Forum catholique l'Imitation de Jésus-Christ

Bienvenue sur le Forum catholique
l'Imitation de Jésus-Christ!

Ce forum est un lieu d'échanges dédié à l'approfondissement de la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ.

On peut y partager des témoignages personnels, proposer des méditations, se questionner sur la Bible et les différents enseignements de l'Église catholique, demander et apporter de l'aide dans le cheminement de l'âme vers Dieu, etc.

Forum d'échanges visant à approfondir la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ


    Réflexions sur le secret de la Franc-Maçonnerie

    Partagez

    saint-michel

    Masculin Messages : 382
    Date d'inscription : 14/02/2016

    Réflexions sur le secret de la Franc-Maçonnerie

    Message par saint-michel le Mer 17 Aoû - 10:53



    La Franc-Maçonnerie alimente, à raison, un débat sans fin pour savoir quel est son but. Pour comprendre ce qu’il en est, nous allons lire quelques passages édifiants. Après cette saine lecture, nous pourrons expliquer plus aisément quel est le principal secret de la Franc-Maçonnerie.


    Extrait du « sermon sur la montagne » :


    « Vous êtes le sel de la terre (chargés de préserver les âmes de la corruption). Si le sel vient à s’affadir, avec quoi lui rendra-t-on sa vertu ! Il n’est plus bon qu’à être jeté sur le chemin et foulé aux pieds.


    Vous êtes la lumière du monde (chargés de l’éclairer par vos enseignements et vos exemples). On n’allume pas une lampe pour la cacher sous le boisseau, mais on la suspend au candélabre, afin qu’elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison. Que votre lumière luise devant les hommes, de telle sorte qu’en voyant vos œuvres, ils glorifient votre Père qui est dans les cieux. »


    Extrait de « le livre du Pasteur et l’allégorie de la tour » :


    « Les travailleurs angéliques étaient aidés par les vierges, qui leur présentaient les pierres que les autres anges avaient la charge d’extraire des flancs des douze montagnes. Mais la tour ne s’achevait pas, parce que le Seigneur devait auparavant la visiter, afin de voir s’il n’était pas entré dans sa construction des pierres de rebut qui devraient être rejetées et remplacées. Le Seigneur vint en effet, et les vierges qui gardaient la tour accoururent au- devant de lui, et marchèrent à ses côtés. Il frappait les pierres avec une baguette qu’il avait à la main, et quelques-unes apparaissaient aussitôt couvertes de taches, et d’autres se fendaient. Le Seigneur commanda au Pasteur de purifier toutes ces pierres défectueuses, et de jeter au rebut celles qui ne pourraient convenir. Le Pasteur accomplit l’ordre du Seigneur.


    Un grand nombre de ces pierres, ayant subi l’épreuve de la taille, furent replacées dans la construction par la main des vierges, les unes dans l’épaisseur des murs, les autres plus en évidence. Quant à celles qui restaient au rebut, elles furent enlevées par douze femmes qui se présentèrent vêtues de tuniques noires, sans ceinture, les épaules découvertes et les cheveux épars. Ces femmes avaient une beauté sauvage, et paraissaient triomphantes en reportant ces pierres aux montagnes d’où on les avait extraites. Le Pasteur les désigna par leur nom à Hermès :


    « Ce sont d’abord, lui dit-il, la perfidie, l’intempérance, l’incrédulité et la volupté. Les huit autres sont la tristesse, la méchanceté, la débauche, la colère, le mensonge, la folie, l’enflure et la haine. Le serviteur de Dieu qui les hante, ajouta le Pasteur, pourra voir de ses yeux le royaume de Dieu, mais il n’y entrera pas. »


    /…


    « Le Pasteur donna à Hermès les explications que nous avons indiquées plus haut sur les diverses parties de l’allégorie de la tour, et lorsque celui-ci lui demanda quelles étaient ces vierges qui s’étaient montrées si empressées à son égard, il répondit :


