Forum catholique l'Imitation de Jésus-Christ

Bienvenue sur le Forum catholique
l'Imitation de Jésus-Christ!

Ce forum est un lieu d'échanges dédié à l'approfondissement de la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ.

On peut y partager des témoignages personnels, proposer des méditations, se questionner sur la Bible et les différents enseignements de l'Église catholique, demander et apporter de l'aide dans le cheminement de l'âme vers Dieu, etc.

Forum d'échanges visant à approfondir la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ


    " Méditations sur les textes du Jour "

    Partagez
    avatar
    Maud

    Féminin Messages : 4746
    Date d'inscription : 20/01/2016
    Localisation : France

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Maud le Ven 19 Mai - 7:34

    Bonjour Nicolas   Laughing                                    

    Bonjour Véronique   Laughing                                                                                                                                                                                                                      
                                                                                                           
    Bonjour à vous toutes et tous qui nous lisez   Laughing                                                                                                                                    

    Que cette journée  soit bénie et éclairée par la divine Lumière   sunny

    Bible     Jésus     Colombe




    Méditation sur l’ Evangile de ce jour : Vendredi  19 Mai 2017



    Tu mérites le meilleur de moi-même



    Evangile selon St Jean, chapitre 15, 12-17

    En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime.

    Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître.

    Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera.

    Voici ce que je vous commande : c’est de vous aimer les uns les autres. »

    Prière d'introduction

    « Tu me scrutes, Seigneur, et tu sais ! Tu sais quand je m’assois, quand je me lève ; de très loin, tu pénètres mes pensées. Que je marche ou me repose, tu le vois, tous mes chemins te sont familiers. Avant qu’un mot ne parvienne à mes lèvres, déjà, Seigneur, tu le sais. Tu me devances et me poursuis, tu m’enserres, tu as mis la main sur moi. Savoir prodigieux qui me dépasse, hauteur que je ne puis atteindre ! Où donc aller, loin de ton souffle ? Où m’enfuir, loin de ta face ? Je gravis les cieux : tu es là ; je descends chez les morts : te voici. Je prends les ailes de l’aurore et me pose au-delà des mers : même là, ta main me conduit, ta main droite me saisit. J’avais dit : ?Les ténèbres m’écrasent !’ mais la nuit devient lumière autour de moi.

    Même la ténèbre pour toi n’est pas ténèbre, et la nuit comme le jour est lumière ! C’est toi qui as créé mes reins, qui m’as tissé dans le sein de ma mère. Je reconnais devant toi le prodige, l’être étonnant que je suis : étonnantes sont tes œuvres toute mon âme le sait. Mes os n’étaient pas cachés pour toi quand j’étais façonné dans le secret, modelé aux entrailles de la terre. J’étais encore inachevé, tu me voyais ; sur ton livre, tous mes jours étaient inscrits, recensés avant qu’un seul ne soit ! Que tes pensées sont pour moi difficiles, Dieu, que leur somme est imposante ! Je les compte : plus nombreuses que le sable ! Je m’éveille : je suis encore avec toi » Psaume 138 (139).

    Demande


    Aide-moi, Seigneur, à vivre mon amitié avec toi avec sérieux et par amour.

    Points de réflexion


    1.« Je ne vous appelle plus serviteurs (...) je vous appelle mes amis ».

    Notre foi en Jésus-Christ n’est pas avant tout une philosophie ou un système de valeur mais une rencontre personnelle et une relation de confiance avec le Seigneur.

    Nous ne sommes pas appelés à un rapport servile avec lui ou bien nous ne serions motivés que par la contrainte.

    Le Christ nous appelle à vivre notre engagement vis-à-vis de lui avec sérieux mais aussi avec amour.

    C’est pour cela que le Christ nous appelle ses amis et non plus ses serviteurs.

    2.« Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis ».

    C’est le Christ qui m’a aimé le premier en me donnant le don de l’existence et en me donnant la chance de le rencontrer et de le connaître.

    Il a donné sa vie pour moi sur la croix pour me sauver de la mort et du péché.

    « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime ».

    Je suis appelé à répondre à son amour par ma vie en cherchant à l’aimer et à le servir, en écoutant sa Parole et en vivant selon sa volonté.

    Dialogue avec le Christ

    Seigneur Jésus, tu n’es pas pour moi qu’une idée ou qu’une valeur, tu es une personne vivante.

    J’ai eu la chance de te rencontrer et de faire ta connaissance et depuis ma vie n’est plus la même.

    Tu m’as comblé de ton amour et je suis heureux d’être compté parmi tes amis.

    Tu me connais mieux que n’importe lequel de mes amis et même mieux que je me connais moi-même.

    Tu es un ami qui est toujours là, tout près de moi, et qui ne m’abandonne jamais. Je peux toujours compter sur toi.

    Je me suis engagé à répondre à ton amour en écoutant ta Parole, en suivant tes commandements, en cherchant des moments pour être avec toi dans la prière durant la semaine et dans l’Eucharistie le dimanche.

    Tu m’envoie aussi pour servir et aimer mon prochain.

    Aide-moi à vivre avec encore plus de sérieux mon amitié avec toi.

    Aide-moi à vivre cette amitié non par une contrainte servile mais par amour.

    Tu as donné ta vie pour moi et tu mérites le meilleur de moi-même.

    Résolution


    Poser un geste d’amitié vis-à-vis du Seigneur au cours de ma journée.

    Cette méditation a été écrite par Père Richard Tardiff, LC
    ©️ Catholique.org






    _________________


    * "J'ai compris que " Marie " veillait sur moi  , que j'étais Son enfant  .
    Aussi , je ne pouvais que lui donner le nom de " Maman " , car il me semblait  encore plus tendre que celui de "  Mère "
     *

    Ste Thérèse de l' Enfant Jésus et de la Sainte Face
    avatar
    Nicolas

    Masculin Messages : 900
    Date d'inscription : 27/01/2016
    Age : 47

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Nicolas le Ven 19 Mai - 19:16

    Bonsoir Maud  Bible

    Bonsoir à toutes et à tous  Bible  




    Samedi 20 Mai 2017

    Saint Bernardin de Sienne, Prêtre
    Mort en 1444. Grand prédicateur franciscain, il se fit l’apôtre de la dévotion au SAINT NOM de JÉSUS. Canonisé dès 1450.

    5ième semaine du Temps Pascal
    (Couleur liturgique : Blanc )
    Année A





    (Première lecture)
    Livre des Actes des Apôtres 16 : 1 à 10


    « Passe en Macédoine et viens à notre secours »

    En ces jours-là,
    Paul, qui avait quitté Antioche avec Silas,
    arriva ensuite à Derbé, puis à Lystres.
    Il y avait là un DISCIPLE nommé Timothée ;
    sa mère était une Juive devenue croyante,
    mais son père était grec.
    À Lystres et à Iconium,
    les frères lui rendaient un bon témoignage.
    Paul désirait l’emmener ; il le prit avec lui
    et le fit circoncire à cause des Juifs de la région,
    car ils savaient tous que son père était grec.
    Dans les villes où Paul et ses compagnons passaient,
    ils transmettaient les décisions
    prises par les Apôtres et les Anciens de Jérusalem,
    pour qu’elles entrent en vigueur.
    Les Églises s’affermissaient dans la foi
    et le nombre de leurs membres augmentait chaque jour.
    Paul et ses compagnons traversèrent la Phrygie
    et le pays des Galates,
    car le SAINT-ESPRIT les avait empêchés
    de dire la PAROLE dans la province d’Asie.
    Arrivés en Mysie,
    ils essayèrent d’atteindre la Bithynie,
    mais l’ESPRIT de JÉSUS s’y opposa.
    Ils longèrent alors la Mysie
    et descendirent jusqu’à Troas.
    Pendant la nuit, Paul eut une vision :
    un Macédonien lui apparut, debout,
    qui lui faisait cette demande :
    « Passe en Macédoine
    et viens à notre secours. »
    À la suite de cette vision de Paul,
    nous avons aussitôt cherché à partir pour la Macédoine,
    car nous en avons déduit que DIEU nous appelait
    à y porter la Bonne Nouvelle.

    – PAROLE du SEIGNEUR.


    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris








    Nous sommes SON PEUPLE

    Psaume pour un sacrifice de reconnaissance.

    [Psaume 99 (100) ; entièrement]



    Psaume 99 (100) : 1 et 2, 3, 5

    R/ Acclamez le SEIGNEUR, Terre entière !

    Acclamez le SEIGNEUR, Terre entière,
    servez le SEIGNEUR dans l’allégresse,
    venez à LUI avec des chants de joie !
    R/

    Reconnaissez que le SEIGNEUR est DIEU :
    IL nous a faits, et nous sommes à LUI,
    nous, SON PEUPLE, SON TROUPEAU.
    R/

    Oui, le SEIGNEUR est BON,
    ÉTERNEL est SON AMOUR,
    SA FIDÉLITÉ demeure d’âge en âge.
    R/

    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris







    Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Jean 15 : 18 à 21

    Acclamation de l’Évangile :
    Alléluia. Alléluia.
    Si vous êtes ressuscités avec le CHRIST,
    recherchez les réalités D’EN HAUT :
    c’est là qu’est le CHRIST, assis à la DROITE de DIEU.
    Alléluia.
    (Col 3, 1)




    « Vous n’appartenez pas au monde, puisque Je vous ai choisis en vous prenant dans le monde »

    En ce temps-là,
    JÉSUS disait à SES DISCIPLES :
    « Si le monde a de la haine contre vous,
    sachez qu’il en a eu d’abord contre MOI.
    Si vous apparteniez au monde,
    le monde aimerait ce qui est à lui.
    Mais vous n’appartenez pas au monde,
    puisque Je vous ai choisis en vous prenant dans le monde ;
    voilà pourquoi le monde a de la haine contre vous.
    Rappelez-vous la PAROLE que Je vous ai dite :
    un serviteur n’est pas plus grand que son maître.
    Si l’on M’a persécuté,
    on vous persécutera, vous aussi.
    Si l’on a gardé MA PAROLE,
    on gardera aussi la vôtre.
    Les gens vous traiteront ainsi à cause de MON NOM,
    parce qu’ils ne connaissent pas CELUI qui M’a envoyé. »

    – Acclamons la PAROLE de DIEU.


    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris


    Évangile + commentaire (audio)


    Écouté sur :
    http://radiofidelite.fr/fr/










    Textes du jour, lu sur :
    Les services de la liturgie Catholique

    http://www.aelf.org/2017-05-20/romain/messe


    Liens :
    http://www.aelf.org/office-messe
    http://services.liturgiecatholique.fr/






    Amicalement, fraternellement
    Nicolas



    avatar
    Maud

    Féminin Messages : 4746
    Date d'inscription : 20/01/2016
    Localisation : France

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Maud le Sam 20 Mai - 7:37

    Bonjour Nicolas   Laughing                                        

    Bonjour Véronique   Laughing                                                                                                                                                                                                                          
                                                                                                           
    Bonjour à vous toutes et tous qui nous lisez   Laughing                                                                                                                                          

    Que cette journée  soit bénie et éclairée par la divine Lumière   sunny  

     Bible     Jésus     Colombe




    Méditation sur l’ Evangile de ce jour : Samedi 20 Mai 2017



    « Vous n’appartenez pas au monde, puisque je vous ai choisis en vous prenant dans le monde »


    Evangile selon St Jean, chapitre 15, 18-21


    En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Si le monde a de la haine contre vous, sachez qu’il en a eu d’abord contre moi. Si vous apparteniez au monde, le monde aimerait ce qui est à lui. Mais vous n’appartenez pas au monde, puisque je vous ai choisis en vous prenant dans le monde ; voilà pourquoi le monde a de la haine contre vous. Rappelez-vous la parole que je vous ai dite : un serviteur n’est pas plus grand que son maître. Si l’on m’a persécuté, on vous persécutera, vous aussi. Si l’on a gardé ma parole, on gardera aussi la vôtre. Les gens vous traiteront ainsi à cause de mon nom, parce qu’ils ne connaissent pas Celui qui m’a envoyé. »

    Prière d'introduction

    Semés en ce monde, nous élevons nos regards vers toi, ô Créateur, Père plein de bonté, pour nous détacher spirituellement de l’empêtrement, alors que les chemins de l’histoire s’embourbent continuellement dans ses contradictions. Tandis que les lueurs virtuelles des espérances et des plaisirs sans Dieu conduisent vers l’obscurité, nous nous échappons dans la louange, pour nous laisser plonger dans ta lumière éternelle, à la suite de Jésus et dans la gloire de ton Saint Esprit. Amen.

    Demande


    Ouvre nos yeux, Seigneur, à la lumière de la foi, au milieu des contraintes de ce monde, pour qu’en accueillant ta lumière nous devenions témoins d’espérance en la vie éternelle.

    Points de réflexion


    1.« Si le monde a de la haine contre vous... ».

    À quel titre Jésus prévoie-t-il la haine du monde contre ses disciples ?

    Jésus prêche l’amour et en donne l’exemple. Ses disciples essaient de l’imiter, au mieux. Pourquoi la haine ? Cette question est à poser au monde.

    La Parole de Dieu en donne la réponse au deuxième chapitre du livre de la Sagesse :

    « Attirons le juste dans un piège, car il nous contrarie, (...) sa seule présence nous pèse ; car il mène une vie en dehors du commun, (...) se détourne de nos chemins comme de la boue » (cf. 12-20) : une véritable prophétie.

    Notre Seigneur connaît ce qu’il y a dans le cœur de l’homme.

    Il n’y a pas d’explication au mal, mais il est un fait irréfutable.

    2. « Vous n’appartenez pas au monde... ».


    Que veut dire monde ?

    L’évangéliste Jean emploie ce terme pour désigner tout ce qui s’oppose au plan de Dieu :

    toutes les créatures dotées de liberté, principalement les hommes. Le concile Vatican II emploie ce terme comme le lieu où Dieu intervient pour sauver les hommes (cf. Jn 3,16).

    Quelle que soit l’extension du mot, ce qui compte pour le salut sera la libre adhésion de foi de la part des disciples à une proposition préalable d’alliance.

    C’est ainsi que nous appartenons au Christ et non au monde, au Créateur, non à la créature.

    Et comme certaines créatures veulent prendre la place du Créateur, elles revendiquent aussi l’autorité sur leurs semblables.

    3. « Un serviteur n’est pas plus grand que son maître... ».

    Quelle joie d’être serviteur du Seigneur !

    Notre existence nous conduit tôt ou tard devant la grande épreuve du mal et de la mort, mais en Jésus le caractère fatidique est transformé en opportunité de vie, dès lors que nous nous appliquons à garder sa parole.

    En témoins de la Parole, nous faisons l’objet non seulement de persécution, mais aussi d’écoute, y compris dans le mépris :

    « Si l’on a gardé ma parole, on gardera aussi la vôtre ». Est-ce que je prends la mesure du nom de « chrétien » qui m’a été conféré au baptême ?

    Dialogue avec le Christ

    Jésus, tu nous as choisis, hommes et femmes au milieu de ce monde, pour être tes disciples. Tu nous as donné ta Parole et tu nous as accordé le don du Saint-Esprit qui nous engendre à la vie nouvelle et éternelle. Je t’adore de tout mon cœur, je t’appartiens, et plein de reconnaissance je proclame ta louange, afin que ta lumière brille en ce monde et que les âmes se convertissent. Amen.

    Résolution

    J’embrasserai avec un acte de foi mon crucifix ou autre image sainte.

    Cette méditation a été écrite par Père Jaroslav de Lobkowicz, LC
    ©️ Catholique.org






    _________________


    * "J'ai compris que " Marie " veillait sur moi  , que j'étais Son enfant  .
    Aussi , je ne pouvais que lui donner le nom de " Maman " , car il me semblait  encore plus tendre que celui de "  Mère "
     *

    Ste Thérèse de l' Enfant Jésus et de la Sainte Face
    avatar
    Véronique1

    Féminin Messages : 1055
    Date d'inscription : 04/04/2016
    Localisation : France

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Véronique1 le Sam 20 Mai - 9:49

    «Les gens vous traiteront ainsi à cause de moi, parce qu'ils ne connaissent pas celui qui m'a envoyé»

    Abbé Ferran JARABO i Carbonell
    (Agullana, Girona, Espagne)

    Aujourd'hui, l'Évangile oppose les fidèles du Christ au monde. Le monde représente tout ce qui est péché dans notre vie. Une des particularités du chrétien est sa lutte constante contre le mal et le péché qui est à l'intérieur de chaque homme et dans le monde. C'est pour cela que Jésus est lumière, lumière qui illumine les ténèbres du monde. Karol Wojtyla nous dit que «la lumière puisse nous rendre forts et capables d'accepter et d'aimer la vérité entière du Christ, plus le monde la contredit plus il faut l'aimer».

