Forum catholique l'Imitation de Jésus-Christ

Bienvenue sur le Forum catholique
l'Imitation de Jésus-Christ!

Ce forum est un lieu d'échanges dédié à l'approfondissement de la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ.

On peut y partager des témoignages personnels, proposer des méditations, se questionner sur la Bible et les différents enseignements de l'Église catholique, demander et apporter de l'aide dans le cheminement de l'âme vers Dieu, etc.

Forum d'échanges visant à approfondir la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ


    Il nous arrive tous de ne plus avoir le goût de prier : Voici mon partage..

    Partagez
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3783
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Il nous arrive tous de ne plus avoir le goût de prier : Voici mon partage..

    Message par Gilles le Jeu 27 Oct - 17:10

    Bonjour ou bonsoir tout le monde ! Chapeau

    Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais parfois il m'arrive de ressentir une grande lassitude et de n'avoir aucun goût pour la prière. Crying or Very sad


    En ces tristes moments, je prends ces paroles de notre cher Jésus à mon compte :

    "Mon âme est triste à en mourir" (Matthieu 26:38)  Sad

    Alors que je ne trouve plus les mots pour prier, je prononce seulement le Saint Nom de Jésus et je lui dis simplement : "Prends pitié de moi pauvre pécheur" ou d'autres petites phrases de ce genre.

    J'ai trouvé un beau texte qui je l'espère, nous fortifiera et nous édifiera toutes et tous dans ce domaine qu'est la prière. Bonne lecture ! Lecture


    Je n'ai pas le goût de prier

    À la fin d'une conférence sur la prière, un jeune homme m'a dit: « Si je pouvais avoir plus de silence pour prier, me retirer dans un lieu calme, être loin de la maison, ça prierait mieux. De plus, je n’ai pas le goût de prier ». Après réflexion, je lui répondrais ceci :

    Prie donc là où tu es, avec ce que tu vis. Certes, il est bon de réunir les meilleures conditions pour prier, mais la prière qui te convient est celle que tu vis aujourd’hui. Dieu donne la prière dont nous avons besoin au moment même où nous prions. C’est une question de foi et de confiance.

    Tu auras beau réunir les conditions idéales pour prier, il y aura toujours des obstacles comme la fatigue, les distractions, la paresse, le manque de foi. Même si tu fuis jusqu’au désert le plus éloigné, tu t’apercevras bien vite que le principal obstacle de la prière, c’est toi-même. Tu peux tout quitter, mais te quitter toi-même et tes pensées, c’est une autre histoire.

    L’important est de continuer à prier, en le regardant lui, Jésus, sans trop te regarder, en conversant avec lui comme avec un ami. La prière est union à Dieu dans le bruit comme dans le silence. Et ce silence est beaucoup plus intérieur qu’extérieur ; il est communion au mystère de Dieu, dans le métro comme dans un monastère.

    Nous sommes des gens ordinaires, disait Madeleine Delbrêl, qui marchons vers Dieu à petits pas pour le trouver sur notre rue, dans notre maison et au fond de soi. "Si tu crois que le Seigneur vit avec toi, partout où tu as la place de vivre, tu as la place de prier. Si tu vas au bout du monde, tu trouves la trace de Dieu; si tu vas au fond de toi, tu trouves Dieu lui-même." (Madeleine Delbrêl, Alcide. Guide simple pour simples chrétiens, Seuil, 1995)

    Le début de la vraie prière

    Tu n’as pas envie de prier, tu es même dégoûté de la prière. Déçu, tu en as ras le bol de ne rien sentir, d’être dans la sécheresse, d’éprouver même de la tristesse dans le silence. Eh bien, la vraie prière commence pour toi. Celle que tu ne sais pas faire, celle qui t’ennuie, celle que tu oublies. Tu ne penses même pas que tu pries en priant ainsi, et pourtant tu pries vraiment.

    Un conseil : tu peux demander à Marie de t’aider. Elle a vécu la grande aventure de la foi sans tout comprendre, dans le réel quotidien de Nazareth, méditant dans son cœur les Écritures. Elle a cru au-delà de tout goût et sentiment, jusqu’à la croix. Élisabeth, remplie de l'Esprit, avait eu raison de prophétiser : « Oui, bienheureuse celle qui a cru en l'accomplissement de ce qui lui a été dit de la part du Seigneur » (Luc 1,45).

    Marie a vécu en présence de Dieu dans un dialogue constant avec la Parole. Son « Magnificat », tissé de paroles bibliques, est un bel exemple de cet exercice de méditation qu’elle entretenait avec la Parole de Dieu, et ainsi, avec Dieu lui-même.

    « Nous apprenons de Marie à parler personnellement avec le Seigneur, en traduisant et en conservant dans notre vie et dans notre cœur les paroles de Dieu, afin qu’elles deviennent un aliment véritable pour tout un chacun. Ainsi, Marie nous guide dans une école de prière, dans un contact personnel et profond avec Dieu » (Benoît XVI, Discours, 22 février 2007).

    Les actes de foi, d’espérance et d’amour que tu fais en priant ont un goût particulier qu’il est difficile aux sens de détecter. Ces actes te font entrer dans une fréquentation toujours plus intime de celui que ton cœur cherche. Il y a une certaine saveur à chercher Dieu, à le prier dans l’instant présent, à cultiver la relation avec lui. Ce Dieu s’est fait connaître dans le visage du Christ. Fixe les yeux sur Jésus en fréquentant les Évangiles. Écoute sa Parole pour entrer en dialogue avec lui. Même si tu ne goûtes pas sa Parole et que tu n’as pas envie de prier, que ton corps soit témoin de ta bonne volonté à durer dans la prière. Dieu te fera goûter son amour un jour ou l’autre.

    Et persévère ainsi autant que nécessaire. Après la nuit point toujours l’aube.

       Jacques Gauthier - poète, essayiste et romancier canadien

    Blogue :
    École de prière (13) Je n'ai pas le goût de prier - Le blogue de ...



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3783
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Il nous arrive tous de ne plus avoir le goût de prier : Voici mon partage..

    Message par Gilles le Ven 28 Oct - 1:48

    Bonsoir mes amis(es) ! Chapeau

    J'aimerais partager avec vous un beau texte au sujet du Rosaire

    Mais avant, je dois avouer que je n'ai jamais fait un seul Rosaire depuis ma naissance. Shocked

    C'est à peine si je réussis à prier une dizaine de chapelet. Heureusement, la Sainte Vierge me comprend sûrement dans cette difficulté. Crying or Very sad

    Mais je prie quand même tous les jours dans le "Rosaire vivant du forum". Approuve

    N'est-ce pas Saint Louis-Marie Grignion de Montfort qui disait :

    "Un seul Ave Maria bien dit est d'un plus grand mérite que cent cinquante mal dits" !

