était une couronne faite de grandes fleurs et j’étais ceint d’une ceinture digne d’un roi. Je me réjouissais de cette beauté, m’en émerveillais intérieurement et je me réjouissais en mon cœur de la douceur du Paradis de Dieu tandis que je le foulais de mes pieds.
    Je vis de nombreux jardins avec de grands arbres agréables à voir dont les cimes se balançaient ; leurs branches diffusaient un parfum merveilleux. Certains de ces arbres étaient perpétuellement en fleurs, d’autres étaient couverts de feuilles d’or, d’autres encore portaient des fruits d’une beauté et d’une douceur indicibles. Il est impossible de comparer ces arbres avec ceux qui poussent sur terre car c’était la main de Dieu et non celle de l’homme qui les avait plantés. Il y avait des myriades d’oiseaux dans ces jardins. Certains étaient perchés sur les branches des arbres et chantaient magnifiquement, d’une manière tellement belle que je ne me souvenais plus qui j’étais tant mon cœur en était touché. Il me semblait que leur chant atteignait le sommet même du Paradis. Ces magnifiques jardins poussaient en rangs comme des armées alignées l’une à côté de l’autre.
    Tandis que je marchais là et sentais mon cœur s’exalter, je vis un grand fleuve qui coulait en leur mitan (milieu) et les irriguait. Sur l’autre rive, il y avait une vigne. Ses plants étaient couverts de feuilles d’or et de grandes grappes dorées. Des quatre points soufflaient des vents paisibles et fragrants et les jardins sous l’effet de la brise émettaient avec leurs feuilles bruissantes un son délicieux. »
    St. André ne fut pas seulement emporté en Paradis, mais comme l’Apôtre Paul, il fut ravi jusqu’au troisième ciel. Après son récit du Paradis, il poursuit…
    « Après cela, je fus effrayé et je sentis que j’étais plus haut que la surface des Cieux. Un jeune homme dont le visage était brillant comme le soleil marchait devant moi. Je le suivis. Je vis enfin une belle et grande Croix qui était en ses couleurs semblable à un arc-en-ciel. Autour d’elle se tenaient des chanteurs semblables à des flammes qui chantaient une hymne de louange au Seigneur crucifié. Le jeune homme qui me conduisait s’approcha de la Croix, l’embrassa et me fit signe de faire de même. Tandis que je m’exécutais, je fus rempli d’une douceur spirituelle indicible et je sentis une fragrance plus forte que celle du Paradis.
    Dépassant la Croix, en regardant vers le bas, je vis un abîme sous mes pieds, car il me semblait que je marchais sur l’air. Je fus effrayé et criai vers mon guide : ‘J’ai peur de tomber dans l’abîme !’ Il se tourna vers moi et dit : ‘N’aie pas peur, nous devons aller plus haut’, et il me donna la main. Tandis que je saisissais sa main, je vis que nous étions au-dessus du deuxième Ciel. Je vis là des hommes merveilleux et leur grande paix, la joie d’une fête perpétuelle qui est inexprimable dans la langue des hommes.
    Après cela, nous entrâmes dans une merveilleuse flamme qui ne brûlait pas mais qui nous illumina. Je fus à nouveau effrayé et à nouveau il se tourna vers moi et me donna la main en disant : ‘Nous devons monter au troisième Ciel et plus haut encore.’ Après cette parole, nous étions déjà au-dessus du troisième Ciel et j’entendis de nombreuses puissances célestes qui chantaient et louaient Dieu.
    Nous approchâmes d’un rideau qui brillait comme l’éclair. Devant lui se tenaient de grands jeunes gens qui brillaient comme des flammes de feu. Leurs visages brillaient plus encore que le soleil, et dans leurs mains ils tenaient des armes flamboyantes. Ils étaient entourés d’une multitude d’hôtes célestes. Le jeune homme qui me conduisait me dit : ‘Quand le rideau sera levé, tu verras le Seigneur Christ, incline-toi devant le trône de Sa gloire.’