    Ni le chrétien, ni l'Eglise ne peuvent suivre les tendances ou les critères du monde. Le seul et unique critère pour nous doit être le Christ. Ce n'est pas Jésus qui doit s'adapter au monde dans lequel nous vivons, c'est nous qui devons tourner nos vies vers Jésus. «Le Christ est le même hier, aujourd'hui et toujours». Ces paroles devraient nous amener à la réflexion. Quand notre société sécularisée réclame des changements ou libertés aux chrétiens et à l'Église, elle nous demande tout simplement de nous détourner de Dieu. Le chrétien doit rester fidèle au Christ et à son message. Saint Irénée nous dit: «Dieu n'a besoin de rien, mais l'homme a besoin de rester en communion avec Dieu. Et la gloire de l'homme réside dans sa persévérance et dans sa fidélité au service de Dieu».

    Cette fidélité peut entraîner la persécution: «Si l'on m'a persécuté, on vous persécutera, vous aussi» (Jn 15,20). Nous ne devons pas craindre la persécution mais au contraire ce que nous devons craindre c'est de ne pas faire la volonté de Dieu. Soyons courageux et proclamons sans crainte le Christ ressuscité, lumière et joie des chrétiens! Laissons l'Esprit Saint nous transformer et nous rendre capables de le proclamer partout dans le monde!

    http://evangeli.net/evangile
    avatar
    Nicolas

    Masculin Messages : 900
    Date d'inscription : 27/01/2016
    Age : 47

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Nicolas le Sam 20 Mai - 20:48

    Bonsoir Maud Bible

    Bonsoir à toutes et à tous Bible





    Dimanche 21 Mai 2017


    6ème Dimanche de Pâques


    (Couleur liturgique : Blanc )
    Année A










    Lien :
    http://www.ktotv.com/emissions/priere-et-vie-de-l-eglise/priere/en-marche-vers-dimanche

    Vu sur :
    www.KTOTV.com






    (Première lecture)
    Livre des Actes des Apôtres 8 : 5 à 8, 14 à 17


    « Pierre et Jean leur imposèrent les mains, et ils reçurent l’ESPRIT SAINT »

    En ces jours-là,
    Philippe, l’un des Sept, arriva dans une ville de Samarie,
    et là il proclamait le CHRIST.
    Les foules, d’un même cœur,
    s’attachaient à ce que disait Philippe,
    car elles entendaient parler des signes qu’il accomplissait,
    ou même les voyaient.
    Beaucoup de possédés étaient délivrés des esprits impurs,
    qui sortaient en poussant de grands cris.
    Beaucoup de paralysés et de boiteux furent guéris.
    Et il y eut dans cette ville une grande joie.

    Les Apôtres, restés à Jérusalem,
    apprirent que la Samarie
    avait accueilli la PAROLE DE DIEU.
    Alors ils y envoyèrent Pierre et Jean.
    À leur arrivée, ceux-ci prièrent pour ces Samaritains
    afin qu’ils reçoivent l’ESPRIT SAINT ;
    en effet, l’ESPRIT n’était encore descendu sur aucun d’entre eux :
    ils étaient seulement baptisés au NOM du SEIGNEUR JÉSUS.
    Alors Pierre et Jean leur imposèrent les mains,
    et ils reçurent l’ESPRIT SAINT.


    – PAROLE du SEIGNEUR.



    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris








    LOUANGE à DIEU le LIBÉRATEUR


    Chant du répertoire du chef de chorale.

    [Psaume 65 (66), entièrement]




    Psaume 65 (66) : 1 à 3a, 4 et 5, 6 et 7a, 16 et 20


    R/ Terre entière, acclame DIEU,
    chante le SEIGNEUR !


    Acclamez DIEU, toute la Terre ;
    fêtez la GLOIRE DE SON NOM,
    glorifiez-LE en célébrant SA LOUANGE.
    Dites à DIEU : « Que TES ACTIONS sont REDOUTABLES ! »
    R/


    « Toute la Terre se prosterne devant TOI,
    elle chante pour TOI, elle chante pour TON NOM. »
    Venez et voyez les HAUTS FAITS DE DIEU,
    SES EXPLOITS REDOUTABLES pour les fils des hommes.
    R/


    IL changea la mer en terre ferme :
    ils passèrent le fleuve à pied sec.
    De là, cette joie qu’IL nous donne.
    IL règne à jamais par SA PUISSANCE.
    R/


    Venez, écoutez, vous tous qui craignez DIEU :
    je vous dirai ce qu’IL a fait pour mon âme ;
    Béni soit DIEU qui n’a pas écarté ma prière,
    ni détourné de moi SON AMOUR !
    R/


    [center] Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris








    (Deuxième lecture)
    Première Lettre de Saint Pierre Apôtre 3 : 15 à 18


    « Dans SA CHAIR, IL a été mis à mort ; dans l’ESPRIT, IL a reçu la VIE »

    Bien-aimés,
    honorez dans vos cœurs
    la SAINTETÉ du SEIGNEUR, le CHRIST.
    Soyez prêts à tout moment à présenter une défense
    devant quiconque vous demande de rendre raison
    de l’espérance qui est en vous ;
    mais faites-le avec douceur et respect.
    Ayez une conscience droite,
    afin que vos adversaires soient pris de honte
    sur le point même où ils disent du mal de vous
    pour la bonne conduite que vous avez dans le CHRIST.
    Car mieux vaudrait souffrir en faisant le bien,
    si c’était la VOLONTÉ de DIEU,
    plutôt qu’en faisant le mal.
    Car le CHRIST, LUI aussi,
    a souffert pour les péchés,
    une seule fois,
    LUI, LE JUSTE, pour les injustes,
    afin de vous introduire devant DIEU ;
    IL a été mis à mort dans la chair ;
    mais vivifié dans l’ESPRIT.


    – PAROLE du SEIGNEUR.



    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris








    Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Jean 14 : 15 à 21

    Acclamation de l’Évangile :
    Alléluia. Alléluia.

    Si quelqu’un M’aime, il gardera MA PAROLE, dit le SEIGNEUR ;
    MON PÈRE l’aimera, et nous viendrons vers LUI.

    Alléluia.
    (Jn 14, 23)




    Moi, Je prierai le PÈRE, et IL vous donnera un autre DÉFENSEUR

    En ce temps-là,
    JÉSUS disait à Ses Disciples :
    « Si vous M’aimez,
    vous garderez MES COMMANDEMENTS.
    Moi, Je prierai le PÈRE,
    et IL vous donnera un autre DÉFENSEUR
    qui sera pour toujours avec vous :
    l’ESPRIT de VÉRITÉ,
    LUI que le monde ne peut recevoir,
    car il ne LE voit pas et ne LE connaît pas ;
    vous, vous LE connaissez,
    car IL demeure auprès de vous,
    et IL sera en vous.
    Je ne vous laisserai pas orphelins,
    Je reviens vers vous.
    D’ici peu de temps, le monde ne Me verra plus,
    mais vous, vous Me verrez vivant,
    et vous vivrez aussi.
    En ce jour-là, vous reconnaîtrez
    que JE SUIS EN MON PÈRE,
    que vous êtes en Moi,
    et Moi en vous.
    Celui qui reçoit MES COMMANDEMENTS et LES garde,
    c’est celui-là qui M’aime ;
    et celui qui M’aime
    sera aimé de MON PÈRE ;
    Moi aussi, Je l’aimerai,
    et Je me manifesterai à lui. »


    – Acclamons la PAROLE de DIEU



    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris










    Textes du jour, lu sur :
    Les services de la liturgie Catholique

    http://www.aelf.org/2017-05-21/romain/messe


    Liens :
    http://www.aelf.org/office-messe
    http://services.liturgiecatholique.fr/






    Amicalement, fraternellement
    Nicolas

    avatar
    Maud

    Féminin Messages : 4746
    Date d'inscription : 20/01/2016
    Localisation : France

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Maud le Dim 21 Mai - 7:47

    Bonjour Nicolas   Laughing                                              

    Bonjour Véronique   Laughing                                                                                                                                                                                                                                
                                                                                                         
    Bonjour à vous toutes et tous qui nous lisez   Laughing                                                                                                                                              

    Que ce Saint Dimanche  soit béni et éclairé par la divine Lumière   sunny  

     Église     Bible     Jésus    Colombe



    Méditation sur l’ Evangile de ce jour : Dimanche 21 Mai 2017



    « Moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre Défenseur »



    Evangile selon St Jean, chapitre 14, 15-21


    En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Si vous m’aimez, vous garderez mes commandements. Moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre Défenseur qui sera pour toujours avec vous : l’Esprit de vérité, lui que le monde ne peut recevoir, car il ne le voit pas et ne le connaît pas ; vous, vous le connaissez, car il demeure auprès de vous, et il sera en vous. Je ne vous laisserai pas orphelins, je reviens vers vous. D’ici peu de temps, le monde ne me verra plus, mais vous, vous me verrez vivant, et vous vivrez aussi.

    En ce jour-là, vous reconnaîtrez que je suis en mon Père, que vous êtes en moi, et moi en vous. Celui qui reçoit mes commandements et les garde, c’est celui-là qui m’aime ; et celui qui m’aime sera aimé de mon Père ; moi aussi, je l’aimerai, et je me manifesterai à lui. »

    Prière d'introduction

    « Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous, adorons le Seigneur qui nous a faits. Oui, il est notre Dieu ; nous sommes le peuple qu’il conduit, le troupeau guidé par sa main ». (Ps 94, 6-7).

    Demande

    Viens, Esprit Saint, viens au secours de notre faiblesse, car nous ne savons pas prier comme il faut. Intercède toi-même pour nous. (Cf. Rm 8,26).

    Points de réflexion

    1.Relisons tout d’abord lentement cette Parole.

    Il y a sûrement une ou plusieurs phrases, ou mots, qui résonnent en moi, qui m’interpellent, que j’aime écouter. Redisons chacune d’entre elles ; savourons-les.

    Cela peut être, par exemple :

    Si vous m’aimez, vous garderez mes commandements - Moi, je prierai le Père - Défenseur qui sera pour toujours avec vous - Esprit de vérité - il demeure auprès de vous, et il sera en vous - Je ne vous laisserai pas orphelins - Je reviens vers vous - Le monde ne me verra plus, mais vous, vous me verrez vivant, et vous vivrez aussi - Je suis en mon Père - vous êtes en moi, et moi en vous - Je me manifesterai à lui, etc.

    2.Pourquoi cette Parole attire-t-elle mon attention ?


    Qu’est-ce que cela évoque pour moi ?

    Ici, chacun aura ses raisons, car la Parole de Dieu est vivante, et elle s’adresse à chacun en particulier.

    Par exemple, le fait d’écouter « il vous donnera un autre Défenseur qui sera pour toujours avec vous » peut me rassurer, me faire penser que Dieu lui-même est de mon côté.

    Il n’est pas là pour condamner, mais pour me défendre.

    Il est de mon côté, il veut mon bien, mon bien réel.

    Je ne suis pas seul.

    Il demeure auprès de moi, et il sera en moi.

    L’utilisation du futur m’invite à l’espérance. Dieu tient ses promesses. Je garderai ses commandements, je le verrai, je vivrai.

    3.Que puis-je répondre à cette Parole ?

    Dieu s’adresse à moi, aujourd’hui, maintenant, dans cette Parole.

    Et moi, que puis-je lui dire, aujourd’hui, maintenant ?

    Peut-être qu’un remerciement naît en moi ou bien une vive demande qu’il envoie son Esprit, le Défenseur, son esprit de vérité, sur moi et sur tous les hommes.

    Il est possible que j’aie envie de lui demander son aide pour garder ses commandements, comme preuve de mon amour et de ma confiance en lui, et non par « obligation ».

    Je peux aussi lui demander d’aviver mon espérance, de ne pas me laisser dominer par la tristesse et le découragement.

    L’important est que je lui réponde avec le cœur.

    Dialogue avec le Christ

    Seigneur, merci pour ta Parole, merci de m’envoyer l’Esprit Saint, merci pour ce moment d’intimité avec toi.

    Résolution

    Il y a peut-être une action concrète qui me vient à la tête après ce moment de prière. Dans tous les cas, je peux relire plusieurs fois aujourd’hui la phrase de l’Évangile qui a le plus attiré mon attention.

    Cette méditation a été écrite par Mélanie Duriez, consacrée de Regnum Christi
    ©️ Catholique.org






    _________________


    * "J'ai compris que " Marie " veillait sur moi  , que j'étais Son enfant  .
    Aussi , je ne pouvais que lui donner le nom de " Maman " , car il me semblait  encore plus tendre que celui de "  Mère "
     *

    Ste Thérèse de l' Enfant Jésus et de la Sainte Face
    avatar
    Véronique1

    Féminin Messages : 1055
    Date d'inscription : 04/04/2016
    Localisation : France

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Véronique1 le Dim 21 Mai - 9:51

    «Je l'aimerai, et je me manifesterai à lui»

    Abbé Julio César RAMOS González SDB
    (Mendoza, Argentine)

    Aujourd'hui comme Il le fit alors avec ses disciples, Jésus prend congé de nous, car Il retourne au Père pour être glorifié. Les disciples paraissent tristes, qui le regardent encore avec les seuls yeux de la chair, un regard humain qui ne croit, n'accepte et ne s'attache qu'à ce qui se voit et se touche. Ce sentiment, que l'on trouve encore aujourd'hui chez nombre de chrétiens, pousse le Seigneur à assurer: «Je ne vous laisserai pas orphelins» (Jn 14,18), car Il demandera au Père de nous envoyer «un autre Défenseur» (Avocat, Intercesseur: Jn 14,16), «l'Esprit de vérité» (Jn 14,17); en outre, même si le monde ne le «verra plus», «vous, vous me verrez vivant, et vous vivrez aussi» (Jn 14,19). Ainsi, la confiance et la compréhension de ces paroles de Jésus susciteront chez le véritable disciple l'amour, qui se montrera clairement dans le fait de «recevoir ses commandements» et d'y «rester fidèle» (cf. v. 21). Mieux: qui vit ainsi sera aimé de la même manière par le Père, et Lui -le Fils- aimera son disciple fidèle et se manifestera à lui (cf. v. 21).

    Que de paroles d'encouragement, de confiance et de promesse nous sont adressées en ce Dimanche! Au milieu des préoccupations quotidiennes -où notre cœur est obscurci par les ombres du doute, du désespoir et de la fatigue pour des choses qui paraissent n'avoir pas de solution ou être engagées dans une voie sans issue- Jésus nous invite à le sentir toujours présent, à savoir découvrir qu'Il est vivant et qu'Il nous aime. À qui franchit fermement le pas de vivre ses commandements, Il garantit qu'Il se manifestera à lui dans la plénitude de sa vie nouvelle et ressuscitée.

    Aujourd'hui, il se manifeste à nous vivant et présent dans les enseignements des Écritures que nous écoutons et dans l'Eucharistie que nous recevons. -Que ta réponse soit celle d'une vie renouvelée, qui se donne en vivant ses commandements, celui de l'amour en particulier.

    http://evangeli.net/evangile
    avatar
    Nicolas

    Masculin Messages : 900
    Date d'inscription : 27/01/2016
    Age : 47

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Nicolas le Dim 21 Mai - 20:49

    Bonsoir Maud Bible

    Bonsoir à toutes et à tous Bible






    Lundi 22 Mai 2017

    Sainte Rita de Cascia , Religieuse
    XIVe-XVe siècles. Cette veuve, devenue religieuse augustine à Cascia (Ombrie), fit preuve d’une piété, d’un sens du pardon et d’une patience devant la souffrance tout à fait remarquables.


    6ième semaine du Temps Pascal
    (Couleur liturgique : Blanc )
    Année A






    (Première lecture)
    Livre des Actes des Apôtres 16 : 11 à 15


    « Le SEIGNEUR lui ouvrit l’esprit pour la rendre attentive à ce que disait Paul »

    Avec Paul,
    de Troas nous avons gagné le large
    et filé tout droit sur l’île de Samothrace,
    puis, le lendemain, sur Néapolis,
    et ensuite sur Philippes,
    qui est une cité du premier district de Macédoine
    et une colonie romaine.
    Nous avons passé un certain temps dans cette ville
    et, le jour du sabbat,
    nous en avons franchi la porte
    pour rejoindre le bord de la rivière,
    où nous pensions trouver un lieu de prière.
    Nous nous sommes assis,
    et nous avons parlé aux femmes qui s’étaient réunies.
    L’une d’elles nommée Lydie,
    une négociante en étoffes de pourpre,
    originaire de la ville de Thyatire,
    et qui adorait le DIEU UNIQUE,
    écoutait.
    Le SEIGNEUR lui ouvrit l’esprit
    pour la rendre attentive à ce que disait Paul.
    Quand elle fut baptisée, elle et tous les gens de sa maison,
    elle nous adressa cette invitation :
    « Si vous avez reconnu ma foi au SEIGNEUR,
    venez donc dans ma maison pour y demeurer. »
    C’est ainsi qu’elle nous a forcé la main.

    – PAROLE du SEIGNEUR.


    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris








    L’honneur des fidèles

    [Psaume 149 ; entièrement]


    Psaume 149 : 1 et 2, 3 et 4, 5 et 6a et 9b

    R/ Le SEIGNEUR aime SON PEUPLE !