    N'étais-ce pas aussi Sainte Thérèse d'Avila qui disait n'avoir jamais été capable de réciter un rosaire de sa vie ?

    Maintenant, je vous partage ce texte qui me parle beaucoup...



    Minutes d’amour avec Marie


    – Courrier spirituel –


    Le chapelet

    «Comment peut-on arriver à bien prier le chapelet? Je vais à la messe et communie tous les jours; j’aime réciter de courtes prières et parler à Jésus et à Marie. Je travaille à ma réforme intérieure, sachant qu’elle sera longue, cette lutte contre mes tendances imparfaites. La lecture est mon passe-temps favori : que de beaux et bons livres sont à notre disposition! J’écoute aussi les cassettes des homélies et des conférences spirituelles. J’aime prier et réciter le chapelet avec d’autres, mais, seule, j’ai de la difficulté. Serait-ce la paresse ou une tentation du démon ? Je voudrais réussir à dire le chapelet tous les jours, mais la récitation du chapelet, SEULE, je n’y parviens pas.

    «L’Armée de Marie m’apporte tellement de joies, de bonheur; elle me fait vivre, et cette vie intérieure se communique aux autres qui nous entourent, je le sens. C’est le rayon de soleil dans les ténèbres actuelles qui couvrent le monde.»

    Claire

    Réponse :


    La prière est un commerce intime avec Dieu. Vous savez déjà comment il est facile de prier puisque votre vie est tout imprégnée de l ’esprit de prière par ces élans du coeur vers Jésus et Marie, ces regards vers le ciel ou cris de reconnaissance et d’amour, de prières d’imploration ou de supplication, etc. Ainsi nourrie par les sacrements, abreuvée de la Parole dans une saine lecture, unie aux autres dans la prière, imprégnée d’amour dans toutes vos actions, spécialement dans l’accomplissement de votre devoir d’état, votre âme, ainsi modelée, ne peut faire autrement que de chanter une hymne d’action de grâces, comme vous le faites, et de communiquer aux autres la lumière qui l’habite.

    Un élément manque à votre bonheur: celui de prier SEULE le chapelet. Commencez par trois « AVE ». Quelques jours après, vous sentirez la nécessité de réciter la dizaine de chapelet, seule avec Dieu. Déjà habituée à la vie d’oraison, vous en arriverez à réciter le chapelet, puis un jour à vous faire un devoir de prier le rosaire en y ajoutant un moment de recueillement à l’énoncé des mystères joyeux, douloureux et glorieux. Prière d’Église, recommandée par les Papes, et plus spécialement par Marie lors de ses épiphanies (apparitions) où, à Fatima, Elle s’est fait connaître sous le vocable de Notre-Dame du Rosaire. Rosaire: arme silencieuse et efficace qu’Elle donne à ses enfants attentifs et aimants pour triompher de l’esprit du mal qui fait tant de victimes.

    Dans les temps troubles, cette prière si simple, mais qui, en même temps, est un résumé de l’Évangile, cette prière à la portée des grands et des petits, des adultes et des enfants, des puissants et des humbles, est l ’arme des combats pacifiques, à opposer aux armes, destructrices celles-là, inventées par les hommes pour semer le trouble, la violence, la terreur, la ruine et même la mort.

    Si la société de demain veut connaître un renouveau chrétien et du même coup «un renouveau humain», il faut, par la prière du Rosaire, attirer sur elle les grâces dont le Cœur Miséricordieux de Jésus est rempli, pour les déverser sur le monde.

    Pour vous aider à réciter le chapelet chez vous, vous pouvez vous servir d’une cassette sur laquelle on a fait l ’enregistrement des mystères du Rosaire.

    Ne vous torturez pas si, au cours de votre prière, certaines distractions vous assaillent.

    Même avec la meilleure intention, on n’y échappe pas. Ce qui compte d’abord, c’est l’amour que l’on met dans notre prière et nos actions. Ainsi Dieu donne des grâces de lumière par lesquelles l’âme comprend mieux les voies divines et se sent plus ardente pour avancer avec générosité. Plus l’âme avance vers Dieu, moins la manifestation de son amour devient impétueuse et agitée, mais elle gagne en profondeur ce qu’elle perd en émotion et en extériorisation. Le mouvement de sa volonté d’amour vers Dieu et les âmes devient plus ferme et pénètre davantage dans la profondeur des mystères divins. C’est ainsi que l’âme en arrive à contempler Dieu en silence et avec amour. Plus elle s’éprend de Lui, plus aussi elle sent le besoin de concentrer son amour en une générosité totale: consécration ou don de sa personne à Jésus par Marie. Et les grâces sont abondantes. Donc, ce qui compte avant tout, ce n’est pas de raisonner, mais d’aimer et de s’abandonner.


    Allez de l’avant… votre rosaire sera bientôt une «guirlande» de fleurs que, chaque jour, vous aimerez offrir à Dieu pour le bien de l’Église au service de laquelle nous sommes tous appelés.

    Que notre pays, que le monde revienne à Jésus par Marie; et tout le reste — la paix, la prospérité, le dynamisme constructif — lui sera donné par surcroît.

    Mère Paul-Marie

    Source:

    Le chapelet | Radio Amour




    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3783
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Il nous arrive tous de ne plus avoir le goût de prier : Voici mon partage..

    Message par Gilles le Ven 28 Oct - 16:32

    Gloire à toi Seigneu 
    Mon Dieu merci ! Adore

    Il y a de bonnes choses que l'on peut trouver sur Internet pour la vie chrétienne, malgré les fausses doctrines qui circulent...

    Ce matin, j'ai trouvé un très beau texte qui nous parle de sécheresse spirituelle lorsqu'on perd le goût de prier. Je tenais à vous le partager.  Approuve


    Seigneur, où es-tu ?

    Il y a dans notre tradition chrétienne une sagesse trop bien cachée qui mérite d’être dévoilée afin de venir en aide à tous les gens qui font l’expérience d’une sécheresse spirituelle. Vous savez… ces moments pénibles dans notre vie où nous nous demandons pourquoi notre vie de prière ne nous donne plus la même sensation forte qu’autrefois, ou l’impression que Dieu n’est pas présent. Nombreux sont ceux ou celles qui sombrent dans le découragement car ils ne comprennent pas pourquoi leur vie spirituelle est asséchée. Ils se sentent déboussolés, perdus et frustrés parce que leurs efforts n’arrivent pas à leur donner la satisfaction d’une vie spirituelle vivante et énergisante. Le doute les amène à remettre en question leur façon de prier et leur manière habituelle de rencontrer Dieu.
     
