Forum catholique l'Imitation de Jésus-Christ

Bienvenue sur le Forum catholique
l'Imitation de Jésus-Christ!

Ce forum est un lieu d'échanges dédié à l'approfondissement de la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ.

On peut y partager des témoignages personnels, proposer des méditations, se questionner sur la Bible et les différents enseignements de l'Église catholique, demander et apporter de l'aide dans le cheminement de l'âme vers Dieu, etc.

Forum d'échanges visant à approfondir la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ


    Avez-vous touché le mateau de Jésus ? Faites-le ! Maladie ou autre...

    Partagez
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3294
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Avez-vous touché le mateau de Jésus ? Faites-le ! Maladie ou autre...

    Message par Gilles le Jeu 6 Oct - 17:45



    Qui a osé toucher Jésus ?

    "Qui m’a touché ?" Marc 5.31

    Le contexte de cette histoire est simple. Une femme est atteinte d'une perte de sang depuis douze ans. À cause de sa maladie, la loi lui interdit de vivre au milieu de ses semblables. Malgré cela, elle va prendre l'initiative d'aller à la rencontre de Jésus en traversant une marée humaine.

    Et alors qu'elle est proche de Jésus,, elle réussit à étendre sa main pour toucher le bord de son vêtement. Son hémorragie s'arrête, elle est guérie. Lorsque le Seigneur va demander : "Qui m'a touché ?", cette femme est saisie de crainte. Elle qui voulait rester incognito se retrouve tout à coup sous les feux des projecteurs. Mais pourquoi a-t-elle peur ?

    En temps normal, cette femme aurait dû rester loin de ses contemporains. Par son geste, elle va renverser les murailles d'un tabou, celui du sang. Par son attitude, elle défie les interdits posés par la loi de Moïse. Elle n'avait pas le droit de se frotter à la foule mais elle va le faire. Pire, elle va même oser toucher un enseignant de la loi… un homme qui est là pour rappeler aux gens ce qui est interdit, ce qui est impur ! Cette femme va franchir tous les obstacles pour s'emparer du miracle.

    Mettez-vous à la place du peuple qui voit cette scène. Cette femme a commis un sacrilège, un acte impensable et pourtant cette histoire est prometteuse et pleine d'espérance !

    Jésus se moque bien des tabous ! Pour lui, même les gens douze fois impurs ont le droit à la délivrance. L'action de Jésus va au-delà de la guérison d'une simple personne. Le miracle va s'étendre à la multitude. Cet événement, est la preuve qu'une époque nouvelle est enfin arrivée. Ce n'est pas seulement une guérison qui a pris place mais un salut, une émancipation de coutume, de tradition et d'habitude.

    Quel que soit votre état, je vous invite à toucher Jésus. Vous dites : "mais je suis impur… J'ai commis toutes sortes de péchés… Je ne suis pas digne… Même les gens autour de moi savent combien je suis une personne mauvaise… La loi me condamne… La morale me condamne…" Tout cela est peut être vrai, mais n'oubliez pas ceci : "pour Jésus, même les gens douze fois impurs ont le droit à la délivrance".

    Aujourd'hui, saisissez son pardon, allez et ne péchez plus !

    Une prière pour aujourd'hui

    Seigneur, je viens devant toi avec toutes mes impuretés, avec tous les interdits que j'ai bravés et je réclame ton pardon. Guéris-moi et purifie-moi comme tu l'as fait pour cette femme. Amen !

    Patrice Martorano
    ****************************************************************

    Prière du regretté Père Émilien Tardif...








    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3294
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Avez-vous touché le mateau de Jésus ? Faites-le ! Maladie ou autre...

    Message par Gilles le Ven 7 Oct - 18:35



    Voilà une femme qui depuis douze ans traine un problème de perte de sang, douze ans qu’elle se cache, impure, infréquentable, douze ans de soins en pure perte. Elle a entendu parler de Jésus le guérisseur et elle apprend qu’il passe au pays. Un éclair la traverse : « Si je pouvais seulement toucher son manteau, je serais sauvée ». Plus que la guérison de son mal, elle désire vivre.

    Elle se mêle à la foule qui suit Jésus, réussit à se faufiler et de dos, touche son vêtement. Aussitôt la source de son sang est tarie, elle se sent guérie. L’épisode pouvait s’arrêter là. Mais aussitôt Jésus se retourne et questionne : « Qui m’a touché ? »

    La femme guérie et repérée rentrerait volontiers sous terre. Mais ô retournement, elle se jette toute tremblante aux pieds de Jésus, et du sol où elle se tient, raconte son histoire, et lui dit toute la vérité : elle entre en relation. Elle entend alors la parole de vie : « Ma fille, ta foi t’a sauvée ».

    Pourquoi Jésus cherche à savoir qui l’a touché ?

    Dans la bousculade il a conscience de la force qui sort de lui. Mais pour lui, une guérison magique ne rend pas la dignité, ni la joie de vivre. C’est dans la rencontre que la vie peut reprendre souffle. Jésus regarde alentours et cherche des yeux la personne. Il faut que leurs regards se croisent, qu’elle mette des mots sur son mal et raconte son histoire : Jésus lui permet de retrouver le fil de sa vie. Elle était déjà guérie dans son corps, et en prenant la parole, elle est sauvée. Sa guérison n’est pas un tour de passe-passe, mais la rencontre avec Jésus, qui lui rend son humanité.