    Chantez au SEIGNEUR un chant nouveau,
    louez-LE dans l’assemblée de SES FIDÈLES !
    En Israël, joie pour SON CRÉATEUR ;
    dans Sion, allégresse pour SON ROI !
    R/

    Dansez à la LOUANGE de SON NOM,
    jouez pour LUI, tambourins et cithares !
    Car le SEIGNEUR aime SON PEUPLE,
    IL donne aux humbles l’ÉCLAT de la VICTOIRE.
    R/

    Que les fidèles exultent, glorieux,
    criant leur joie à l’heure du TRIOMPHE.
    Qu’ils proclament les ÉLOGES de DIEU :
    c’est la FIERTÉ de SES FIDÈLES.
    R/

    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris







    Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Jean 15 : 25 à 16 : 4a

    Acclamation de l’Évangile :
    Alléluia. Alléluia.
    L’ESPRIT de VÉRITÉ,
    rendra témoignage en MA FAVEUR, dit le SEIGNEUR.
    Et vous aussi, vous allez rendre témoignage.
    Alléluia.
    (Col 3, 1)




    « L’ESPRIT de VÉRITÉ rendra témoignage en MA FAVEUR »

    En ce temps-là,
    JÉSUS disait à SES DISCIPLES :
    « Quand viendra le DÉFENSEUR,
    que Je vous enverrai D’AUPRÈS du PÈRE,
    LUI, l’ESPRIT de VÉRITÉ qui PROCÈDE du PÈRE,
    IL rendra témoignage en MA FAVEUR.
    Et vous aussi, vous allez rendre témoignage,
    car vous êtes avec MOI depuis le commencement.
    Je vous parle ainsi, pour que vous ne soyez pas scandalisés.
    On vous exclura des assemblées.
    Bien plus, l’heure vient où tous ceux qui vous tueront
    s’imagineront qu’ils rendent un culte à DIEU.
    Ils feront cela, parce qu’ils n’ont connu ni le PÈRE ni MOI.
    Eh bien, voici pourquoi Je vous dis cela :
    quand l’heure sera venue,
    vous vous souviendrez que Je vous l’avais dit. »

    – Acclamons la PAROLE de DIEU.


    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris


    Évangile + commentaire (audio)


    Écouté sur :
    http://radiofidelite.fr/fr/










    Textes du jour, lu sur :
    Les services de la liturgie Catholique

    http://www.aelf.org/2017-05-22/romain/messe


    Liens :
    http://www.aelf.org/office-messe
    http://services.liturgiecatholique.fr/






    Amicalement, fraternellement
    Nicolas

    avatar
    Maud

    Féminin Messages : 4746
    Date d'inscription : 20/01/2016
    Localisation : France

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Maud le Lun 22 Mai - 7:23


    Bonjour Nicolas   Laughing                                              

    Bonjour Véronique   Laughing                                                                                                                                                                                                                                
                                                                                                         
    Bonjour à vous toutes et tous qui nous lisez   Laughing                                                                                                                                              

    Que cette journée  soit bénie et éclairée par la divine Lumière   sunny  

     Bible    Jésus    Colombe




    Méditation sur l’ Evangile de ce jour : Lundi 22 Mai 2017




    Rendre témoignage du Christ



    Evangile selon St Jean chapitre 15, 26-27


    En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Quand viendra le Défenseur, que je vous enverrai d’auprès du Père, lui, l’Esprit de vérité qui procède du Père, il rendra témoignage en ma faveur. Et vous aussi, vous allez rendre témoignage, car vous êtes avec moi depuis le commencement. Je vous parle ainsi, pour que vous ne soyez pas scandalisés. On vous exclura des assemblées. Bien plus, l’heure vient où tous ceux qui vous tueront s’imagineront qu’ils rendent un culte à Dieu. Ils feront cela, parce qu’ils n’ont connu ni le Père ni moi. Eh bien, voici pourquoi je vous dis cela : quand l’heure sera venue, vous vous souviendrez que je vous l’avais dit. »

    Prière d'introduction

    Viens, Esprit Saint ! Viens en moi ! Renouvelle ma manière de penser, de voir, de juger et d’agir. Marie, mère de Jésus et notre mère, mène-moi à ton Fils.

    Demande

    Seigneur, fais de moi ton apôtre.

    Points de réflexion

    1.Ouvrons-nous à ces paroles du Christ.


    Nous ne sommes plus dans le même contexte des béatitudes dirigées aux foules venues l’

    écouter, ou des altercations avec les scribes et les pharisiens.

    Ici, lors de la Cène, Jésus parle dans un climat de grande confiance et d’intimité : il ouvre son cœur à ses apôtres, à ses amis (cf. Jn 15, 14-15).

    C’est son dernier moment avec eux avant sa mort.

    Et il leur dit qu’ils vont rendre témoignage de lui.

    Ce n’est pas une imposition ou une obligation morale, mais plutôt une conséquence de la relation qu’il a avec chacun d’eux : « car vous êtes avec moi depuis le commencement ». Les apôtres ont vécu avec Jésus, ils le connaissent et ils ont foi en lui.

    Cette foi en lui a grandi peu à peu. Mais dès le commencement ils lui ont fait confiance.

    Il est intéressant, d’ailleurs, de constater que les termes foi et confiance proviennent de la même racine latine fides.

    Parce qu’ils ont fait confiance à cet homme, désigné par Jean-Baptiste comme « le Fils de Dieu » (Jn 1, 34), ils ont pu le connaître.

    Cette connaissance leur permet de voir l’invisible. En observant Jésus, ses signes et ses œuvres, les disciples découvrent progressivement en lui, le Maître, le Sauveur qui guérit et libère, le Fils de Dieu et jusqu’au Père lui-même.

    Les apôtres ne propagent pas une idéologie, ils veulent partager le trésor de leur vie : la relation qu’ils ont avec le Christ.

    Qui connaît le Christ rend témoignage.

    Comme nous le montre saint Jean en écrivant dans sa première lettre :

    « Ce qui était depuis le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché du Verbe de vie, nous vous l’annonçons. Oui, la vie s’est manifestée, nous l’avons vue, et nous rendons témoignage : nous vous annonçons la vie éternelle qui était auprès du Père et qui s’est manifestée à nous » (1 Jn 1, 1-2).


    2.Les apôtres et nous-mêmes pouvons rendre témoignage du Christ grâce à celui qui « rendra témoignage en ma faveur » : l’Esprit Saint.


    Ce « Maître intérieur », l’Esprit de Vérité qui procède du Père est le seul qui puisse nous faire connaître le Fils de Dieu, la Vérité (cf. Jn 14, 6), de cette connaissance intérieure et spirituelle.

    Parce l’Esprit suscite en nous la foi et ainsi il nous donne et nous communique la vérité de Jésus.

    Il nous enseigne la Vérité du Christ et la fait pénétrer en nous.

    Ainsi, grâce à l’Esprit la révélation de Jésus est toujours à nouveau actualisée dans le cœur et la vie des croyants (cf. Vérité, p 468-471).

    3.Nous parlons d’amour.

    Mais nous ne vivons pas dans une bulle.

    Nous vivons au milieu du monde.

    Nous, les chrétiens, qui par définition suivons le Christ, nous aurons (ou nous avons déjà) à passer par la persécution. Le Seigneur nous l’a dit : « Un serviteur n’est pas plus grand que son maître.

    Si l’on m’a persécuté, on vous persécutera, vous aussi.

    Si l’on a gardé ma parole, on gardera aussi la vôtre » (Jn 15, 20).

    Persécution, non parce que les apôtres de Jésus imposent leurs idées de manière violente ou attaquent des groupes politiques, idéologiques ou autres par la force. Le témoignage des chrétiens est souvent silencieux, par leurs actes plus que par leurs discours.

    C’est un style de vie qui imprègne leurs paroles, leurs pensées et leurs actions.

    Puisque nous nous efforçons de nous laisser conduire par l’Esprit d’amour, ce même Esprit nous donne par la foi de laisser entrer cet amour dans notre vie et de pratiquer la charité envers nos frères (cf. Vérité, p. 309).

    Nous faisons l’expérience que nous ne pouvons pas garder caché l’amour de Dieu pour nous.

    Nous devenons témoins. Or, en grec ancien, témoin se dit μάρτυς, mártus, μάρτυρος, márturos.

    C’est le mot martyre !

    Ne craignons pas les difficultés ou la souffrance causées par nos frères.

    Craignons plutôt de nous séparer de l’Amour et d’offenser notre Seigneur ou nos frères.

    Dialogue avec le Christ

    Jésus, merci de m´avoir envoyé l’Esprit Saint qui vit en moi.

    Aide-moi à enlever les obstacles en moi qui ne lui permettent pas de m’aimer et d’aimer à travers moi.

    Résolution

    Prier pour quelqu’un qui m’a offensé, qui me « persécute » ou qui me crée des difficultés.

    Anne-Marie Terrenoir, consacrée de Regnum Christi
    ©️ Catholique.org



    " Allez témoigner dans le Monde entier "



    _________________


    * "J'ai compris que " Marie " veillait sur moi  , que j'étais Son enfant  .
    Aussi , je ne pouvais que lui donner le nom de " Maman " , car il me semblait  encore plus tendre que celui de "  Mère "
     *

    Ste Thérèse de l' Enfant Jésus et de la Sainte Face
    avatar
    Maud

    Féminin Messages : 4746
    Date d'inscription : 20/01/2016
    Localisation : France

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Maud le Lun 22 Mai - 7:29


    ( A la demande de @Veronique1, absente aujourd'hui , je poste, ci- dessous ,  la " Réflexion de l' Evangie d' aujourd'huil )

    *

    «Vous aussi vous rendrez témoignage»

    Abbé Higinio Rafael ROSOLEN IVE
    (Cobourg, Ontario, Canada)

    Aujourd'hui, dans l'Évangile Jésus annonce et promet la venue de l'Esprit Saint : "Quand viendra le Paraclite (…) qui provient du Père, Il rendra témoignage en ma faveur (Jn 15,26). "Paraclite" signifie littéralement "celui qui est appelé auprès de quelqu'un", et qu'on traduit habituellement par "Consolateur". De cette manière, Jésus nous rappelle la bonté de Dieu, car l'Esprit Saint étant l'amour de Dieu, Il inspire la paix dans nos cœurs, la sérénité dans l'adversité et la joie pour les choses de Dieu. Il nous fait regarder vers les choses du ciel et nous unir à Dieu.

    De plus, Jésus dit aux Apôtres "Vous aussi vous rendrez témoignage" (Jn 15,27). Pour rendre témoignage il faut:

    1° Etre en communion et proche de Jésus. Cela naît du contact quotidien avec Lui : lire l'Évangile, écouter ses paroles, connaître ses enseignements, pratiquer ses sacrements, être en communion avec l'Église, imiter son exemple, obéir aux commandements, le voir dans les saints, le reconnaître dans nos frères, avoir son esprit et l'aimer. Il s'agit d'avoir une expérience personnelle et vive avec Jésus.

    2° Notre témoignage est crédible s'il se reflète dans nos œuvres. Un témoin n'est pas seulement celui qui sait que quelque chose est vrai, mais qui est aussi prêt à le dire et à le vivre. Ce que nous expérimentons et vivons dans notre âme, nous devons le transmettre à l'extérieur. Nous sommes des disciples de Jésus non seulement lorsque nous connaissons ses enseignements, mais – et surtout – quand nous voulons et faisons en sorte que les autres Le connaissent et L'aiment. Comme dit le dicton : "Les paroles émeuvent, les exemples rallient".

    Le Pape François nous disait : Je suis reconnaissant pour le bel exemple que me donnent de nombreux chrétiens qui offrent leur vie et leur temps avec joie. Ce témoignage me fait beaucoup de bien et me soutient dans mon désir de surmonter l'égoïsme pour m'engager davantage". Et il ajoutait : "Je veux vous demander en particulier un témoignage de communion fraternelle qui devienne attractif et resplendissant". C'est toujours une lumière qui attire.

    http://evangeli.net/evangile



    _________________


    * "J'ai compris que " Marie " veillait sur moi  , que j'étais Son enfant  .
    Aussi , je ne pouvais que lui donner le nom de " Maman " , car il me semblait  encore plus tendre que celui de "  Mère "
     *

    Ste Thérèse de l' Enfant Jésus et de la Sainte Face
    avatar
    Nicolas

    Masculin Messages : 900
    Date d'inscription : 27/01/2016
    Age : 47

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Nicolas le Lun 22 Mai - 21:00

    Bonsoir Maud Bible

    Bonsoir à toutes et à tous Bible





    Mardi 23 Mai 2017

    De la férie

    6ième semaine du Temps Pascal
    (Couleur liturgique : Blanc )
    Année A






    (Première lecture)
    Livre des Actes des Apôtres 16 : 22 à 34


    « Crois au SEIGNEUR JÉSUS, et tu seras sauvé, toi et toute ta maison »

    En ces jours-là,
    dans la ville de Philippes,
    la foule se déchaîna contre Paul et Silas.
    Les magistrats ordonnèrent
    de leur arracher les vêtements
    pour leur donner la bastonnade.
    Après les avoir roués de coups,
    on les jeta en prison,
    en donnant au geôlier la consigne
    de les surveiller de près.
    Pour appliquer cette consigne,
    il les mit tout au fond de la prison,
    avec les pieds coincés dans des blocs de bois.

    Vers le milieu de la nuit,
    Paul et Silas priaient et chantaient les LOUANGES de DIEU,
    et les autres détenus les écoutaient.
    Tout à coup, il y eut un violent tremblement de terre,
    qui secoua les fondations de la prison :
    à l’instant même, toutes les portes s’ouvrirent,
    et les liens de tous les détenus se détachèrent.
    Le geôlier, tiré de son sommeil,
    vit que les portes de la prison étaient ouvertes ;
    croyant que les détenus s’étaient évadés,
    il dégaina son épée et il était sur le point de se donner la mort.
    Mais Paul se mit à crier d’une voix forte :
    « Ne va pas te faire de mal,
    nous sommes tous là. »
    Ayant réclamé de la lumière,
    le geôlier se précipita
    et, tout tremblant, se jeta aux pieds de Paul et de Silas.
    Puis il les emmena dehors et leur demanda :
    « Que dois-je faire pour être sauvé, mes seigneurs ? »
    Ils lui répondirent :
    « Crois au SEIGNEUR JÉSUS,
    et tu seras sauvé, toi et toute ta maison. »
    Ils lui annoncèrent la PAROLE du SEIGNEUR,
    ainsi qu’à tous ceux qui vivaient dans sa maison.
    À l’heure même, en pleine nuit,
    le geôlier les emmena pour laver leurs plaies.
    Aussitôt, il reçut le baptême avec tous les siens.
    Puis il fit monter chez lui Paul et Silas,
    il fit préparer la table
    et, avec toute sa maison,
    il laissa déborder sa joie de croire en DIEU.

    – PAROLE du SEIGNEUR.


    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris








    Je veux TE louer de tout mon coeur


    Du recueil de David.

    [Psaume 137 (138) ; entièrement]



    Psaume 137 (138) : 1 et 2a, 2bc et 3, 7c et 8

    R/ TA MAIN DROITE me sauve, SEIGNEUR.


    De tout mon cœur, SEIGNEUR, je TE rends grâce :
    TU as entendu les paroles de ma bouche.
    Je TE chante en présence des Anges,
    vers TON TEMPLE SACRÉ, je me prosterne.
    R/

    Je rends grâce à TON NOM pour TON AMOUR et TA VÉRITÉ,
    car TU élèves, au-dessus de tout, TON NOM et TA PAROLE.
    Le jour où TU répondis à mon appel,
    TU fis grandir en mon âme la force.
    R/

    TA DROITE me rend vainqueur.
    Le SEIGNEUR fait tout pour moi !
    SEIGNEUR, ÉTERNEL est TON AMOUR :
    n’arrête pas l’ŒUVRE de TES MAINS.
    R/

    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris







    Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Jean 16 : 5 à 11

    Acclamation de l’Évangile :
    Alléluia. Alléluia.
    Je vous enverrai l’ESPRIT de VÉRITÉ, dit le SEIGNEUR ;
    IL vous conduira dans la VÉRITÉ TOUT ENTIÈRE.
    Alléluia.
    (cf. Jn 16, 7.13)




    « Si Je ne m’en vais pas, le DÉFENSEUR ne viendra pas à vous »

    En ce temps-là,
    JÉSUS disait à SES DISCIPLES :
    « Je m’en vais maintenant AUPRÈS de CELUI qui M’a envoyé,
    et aucun de vous ne Me demande : “Où vas-TU ?”
    Mais, parce que Je vous dis cela,
    la tristesse remplit votre cœur.
    Pourtant, Je vous dis la VÉRITÉ :
    il vaut mieux pour vous que Je m’en aille,
    car, si Je ne m’en vais pas,
    le DÉFENSEUR ne viendra pas à vous ;
    mais si Je pars, Je vous L’enverrai.
    Quand IL viendra, IL établira la culpabilité du monde
    en matière de péché, de justice et de jugement.
    En matière de péché,
    puisqu’on ne croit pas en MOI.
    En matière de justice,
    puisque Je M’en vais AUPRÈS du PÈRE,
    et que vous ne ME verrez plus.
    En matière de jugement,
    puisque déjà le prince de ce monde est jugé. »

    – Acclamons la PAROLE de DIEU.