    « Seigneur, où es-tu ? Pourquoi ne réponds-tu pas à mes prières ? Je me sens perdu et misérable parce que je ne sais plus où te trouver. Qu’est-ce que je fais de mal ?  La vie était si belle l’année passée alors que je marchais pas à pas avec toi Seigneur, mais maintenant je ne sens plus rien, c’est le vide, et j’ai le goût de tout lâcher, je n’ai plus le goût de prier. »  Ces paroles vous rejoignent ? Elles décrivent bien votre état d’âme ? Il est donc bien important de comprendre ce qui se passe en nous. Il faut savoir qu’il est normal de vivre ce découragement ou cette « sécheresse spirituelle ». Regardons brièvement ce qui en est.
     
    Il est possible que cette sécheresse spirituelle soit occasionnée par notre propre faute. Il faut le reconnaître tout de suite, en demander le pardon et chercher à le corriger le plus tôt possible. La sécheresse spirituelle peut se manifester si nous avons des attachements à ce monde. Si mon cœur désire les plaisirs temporaires de ce monde plutôt que ceux du ciel, cela affecte directement la vie spirituelle. Deuxièmement, la paresse spirituelle peut également faire de grands dommages. Au début, cette paresse se manifeste par un délai ou un choix temporaire de manquer à un exercice religieux (prière, messe, dévotion pieuse, actes de charité, etc.). Ce poison s’infiltre graduellement et atteint l’âme d’une personne au point qu’elle met fin à tout ce qui est d’ordre religieux et trouve un plaisir dans les choses de ce monde. Conséquemment, la vie spirituelle finit par mourir à petit feu.
     
    Il faut cependant savoir qu’il existe aussi une sécheresse spirituelle que Dieu permet afin de nous faire grandir dans son intimité. Dieu n’a qu’un désir – de se donner entièrement à l’âme qui l’aime vraiment et qui le cherche sincèrement. Et pourtant, pour se faire, Dieu choisit parfois de se cacher, de se retirer de nous afin d’éveiller en nous le désir de le trouver. L’expérience peut être longue et pénible. Sainte Thérèse de Lisieux évoque dans son autobiographie (L’histoire d’une âme) d’une expérience de sécheresse spirituelle qui lui a fait souffrir pendant des mois de temps. Elle nous partage cependant que ce fut pour elle le temps le plus fructueux de toute sa vie spirituelle. Saint Jean de la Croix aussi en a fait une expérience profonde et nous a fait le cadeau de nous décrire les caractéristiques et les fruits de celle-ci dans « La nuit obscure ».
     
    Il y a une chose bien simple mais très profonde à saisir ici. La sécheresse dont subit notre vie spirituelle est due au fait que nous recherchons Dieu pour des raisons égoïstes. Afin de nous faire grandir dans la foi et l’amour, Dieu doit nous sevrer de l’utiliser pour satisfaire notre plaisir spirituel. Il veut que nous le cherchions et que nous l’aimions que pour Lui seul et non seulement pour ce qu’Il peut nous donner. Il est souvent difficile pour nous de comprendre et de vivre cette réalité car nous sommes tellement habituer à tout centrer sur nous-mêmes. Nous voulons satisfaire nos propres besoins jusqu’au point de faire de notre prière un temps pour y trouver un plaisir spirituel. Dieu purifie donc notre amour en nous faisant vivre la sécheresse spirituelle. Il faut donc avancer dans la foi dans ces moments-là et non faire retour en arrière.

    Diocèse Alexandria-Cornwall



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3783
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Il nous arrive tous de ne plus avoir le goût de prier : Voici mon partage..

    Message par Gilles le Dim 30 Oct - 15:48



    Prière pour les jours gris

    Seigneur, tu es
    ma lumière quand la nuit n’en finit pas,
    mon chemin quand les croisées sont confuses,
    mon soleil dans les jours gris.

    Seigneur, tu es
    ma sagesse quand le cœur part à la dérive,
    ma folie quand la raison l’emporte sur le cœur,
    mon espérance quand mon cœur peine d’attendre.

    Seigneur, tu es
    mon salut quand je me sens perdu,
    mon ciel bleu quand la terre a couleur d’habitude,
    ma paix quand je me fais la guerre.

    Seigneur, tu es
    ma vie quand mon cœur est las de battre,
    mon chant quand les mots me font défaut,
    ma jeunesse quand la lassitude me gagne.

    Seigneur, tu es
    ma joie quand la tristesse se rit de moi,
    mon alléluia quand le mal est trop lourd,
    ma brise quand je me sens étouffé,
    ma vérité quand je me sens tiraillé.

    Seigneur, tu es
    mon éclaircie quand les ombres m’assaillent,
    mon cœur quand je ne trouve plus le mien,
    mon Seigneur quand je veux tout maitriser.

    Seigneur, tu es
    ma victoire quand j’en ai assez de lutter,

    mon horizon quand mes yeux sont embrouillés,
    mon tout quand plus rien n’est rien.

    Trouvée sur un site des salésiens de Don Bosco

    Archiprêtré de Phalsbourg Communauté St Jean Baptiste des Portes d'Alsace



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Véronique1

    Féminin Messages : 1214
    Date d'inscription : 04/04/2016
    Localisation : France

    Re: Il nous arrive tous de ne plus avoir le goût de prier : Voici mon partage..

    Message par Véronique1 le Dim 30 Oct - 17:56

    @Gilles a écrit:

    Prière pour les jours gris

    Seigneur, tu es
    ma lumière quand la nuit n’en finit pas,
    mon chemin quand les croisées sont confuses,
    mon soleil dans les jours gris.

    Seigneur, tu es
    ma sagesse quand le cœur part à la dérive,
    ma folie quand la raison l’emporte sur le cœur,
    mon espérance quand mon cœur peine d’attendre.

    Seigneur, tu es
    mon salut quand je me sens perdu,
    mon ciel bleu quand la terre a couleur d’habitude,
    ma paix quand je me fais la guerre.

    Seigneur, tu es
    ma vie quand mon cœur est las de battre,
    mon chant quand les mots me font défaut,
    ma jeunesse quand la lassitude me gagne.

    Seigneur, tu es
    ma joie quand la tristesse se rit de moi,
    mon alléluia quand le mal est trop lourd,
    ma brise quand je me sens étouffé,
    ma vérité quand je me sens tiraillé.

    Seigneur, tu es
    mon éclaircie quand les ombres m’assaillent,
    mon cœur quand je ne trouve plus le mien,
    mon Seigneur quand je veux tout maitriser.

    Seigneur, tu es
    ma victoire quand j’en ai assez de lutter,

    mon horizon quand mes yeux sont embrouillés,
    mon tout quand plus rien n’est rien.

