Forum catholique l'Imitation de Jésus-Christ

Bienvenue sur le Forum catholique
l'Imitation de Jésus-Christ!

Ce forum est un lieu d'échanges dédié à l'approfondissement de la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ.

On peut y partager des témoignages personnels, proposer des méditations, se questionner sur la Bible et les différents enseignements de l'Église catholique, demander et apporter de l'aide dans le cheminement de l'âme vers Dieu, etc.

Forum d'échanges visant à approfondir la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ


    Stanislav Petrov : l'homme qui a sauvé le monde de la guerre nucléaire !

    Partagez
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3555
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Stanislav Petrov : l'homme qui a sauvé le monde de la guerre nucléaire !

    Message par Gilles le Jeu 5 Jan - 1:03



    Stanislav Petrov reçoit en 2012 un prix décerné par le groupe de recherche des médias allemands.

    Stanislav Petrov : l'homme qui avait sauvé le monde en ne faisant rien

    Certaines personnes accomplissent de grands exploits qui resteront à jamais gravés dans les livres d'histoire. D'autres, changent le cours de l'histoire en toute discrétion... voire en ne faisant rien du tout : Stanislav Petrov est de ceux-là. Ce lieutenant-colonel dans les forces aériennes russes se trouvait en service à Serpukhov-15, un bunker secret situé à l'extérieur de Moscou, le 26 septembre 1983. Nous sommes alors en pleine Guerre froide et la mission de Stanislav Petrov est simple : il doit surveiller un moniteur de contrôle censé donner l'alerte en cas d'attaque nucléaire américaine.

    Seul dans le complexe, Stanislav Petrov va avoir la désagréable surprise d'entendre retentir l'alarme tant redoutée. Les Etats-Unis attaquent ! Cinq missiles américains se dirigent vers l'URSS. Mais le militaire, pris d'un sursaut d'instinct, doute de la véracité de cette information. Pourquoi les Etats-Unis attaqueraient-ils maintenant ? Et, surtout, pourquoi n'enverraient-ils que cinq missiles, une quantité bien faible pour une attaque nucléaire ? "J'ai eu un drôle de pressentiment", explique-t-il aujourd'hui.

    Le soldat se trouve alors face à un dilemme. Doit-il prévenir ses supérieurs, comme l'indique le protocole, ou doit-il attendre ? Convaincu que l'attaque détectée par le radar est une fausse alerte, Stanislav Petrov n'a toutefois aucune certitude et sa décision comporte de nombreux risques. S'il appelle ses supérieurs, l'URSS va riposter, plongeant ainsi le monde dans une guerre nucléaire dont il risque de ne pas se relever. S'il ne fait rien, il risque de se tromper et de laisser passer une action militaire à l'encontre de son pays.

    L'histoire donnera raison au soldat soviétique, les États-Unis n'ayant jamais attaqué l'URSS. "C'était mon travail, se contente-t-il de commenter. Mais ils ont eu de la chance que ce soit moi qui ait été présent ce soir-là". Le monde doit donc une fière chandelle à Stanislav Petrov, un soldat dont le sang-froid et l'intelligence (la chance, également ?) ont permis d'éviter de créer une crise qui aurait sans aucun doute conduit à une troisième guerre mondiale. Une fois de temps en temps, ne rien faire a donc du bon.






    Prie Gloire à toi Seigneu


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3555
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Stanislav Petrov : l'homme qui a sauvé le monde de la guerre nucléaire !

    Message par Gilles le Jeu 5 Jan - 18:34



    Le documentaire est présenté chez nous en français en deux parties à l'antenne de Radio-Canada. C'est fascinant !



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3555
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Stanislav Petrov : l'homme qui a sauvé le monde de la guerre nucléaire !

    Message par Gilles le Sam 7 Jan - 3:04





    Croyez-vous qu'une telle erreur informatique pourrait se produire de nos jours ?   Prions Dieu que cela n'arrive jamais !


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3555
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Stanislav Petrov : l'homme qui a sauvé le monde de la guerre nucléaire !

    Message par Gilles le Dim 8 Jan - 17:51


    Dans la nuit du 25 au 26 septembre 1983, Stanislav Petrov était l'officier de garde sur la base d'alerte stratégique de Serpoukhov-15, au sud de Moscou. A minuit quize, cinq points blancs indiquent des tirs nucléaires américains.

    Stanislav Petrov: l'homme qui sauva le monde d'une guerre atomique


    Notre planète au bord du précipice: en 1983, Stanislav Petrov était à la tête de l'arsenal nucléaire soviétique. Suite à une fausse alerte, Stanislav Petrov a alors empêché à lui seul l'éclatement d'une Troisième Guerre mondiale. Un acte de bravoure sur lequel il a dû garder le silence.

    Stanislav Petrov est un héros d'un genre unique. Ce vieil homme aux cheveux blancs et en chemise canadienne vit dans un immeuble crasseux au fin fond de la Russie. Il est toujours de mauvaise humeur, mais lorsqu'on parle de lui comme étant le héros qui a sauvé le monde de la guerre atomique il y a 32 ans de cela, il se renfrogne encore davantage. Le jour où il a appris, après avoir accepté une invitation aux États-Unis contre une petite somme d'argent, qu'il devrait s'exprimer devant tout le parterre des Nations unies, le Russe a littéralement craqué à l'arrière de son taxi new-yorkais: «Je ne suis pas un politique mielleux, capable de tenir un discours devant toute une assemblée. Je suis une personne normale.»