    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris


    Évangile + commentaire (audio)


    Écouté sur :
    http://radiofidelite.fr/fr/










    Textes du jour, lu sur :
    Les services de la liturgie Catholique

    http://www.aelf.org/2017-05-23/romain/messe


    Liens :
    http://www.aelf.org/office-messe
    http://services.liturgiecatholique.fr/






    Amicalement, fraternellement
    Nicolas

    avatar
    Maud

    Féminin Messages : 4746
    Date d'inscription : 20/01/2016
    Localisation : France

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Maud le Mar 23 Mai - 7:06

    Bonjour Nicolas   Laughing                                                  

    Bonjour Véronique   Laughing                                                                                                                                                                                                                                      
                                                                                                         
    Bonjour à vous toutes et tous qui nous lisez   Laughing                                                                                                                                                    

    Que cette journée  soit bénie et éclairée par la divine Lumière   sunny

     Bible    Jésus     Colombe




    Méditation sur l’ Evangile de ce jour : Mardi 23 Mai 2017



    « Si je ne m’en vais pas, le Défenseur ne viendra pas à vous
    »


    Evangile selon St Jean chapitre 16, 5-11

    En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Je m’en vais maintenant auprès de Celui qui m’a envoyé, et aucun de vous ne me demande : “Où vas-tu ?” Mais, parce que je vous dis cela, la tristesse remplit votre cœur. Pourtant, je vous dis la vérité : il vaut mieux pour vous que je m’en aille, car, si je ne m’en vais pas, le Défenseur ne viendra pas à vous ; mais si je pars, je vous l’enverrai. Quand il viendra, il établira la culpabilité du monde en matière de péché, de justice et de jugement. En matière de péché, puisqu’on ne croit pas en moi. En matière de justice, puisque je m’en vais auprès du Père, et que vous ne me verrez plus. En matière de jugement, puisque déjà le prince de ce monde est jugé. »

    Prière d'introduction


    Seigneur Jésus ressuscité, je viens passer ce moment avec toi. Si je ne peux t’adorer dans une église, je t’adore dans le sanctuaire de mon coeur. Parle-moi par ton Évangile ! Ne permets pas que je reste insensible devant ces paroles de l’Écriture ! Fais qu’elles pénètrent droit dans mon coeur, comme une épée à double tranchant, qu’elles coupent ce qui me sépare de toi et ne laissent que ce qui me rapproche de toi !

    Demande

    Seigneur, guide-moi par ton Esprit !

    Points de réflexion


    1.Dans deux jours, nous fêterons l’Ascension, et neuf jours plus tard, la Pentecôte.


    Ces deux mystères sont justement le thème de ce passage de l’Évangile. Le Seigneur commence par annoncer son départ, puis il promet la venue de l’Esprit-Saint.

    Commençons par le thème du départ. Jésus commence par un reproche, il semble regretter que personne ne lui demande où il va. Pourtant, c’est une question qui venait de lui être posée directement par Pierre (Cf. Jn 13, 36) et indirectement par Thomas (Cf. Jn 14, 5). Le Seigneur est-il sourd ? Fait-il semblant de ne pas entendre ?

    C’est peut-être l’impression que j’ai lorsque je ne perçois aucune réponse à ma prière.

    Mais si je réfléchis deux minutes, je me rends compte que le silence du Seigneur a ses raisons.

    Soit c’était ma demande qui était mauvaise (cf. Jc 4, 3), soit c’était mon désir qui était trop faible.

    Le silence du ciel sert à augmenter ma soif de Dieu.

    Jésus me parle par son silence.

    Il me dit « Tu me demandes où je vais, mais est-ce une question de politesse, de simple curiosité ?

    La question que j’attends, c’est celle qui jaillit du coeur : "Seigneur, je ne peux pas vivre sans toi ! Où vas-tu, que je puisse t’accompagner !" »

    Pierre, Thomas et les autres apôtres n’avaient qu’un vague pressentiment de ce qui allait arriver au Seigneur.

    Moi, j’ai moins d’excuse, je sais que son départ signifie sa Passion, sa mort sur la croix, sa Résurrection et son Ascension.

    Ce départ m’ouvre la voie vers le ciel, vers la vraie Vie. Certes, au début, le plan de Dieu m’échappe.

    Comment pourrait-il en être autrement ? Comme le dit le prophète Isaïe :

    « Autant le ciel est élevé au-dessus de la terre, autant mes chemins sont élevés au-dessus de vos chemins, et mes pensées, au-dessus de vos pensées » (Is 55, 9). Seigneur, rends-moi humble, pour accepter ton plan sur ma vie !

    2.Dans la deuxième partie de ce passage de l’Évangile, Jésus me révèle le fruit de son départ : la venue de l’Esprit-Saint, le Défenseur.


    Et effectivement, l’Esprit-Saint est là, il est venu en moi, puisque par le baptême, je suis devenu son Temple !

    Mais il est tellement discret que je ne me rends pas compte de sa présence : « L’Esprit habite à l’intérieur de l’homme en le régénérant sans bruit manifeste. L’Esprit est une force silencieuse. Libre comme le vent, l’Esprit souffle, imprévisible.

    Si nous n’éloignons pas son feu, il embrase le monde » (Cardinal Robert Sarah, La Force du Silence, p. 169).

    Cependant, ici, le Christ soulève un peu le voile du silence en m’expliquant ce que fait l’Esprit Saint en moi.

    Et cela ressemble à un procès où je suis assis sur le banc des accusés et l’Esprit est debout à la barre des témoins en montrant les preuves irréfutables de ma culpabilité. Mais dans ce procès, je suis à la fois juge et partie.

    C’est à moi de rendre le verdict. Si je décide de m’absoudre, je traînerai ce mensonge comme un boulet.

    Si, au contraire, j’accepte humblement la vérité, si je reconnais mon péché, alors il y aura châtiment.

    Sauf que... le Seigneur lui-même se charge de mon châtiment, c’est lui qui purge ma peine.

    La seule chose qu’il me demande, c’est de reconnaître mon péché.

    Ensuite, il prendra soin de m’inonder d’amour.

    Si on appelle l’Esprit-Saint « défenseur » ou « avocat », c’est parce qu’il vient m’aider dans ce procès.

    Il sait que je ne peux m’en sortir qu’en plaidant coupable, afin d’être racheté par le seul Juste, Jésus-Christ crucifié. Le grand perdant, celui qui est déjà jugé et condamné, c’est Satan.

    C’est lui l’accusateur, qui veut me faire croire que je n’ai pas de péché, en attendant qu’il soit trop tard et que je ne puisse plus m’en sortir.

    Non, c’est maintenant que je dois reconnaître mes péchés !

    « Le voici maintenant le moment favorable, le voici maintenant le jour du salut » (2 Co 6, 2).

    Dialogue avec le Christ

    Seigneur Jésus, guide-moi par ton Esprit, qu’il me révèle ton plan sur ma vie ! Montre-moi la laideur de mon péché pour mieux apprécier la splendeur de ton salut

    ! Montre-moi ta droiture et ta bonté, toi, le seul Juste ! Montre-moi ta victoire définitive sur le démon ! Je t’en prie par l’intercession de ta très sainte Mère, la Vierge Marie.

    Résolution

    Ce soir, j’invoquerai l’Esprit-Saint pour qu’il m’aide à faire un bon examen de conscience.

    Frère Benoît Terrenoir, LC
    ©️ Catholique.org






    _________________


    * "J'ai compris que " Marie " veillait sur moi  , que j'étais Son enfant  .
    Aussi , je ne pouvais que lui donner le nom de " Maman " , car il me semblait  encore plus tendre que celui de "  Mère "
     *

    Ste Thérèse de l' Enfant Jésus et de la Sainte Face
    avatar
    Véronique1

    Féminin Messages : 1055
    Date d'inscription : 04/04/2016
    Localisation : France

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Véronique1 le Mar 23 Mai - 10:14

    «C'est votre intérêt que je m'en aille»

    Abbé Joseph A. PELLEGRINO
    (Tarpon Springs, Florida, Etats-Unis)

    Aujourd'hui, l'Évangile nous présente une conception profonde de la réalité de l'Ascension du Seigneur. Dans la lecture de l'Evangile de Jean du Dimanche de Pâques, Jésus dit à Marie Madeleine de “cesser s'accrocher à Lui” car «Je ne suis pas encore monté vers le Père» (Jn 20,17). Dans l'Évangile d'aujourd'hui Jésus se rend compte que «parce que je vous ai parlé ainsi, votre coeur est plein de tristesse» mais que «c'est dans votre intérêt que Je m'en aille» (Jn 16,6-7). Jésus doit monter vers le Père. Néanmoins, Il est toujours présent parmi nous.

    Comment peut-il partir et rester en même temps? Ce mystère nous a été expliqué par notre saint Père Benoît XVI: «Etant donné que Dieu renferme l'univers tout entier, l'Ascension du Seigneur signifie que le Christ ne s'est pas éloigné de nous mais qu'au contraire, en demeurant avec le Père, Il est désormais à côté de chacun de nous pour toujours».

    Notre espérance se trouve dans le Seigneur. Par sa victoire sur la mort Il nous a donné une vie que la mort ne pourra jamais détruire: Sa Vie. Sa résurrection veut dire que ce qui était spirituel devient réel. Rien ne peut nous séparer de l'amour de Dieu. Rien ne peut diminuer notre espérance. Les négations du monde ne peuvent rien contre les affirmations de Jésus.

    Le monde imparfait dans lequel nous vivons, où nous voyons souffrir les innocents, pourrait nous rendre pessimistes. Mais Jésus nous a transformé en éternels optimistes.

    La présence vivante de Jésus dans notre communauté, dans notre famille, et dans tous les aspects de notre société, que nous pouvons sans erreur appeler “chrétiens”, nous donne une raison d'avoir l'espérance. La présence vivante de Jésus dans chacun de nous, nous a rempli de joie. Peu importe la quantité de mauvaises nouvelles que les médias se réjouissent de nous présenter, les bonnes choses qu'il y a dans le monde surpassent les mauvaises parce que Jésus est monté vers le Père.

    En effet, Il est monté au ciel, mais Il ne nous a pas abandonnés.

    http://evangeli.net/evangile
    avatar
    Nicolas

    Masculin Messages : 900
    Date d'inscription : 27/01/2016
    Age : 47

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Nicolas le Mar 23 Mai - 21:23

    Bonsoir Maud Bible

    Bonsoir à toutes et à tous Bible





    Mercredi 24 Mai 2017

    De la férie

    6ième semaine du Temps Pascal
    (Couleur liturgique : Blanc )
    Année A






    (Première lecture)
    Livre des Actes des Apôtres 17 : 15 à 22 à 18 : 1


    « Ce que vous vénérez sans LE connaître, voilà ce que, moi, je viens vous annoncer »

    En ces jours-là,
    ceux qui escortaient Paul
    le conduisirent jusqu’à Athènes.
    Puis ils s’en retournèrent, porteurs d’un message,
    avec l’ordre, pour Silas et Timothée,
    de rejoindre Paul le plus tôt possible.

    Alors Paul, debout au milieu de l’Aréopage, fit ce discours :
    « Athéniens,
    je peux observer que vous êtes, en toutes choses,
    des hommes particulièrement religieux.
    En effet, en me promenant
    et en observant vos monuments sacrés,
    j’ai même trouvé un autel avec cette inscription :
    “Au dieu inconnu.”
    Or, ce que vous vénérez sans LE connaître,
    voilà ce que, moi, je viens vous annoncer.
    Le DIEU qui a fait le monde
    et tout ce qu’il contient,
    LUI qui est SEIGNEUR du CIEL et de la Terre,
    n’habite pas des sanctuaires faits de main d’homme ;
    IL n’est pas non plus servi par des mains humaines,
    comme s’il avait besoin de quoi que ce soit,
    LUI qui donne à tous la vie, le souffle et tout le nécessaire.
    À partir d’un seul homme, IL a fait tous les peuples
    pour qu’ils habitent sur toute la surface de la Terre,
    fixant les moments de leur histoire
    et les limites de leur habitat ;
    DIEU les a faits pour qu’ils LE cherchent
    et, si possible, L’atteignent et LE trouvent,
    LUI qui, en fait, n’est pas loin de chacun de nous.
    Car c’est en LUI que nous avons la vie,
    le mouvement et l’être.
    Ainsi l’ont également dit certains de vos poètes :
    Nous sommes de SA DESCENDANCE.
    Si donc nous sommes de la DESCENDANCE de DIEU,
    nous ne devons pas penser que la DIVINITÉ
    est pareille à une statue d’or, d’argent ou de pierre
    sculptée par l’art et l’imagination de l’homme.
    Et voici que DIEU,
    sans tenir compte des temps où les hommes L’ont ignoré,
    leur enjoint maintenant de se convertir,
    tous et partout.
    En effet, IL a fixé le jour
    où IL va juger la Terre avec JUSTICE,
    par un HOMME qu’IL a établi pour cela,
    quand IL L’a accrédité auprès de tous
    en LE ressuscitant d’entre les morts. »
    Quand ils entendirent parler de résurrection des morts,
    les uns se moquaient, et les autres déclarèrent :
    « Là-dessus nous t’écouterons une autre fois. »
    C’est ainsi que Paul, se retirant du milieu d’eux, s’en alla.
    Cependant quelques hommes s’attachèrent à lui
    et devinrent croyants.
    Parmi eux, il y avait Denys, membre de l’Aréopage,
    et une femme nommée Damaris,
    ainsi que d’autres avec eux.
    Après cela, Paul s’éloigna d’Athènes et se rendit à Corinthe.

    – PAROLE du SEIGNEUR.


    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris








    Louange à DIEU dans le CIEL et sur la Terre

    [Psaume 148 ; entièrement]


    Psaume 148 : 1 et 2, 11 et 12, 13 et 14b

    R/ Le CIEL et la Terre sont remplis de TA GLOIRE.

    Louez le SEIGNEUR du HAUT des CIEUX,
    louez-LE dans les HAUTEURS.
    Vous, tous SES ANGES, louez-LE,
    louez-LE, tous les Univers.
    R/

    Les rois de la Terre et tous les peuples,
    les princes et tous les juges de la Terre ;
    tous les jeunes gens et jeunes filles,
    les vieillards comme les enfants.
    R/

    Qu’ils louent le NOM du SEIGNEUR,
    le SEUL au-dessus de tout NOM ;
    sur le CIEL et sur la Terre, SA SPLENDEUR :
    louange de tous SES FIDÈLES !
    R/

    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris







    Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Jean 16 : 12 à 15

    Acclamation de l’Évangile :
    Alléluia. Alléluia.
    MOI, Je prierai le PÈRE,
    et IL vous donnera un autre DÉFENSEUR
    qui sera pour toujours avec vous.
    Alléluia.
    (Jn 14, 16)




    « L’ESPRIT de VÉRITÉ vous conduira dans la VÉRITÉ TOUT ENTIÈRE »

    En ce temps-là,
    JÉSUS disait à SES DISCIPLES :
    « J’ai encore beaucoup de choses à vous dire,
    mais pour l’instant vous ne pouvez pas les porter.
    Quand IL viendra, LUI, l’ESPRIT de VÉRITÉ,
    IL vous conduira dans la VÉRITÉ TOUT ENTIÈRE.
    En effet, ce qu’IL dira ne viendra pas de LUI-MÊME :
    mais ce qu’IL aura entendu, IL le dira ;
    et ce qui va venir, IL vous LE fera connaître.
    LUI Me glorifiera,
    car IL recevra ce qui vient de MOI
    pour vous LE faire connaître.
    Tout ce que possède le PÈRE est à MOI ;
    voilà pourquoi Je vous ai dit :
    L’ESPRIT reçoit ce qui vient de MOI
    pour vous LE faire connaître. »

    – Acclamons la PAROLE de DIEU.


    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris


    Évangile + commentaire (audio)


    Écouté sur :
    http://radiofidelite.fr/fr/










    Textes du jour, lu sur :
    Les services de la liturgie Catholique

    http://www.aelf.org/2017-05-24/romain/messe


    Liens :
    http://www.aelf.org/office-messe
    http://services.liturgiecatholique.fr/






    Amicalement, fraternellement
    Nicolas

    avatar
    Maud

    Féminin Messages : 4746
    Date d'inscription : 20/01/2016
    Localisation : France

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Maud le Mer 24 Mai - 7:20

     Bonjour Nicolas   Laughing                                                        

    Bonjour Véronique   Laughing                                                                                                                                                                                                                                            
                                                                                                       
    Bonjour à vous toutes et tous qui nous lisez   Laughing                                                                                                                                                        

    Que cette journée  soit bénie et éclairée par la divine Lumière   sunny  

     Bible     Jésus     Colombe





    Méditation sur l’ Evangile de ce jour : Mercredi 24 Mai 2017


    « L’Esprit de Vérité vous conduira dans la vérité tout entière »



    Evangile selon St Jean chapitre 16, 12-15


    En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais pour l’instant vous ne pouvez pas les porter.

