Forum catholique l'Imitation de Jésus-Christ

Bienvenue sur le Forum catholique
l'Imitation de Jésus-Christ!

Ce forum est un lieu d'échanges dédié à l'approfondissement de la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ.

On peut y partager des témoignages personnels, proposer des méditations, se questionner sur la Bible et les différents enseignements de l'Église catholique, demander et apporter de l'aide dans le cheminement de l'âme vers Dieu, etc.

Forum d'échanges visant à approfondir la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ


    Luisa Piccarreta : LES DIFFÉRENTS TYPES DE SAINTETÉ...

    Partagez
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3783
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Luisa Piccarreta : LES DIFFÉRENTS TYPES DE SAINTETÉ...

    Message par Gilles le Lun 8 Aoû - 0:38



    Cénacle de la Divine Volonté-Luisa Piccarreta(commenté par Nicole) : LES DIFFÉRENTS TYPES DE SAINTETÉ

    UNE MERVEILLE À DÉCOUVRIR


    CETTE CAPSULE CONSISTERA À TE FAIRE RÉFLÉCHIR sur le bonheur que Dieu veut te donner, et ce bonheur a un nom qui s’appelle LA VRAIE SAINTETÉ.  Quand on parle de sainteté généralement on a des inquiétudes, on se dit : la sainteté ce n’est pas pour moi, c’est fait pour les grands saints.  Aujourd’hui je t’annonce que  tu es appelé(e) à la sainteté même si, dans le fond de toi-même, tu penses que la sainteté ce n’est pas pour toi à cause des défauts que tu n’es pas capable de corriger, eh bien! J’ai une  merveilleuse nouvelle pour toi! Tes défauts ne t’empêcheront jamais de devenir un saint ou une sainte si ta priorité est de vivre dans la Divine Volonté.
     
    C’est de cette merveille-là que je veux te parler aujourd’hui.  C’est extraordinaire ce que Dieu est en train de préparer !  Dans le langage de la Divine Volonté cette merveille-là s’appelle le FIAT DE LA SANCTIFICATION.

    ST-LOUIS MARIE GRIGNON DE MONTFORT (1673-1716) un « fou » de Marie a fait une prédiction à  l’effet que, dans les derniers temps, Dieu suscitera des saints, hommes et femmes, dont la sainteté surpassera celle des premiers saints comme les cèdres du Liban dépassent les petits arbustes.
     

    STE BERNADETTE SOUBIROUS (1844-1879)  a annoncé que c’était dans le 21e siècle que viendrait la sainteté et elle ne connaissait pas les écrits de Luisa.  Elle dit : « le 21e siècle sera l’âge d’or pour la sainteté du monde »
     
     
    ANDRÉ MALRAUX (1901-1976), philosophe et écrivain,  a écrit que  Le 21e siècle sera un siècle mystique (saint) sinon il ne le sera pas.  Si l’humanité refuse, ce sera les tribulations.  C’est clair : lui il comprenait qu’au point où on était rendu, si l’humanité globalement n’accepte pas de vivre dans le Plan de Dieu, c’est la destruction qui s’en vient.  Et il avait raison, puisque quand Dieu veut quelque chose, s’il doit envoyer des tribulations pour obtenir ce qu’il veut, il va le faire. (Voir T. 19, p. 174)
     
    Une PURIFICATION d’ordre UNIVERSEL est à l’horizon; une purification qui brûlera tout ce qui n’est pas de Dieu.  Et ainsi une ère des plus glorieuses débutera.  La semence de cette nouvelle ère de DIVINE SAINTETÉ, germe actuellement parmi nous.  Dans cette nouvelle ère, une Église ressuscitée, renouvelée, resplendissante et totalement UNIVERSELLE comblera les objectifs initiaux de la création de l’homme.  Ainsi, Dieu recevra toute la Gloire escomptée lors de la Création.  La grande guerre entre la volonté humaine et la Volonté Divine aura pris fin.
    Cette nouvelle sanctification sera l’accomplissement de l’objectif premier de la Création de l’homme, celui-ci recevant en CADEAU LA SAINTETÉ DIVINE, la pleine Vie Divine, comme Adam et Ève au début. Dans la majorité des cas, ce seront des âmes toutes petites et inconnues.  Ces âmes, cachées et inconnues du monde comme la jeune Vierge de Nazareth, feront des merveilles, enchantant leur Créateur et toute la cour céleste par des actes faits dans et par la Divine Volonté qui ne connaît aucune limite. (Je vous annonce une grande joie,)
     


    LUISA PICCARRETA est l’initiatrice de la SAINTETÉ dans la Divine Volonté
    JÉSUS EST VENU PRÉSENTER la sainteté DIVINE à Luisa PiccarretA, et Il  lui a enseigné cette sainteté durant 50 ans.   Le Seigneur arrive avec ce cadeau de sanctification qui est tellement grand, qu’on n’arrive même pas à tout mettre dans notre petite tête, parce que le langage céleste est trop différent du langage terrestre
     
    Luisa a VU la terrible situation de l’Église et par la suite sa glorieuse et magnifique condition après la purification, et elle s’exclama : O jours heureux !  Des jours de triomphe et de paix se sont alors levés: la face de la terre semblait renouvelée, et la colonne avait retrouvé son honneur et sa gloire originels.  O jours heureux, je vous salue de loin!  Des jours qui rendront grande gloire à mon Église et grand honneur à Dieu qui en est la Tête!  (Livre du Ciel, Tome 3, le 1er  novembre 1899).
     (Note : La colonne représentait l’Église portée par un nombre relativement peu élevé de membres fidèles qui la soutenaient durant son temps d’épreuve.)
     
    JÉSUS DIT À LUISA : « Vivre dans la Divine Volonté  c’est la Sainteté NON  ENCORE CONNUE sur la terre et que je ferai connaître, et qui sera l’achèvement de toutes les autres saintetés. »  (Livre du Ciel, Tome 12,  le 8 avril 1918, p. 40)
    TU VOIS!  C’EST NOUVEAU!  ON EST EN TRAIN  D’APPRENDRE  LA SAINTETÉ DIVINE.  Il ne faut  pas s’étonner si l’on doit  chambarder nos vieilles habitudes pour entrer dans celles de Dieu …  dans cet univers  qui est éternel.  Donc, il faut s’attendre à ce que Jésus vienne changer notre façon d’agir.  ex. des fois on va lire un texte et c’est tellement dérangeant qu’on est porté à croire que c’est contraire à la foi, mais il ne faut pas s’en inquiéter.  LUISA dit : Plus on avance plus on découvre et on apprend de nouvelles choses même si, parfois, on les voit sans les comprendre, et c’est là qu’intervient Jésus avec ses explications, sinon, on les regarde mais on ne sait pas en parler. (T. 19, le 31 août 1926, p. 159.) 
    La lumière se fait tranquillement et on se dit : Ah! Je n’ai jamais vu ça de cette façon, c’est plein de bon sens et c’est conforme à la Foi Catholique, mais c’est quelque chose de NOUVEAU.  Et Jésus vient éclairer notre intelligence pour qu’on soit capable d’infuser en nous sa façon de penser pour qu’on puisse  agir de plus en plus comme Lui.


     
    LES DOUTES DE LUISA : En bon pédagogue qu’il est, Jésus nous apprend pourquoi Luisa a toujours des doutes.  Sa réponse ne te laissera pas indifférent(e) parce qu’elle te concerne: Jésus dit : « Souvent je provoque moi-même ces difficultés dans mon souci de répondre à tous ceux qui, en lisant ces vérités, pourraient avoir des doutes et des difficultés.  Je réponds à eux en premier afin qu’ils puissent y trouver lumière et libérer leur esprit de toutes leurs difficultés. (Livre du Ciel, Tome 13, le 5 décembre 1921)  WOW! C’est Jésus qui provoque les doutes  dans la tête de Luisa pour nous faire comprendre la Divine Volonté, c’est extraordinaire !



    APERÇU SUR LA SAINTETÉ D’AUTREFOIS

    JÉSUS dit à Luisa: « Chaque forme de sainteté a commencé avec des SAINTS qui en furent les initiateurs.  Ainsi, un SAINT a été l=initiateur de la SAINTETÉ DES PÉNITENTS, un autre de la SAINTETÉ DE L=OBÉISSANCE, un autre de la SAINTETÉ DE L=HUMILITÉ, et ainsi de suite. Quant à toi, je veux que tu sois L’INITIATRICE DE LA SAINTETÉ DANS MA VOLONTÉ.  Ma fille, toutes les autres formes de sainteté ne sont pas exemptes de la recherche d’intérêts personnels ou de pertes de temps.  Pour les âmes qui vivent complètement attentives à L=OBÉISSANCE, il y a beaucoup de pertes de temps; en parlant sans cesse, elles se distraient de moi et mettent les vertus à ma place, elles n=ont de repos que lorsqu=elles reçoivent des ordres.  D=autres âmes s=arrêtent beaucoup aux tentations.  Oh!  Combien de temps elles perdent!  Elles ne se fatiguent jamais de raconter toutes leurs épreuves, mettant ainsi les vertus à ma place.  Ces diverses formes de sainteté se brisent souvent en morceaux. (Livre du Ciel, Tome 12, le 27 novembre 1917, p. 29)
    AUTREFOIS selon la méthode de St-Ignace DE LOYOLA, (1491-1556) on devait souligner nos défauts: combien de fois on avait manqué à l’humilité, combien de fois on avait été orgueilleux, etc., on copiait les autres saintetés.  c ‘était une sainteté humaine qui veut copier les autres types de saintetés.  Il ne faut pas oublier que les saints avant Luisa, faisaient la volonté de Dieu comme elle est faite sur la terre,  mais non comme elle est faite au Ciel.
     
    Comme de raison, au début de la VIE SPIRITUELLE, c’est normal qu’on se cherche des modèles d’identification et souvent  on va  prendre comme  modèle des SAINTS ou SAINTES qui ont marqué l’histoire,  comme par exemple THÉRÈSE DE LISIEUX.  ou ST-FRANÇOIS D’ASSISE ou d’autres plus mystiques comme  ST-JEAN DE LA CROIX, THÉRÈSE D’AVILA ou CHARLES DE FOUCAULD, et on est  en ADMIRATION devant ces personnes-là si généreuses.  Souvent on va  les mettre sur un piédestal et on voudrait  donc  être capable de les imiter, mais il faut être conscient que cela est ton «IDÉAL » qui existe seulement dans ta pensée, mais ce n’est pas toi ça.  Dieu ne t’appelle pas à devenir une Thérèse de Lisieux ou un François d’Assise,  il y en a eu une Thérèse de Lisieux, il y en a un François d’Assise, mais un saint, une sainte comme toi il n’y en aura jamais d’autres.  Dieu t’appelle à devenir TOI-MÊME.
    TOUT ÇA POUR TE DIRE QUE la petite Thérèse et François d’Assise et les autres,  n’ont pas été plus saints et plus saintes que toi parce qu’ils ont été plus généreux que toi,  et ça pour l’unique raison  que la SAINTETÉ DIVINE  C’EST UN DON DE DIEU, il n’y a personne qui peut se la donner.  Jésus dit : Il s’agit exclusivement d’une VIE DIVINE, aucunement humaine; et c’est uniquement ma Volonté qui forme la Sainteté Divine dans l’âme. (Livre du Ciel, Tome 14, le 6 juin 1922).

