Forum catholique l'Imitation de Jésus-Christ

Bienvenue sur le Forum catholique
l'Imitation de Jésus-Christ!

Ce forum est un lieu d'échanges dédié à l'approfondissement de la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ.

On peut y partager des témoignages personnels, proposer des méditations, se questionner sur la Bible et les différents enseignements de l'Église catholique, demander et apporter de l'aide dans le cheminement de l'âme vers Dieu, etc.

Forum d'échanges visant à approfondir la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ


    l'anticléricalisme

    Partagez

    P123

    Féminin Messages : 557
    Date d'inscription : 22/01/2016

    l'anticléricalisme

    Message par P123 le Mer 14 Déc - 12:09

    Bonjour,

    je souhaite vous demander des informations, des indications de lecture sur l'anticléricalisme en France : son histoire,  ses domaines d'action, ses moyens d'influence...
    Je suis souvent confrontée à la "vox populi" qui est en France bardée de préjugés à propos de l'Eglise et de la Foi. C'est toujours le même discours qui revient.

    Dernièrement j'ai eu un "choc" en appelant une ligne d'écoute anonyme quand je n'allais pas bien et je souhaitais parler de mes déboires conjugaux...mais à un moment de l'entretien j'ai laissé échapper que j'étais croyante et l'homme a complètement changé de comportement à partir de ce moment.

    Il s'est mis à débiter des préjugés et des idées fausses. Pour lui c'était clair soudain la raison de ma dépression c'était la "culpabilisation" due à l'Eglise ! Au contraire, lui dis-je, depuis ma conversion je me sens moins accablée par la culpabilisation. Mais il n'entendait pas.
    Ensuite il a dit que "depuis des siècles l'Eglise avait opprimé les femmes". Au contraire, lui dis-je, en me penchant sur les textes je vois combien l"Eglise les a défendues et protégées. Mais il n'a pas voulu m'écouter.
    Puis il a évoqué les Borgia et les cas de pédophilie au sein de l'Eglise catholique.
    Et finalement il m'a conseillé le divorce et dit que de toutes façon c'est "moi qui compte" et d'être "heureuse"( même et surtout toute seule, etc.)...mais là, en lui disant que je ne pourrais pas l'être en ayant conscience d'avoir brisé ma famille et fait le malheur de mes enfants, il a dit que ce n'est plus vrai, qu' aujourd'hui il y a 40 % de foyers divorcés et plein d'enfants de divorcés qui ne souffrent pas, "puisque c'est devenu banal"...
    et ma crainte de souffrir à cause d'une grave rupture l'a autorisé à me donner des leçons de savoir "vivre avec son temps", de féminisme,  et à me demander d'un ton badin si je ne me rappelais pas de mon premier chagrin d'amour : " souvenez-vous, vous aviez cru vous effondrer et finalement au bout de quelques mois c'était oublié, n'est-ce pas ? ".
    Et là je n'ai pas osé lui répondre la vérité, en réalité j'ai fait trois TS et un séjour à l'hosto, et mis plus de 10 ans  ( avec deux thérapies inutiles ) pour me remettre de mon premier chagrin d'amour. Et seule ma conversion m'y a aidée ( car il voulait en plus que j'aille voir un psy, un de plus !).

    Tout ce détour pour dire que je suis étonnée de voir combien  notre société évite de se poser les questions existentielles sous le regard de la Foi. Combien puériles sont les images qu'elle véhicule à propos du catholicisme !
    Pourtant je suis convaincue par mes expériences que c'est Dieu qui est la réponse à ces questions ( surtout sur le couple, la famille, la sexualité, l'engagement...) et la Foi le seul vrai soutien dans l'épreuve.
    Et je crois que cet escamotage de la Foi ( de la possibilité de la convoquer face à ceux qui vont mal.  Déjà en psychothérapie il n'est jamais question de Dieu, à l'inverse de ce qui peut se passer en Amérique) vient d'un esprit profondément enraciné en France d'anticléricalisme laicard.
    Cet esprit est présent dans l'enseignement, dans les domaines de la psychothérapie, dans les métiers de l'écoute, dans les médias, dans la tête de la majorité des gens et l'on peut se demander d'ôù cela vient.
    avatar
    Evelyne

    Féminin Messages : 51
    Date d'inscription : 29/01/2016
    Age : 56
    Localisation : Marcinelle (Belgique)
    Idéal : Aller au Ciel sans passer par le purgatoire
    Saint intercesseur : Sainte Thérèse de Lisieux