    Quand j’entendis ceci, je tremblai de joie. L’horreur, mais aussi un bonheur inexplicable m’envahirent. Je me tins là, fixant le rideau. Une main flamboyante l’écarta et je vis mon Seigneur comme le Prophète Isaïe le vit un jour, assis sur un trône élevé, entouré de séraphins. Il était vêtu de pourpre, Son visage brillait d’une lumière indicible. Avec grand amour, il tourna Ses yeux vers moi.
    Quand je Le vis, je tombai à genoux devant Lui et me prosternai devant le trône radieux et terrifiant de Sa gloire. Il est impossible de dire quelle grande joie me remplit quand je vis Son visage. Même à présent, tandis que je me souviens de cette vision, je suis rempli d’une indescriptible douceur. Je gisais devant le Seigneur, tremblant et étonné de Sa miséricorde : comment pouvait-Il me permettre, à moi, homme impur et pécheur, de venir devant Lui et de contempler Sa divine beauté  ?
    J’étais empli d’une grande tendresse mais aussi de la conscience de mon indignité. Tandis que je contemplais la grandeur de mon Seigneur, je me répétais les paroles du Prophète Isaïe : ‘Alors je dis : Malheur à moi! je suis perdu, car je suis un homme dont les lèvres sont impures, j’habite au milieu d’un peuple dont les lèvres sont impures, et mes yeux ont vu le Roi, l’Éternel des armées.’ (Isaïe 6, 5).
    Puis j’entendis mon Créateur miséricordieux me dire avec Ses très pures et douces lèvres trois paroles divines qui remplirent mon cœur d’une telle douceur et m’enflamma d’un tel amour pour Lui que je me sentis fondre comme de la cire avec la chaleur de mon esprit ; les paroles de David me vinrent à l’esprit : ‘Mon coeur est comme de la cire, il se fond dans mes entrailles.’ (Ps 22, 14).
    Alors tous les hôtes célestes entonnèrent une hymne merveilleuse impossible à décrire. Puis, je ne sais comment, je me retrouvai marchant à nouveau en Paradis. La pensée me vint que je n’avais pas vu la Souveraine et Très Sainte Mère de Dieu. Alors je vis un homme léger comme un nuage qui portait une croix. Il me dit: ‘ Tu aurais aimé voir la très Sainte Reine des Hôtes célestes  ? Elle n’est point ici à présent. Elle est allée dans ce monde troublé afin d’aider les hommes et de réconforter ceux qui sont dans l’affliction. J’aimerais te montrer sa sainte demeure, mais le temps est compté… Tu dois retourner à l’endroit d’où tu es venu. Ainsi l’ordonne le Seigneur.’
    A ces paroles, je me retrouvai dans le même lieu où j’étais avant ma vision. »

    Extrait de la revue « Tous éternel ! » disponible ci


    Source  :


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 4845
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté !

    Message par Gilles le Ven 13 Jan - 21:06



    À quoi ressemblera le Ciel ?

    Puisque Jésus est venu du Père sur la terre, il connaît de première main notre demeure future et glorieuse. Peu de temps avant de mourir, il a dit à ses disciples qu’il retournerait à la maison de son Père pour leur préparer une place et qu’il reviendrait les chercher pour les emmener dans leur nouvelle demeure (Jean 14.1-3). Depuis ce jour, les chrétiens dans toute l’Histoire attendent la promesse de son retour.

    Aujourd’hui, quand des croyants meurent, leur âme entre immédiatement dans la présence du Seigneur afin d’expérimenter toutes les joies et les consolations du ciel (2 Corinthiens 5.6-9). Ils accompagneront Jésus lorsqu’il reviendra pour enlever son Église, et leur âme sera réunie à un nouveau corps ressuscité et impérissable (1 Thessaloniciens 4.13-17). Ceux d’entre nous qui seront vivants à ce moment-là seront transformés; notre corps faible, mortel et pécheur sera changé en un corps glorieux, immortel et parfait.

    Si vous voulez savoir à quoi ressemblera votre nouveau corps, songez à celui que Jésus avait après sa résurrection. Il ne ressemblait pas à un esprit vaporeux, mais il était fait de chair et d’os; les disciples pouvaient le voir et le toucher (Luc 24.36-43). Mais la meilleure chose au sujet de notre corps est qu’il sera libre du péché et de sa condamnation. Nous ne connaîtrons plus jamais la lutte intérieure d’obéir au Seigneur, ni la douleur, ni la souffrance, ni la mort engendrées par la chute de l’humanité.

    Plusieurs années après avoir entendu Jésus promettre qu’il allait préparer une place dans le ciel pour ses disciples, Jean a reçu en vision une révélation des temps futurs. Il a vu de nouveaux cieux et une nouvelle terre complètement nettoyés de tout péché. Debout sur une haute montagne, il a vu la nouvelle Jérusalem descendre du ciel. Le lieu promis était préparé et prêt. La scène dépassait toute description humaine, mais Jean a fait de son mieux pour transposer cette vision céleste en langage humain (Apocalypse 21.1–22.5).

    L’éclat de la gloire de Dieu radiait de la structure, et ses fondements brillaient des diverses couleurs de pierres précieuses. Les portes étaient faites de perle et les rues d’or transparent. Cette cité en forme de cube d’environ 2300 kilomètres de côté a été conçue par le Seigneur pour que l’humanité y demeure et y vive éternellement avec lui dans une relation intime et parfaite.

    Bien que nous puissions trouver difficile d’imaginer la structure physique de cette cité, nous n’avons aucun problème à comprendre la signification des choses qui ne se trouveront pas dans la nouvelle Jérusalem. Il n’y aura ni douleur, ni larme, ni plainte, ni mort. Toutes frustrations, tous ennuis et tourments cesseront. Personne ne souffrira de handicap, et notre corps ne vieillira jamais, ne se fatiguera jamais, ni ne sera jamais malade.