    LA FAUSSE SAINTETÉ

    Au 20e siècle l’expression « punaise de sacristie » a fait son apparition. Qu’est que c’est ça? C’est une personne  qui manifeste une dévotion hypocrite et exagérée des pratiques religieuses.  C’est quelqu’un qui fréquente les églises sans devenir la personne charitable qu’elle cherche à montrer.
     
    Imagine-toi donc que durant cette même époque Jésus enseigne à Luisa à peu près la même chose mais sous une autre  expression : Il l’appelle : LA FAUSSE SAINTETÉ. Tu vas t’apercevoir bien vite que Jésus n’y va pas avec le dos de la cuillère, il dit : « Beaucoup sont sur une fausse voie de sainteté.  Beaucoup la mettent dans des pratiques pieuses … et malheur à qui voudrait les faire changer.  Ces âmes se leurrent.  Si leur volonté n’est pas unie à celle de Jésus et transformée en lui, alors, avec toutes leurs pieuses pratiques, leur sainteté est FAUSSE.  Avec une grande facilité, elles passent des pratiques pieuses aux défauts, aux diversions, à la discorde, etc.  Oh! Comme est disgracieuse cette fausse sainteté!
     
    « D’autres âmes mettent leur sainteté à se rendre souvent à l’église et à assister à tous les offices, mais leur volonté est loin de celle de Jésus; ces âmes se préoccupent peu de leurs propres devoirs.  Si elles sont empêchées d’aller à l’église, elles sont fâchées et leur sainteté s’évapore.  Elles se plaignent, désobéissent et sont encombrantes dans leur famille.  Oh! Quelle fausse sainteté!
     
     « D’autres âmes mettent leur sainteté à se confesser souvent, à se faire diriger spirituellement dans les menus détails et à se faire des scrupules sur tout.  Elles ne se font cependant aucune scrupule que leur volonté ne soit pas fondue avec celle de Jésus.  Malheur à qui les contredit!   Elles sont comme des ballons gonflés qui, quand un petit trou leur est fait, se dégonflent.  Ainsi, sous la contradiction, leur sainteté s’évapore.  Elles se plaignent d’être facilement tristes.  Elles vivent toujours dans le doute et aiment avoir un directeur spirituel juste pour elles, pour les aviser en toutes choses, les réconcilier et les consoler; néanmoins, elles demeurent toujours agitées.  Pauvre sainteté que celle-là, comme elle est falsifiée!

    « LE BALLON DE LA FAUSSE SAINTETÉ est sujet à des inconstances continuelles.  L’âme semble voler à une certaine hauteur, tant et si bien que plusieurs personnes, y compris des directeurs spirituels, sont en  admiration devant elle.  Mais ils sont bientôt désillusionnés parce que, pour dégonfler le ballon, il suffit d’une humiliation ou d’une préférence du directeur pour une autre personne.  L’âme croit qu’on la vole, se croyant la plus en besoin.  Pendant qu’elle se fait de scrupules pour des bagatelles, elle en vient à désobéir.  La jalousie est la vermine de cette âme, cette jalousie évente son ballon qui se dégonfle et tombe par terre.  Et si on examine la prétendue sainteté qui était dans ce ballon, on trouve l’amour-propre, les ressentiments et les passions camouflés sous l’aspect du bien.(Livre du Ciel, Tome 12 le 14 août 1917, p. 18-19)
     
    La majorité d’entre nous avons déjà lu ce texte mais combien de fois encore devrait-on le relire pour bien le comprendre et le mettre en pratique ?  Nos vieilles habitudes sont encore collées à nous comme du velcro et c’est difficile de s’en séparer.
     
    Le Père Lucien CÔté disait ceci : «Autrefois on disait qu’un acte de contrition parfaite efface tous nos péchés, mais vivre dans la Divine Volonté ça dépasse de beaucoup l’acte de contrition parfaite,  parce que tu donnes toute ta personne à Dieu … un OUI à Dieu pour toujours.  Même si tu chutes, tu peux te relever et tu rentres à nouveau dans la Divine Volonté. « 
     
    Il ajoutait ceci :  « Quand on entre dans la Divine Volonté, il y a une purification instantanée qui se fait, Jésus oublie tous vos péchés mais, malheureusement, nous ne les oublions pas nos péchés et ça c’est triste,  ça fait de la peine à Dieu, ça blesse son coeur parce qu’il est infiniment Miséricordieux et nous  on agit  comme si on ne croyait pas que Dieu est assez bon pour nous aimer et pour nous pardonner nos péchés. Si Jésus oublie nos péchés, nous devons en conséquence oublier nos péchés nous aussi. « 
     
    JÉSUS DIT :   « Garde bien à l’esprit que ces pensées de péchés sur soi-même ne peuvent entrer dans ma Volonté.  Si l’âme les accueille, cela signifie qu’elle n’est pas stable ni fixée en moi, mais qu’elle fait quelque sorties ». (Le Don de la Vie dans la Divine Volonté par le Père Iannuzzi, p. 387)
    Voici un texte qui en dit long : Il y a des gens « de bien » qui se font obstacle à eux-mêmes en étant trop attachés au repentir et à la pénitence : et ils s’en tiennent au signe et ne s’efforcent pas d’arriver à la pure VÉRITÉ.  C’est contre ces gens que Notre-Seigneur dit :  « Qui est déjà purifié n’a besoin que de se laver les pieds »  Il veut dire :  qui s’est une fois lavé avec un plein repentir et une confession sincère, il n’a pas besoin de se confesser toujours à nouveau de ses anciens péchés, (Œuvres de Maître Eckart, p. 292)
    VOYONS MAINTENANT LES DEUX ESPÈCES DE REPENTIR:   
    1) LE REPENTIR temporel et de nature sensible, ne fait que se harceler toujours plus profondément dans une peine toujours plus cruelle et plonge l’homme dans une détresse telle qu’il semblerait qu’il doive immédiatement désespérer.  Il  reste enfoncé dans la misère et ne veut pas démarrer : il n’en sort rien.
     
    2) le repentir divin ET SURNATUREL.  Dès qu’apparaît dans l’homme une simple réprobation intérieure, aussitôt il s’élève vers Dieu et de là il s’élève à une CONFIANCE EN DIEU SANS BORNES et acquiert une assurance illimitée.  Et il en jaillit une joie spirituelle qui soulève l’âme au-dessus de toute détresse et de toute misère et l’enchaîne à Dieu.  Et plus il se sent coupable, plus il a de raisons de se lier, dans un abandon sans réserve à Dieu en qui il n’y a pas de péché ni de mal.  Plus le péché vous paraît lourd à vous-mêmes, plus Dieu est prêt à le pardonner. À peine donc le repentir divin s’élève-t-il vers Dieu, et tous les péchés ont plus tôt fait de disparaître dans l’abîme de Dieu que moi de fermer les yeux et sont anéantis aussi totalement que s’ils n’étaient jamais arrivés. (Œuvres de Maître Eckart p. 175-176)
     
    Si on a de la difficulté à  CROIRE QU’ON peut vivre la sainteté DIVINE SUR TERRE,  c’est parce qu’il  reste un fond de peur et de culpabilité en nous et notre plus grande obsession c’est surtout  la peur de ne pas être aimé(e)  ou  de croire qu’on peut être aimé seulement en étant aimables et performants.  On l’a tous cette peur-là, ça ne peut pas faire autrement, on a été élevé dans la peur et la culpabilité. 
     
    VOUS VOUS RAPPELEZ SÛREMENT DE la  « PRIME aux mérites. » on faisait  un beau devoir on nous collait un petit ange  ou une étoile … on faisait  quelque chose de bien on avait  une récompense  … on faisait  quelque chose  de mal on avait  une punition  …  Toute notre éducation vient de là et on a transposé ça sur Dieu.  On s’est dit : Dieu doit fonctionner comme ça, tout le monde fonctionne comme ça : à commencer par  nos parents,  les enseignants, les religieux-religieuses, les prêtres tout le monde.   On n’a pas à juger personne parce que c’était comme ça à cette époque-là.
     
    ET C’EST POUR ÇA QUE ÇA FAIT DES SIÈCLES QU’ON A PEUR DE DIEU parce qu’on se dit : si on veut être aimé de Dieu il faut performer et faire plein d’efforts pour être meilleur(e),  c’est toujours comme ça que ça marche avec les humains. même rendu à l’âge adulte : t’es beau, t’es fin, l’autre il t’aime, aussitôt que tu sors tes défauts, l’autre t’aime moins, et il prend du recul.
     
    Dieu veut juste une chose : IL VEUT te donner Son amour et Son Amour il est sans commencement ni fin … tu n‘as pas à avoir peur? Le jour où tu seras GAVÉ de Son Amour, le péché va disparaître de ta vie … parce que ton cœur sera tellement béatifié, que tu n’auras plus besoin d’aller chercher ailleurs ce qui te manque aujourd’hui et qui fait que tu pèches.  Jésus dit : Le Règne du Fiat Suprême sera un Règne de lumière, de gloire et de triomphe.  La nuit du péché n’entrera pas en Lui, il fera jour tout le temps, ses rayons éblouissants seront si puissants qu’ils triompheront de l’abîme où a sombré la pauvre nature humaine.  (Livre du Ciel, Tome 19, le 15 septembre 1926, p.181)
     
    L’AMOUR CHASSE LA PEUR.
    Plus on croit en l’Amour de Dieu pour nous,  plus la crainte diminue;  et quand vient le coup de foudre. Il n’y a absolument plus  aucune peur en nous.   Dieu est un DON D’AMOUR ÉTERNELIl t’a toujours aimé.  Tu  es dans son coeur depuis toujours,  il t’a toujours embrassé.  Va-t-on le comprendre une fois pour toutes au lieu de toujours se regarder le nombril ? J’ai fait ci, j’ai fait ça et j’sais pas s’il m’aime et là j’me culpabilise.  C’est ça qui fait obstacle à la sainteté divine.
     
    LA DIVINE VOLONTÉ C’EST UN CADEAU. Et un cadeau c’est « GRATUIT » on n’a pas besoin de le mériter.  Jésus dit : « Mon Amour déborde avec ardeur et le règne de ma Volonté a décidé de faire sa Vie parmi les créatures;  de ce fait, se montrant dans toute sa magnificence, SANS TENIR COMPTE DE LEURS MÉRITES, ma Divine Volonté est prête à donner, à nouveau son règne, mais elle veut que les créatures connaissent ses biens afin qu’elles désirent et veuillent le règne de la SAINTETÉ, de la LUMIÈRE et du BONHEUR. (Livre du Ciel, Tome 23, le 30 octobre 1927).
     