    Quand il viendra, lui, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans la vérité tout entière. En effet, ce qu’il dira ne viendra pas de lui-même : mais ce qu’il aura entendu, il le dira ; et ce qui va venir, il vous le fera connaître. Lui me glorifiera, car il recevra ce qui vient de moi pour vous le faire connaître. Tout ce que possède le Père est à moi ; voilà pourquoi je vous ai dit :

    L’Esprit reçoit ce qui vient de moi pour vous le faire connaître. »

    Prière d'introduction

    L’Église a cherché à formuler sa foi trinitaire pour en approfondir la portée et le contenu et la défendre contre les erreurs qui la déformaient. Nous ne confessons pas trois dieux, mais un seul Dieu en trois personnes distinctes les unes des autres. Quel profond mystère ! Mais c’est un mystère que l’Esprit Saint nous aidera à comprendre, à accepter pour que nous y adhérions.

    Demande

    Dieu tout-puissant, ouvre-moi à cette vérité qui me dépasse et donne-moi la force et l’humilité pour te suivre là où tu veux me conduire.

    Points de réflexion

    1.« J’ai encore beaucoup de choses à vous dire »
    .
    Tu viens d’annoncer ton départ imminent à tes apôtres et ils sont remplis de tristesse.

    Rassemblés autour de leur Maître, ils sont loin de tout comprendre : ils ont encore besoin de ton enseignement et de celui de l’Esprit Saint que tu leur promets d’envoyer après ton départ vers le Père.

    Ceux qui sont autour de toi ont besoin de s’ouvrir à ce que l’Esprit Saint leur révélera à eux et qu’il révélera aussi à tous ceux qui, au cours des siècles, auront à être témoins et à annoncer la Bonne Nouvelle du salut à leurs contemporains.

    Tu les réconfortes et les consoles en leur expliquant que ton départ est un bienfait pour eux parce que le Paraclet, l’Avocat que le Père enverra après ton départ, leur expliquera tout.

    Ils n’ont pas à s’inquiéter : ils ont été choisis par le Père pour annoncer la Bonne Nouvelle et le Père ne les abandonnera pas.

    Le Paraclet viendra non seulement leur dire et leur faire comprendre ce qu’ils auront à vivre et à annoncer mais il leur donnera aussi la force dont ils auront besoin pour faire face à tout ce qui les attend.

    2.« Il ne parlera pas de lui-même ».

    Tu sais qu’ils ne sont pas en mesure de comprendre le sens des événements imminents et tu les invites à recevoir et à écouter ce Paraclet.

    Cet envoyé du Père ne parlera pas de lui-même mais il dira ce qu’il entendra.

    « Il vous guidera dans la Vérité tout entière. Il me glorifiera ».

    Tu veux qu’ils soient attentifs et qu’ils gravent en eux les paroles que l’Avocat prononcera, lui qui proclamera que tout est commun entre le Père et le Fils.

    Bien plus tard, cette vérité sera confirmée avec autorité au Concile de Florence (1438) qui professera que le Saint Esprit procède du Père et du Fils « comme d’un seul principe et par un seul acte ».

    3.« C’est de mon bien qu’il reçoit et qu’il vous expliquera ».


    Cette promesse est faite à tes disciples réunis devant toi avant la dernière Cène, « lorsque l’heure est venue où tu allais être glorifié ».

    Tu sais que ce soir même, tu seras trahi par l’un des tiens, que tu seras jugé, condamné et crucifié.

    Mais ce soir, tes apôtres ne sont pas en mesure de comprendre alors tu leur confies ton corps et ton sang pour qu’ils s’en nourrissent tous jusqu’au jour de ton retour.

    Il faut du temps pour que les choses de Dieu pénètrent notre intelligence.

    Pierre ne comprend rien le jour de la Transfiguration.

    Il a pourtant dit qu’il voulait te suivre partout où tu irais, mais il te reniera le soir de la Passion. Ce n’est que quelques années plus tard qu’il écrira aux Romains et témoignera de ce dont il a été témoin sur la montagne sainte lorsque le Père avait affirmé ta filiation par une voix sortant de la nuée :

    « Celui-ci est mon Fils Bien Aimé qui a toute ma faveur ».

    Dialogue avec le Christ


    Seigneur, nous sommes comme des enfants qui ont peur de rester seuls quand ils ne voient plus leurs parents. Au cours de notre existence, il y a des moments difficiles où les choses ne vont pas comme nous l’avions prévu et comme nous aurions voulu qu’elles aillent. Ce sont des moments de purification où tu nous invites à oublier nos propres projets pour nous abandonner aux tiens. Les chrétiens qui actuellement subissent le martyr et les persécutions vivent des moments difficiles et nous devons beaucoup prier pour qu’ils accueillent la force que tu veux leur communiquer.

    Résolution

    Me souvenir de cette phrase de saint Paul aux Corinthiens :

    « Vous pouvez tout faire, tout est permis, mais n’oubliez pas que vous êtes au Christ et que le Christ est à Dieu » (1Co 3, 23).

    Cécile Beaure d'Augères, consacrée de Regnum Christi
    ©️ Catholique.org





    _________________


    * "J'ai compris que " Marie " veillait sur moi  , que j'étais Son enfant  .
    Aussi , je ne pouvais que lui donner le nom de " Maman " , car il me semblait  encore plus tendre que celui de "  Mère "
     *

    Ste Thérèse de l' Enfant Jésus et de la Sainte Face
    avatar
    Véronique1

    Féminin Messages : 1055
    Date d'inscription : 04/04/2016
    Localisation : France

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Véronique1 le Mer 24 Mai - 10:11

    «Quand il viendra, lui, l'Esprit de vérité, il vous guidera vers la vérité tout entière»

    Abbé Santi COLLELL i Aguirre
    (La Garriga, Barcelona, Espagne)

    Aujourd'hui, Seigneur, une fois de plus, tu veux ouvrir nos yeux pour que nous voyions que trop souvent nous faisons les choses de travers. «L'Esprit de vérité, il vous guidera vers la vérité tout entière» (Jn 16,13), que le Père a fait connaître à son Fils.

    Comme c'est curieux! En plus de ne pas nous laisser guider par l'Esprit (ce grand inconnu dans nos vies!), nous l'ignorons ou nous Lui “imposons” les choses quand nous avons pris nos décisions. Or, aujourd'hui, on nous dit plutôt le contraire: Le laisser nous guider.

    Je pense, Seigneur, à haute voix... Je relis l'Évangile d'aujourd'hui et je songe aux garçons et aux filles qui recevront la Confirmation cette année. Je vois ceux qui m'entourent et suis tenté de penser: —Qu'ils sont jeunes! Ils ignorent tout de ton Esprit; et ils se laissent plutôt guider par tous et par personne!

    Mais de nous, qui sommes considérés comme adultes dans la foi, fais des instruments efficaces de ton Esprit pour devenir des “propagateurs” de ta vérité; pour tâcher de “guider-accompagner”, afin que s'ouvrent les cœurs et les oreilles de ceux qui nous entourent.

    «J'aurais encore beaucoup de choses à vous dire» (Jn 16,12). —Ne te retiens pas, Seigneur, de nous parler et de nous révéler ce que nous sommes! Que ton Esprit de Vérité nous fasse reconnaître tout ce qui est faux dans nos vies et nous donne le courage de pouvoir nous corriger. Qu'Il illumine nos coeurs et nous permette aussi de discerner ce qu'il y a en eux d'authentique et qui participe déjà de ta Vérité. Et qu'en nous en rendant compte, nous soyons reconnaissants et puissions le vivre avec joie.

    Esprit de Vérité, ouvre nos cœurs et nos vies à l'Évangile du Christ: que celui-ci soit la lumière qui éclaire notre vie quotidienne. Esprit Défenseur, rends-nous forts pour vivre la vérité du Christ, en témoignant auprès de tous.

    http://evangeli.net/evangile
    avatar
    Nicolas

    Masculin Messages : 900
    Date d'inscription : 27/01/2016
    Age : 47

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Nicolas le Mer 24 Mai - 20:34

    Bonsoir Maud Bible

    Bonsoir à toutes et à tous Bible





    Jeudi 25 Mai 2017

    ASCENSION du SEIGNEUR
    Solennité du SEIGNEUR

    (Couleur liturgique : Blanc )
    Année A







    (Première lecture)
    Livre des Actes des Apôtres 1 : 1 à 11


    « Tandis que les Apôtres LE regardaient, IL s’éleva »

    Cher Théophile,
    dans mon premier livre
    j’ai parlé de tout ce que JÉSUS a fait et enseigné
    depuis le moment où IL commença,
    jusqu’au jour où IL fut enlevé au CIEL,
    après avoir, par l’ESPRIT SAINT, donné SES INSTRUCTIONS
    aux Apôtres qu’IL avait choisis.
    C’est à eux qu’IL s’est présenté VIVANT APRÈS SA PASSION ;
    IL leur en a donné bien des preuves,
    puisque, pendant quarante jours, IL leur est apparu
    et leur a parlé du ROYAUME de DIEU.

    Au cours d’un repas qu’IL prenait avec eux,
    IL leur donna l’ORDRE de ne pas quitter Jérusalem,
    mais d’y attendre que s’accomplisse la PROMESSE du PÈRE.
    IL déclara :
    « Cette PROMESSE, vous L’avez entendue de MA BOUCHE :
    alors que Jean a baptisé avec l’eau,
    vous, c’est dans l’ESPRIT SAINT
    que vous serez baptisés d’ici peu de jours. »
    Ainsi réunis, les Apôtres L’interrogeaient :
    « SEIGNEUR, est-ce maintenant le temps
    où TU vas rétablir le ROYAUME pour Israël ? »
    JÉSUS leur répondit :
    « IL ne vous appartient pas de connaître les temps et les moments
    que le PÈRE a fixés de SA PROPRE AUTORITÉ.
    Mais vous allez recevoir une FORCE
    quand le SAINT-ESPRIT viendra sur vous ;
    vous serez alors MES TÉMOINS
    à Jérusalem,
    dans toute la Judée et la Samarie,
    et jusqu’aux extrémités de la Terre. »

    Après CES PAROLES, tandis que les Apôtres LE regardaient,
    IL s’éleva,
    et une nuée vint LE soustraire à leurs yeux.
    Et comme ils fixaient encore le CIEL
    où JÉSUS s’en allait,
    voici que, devant eux,
    se tenaient deux hommes en vêtements blancs,
    qui leur dirent :
    « Galiléens,
    pourquoi restez-vous là à regarder vers le CIEL ?
    Ce JÉSUS qui a été enlevé au CIEL d’auprès de vous,
    viendra de la même manière
    que vous L’avez vu s’en aller vers le CIEL. »


    – PAROLE du SEIGNEUR.



    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris






    Applaudissez le SEIGNEUR, le GRAND ROI


    Du répertoire du chef de chorale. Psaume appartenant au recueil de la Confrérie de Coré.


    [Psaume 46 (47) ; entièrement]



    Psaume 46 (47) : 2 et 3, 6 et 7, 8 et 9


    R/ DIEU s’élève parmi les Ovations,
    le SEIGNEUR, aux Éclats du Cor.


    Tous les peuples, battez des mains,
    acclamez DIEU par vos cris de joie !
    Car le SEIGNEUR est le TRÈS-HAUT, le REDOUTABLE,
    le GRAND ROI sur toute la Terre.
    R/


    DIEU s’élève parmi les Ovations,
    le SEIGNEUR, aux Éclats du Cor.
    Sonnez pour notre DIEU, sonnez,
    sonnez pour notre ROI, sonnez !
    R/


    Car DIEU est le ROI de la Terre,
    que vos musiques L’annoncent !
    IL RÈGNE, DIEU, sur les païens,
    DIEU est assis sur SON TRÔNE SACRÉ.
    R/


    [center] Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






    (Deuxième lecture)
    Lettre de Saint Paul Apôtre aux Éphésiens 1 : 17 à 23


    « Dieu l’a fait asseoir à sa droite dans les cieux »

    Frères,
    que le DIEU de notre SEIGNEUR JÉSUS CHRIST,
    le PÈRE dans SA GLOIRE,
    vous donne un ESPRIT DE SAGESSE
    qui vous LE révèle et vous LE fasse vraiment connaître.
    Qu’IL ouvre à SA LUMIÈRE les yeux de votre cœur,
    pour que vous sachiez quelle espérance vous ouvre SON APPEL,
    la gloire sans prix de l’héritage que vous partagez avec les fidèles,
    et quelle puissance incomparable
    IL déploie pour nous, les croyants :
    c’est l’énergie, la force, la vigueur
    qu’IL a mise en œuvre dans le CHRIST
    quand IL L’a ressuscité d’entre les morts
    et qu’IL L’a fait asseoir à SA DROITE DANS LES CIEUX.
    IL L’a établi au-dessus de tout être céleste :
    Principauté, Souveraineté, Puissance et Domination,
    au-dessus de tout nom
    que l’on puisse nommer,
    non seulement dans le monde présent
    mais aussi dans le monde à venir.
    IL a tout mis SOUS SES PIEDS
    et, LE plaçant PLUS HAUT que tout,
    IL a fait de LUI la tête de l’Église
    qui est SON CORPS,
    et l’Église, c’est l’accomplissement total du CHRIST,
    LUI que DIEU comble totalement de SA PLÉNITUDE.


    – PAROLE du SEIGNEUR.



    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris






    Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu 28 : 16 à 20


    Acclamation de l’Évangile :
    Alléluia. Alléluia.

    Allez ! De toutes les nations faites des Disciples,
    dit le SEIGNEUR.
    Moi, JE SUIS avec vous tous les jours
    jusqu’à la fin du monde.

    Alléluia.
    (Mt 28, 19a.20b)




    « Tout pouvoir M’a été donné au Ciel et sur la Terre »

    En ce temps-là,
    les onze Disciples s’en allèrent en Galilée,
    à la montagne où JÉSUS leur avait ordonné de se rendre.
    Quand ils LE virent, ils se prosternèrent,
    mais certains eurent des doutes.
    JÉSUS s’approcha d’eux et leur adressa CES PAROLES :
    « Tout pouvoir M’a été donné au Ciel et sur la Terre.
    Allez ! De toutes les nations faites des Disciples :
    baptisez-les AU NOM DU PÈRE, ET DU FILS, ET DU SAINT-ESPRIT,
    apprenez-leur à observer
    tout ce que Je vous ai commandé.
    Et Moi, JE SUIS avec vous
    tous les jours jusqu’à la fin du monde. »


    – Acclamons la PAROLE de DIEU.



    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris


    Évangile + commentaire (audio)


    Écouté sur :
    http://radiofidelite.fr/fr/










    Textes du jour, lu sur :
    Les services de la liturgie Catholique

    http://www.aelf.org/2017-05-25/romain/messe


    Liens :
    http://www.aelf.org/office-messe
    http://services.liturgiecatholique.fr/






    Amicalement, fraternellement
    Nicolas

    avatar
    Véronique1

    Féminin Messages : 1055
    Date d'inscription : 04/04/2016
    Localisation : France

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Véronique1 le Jeu 25 Mai - 5:18

    «Tout pouvoir m'a été donné au ciel et sur la terre»

    Abbé Josef ARQUER
    (Berlin, Allemagne)

    Aujourd'hui il nous est donné de contempler la bénédiction par les mains – ce dernier geste du Seigneur sur terre (Lc 24,51). Ou bien ces empreintes gravées sur un monticule – le dernier signe visible du passage de Dieu sur notre terre. Il arrive parfois que ce monticule soit représenté comme une roche, et l’empreinte de ses pas reste gravée non pas sur la terre, mais bien sur le roc. Comme si l’allusion était faite à cette pierre qu’Il avait annoncée et qui bientôt sera scellée par le vent et le feu de la Pentecôte. Depuis l’Antiquité, l’iconographie emploie ces symboles suggestifs, notamment ce nuage mystérieux – ombre et lumière tout à la fois- qui accompagne tant de manifestations de Dieu depuis l’Ancien Testament. Le visage du Seigneur nous éblouira.

    Saint Léon le Grand nous aide à méditer cet évènement : « ce qui était visible en notre Sauveur est passé dans ses mystères ». Dans quels mystères? Ceux-là mêmes qu’Il a confiés à son Église. Le geste de sa bénédiction se déploie dans toute la liturgie, les traces sur la terre marquent le chemin des sacrements. Et ce chemin nous conduit à la plénitude de la rencontre définitive avec Dieu.