    Charles F. Stanley



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 4845
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté !

    Message par Gilles le Mer 18 Jan - 20:03



    En tant que chrétiens, nous avons tous hâtes de rejoindre le Ciel... N'est-ce pas la destination ultime de tout croyant ?


    Jésus a pris notre place, peu importe le nombre de fautes que nous avons commises dans notre vie, si nous invoquons le nom de Jésus pour le pardon de nos péchés, Il est juste et fidèle pour nous pardonner et remplacer notre dossier par le Sien qui nous rend justes.

    Ce ne sont ni nos bonnes actions, ni notre gentillesse qui nous ouvrent la porte des cieux. Seul Jésus est le chemin qui mène à Dieu.

    Certes, le Seigneur nous récompensera pour nos bonnes œuvres accomplies ici-bas, mais celles-ci ne sont que le fruit de notre Salut accompli par Jésus sur la Croix.


    "Car c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu. Ce n'est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie." (Éphésiens 2:8-9)

    Voici une petite vidéo humoristique mais tellement vraie qui nous démontre que Jésus Seul nous donne accès au Ciel :



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 4845
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté !

    Message par Gilles le Jeu 19 Jan - 1:42



    C'est avec un grand plaisir que je vous partage ce magnifique et lumineux témoignage.

    Comme il est très long, vous pourrez le lire en entier en cliquant sur le lien.

    Gloire à Notre-Seigneur ! Cela nous donne le goût de nous "envoler" pour le Ciel !

    Cliquer sur ce lien pour lire cet extraordinaire témoignage :

    IL A VISITÉ LE CIEL !!! ( UN EXTRAORDINAIRE TEMOIGNAGE D'UN MISSIONNAIRE )

    COLLETT PERCY (1902-1998)




    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 4845
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté !

    Message par Gilles le Jeu 19 Jan - 17:06



    Outre l'objet essentiel de la béatitude des âmes au ciel profiter de nombreux bienfaits à la béatitude accidentelle. Nous en citerons seulement quelques-uns:

    Dans le ciel il n'y a pas la moindre douleur ou de tristesse, car toutes les aspirations de la nature doit être enfin réalisé. La volonté des bienheureux est en parfaite harmonie avec la volonté divine, ils se sentent mécontentement face à des péchés des hommes, mais sans éprouver aucune douleur réelle.

    Ils prennent plaisir grandement en compagnie du Christ, les anges et les saints, et les retrouvailles avec tellement de gens qui leur étaient chères sur terre. Après la résurrection de l'union de l'âme avec le corps glorifié sera une source particulière de joie pour les bienheureux.

    Ils tirent un grand plaisir de la contemplation de toutes ces choses, tous deux créés et possibles, qui, comme nous l'avons démontré, ils voient en Dieu, au moins indirectement, comme dans la cause. Et, en particulier, après le jugement dernier les nouveaux cieux et la terre nouvelle leur offrira plaisir collecteur. (Voir jugement général.)

    Le bienheureux se réjouir de la grâce sanctifiante et les vertus surnaturelles qui ornent leur âme et tout caractère sacramentel, ils peuvent avoir ajoute aussi à leur bonheur.

    Des joies spéciales sont accordés aux martyrs, des médecins, et des vierges, une preuve particulière de victoires remportées dans le temps du procès (Apocalypse 7:11 carrés; Daniel 12:3; 14:03 Révélation carrés). Ainsi les théologiens parlent de trois couronnes particulier, aureolas ou Glorioles, par lequel ces trois classes d'âmes bénies sont accidentellement honorée au-delà du reste. Aureola est un diminutif de aurea, c'est à dire aurea corona (couronne d'or). (Cf. saint Thomas, suppl: 96.)

    Depuis le bonheur éternel est métaphoriquement appelé un mariage de l'âme avec le Christ, les théologiens parlent aussi des dotations de mariée de la bienheureuse. Ils distinguent sept de ces dons, dont quatre appartiennent au corps glorifié - la lumière, l'impassibilité, l'agilité, subtilité (voir la résurrection), et trois à l'âme - la vision, la possession, la jouissance (Visio, comprehensio, fruitio). Pourtant, dans l'explication donnée par les théologiens des trois dons de l'âme, mais nous trouvons conformes peu. Nous pouvons identifier le don de vision avec l'habitude de la lumière de gloire, le don de la possession avec l'habit de cet amour dans un sens plus large qui a trouvé en Dieu l'accomplissement de ses désirs, et le don de plaisir, nous pouvons identifier avec l'habitude de l'amour proprement dite (halitus caritatis) qui se réjouit d'être avec Dieu, dans ce point de vue de ces trois habitudes infusé serait-il considéré simplement comme ornements pour embellir l'âme. (Cf. saint Thomas, suppl: 95)