    Dieu habite en nous mais souvent c’est comme s’il ne régnait pas encore en nous.  Il habite en nous mais c’est encore moi qui décide de faire telle affaire …  c’est moi qui,  avec ma volonté humaine, règle ma vie … c’est moi qui décide ce que je veux faire … c’est ma volonté humaine qui décide. BEN VOYONS DONC ! Allons-nous continuer à vivre dans cette fausse piété humaine, dans la peur et le manque de confiance  toute notre vie?  (Je vous suggère fortement de lire le Tome 17, le 2 septembre 1924, p.24 – Le manque de confiance en Dieu cause beaucoup de dommages à l’âme)

     



    JÉSUS DIT:



    « J’aime tellement les âmes qui me font totalement confiance que, souvent, je ferme les yeux sur certaines de leurs fautes ou de leurs imperfections. ….  Leurs fautes ne peuvent jamais être aussi dommageables que le manque de confiance. (Livre du Ciel, Tome 17, le 2 septembre 1924, p. 24)
     
    Notre confiance n’est pas toujours absolue comme on pourrait le penser. On a de la misère à croire qu’on peut devenir un saint, une sainte en vivant dans l’Amour et  la Divine Volonté  et, pourtant,  on est en admiration devant les saints d’autrefois  et on  a l’impression qu’ils ont tout fait et qu’il n’y a plus rien à rajouter,  mais ce n’est pas le cas.  On devrait plutôt se poser la question suivante : qu’est ce qu’on va leur apporter à eux dans le CORPS MYSTIQUE DU CHRIST?   Eux autres aussi attendent quelque chose de nous autres,  et ils attendent  même beaucoup de nous,  parce qu’ils n’ont pas eu cette chance-là de vivre dans la Divine Volonté.  Par conséquent, ils  n’ont pas pu multiplier leurs actes durant leur vie et,  même si au Ciel ils vivent dans la Divine Volonté, ils ne peuvent pas refaire leur propre vie d’une manière divine  parce que  le temps du mérite s’arrête avec la mort et  le temps de donner à Dieu la gloire cesse aussi avec la mort. PENSES-Y BIEN !

    LA VRAIE SAINTETÉ 
    LUISA : J’aimerais avoir les larmes de mon Jésus pour pleurer avec lui sur ces fausses saintetés et faire connaître à tout comment la VRAIE SAINTETÉ consiste à vivre dans la Divine Volonté.
    TROP BEAU ! Oh! Comme est très différente la SAINTETÉ de l’âme qui vit dans la Divine Volonté!  Cette âme est le sourire de Jésus.  Elle est détachée de tous, même de ses directeurs spirituels.  Jésus est tout pour elle.  Elle n’est le chagrin de personne.  L’air sain qu’elle dégage embaume tout.  Elle inspire l’ordre et l’harmonie pour tous.  Jésus, jaloux de cette âme, se fait en elle l’acteur et le spectateur en tout.  Pas une seule de ses respirations, une seule de ses pensées ou un seul de ses battements de cœur qui ne soit régularisé par Jésus.  Cette âme est si absorbée par la Divine Volonté qu’elle en oublie presque qu’elle vie en exil. (Livre du Ciel, Tome 12, le 14 août 1917, p. 19)
                                                                    
    DONC, la sainteté que Dieu nous propose et que chacun de nous veut retrouver, c’est la sainteté originelle et non une sainteté artificielle. Prenons comme exemple les empreintes. Dieu réussit à donner à chaque personne, une marque personnalisée.  C’est la même chose sur le plan spirituel.  Dieu veut que chacun des humains soit un reflet de Lui-même.  Étant donné que le monde d’aujourd’hui vit dans les ténèbres, alors les âmes qui vivent dans la Divine Volonté doivent devenir  un rayon du soleil de la Divine Volonté, de la sainteté de Dieu.  Être un rayon de soleil de la sainteté divine c’est ça que Dieu veut pour chacun de nous. Il veut que tu sois lumière dans le monde.   C’est ça ta mission personnalisée.  Ce n’est pas ce que tu as dans la tête, c’est ce que Dieu a dans la tête pour toi.  Il faut faire comme Dieu veut, vivre comme Dieu le veut : un saint, une sainte,  COMME DIEU LE VEUT POUR TOI.  
     
    JÉSUS DIT À LUISA : « La sainteté de la vie dans ma Volonté n’est pas une sainteté individuelle, dédiée à faire le bien à un certain endroit, à un certain peuple et à une certaine époque; elle est plutôt une sainteté devant faire du bien à tous les gens de tous les endroits et de toutes les époques. Elle est une sainteté plongée dans l’éternel Soleil de ma Volonté qui, englobant tout, est lumière sans paroles, feu sans bois; une sainteté sans clameurs, sans fumée.  En dépit de cela, cette sainteté continue d’être la plus majestueuse, la plus belle et la plus féconde : sa lumière est plus pure, sa chaleur plus intense. (Livre du Ciel, Tome 16, le 20 août 1923, p. 20-21).
     
    DANS LA DIVINE VOLONTÉ, C’EST JÉSUS QUI PURIFIE TOUT, c’est lui qui fait l’élimination de tes défauts.  Il te demande seulement de correspondre à dire FIAT à tout ce qui arrive. Il prend en charge la sainteté de celui qui vit dans la Divine Volonté.  C’est Lui qui s’en charge au lieu que ce soit toi. Il prend l’initiative …  il est le St-Raphaël qui a conduit Tobie.  Laisse-toi guider par Lui.  C‘est important ça, très important parce qu’à ce moment là tu vas au rythme du Seigneur, tu lui faites confiance. 
     
    Si AUJOURD’HUI J’AI DE LA DIFFICULTÉ À ARRIVER À LA SAINTETÉ DANS LA DIVINE VOLONTÉ, c’est peut-être parce que je ne connais pas l’AMOUR Jésus dit que si tous me connaissaient pour ce que Je suis, les racines du mal seraient enlevées de la surface de la terre. (Tome 13, 22 novembre 1921, dernier paragraphe).  Alors si tu veux connaître l’AMOUR, il faut que tu prennes du temps à chaque jour … POURQUOI? Pour connaître l’AMOUR.  Tu t’assois avec l’Amour et tu lui dis : « révèle-toi à moi, je ne  te connais pas, mais je veux te connaître».  Tu ouvres bien grand ton cœur et lui répète :  « révèle-toi à moi »   et ça à tous les jours … que ça soit une priorité dans ta vie. 
    Si AUJOURD’HUI je comprenais AVEC MON cœur ce qu’EST L’AMOUR, je serais tellement heureux et heureuse  que le mal ne serait plus capable de m’atteindre, je serais immunisé contre le mal automatiquement tellement le bonheur que je vivrais de connaître l’AMOUR serait beau, serait grand, je n’aurais pas une seconde à perdre  à me regarder moi-même.
     
    ST-AUGUSTIN maintient que l’union parfaite avec Dieu dans cette vie n’est pas une impossibilité, puisque la créature humaine, aidée par la VOLONTÉ DE DIEU, est capable de ne pas commettre de péchés formels en  s’abstenant de consentir aux désirs mauvais :  « On me demande si l’homme peut-être sans péché dans cette vie; je répondrai qu’il le peut par la grâce de Dieu et par son libre arbitre; quant à ce libre arbitre, il est lui-même une grâce, c’est-à-dire un DON DE DIEU qui a voulu, non pas seulement qu’il existât, mais qu’il fût bon, c’est-à-dire qu’il se portât à l’accomplissement des préceptes du Seigneur; et quand à la grâce proprement dite, elle ne se borne pas à montrer au libre arbitre ce qu’il doit faire, mais elle l’aide encore à faire ce qu’elle lui a montré.  Augustin ajoute : Car ne plus pécher est de l’essence de la SANCTIFICATION, c’est-à-dire de l’action que la grâce de Dieu opère en nous, par le Saint-Esprit. »  (Le Don de la Vie dans la Divine Volonté par le Père Iannuzzi, p. 458)
     
    Jésus est venu sur la terre pour nous révéler qui on était,  parce qu’on ne se connaît pas.  En Le REGARDANT LUI,  c’est  comme un MIROIR, et on peut s’identifier,  Donc REFUSER D’AIMER ou REFUSER DE PARDONNER, ce n’est pas désobéir à DIEU, non! C’est RENIER QUI JE SUIS, c’est désobéir à MON CŒUR … c’est  aller contre moi-même … je m’autodétruis à ce moment là … je tue mon coeur à petit feu.  Refuser d’aimer ou de pardonner… c’est renier ma propre loi interne, celle de qui je suis.  c’est perdre cette paix qui est nécessaire pour vivre la sainteté divine.
     
    C’est d’ailleurs pour ça QUE JÉSUS va ajouter dans l’Évangile de Jean « LA VÉRITÉ VOUS RENDRA LIBRE, c’est quoi cette vérité là?  C’est  LA VÉRITÉ DE TON ÊTRE,  DE QUI TU ES. C’est pour ça que Jésus a dit : JE SUIS LA VÉRITÉ, il n’a pas dit J’AI LA VÉRITÉ.

    A L’INTÉRIEUR DE LA SAINTE TRINITÉ

    POUR LES ÂMES QUI DÉSIRENT ALLER PLUS LOIN EN PROFONDEUR DANS LA CONNAISSANCE DE LA DIVINE VOLONTÉ. Comment peut-on savoir quand on est pris À L’ INTÉRIEUR DE LA STE-TRINITÉ!
     
    Premièrement, il est donné à une telle âme, par le regard du Saint Esprit, que toutes ses fautes sont effacées; et elle oublie son moi et tout ce qui est chose.
     
    Le deuxième don qu’elle reçoit de la divinité est la sagesse éternelle du Père, la connaissance et la distinction de toutes choses. (Quand cette Sagesse s’unit à l’âme, tout doute, toute erreur et toute obscurité, tout cela est dépouillé d’un seul coup : l’âme est transplantée dans une PURE VÉRITÉ, qui est Dieu même.  Comme le dit le prophète : Seigneur, dans ta lumière nous verrons la lumière!  Cela signifie : à ta lumière on deviendra conscient de la lumière dans l’âme. Ainsi par cette sagesse elle se connaît elle-même et toutes choses.)
    Ainsi lui sont enlevées l’apparence, l’imagination et la foi : elle est arrivée à la VÉRITÉ.  Et ce qu’elle croyait auparavant et ne saisissait qu’au moyen de je ne sais combien de mots et de démonstrations :  maintenant quelques indications qu’elle reçoive de la part des hommes ou de l’esprit, elle ne doit interroger personne à leur sujet.  Comme font d’autres qui ne sont pas susceptibles de recevoir la vérité : on peut bien la leur révéler, la pure vérité, alors ils veulent saisir avec leur raison humaine ce qui est pourtant au-dessus de la compréhension des anges.  Et c’est pourquoi ils s’informent auprès d’autres gens. Et s’ils la leur présentent avec un esprit grossier, comme ils l’ont comprise, ceux-ci la comprennent d’une façon encore plus grossière qu’on ne leur dit et ensuite ils expliquent effrontément que c’est absurde et incompatible avec la foi chrétienne!  Alors ils tiennent également la vérité pour fausse et s’imaginent qu’elle est ce pourquoi ils la tiennent, simplement parce qu’ils ne la comprennent pas.  Mais ils se trompent en cela.
     