    Trouvée sur un site des salésiens de Don Bosco

    Archiprêtré de Phalsbourg Communauté St Jean Baptiste des Portes d'Alsace

    Merci Gilles.

    Je ne suis pas à la maison et j'ai une connexion capricieuse. Je me connecte au forum quand je peux et là, votre prière réponds à mon état d'âme actuel. C'est sans doute le St Esprit qui m'a guidée pour la lire.

    Priez pour moi, pour que ces "jours gris" disparaissent.
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3783
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Il nous arrive tous de ne plus avoir le goût de prier : Voici mon partage..

    Message par Gilles le Dim 30 Oct - 18:03

    @Véronique1 a écrit:
    @Gilles a écrit:Merci Gilles.
    Je ne suis pas à la maison et j'ai une connexion capricieuse. Je me connecte au forum quand je peux et là, votre prière réponds à mon état d'âme actuel. C'est sans doute le St Esprit qui m'a guidée pour la lire.
    Priez pour moi, pour que ces "jours gris" disparaissent.
    Soyez assurée de ma plus sincère prière dès cet après-midi (je vis au Québec) chère @Véronique1 . Prie


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3783
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Il nous arrive tous de ne plus avoir le goût de prier : Voici mon partage..

    Message par Gilles le Lun 31 Oct - 18:29




    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3783
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Il nous arrive tous de ne plus avoir le goût de prier : Voici mon partage..

    Message par Gilles le Mar 1 Nov - 18:35



    Que faire lorsque disparaît le goût de la prière ?

    « Cette sécheresse n’a rien d’inouï, explique Maurice Bellet, prêtre, philosophe et psychanalyste, auteur de Minuscule traité acide de philosophie (Bayard). Elle est même quasiment normale. Les vieux auteurs la jugeaient utile et féconde. Purifier la prière, c’est purifier le désir, jusqu’à ce qu’il rejoigne la volonté de Dieu.

    À l’époque moderne, l’ennui, le dégoût viennent souvent du côté réglementaire et obligatoire de la prière, d’un sentimentalisme ambigu, d’un dogmatisme devenu stérilisant. Certains continuent coûte que coûte. C’est peut-être la prière la plus pure, car c’est l’acceptation que la relation soit nue, sans rien qui satisfasse.

    Mais ce vouloir croire ne doit pas devenir une obstination vide de sens. Prier, c’est être avec Dieu dans une relation vivante où Dieu est Dieu. Où Dieu est Don et aime vraiment l’homme. François de Sales invitait Jeanne de Chantal à “quitter Dieu pour Dieu� ?. La contemplation, disait-il aussi, doit se faire “avec plaisir� ?.

    Alors, puisqu’il s’agit d’être avec Dieu, je peux me demander quelle prière me ferait plaisir : lire le commentaire d’un texte biblique avec un désir fort de vérité ? écouter La Passion de Jean Sébastien Bach ? En tout, je peux me tourner vers celui qui m’est insaisissable. »

      Un conseil. Quand vous ne savez plus prier, faites ce qui vous convient… sans juger le chemin choisi par d’autres. En n’oubliant pas quelque chose de très concret, ce qu’annonce Jean en sa première épître (4-12). Dieu est cet Inconnu, par-dessus le gouffre de l’absence, qui s’éveille en nos cœurs et nos mains lorsque nous nous faisons proches du prochain.

        Amen


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3783
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Il nous arrive tous de ne plus avoir le goût de prier : Voici mon partage..

    Message par Gilles le Mer 2 Nov - 17:32



    Prier ? Mais je ne ressens rien !

    Jésus nous recommande de persévérer dans la prière sans nous lasser. Pourtant, notre prière nous paraît souvent sèche et sans joie. Une épreuve que les grands saints ont traversée.

    Il est normal parfois de ne rien ressentir dans la prière, puisque toute émotion vient des sens et que Dieu est au-delà du sensible. C’est ce que le poète mystique Jean de la Croix appelle « la nuit obscure » : nuit par les sens et la raison qui sont privés de goût, nuit par la foi elle-même qui nous fait croire ce que nous ne voyons pas, nuit par Dieu lui-même qui est au-delà de tout ce qu’on pourrait en dire et comprendre. Ce Dieu, que «nul n’a jamais vu» (Jean 1, 18), mais que Jésus est venu révéler comme Père, est «un Dieu caché» (Isaïe 45, 15).

    Consolons-nous, tous les grands spirituels ont connu cette épreuve de l’aridité dans la prière. Dans la sécheresse spirituelle, Dieu semble absent, indifférent, caché dans un lourd silence. Ce sentiment d’être abandonné de Dieu est ressenti comme un vide intérieur, une solitude aride, un manque existentiel. Thérèse de Lisieux parle d’un sombre tunnel ou d’un brouillard qui l’empêchait de jouir de la foi, Mère Teresa de vide et d’obscurité. C’est souvent quelque chose de passager. Après la nuit l’aurore, après l’hiver le printemps, après la tristesse la joie, après les ténèbres la lumière, après la mort la résurrection. Sachons que Dieu est aussi près de nous dans la sécheresse que dans l’abondance.

    Si on persévère dans cet état, nous découvrons que son absence est une forme supérieure de présence. Notre foi est plus enracinée, l’amour plus intense. Le temps est redonné en efficacité, car c’est l’Esprit qui aime en nous. Voici tout de même quelques pistes que je développe au chapitre sur la sécheresse spirituelle dans Les défis de la soixantaine : communier à la souffrance du monde, consentir à la nuit, patienter dans l’oraison, laisser faire Dieu, écouter sa Parole, répéter le nom de Jésus sans désespérer, rester tranquille et vigilant.

    Il ne se passe rien

    Un ami m’a déjà dit: Il ne se passe rien quand je prie. Qu’est-ce qui se passe lorsque tu t’exposes au soleil ? Tu te laisses réchauffer par ses rayons sans que tu t’en aperçoives. Ainsi en est-il de la prière ; tu t’exposes à Dieu pour te laisser aimer et brûler de l’intérieur. Il se passe toujours quelque chose dans la prière, mais pour voir les merveilles que le Seigneur accomplit, il faut les yeux de la foi. Sans la foi et l’amour, la prière peut te sembler une fuite du monde, une perte de temps, un lieu vide. Et pourtant, heureuse perte de temps nécessaire qui ouvre un espace de gratuité dans le quotidien, comme un entracte pour mieux te relancer dans l’action.

    Il n’y a pas d’espace vide de Dieu. Ce n’est pas parce que tu ne ressens rien qu’il ne se passe rien. La prière porte toujours son fruit, même si elle semble ne rien t’apporter. C’est un moment de veille entre deux engagements. La prière est pure gratuité; tu pries parce que tu aimes, et cela ne se calcule pas. Fais mémoire de toutes les bontés de Dieu envers toi et tu verras que le goût de Dieu n’aura pas complètement disparu.