    Il existe divers degrés de béatitude dans le ciel correspondant aux différents degrés de mérite. C'est un dogme de foi, défini par le Concile de Florence (Denz., n. 693 - vieux, n. 588). La Bible nous enseigne cette vérité dans les passages très nombreuses (par exemple, où il parle du bonheur éternel comme récompense), et les Pères de la défendre contre les attaques des hérétiques Jovinien. Il est vrai que, selon Matthieu 20:1-16, chaque ouvrier reçoit un sou, mais par ce Christ de comparaison enseigne simplement que, bien que l'Evangile a été prêché aux Juifs d'abord, encore dans le royaume des cieux il n'ya pas de distinction entre Juif et Gentil, et que personne ne recevront une plus grande récompense simplement parce que d'être un fils de Juda. Les divers degrés de béatitude ne se limitent pas à la bénédiction accidentelle, mais ils se trouvent avant tout dans la vision béatifique elle-même. Car, comme nous l'avons déjà souligné, la vision, aussi, admet des degrés. Ces degrés de béatitude essentielle sont, comme Francisco Suárez observe à juste titre ("Beat De." D. xi, art 3, n. 5), ce triple fruits Christ distingue quand il dit que la parole de Dieu porte du fruit dans une trentaine de , dans une soixantaine, dans l'un cent (Matthieu 13:23). Et c'est par un simple hébergement du texte que saint Thomas (suppl:.. 96, aa 2 ss) et d'autres théologiens appliquer ce texte aux différents degrés dans la béatitude accidentelle mérités par les personnes mariées, veuves, et vierges.

    Le bonheur du ciel est essentiellement immuable, et encore il admet certaines modifications accidentelles. Ainsi on peut supposer que l'expérience de la joie bénie spéciale quand ils reçoivent une plus grande vénération des hommes sur terre. En particulier, une certaine croissance dans la connaissance par l'expérience n'est pas exclue; par exemple, que le temps passe, de nouvelles actions libres des hommes soient connus de la bienheureuse, ou l'observation et l'expérience personnelle peut jeter une lumière nouvelle sur des choses déjà connues. Et après le jugement dernier béatitude accidentelle recevrez une certaine augmentation de l'union de l'âme et le corps, et de la vue des nouveaux cieux et la terre.

    par Joseph Hontheim. L'Encyclopédie Catholique + Imprimatur. + John Farley Cardinal, Archevêque de New York




    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 4845
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté !

    Message par Gilles le Lun 23 Jan - 16:23



    Notre demeure céleste

    Si les croyants sont assurés d’avoir une place au ciel, ils aimeraient toutefois savoir à quoi la vie y ressemblera. Nous n’obtiendrons pas de réponse à toutes nos questions avant d’y arriver, mais l’Écriture nous procure des renseignements sur la vie future du chrétien.

    La vérité la plus merveilleuse, c’est que nous serons dans la présence de notre Dieu trinitaire, le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Des milliers d’anges s’y trouveront aussi (Ap 5.11), de même que les saints de l’Ancien Testament et tous les chrétiens qui auront fait partie de l’Église. Chacun de ceux qui croiront au cours de la grande tribulation y sera également.

    Qui sera au ciel ? Il sera glorifié; d’ailleurs, la Parole nous donne des indices à ce sujet. Après sa résurrection, Jésus avait un corps tangible et visible; de même, nous revêtirons un corps physique et nous vivrons dans un endroit réel, le ciel. Notre corps incorruptible portera l’image du céleste (1 Co 15.42,29).

    La Bible ne décrit pas le processus de glorification, mais nous savons que notre corps transformé sera parfaitement adapté à notre nouvel environnement.Comment notre corps sera-t-il différent ? Notre corps sera différent, mais il sera reconnaissable. Bien qu’elle ait été perplexe au départ, Marie a fini par reconnaître Jésus ressuscité (Jn 20.14-16).

    Puisque notre corps ressuscité ressemblera au sien, les autres nous reconnaîtront, et nous les reconnaîtrons aussi. Nous reconnaîtrons-nous mutuellement ? Imaginez-vous dans votre corps glorifié, accompagné de gens de toute nation, de toute tribu, de tout peuple et de toute langue (Ap 7.9). La vie au ciel surpassera vos plus grands rêves et vos espoirs les plus fous !
     

    Gloire à toi Seigneu



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 4845
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté !

    Message par Gilles le Mar 24 Jan - 18:46



    Le vrai Ciel

    J’ignore où cette idée fausse au sujet du ciel a vu le jour, mais je vous assure que la Bible n’enseigne pas que nous y flotterons sur des nuages en jouant de la harpe.