    Au cours de ces quarante jours, les Apôtres auront eu le temps de s’habituer à cette autre façon d’être du Maître –comme nous le rapportent les exégètes- Il « n’apparaît » pas, mais –selon une traduction fidèle- Il se « laisse voir ». Ainsi, au moment de cette dernière rencontre, l’étonnement ressurgit. Car ils découvrent que dorénavant, non seulement ils annonceront la Parole, mais ils insuffleront la vie et la santé, avec le geste visible et la parole audible, par le baptême et par tous les autres sacrements.

    “Toute autorité m’a été donnée au ciel et sur la terre” (Mt 28,18). Tout pouvoir.... Aller vers toutes les Nations... Et enseigner à observer tout... Et Il sera avec eux – avec son Église, avec nous- tous les jours jusqu’à la fin des temps (cf. Mt 28,19-20). Ce “tout” retentit à travers l’espace et le temps, nous réaffirmant dans notre espérance.

    http://evangeli.net/evangile
    avatar
    Maud

    Féminin Messages : 4746
    Date d'inscription : 20/01/2016
    Localisation : France

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Maud le Jeu 25 Mai - 7:19

     Bonjour Nicolas   Laughing                                                            

    Bonjour Véronique   Laughing                                                                                                                                                                                                                                                
                                                                                                       
    Bonjour à vous toutes et tous qui nous lisez   Laughing                                                                                                                                                              

    Que ce Saint Jour de l’ Ascension soit béni et éclairé par la divine Lumière   sunny

     Église    Bible      Jésus     Colombe




    Méditation sur l’ Evangile de ce jour : Jeudi 25 Mai 2017

    Soyons missionnaires selon son cœur !


    Evangile selon St Matthieu chapitre 28, 16-20

    En ce temps-là, les onze disciples s’en allèrent en Galilée, à la montagne où Jésus leur avait ordonné de se rendre. Quand ils le virent, ils se prosternèrent, mais certains eurent des doutes. Jésus s’approcha d’eux et leur adressa ces paroles : « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre. Allez ! De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde.

    Prière d'introduction

    « Quand ils le virent, ils se prosternèrent ». Tu es avec moi mon Dieu. J’ai foi en toi, j’espère en toi et je t’aime.

    Demande

    Dieu le Père, donne-moi ton esprit de sagesse pour que je te connaisse et que j’accueille de plus en plus cette vie éternelle, cette communion avec toi et avec mes frères que tu veux me donner.

    Points de réflexion

    Cette fête de l’Ascension que la liturgie nous donne à contempler et qui s’actualise pour nous en ce jour pose les fondements de notre être disciple-missionnaire pour reprendre l’expression chère à notre pape François.

    Tout d’abord disciple car le Christ invite les apôtres à faire de toutes les nations des disciples en les baptisant.

    Être disciple, c’est avant tout recevoir le baptême, c’est-à-dire être plongé dans le Christ, devenir un membre de son corps, être greffé à lui comme le sarment à la vigne. Il est là où nous sommes, comme il le dit à la fin de cet Évangile, et nous sommes là où il est.

    « De même que lui est monté, mais sans s'éloigner de nous, de même sommes-nous déjà là-haut avec lui, et pourtant ce qu'il nous a promis ne s'est pas encore réalisé dans notre corps » (Saint Augustin).

    Soyons sûrs que par notre baptême nous sommes déjà ressuscités avec le Christ, nous sommes déjà unis au Père, même si nous ne le sommes pas encore en plénitude.

    Cette sainteté, ou pour le dire autrement cette plénitude à laquelle Dieu nous appelle, se réalise par la communion et c’est l’œuvre de l’Esprit Saint.

    C’est le don que Dieu le Fils nous envoie pour que nous gardions ses commandements.

    Sans l’Esprit Saint, sans l’amour comment répondre au commandement de l’amour que le Christ nous laisse, comment vivre les béatitudes, comment redevenir un petit enfant pour reprendre le dialogue entre Jésus et Nicodème ?

    Célébrer l’Ascension, c’est en quelque sorte appuyer sur le bouton de l’ascenseur, c’est appeler l’Esprit Saint, c’est se préparer à la Pentecôte.

    Cette œuvre de communion qu’il opère en nous, l’Esprit la mène aussi dans le monde pour ramener tous les hommes au Christ.

    Jésus veut rassembler tous les membres de son corps auprès du Père.

    « Combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes » (Mt 23, 37) a-t-il dit.

    Il veut que nous soyons un comme lui et son Père sont un.

    Cette fête de l’Ascension nous rappelle le désir du Christ : que nous parvenions tous ensemble à la vie éternelle qui est de le connaître et de connaître celui qui l’a envoyé.

    En ce jour de l’Ascension et à chaque Eucharistie au moment de l’envoi, écoutons ce désir du Christ.

    Soyons donc missionnaires selon son cœur en ayant dans le nôtre ces deux phrases qu’il nous laisse comme bâton et comme sandale :

    « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre », « Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde
    Dialogue avec le Christ

    Seigneur, tu règnes déjà sur ton trône de gloire et il te tarde d’y voir tous tes fils unis dans une même louange et action de grâce. Tu m’as choisi comme ton disciple et ton apôtre. Montre-moi la route que tu veux emprunter avec moi pour que j’annonce ton nom et te glorifie !

    Résolution

    Répéter une phrase de l’Évangile d’aujourd’hui ou ce verset plusieurs fois dans la journée : « Tous les peuples, battez des mains. Acclamez Dieu par vos cris de joie ! »

    Jeanne Mendras, consacrée de Regnum Christi
    ©️ Catholique.org




    _________________


    * "J'ai compris que " Marie " veillait sur moi  , que j'étais Son enfant  .
    Aussi , je ne pouvais que lui donner le nom de " Maman " , car il me semblait  encore plus tendre que celui de "  Mère "
     *

    Ste Thérèse de l' Enfant Jésus et de la Sainte Face
    avatar
    Nicolas

    Masculin Messages : 900
    Date d'inscription : 27/01/2016
    Age : 47

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Nicolas le Jeu 25 Mai - 19:20

    Bonsoir Maud Bible

    Bonsoir à toutes et à tous Bible





    Vendredi 26 Mai 2017

    Saint Philippe Néri, Prêtre
    Mort en 1595. Le Saint de la joie et de la prière, “second apôtre de Rome”. Il fonda l’Oratoire, société de prêtres séculiers voués au service paroissial et à la prédication.

    6ième semaine du Temps Pascal
    (Couleur liturgique : Blanc )
    Année A






    (Première lecture)
    Livre des Actes des Apôtres 18 : 9 à 18


    « Dans cette ville J’ai pour MOI un peuple nombreux »

    À Corinthe,
    une nuit, le SEIGNEUR dit à Paul dans une vision :
    « Sois sans crainte :
    parle, ne garde pas le silence.
    JE SUIS avec toi,
    et personne ne s’en prendra à toi pour te maltraiter,
    car dans cette ville
    J’ai pour MOI un peuple nombreux. »
    Paul y séjourna un an et demi
    et il enseignait parmi les Corinthiens la PAROLE de DIEU.
    Sous le proconsulat de Gallion en Grèce,
    les Juifs, unanimes, se dressèrent contre Paul
    et l’amenèrent devant le tribunal,
    en disant :
    « La manière dont cet individu
    incite les gens à adorer le DIEU UNIQUE
    est contraire à la loi. »
    Au moment où Paul allait ouvrir la bouche,
    Gallion déclara aux Juifs :
    « S’il s’agissait d’un délit ou d’un méfait grave,
    je recevrais votre plainte à vous, Juifs, comme il se doit.
    Mais s’il s’agit de débats sur des mots,
    sur des noms et sur la Loi qui vous est propre,
    cela vous regarde.
    Être juge en ces affaires, moi je m’y refuse. »
    Et il les chassa du tribunal.
    Tous alors se saisirent de Sosthène, chef de synagogue,
    et se mirent à le frapper devant le tribunal,
    tandis que Gallion restait complètement indifférent.
    Paul demeura encore assez longtemps à Corinthe.
    Puis il fit ses adieux aux frères
    et s’embarqua pour la Syrie,
    accompagné de Priscille et d’Aquila.
    À Cencrées, il s’était fait raser la tête,
    car le vœu qui le liait avait pris fin.

    – PAROLE du SEIGNEUR.


    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris








    Applaudissez le SEIGNEUR, le GRAND ROI

    Du répertoire du chef de chorale. Psaume appartenant au recueil de la confrérie de Coré.

    [Psaume 46 (47) ; entièrement]



    Psaume 46 (47) : 2 et 3, 4 et 5, 6 et 7

    R/ DIEU est le ROI de toute la Terre.

    Tous les peuples, battez des mains,
    acclamez DIEU par vos cris de joie !
    Car le SEIGNEUR est le TRÈS-HAUT, le REDOUTABLE,
    le GRAND ROI sur toute la Terre.
    R/

    CELUI qui nous soumet des nations,
    qui tient des peuples sous nos pieds ;
    IL choisit pour nous l’héritage,
    fierté de Jacob, Son Bien-Aimé.
    R/

    DIEU s’élève parmi les ovations,
    le SEIGNEUR, aux éclats du cor.
    Sonnez pour notre DIEU, sonnez,
    sonnez pour notre ROI, sonnez !
    R/

    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris







    Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Jean 16 : 20 à 23a

    Acclamation de l’Évangile :
    Alléluia. Alléluia.
    Le CHRIST devait souffrir
    et ressusciter d’entre les morts
    pour entrer dans la GLOIRE.
    Alléluia.
    (cf. Lc 24, 46.26)




    « Votre joie, personne ne vous l’enlèvera »

    En ce temps-là,
    JÉSUS disait à SES DISCIPLES :
    « AMEN, AMEN, Je vous le dis :
    vous allez pleurer et vous lamenter,
    tandis que le monde se réjouira ;
    vous serez dans la peine,
    mais votre peine se changera en joie.
    La femme qui enfante est dans la peine
    parce que son heure est arrivée.
    Mais, quand l’enfant est né,
    elle ne se souvient plus de sa souffrance,
    tout heureuse qu’un être humain soit venu au monde.
    Vous aussi, maintenant, vous êtes dans la peine,
    mais Je vous reverrai, et votre cœur se réjouira ;
    et votre joie, personne ne vous l’enlèvera.
    En ce jour-là, vous ne Me poserez plus de questions. »

    – Acclamons la PAROLE de DIEU.


    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris


    Évangile + commentaire (audio)


    Écouté sur :
    http://radiofidelite.fr/fr/










    Textes du jour, lu sur :
    Les services de la liturgie Catholique

    http://www.aelf.org/2017-05-26/romain/messe


    Liens :
    http://www.aelf.org/office-messe
    http://services.liturgiecatholique.fr/






    Amicalement, fraternellement
    Nicolas

    avatar
    Véronique1

    Féminin Messages : 1055
    Date d'inscription : 04/04/2016
    Localisation : France

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Véronique1 le Jeu 25 Mai - 21:46

    «Votre peine se changera en joie»

    + Abbé Joaquim FONT i Gassol
    (Igualada, Barcelona, Espagne)

    Aujourd'hui, nous commençons les Dix jours du Saint-Esprit. En revivant le Cénacle, nous voyons la Mère de Jésus, Mère du Bon Conseil, converser avec les Apôtres. Conversation cordiale et riche! Ils se rappellent toutes les joies partagées avec le Maître. Les journées pascales, l'Ascension et les promesses de Jésus. Les souffrances des jours de la Passion sont devenues joie. Quelle chaleureuse ambiance dans ce Cénacle! Et celle qui les attend, selon ce que Jésus leur a dit!

    Nous, nous savons que Marie, Reine des Apôtres, Épouse du Saint-Esprit, Mère de l'Église naissante, nous guide pour recevoir les dons et les fruits du Saint-Esprit. Les dons, c'est la voile du bateau quand elle se déploie et que le vent -symbole de la grâce- lui est propice: que le chemin est facile et rapide!

    À nous aussi le Seigneur promet de convertir en joie nos fatigues: «Votre joie, personne ne vous l'enlèvera» (Jn 16,22), «votre joie sera parfaite» (Jn 16,24). Au Psaume 126,6: «il s'en va, il s'en va en pleurant, il jette la semence; il s'en vient, il s'en vient en chantant, il rapporte les gerbes».

    Toute cette semaine, la liturgie nous parlera de rajeunissement, d'exultation (sauts de joie), de félicité sûre et perpétuelle. Tout nous portera à vivre d'oraison. Saint Josémaria nous dit: «Je veux que tu sois toujours content, car la joie fait partie intégrante de ton chemin. -Demande pour tous cette même joie surnaturelle».

    Pour sa santé physique et surnaturelle, l'être humain a besoin de rire. L'humour de bon aloi apprend à vivre. Saint Paul dira: «Nous savons que Dieu fait tout concourir au bien de ceux qui l'aiment» (Rom 8,28). Voilà une bonne oraison jaculatoire: «Tout est pour le bien!»; «Omnia in bonum!».

    http://evangeli.net/evangile/jour/2017-05-26
    avatar
    Maud

    Féminin Messages : 4746
    Date d'inscription : 20/01/2016
    Localisation : France

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Maud le Ven 26 Mai - 7:17

    Bonjour Nicolas   Laughing                                                            

    Bonjour Véronique   Laughing                                                                                                                                                                                                                                                
                                                                                                       
    Bonjour à vous toutes et tous qui nous lisez   Laughing                                                                                                                                                              

    Que cette journée  soit bénie et éclairée par la divine Lumière   sunny

     Bible    Jésus     Colombe




    Méditation sur l’ Evangile de ce jour : Vendredi 26 Mai 2017



    « Vous le verrez et votre cœur se réjouira » (Is 66, 14)



    Evangile selon St Jean chapitre 16, 20-23

    En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Amen, amen, je vous le dis : vous allez pleurer et vous lamenter, tandis que le monde se réjouira ; vous serez dans la peine, mais votre peine se changera en joie.

    La femme qui enfante est dans la peine parce que son heure est arrivée. Mais, quand l’enfant est né, elle ne se souvient plus de sa souffrance, tout heureuse qu’un être humain soit venu au monde.

    Vous aussi, maintenant, vous êtes dans la peine, mais je vous reverrai, et votre cœur se réjouira ; et votre joie, personne ne vous l’enlèvera. En ce jour-là, vous ne me poserez plus de questions. »

    Prière d'introduction


    Jésus, je prends conscience qu’ici et maintenant je suis en ta présence. Tu es toujours avec moi, tu me regardes et me vois. Je veux me laisser regarder par toi, pose sur moi tes yeux aimants et miséricordieux.

    Demande

    Donne-moi, Jésus, en ce temps de Pâques d’accueillir la joie que tu nous apportes. La même joie que les anges ont annoncée à Marie lors de ta conception, aux bergers la nuit de ta naissance, et aux femmes le matin de Pâques. Car durant toute ta vie tu nous fais part de la joie du Père, dès ici-bas et pour l’éternité.

    Points de réflexion


    1.« Je vous reverrai, et votre cœur se réjouira, et votre joie, personne ne vous l’enlèvera ».

    Le cœur de l’homme est habité par le désir de voir et ainsi de savoir.

    Dans notre vie de tous les jours, dans ce monde peuplé d’images, nos yeux sont constamment sollicités.

    C’est par l’image qu’une multitude d’informations entrent dans nos vies et dans nos cœurs, et normalement nous ne voulons pas rater ces informations.

    Nous voulons voir les photos de nos contacts, les affiches dans les transports publics, l’aspect des personnes, lieux et objets qui nous entourent.

    Dieu connaît bien ce désir de voir ce qu’il a mis dans nos cœurs, et il nous en instruit par les Écritures.

    Il est la lumière, il ouvre les yeux des aveugles, Il prend chair pour que nous puissions le voir.

    « Vous le verrez, et votre cœur se réjouira, et vos os reprendront de force, comme l’herbe » (Is 66, 14).

    2.Dans ce passage du discours de la dernière Cène, Jésus emploie le verbe « voir » (« revoir » pour être plus précis), conjugué à la première personne.

    Ce Lui qui nous voit, qui nous reverra, est, en cela, notre joie !

    Notre joie ne dépend pas que de nous, si nous arrivons à découvrir Dieu ou pas, à le voir présent dans nos vies.

    Notre joie c’est que Dieu nous voie et nous regarde avec amour.

    Il a ses yeux fixés sur nous, comme une mère qui n’enlève pas son regard de son nouveau-né.

    Cette joie, personne ne nous l’enlèvera, car le point de départ et d’ancrage de cette joie c’est Dieu lui-même.

    Dialogue avec le Christ

    Mon cœur m'a redit ta parole : « Cherchez ma face. C'est ta face, Seigneur, que je cherche : ne me cache pas ta face » (Psaume 26, 8-9).

    Résolution


    Je prendrai quelques instants de ma journée (pendant un trajet ou dans un moment d’attente, par exemple) pour me recueillir et prendre conscience du regard aimant de Jésus sur moi.