    Le film documentaire «Guerre froide: l'homme qui sauva le monde», du réalisateur Peter Anthony, rend hommage à Stanislav Petrov.

    La nuit du 25 septembre 1983, le monde s'est retrouvé au bord d'une guerre nucléaire. Tout a failli basculer suite à une erreur informatique qui s'est malheureusement produite à une période de grandes tensions. Le président américain Ronald Reagan n'avait pas hésité à utiliser l'expression «Empire du mal» pour désigner l'URSS, et la destruction d'un avion de ligne sud-coréen le 1er septembre par un intercepteur soviétique n'avait fait qu'aggraver la situation.


    Aujourd'hui, le retraité vit reclus, dans un modeste appartement de Friazino, en Russie.

    «Nous étions en guerre contre le capitalisme dans le monde entier: en Afghanistan, en Amérique du Sud, au Proche Orient. En réalité, nous étions déjà en guerre en secret», se souvient l'ancien lieutenant-colonel Petrov. «En 1983, notre monde était au bord d'une catastrophe sans précédent. La moindre étincelle aurait pu entraîner la destruction de notre civilisation.»

    Le film documentaire se compose de reconstitutions terriblement authentiques. Ainsi, on a notamment l'occasion de revivre la panique qui s'est emparée de la centrale de commandement nucléaire de l'Union soviétique, dont Petrov assurait justement la garde cette nuit-là. Soudainement, le système d'alerte infrarouge repère un missile américain dans le ciel, puis un deuxième, puis un troisième. Mais l'unité de surveillance de l'espace aérien soviétique ne voit rien. Le soir est justement en train de tomber aux États-Unis; une partie du pays est plongée dans l'obscurité, alors que l'autre profite encore des rayons du soleil. Rien n'est visible. La pression qui repose sur les épaules du lieutenant-colonel Petrov ne cesse de s'intensifier.

    «Si j'avais donné l'ordre d'attaquer, beaucoup de personnes seraient mortes», se rappelle Petrov. «Toutes nos forces armées auraient dû être envoyées au combat. Nos missiles auraient dû être placés en position de tir.»

    Les bombes qui se sont abattues sur Hiroshima et Nagasaki auraient eu l'air de jouets à côté des 11'000 têtes explosives nucléaires déployées au début des années 80. «L'extinction totale de toute vie! Il suffisait d'appuyer sur quelques boutons du tableau de commande. J'avais parfaitement conscience que mon ordre n'aurait pu être corrigé par personne. Personne n'aurait osé remettre ma décision en question.» L'unique supérieur hiérarchique de Petrov était ivre mort. «Nous ne pourrons bientôt plus réagir», lui rétorque un de ses collègues dans une des scènes de reconstitution du documentaire. «Vous devez prendre une décision

    «S'il y a bien une chose que je ne voulais pas, c'était être le déclencheur de la Troisième Guerre mondiale», avoue Petrov. Cela aurait été comme passer l'humanité à la moulinette. «Le nombre de morts aurait atteint un niveau historique.» Petrov garde son sang-froid. Après d'interminables minutes, il parvient enfin à une conclusion: pas d'attaque. L'ordinateur a été victime d'un bug. Le lieutenant-colonel fond en larmes. «Nous avons désespérément cherché ce qui avait bien pu causer cette fausse alerte, mais n'avons jamais rien trouvé. L'univers nous a peut-être joué un mauvais tour.»

    «Je me sens profondément embarrassé lorsqu'on qualifie mon geste d'héroïque», a déclaré l'ancien militaire devant les Nations Unies en 2006. «Le pire cette nuit-là, c'est qu'un profond sentiment de doute s'est emparé de moi; je ne savais pas si ma décision était la bonne ou non. En fin de compte, j'ai eu raison d'agir de la sorte. Je ne suis pas un héros. J'étais seulement au bon endroit, au bon moment.» Il y a neuf ans, les Nations Unies lui ont remis un trophée orné de l'inscription: «The Man Who Saved The World» (L'homme qui sauva le monde).

    Petrov a quitté l'armée peu après cet incident. «Ma femme a été profondément bouleversée par le fait que j'ai attendu dix ans avant de lui raconter l'histoire de cette fausse alerte nucléaire. Après tout, j'avais la stricte interdiction d'en parler à qui que ce soit» Son épouse, l'amour de sa vie, a fini par mourir, et il s'est isolé.

    «Beaucoup croient que la menace d'une guerre atomique appartient au passé. Cependant, je suis d'avis qu'ils devraient fondamentalement revoir leur opinion.» Pour Petrov, le signal de fin d'alerte n'a pas encore sonné. «Ce n'est qu'une question de temps avant qu'une ville comme celle-ci ne soit à nouveau dévastée par des armes nucléaires», déclare-t-il d'un air triste en contemplant New York. Il est fermement convaincu que des bombes atomiques seront à nouveau utilisées un jour. «Nous n'avons rien appris du passé.»





    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3555
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Stanislav Petrov : l'homme qui a sauvé le monde de la guerre nucléaire !

    Message par Gilles le Lun 9 Jan - 19:16



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)

      La date/heure actuelle est Mer 18 Oct - 15:01