     En outre l’âme qui se laisse attirer avec la VÉRITÉ dans la Sainte Trinité reçoit en un instant de la force et de la toute puissance du Père. (Quand l’esprit prend, en sa qualité de fils, possession de cette force il acquiert le pouvoir de franchir toutes les étapes dans la voie du progrès, en sorte qu’il est à la hauteur de toute exigence et devient puissant en vertu et pureté parfaite.  En sorte qu’il n’y a  rien de ce que Dieu a créé dans ce monde temporel, qui puisse désormais troubler l’homme.)  Ce n’est donc plus l’âme qui agit, qui connaît, qui aime, mais Dieu qui agit, connaît et aime en elle. Tout ce qui vit dans l’âme n’est rien d’autre que Dieu, et c’est pourquoi elle doit lui remettre toutes choses et être détachée de tout ce qui n’est pas Dieu. (Œuvres de Maître Eckhart. p.266 et 296)
     
     (PRIÈRE : Seigneur Jésus viens en nous tous pour enlever tout ce qui défigure notre corps et notre âme pour que nous devenions UN avec Toi, ici-bas sur terre et là-haut dans le Royaume du Ciel.  Que Dieu nous aide éternellement. AMEN ).
    DEVENIR SOI-MÊME : Le but de tout cheminement spirituel c’est de DEVENIR SOI-MÊME, ça veut dire  devenir unique dans l’Amour, mais, malheureusement il y a plusieurs choses qui nous en empêchent, entre autres, les petites recettes pour réussir sa vie : comme  les chemins tout tracés d’avance,  les lois, les structures, les règles,  la manière de fonctionner:   fais  ça,… fais ça,…  et tu vas y arriver. »   Comme s’il fallait entrer dans le moule pour être normal.  Et dans la Divine Volonté, ça va beaucoup plus loin  parce que  la « NORME »  peut devenir pour moi un obstacle …   parce que je suis  un être UNIQUE et tôt ou tard dans ma vie, les cadres, les structures ne me conviennent plus, parce que vivre dans la Divine Volonté, c’est refléter  un RAYON de la Sainteté de Dieu.  Ce qu’il te demande à toi,  il ne le demande pas à aucun autre. Tu es le seul, la seule à donner aux autres ta couleur personnalisée.
     
    Jésus dit : « Prends garde, ma fille, ne regarde pas les autres, pas même les saints concernant la façon dont je me suis conduit avec eux; ça pourrait t’amener à être surprise de ma façon d’agir avec toi.  Avec eux, je voulais faire une chose; avec toi c’est quelque chose de complètement différent. (Livre du Ciel, Tome 16,le 26 décembre 1923, p. 77)
    Nos capacités d’entendement ne nous permettent pas souvent de déterminer objectivement la grandeur de la sainteté d’un individu, et moins encore de comparer sa sainteté à une autre.  De fait, Jésus assure Luisa que le Don de la Vie dans sa Volonté, n’est pas tant un appel à la sainteté personnelle qu’un appel à sanctifier toute chose pour la réalisation de son royaume.  S’il est par conséquent futile de faire des comparaisons entre telle ou telle sainteté, on peut sans danger affirmer qu’une forme de sainteté peut-être plus grande qu’une autre lorsque sa grandeur est déterminée par la nature propre du don, et non pas la fidèle correspondance de la personne à une grâce que Dieu peut vouloir lui accorder, correspondance que Dieu seul peut connaître.
     
    À la lumière de ce qui précède, en demandant à Jésus si le don de la Vie dans la Divine Volonté équivaut à la vie mystique, Jésus assura Luisa de sa SUPRÉMATIE, (supériorité)  et que la sainteté de la Vie dans la Divine Volonté SURPASSE celle de toutes les autres saintetés.  Selon cette norme, la participation de Luisa au mode éternel de Dieu laisse entendre la pleine admission de l’homme à l’opération UNE et ÉTERNELLE de la TRINITÉ  (Le don de la Vie dans la Divine Volonté du Père Iannuzzi, p. 133)

    MOT DE LA FIN
    Une ÉpidÉmie CONTAGIEUSE mondiale est en   train de se propager À une allure vertigineuse
    – L’O.M.S.D. L’Organisation Mondiale de SaintetÉ Divine prévoit que des milliards de personnes seront contaminées dans les 10 ans à venir. LES symptÔmes DE CETTE MALADIE SONT :
     
    Manque total d’intérêt pour juger les autres, se juger soi-même et s’intéresser à tout ce qui engendre des conflits.
    Perte complÈte de la capacité de se faire du souci (cela représente l’un des symptômes les plus graves).
    Plaisir constant d’apprécier les choses et les êtres tels qu’ils sont, ce qui entraîne une disparition de l’habitude de vouloir changer les autres.
    Attaques rÉpÉTÉes de sourire, ce sourire qui dit « merci«  et donne un sentiment d’unité et d’harmonie avec tout ce qui vit.
    Ouverture sans cesse croissante à l’esprit d’enfance, à la simplicité, et même à passer pour « naïf »  plutôt que de  vouloir avoir raison … afin d’éviter tout conflit.
     

    NOTE IMPORTANTE : Si vous voulez continuer à vivre dans la peur, la culpabilité, les conflits et  la misère,  évitez tout contact avec des personnes présentant ces symptômes.



     
    Cette maladie est extrÊmement contagieuse. Si vous présentez déjà des symptômes, sachez que votre état est probablement irréversible. Les traitements médicaux chimiques peuvent faire disparaître momentanément quelques symptômes, mais ne peuvent s’opposer à la progression inévitable de cette maladie. Aucun vaccin anti-saintetÉ n’existe.
    Comme cette maladie de Bonheur et de  sainteté divine provoque une perte totale de la peur de mourir,  des troubles sociaux graves risquent de se produire, tels que grÈve de mÉchancetÉ,  de l’esprit agressif, violent et égocentrique.  GrÈve du bavardage, de jugements et d’hypocrisie.
    ATTENDEZ-VOUS À une crise collective de GUÉRISON INTÉRIEURE, de BONTÉ,  DE  PARTAGE, de JOIE et, en particulier,  à un   BONHEUR sur la terre  qui ressemble à celui des saints du ciel.  
     


    F I A T
    CÉNACLE VIVANT DE LA DIVINE VOLONTÉ
     Nicole Boulanger
    Courriel:  nb44@sympatico.ca

    Source : http://wp.me/p1aACN-ivb



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Emmanuel
    Administrateur

    Masculin Messages : 1025
    Date d'inscription : 16/01/2016

    Re: Luisa Piccarreta : LES DIFFÉRENTS TYPES DE SAINTETÉ...

    Message par Emmanuel le Lun 8 Aoû - 5:22

    Merci, @Gilles pour ce beau partage de Myriamir.

    Quel texte profond ancré sur l'essentiel.

    Puissions-nous tous correspondre à l'appel divin sur notre âme.
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3783
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Luisa Piccarreta : LES DIFFÉRENTS TYPES DE SAINTETÉ...

    Message par Gilles le Lun 8 Aoû - 15:07

    @Emmanuel a écrit:Merci, @Gilles pour ce beau partage de Myriamir.

    Quel texte profond ancré sur l'essentiel.

    Puissions-nous tous correspondre à l'appel divin sur notre âme.
    Merci de ton appréciation pour ce magnifique texte cher @Emmanuel ! Approuve En voici un autre tout aussi profond...



    Jésus à Luisa Piccarreta :
    DÉCOUVRIR LA PRÉSENCE DE DIEU


    TOC, TOC, TOC ! J’entre chez toi aujourd’hui en frappant à la porte de ton cœur parce que cette capsule ne peut  pas être lue autrement qu’avec un cœur tout grand ouvert.   Je commence donc avec une petite histoire qui décrit bien le thème : Découvrir la Présence de Dieu.
    Un franciscain avait l’habitude de frapper à la porte de sa cellule avant d’y entrer. Il savait très bien qu’il n’y avait personne dans sa cellule puisqu’il était seul à l’occuper, mais il frappait toujours avant d’entrer parce qu’il avait conscience qu’il était chez Dieu:  il n’entrait pas chez lui, il entrait chez Dieu… et, pour former sa conscience à cette habitation divinE,  il ne voulait jamais pénétrer chez lui sans d’abord frapper à la porte pour évoquer cette Présence qu’il avait rencontrée
    Pour être capable d’agir de cette façon il faudrait donner à notre corps une dimension infinie et une valeur éternelle. Si on envisage, dans la Divine Volonté,  la pureté comme d’un espace de lumière où Dieu peut vivre,  alors on donnera à notre vie une dimension infinie.  Dieu veut donner à tous nos gestes une valeur infinie.  Au-dedans de nous, Dieu veut faire la conquête du monde.
     
    Au-dedans de nous, Dieu veut transparaître et se révéler aux autres.  Il nous faut donc réapprendre à découvrir Dieu comme Quelqu’un, non pas comme un devoir, une loi, une obligation, mais Dieu comme la respiration même de notre vie. Il faut donc faire la rencontre personnelle de Dieu. Pour que Dieu passe dans la vie de ceux qui nous entourent, il faut qu’il soit dans la nôtre.  Dans la mesure où notre vie est vécue dans la Volonté de Dieu et dans Son Amour, elle est pleine de Dieu, et  « le courant passe. »
     
    La VIE ÉTERNELLE, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et Celui que tu as envoyé, Jésus-Christ (Jean 17,3).  L’union à Dieu est faite de connaissance et d’amour: elle est vitale.
    Dieu est celui que l’on ne peut reconnaître,  mais étant l’Amour, il a décidé de se laisser connaître.  Dieu invisible et insaisissable s’est voulu visible et saisissable dans le Christ, dans l’Incarnation.  Ainsi Dieu, incommunicable et inconnaissable, devient communicable et reconnaissable dans l’Amour. Toi en lui offrant l’ardoise toute propre de ton âme, tu lui donnes la possibilité de dessiner sur elle les traits de son visage. 

    On est rien  par nous-mêmes, mais EN JÉSUS, par notre baptême on devient ENFANT DE DIEU et il faut vivre PAR Jésus, AVEC Jésus et EN Jésus. Alors vivre dans la Divine Volonté c’est VIVRE EN JÉSUS. Pour devenir Jésus, il faut avoir SES IDÉES, il faut avoir SES PENSÉEs, SES DÉSIRS et agir comme Lui pour que Jésus vive en nous.  Alors on doit laisser tomber toutes nos attaches : à ce qu’on pense, à ce qu’on veut, à ce qu’on désire,  pour garder ce que Lui pense, ce que Lui veut et ce que Lui désire dans notre vie.  Très important.
    JÉsus te dit  … À TOI  … AUJOURD’HUI : Avec ce cadeau de la Divine Volonté,  je m’en viens habiter en toi et, tant que ta volonté humaine ne me chassera pas de ton coeur je vais rester en toi avec ma Présence réelle,  pas juste une présence mystique.
     