    Carmen Fernandez, consacrée de Regnum Christi
    ©️ Catholique.org



     


    _________________


    * "J'ai compris que " Marie " veillait sur moi  , que j'étais Son enfant  .
    Aussi , je ne pouvais que lui donner le nom de " Maman " , car il me semblait  encore plus tendre que celui de "  Mère "
     *

    Ste Thérèse de l' Enfant Jésus et de la Sainte Face
    avatar
    Nicolas

    Masculin Messages : 900
    Date d'inscription : 27/01/2016
    Age : 47

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Nicolas le Ven 26 Mai - 19:26

    Bonsoir Maud Bible

    Bonsoir à toutes et à tous Bible





    Samedi 27 Mai 2017

    Saint Augustin de Cantorbéry
    VIe-VIIe siècles. Bénédictin de Rome, il fut envoyé en Angleterre par le Pape Saint Grégoire le Grand pour évangéliser les Anglo-Saxons. Premier évêque de Cantorbéry.

    6ième semaine du Temps Pascal
    (Couleur liturgique : Blanc )
    Année A






    (Première lecture)
    Livre des Actes des Apôtres 18 : 23 à 28


    « Apollos démontrait par les Écritures que le CHRIST, c’est JÉSUS »

    Après avoir passé quelque temps à Antioche,
    Paul partit.
    Il parcourut successivement le pays galate et la Phrygie,
    en affermissant tous les DISCIPLES.
    Or, un Juif nommé Apollos,
    originaire d’Alexandrie,
    venait d’arriver à Éphèse.
    C’était un homme éloquent,
    versé dans les Écritures.
    Il avait été instruit du CHEMIN du SEIGNEUR ;
    dans la ferveur de l’ESPRIT,
    il parlait et enseignait avec précision
    ce qui concerne JÉSUS,
    mais, comme baptême,
    il ne connaissait que celui de Jean le Baptiste.
    Il se mit donc à parler avec assurance à la synagogue.
    Quand Priscille et Aquila l’entendirent,
    ils le prirent à part
    et lui exposèrent avec plus de précision le CHEMIN de DIEU.
    Comme Apollos voulait se rendre en Grèce,
    les frères l’y encouragèrent,
    et écrivirent aux DISCIPLES de lui faire bon accueil.
    Quand il fut arrivé, il rendit de grands services
    à ceux qui étaient devenus CROYANTS par la GRÂCE de DIEU.
    En effet, avec vigueur il réfutait publiquement les Juifs,
    en démontrant par les Écritures
    que le CHRIST, c’est JÉSUS.

    – PAROLE du SEIGNEUR.


    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris








    Applaudissez le SEIGNEUR, le GRAND ROI

    Du répertoire du chef de chorale. Psaume appartenant au recueil de la confrérie de Coré.

    [Psaume 46 (47) ; entièrement]



    Psaume 46 (47) : 2 et 3, 8 et 9, 10

    R/ DIEU est le ROI de toute la Terre.

    Tous les peuples, battez des mains,
    acclamez DIEU par vos cris de joie !
    Car le SEIGNEUR est le TRÈS-HAUT, le REDOUTABLE,
    le GRAND ROI sur toute la Terre.
    R/

    Car DIEU est le ROI de la Terre :
    que vos musiques L’annoncent !
    IL règne, DIEU, sur les païens,
    DIEU est assis sur SON TRÔNE SACRÉ.
    R/

    Les chefs des peuples se sont rassemblés :
    c’est le peuple du DIEU d’Abraham.
    Les princes de la Terre sont à DIEU
    qui s’élève au-dessus de tous.
    R/

    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris







    Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Jean 16 : 23b à 28

    Acclamation de l’Évangile :
    Alléluia. Alléluia.
    JE SUIS SORTI DU PÈRE, et JE SUIS VENU dans le monde ;
    maintenant, Je quitte le monde, et Je pars vers le PÈRE.
    Alléluia.
    (Jn 16, 28)




    « Le PÈRE LUI-MÊME vous aime, parce que vous M’avez aimé et vous avez cru »

    En ce temps-là,
    JÉSUS disait à SES DISCIPLES :
    « AMEN, AMEN, Je vous le dis :
    ce que vous demanderez au PÈRE en MON NOM,
    IL vous le donnera.
    Jusqu’à présent vous n’avez rien demandé en MON NOM ;
    demandez, et vous recevrez :
    ainsi votre joie sera parfaite.

    En disant cela, Je vous ai parlé en images.
    L’heure vient où Je vous parlerai sans images,
    et vous annoncerai ouvertement ce qui concerne le PÈRE.
    Ce jour-là, vous demanderez en MON NOM ;
    or, Je ne vous dis pas que MOI, Je prierai le PÈRE pour vous,
    car le PÈRE LUI-MÊME vous aime,
    parce que vous M’avez aimé
    et vous avez cru que c’est de DIEU que JE SUIS SORTI.
    JE SUIS SORTI DU PÈRE, et JE SUIS VENU dans le monde ;
    maintenant, Je quitte le monde, et Je pars vers le PÈRE. »

    – Acclamons la PAROLE de DIEU.


    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris


    Évangile + commentaire (audio)


    Écouté sur :
    http://radiofidelite.fr/fr/










    Textes du jour, lu sur :
    Les services de la liturgie Catholique

    http://www.aelf.org/2017-05-27/romain/messe


    Liens :
    http://www.aelf.org/office-messe
    http://services.liturgiecatholique.fr/






    Amicalement, fraternellement
    Nicolas

    avatar
    Véronique1

    Féminin Messages : 1055
    Date d'inscription : 04/04/2016
    Localisation : France

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Véronique1 le Ven 26 Mai - 19:54

    «Je suis sorti du Père (…). Maintenant, je quitte le monde, et je pars vers le Père»

    Abbé Xavier ROMERO i Galdeano
    (Cervera, Lleida, Espagne)

    Aujourd'hui, l'Evangile nous laisse entendre des paroles d'adieu tendres de la part de Jésus. Il nous fait part de son mystère le plus précieux, Dieu Père est à la fois son origine et son destin: «Je suis sorti du Père, et je suis venu dans le monde; maintenant, je quitte le monde, et je pars vers le Père» (Jn 16,28).

    Cette vérité concernant la Deuxième Personne de la Trinité ne devrait jamais cesser de résonner dans nos cœurs: vraiment, Jésus est le Fils de Dieu, le Père Divin est son commencement et en même temps sa fin.

    Pour tous ceux qui croient tout savoir sur Dieu, mais qui mettent en doute la filiation divine de Jésus, l'Évangile d'aujourd'hui a quelque chose d'important à leur dire: “Celui” que les juifs appellent Dieu est celui qui a envoyé Jésus, et Il est donc par conséquent, le Père des chrétiens. Ces paroles nous disent clairement que nous ne pouvons vraiment connaître Dieu que si nous acceptons cette vérité: que ce même Dieu est le Père de Jésus.

    Cette filiation divine de Jésus nous rappelle un autre aspect fondamental de notre vie: nous, les baptisés, nous sommes des fils de Dieu dans le Christ par l'Esprit Saint. Cela renferme un des plus beaux mystères pour nous tous: cette paternité adoptive de Dieu envers les hommes se distingue de l'adoption humaine en ce qu'elle a un fondement réel dans chacun de nous, puisqu'elle entraîne une nouvelle naissance. Par conséquent, celui qui a été introduit dans la grande famille divine ne sera plus jamais un inconnu.

    C'est pour cela, que le jour de l'Ascension la messe nous rappelle, lors de la prière commune que nous tous, les fils, nous avons tous suivis les pas de Jésus: «Dieu qui élève le Christ au-dessus de tout, ouvre-nous à la joie et à l'action de grâce, car l'Ascension de ton Fils est déjà notre victoire: nous sommes les membres de son corps, il nous a précédés dans la gloire auprès de toi, et c'est là que nous vivons en espérance». Enfin, aucun chrétien devrait ne se “décrocher” de ce corps, puisque tout ceci est plus important que n'importe quel marathon ou n'importe quelle course, car la ligne d'arrivée n'est autre que le ciel c'est à dire Dieu lui-même!

    http://evangeli.net/evangile/jour/2017-05-27
    avatar
    Maud

    Féminin Messages : 4746
    Date d'inscription : 20/01/2016
    Localisation : France

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Maud le Sam 27 Mai - 7:06

    Bonjour Nicolas   Laughing                                                                  

    Bonjour Véronique   Laughing                                                                                                                                                                                                                                                      
                                                                                                     
    Bonjour à vous toutes et tous qui nous lisez   Laughing                                                                                                                                                                  

    Que cette journée  soit bénie et éclairée par la divine Lumière   sunny

     Bible    Jésus     Colombe




    Méditation sur l’ Evangile de ce jour : Samedi 27 Mai 2017



    « Le Père lui-même vous aime parce que vous m’avez aimé et vous avez cru »


    Evangile selon St Jean, chapitre 16, 23-28

    En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Amen, amen, je vous le dis : ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera. Jusqu’à présent vous n’avez rien demandé en mon nom ; demandez, et vous recevrez : ainsi votre joie sera parfaite.

    En disant cela, je vous ai parlé en images. L’heure vient où je vous parlerai sans images, et vous annoncerai ouvertement ce qui concerne le Père. Ce jour-là, vous demanderez en mon nom ; or, je ne vous dis pas que moi, je prierai le Père pour vous, car le Père lui-même vous aime, parce que vous m’avez aimé et vous avez cru que c’est de Dieu que je suis sorti. Je suis sorti du Père, et je suis venu dans le monde ; maintenant, je quitte le monde, et je pars vers le Père. »

    Prière d'introduction

    Seigneur notre Dieu, par ton Fils Jésus-Christ tu exauces nos prières. Nous te bénissons et nous te louons pour la grâce qui nous a établis avec lui au rang de fils et a fait de nous des cohéritiers des biens éternels.

    Demande


    Apprends-nous à aspirer à ce qui convient et donne-nous la joie de voir nos prières exaucées. Nous te le demandons par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

    Points de réflexion

    1.« Ce que vous demanderez au Père en mon nom ».

    Demander au nom de Jésus ? Quelle audace !

    Si nous (le genre humain) l’avons trahi, renié, crucifié, comment pouvons-nous oser présenter au Père, comme garant, celui que nous avons déshonoré devant lui ?

    Et que lui demandons-nous au juste ? Que soit faite la volonté de Dieu, ou celle de l’homme ?

    Demander au nom de Jésus implique de fait une grande pureté d’intention : et c’est bien là que se trouve l’obstacle majeur.

    Souvent, tout en prononçant le nom de Jésus du bout des lèvres, nous demandons en notre nom à nous, selon nos intérêts, nos espérances.

    Seigneur Jésus, par ta Passion et par ta croix, purifie mon cœur des intentions malhonnêtes.

    2.« Votre joie sera parfaite ».

    Pouvons-nous mesurer l’ampleur d’une joie parfaite ?

    Comme fruit de l’Esprit Saint, la joie parfaite ne connaît pas les limites d’espace, de temps et les conditionnements de notre existence dans le monde.

    Elle est le fruit d’une relation vivante avec Dieu qui nous donne tout ce dont nous avons besoin, si nous nous tournons vers lui.

    Cette joie entre dans le monde grâce à l’offrande que Jésus fait de sa vie au Père.

    Au drame de la Passion et de la mort du Christ succède la gloire de la Résurrection. La croix est le lot de nombreux êtres humains de tous les temps.

    En l’insérant dans le projet de Rédemption, Jésus lui donne sens et signification.

    Ai-je mis mon espérance en cette joie ?

    3.« Je suis sorti du Père, et je suis venu dans le monde ».

    Toutes ces consolations que Jésus promet ne viennent en effet pas de ce monde.

    Ce ne sont pas les richesses créées qui nous sauvent mais l’amour du Père qui se communique à nous.

    En ouvrant son cœur, en entrant en dialogue avec nous par son Fils, le Père nous apprend le langage de l’amour.

    En aimant, nous aurons part à l’Esprit d’amour qui est le don par excellence.

    Habités par l’Esprit de Dieu, nous serons semblables à lui, selon le projet originel ; façonnés à l’image du Fils, nous n’aurons plus besoin de sa présence physique pour compléter, dans le temps, l’œuvre de la Rédemption.

    Dialogue avec le Christ


    Ô Jésus, donne-moi de connaître la volonté du Père pour ajuster mes demandes à son projet pour ma vie. Je renonce, en ton nom, ô Jésus, aux satisfactions éphémères, pour placer mon espérance dans les biens sans fin. Je veux t’aimer de plus en plus car j’y vois une source de paix, de sérénité et de joie intarissables.

    Résolution


    Je demanderai au Père, au nom de Jésus, la grâce de connaître et d’aimer sa volonté dans mes épreuves et de trouver la joie d’être libéré de celles qui m’affligent trop pour les supporter.

    Cette méditation a été écrite par Père Jaroslav de Lobkowicz, LC
    ©️ Catholique.org




    _________________


    * "J'ai compris que " Marie " veillait sur moi  , que j'étais Son enfant  .
    Aussi , je ne pouvais que lui donner le nom de " Maman " , car il me semblait  encore plus tendre que celui de "  Mère "
     *

    Ste Thérèse de l' Enfant Jésus et de la Sainte Face
    avatar
    Nicolas

    Masculin Messages : 900
    Date d'inscription : 27/01/2016
    Age : 47

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Nicolas le Sam 27 Mai - 20:33

    Bonsoir Maud Bible

    Bonsoir à toutes et à tous Bible





    Dimanche 28 Mai 2017


    7ème Dimanche de Pâques


    (Couleur liturgique : Blanc )
    Année A










    Lien :
    http://www.ktotv.com/emissions/priere-et-vie-de-l-eglise/priere/en-marche-vers-dimanche

    Vu sur :
    www.KTOTV.com






    (Première lecture)
    Livre des Actes des Apôtres 1 : 12 à 14


    « Tous, d’un même cœur, étaient assidus à la prière »

    Les Apôtres, après avoir vu JÉSUS s’en aller vers le ciel,
    retournèrent à Jérusalem
    depuis le lieu-dit « mont des Oliviers » qui en est proche,
    – la distance de marche ne dépasse pas
    ce qui est permis le jour du sabbat.
    À leur arrivée, ils montèrent dans la Chambre Haute
    où ils se tenaient habituellement ;
    c’était Pierre, Jean, Jacques et André,
    Philippe et Thomas, Barthélemy et Matthieu,
    Jacques fils d’Alphée, Simon le Zélote, et Jude fils de Jacques.
    Tous, d’un même cœur, étaient assidus à la prière,
    avec des femmes, avec Marie la mère de JÉSUS,
    et avec ses frères.


    – PAROLE du SEIGNEUR.



    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris








    Chez le SEIGNEUR, je me sens en sécurité


    Du recueil de David.

    [Psaume 26 (27), entièrement]




    Psaume 26 (27) : 1, 4, 7 et 8


    R/ J’en suis sûr, je verrai les BONTÉS DU SEIGNEUR
    sur la Terre des vivants.


    Le SEIGNEUR est ma LUMIÈRE et mon SALUT ;
    de qui aurais-je crainte ?
    Le SEIGNEUR est le REMPART de ma vie ;
    devant qui tremblerais-je ?
    R/


    J’ai demandé une chose au SEIGNEUR,
    la seule que je cherche :
    habiter la MAISON DU SEIGNEUR
    tous les jours de ma vie,
    pour admirer le SEIGNEUR dans SA BEAUTÉ
    et m’attacher à SON TEMPLE.
    R/


    Écoute, SEIGNEUR, je T’appelle !
    Pitié ! Réponds-moi !
    Mon cœur m’a redit TA PAROLE :
    « Cherchez MA FACE. »
    R/


    [center] Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris








    (Deuxième lecture)
    Première Lettre de Saint Pierre Apôtre 4 : 13 à 16


    « Si l’on vous insulte pour le NOM du CHRIST, heureux êtes-vous »

    Bien-aimés,
    dans la mesure où vous communiez aux souffrances du CHRIST,
    réjouissez-vous,
    afin d’être dans la joie et l’allégresse
    quand SA GLOIRE se révélera.
    Si l’on vous insulte pour le NOM du CHRIST,
    heureux êtes-vous,
    parce que l’ESPRIT DE GLOIRE, l’ESPRIT DE DIEU,
    repose sur vous.
    Que personne d’entre vous, en effet,
    n’ait à souffrir comme meurtrier, voleur, malfaiteur,
    ou comme agitateur.
    Mais si c’est comme chrétien,
    qu’il n’ait pas de honte,
    et qu’il rende GLOIRE À DIEU pour ce NOM-LÀ.


    – PAROLE du SEIGNEUR.



    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris








    Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Jean 17 : 1b à 11a

    Acclamation de l’Évangile :
    Alléluia. Alléluia.

    Je ne vous laisserai pas orphelins, dit le SEIGNEUR ;
    je reviens vers vous, et votre cœur se réjouira.