    Bien sûr, il peut arriver que dans la prière, personnelle ou communautaire, ton cœur soit tout brûlant d’amour comme ceux des disciples d’Emmaüs, qu’une joie et une paix inondent ton cœur, qu’une lumière particulière te soit donnée sur la miséricorde infinie de Dieu, que des larmes coulent en écoutant sa Parole, que son pardon soit ressenti intérieurement… Dieu agit souvent ainsi envers ceux qui commencent dans la prière pour les encourager à continuer, mais tout cela peut changer.

    Dieu a assez confiance en toi pour te conduire au désert de sa croix. Patience! Même si tu ne ressens plus la présence du Seigneur, cela ne veut pas dire que ce que tu vis est faux. La foi te dit que Dieu est présent à la fine pointe de ton âme. Ce qui fait la valeur de ta prière, c’est la foi et l’amour que tu mets dans l’attente de sa venue. Ne te centre donc pas sur toi-même et tes sensations lorsque tu pries, mais recueille-toi en Dieu et fixe ton attention sur son amour pour toi.

    avec Jacques Gauthier



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3783
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Il nous arrive tous de ne plus avoir le goût de prier : Voici mon partage..

    Message par Gilles le Sam 26 Nov - 20:00



    Quand je n’arrive pas à prier dans les moments difficiles, comme la maladie, le deuil, le découragement…, quand le diable me présente sa « carte de visite » pour me mettre à plat et que je n’arrive pas à prier, alors je m’appuie sur cette vérité que : « Jésus intercède en ma faveur » (Hébreux 7.25). Il prend le relais !

    Texte en entier : Idées et pistes pour enrichir ma vie de prière - Envie de prier






    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Véronique1

    Féminin Messages : 1214
    Date d'inscription : 04/04/2016
    Localisation : France

    Re: Il nous arrive tous de ne plus avoir le goût de prier : Voici mon partage..

    Message par Véronique1 le Dim 27 Nov - 10:43

    @Gilles a écrit:Quand je n’arrive pas à prier dans les moments difficiles, comme la maladie, le deuil, le découragement…, quand le diable me présente sa « carte de visite » pour me mettre à plat et que je n’arrive pas à prier, alors je m’appuie sur cette vérité que : « Jésus intercède en ma faveur » (Hébreux 7.25). Il prend le relais !

    MERCI Gilles ! je n'avais pas pensé à cela
    avatar
    Jean

    Masculin Messages : 793
    Date d'inscription : 22/01/2016

    Re: Il nous arrive tous de ne plus avoir le goût de prier : Voici mon partage..

    Message par Jean le Dim 27 Nov - 11:25

    Je n'ai pas toujours le goût pour entamer une série de longues prières, mais je suis plusieurs fois par jour en dialogue en cœur à cœur avec le Ciel, en fait je ne suis jamais vraiment déconnecté, parfois sur "veille" mais jamais "éteint".
    Colombe
    avatar
    Véronique1

    Féminin Messages : 1214
    Date d'inscription : 04/04/2016
    Localisation : France

    Re: Il nous arrive tous de ne plus avoir le goût de prier : Voici mon partage..

    Message par Véronique1 le Dim 27 Nov - 11:47

    @Jean a écrit:Je n'ai pas toujours le goût pour entamer une série de longues prières, mais je suis plusieurs fois par jour en dialogue en cœur à cœur avec le Ciel, en fait je ne suis jamais vraiment déconnecté, parfois sur "veille" mais jamais "éteint".
    Colombe
    Et si c'était "cela" prier prier finalement ?
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3783
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Il nous arrive tous de ne plus avoir le goût de prier : Voici mon partage..

    Message par Gilles le Dim 27 Nov - 16:36

    Bon dimanche à vous deux @Véronique1 et @Jean ! Chapeau

    Merci pour vos commentaires. Approuve J'en suis rendu au point que je ne récite plus de longues prières... Quand le cœur n'y est pas, çà ne sert à rien car ce serait de l'hypocrisie.

    Jésus a dit que notre Père du Ciel connait nos besoins avant même que nous lui demandions. (Matthieu 6)

    Alors, quand les mots me manquent, je récite tranquillement un "Notre Père", prière la plus parfaite qui monte vers le Ciel.

    Bon dimanche ! sunny

    Gilles. Salue


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Véronique1

    Féminin Messages : 1214
    Date d'inscription : 04/04/2016
    Localisation : France

    Re: Il nous arrive tous de ne plus avoir le goût de prier : Voici mon partage..

    Message par Véronique1 le Dim 27 Nov - 17:53

    @Gilles a écrit:Bon dimanche à vous deux @Véronique1 et @Jean ! Chapeau

    Merci pour vos commentaires. Approuve J'en suis rendu au point que je ne récite plus de longues prières... Quand le cœur n'y est pas, çà ne sert à rien car ce serait de l'hypocrisie.

    Jésus a dit que notre Père du Ciel connait nos besoins avant même que nous lui demandions. (Matthieu 6)

    Alors, quand les mots me manquent, je récite tranquillement un "Notre Père", prière la plus parfaite qui monte vers le Ciel.

    Bon dimanche ! sunny

    Gilles. Salue
    En principe, je récite la liturgie des heures, mais autrement, je fais comme toi : un  Notre Père et encore plus souvent un "je vous salue Marie.
    Finalement, je ne sais pas comment font  ceux qui font de beaux discours sur les neuvaines et les litanies... ???
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3783
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Il nous arrive tous de ne plus avoir le goût de prier : Voici mon partage..

    Message par Gilles le Dim 27 Nov - 18:06

    @Véronique1 a écrit:
    @Gilles a écrit:En principe, je récite la liturgie des heures, mais autrement, je fais comme toi : un  Notre Père et encore plus souvent un "je vous salue Marie.
    Finalement, je ne sais pas comment font  ceux qui font de beaux discours sur les neuvaines et les litanies... ???
    Pour t'avouer franchement chère @Véronique1, j'ai peine à réciter trois "Ave". Shocked

    Je me demande moi aussi comment certaines personnes peuvent réciter un rosaire au complet ? scratch J'en suis incapable même avec toutes les bonnes intentions du monde ! Embarassed

    Mais encourageons-nous, car Notre Seigneur regarde à notre cœur et non au nombre de paroles que nous prononçons. Approuve  


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Véronique1

    Féminin Messages : 1214
    Date d'inscription : 04/04/2016
    Localisation : France

    Re: Il nous arrive tous de ne plus avoir le goût de prier : Voici mon partage..