    Vois-tu la différence? ... JÉSUS DIT : Je vais rester réellement présent en toi tant qu’il n’y aura pas d’OPPOSITION à ma Volonté Divine …  alors je vais transformer toute ta vie, tous tes actes, toutes tes prières … je vais les transformer en quelque chose de divin et là tu vas être capable de me rendre AMOUR DIVIN pour AMOUR DIVIN
    DIEU présent en toi te fait produire des actes divins dont la portée est infinie et éternelle.   Donc, entre ton âme et Dieu présent en toi, de nouveaux rapports s’établissent, il n’est plus seulement pour toi le Créateur dont tu  dépens totalement et que tu adores, il est le bienfaiteur qui te convie à vivre familièrement avec Lui …  qui te demande de Le recevoir chez toi et de lui offrir un amour comparable à celui dont il t’aime.  Mais la plus belle de ses largesses est encore le DON qu’il te fait de Lui-même en daignant habiter dans ton âme et en y versant à chaque instant Son Amour Divin.
    Dieu, T’appelant à partager son propre bonheur, te prépare dès maintenant à cet avenir Divin en te faisant vivre dans  Son Amour et Sa Volonté.   arrivée à cet état,  l’âme commence à perdre le désir des choses d’ici-bas … elle voit clairement qu’elle ne pourrait trouver sur la terre un seul instant de ce bonheur qu’elle ressent de la Présence de Dieu en elle.  Dieu  fait sentir à l’âme qu’il est amoureux d’elle et l’âme en retour est amoureuse de Lui.  Mon Bien Aimé est à moi et je suis à Lui.  J’ai trouvé, celui que mon coeur aime et je ne le laisserai pas partir”.



    C’est ainsi que DIEU ENTEND VENIR CHEZ TOI ET T’ADMETTRE CHEZ LUI
    Ô mon âme !
    Te voilà amoureuse !
    Amoureuse de l’Amour !
    Tu te laisses visiter.
    Tu te laisses regarder !
    Tu te laisses emporter vers les hauteurs célestes.
    Tu sors de la croix et te voilà légère,
    Jésus habite en toi définitivement.
    Il prie en toi le Père et le Père le rejoint.
    Ils ont trouvé leur place dans l’âme purifiée.
    Cette présence toute spirituelle du Dieu vivant et agissant en toi implique un DON de Lui-même à toi.   Dans le SANCTUAIRE de ton âme, tu habites avec ton  Dieu.  Tu es  chez lui et il est chez Lui… et il attend de toi un  abandon total  et, comme il se donne à toi par amour,  c’est par amour aussi qu’il veut que tu te donnes à Lui. VOIS-TU COMMENT C’EST GRAND LA DIVINE VOLONTÉ?   On n’a pas d’idée de tout ce qui se passe à l’intérieur de nous, une chance qu’on ne le sait pas  parce qu’on ne pourrait pas absorber tout ça d’un coup. Le sentiment d’avoir la Divine Présence en toi est un sentiment très spécial.  C’est un DON GRATUIT DE DIEU, un don tout à fait hors de ta portée, qui te donne, sans même avoir à raisonner, la sensation que Dieu est au fond de ton âme.
    VERTUS HUMAINES CHANGÉES EN VOLONTÉ DIVINE
    LUISA SE DEMANDE POURQUOI LES CRÉATURES NE SONT PAS PLUS touchées PAR LES MERVEILLES DE LA DIVINE VOLONTÉ. (Et qui d’entre nous ne s’est pas posé la même question?)  Voici ce que Luisa dit : « Mon doux Jésus dit de grandes choses admirables, très élevées, merveilleuses à propos de la Volonté de Dieu, pourtant, je n’ai pas le sentiment que les créatures en aient le concept qu’elle mérite ni qu’elles soient impressionnées par les merveilles qu’elle détient.  Au contraire, on dirait qu’elles la mettent au même niveau que les VERTUS tenant peut-être davantage aux vertus qu’à la Très Sainte Volonté de Dieu »

    JÉSUS nous explique pourquoi c’est comme ça, il dit :  Veux-tu savoir pourquoi?    c’est parce qu’elles n’ont pas le palais purifié et sont habituées aux choses ordinaires de ce bas monde, qui sont les vertus, et non à la nourriture céleste et divine, qui est ma Volonté.   Seules les personnes qui sont toutes alignées sur Dieu, peuvent goûter à la nourriture céleste. 
    Les VERTUS pratiquées sur la terre sont rarement exemptes de buts humains, d’estime de soi, de sa propre gloire, du plaisir de se montrer et de plaire aux autres; on peut comparer toutes ces fins aux goûts du palais ordinaire de l’âme et, bien souvent, on agit davantage pour ces goûts que pour ce que la vertu représente. 
    Tandis que Ma volonté ne tolérant aucune fin humaine, veut donner à l’âme ce qui est divin et ce qui appartient au Ciel.  Ma Volonté ne s’entend pas avec les choses viles et petites, comme le font les vertus qui se pratiquent sur la terre, mais elle veut se servir de tout et de tous, comme support à ses pieds pour changer L’INTÉRIEUR DE L’ÂME et les vertus mêmes en VOLONTÉ DIVINE »   En un mot, elle veut SON CIEL au fond de l’Âme  qui, sans elle, resterait bloquée ne pouvant pas effectuer sa vie divine ». (Livre du Ciel, Tome 19, 9 avril 1926)
    Trop souvent, on a fait  une sorte de combat pour la vertu, sans voir combien il restait un danger d’orgueil.  Les âmes se débattent avec les vertus au lieu de s’abandonner TOTALEMENT ET d’aimer.  Jésus veut nous faire comprendre que ce qui est le plus important c’est d’arrêter les combats et de lui donner notre volonté. Il dit que la grande différence entre les vertus et la Volonté Divine, réside dans le fait que les vertus peuvent venir des créatures et former, tout au plus, une sainteté humaine, mais la Divine Volonté est à Dieu et Sa Sainteté est toute Divine.
     
    Cependant,  Il faut être prudent Il ne faut surtout pas dire qu’en vivant dans la Divine Volonté on n’a plus besoin de pratiquer les vertus!  ça serait une hérésie!  Au contraire, on doit les pratiquer à un degré héroïque.  mais comment faire ça? Impossible par nous-mêmes!  C’est Jésus en nous qui peut le faire. Voici une explication très simple qui va te faire comprendre tout ça.
    Si tu dis :  aujourd’hui,  je vais essayer d’être plus patient …  JE vais essayer d’être plus charitable … JE vais essayer de …  JE, JE, JE … c’est toi qui essayes, tu es encore centré sur toi-même, tandis que la Vie dans la Divine Volonté c’est d’être attentif à la voix de l’Esprit Saint et c’est Jésus, par son Esprit Saint, qui va te faire pratiquer les vertus et il va te les faire pratiquer à un niveau encore plus élevé que si toi tu dis :  « JE vais essayer. »  As-tu déjà essayé d’être patient par toi-même ?  Où est-ce que t’en es rendu?  Es-tu  devenu un saint patient?  Une sainte patiente?
    Donc, il n’y a plus de JE qui pratique les vertus, mais notre humanité qui dit OUI à Jésus. C’est Jésus par son Esprit Saint qui vient  pratiquer EN NOUS ses propres vertus divines.  Dit autrement :  C’est Jésus qui vit en nous, il grandit en nous et il veut pratiquer Sa Patience, il veut qu’on soit une humanité de surcroît, de sorte que ce n’est plus nous autres qui voulons être patient c’est Jésus en nous, qui veut pratiquer SA PATIENCE à un degré héroïque. 
     
    AVEC LE CADEAU DU DON DE LA DIVINE VOLONTÉ, Jésus VIENT TE dire ceci :  Je te donne un moyen rapide  et efficace pour acquérir les vertus divines  (au lieu d’aller en bicyclette on va aller en Jet). 

    QU’EST CE QUE C’EST CE MOYEN-LÀ ?
    On va faire comme Luisa a fait …  on va faire comme Jésus a fait,  et on va avoir toujours nos yeux fixés  sur la Volonté de Dieu. Uniquement ça!  Et Lui, Jésus, il va nous faire pratiquer toutes les vertus.  On aura même pas besoin d’y penser, on a juste à dire OUI à tout ce qu’il va nous dire de faire.
    C’est comme si Jésus te disait : je vais M’OCCUPER DE TOI,  je vais te  prendre comme tu es … je sais exactement ce qu’il y a  à  balayer dans la maison de ton âme.  Je  sais comment enlever la poussièreSi tu m’écoutes, je vais faire le ménage.  Me laisses-tu faire le ménage de ton cœur?  Tu as juste à dire OUI à chaque chose que Jésus,  par l’Esprit Saint,  va t’indiquer.  Ça c’est important parce que tu dois constamment avoir les yeux fixés sur la Volonté de Dieu.
    Vivre dans la Divine Volonté c’est accepter dans l’Amour tout ce qui nous arrive de bien ou de moins bien et de découvrir la présence de Dieu dans les événements de la vie  …  même dans la souffrance.

    À suivre !


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3783
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Luisa Piccarreta : LES DIFFÉRENTS TYPES DE SAINTETÉ...

    Message par Gilles le Mar 9 Aoû - 13:55

    DÉCOUVRIR LA PRÉSENCE DE DIEU DANS LA SOUFFRANCE



    Avant de comprendre et d’accepter le texte qui suit, j’ai dû le méditer très longtemps. 
    S’il est bien compris, c’est un texte extraordinaire.
     JE SOUFFRE PARCE QU’IL M’AIME.
    On demandait à un homme malade pourquoi il ne priait pas Dieu de le guérir.  Il répondit qu’il ne le voulait pas parce qu’il voulait être sûr et certain que Dieu ne pourrait absolument pas admettre qu’il soit malade si ce n’était pas pour son plus grand bien, et il ajoute ceci : 
    Si quelqu’un est bon, il veut ce que Dieu veut, mais non pas que Dieu veuille ce qu’il veut; car ce serait bien la chose la plus absurde du monde.  Eh bien!  Il veut que je sois malade … car s’il ne le voulait pas je ne le serais pas.  En conséquence, je ne souhaiterais pas non plus être en bonne santé! 
    De ceci je suis tout à fait sûr :  s’il pouvait arriver que Dieu me guérisse sans le vouloir, ce serait pour moi sans valeur et désagréable!  Sa VOLONTÉ, même si c’est ma souffrance qu’il veut, est un SIGNE D’AMOUR, son absence de volonté un signe d’absence d’amour.  Je préfère mille fois, que Dieu m’aime étant malade,  que d’être en bonne santé et qu’il ne m’aime pas.   Ce que Dieu aime, c’est quelque chose et ce que Dieu n’aime pas, ce n’est rien! 
    À CHAQUE FOIS QUE TU SOUFFRES, JÉSUS SOUFFRE AVEC TOI. Il souffre plus que toi et, cette souffrance là,  parce qu’elle est unie à celle de jésus, elle  devient une SOUFFRANCE DIVINE, c’est la souffrance de Jésus, elle a des MÉRITES INFINIES.  L’Amour c’est un feu dévorant, il transforme tout en Lui-même.  Tout ce qui n’est pas amour vient comme en contradiction, et c’est ça qui crée la souffrance,
    JÉSUS DIT : « Mon enfant,  si tu savais toute la peine que je ressens quand je te vois souffrir à cause de moi….. Regarde la blessure que tu vois au centre de mon Coeur et d’où s’échappe une flamme, c’est la tienne.  Mais ne sois pas inconsolable parce que, quoiqu’elle m’occasionne une grande peine, elle me donne aussi beaucoup d’amour.(Livre du Ciel, Tome 14, le 8 mai 1922)
    Pourquoi Dieu ne m’enlève pas ma souffrance, tout de suite ? …Juste cette souffrance là?   La réponse est celle-ci : DIEU EST AMOUR, Dieu est plus Amour que tout l’Amour qu’il y a dans nos coeurs, c’est l’Amour à l’état pur et s’il n’enlève pas ma souffrance, ça veut dire que c’est ça qu’il y a de meilleur pour moi aujourd’hui. 
     