    Re: l'anticléricalisme

    Message par Evelyne le Mer 14 Déc - 21:44

    Bonsoir à toi  Ptit'sirène,

    Tout d'abord, je pense que si tu veux sauver ton couple , fait comme dans le bon vieux temps, va parler à un bon prêtre....  car normalement, c'est à eux de faire médiation pour sauver un mariage, à travers la miséricorde du Christ, l'écoute bienveillante, la compréhension, le pardon, etc 
    J'avais entendu l'homélie d'un Evêque qui disait que lorsque l'on se marie, tout va bien au début, et plus tard, quand on passe par des crises, des épreuves ou de simples difficultés dans le couple qu'il faudrait aller vers le prêtre qui a cette tâche-là, d'être à l'écoute du couple, pour tenter d'apaiser, de trouver solution, bref, dira  cet  Évêque, on se marie mais on ne connait plus "le service après-vente", comme quand on achète une voiture et que l'on commence à avoir des soucis avec les freins, nous allons voir le dépanneur.       C'est vrai que dans le temps, il y avait des chrétiens qui allait voir le prêtre pour se confier et se faire aider, aujourd'hui beaucoup on tendance à oublier à quoi sert le prêtre et il est vrai aussi qu'il ne nous le rappelle pas non plus. 

    Pour trouver un livre ou une information :  la seule source que j'ai trouvé par hasard, c'est Marion Sigault (un peu gauche à l'extrême, franc parlé mais catho) elle est historienne et sur you tube j'ai écouté sa vidéo sur la révolution française (qui pour elle est le début de l'anticléricalisme ou de la laïcisation de la France) , les franc-maçons, les philosophies de la fin du 19ème siècle (Dieu est mort, ),  et puis cela se poursuit en 1905 avec la séparation de l'Eglise et de l'état, puis les deux guerres, la révolution sexuelle,  mai 68, le féminisme:  tout cela en est la cause.   Et à travers cela:  toutes les apparitions de la Vierge Marie qui , je pense, commence au milieu du 19 siècle, le ciel nous prévient, nous envoie des messages éclairés, des conseils pour supporter les épreuves de ce monde athée et laïcisé de plus en plus.

    On pourrait aussi remonter plus loin à l'époque de Luther,...  mais en plus de 100 ou 140 ans environ, on peut remarquer l'accélération du rationalisme, l'athéisme, et les idéologies des lumières, le marxisme,...  et dans le new âge beaucoup refuse l'image de Jésus comme nous catholique et protestant nous le voyons.

    Voilà, c'est la seule source que je connaisse.  Mais je suppose que vous aurez d'autres réponses.

    Fraternellement,
    Evelyne
    avatar
    neb

    Masculin Messages : 205
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 29
    Localisation : Paris
    Idéal : sainteté, chevalerie
    Saint intercesseur : Ste Marie, St Padre Pio, St Benoit de Nursie

    Re: l'anticléricalisme

    Message par neb le Mer 14 Déc - 23:33

    C'est un peu sur le thème :
    Quand les catholiques étaient hors-la-loi de Jean Sevilla (auteur que je recommande pour les autres livres aussi). Il s'agit de l'histoire de la persecussion de l'Eglise sous la III republique.
    Dans le meme theme on peut lire le livre noir de la revolution ou aussi les martyr de la revolution (la c'est plus pour la premiere revolution).


    Sinon on peut lire des livres historiques rétablissant l'histoire de l'ancien régime pour défendre cette époque bénie.


    J'ai aussi trouvé un livre interressant apparemment : le piege de la laicité.
    avatar
    Maranatha

    Féminin Messages : 88
    Date d'inscription : 16/05/2016
    Localisation : Diocèse de Tulle

    Re: l'anticléricalisme

    Message par Maranatha le Ven 16 Déc - 16:33

    La Franc Maçonnerie, parait-il, a pas mal œuvré pour que les gens développent le mépris et la haine de l'esprit de clocher. 
    L'église est vu comme une doctrine qui emprisonne et empêche les gens de vivre comme ils veulent et faire leurs propres choix (comme dernièrement la question de l'IVG, du mariage gay, de l'euthanasie...) Un catholique est vu comme quelqu'un de pas émancipé et de moralisateur.

    Mais il est vrai aussi que depuis Saint Etienne premier matyr chrétien, le dogme catholique a été confronté à beaucoup de persécution. Ça ne date pas d'hier.

      La date/heure actuelle est Ven 21 Sep - 7:37