    Message par Véronique1 le Dim 27 Nov - 18:43

    Ah, merci Gilles, je ne suis pas la seule dans ce cas ! on va peut-être savoir comment font ceux qui y arrivent...
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3783
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Il nous arrive tous de ne plus avoir le goût de prier : Voici mon partage..

    Message par Gilles le Mar 29 Nov - 16:24



    Que dire quand les mots nous manquent ?

    J’ai un jour demandé à un membre fidèle de l’Église si, après avoir prié, il avait déjà eu l’impression que Dieu était lointain.« Non, m’a-t-il répondu. Ça ne m’est jamais arrivé. »J’étais anéanti. Plus d’une fois, déchiré par un péché ou le désespoir, ou les deux, j’ai fait appel à Dieu sans ressentir sa présence.Puis, je me suis rappelé la supplication de David dans les mots que Christ lui-même a répétés à la croix : « Mon Dieu! mon Dieu! pourquoi m’as-tu abandonné ? » (Ps 22.2.)

    Je connais de bonnes personnes ferventes qui craignent Dieu et qui ne se sont jamais senties abandonnées. Je connais aussi de bonnes personnes ferventes qui craignent Dieu pour qui ce sentiment est très familier.« Jésus vous aime d’une manière très spéciale », a écrit une mélancolique mère Teresa à une amie. « Quant à moi, le silence et le vide sont si grands que je regarde sans voir, que j’écoute sans entendre. » À une certaine époque, moi, qui ai donné beaucoup moins d’affection à bien moins de gens que mère Teresa, j’aurais blâmé son agonie spirituelle sur sa foi fondée sur ses œuvres.

    Au fil des ans, Dieu m’a abaissé en me laissant subir les épreuves et les tentations de gens que j’ai jugés. J’ai déjà pensé que c’étaient mes actions, ma justice et mes prières louables qui définissaient mon intimité avec Dieu. Mais j’ai connu des périodes si sombres que je pouvais à peine formuler les mots pour prier.Vous êtes-vous déjà retrouvé à genoux, ou étendu sur votre lit dans votre chambre assombrie, ou encore rivé à un banc d’église, désespérant de communier avec Dieu, ignorant les mots pouvant exprimer les émotions profondes et affreuses que chacun trouve dans l’épaisse nuit de l’âme ?

    Il fut un temps où je me croyais adroit à prier. Conférencier depuis plusieurs années, j’avais acquis le don de bien tourner les phrases éloquentes ou de faire des pauses dramatiques. Cela m’avait amené à présumer que c’était ce que Dieu voulait : de jolis mots bien choisis, tous enfilés comme des pierres précieuses sur un collier de grand prix.

    Mais avec les années, j’ai enterré un enfant, détruit mon mariage et déçu tant de gens. Au milieu de cette ruine, j’ai connu beaucoup de longues nuits sombres où je pouvais à peine prier, et encore bien moins formuler les bonnes paroles. Certaines nuits, allongé sur mon lit ou le plancher, j’ai pleuré, tout en espérant que les larmes remplaceraient les mots qui ne me venaient pas.Un jour, me trouvant à l’étage supérieur d’un hôtel minable, j’étais si accablé de désespoir que je ne pouvais pas penser à autre chose qu’à me jeter par la fenêtre.

    C’est alors que j’ai trouvé une prière qui m’a bien servi depuis ce moment :« S’il te plaît. »« S’il te plaît. » Dieu connaît ce que nous avons fait et ce que nous lui demandons avec instance. Plus important encore, il sait ce dont nous avons vraiment besoin. Si vous pouviez dire une seule chose – découvrir une coupe dans laquelle verser tous les désirs de votre cœur –, pourriez-vous en trouver une meilleure que « s’il te plaît »?« S’il te plaît », ai-je chuchoté dans cette chambre d’hôtel obscure. « S’il te plaît. »Aucun ange n’a chanté, aucune lumière n’est apparue, et aucune des ruines de ma vie n’a été restaurée. Mais je n’ai pas sauté de la fenêtre et je n’ai pas cessé de croire que Dieu nous aime, moi et mes enfants. Je me suis rappelé le reste du Psaume 22, le refrain qui suit le cri d’abandon de David :« Car il n’a ni mépris ni dédain pour les peines du misérable, et il ne lui cache point sa face; mais il l’écoute quand il crie à lui » (v. 25).

    Un de mes amis, qui a perdu sa femme et son enfant dans un accident de voiture, m’a confié que, dans ses moments de détresse, sa prière est simplement « Aide-moi. »Qui parmi nous, en entendant son enfant crier « s’il te plaît » ou « aide-moi », n’accourrait pas vers lui ? Et quel parent aime ses enfants plus que Dieu nous aime? Ce qui compte n’est pas de trouver les bons mots, mais de venir à Dieu. Et quelle honte de tarder à aller vers lui ou de quitter trop tôt sa présence parce que nous ne trouvons pas les « bons » mots! Il vaut mieux chuchoter à maintes reprises « s’il te plaît » ou « aide-moi », ou mieux encore « Jésus », que de ne pas du tout venir à lui.  Je connais des gens qui prient les Psaumes, des prières inspirées de Dieu. D’autres lisent les prières des premiers chrétiens.Le Créateur du ciel et de la terre n’a pas besoin que nous formulions des prières originales. Venez avec « un cœur brisé et contrit », a écrit David dans Psaumes 51.19.

    Voilà ce qui devrait nous préoccuper : avoir un cœur droit et non pas chercher à dire les bonnes paroles. Malgré nous, Seigneur, montre-nous comment prier.  




    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3783
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Il nous arrive tous de ne plus avoir le goût de prier : Voici mon partage..

    Message par Gilles le Mer 30 Nov - 17:19



    La nuit des sens : l'heureux sort ! (S. Jean de la Croix)

    St Jean de la Croix décrit la nuit des sens dans son œuvre « La nuit obscure ».

    On reconnaît la nuit des sens à trois choses :

    1. Absence de joie en Dieu et dans les choses créées. La partie sensible est abattue et languissante par manque de goût à agir mais l'esprit est vigoureux.
    2. Sentiment de reculer, inquiétude à ce sujet.
    3. Incapacité de méditer à l'aide de l'imagination, avec cependant un désir de servir Dieu.
    4. Attrait pour la solitude et le calme.

    Cantique de l’âme, strophe 1 :
    Par une nuit profonde,
    Etant pleine d’angoisse et enflammée d’amour,
    Oh ! L’heureux sort !
    Je sortis dans être vue, tandis que ma demeure était déjà en paix.
    - L'âme est « angoissée » parce que la partie sensible est privée, éteinte, dans la nuit.
    - L'âme est pourtant « enflammée d'amour », elle est dans la voie du pur amour.
    - « Heureux sort ! » : Dieu agit, c'est pourquoi c'est un chemin de bonheur et de paix.
    - « Je sortis » : cela signifie que l'âme sort de la sujétion à la partie sensitive. Elle s'appuie sur la foi qui est étrangère aux sens.