    Ce sont les diverses opérations de l’Esprit-Saint dans les âmes ; et nul homme ne peut entrer dans le royaume de Dieu qu’elles ne l’aient revêtu de leur propre tunique. Elles sont les puissances du Fils de Dieu, et en vain porterait-on son nom, si l’on n’était en outre revêtu de ces puissances. Tu as vu ces pierres qui ont été rejetées ; elles portaient son nom, le nom de chrétien ; mais elles n’étaient pas couvertes de la robe de ces vierges.
    Et quelle est donc cette robe ? demanda Hermès.
    Ce sont leurs noms mêmes, répondit le Pasteur. Quiconque porte le nom du Fils de Dieu doit aussi porter le nom de ces vierges ; car le Fils de Dieu lui-même le porte. Toutes elles ne sont qu’un même esprit, qu’un même corps, et c’est pour cela que leurs vêtements sont d’une même couleur.
    Dis-moi maintenant leurs noms, Seigneur, reprit Hermès.
    Le Pasteur répondit : Les quatre plus puissantes sont la foi, la tempérance, la force et la patience. Quant aux huit autres, voici leurs noms : la simplicité, l’innocence, la chasteté, la joie du cœur, la vérité, l’intelligence, la concorde et la charité. »


    Réflexions sur le secret de la Franc-Maçonnerie


    Après avoir lu les deux extraits précédents, nous pouvons en tirer plusieurs conclusions :



    • Les apôtres de Jésus-Christ sont le sel et la lumière de la terre chargés, d’une part, d’empêcher la corruption et, d’autre part, de répandre la divine sagesse aux quatre coins du monde.
    • Par extension, tous ceux qui suivent les commandements de Jésus-Christ sont amenés à ressembler aux apôtres en étant le sel et la lumière de la terre.
    • Les pierres de la tour allégorique qui sont revêtues de « la foi, la tempérance, la force et la patience » ainsi que de « la simplicité, l’innocence, la chasteté, la joie du cœur, la vérité, l’intelligence, la concorde et la charité » pourront non seulement « voir de leurs yeux le royaume de Dieu » mais également y entrer.
    • Les vierges de la tour allégorique représentent « les diverses opérations de l’Esprit-Saint dans les âmes ». Ainsi, « quiconque porte le nom du Fils de Dieu doit aussi porter le nom de ces vierges ; car le Fils de Dieu lui-même le porte. Toutes elles ne sont qu’un même esprit, qu’un même corps, et c’est pour cela que leurs vêtements sont d’une même couleur. ». Enfin « nul homme ne peut entrer dans le royaume de Dieu qu’elles ne l’aient revêtu de leur propre tunique. »
    • En conclusion, il ressort que NOUS sommes les pierres de l’édifice de Dieu.


    La Franc-Maçonnerie est une secte chargée de recruter des individus et de leur faire vivre différentes expériences initiatiques qui sont issues d’anciennes religions ou croyances toujours non-catholiques (culte de Mithra, cultes païens, culte de Zoroastre, culte Égyptien, culte de Mani, soufisme, noachisme, hindouisme et autres croyances ou religions englobées dans une gnose ennemie du catholicisme apostolique et romain) en se présentant prioritairement comme un réseau d’influence à but commercial, comme un lieu d’échange ou encore comme un moyen de parvenir à la connaissance de soi-même.


    Le plus grand secret de la Franc-Maçonnerie est d’arracher les individus à la véritable foi en Jésus-Christ pour les entraîner dans un mouvement de rébellion qui finit par entraîner, à grande échelle, « la perfidie, l’intempérance, l’incrédulité et la volupté » ainsi que « la tristesse, la méchanceté, la débauche, la colère, le mensonge, la folie, l’enflure et la haine. ».


    La volonté de ces sectes est de se substituer à Jésus-Christ pour façonner une civilisation selon des intentions qui ne sont pas inspirées de Dieu. Ainsi, ce sentiment de défiance envers les commandements de Notre Seigneur entraîne de désastreuses conséquences.


    Si les symboles maçonniques sont liés au bâtiment, au compas et à l’équerre, c’est pour rappeler que NOUS pouvons être des pierres d’achoppement, c’est-à-dire des ennemis du Christ si nous ne suivons pas Ses commandements.


    Nous conclurons en rappelant les paroles du Fils de Dieu : « le monde passera, mais ma parole ne passera point ; elle demeurera éternelle ».


    Spoiler:

      La date/heure actuelle est Jeu 24 Aoû - 2:51