    Dieu nous a accordé des dons et équipés pour que nous accomplissions sa volonté durant notre vie. Pendant l’éternité, il aura encore un plan pour nous. Dans le passage du jour, Jésus décrit le royaume du ciel dans le contexte d’un homme riche qui remet de l’argent à ses serviteurs pour qu’ils l’investissent. Le maître a félicité les esclaves l’ayant fidèlement servi et leur a confié plus de responsabilités.

    Quand nous nous tiendrons devant le tribunal de Christ, notre plus grande récompense sera de l’entendre nous dire : « C’est bien, bon et fidèle serviteur » (Mt 25.23). Je ne peux m’imaginer entendre des mots qui me plaisent davantage que les paroles élogieuses du Seigneur que j’aime plus que tout. Dieu nous confiera également de nouvelles responsabilités dans le royaume. C’est la partie de la récompense qui correspond au verset 23 : « \[…\] tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup ». Pas de paresse pour nous !

    Devant nous s’étendront de nouveaux cieux et une nouvelle terre pour que nous en jouissions (2 Pi 3.13). Dans notre corps renouvelé, le cœur et l’âme en parfaite harmonie avec le Seigneur, nous le servirons ainsi que notre prochain.

    Dieu a un plan pour chaque croyant et il lui a accordé des dons particuliers pour le mener à bien. La nonchalance n’a sa place ni ici-bas ni dans notre demeure céleste. Le monde est notre terrain d’entraînement pour la vie meilleure à venir; préparons-nous donc comme de bons et de fidèles serviteurs.



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 4845
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté !

    Message par Gilles le Jeu 16 Fév - 2:45



    Le Ciel nous attend

    La fin du mal et de la souffrance, l’assurance de vivre dans l’éternité avec Dieu: pour le chrétien, l’espérance est une nouvelle des plus réjouissantes! A méditer, à l’heure où le Ciel n’est pas un thème forcément en vogue.

    Découvrez sur ce site les autres articles de notre dossier consacré aux bonnes nouvelles.

    Que serait la foi chrétienne sans l’espérance de la résurrection et de la vie éternelle? Une illusion regrettable! L’apôtre Paul avait une conscience aigüe de cette vérité quand il écrivait aux chrétiens de Corinthe: «Si c’est pour cette vie seulement que nous avons mis notre espérance dans le Christ, nous sommes les plus pitoyables de tous» (1 Cor. 15, 19). Quels que soient les «avantages» de la foi, ils sont insignifiants si Jésus n’est pas ressuscité et vainqueur de la mort, car cette victoire signale la fin du règne destructeur du diable et du mal.Quelle bonne nouvelle !

    Trop réticents à parler du Ciel ?

    Et pourtant, longtemps présentée comme une motivation majeure de la conversion au Christ et de la fidélité spirituelle, l’espérance éternelle du chrétien est un thème qui semble souffrir de désaffection aujourd’hui. Il est vrai que cet espoir a longtemps servi abusivement de moyen d’asservissement des classes sociales défavorisées par les autorités politiques ou religieuses soucieuses de préserver leurs privilèges: «Contentez-vous de votre sort sur terre; vous aurez votre récompense au ciel». Et puis, nous ne connaissons pas les détails de cette éternité. Nous savons seulement que nous serons comblés, notamment par la présence même de Dieu. Mais le fait que l’au-delà reste mystérieux ne nous empêche pas de l’anticiper avec plaisir.

    La rencontre ultime avec Dieu

    Dieu nous promet la fin de nos questionnements quand nous le rencontrerons face à face. D’après Paul, ce jour-là, nous connaîtrons comme Dieu nous connaît.
    (...)

     


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 4845
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté !

    Message par Gilles le Jeu 16 Fév - 19:07



    Ce que vous ferez ou vivrez au paradis...

    Chacun de vous cherche à savoir comment est réalisée la vie éternelle dans l’au-delà.

    En premier lieu, il vous appartient de bien assimiler le but de votre présence sur terre et surtout les raisons profondes de vos souffrances, pour concevoir ce que le Seigneur attend de vous.

    Si vous pouviez comprendre et imaginer l’infinie Lumière d’Amour, la sérénité et les extases qui vous attendent dans la Jérusalem céleste, votre comportement actuel changerait entièrement et peut-être auriez-vous même tendance à négliger les choses de la terre !

    Au-delà de cette allégresse, de ces fêtes radieuses et de la mission spécifique qui attend chacun de vous, votre esprit ne saura plus envisager d’autre triomphe ou d’autre splendeur que la présence de Dieu. Cette réalité, car c’est bien une réalité, franchira les limites de votre entendement et dépassera toutes les forces et toute la capacité de votre nature humaine…


    La vie éternelle est l’ensemble de toutes les fascinations de l’univers, de toutes les beautés imagées et décrites dans les Livres saints ; ce sont également les plus belles fleurs de la création, des parfums si subtils, bien au-delà de ceux que vous humez, d’admirables prairies dans lesquelles coulent des eaux fraîches et limpides.

