Forum catholique l'Imitation de Jésus-Christ

Bienvenue sur le Forum catholique
l'Imitation de Jésus-Christ!

Ce forum est un lieu d'échanges dédié à l'approfondissement de la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ.

On peut y partager des témoignages personnels, proposer des méditations, se questionner sur la Bible et les différents enseignements de l'Église catholique, demander et apporter de l'aide dans le cheminement de l'âme vers Dieu, etc.

Forum d'échanges visant à approfondir la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ


    Que répondre face au désir de vengeance ?

    Partagez
    avatar
    Anayel
    Modératrice

    Féminin Messages : 298
    Date d'inscription : 22/01/2016

    Que répondre face au désir de vengeance ?

    Message par Anayel le Lun 13 Fév - 23:18

    Bonjour à tous ^^

    Voilà, je viens vers vous après une discussion avec une amie. Elle vient me trouver pour simplement me parler, me dire ses soucis, et moi, j'essaye de lui donner un avis le plus franc possible quand elle en a besoin et quand cela s'avère nécessaire. Et aujourd'hui, elle est venue me trouver parce qu'un désir de vengeance l'habitait, mais dans le mauvais sens du terme. Elle m'en avait déjà parlé auparavant, mais ça revenait, et il fallait pas se leurrer, ça la mangeait quand même de l'intérieur.

    Dit brièvement, c'était plutôt une vengeance liée à une gaminerie, le fait qu'une amie a elle avait été égoïste quant à un truc qu'elles faisaient ensemble, et du coup, mon amie voulait la dégoûter de cet projet. On peut résumer ça comme ça.

    J'ai été honnête et je lui ai dit que ça ne lui apporterait rien. Que même si ça pouvait apporter en premier lieu un sentiment de satisfaction, celui-ci était non seulement mauvais, mais aussi très superficiel, et qu'il y aurait donc un vide à l'intérieur d'elle même si elle réalisait "sa vengeance". En plus, quoi qu'elle fasse et quoi qu'elle accomplisse, ce poison resterait toujours en elle si elle ne l'abandonnait pas. Il y aurait toujours des résidus, si vous voulez, qui ne serait pas des racines bonnes en elles.

    Mais c'était compliqué, comme discussion, et je vais être sincère, j'avais comme l'impression de faire un combat avec le diable, si je puis dire ça ainsi, pour que ce "poison" en elle s'épure et qu'elle redevienne bien. C'était presque effrayant, en fait, ce sentiment malsain qui venait presque de "l'esprit du mal", je trouvais. Dieu sait comment, elle a finalement compris que ça ne servirait à rien, mais il a fallu une longue conversation pour arriver à ce résultat-là et je me suis demandée ce que vous auriez pensé répondre à ma place. Je comprenais qu'elle soit dégoûtée puisqu'elle avait fait l'objet d'égoïsme, mais d'autre part, j'ai toujours la conviction que la vengeance ne rime à rien... "Vous avez entendu qu'il a été dit : "Oeil pour oeil, dent pour dent". Eh bien ! Moi je vous dis de ne pas tenir tête au méchant" dit le Seigneur (Mt 5, 38-39).

    Et si c'est la Règle d'or mis dans le Nouveau Testament qui a été mon "phare" durant toute notre conversation (c'est vraiment cette phrase de l'Evangile qui s'est imposé tout de suite à mon esprit et que j'ai essayé de ne pas perdre tout du long : "Ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas que l'on te fasse") , ce n'était pas évident quand même, sachant que citer la Bible n'était peut-être pas la meilleure solution pour la convaincre ^^"

    Donc voilà. Je me disais donc que ça pourrait être intéressant d'en parler ici.
    avatar
    Véronique1

    Féminin Messages : 1214
    Date d'inscription : 04/04/2016
    Localisation : France

    Re: Que répondre face au désir de vengeance ?

    Message par Véronique1 le Lun 13 Fév - 23:42

    C'est difficile, parce que, en nous, nous avons aussi parfois (et même moi assez souvent) envie de nous venger du mal qu'on peut nous faire.

    Prier est la seule solution (je pense).

    Cet après-midi aussi, j'ai eu une conversation d'une voisine qui en voulait à un autre... elle était blessée parce que son frère avait coupé la haie et n'avait pas eu de remerciements... de là à lui en vouloir et sortir tout ce qu'elle m'a sorti sur cet homme, j'ai trouvé énorme, mais quand on est blessés, on ne peut pas ressentir la même chose.

    En plus, ce voisin vient pas mal chez nous et elle voulait savoir s'il avait parlé d'eux : j'ai dit que oui, il nous a dit qu'il était content que sa haie soit coupée. Et c'est vrai.

    Mais, comme personnellement, je ne fais jamais quelque chose pour avoir un remerciement, j'ai du mal à comprendre comment les autres raisonnent aussi.