    Alléluia.
    (cf. Jn 14, 18 ; 16, 22)




    PÈRE, GLORIFIE TON FILS

    En ce temps-là,
    JÉSUS leva les yeux au Ciel et dit :
    « PÈRE, l’heure est venue.
    GLORIFIE TON FILS
    afin que le FILS TE GLORIFIE.
    Ainsi, comme TU LUI as donné pouvoir sur tout être de chair,
    IL donnera la VIE ÉTERNELLE
    à tous ceux que TU LUI as donnés.
    Or, la VIE ÉTERNELLE,
    c’est qu’ils TE connaissent, TOI LE SEUL VRAI DIEU,
    et CELUI que TU AS ENVOYÉ,
    JÉSUS-CHRIST.
    Moi, Je T’AI GLORIFIÉ sur la Terre
    en accomplissant l’ŒUVRE que TU M’avais donnée à faire.
    Et maintenant, GLORIFIE-MOI AUPRÈS DE TOI, PÈRE,
    DE LA GLOIRE que J’AVAIS AUPRÈS de TOI AVANT QUE LE MONDE EXISTE.
    J’ai manifesté TON NOM
    aux hommes que TU as pris dans le monde pour Me les donner.
    Ils étaient à TOI, TU ME les as donnés,
    et ils ont gardé TA PAROLE.
    Maintenant, ils ont reconnu
    que tout ce que TU M’as donné vient de TOI,
    car Je leur ai donné les PAROLES que TU M’avais données :
    ils LES ont reçues,
    ils ont vraiment reconnu que JE SUIS SORTI DE TOI,
    et ils ont cru que TU M’AS ENVOYÉ.

    Moi, Je prie pour eux ;
    ce n’est pas pour le monde que Je prie,
    mais pour ceux que TU M’AS DONNÉS,
    car ils sont à TOI.
    Tout ce qui est à Moi est à TOI,
    et ce qui est à TOI est à Moi ;
    et JE SUIS GLORIFÉ en eux.
    Désormais, Je ne suis plus dans le monde ;
    eux, ils sont dans le monde,
    et Moi, JE VIENS VERS TOI. »


    – Acclamons la PAROLE de DIEU



    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris










    Textes du jour, lu sur :
    Les services de la liturgie Catholique

    http://www.aelf.org/2017-05-28/romain/messe


    Liens :
    http://www.aelf.org/office-messe
    http://services.liturgiecatholique.fr/






    Amicalement, fraternellement
    Nicolas

    avatar
    Véronique1

    Féminin Messages : 1055
    Date d'inscription : 04/04/2016
    Localisation : France

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Véronique1 le Sam 27 Mai - 22:09

    «Père, glorifie ton Fils»

    Abbé Joaquim MESEGUER García
    (Sant Quirze del Vallès, Barcelona, Espagne)

    Aujourd'hui, Jésus nous parle de la gloire dont il partage l'éternité avec le Père et il est apparu à l'humanité à travers sa mort et sa résurrection; cette gloire qu'il veut partager avec nous et ses disciples. Il y a quelques jours, nous avons célébré la fête de l'Ascension du Seigneur, et, dans la courte période de l'Ascension à la Pentecôte, nous sommes invités à réfléchir sur tout ce que Jésus nous a enseigné avec sa vie et de prier pour le don de l'Esprit Saint comme le firent les Apôtres. Jésus est toujours pour nous un modèle à suivre: « Je t’ai glorifié sur la terre, j’ai achevé l’œuvre que tu m’as confié » (Jn 17,4); les membres de l'Église doivent poursuivre le même travail dans le monde.

    Jésus-Christ, qui est venu du Père pour accomplir la mission que lui-même avait confié, à savoir la rédemption de l'humanité, a été connu pour ses disciples grâce au fait qu’ils purent partager la vie avec le Seigneur dans une relation profonde et personnelle. Pour les disciples, il n’y a aucun doute sur qui est Jésus, le Fils de Dieu fait homme: "Ils ont vraiment connu que je suis sorti de toi, et ils ont cru que tu m'as envoyé» (Jn 17,Cool. Avons-nous la même certitude? Notre foi est ferme? Avec cette foi, les disciples de Jésus nous participerons de sa gloire, qui doit toujours être notre objectif. Saint Ignace de Loyola nous conseille: «Si vous aimez la gloire, chercher dans le seul vrai, qui est Dieu."

    Jésus est glorifié et renvoyé au père; cependant, il ne nous laissera pas seuls et nous enverra l'Esprit Saint. Jésus-Christ, qui intercède pour ses disciples sera toujours présent dans l'Église, nous continuerons son travail et nous aidera au cœur des difficultés que nous trouverons dans le monde.

    http://evangeli.net/evangile/jour/2017-05-28
    avatar
    Maud

    Féminin Messages : 4746
    Date d'inscription : 20/01/2016
    Localisation : France

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Maud le Dim 28 Mai - 7:23

     Bonjour Nicolas   Laughing                                                                      

    Bonjour Véronique   Laughing                                                                                                                                                                                                                                                          
                                                                                                     
    Bonjour à vous toutes et tous qui nous lisez   Laughing                                                                                                                                                                        

    Que ce Saint Dimanche soit béni et éclairé par la divine Lumière   sunny

      Église    Bible     Jésus     Colombe

     

     

    Méditation sur l’ Evangile de ce jour : Dimanche 28 Mai 2017



    « Je prie pour ceux que tu m'as donnés »


    Evangile selon St Jean, chapitre 17, 1-11

    En ce temps-là, Jésus leva les yeux au ciel et dit : « Père, l’heure est venue. Glorifie ton Fils afin que le Fils te glorifie. Ainsi, comme tu lui as donné pouvoir sur tout être de chair, il donnera la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés. Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ.

    Moi, je t’ai glorifié sur la terre en accomplissant l’œuvre que tu m’avais donnée à faire. Et maintenant, glorifie-moi auprès de toi, Père, de la gloire que j’avais auprès de toi avant que le monde existe. J’ai manifesté ton nom aux hommes que tu as pris dans le monde pour me les donner. Ils étaient à toi, tu me les as donnés, et ils ont gardé ta parole.

    Maintenant, ils ont reconnu que tout ce que tu m’as donné vient de toi, car je leur ai donné les paroles que tu m’avais données : ils les ont reçues, ils ont vraiment reconnu que je suis sorti de toi, et ils ont cru que tu m’as envoyé. Moi, je prie pour eux ; ce n’est pas pour le monde que je prie, mais pour ceux que tu m’as donnés, car ils sont à toi. Tout ce qui est à moi est à toi, et ce qui est à toi est à moi ; et je suis glorifié en eux. Désormais, je ne suis plus dans le monde ; eux, ils sont dans le monde, et moi, je viens vers toi. »

    Prière d'introduction

    Seigneur, je veux te louer ! En commençant ma prière aujourd’hui, je ne te demande rien pour moi, mais que tu sois glorifié !

    Demande


    Apprendre à prier comme Jésus prie son Père.

    Points de réflexion


    1.« Jésus leva les yeux au ciel et dit : ?’Père’’ ».

    Cette prière reflète sa disposition intérieure.

    Le Christ sait à qui il s’adresse, il le connaît, il l’aime, il lui fait confiance jusqu’à s’abandonner totalement entre ses mains, à son dessein.

    Ainsi, il prie de tout son cœur, avec tout son être. Il vient avec son passé, les œuvres qu’il a accomplies ; son présent, il confie les siens, et il se remet à son Père ; et son avenir, son heure qui approche et ceux qu’il va laisser.

    Il est intégralement tourné vers son Père. Combien de fois Jésus ne s’est-il pas retiré pour prier ?

    Il en avait besoin.

    L’homme ne vit pas seulement de pain (Lc 4), la vie et la santé spirituelles sont au moins aussi importantes que la vie et la santé corporelles.

    Et elles ne sont pas indépendantes puisque nous sommes une seule et même personne.

    2.Jésus prie pour nous. Il intercède pour nous.

    Que demande-t-il pour nous ?

    La vie éternelle. Connaître Dieu. Connaître son envoyé : Jésus-Christ.

    Voici donc ce qui est le plus vital pour nous.

    Personne ne nous connaît mieux que celui qui nous a créés, qui nous a modelés.

    Ce que Jésus demande à son Père pour nous est ce dont nous avons le plus besoin.

    Ce n’est donc pas la santé, le succès dans nos entreprises, la réussite scolaire et professionnelle personnelle ou de sa famille, la fidélité de ceux qui nous entourent, etc. Tout cela nous importe beaucoup et Dieu en est conscient.

    Mais ce n’est pas notre but ni la condition de notre bonheur.

    Tout cela prend sa juste importance en fonction de la vie éternelle.

    Le Christ fait tout pour que nous ne nous perdions pas et arrivions à nous rapprocher de lui, à le connaître, en d’autres termes, pour que dès aujourd’hui nous commencions à vivre la vie éternelle.

    3.Apprenons à prier avec lui.

    Contemplons Jésus dans sa prière. Entrons à son école. Il nous révèle son cœur et le cœur du Père. Il nous révèle même notre propre finalité, notre achèvement.

    « Un jour, quelque part, Jésus était en prière.

    Quand il eut terminé, un de ses disciples lui demanda : ?’Seigneur, apprends-nous à prier’’ » (Lc 11)

    Comment priait le Christ, pour que ses apôtres veuillent apprendre de lui ?

    Mettons-nous en sa présence et supplions-le nous aussi : Seigneur, apprends-moi à prier !

    Dialogue avec le Christ


    Jésus, apprends-moi à prier !

    Résolution


    Prier pour tous ceux que le Seigneur m’a fait connaître, pour qu’ils aient la vie éternelle.

    Cette méditation a été écrite par Anne-Marie Terrenoir, consacrée de Regnum Christi
    ©️ Catholique.org





    _________________


    * "J'ai compris que " Marie " veillait sur moi  , que j'étais Son enfant  .
    Aussi , je ne pouvais que lui donner le nom de " Maman " , car il me semblait  encore plus tendre que celui de "  Mère "
     *

    Ste Thérèse de l' Enfant Jésus et de la Sainte Face
    avatar
    Nicolas

    Masculin Messages : 900
    Date d'inscription : 27/01/2016
    Age : 47

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Nicolas le Dim 28 Mai - 20:33

    Bonsoir Maud Bible

    Bonsoir à toutes et à tous Bible





    Lundi 29 Mai 2017

    De la férie

    7ième semaine du Temps Pascal
    (Couleur liturgique : Blanc )
    Année A






    (Première lecture)
    Livre des Actes des Apôtres 19 : 1 à 8


    « Lorsque vous êtes devenus croyants, avez-vous reçu l’ESPRIT SAINT ? »

    Pendant qu’Apollos était à Corinthe,
    Paul traversait le haut pays ;
    il arriva à Éphèse,
    où il trouva quelques DISCIPLES.
    Il leur demanda :
    « Lorsque vous êtes devenus croyants,
    avez-vous reçu l’ESPRIT SAINT ? »
    Ils lui répondirent :
    « Nous n’avons même pas entendu dire
    qu’il y a un ESPRIT SAINT. »
    Paul reprit :
    « Quel baptême avez-vous donc reçu ? »
    Ils répondirent :
    « Celui de Jean le Baptiste. »
    Paul dit alors :
    « Jean donnait un baptême de conversion :
    il disait au peuple de croire
    en CELUI qui devait venir après lui,
    c’est-à-dire en JÉSUS. »

    Après l’avoir entendu,
    ils se firent baptiser au NOM du SEIGNEUR JÉSUS.
    Et quand Paul leur eut imposé les mains,
    l’ESPRIT SAINT vint sur eux,
    et ils se mirent à parler en LANGUES MYSTÉRIEUSES
    et à PROPHÉTISER.
    Ils étaient une douzaine d’hommes au total.
    Paul se rendit à la synagogue
    où, pendant trois mois, il prit la parole avec assurance ;
    il discutait et usait d’arguments persuasifs
    à propos du ROYAUME de DIEU.

    – PAROLE du SEIGNEUR.


    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris








    Hymne pour accueillir le DIEU VICTORIEUX


    Du répertoire du chef de chorale. Psaume appartenant au recueil de David. Chant.

    [Psaume 67 (68) ; entièrement]



    Psaume 67 (68) : 2 et 3, 4 et 5, 6 et 7ab

    R/ Royaumes de la Terre,
    chantez pour le SEIGNEUR.


    DIEU se lève et Ses ennemis se dispersent,
    Ses adversaires fuient devant sa face.
    Comme on dissipe une fumée, TU les dissipes ;
    comme on voit fondre la cire en face du feu,
    les impies disparaissent devant la FACE de DIEU.
    R/

    Mais les Justes sont en fête, ils exultent ;
    devant la FACE de DIEU ils dansent de joie.
    Chantez pour DIEU, jouez pour SON NOM,
    frayez la route à CELUI qui chevauche les nuées.
    SON NOM est Le SEIGNEUR ; dansez devant SA FACE.
    R/

    PÈRE des orphelins, DÉFENSEUR des veuves,
    tel est DIEU dans SA SAINTE DEMEURE.
    À l’isolé, DIEU accorde une maison ;
    aux captifs, IL rend la liberté.
    R/

    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris







    Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Jean 16 : 29 à 33

    Acclamation de l’Évangile :
    Alléluia. Alléluia.
    Si vous êtes ressuscités avec le CHRIST,
    recherchez les réalités d’en HAUT :
    c’est là qu’est le CHRIST, assis à la DROITE de DIEU.
    Alléluia.
    (Col 3, 1)




    « Courage ! Moi, Je SUIS VAINQUEUR du monde »

    En ce temps-là,
    les DISCIPLES de JÉSUS LUI dirent :
    « Voici que TU parles ouvertement
    et non plus en images.
    Maintenant nous savons que TU sais toutes choses,
    et TU n’as pas besoin qu’on T’interroge :
    voilà pourquoi nous croyons que TU es sorti de DIEU. »
    JÉSUS leur répondit :
    « Maintenant vous croyez !
    Voici que l’heure vient – déjà elle est venue –
    où vous serez dispersés chacun de son côté,
    et vous Me laisserez seul ;
    mais Je ne suis pas seul,
    puisque le PÈRE est avec Moi.
    Je vous ai parlé ainsi,
    afin qu’en Moi vous ayez la PAIX.
    Dans le monde, vous avez à souffrir,
    mais courage !
    Moi, Je SUIS VAINQUEUR du monde. »

    – Acclamons la PAROLE de DIEU.


    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris


    Évangile + commentaire (audio)


    Écouté sur :
    http://radiofidelite.fr/fr/










    Textes du jour, lu sur :
    Les services de la liturgie Catholique

    http://www.aelf.org/2017-05-29/romain/messe


    Liens :
    http://www.aelf.org/office-messe
    http://services.liturgiecatholique.fr/






    Amicalement, fraternellement
    Nicolas

    avatar
    Véronique1

    Féminin Messages : 1055
    Date d'inscription : 04/04/2016
    Localisation : France

    Re: " Méditations sur les textes du Jour "

    Message par Véronique1 le Dim 28 Mai - 21:29

    «Ayez confiance: moi, je suis vainqueur du monde»

    Abbé Jordi CASTELLET i Sala
    (Sant Hipòlit de Voltregà, Barcelona, Espagne)

    Aujourd'hui, nous avons le sentiment que la foi en Jésus décline dans le monde. Il y a trop d'informations qui vont à l'encontre du soutien moral que nous recherchons dans une vie intégralement fondée sur l'Évangile. Les valeurs d'une société de consommation, du capitalisme, de la sensualité et du matérialisme sont à la mode et vont à l'encontre de tout ce qui pourrait s'associer aux exigences de l'Évangile. Néanmoins, cet ensemble de valeurs et de manières de vivre n'apportent ni l'épanouissement personnel ni la paix intérieure, mais au contraire ne nous apportent que malheur et inquiétude. Ne croyez-vous pas que c'est à cause de cela que les gens se promènent dans la rue renfrognés, renfermés sur eux mêmes et inquiets pour leur avenir incertain, car justement ils ont misé leur avenir sur le prix d'une voiture, d'un appartement ou des vacances qu'ils ne peuvent pas se payer?

    Les paroles de Jésus nous invitent à la confiance: «Mais ayez confiance: moi, je suis vainqueur du monde» (Jn 16,33), c'est-à-dire que par sa Passion, sa Mort et sa Résurrection Il a obtenu la vie éternelle, la vie qui n'a pas d'obstacles, celle qui n'a pas de limites car elle a vaincu toutes les limites et a surmonté les épreuves.

    Ceux qui appartiennent au Christ vaincront les difficultés comme Il l'a fait, même si nous devons pour cela passer par différentes morts et résurrections successives, non voulues certes, mais endurées par le même Mystère Pascal du Christ. Est-ce que la perte d'un ami n'est pas une mort? La séparation d'un être cher? L'échec d'un projet ou bien simplement d'être confrontés aux limites de par notre fragilité humaine?

    Mais «en tout cela nous sommes les grands vainqueurs grâce à celui qui nous a aimés» (Rm 8,37). Soyons des témoins de l'amour de Dieu, parce que «le Puissant fit (...) des merveilles» (Lc 1,49) pour nous tous, et Il nous aide à surmonter toute difficulté y compris la mort, car le Christ nous transmet le Saint Esprit.

    http://evangeli.net/evangile/jour/2017-05-29

      La date/heure actuelle est Dim 22 Oct - 10:07