    EN SOMME, QUAND DIEU N’INTERVIENT PAS, c’est qu’il exauce ma  prière inconsciente, il n’exauce pas ma prière consciente, qui cri et dit « enlève-moi ma souffrance! », ça c’est ma prière consciente,  MAIS ON A AUSSI UNE PRIÈRE INCONSCIENTE, beaucoup plus profonde en nous autres, et c’est cette prière-là qu’Il exauce, la prière du MOI PROFOND de notre être créé à l’image de Dieu :  celui qui veut naître … qui veut vivre … qui veut sortir et que souvent on étouffe et qu’on écrase.  QUAND DIEU N’INTERVIENT PAS, IL NE FAIT QU’OBÉIR AVEC UN GRAND RESPECT à ce que nous sommes vraiment dans notre être profond.
     
    IMAGINEZ-VOUS DONC QUE DIEU, À TOUS LES JOURS  est obligé de se faire violence au lieu de répondre à tous nos caprices, à toutes nos DEMANDES.  Il est obligé de se marcher sur le coeur pour répondre à ce qu’on a au fond de nous autres. Il obéit à notre désir le plus profond qui cri encore plus fort que tous nos cris extérieurs de nos demandes : enlève-moi ça !  Délivre-moi de ça,! On crie fort à Dieu, depuis longtemps, MAIS IL Y A UN CRI SILENCIEUX AU FOND DE NOUS que SEUL DIEU est capable d’entendre, un cri silencieux qui crie plus fort que tous nos cris extérieurs et c’est à ça qu’il répond Dieu.
     
    JÉSUS DIT: « Mon enfant, la souffrance de l’amour est plus terrible que la souffrance de l’enfer …  si je souffre beaucoup de voir souffrir celui qui ne m’aime pas et qui m’offense, combien plus je souffre de voir souffrir celui qui m’aime?   (Livre du Ciel, Tome 4, le 10 mars 1902)
     
    L’AMOUR VEUT LE MEILLEUR POUR SES ENFANTS. Un jour on va comprendre et on va le remercier éternellement de ne pas avoir répondu à nos prières conscientes mais d’avoir répondu à notre prière, celle qu’on ne connaît même pas.
     
    PORTER SA CROIX, C’EST entré dans l’amour vrai,  gratuit, où je donne …  Où je deviens DON.  La souffrance m’enseigne l’amour, elle purifie l’amour en moi, c’est elle qui me conduit au centre de mon être, il n’y a rien au monde qui peut nous y conduire mieux qu’elle.
    Cette Croix que Jésus m’invite à porter ne serait-elle pas celle de l’AMOUR ?
     
    Lorsqu’on pose la question à Jésus : Quel est le plus grand commandement ? Voilà sa réponse :
    Matthieu 22 : 37-40  Jésus lui répondit : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme et de tout ton esprit. Voilà le plus grand et le premier commandement. Et voici le second, qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même.

    Ce que nous sommes appelés à faire, c’est aimer !  Porter sa croix, c’est donc porter cet amour inconditionnel en nous afin d’aimer Dieu  avec son propre amour et notre prochain à la manière de Dieu. C’est porter ce message d’amour à quiconque ne l’aura pas reçu, afin qu’il puisse aussi découvrir l’amour de Dieu.
     



    IMPORTANT À LIRE ATTENTIVEMENT!  JÉSUS DIT:

    « Mon enfant, Pour chaque souffrance de la créature il y a dans mon Coeur une joie particulière accompagnant cette souffrance. La souffrance rend l’âme plus digne, plus aimable, plus sympathique… et quand je vois la souffrance dans un coeur, rempli d’amour, je verse sur ce coeur les joies et les contentements (CONSOLATIONS) contenus dans mon Coeur.
    CEPENDANT, quand mon Coeur veut laisser mes joies accompagner la douleur et que je ne trouve pas en elle  le véritable abandon,  mes joies ne trouvent pas la manière d’entrer dans ce coeur souffrant et chagriné,  je laisse ces joies revenir en Moi. 
    D’autre part, lorsque je trouve une âme tout abandonnée,  elle devient comme régénérée dans mon Coeur et les souffrances et les joies, les amertumes et les douceurs,  alternent en elle.  Je ne retiens rien de tous les biens que je peux verser en elle(Livre du Ciel, Tome 16 le  16 février 1924).
    CETTE PHRASE DE CHARLES DE FOUCAULD résume tout ce qui vient d’être écrit :
    Ce que la terre peut nous donner de meilleur c’est la croix. Si nous embrassons la croix nous étreignons Celui qui y est attaché. (Autrement dit: nous faisons UN avec Celui qui y est attaché … l’Amour absolu.)
     


    REDEVENIR DES ENFANTS SIMPLES
    VOILÀ POURQUOI IL FAUT REDEVENIR DE TOUT PETITS ENFANTS… de tous petits enfants TRÈS SIMPLES.  Je te donne un exemple :
    L’ENFANT NE SE PRÉOCCUPE DE RIEN, il n’a pas besoin de se forcer pour croire parce  qu’il est proche de son cœur.  Quand  il se lève le matin il n’a pas son téléphone intelligent  pour savoir ce qu’il va faire durant  la journée,  non!  Il se lève  et il crée tout ce que la vie lui donne.  Il crée parce qu’il marche au niveau du coeur.  Nous autres, comme des petits enfants qui voulons vivre dans la Divine Volonté, nous sommes en train d’apprendre à marcher dans l’Amour INCONDITIONNEL, à la manière de Dieu.

    Jésus dit : Confiance pour pouvoir donner  … SIMPLICITÉ pour pouvoir communiquer facilement avec tous …  et DÉSINTÉRESSEMENT.  Voilà ce  qui est nécessaire à l’âme qui vit dans ma Volonté pour pouvoir vivre totalement pour moi et pour les autres.  C’est ainsi que je suis.  (Livre du Ciel, Tome 11, le 20 août 1913).
     
    Si Jésus désire que nous devenions comme de tout petits enfants, c’est parce qu’il veut faire tout à notre place,   Voici un extrait à ce sujet :
     
    « JE FERAI TOUT À TA PLACE ! » Un jour, Luisa se sentait  accablée et  incapable de faire quoi que ce soit, alors Jésus est venu la réconforter et la serrant contre Lui, lui dit ceci : (Ce que Jésus dit à Luisa il le dit aussi à toi)
    « Mon enfant, ne t’inquiète pas, essaie seulement d’être abandonnée à ma Volonté  je ferai tout à ta place.  Un seul instant dans ma Volonté vaut plus que tout le bien que tu pourrais faire dans ta vie entière.  (Livre du Ciel, Tome 11, le 8 mars 1914)
     


    JÉSUS EXPLIQUE POURQUOI IL AIME TANT LES TOUT PETITS :
    Ma chère petite, je t’ai choisie petite parce que  les petits permettent qu’on fasse d’eux ce qu’on veut.  Ils ne MARCHENT PAS PAR EUX-MÊMES mais se laissent guider; plus encore, ils ont peur de poser leurs pieds (ronds) par terre par eux-mêmes.  S’ils reçoivent des cadeaux, se sentant incapables de les tenir, ils les placent sur les genoux de leur maman.  Les petits sont dépouillés de tout et ne se préoccupent pas de savoir s’ils sont  riches ou pauvres; ils ne se préoccupent de rien….
    ET JÉSUS CONTINUE EN PARLANT  DES « VRAIS PETITS » :
      « Ma fille, le mauvais ne peut pas entrer dans les VRAIS PETITS.  Sais-tu quand le mal de la croissance débute?  Quand la volonté propre commence à entrer.  Alors la créature commence à se sentir elle-même, à vivre par elle-même, et le Tout quitte la petitesse de sa créature.  Il semble à cette créature que sa petitesse devient plus grande, d’une grandeur à faire pleurer. 
    Comme Dieu ne vit pas complètement en elle, elle s’éloigne de ses origines et les déshonores :  elle perd la lumière, la beauté, la sainteté et la fraîcheur de son Créateur.  Elle semble grandir devant elle-même et peut-être devant les hommes mais devant moi, oh! Comme elle décroît!  Elle peut devenir grande, mais elle ne sera jamais ma petite bien aimée, celle que, par amour, je remplissais de moi-même en espérant qu’elle demeure comme je l’avais créée pour faire d’elle la plus grande, telle que personne ne puisse l’égaler ».  (Livre du Ciel, Tome 16, le 10 novembre 1923)

    MAINTENANT JÉSUS PARLE DES ENFANTS DE SA VOLONTÉ :
    « Les enfants de Ma Volonté  accompliront tout dans mon Fiat, ils me donneront, d’une manière complète et au nom de tout et de tous l’Amour, la gloire, les réparations, les actions de grâces et les louanges.  Ma fille, les choses reviendront à  leur origine.  Tout est sorti de mon Fiat et, par ce Fiat, tout me reviendra. »    (Livre du Ciel, Tome 12, le 7 janvier 1921, dernier paragraphe).


    REDEVENIR DES ENFANTS SIMPLES
    EN QUITTANT L’ESPRIT DU MONDE, ON POURRA redevenir des enfants simples parce qu’alors on pourra apprendre à  vivre simplement et à s’aimer … on pourra apprendre à se regarder et à devenir une écoute d’amour.  On apprendra aussi à parler avec un langage d’amour et  à faire des gestes d’amour et de simplicité pour la plus grande Gloire de Dieu. 

    RÉFLEXION :  AVANT DE DÉMÉNAGER
    Nous demeurons dans le quartier de l’Égoïsme, sur la rue du Confort, située juste à côté de la rue Tranquille. Il faudrait peut-être déménager sur la rue du Dévouement, où il y a plusieurs logements à louer. Mais, parce que cette rue est voisine de la rue du Pardon, c’est pas facile d’y vivre. Il y a aussi tout près de là la rue du Don. Là, tous les terrains sont à vendre. Mais pour ce déménagement on ne peut faire appel à une compagnie, ni à aucun camion de transport, parce que, paraît-il, ce déménagement ne peut s’effectuer que par le Seigneur lui-même.