    Ce soir, je les porte dans ma prière, c'est la seule chose que je puisse faire de bien je crois.
    avatar
    tous artisans de paix
    Modératrice

    Féminin Messages : 1428
    Date d'inscription : 20/01/2016
    Idéal : Cheminer avec le Seigneur

    Re: Que répondre face au désir de vengeance ?

    Message par tous artisans de paix le Mar 14 Fév - 0:13

    Bonsoir @Anayel


    @Anayel a écrit:. "Vous avez entendu qu'il a été dit : "Oeil pour oeil, dent pour dent". Eh bien ! Moi je vous dis de ne pas tenir tête au méchant" dit le Seigneur (Mt 5, 38-39).


    Il y a aussi:


    Romains 12


    17 Ne rendez à personne le mal pour le mal, appliquez-vous à bien agir aux yeux de tous les hommes.

    18 Autant que possible, pour ce qui dépend de vous, vivez en paix avec tous les hommes.

    19 Bien-aimés, ne vous faites pas justice vous-mêmes, mais laissez agir la colère de Dieu. Car l’Écriture dit : C’est à moi de faire justice, c’est moi qui rendrai à chacun ce qui lui revient, dit le Seigneur.

    20 Mais si ton ennemi a faim, donne-lui à manger ; s’il a soif, donne-lui à boire : en agissant ainsi, tu entasseras sur sa tête des charbons ardents.

    21 Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais sois vainqueur du mal par le bien.


    @Anayel a écrit:Mais c'était compliqué, comme discussion,


    Oui, ça arrive souvent.


    Mais l'Esprit Saint nous soutient et nous inspire dans ces moments là.  Very Happy


    Et si on est avec quelqu'un au téléphone ou en ligne sur internet et qu'on a une Bible à portée de mains, on peut y chercher secours, y puiser des arguments...


    Lis 2



    @Anayel a écrit:ce n'était pas évident quand même, sachant que citer la Bible n'était peut-être pas la meilleure solution pour la convaincre ^^"


    Surtout que ton amie n'est peut-être pas croyante?


    Eh bien, je trouve que tu lui as bien répondu.  Approuve


    Que peut-on dire dans ces moments là?  Perplexe


    - Que la vengeance n'est pas une solution: c'est mettre le doigt dans un engrenage


    - Que c'est puéril: si on a quelque chose à reprocher à quelqu'un, mieux vaut le lui dire en face et essayer de s'expliquer, plutôt que de se venger. "Si ton frère a commis un péché contre toi, va lui faire des reproches seul à seul. S’il t’écoute, tu as gagné ton frère". (Matthieu 18, 15)


    Surtout que la personne dont on veut se venger ne comprendra peut-être même pas pourquoi on agit comme on l'a fait, si on n'a jamais eu d'explication avec elle. Elle ne comprendra pas qu'il s'agit d'une vengeance, si elle n'a pas le sentiment de s'être mal comportée.


    - Ton amie est blessée parce qu'elle a le sentiment d'avoir été trahie par une personne à laquelle elle tenait. Or, ce n'est pas en se vengeant qu'elle va sauver cette amitié: au contraire!


    De deux choses l'une: soit elles s'expliquent, l'explication porte de bons fruits, et elles sauvent leur amitié; soit l'explication n'aboutit à rien et alors ton amie comprend que ce n'était pas une vraie amie. Mais la vengeance ne rime à rien.


    - Comme tu l'as dit, la vengeance est un poison: cela n'apporte pas une guérison.


    Quelqu'un qui a une blessure et qui, au lieu de la soigner, bois de l'alcool pour oublier qu'il a mal, cela ne va pas soigner sa blessure. Et son état risque d'empirer.


    Le vrai soulagement se trouve dans le pardon, pas dans la vengeance. La vengeance nous tient prisonniers, le pardon est libérateur. Et, en haïssant, en voulant faire du mal, on se fait plus de mal à soi-même qu'à l'autre, en réalité.


    La haine dérive parfois d'une blessure d'amour: une trahison, etc...


    Mais si c'est l'amour de l'autre que l'on veut, on ne l'aura pas en entretenant sa haine. Il vaut mieux tenter une réconciliation.


    Et si vraiment on ne peut pas sauver cet "amour", cette amitié, alors la haine ne pourra que nous maintenir prisonnier. Le pardon, lui, nous permettra, au contraire, de passer à autre chose. Ce sera comme de respirer à nouveau.



    Amitiés Salue


    _________________
    "Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu!"

    "Procurer la paix à quelqu'un, voilà une des plus grandes joies qu'il nous soit donné de vivre. Nous rencontrons souvent des êtres angoissés, inquiets du lendemain, torturés par le remords, englués dans un conflit, rongés par une maladie sans espoir de guérison. Nous pouvons les aider à se pacifier, par un regard, une simple présence, un toucher, une parole" (Père Guy GILBERT, "Jésus, un regard d'amour")

    avatar
    Stéphane

    Masculin Messages : 284
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Localisation : Lorraine
    Idéal : Le bonheur pour tous

    Re: Que répondre face au désir de vengeance ?