    Citons saint Jean de la Croix :

    « Ce sont les sécheresses qui font avancer l’âme dans la voie du pur amour de Dieu.
    Elle ne se porte plus désormais à agir sous l’influence du goût et de la saveur qu’elle trouvait dans ses actions ; elle ne se meut que pour plaire à Dieu.
    Elle n’a plus de présomption ni de satisfaction personnelle, comme elle en avait peut-être l’habitude au temps de la prospérité ; elle est devenue craintive et défiante d’elle-même ; elle ne cherche plus de satisfaction en elle-même ; aussi vit-elle dans cette crainte salutaire qui conserve et augmente les vertus. »
    (Nuit obscure des sens, chapitre XIII)
    La nuit est pleine d'avantages, car elle illumine :
    La sécheresse et le vide font découvrir à la personne une bassesse qu'elle "ne voyait pas au temps où toutes ses méditations étaient savoureuses, prospères". Et l'âme acquiert "plus de respect dans ses rapports avec Dieu".

    Le pur amour donne accès à la compréhension de la vérité, à la saveur la Sagesse :
    Dieu éclaire l'âme, et alors non seulement elle connaît sa misère et sa bassesse, mais elle découvre aussi la grandeur et l'excellence de son Dieu. [...] L'entendement a acquis la liberté et la pureté nécessaire pour comprendre la vérité." Et "Dieu lui communique peu à peu par un moyen surnaturel les lumières de sa Sagesse, ce qu'il ne faisait pas quand l'âme goûtait les joies et les satisfactions précédentes." Après la nuit des sens, l'âme goûte "une saveur spirituelle sans qu'il lui en coûte le moindre raisonnement."

    L'âme est vraiment « sortie », elle a vécu un exode dirait la Bible, elle a quitté une foule d'imperfections :
    Elle a le désir que tout le monde lui donne des conseils et des avis sur la conduite à suivre. Elle reçoit de Dieu l'humilité et l'esprit de promptitude dans l'accomplissement de l'obéissance par pur amour pour Dieu, sans consolation. Elle est délivrée des impuretés. Assouplie et humiliée par ces aridités et ces difficultés, elle devient douce à l'égard de Dieu, d'elle-même et du prochain.

    Durée :
    La nuit des sens se fait par une alternance entre des périodes de sécheresses, ténèbres, angoisse, et des périodes de sérénité : « Dieu fait passer fréquemment des ténèbres de la nuit à la lumière du jour ».
    Mais la nuit des sens « doit s’appeler plutôt une certaine réforme des passions ou un frein qui leur est imposé, qu’une purification proprement dite. La raison en est que toutes les imperfections et tous les désordres de la partie sensitive ont leurs racines dans l’esprit. »
    Saint Jean de la Croix donne alors un autre commentaire sur la même strophe, dans "la nuit obscure de l'esprit".




    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3783
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Il nous arrive tous de ne plus avoir le goût de prier : Voici mon partage..

    Message par Gilles le Sam 3 Déc - 16:23

    2 décembre 2016


    5 bienfaits dans nos vies quand nous attendons une bénédiction

    Avez-vous déjà ressenti l’assurance que Dieu s’apprêtait à apporter la bénédiction dans votre vie ? Parfois dans ces moments d’attente, la seule chose que nous obtenons est le silence. L’une des saisons les plus difficiles de nos vies est celle où nous cheminons entre deux étapes. Le temps semble s’étirer entre les évènements passés et ce que nous aimerions vivre.

    Mais alors que l’attente n’est jamais quelque chose d’enthousiasmant, elle n’est pourtant pas un temps vide, pendant lequel rien ne se passe. Au contraire, l’œuvre que Dieu accomplit en nous au cours de ces périodes apporte de belles choses, parfois même des choses étonnantes. La saison de l’attente détient toutes sortes de bénédictions. Nous pouvons simplement ouvrir les yeux pour le constater.

    Suite de l'article en entier : 5 bienfaits dans nos vies quand nous attendons une bénédiction

    © Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

    5 bienfaits dans nos vies quand nous attendons une bénédiction






    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)

    P123

    Féminin Messages : 557
    Date d'inscription : 22/01/2016

    Re: Il nous arrive tous de ne plus avoir le goût de prier : Voici mon partage..

    Message par P123 le Mer 7 Déc - 8:54

    Merci Gilles !!! Prie Amen cheers cheers cheers flower flower flower flower Danse Danse Danse Danse
    Effectivement parfois j'en ai "marre" de prier, j'ai des dizaines chaque jour à réciter pour mes proches et certains jours le cœur n'y est pas.
    Récemment j'ai même oublié l'Angélus de midi !
    Dire l'Angélus matin-midi-soir aide à structurer sa journée. Après l'avoir dit on peut ajouter une intention, une demande de pardon,  confier un proche au Seigneur.
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3783
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Il nous arrive tous de ne plus avoir le goût de prier : Voici mon partage..

    Message par Gilles le Mer 7 Déc - 15:16

    Ptit'sirène a écrit:Effectivement parfois j'en ai "marre" de prier, j'ai des dizaines chaque jour à réciter pour mes proches et certains jours le cœur n'y est pas.
    N'est-ce pas Saint Louis-Marie Grignion de Montfort qui disait :

    "Un seul Ave Maria bien dit est d'un plus grand mérite que cent cinquante mal dits" !

    Amen


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Véronique1

    Féminin Messages : 1214
    Date d'inscription : 04/04/2016
    Localisation : France

    Re: Il nous arrive tous de ne plus avoir le goût de prier : Voici mon partage..

    Message par Véronique1 le Mer 7 Déc - 20:14

    @Gilles a écrit:
    Ptit'sirène a écrit:Effectivement parfois j'en ai "marre" de prier, j'ai des dizaines chaque jour à réciter pour mes proches et certains jours le cœur n'y est pas.
    N'est-ce pas Saint Louis-Marie Grignion de Montfort qui disait :

    "Un seul Ave Maria bien dit est d'un plus grand mérite que cent cinquante mal dits" !

    Amen
    oui, je pense aussi. Mais le manque d'envie de prier vient (je pense) de satan et il ne faut pas le laisser gagner.
    Je dis cela, mais je suis sans le même cas que toi pte sirène ! alors, je demande à mon ange gardien de le faire à ma place (faut bien qu'il bosse un peu Smile )
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3783
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Il nous arrive tous de ne plus avoir le goût de prier : Voici mon partage..