    Le Ciel c’est cela en effet ; mais c’est tellement, oui tellement plus beau encore !

    Quand vous vous représentez la ronde des élus du Ciel, vêtus de gloire divine, le Ciel est encore mieux et bien au-delà de ce que vous pouvez imaginer.

    Sur terre, vous vous nourrissez d’espérances parfois trompeuses, mais au Ciel, ce seront d’incessants ravissements, des émois élevés au-delà de toute mesure, de tout exemple et de toute expression, oui c’est bien cela. En définitive, par rapport aux biens que Dieu vous prépare et qui excèdent tout ce que vos sens peuvent percevoir, vous n’avez rien vu ni entendu d’analogue, ni même d’approchant …

    —  Vous n’avez jamais vu la lumière inaccessible de Dieu baignant d’amour …
    —  Jamais votre oreille n’a entendu les infinies symphonies, ni votre cœur goûté cette paix inimaginable.
    —  Il y a des parfums que le souffle de l’air ne dissipe pas, des saveurs qui ne décroissent pas, des biens et des douceurs que ne suivent aucun dégoût, ni aucune satiété…
    —  Et c’est là que Dieu est contemplé sans interruption !

    Il est connu sans erreur d’esprit, loué sans lassitude. De son Royaume Il en a fait l’objet exclusif de ses pensées qu’il rapporte à cette création qui est l’universalité de ses œuvres.


    Au vu de tout cela, votre intérêt est de faire de sérieux efforts pour avoir directement accès à ces merveilles. La foi vous enseigne que, pour opérer la plus petite œuvre méritoire, le secours divin de la grâce est indispensable à l’homme… Il peut s’agir d’un signe de croix, d’une invocation du Nom de Jésus, d’une prière fervente vers la vie du Ciel, mais surtout de l’eucharistie et être exemplaire en diffusant la Bonne Nouvelle.

    Dieu, pour « construire » la Jérusalem céleste, étendit tous les trésors de sa sagesse.

    A cet effet, comme architecte, Il choisit son propre Fils. C’est de ses propres mains qu’il travailla à cette œuvre sublime. Rien de souillé ne peut entrer dans le sanctuaire de toutes les justices, ce qui signifie une purification préalable appelée purgatoire. Tout amour et tout motif terrestre demeurent au Ciel, comme demeure aujourd’hui tout l’amour entre Marie, Joseph et Jésus.

    Au Ciel, la femme aimera encore plus son mari ou la mère son enfant. C’est dans une vision béatifique que le cœur de chacun de vous s’ouvrira à l’infini. Ainsi l’amour qui unit chacun sera plus grand que le plus beau des mariages terrestres. En réalité, vous serez mariés avec tous, chacun étant aimé pour lui-même en Dieu.

    Rassurez-vous, au lieu de détruire l’amour de la terre, l’amour divin le transfigure dans des proportions infinies et inimaginables à votre esprit. Dans cette unité parfaite, l’Église du Ciel est une véritable Communion des Saints.

    Message du Ciel – Jean messager de la lumière – Livre Tome 4


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 4845
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté !

    Message par Gilles le Dim 26 Fév - 20:58



    Le Paradis

    Que dit la Bible au sujet du paradis ? C'est dans la Bible — Jean 14.2-3 (SEG) : « Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n'était pas, je vous l'aurais dit. Je vais vous préparer une place. Et, lorsque je m'en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi. »

    Notre compréhension ne nous permet pas d'appréhender le paradis. C'est dans la Bible — I Corinthiens 2.9 (SEG) : « Mais, comme il est écrit, ce sont des choses qu'Œil n'a point vues, que l'oreille n'a point entendues, et qui ne sont point montées au cœoeur de l'homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l'aiment. »

    Comment Ésaïe a-t-il décrit le paradis ? La réponse est dans la Bible — Ésaïe 65.21-23 (SEG) : « Ils bâtiront des maisons et les habiteront ; ils planteront des vignes et en mangeront le fruit. Ils ne bâtiront pas des maisons pour qu'un autre les habite, ils ne planteront pas des vignes pour qu'un autre en mange le fruit ; car les jours de mon peuple seront comme les jours des arbres, et mes élus jouiront de l'œœuvre de leurs mains. Ils ne travailleront pas en vain, et ils n'auront pas des enfants pour les voir périr ; car ils formeront une race bénie de l'Éternel, et leurs enfants seront avec eux. »

    La paix atteindra même le règne animal. C'est dans la Bible — Ésaïe 65.25 (SEG) : « "Le loup et l'agneau paîtront ensemble ; le lion, comme le bœuf, mangera de la paille, et le serpent aura la poussière pour nourriture. Il ne se fera ni tort ni dommage sur toute ma montagne sainte," dit l'Éternel. »