    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3294
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Avez-vous touché le mateau de Jésus ? Faites-le ! Maladie ou autre...

    Message par Gilles le Sam 8 Oct - 16:43



    Tu es fatigué, malade, handicapé, sans travail


    tu penses au suicide, ton mariage est en déclin ..etc…


    Écoute le Père Franck qui prie pour toi au Nom de Jésus !




    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3294
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Avez-vous touché le mateau de Jésus ? Faites-le ! Maladie ou autre...

    Message par Gilles le Ven 13 Jan - 17:51



    La foi et l’espoir de la guérison


    Une femme affaiblie par la maladie, à bout de ressources, découragée par l’inefficacité des traitements subis, tente le tout pour le tout. Son dernier recours est de s’approcher de Jésus, lui crier sa détresse, et en espérer la guérison. À défaut de lui parler à cause de la foule compacte, elle réussit à toucher au moins son vêtement, espérant ainsi obtenir la guérison de son mal, comme par un transfert magique de puissance, vu que le vêtement est un symbole de la personnalité de celui ou celle qui le porte. Mais il faut aussi savoir que le contact physique du malade avec le corps du guérisseur est une pratique usuelle dans l’Antiquité (voir J. Hervieux, L’évangile de Marc, Novalis).
    25 Or, une femme, qui avait des pertes de sang depuis douze ans... –26 elle avait beaucoup souffert du traitement de nombreux médecins, et elle avait dépensé tous ses biens sans avoir la moindre amélioration ; au contraire, son état avait plutôt empiré – ... 27 cette femme donc, ayant appris ce qu’on disait de Jésus, vint par derrière dans la foule et toucha son vêtement. 28 Elle se disait en effet : “ Si je parviens à toucher seulement son vêtement, je serai sauvée. ”  29  À l’instant, l’hémorragie s’arrêta, et elle ressentit dans son corps qu’elle était guérie de son mal.
    30 Aussitôt Jésus se rendit compte qu’une force était sortie de lui. Il se retourna dans la foule, et il demandait : “ Qui a touché mes vêtements ? ” 31 Ses disciples lui répondirent : “ Tu vois que la foule te presse, et tu demandes : ‘Qui m’a touché ?’ ” 32 Mais lui regardait tout autour pour voir celle qui avait fait cela. 33 Alors la femme, saisie de crainte et toute tremblante, sachant ce qui lui était arrivé, vint se jeter à ses pieds et lui dit toute la vérité.
    34 Jésus lui dit alors : “ Ma fille, ta foi t’a sauvée. Va en paix et sois guérie de ton mal. ”
         Le rapport qu'entretiennent les gens de l'Antiquité avec la maladie, y compris ceux du monde biblique, se comprend à la lumière des connaissances médicales de l'époque et de leur vision religieuse du monde. Les Anciens considéraient qu’il y avait un esprit divin (un démon bon ou méchant) en toute créature et que tout événement dépendait de la volonté des dieux.  On attribuait ainsi à des puissances malfaisantes la responsabilité des maladies que l’on ne pouvait expliquer. Le malade se perçoit alors comme subissant une punition divine pour une faute commise la plupart du temps dans le domaine cultuel. Il en résulte que la médecine est le plus souvent exercée par les prêtres attachés à des sanctuaires consacrés à des dieux guérisseurs comme Esculape chez les Grecs. Les demandes de guérison sont accompagnées parfois d’exorcismes pour chasser les démons, mais surtout de supplications et de sacrifices.

         Dans le monde biblique, les pratiques magiques sont interdites. Il faut plutôt recourir à Dieu car il est le maître de la vie. Lui seul peut guérir et sauver en redonnant la force vitale diminuée par la maladie, et en apportant le réconfort quand la maladie est perçue comme le signal d’une mort qui n’est jamais très loin. Les malades, par l’intermédiaire d’un prêtre ou d’un prophète, adressent au Seigneur Dieu leurs prières et espèrent avec confiance un signe de sa faveur. Jésus est souvent confronté à la maladie. Chaque fois, il est pris de pitié (ses entrailles frémissent, comme on dit en langage biblique) et il agit en libérateur, apportant la santé physique et le salut spirituel.

         La femme malade est motivée par une telle confiance en Jésus qu’elle ne se gêne pas pour le déranger, comme le font tant d’autres dans l’évangile (par exemple l’aveugle de Jéricho, le paralytique descendu par le toit). Le miracle que notre malade anonyme vit est plus qu’une simple guérison. Le miracle, c’est que Jésus identifie ou fait surgir la foi qui motive sa démarche; sa vie sera désormais transformée de fond en comble. L’évangéliste Marc insiste en effet sur la foi qui apporte la santé et le salut (le même mot en grec), et fait entrer dans la vie. Il y a dans ces deux merveilles (miracles) de Dieu, la révélation du pouvoir de Jésus sur la mort, qui est une force de résurrection permettant à la femme d’âge mûr de se relever de la mort qui se faisait menaçante.
    1. La recherche du contact avec Jésus : vv. 25-29
    2. Le dialogue : vv. 30-33
    3. La transformation de la personne et la reconnaissance de la foi : vv. 33-34



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)

      La date/heure actuelle est Ven 28 Juil - 10:37