    Message par Gilles le Mer 7 Déc - 20:24

    @Véronique1 a écrit:
    @Gilles a écrit:
    Ptit'sirène a écrit:N'est-ce pas Saint Louis-Marie Grignion de Montfort qui disait :

    "Un seul Ave Maria bien dit est d'un plus grand mérite que cent cinquante mal dits" !

    Amen
    oui, je pense aussi. Mais le manque d'envie de prier vient (je pense) de satan et il ne faut pas le laisser gagner.
    Je dis cela, mais je suis sans le même cas que toi pte sirène ! alors, je demande à mon ange gardien de le faire à ma place (faut bien qu'il bosse un peu Smile )
    Pouce haut   Amen


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)

    P123

    Féminin Messages : 557
    Date d'inscription : 22/01/2016

    Re: Il nous arrive tous de ne plus avoir le goût de prier : Voici mon partage..

    Message par P123 le Jeu 8 Déc - 8:52

    Notre Ange peut le faire à notre place ? Je ne savais pas.
    Dans quelles circonstances ?
    avatar
    Véronique1

    Féminin Messages : 1214
    Date d'inscription : 04/04/2016
    Localisation : France

    Re: Il nous arrive tous de ne plus avoir le goût de prier : Voici mon partage..

    Message par Véronique1 le Jeu 8 Déc - 9:35

    Ptit'sirène a écrit:Notre Ange peut le faire à notre place ? Je ne savais pas.
    Dans quelles circonstances ?
    Pte sirène, je n'en sais rien, ça vient de moi. Mais en tout cas, une chose sûre et certaine, c'est que les "je vous salue Marie" et la Prière du cœur "Jésus, je vous aime" comme un mantra, ça marche.
    Et puis, un jour, arrive un déclic. Pour moi, ça a été hier après-midi, lors de la messe célébrée à la maison de retraite où je fais du bénévolat. Je ne saurais pas dire ce que j'ai ressenti de voir toutes ces personnes âgées, le prêtre en fauteuil roulant lui aussi...
    les larmes coulaient chez certains quand il a entonné "Venez Divin Messie".
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3783
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Il nous arrive tous de ne plus avoir le goût de prier : Voici mon partage..

    Message par Gilles le Mer 18 Jan - 18:58





    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3783
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Il nous arrive tous de ne plus avoir le goût de prier : Voici mon partage..

    Message par Gilles le Mer 25 Jan - 16:00



    « Quand tu pries, ne recherche pas de mots compliqués, car le bégaiement simple et sans variété des enfants a souvent touché leur Père des cieux.

    Ne cherche pas à beaucoup parler quand tu pries, de peur que ton esprit ne se distraie à chercher des mots. Un seul mot du publicain apaisa Dieu et un seul cri de foi sauva le larron. La loquacité dans la prière disperse souvent l'esprit et le remplit d'images, alors que la répétition d'une même parole ordinaire le recueille.

    Si une parole de ta prière te remplit de douceur ou de componction, demeure sur elle, car alors notre ange gardien est là, priant avec nous.

    Quelque pureté que tu aies acquise, ne sois pas trop confiant ; mais approche-toi plutôt avec une profonde humilité et tu recevras une confiance encore plus grande.

    Même si tu as gravi toute l'échelle des vertus, prie pour le pardon de tes péchés. Écoute Paul dire, en parlant des pécheurs : "Je suis le premier d'entre eux" (1 Tim 1,15).

    L'huile et le sel assaisonnent la nourriture ; la tempérance et les larmes donnent des ailes à la prière.Si tu es revêtu de douceur et libre de toute colère, tu n'auras pas à peiner beaucoup pour délivrer ton esprit de la captivité. »

    St Jean Climaque - Mort au Mont Sinaï vers 649  



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3783
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Il nous arrive tous de ne plus avoir le goût de prier : Voici mon partage..

    Message par Gilles le Lun 30 Jan - 18:42



    Pas le moral ? Récitez cette prière !

    Si les forces vous manquent, il suffit de vous retourner vers Dieu.

    Debout ! Ne vous découragez pas ! Ayez confiance ! Dieu ne vous abandonnera pas, sa Voie va bien au-delà de notre imagination. Car Il est le Dieu des surprises, Il est celui qui surprend à travers les plus étonnantes formes et par les réponses les plus inattendues.

    Dès maintenant, assumez les nouveaux défis qui se présentent à vous. Croyez en Dieu, en son amour, en son pouvoir illimité, croyez en vous et en tout ce qu’Il a semé dans votre cœur. Ne prêtez pas attention aux voix qui cherchent à vous décourager et à vous retenir. Souvenez-vous que vous êtes ce résultat de l’amour de Dieu, qui se perfectionne chaque jour de votre vie.

    Suite de ce magnifique article : Pas le moral ? Récitez cette prière ! - Spiritualité - Aleteia : un regard ...





    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3783
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Il nous arrive tous de ne plus avoir le goût de prier : Voici mon partage..

    Message par Gilles le Ven 3 Fév - 21:34



    Reste avec moi...

    Seigneur, il y a de ces matins de tendresse où tout,
    les gens et les choses, vous disent : « Je t'aime... »

    Il y a de ces midis de lumière
    où la nature tout entière vous répète : « C'est bon la vie...»

    Il y a de ces soirées de beauté
    où les étoiles elles-mêmes vous murmurent :
    « Tu n'en finiras jamais de t'émerveiller...»

    On a l'impression de marcher sur des tapis de velours,
    de naviguer sur des eaux moirées
    et de voler dans des ciels d'azur.

    On se sent capable de tenir l'univers dans ses bras,
    d'abattre des forêts entières, de vivre mille vies.
    C'est merveilleux !

    Mais il y a aussi de ces nuits de grande noirceur
    où l'on se répète sans cesse : « Quand cela va-t-il finir? »

    Il y a des hivers de tristesse
    où l'on se dit comme Job : « Périsse le jour où je suis né! »

    Il y a de ces nuits de douleur
    où l'on crie à s'époumoner : « Je n'en peux plus ! »

    On a des nœuds dans l'estomac,
    des questions sans réponses plein la tête,
    des problèmes plein les bras.

    On est sans espoir, sans élan, sans souffle.
    On voudrait mourir. On est las de traîner sa vie.
    C'est terrible !

    Aux jours de doux temps comme aux jours de tempête,
    «reste avec nous.»

    Pour la lumière, merci !
    Et pour les ténèbres, à l'aide !
    Que je ne t'oublie pas quand il fait beau
    et que je ne t'accuse pas quand il fait mauvais.
    Amen !

    Jules Beaulac


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)

      La date/heure actuelle est Mar 21 Nov - 16:35