    Les handicapés seront guéris. C'est dans la Bible — Ésaïe 35.5-6 (SEG) : « Alors s'ouvriront les yeux des aveugles, s'ouvriront les oreilles des sourds ; alors le boiteux sautera comme un cerf, et la langue du muet éclatera de joie. Car des eaux jailliront dans le désert, et des ruisseaux dans la solitude. »

    Dieu habitera avec Son peuple et ce sera la fin de la mort, des pleurs, et de la douleur. C'est dans la Bible — Apocalypse 21.3-4 (SEG) : « Et j'entendis du trône une forte voix qui disait : Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes ! Il habitera avec eux, et ils seront Son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux. Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. »




    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)

    Invité
    Invité

    Re: Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté !

    Message par Invité le Lun 27 Fév - 12:51

    C'est très beau, j'aime beaucoup

    j'entendais parfois des chretiens dire "mais personne n'est revenu du paradis pour dire ce que c'est", c'est choquant,  car c'est justement écrit dans la Bible , la beauté du Paradis ! Prie
    avatar
    Thierry

    Masculin Messages : 1249
    Date d'inscription : 25/01/2016
    Age : 52
    Localisation : France : Diocèse de Rouen

    Re: Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté !

    Message par Thierry le Lun 27 Fév - 13:24

    "Les handicapés seront guéris"


    Pfff !




    Pouce bas

    Spoiler:

     Faudra que je bosse !!!
    "Ils bâtiront des maisons et les habiteront ; ils planteront des vignes et en mangeront le fruit. Ils ne bâtiront pas des maisons pour qu'un autre les habite, ils ne planteront pas des vignes pour qu'un autre en mange le fruit ; car les jours de mon peuple seront comme les jours des arbres, et mes élus jouiront de l'œœuvre de leurs mains. Ils ne travailleront pas en vain..."


    Oups ! Excusez moi, ... j'ai pas pu m'en empêcher !  MDR !


    _________________
    .
    La mort n'est pas un point final mais une mince virgule dans la narration de nos existences.
    Et dans cette vie qui n'aura jamais de fin, s'il fallait oser dès ici bas la dépeindre par écrit,
    un seul autre signe de ponctuation serait incontournable; le point de rédemption.

    .
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 4845
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté !

    Message par Gilles le Lun 27 Fév - 18:03

    @Thierry a écrit:
    "Les handicapés seront guéris"
    Pfff !
    Pouce bas
    Oups ! Excusez moi, ... j'ai pas pu m'en empêcher !  MDR !
    Pourquoi cher @Thierry

    Il est bien écrit dans la parole de Dieu, que toutes nos souffrances auront disparu au Ciel ! cheers

    «Alors s'ouvriront les yeux des aveugles, s'ouvriront les oreilles des sourds ; alors le boiteux sautera comme un cerf, et la langue du muet éclatera de joie.»

    C'est pourtant très clair ! Approuve


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Thierry

    Masculin Messages : 1249
    Date d'inscription : 25/01/2016
    Age : 52
    Localisation : France : Diocèse de Rouen

    Re: Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté !

    Message par Thierry le Lun 27 Fév - 19:24

    Je suis certain de ça Gilles, ou du moins, j'ai foi en ça, ... car je ne veux être orgueilleux en disant que je sais, mais que je veux croire.

    Mais, ce premier ressentit de vrai humour qui a été, avant d'intérioriser en mon coeur ce que tu as écrit, c'est ce que j'ai voulu oser marquer ! C'est comme une manière de remercier le Seigneur par la joie, de ce que je suis par ce qu'il L'a planifié.


    _________________
    .
    La mort n'est pas un point final mais une mince virgule dans la narration de nos existences.
    Et dans cette vie qui n'aura jamais de fin, s'il fallait oser dès ici bas la dépeindre par écrit,
    un seul autre signe de ponctuation serait incontournable; le point de rédemption.

    .
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 4845
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté !

    Message par Gilles le Jeu 2 Mar - 17:40



    Et si le ciel existait ?

    Homélie du père Nathanaël Valdenaire



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 4845
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté !

    Message par Gilles le Ven 3 Mar - 19:28



    Le ciel : notre domicile éternel

    Jésus a prévenu ses disciples de son départ. Il a toutefois promis de revenir un jour et de les prendre auprès de lui dans la demeure qu’il aura préparée pour eux (Jn 14.3). Ce verset confirme que le ciel est un endroit réel. Selon la Bible, les chrétiens sont des citoyens du ciel (Ph 3.20), c’est là que se situe leur trésor (Mt 6.20) et qu’ils vivront pour l’éternité (1 Th 4.17). Dieu ne décrit pas un monde imaginaire.

    Au contraire, les croyants peuvent attendre avec confiance le moment où ils seront réunis dans ce domicile tangible. Dès que le chrétien meurt, son esprit se trouve dans la présence de Dieu (2 Co 5.6).