    NOUS SOMMES EN TRAIN D’ENTRER (de déménager) DANS CETTE NOUVELLE FAÇON DE VIVRE L’AMOUR À LA MANIÈRE DE DIEU. Nous sommes des enfants de Dieu … Dieu nous a donné des dons … alors ces dons nous devons les développer pour que les autres puissent en profiter, et tout se fera avec simplicité.  Nous allons partager. Tout sera fait pour Dieu. 
    On va apprendre à se découvrir.  Jamais on ne jugera quelqu’un qui se dit athée …  jamais on ne regardera de travers un droguéjamais on lèvera le nez sur une personne qui couche avec le mari d’une autre.   Nous ne serons pas amis, nous demeurerons ce que nous sommes et nous serons, pour ceux qui auront besoin de nous, des enfants qui se donnent par amour, jusqu’au jour où il y aura la grande,  la très Grande Purification de la chair.
    JÉSUS DIT : « L’âme, à  travers la pureté de son regard, saura faire de l’AMOUR DE DIEU et de l’AMOUR DU PROCHAIN un SEUL AMOUR, rectifiant tout pour Dieu.  Telle doit être l’âme qui veut me plaire. (Livre du Ciel, Tome 6, le 4 mars 1904)
     
    JÉSUS S’EMPRESSE D’AIDER SON TOUT PETIT
    QUAND IL LUI DEMANDE DE L’AIDE :
     Voici un beau texte à ce sujet :
    « Comme je suis attristé quand je vois une âme repliée sur elle-même et agissant par ses propres moyens.  Je suis près d’elle et la regarde, et voyant qu’elle est INCAPABLE de bien faire ce qu’elle fait, j’attends qu’elle me dise : « Je veux faire cela, mais j’en suis incapable; viens le faire avec moi et je ferai tout correctement.  Par exemple :  je veux aimer, viens aimer avec moi; je veux prier, viens prier avec moi; je veux faire ce sacrifice, donne-moi la force, car je suis faible; et ainsi de suite.  Avec plaisir et dans la plus grande joie, je serai là pour tout.
     « Je suis comme un professeur qui, ayant proposé un devoir à son élève, reste près de lui pour voir ce qu’il va faire.  Incapable de bien faire, l’élève s’inquiète, s’énerve et va même jusqu’à pleurer, mais il ne dit pas :  « Maître, montre-moi comment il faut faire » Quel n’est pas le déplaisir du professeur, qui se sent ainsi compté pour rien par son élève!  Telle est ma condition.»  (Livre du Ciel, Tome 11,  le 20 août, 1912)
    RÉFLEXION 
    Je me suis levé de bonne heure un matin et j’ai démarré ma journée à pas de course. J’avais tellement à faire que je n’ai pas pris le temps de prier. Les problèmes se sont succédé et je trouvais mes tâches de plus en plus lourdes.  « Pourquoi Dieu ne m’aide-t-il pas? », me suis-je dit.  Et Il m’a répondu : « Tu ne me l’as pas demandé. »Je voulais être entouré de joie et de beauté mais la journée était grise et morne. Je me suis demandé pourquoi Dieu ne m’envoyait pas sa lumière.  Il m’a répondu :  « Tu ne me l’as pas demandé. » J’ai essayé de me mettre en présence de Dieu. J’ai utilisé toutes les clés pour ouvrir la serrure.  Dieu m’a doucement réprimandé :  « Mon enfant, tu n’as pas cogné. »
    Je me suis réveillé de bonne heure ce matin et j’ai fait une pause avant de commencer ma journée.  J’avais tellement à faire mais j’ai quand même  pris le temps de dire à Jésus :  Seigneur, je viens à toi comme un petit enfant qui ne sais pas  prier.  Tu aimes les tout petits alors viens prier en moi, viens agir en moi et avec moi dans toutes mes actions,  selon ce que tu désires pour moi, dans Ta Volonté.   Merci Seigneur Jésus.   Une grande paix s’est installée en moi.  Amen. Fiat.
    DÉCOUVRIR LA PRÉSENCE DE DIEU CHEZ L’AUTRE

    La FOI nous invite  à CROIRE AUX ÊTRES HUMAINS QUI NOUS ENTOURENT, ceux avec qui on vit à tous les jours …  avec leurs défauts, leurs limites, leur petit côté de travers qui nous tombent sur les nerfs et qui nous agacent …  là c=est beaucoup plus difficile.
     
     Il y a un vieux prédicateur plein d’humour qui disait à propos du grand commandement de l’Amour, « Aimez-vous les uns les autres » il disait ceci:  les uns, comme  nous tous ici, ça va … mais les autres par exemple,  c’est ceux là qui causent des problèmes!
     
    L’autre c’est essentiellement celui qui est différent de moi, c’est d’abord l’étranger,  mais, prenons les personnes que je côtoie régulièrement … celles qui ne pensent pas comme moi …  celles qui n’agissent pas de la même manière que moi,  … qui ne font pas les choses de la même façon.  On voudrait donc leur montrer notre façon de faire,  parce que notre façon  c’est  toujours la meilleure, mais l’autre, ne veut rien savoir.
    L’autre, c’est la personne qui n’a pas les mêmes goûts que moi, les mêmes manies … les mêmes tics et les mêmes tacs que moi.  En somme « L’AUTRE » c’est la personne qui n’a pas les mêmes qualités et surtout pas les mêmes défauts que moi. On pourrait se poser la question :  C’est qui « L’AUTRE » dans ma vie?
     
    Pourtant … POURTANT … il y a 2000 ans il y a Quelqu’un qui a proclamé exactement le contraire :   Il a dit :  L’AUTRE C’EST L’amour.   Aimez-vous les UNS, les AUTRES et même plus que ça, AIMEZ VOS ENNEMIS. … Ce qui veut dire que n’importe quel «autre»  même ton pire ennemi … c’est l’AMOUR  … ça c’est  bouleversant quelque chose de rare.
     
    ALLONS UN PEU PLUS PROFOND.  Avez-vous pensé que chacun de nous  étant unique,  c’est-à-dire, différent des autres,  donc  nous sommes tous, vous et moi,   des « AUTRES DIFFÉRENTS »  et c’est pour ça  que c’est tellement dérangeant parfois.
    Pour le CHRIST,  « l’AUTRE» (ton ennemi) C’EST L’AMOUR parce que l’AUTRE est ÉTERNEL dans son fond, et l’Amour l’habite.  Il n’y a pas d’amour de Dieu sans amour du prochain  …  Autrement dit, il n’y a pas d’amour de Dieu si je ne crois pas que les personnes détestables  ont aussi un fond rempli d’amour … parce qu’elles aussi ont été créées à  l’image et à la ressemblance de Dieu.  Aujourd’hui  même l’autre que tu détestes peut devenir un être d’amour à la condition que tu le regardes en profondeur … au-delà des apparences et des différences.   À ce moment-là tu peux entrer  en relation  avec lui.
     

    L’As-tu déjà vu la beauté immense qui t’habite?  Il faut que tu découvres ça un jour.   C’est pour ça  que c’est si important de prendre des  moments de  SILENCE pour aller à la rencontre de Celui qui habite ton ciel intérieur,  … parce qu’en entrant en toi-même,  il y a de grosses chances  que  ton regard sur « l’autre »  soit  celui que  tu poses sur toi-même.
    Je résume tout ça dans une phrase.  Pour que « l’AUTRE » soit l’Amour  ça dépend de la profondeur de ton regard à toi, de tes yeux à toi, ça dépend où tu regardes: en SURFACE ou en PROFONDEUR?  Est-ce que tu regardes à la manière humaine ou à la manière de Dieu ? Et d’abord,  bien sûr,  quelle sorte de regard poses-tu sur toi-même?
    Le premier « AUTRE » dans ma vie, c’est ce LIEU EN MOI où je me découvre HABITÉ PAR « UN AUTRE » avec un A majuscule. Celui qu’on appelle justement en théologie « LE TOUT AUTRE », tellement  son Amour  est grand et différent du nôtre.  L’Amour de Jésus pour toi est tellement grand qu’il doit se retenir pour ne pas te le démontrer, c’est ça que Jésus dit : « Ma fille, j’aime tant l’âme qui vit dans ma Volonté que je dois beaucoup me retenir pour ne pas lui montrer à quel point je l’aime.  Si je lui manifestais tout cela à la fois, elle mourrait de joie, son coeur éclaterait au point qu’elle ne pourrait plus vivre sur la terre et qu’elle s’envolerait vers le Ciel.  (Livre du Ciel, Tome 11, le 21 mars 1914).
    MOT DE LA FIN
    JÉSUS FRAPPE À LA PORTE DE TON cœur, TOC, TOC, TOC,  ET TE DIT :
    Viens dans la solitude où règne le silence, et là dans une paix que rien ne vient troubler, ouvre ton cœur devant Moi … raconte-Moi tout bas ce que tu ne dis à personne d’autres !  Alors je parlerai Moi-même à ton cœur et je te dirai dans le Silence ce qu’aucun autre au monde ne saura te dire … et je t’entraînerai encore plus loin… dans un silence que tu ne connais pas.  J’ouvrirai mon Propre Cœur pour t’apprendre la GRATUITÉ DE LAMOUR.
     
    Alors que tu croyais aimer, tu réaliseras vite que l’amour ne vient pas de toi, mais de ton cœur vidé de tout ce qui n’est pas toi … et toi, tu ne fais que recevoir l’amour de Celui qui est Lui-même l’Amour. dans cette rencontre étonnante, tu feras l’expérience du langage mystérieux de l’Amour  … langage qui est fait de paroles qui sont de longs silences … et de silences qui ne sont que paroles. 
    Plus tu ouvriras ton cœur à Celui qui t’aimes tant, plus il t’ouvrira le Sien et te dévoilera ses mystères infinis et, comme si tu étais seul(e) au monde, il te fera connaître l’Amour insondable dont son Cœur est la Source. Plus tu l’aimeras plus tu voudras l’aimer, car ta capacité d’Amour n’arrêtera jamais de grandir … de sorte que ton cœur aura encore faim, tout en étant déjà pleinement rassasié, c’est le prodige de la Vie dans la Divine Volonté, c’est le prodige de la bilocation de l’Amour en toi.
     
    Mais va encore plus loin et raconte-Lui les désirs les plus intimes de ton cœur … ce que tu n’oserais dire à personne et que Lui seul va pouvoir entendre!  Alors il te révélera dans le plus grand secret ce qui est au fond de Son cœur que tu seras seul à connaître,  et tu seras lié à l’Amour pour toujours. Oui tu seras lié à l’Amour pour toujours puisque ton âme s’attachera à Son âme et Sa Vie à la tienne pour une éternité sans fin.  FIAT
     
    POUR LA PLUS GRANDE GLOIRE DE DIEU !



    Commenté par Nicole Boulanger
    Courriel:  nb44@sympatico.ca

    Source :
    Extraits du Cénacle de la Divine Volonté de Juin 2016 (Jésus à Luisa ...


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Yohann
    Modérateur

    Masculin Messages : 1665
    Date d'inscription : 21/01/2016
    Age : 30
    Localisation : Laval,Québec
    Idéal : La paix de l'âme et du coeur

    Re: Luisa Piccarreta : LES DIFFÉRENTS TYPES DE SAINTETÉ...

    Message par Yohann le Mer 10 Aoû - 10:54

    Ce sont de super articles Gilles, Merci de les partager.  Salue


    _________________
    Eucharistie

                             




    Bible Yohann
    Pour de l'aide spirituelle, vous pouvez discuter avec moi par Skype (contactez-moi par mon profil ou en MP). 


    Pour accéder à la chaîne spiritualité Catholique  https://www.youtube.com/channel/UCKd8NvAnorZs2p3w5wYr9Fw
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3783
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Luisa Piccarreta : LES DIFFÉRENTS TYPES DE SAINTETÉ...