    Message par Stéphane le Mer 15 Fév - 23:16

    Bonsoir @Anayel,

    Difficile en effet de répondre.....
    Si ce n'est par des avis ou expériences personnelles.
    Mais les cartes à jouer reste toujours dans les mains de la personne qui détient ce désir.

    Notre course folle, actuellement, et ce depuis quelques décennies, nous amène toujours et encore vers un instinct de plus en plus primitif, et irréfléchi.
    Paradoxalement, nous sommes de plus en plus développés dans de nombreux domaines.

    Nous avons donc deux extrêmes, deux antipodes, dans un espace-temps identique.
    Et nous sommes tous au centre, individuellement et collectivement.

    Bien des choses nous font alors perdre la tête, le sens des priorités et le temps de la réflexion.

    L'instant présent compte plus que tout et la réaction à certaines actions semble être primordiale aux yeux de bons nombres.

    Comment faire comprendre, comment faire pour faire aimer simplement, pour éviter des situations amenant de tels désirs si ce n'est qu'avec le temps pour discuter et l'envie de prendre un peu plus chacun sur soi-même.
    Nous pensons, à nous écouter, être tous parfaits, mieux que notre voisin qui a fait ceci ou cela. La critique déconstructive est semée à tous vents.
    Mais nous, en tant qu'individu, voyons nous ou sommes nous capable de voir nos erreurs ? Et si oui, sommes nous capable de les reconnaître et de s'avouer pécheur ? Accepterions-nous la critique de notre voisin ?
    Serions-nous prêt à entendre nos critiques envers les autres se retourner contre nous ?

    Je ne le pense pas. Et pour x raisons, si nous avons vent d'une telle situation, nous semons encore plus de négatif par vengeance.
    Telle est l'Homme.
    Tel nous sommes.

    Le chemin est long.....mais il y a toujours espoir Smile.


    _________________
    Dans la vie, il y a du bon et du mauvais. Je garde le bon pour améliorer le mauvais et le mauvais pour le transformer en bon.
    avatar
    Anayel
    Modératrice

    Féminin Messages : 298
    Date d'inscription : 22/01/2016

    Re: Que répondre face au désir de vengeance ?

    Message par Anayel le Dim 19 Fév - 20:17

    Bonsoir à tous les trois ^^

    Désolé de ne vous répondre que maintenant, j'ai pu vraiment plus accorder du temps au forum depuis hier soir.

    D'abord, merci pour vos deux réponses. J'aime bien les passages de l'épitre aux Romains que tu as mis, @"tous artisan de paix", j'essayerai de m'en souvenir si la situation se représente ^^ J'étais un peu prise de court, sur le moment, mais je pense que ça lui parlerait si je lui reformulais les passages en gras. Mieux que le "Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés" (je trouve que ça synthétise tout, mais si je lui en faisais part, je crois qu'elle me regarderait avec des yeux ronds et qu'elle fuirait aussi vite).

    Mon amie est croyante, mais pas forcément pratiquante, et j'avais peur de la brusquer si je lui parlais de ma propre vision des choses. Lui parler du pardon, comme quoi c'était la meilleure chose à faire, ne me semblait pas la meilleure des idées, en tout cas, car elle n'était pas encore à cette étape-là, je pense. Maintenant, je ne sais pas, on n'en a pas encore reparlé, et je vous avoue que je ne préfère pas rajouter de l'huile sur le feu. Je me dis que si elle veut des conseils, elle viendra me parler, et que pour le reste, je ne peux que la laisser agir et juger... 

    En tout cas, merci pour vos réponses. Comme l'a dit Véronique, je pense que quand on est blessé, on ne pense pas de la même façon, mais de la même manière, c'est vrai qu'il y a aussi deux antipodes, à notre époque, où on veut juste agir de manière impulsive et tant pis pour les conséquences. Donc c'est assez difficile de garder un équilibre, mais toujours faisable avec de la bonne volonté aussi, je crois. 

    Et puis, comme vous dites, c'est puéril, mais il est aussi bon d'avoir le courage de parler, et de l'amener à s'interroger sur soi-même, à voir si nous-mêmes nous ne sommes pas un minimum en faute. Je pense que c'est quelque chose qu'on doit garder à l'esprit sans quoi on pourra peut-être se considérer comme "purs", sans voir la poutre qui est dans notre oeil aussi.

    En tout cas, je garde vos réponses en tête, merci d'avoir répondu, encore une fois ! Wink

      La date/heure actuelle est Mar 21 Nov - 16:39