    À un moment donné, lorsque les voies divines seront accomplies quant à la tribulation et au jugement, le Seigneur renouvellera toutes choses. Nous serons alors ressuscités et notre esprit se revêtira d’un corps immortel, vigoureux et sans douleur (1 Co 15.42). Plus tard, la terre sera transformée en paradis incorruptible, et nous aurons également accès à la cité céleste, la nouvelle Jérusalem (Ap 21.10-27). Dans ces deux sphères du ciel, les croyants serviront et adoreront Dieu pour toujours.

    On croit à tort que nous passerons l’éternité à jouer de la harpe, allongés sur des nuages.  Rigole   Nous nous reposerons, certes, mais de toutes les choses qui rendent la vie sur la terre tellement épuisante : tentations, épreuves et maux. Nous ne pouvons imaginer ce que sera le paradis, mais nous savons que la vie du chrétien s’y poursuivra. En tant que citoyen du ciel, il servira et louera son Seigneur. Tous les saints y jouiront d’une réserve illimitée d’énergie et y vivront en harmonie. 





    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)

    Invité
    Invité

    Re: Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté !

    Message par Invité le Ven 3 Mar - 20:09

    Sublime , merci Gilles Gloire à toi Seigneu
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 4845
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Le Ciel : Ultime récompense du chrétien ! Imaginez sa beauté !

    Message par Gilles le Sam 4 Mar - 16:25



    Un ticket pour le Ciel ?

    La majorité des gens ont peur en pensant à leur mort ou à celle de leurs proches. En réalité, nous dit la Gospa, « la mort n'existe pas » ! C'est simplement un voile qui tombe, comme le rideau du Temple de Jérusalem qui se déchire par le milieu, révélant ce qui était déjà là, caché dans l'invisible : le Saint des Saints !


    Une image me vient à l'esprit, qui pèche comme toute comparaison : Il existe des fenêtres dont les carreaux permettent de voir de l'intérieur ce qui se passe à l'extérieur, mais qui empêchent les gens de l'extérieur de voir à l'intérieur. Le degré d'opacité peut varier et parfois, en collant bien son nez au carreau, on peut discerner un peu de ce qu'il y a à l'intérieur. Mais supposons que le vitrier se trompe, et place les carreaux de façon à ce que ceux de l'intérieur ne puissent pas voir l'extérieur… ! Voilà ce qui nous arrive ! Nous sommes sur terre comme ces gens qui ne voient pas ceux qui les voient ! Là commence la tragédie de l'incroyance car, entre ne pas 'voir' quelqu'un et ignorer tout de son existence, il n'y a qu'un pas ! « Chers enfants, nous dit la Gospa, vous êtes inconscients ».

    Les saints ont vaincu cette opacité et vivent comme s'ils voyaient l'invisible. Cela leur permet d'embrasser les réalités invisibles sans craindre le jour où le carreau se cassera, où le voile tombera. La Cour céleste leur est déjà familière et ils considèrent le passage de la mort comme ce baiser tant attendu qui les introduira pour toujours dans la compagnie des élus, après l'exil (voir PS2). Durant sa mission à Dublin, le voyant Ivan déclara devant la foule: "Si vous pouviez voir la Gospa seulement une seconde, alors toutes les choses de cette terre perdraient immédiatement leur attraction à vos yeux".

    La terre est le temps du désir, le Ciel est l'éternité de la possession. Sur la terre, si je n'ai pas le désir du Ciel, je suis un moribond qui peut encore se ranimer. Si je transfère sur le monde matériel ma capacité de désirer, alors je suis un homme mort, et je suis terrorisé par l'heure de ma mort où je vais perdre tous mes (faux) trésors. C'est en étant moins attachés aux choses matérielles que, certainement, nous serons capables de "contempler avec joie la vie éternelle".

    La voyante Marija reçut des lumières à ce sujet. La Gospa lui expliqua qu'au Ciel, chacun des élus sait exactement ce que d'autres ont fait pour lui et comment, par leurs prières, leurs sacrifices et leurs offrandes, ils ont participé à l'accroissement de leur degré de gloire éternelle. Parfois même, les élus réalisent que les prières de tel ou tel leur ont valu de n'être pas perdus ! Au Ciel, chacun de nous aura une reconnaissance éternelle envers chacune de ces personnes et vivra un lien d'amour très spécial avec elles. Cette réalité est merveilleuse et combien encourageante, surtout lorsque, sur terre, nous ne voyons pas encore le fruit de nos sacrifices et de nos prières pour ceux que nous aimons. La Gospa nous donne ici une espérance qui nous guérit du découragement ! Elle nous aide à investir dans les vraies valeurs !

    Source: www.medjugorje.ws/fr



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)

      La date/heure actuelle est Dim 17 Juin - 23:47