    Message par Gilles le Mer 10 Aoû - 15:09

    @Yohann a écrit:
    Ce sont de super articles Gilles, Merci de les partager.  Salue
    Je te remercie de ton appréciation pour ces beaux articles cher @Yohann ! Approuve

    Voici un autre très beau texte que je partage, et qui je l'espère te plaira également...




    Extraits des volumes ( Livres du Ciel ) de Luisa Piccarreta (la petite fille de la divine volonté) «LORSQUE TU PRIES AU NOM DE TOUTE L’HUMANITÉ SANS EXCEPTION, tu dois te rappeler que Jésus a d’avance fait ta prière quand il était sur la terre.


    PRIÈRE DE FUSION DANS LA DIVINE VOLONTÉ

    Je ne suis rien, Dieu est Tout!
    Père, je vous aime !
    Ô Divine Volonté, VENEZ penser par mon esprit … VENEZ circuler dans mon sang … VENEZ regarder par mes yeux … VENEZ écouter par mes oreilles … VENEZ parler par ma voix … VENEZ respirer par mon souffle … VENEZ bouger à travers mes mouvements … VENEZ souffrir à travers mes souffrances.
    Ô Divine Volonté, VENEZ prier en moi et recevoir cette prière comme étant la mienne en y ajoutant les prières de tout le monde, pour donner au Père la Gloire que toutes les créatures Lui doivent.
    Ô Divine Volonté, VENEZ infuser en moi LA FOI de Marie très sainte pour que je puisse croire en Vous comme elle. Ô Divine Volonté, VENEZ infuser en moi L’ESPÉRANCE de Marie très sainte pour que j’espère en Vous comme elle. Ô Divine Volonté, VENEZ infuser en moi LA CHARITÉ de Marie très sainte pour que je vous aime comme elle, Ô Divine Volonté, VENEZ prier et adorer en moi comme Jésus en sa Divine humanité.
    Ô Divine Volonté, Vous qui savez multiplier nos actions à l’infini, VENEZ offrir en moi le Saint Sacrifice de la messe comme si tout le monde y avait assisté. VENEZ distribuer à tous, les fruits de ce Divin Sacrifice pour accorder ainsi le salut à tous. AMEN.

    LIVRE DU CIEL, Tome 17, le 4 janvier 1925, p. 57 – IMPORTANT –
    « Ma fille, te fusionner dans ma Volonté est l’acte le plus solennel, le plus grand et le plus important de toute ta vie. SE FUSIONNER DANS MA VOLONTÉ, C’EST ENTRER DANS L’ÉTERNITÉ ET RECEVOIR SES BIENS. Et, comme se fusionner dans ma Volonté, c’est aimer et donner au nom de tous, alors, je dépose en elle les biens de tous ainsi que mes propres biens. Il ne manque pas d’espace pour y déposer tant de biens puisque ma Volonté est immense et capable de tout recevoir. Si tu savais ce qui se passe quand tu te fusionnes dans ma Volonté, tu brûlerais du désir de le faire continuellement. »
    LIVRE DU CIEL, Tome 28, le 5 mars 1930
    « Ma fille, sais-tu ce que L’UNITÉ DE LA DIVINE VOLONTÉ signifie? Cela veut dire que tout ce qui est beau, bon et saint émane de l’intérieur de cette seule Volonté. Mais bien qu’elle soit unique, la Volonté, l’unité et l’acte se répandent partout. Et parce que notre Divine Volonté s’étend partout, même à l’intérieur d’une seule respiration, elle fait tout, embrasse tout et donne vie à tout. Ainsi celle qui vit dans notre Divine Volonté SE FUSIONNE DANS NOTRE UNITÉ, et tout ce qu’elle accomplit, ne s’échappe pas de Nous mais reste à l’intérieur de Nous.
    Pour celle qui vit en dehors de notre Volonté, nous sentons la peine de ses actes arrachés de notre Volonté. Par conséquent, la grande différence pour celle qui vit en dehors de notre Fiat, est que tous ses actes sont divisés et brisés et ne sont pas FUSIONNÉS ENSEMBLE. Donc, cette âme n’aura pas l’avantage de sentir en elle-même la plénitude de la lumière, du bonheur, ni de tous les biens, mais tout sera misère, faiblesse et manque de lumière pour elle. »

    PRIEZ SANS CESSE
    JESUS DIT A MARIE LATASTE :
    1. PRIÈRE CONTINUELLE
    « Ma fille, il ne faut pas seulement prier une fois deux fois, cent fois, il faut prier tous les jours, à chaque instant du jour, et FAIRE DE TOUS SES ACTES UNE PRIÈRE CONTINUELLE et une élévation de l’âme à Dieu.
    OR, POUR PRIER, IL N’EST PAS NÉCESSAIRE DE PRONONCER TOUJOURS DES PAROLES. Beaucoup de personnes prononcent de longues prières et ne sont point exaucées, et d’autres qui n’en prononcent pas reçoivent tout ce qu’elles demandent. Cela vous étonne, ma fille ? Ne savez-vous donc pas que prier, c’est bien plutôt demander à Dieu AVEC LE CŒUR qu’avec la langue ? Les DÉSIRS INTIMES DU CŒUR arrivent plus facilement aux oreilles de Dieu que les paroles de la langue. Votre langue se fatiguerait à toujours parler en priant. LE CŒUR NE SE FATIGUE JAMAIS DE DÉSIRER. LE CŒUR C’EST UN DÉSIR VIVANT. Tant que vous vivrez, vous désirerez ; si vous désirez Dieu et ce qui est à Dieu, vous prierez continuellement ; votre vie ne sera qu’une vie de prière, et Dieu vous écoutera favorablement. »
    2. LA PRIÈRE DU CŒUR
    « Ainsi, ma fille, vous comprenez que vous pouvez prier partout, en tout lieu, en tout temps, en toute circonstance, car VOTRE CŒUR peut toujours désirer Dieu et l’accomplissement de sa volonté. VOTRE CŒUR peut toujours désirer vivre dans l’amitié de Dieu et dans sa grâce ; VOTRE CŒUR peut toujours désirer éviter le mal, de fuir le péché, de résister aux tentations du démon, du monde et de la chair, de franchir tous les obstacles, de briser tous les liens qui voudraient vous séparer de Lui.
    Or, DÉSIRER ces choses du fond du cœur, les DÉSIRER véritablement, c’est constamment demander à Dieu qu’il les accomplisse en vous, et, quels que soient le temps et le lieu où vous vous trouvez, rien ne vous empêche d’entretenir et d’augmenter même ce désir. Faites-le ma fille, et vous prierez d’une manière bien agréable à Dieu. »
    3. LA PRIÈRE DE RECUEILLEMENT
    « Il est bon néanmoins de choisir dans la journée quelques instants où vous vous recueilliez avec plus d’attention, pour vous placer en la Présence de Dieu, Alors vous vous retirez un peu à l’écart, vous vous placez pour ainsi dire seule à seule avec Dieu, vous acceptez la rencontre particulière et privée qu’il vous donne, et vous lui parlez AVEC LA CONFIANCE ET L’AMOUR D’UN ENFANT; vous lui ouvrez votre cœur, et Dieu vous reçoit, vous écoute et vous bénit. »
    4. LA PRIÈRE DANS LA FOI ET LA CONFIANCE
    « Ma fille, vous devez prier AVEC FOI, c’est-à-dire croire que vous parlez à Dieu et qu’il peut et veut vous accorder tous les biens qui vous sont nécessaires. Priez AVEC CONFIANCE. Espérez obtenir ce que vous demandez, non à cause de vos mérites ou de la ferveur de votre prière, mais à cause de MES MÉRITES ET DE LA MISÉRICORDE DE DIEU. Quand vous aurez prié, n’examinez pas si vous avez bien ou mal prié; sans vous troubler, jetez votre prière dans le Sein de la Divine Miséricorde bien convaincue que, malgré la bonté de votre prière, elle est encore bien imparfaite. Aussi, n’appuyez pas votre confiance sur vos prières, mais LES UNISSANT A MES PRIÈRES SUR LA TERRE, implorez Dieu de les exaucer EN UNION avec celles que je lui ai adressées, et il les recevra en vue de Mes Mérites et à cause de Sa Miséricorde. »
    5. LA PRIÈRE DE SILENCE
    « MA FILLE, IL Y A UNE SORTE DE PRIÈRE QUI M’EST TRÈS AGRÉABLE : c’est celle d’une âme qui se tient devant Dieu sans autre volonté que la VOLONTÉ DE DIEU, qui se livre complètement à Lui pour tout ce qui l’intéresse et la concerne, et, COMME UN ENFANT, sans rien demander à son père, s’abandonne à ses soins paternels, ayant néanmoins les yeux toujours fixés sur Lui pour recevoir ses conseils et les exécuter au premier signe de SA VOLONTÉ. Combien Dieu regarde cette âme avec complaisance, comme il s’attache à elle ! Ah ! Ce SILENCE est plus éloquent que la plus éloquente des voix. Celui qui fait ainsi dit tout à Dieu sans rien lui dire, et, sans rien lui demander, il lui demande tout. »
    Chut ! « QUAND VOUS PRIEREZ, SI VOUS GOÛTEZ LA PRÉSENCE DE DIEU et ne pouvez parler sans perdre cette Présence, laissez toute prière vocale ; mais si vous pouvez prier et jouir en même temps de la Présence de Dieu, faites-le ; sinon, ne priez pas. De même, si vous êtes privée de la Présence sensible de Dieu, ne la recherchez pas avec trop d’empressement ; sachez faire le SACRIFICE DU PLAISIR que vous éprouveriez, et attendez avec humilité que Dieu vous accorde cette faveur s’il le juge convenable. »
    6. LA PRIÈRE VOCALE
    « LA PRIÈRE VOCALE, MA FILLE, ET LES ACTES DE PIÉTÉ SONT, ou pour exciter en soi des sentiments affectueux envers Dieu ou pour les lui témoigner. Pourquoi, dans ces moments, iriez-vous chercher cela dans la prière vocale quand vous le POSSÉDEZ ? Est-ce que Dieu a besoin de vos paroles pour vous comprendre ? Ne lit-il pas dans votre cœur ? Si la prière vous donne des distractions ou si les distractions surviennent dans vos prières, détournez-vous-en avec calme et remettez-vous doucement en la PRÉSENCE DE DIEU sans aucune inquiétude »
    7. LE « PRIEZ SANS CESSE »
    « POUR CELA, IL N’EST PAS NÉCESSAIRE DE FAIRE DE LONGUE PRIÈRE, puisqu’on peut prier sans parler ; priez toujours, c’est-à-dire ayez toujours de bonnes pensées, de saintes affections ; RESTEZ EN MA PRÉSENCE avec des sentiments pieux et une intention pure et droite. Ne pouvez-vous pas faire cela au milieu de vos travaux et de vos occupations ? Eh bien ! Vous me serez agréable par votre travail, qui est l’accomplissement de MA VOLONTÉ, et agréable aussi par ces sentiments de votre cœur, que j’estimerai comme la plus parfaite des prières. »




    Recherche et commentaires :
    Nicole Boulanger
    Cénacle Vivant de la Divine Volonté
    Québec


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)

      La date/heure actuelle est Mar 21 Nov - 16:27