Forum catholique l'Imitation de Jésus-Christ

Bienvenue sur le Forum catholique
l'Imitation de Jésus-Christ!

Ce forum est un lieu d'échanges dédié à l'approfondissement de la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ.

On peut y partager des témoignages personnels, proposer des méditations, se questionner sur la Bible et les différents enseignements de l'Église catholique, demander et apporter de l'aide dans le cheminement de l'âme vers Dieu, etc.

Forum d'échanges visant à approfondir la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ


    N'oublions pas nos chers anges-gardiens !

    Partagez
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3742
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: N'oublions pas nos chers anges-gardiens !

    Message par Gilles le Mar 7 Juin - 22:38



    Prière au saint ange Gardien de Saint François-Xavier

    O saint Ange, à qui la divine Providence a confié le soin et la garde de mon âme, veillez toujours sur moi secourez-moi au moment de la tentation, présentez mes prières à Dieu, intercédez pour moi, afin que dans sa bonté infinie, Dieu Notre-Seigneur daigne m'accorder le pardon de tous mes péchés, une vive douleur de les avoir commis, et toutes les grâces dont, j’ai besoin pour éviter de l'offenser désormais ; pour vivre saintement, persévérer courageusement et mourir dans son amour!

    Éloignez de moi les tentations de mon ennemi, obtenez du Dieu de miséricorde ce que je ne saurais obtenir par moi-même, que la pensée du mal ne puisse pénétrer en moi, qu'elle n'y trouve jamais de place! Et si j'avais le malheur de m'écarter de la voie où la main de Dieu m'a fait entrer, oh! ramenez-moi aussitôt je vous en conjure! à la suite de mon Sauveur.

    Quand vous me verrez en proie à l'épreuve et à la douleur, priez pour moi, secourez-moi, protégez-moi, défendez-moi! Nuit et jour veillez sur moi, gardez-moi; dirigez-moi en toutes choses, accompagnez-moi en tous lieux, et surtout, lorsque viendra ma dernière heure, ô saint gardien de mon âme! redoublez de zèle et de charité pour Défendez-la contre les attaques des démons, éloignez d'elle les vaines frayeurs, le trouble, le désespoir!

    Ne me quittez pas, ne m'abandonnez pas que vous ne m'ayez conduit dans le ciel, en présence de Dieu Notre-Seigneur, de la très-sainte Vierge, de tous les anges, et de tous les saints, pour y jouir éternellement avec vous de la félicité qui nous sera donnée Jésus-Christ Notre-Seigneur, qui règne dans l'éternité avec le Père et Saint-Esprit. Amen.


    http://www.abbaye-saint-benoit.ch




    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3742
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: N'oublions pas nos chers anges-gardiens !

    Message par Gilles le Mar 5 Juil - 18:33



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    RoseduChrist

    Féminin Messages : 296
    Date d'inscription : 03/02/2016

    Re: N'oublions pas nos chers anges-gardiens !

    Message par RoseduChrist le Mar 5 Juil - 21:10

    Merci pour cette magnifique image.
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3742
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: N'oublions pas nos chers anges-gardiens !

    Message par Gilles le Mer 6 Juil - 19:26



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3742
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: N'oublions pas nos chers anges-gardiens !

    Message par Gilles le Sam 9 Juil - 17:33

     
    De toute beauté...





    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3742
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: N'oublions pas nos chers anges-gardiens !

    Message par Gilles le Lun 11 Juil - 19:11



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3742
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: N'oublions pas nos chers anges-gardiens !

    Message par Gilles le Mar 12 Juil - 19:14



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Manuela

    Féminin Messages : 287
    Date d'inscription : 15/02/2016

    Re: N'oublions pas nos chers anges-gardiens !

    Message par Manuela le Mer 13 Juil - 23:25

    Merci @Gilles,
    Très belles images et vidéo. Je crois très fort à nos Anges, je l`invoque et suis en confiance.
    Il y quelques jours, mon ange place sur mes mains ce que je ne trouvais pas, quelque chose qui étais très important. Cela semble presque un mystère la façon dont cela c`est produit et pourtant c`est véridique
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3742
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: N'oublions pas nos chers anges-gardiens !

    Message par Gilles le Ven 15 Juil - 15:29



    L'univers invisible

    Dans notre Credo de Nicée, nous proclamons : « Je crois en un seul Dieu, créateur de l'univers visible et invisible. » Quel est donc cet « univers invisible » ? L'univers invisible est habité par les anges, créatures spirituelles créées par Dieu. (...)

    Les anges sont très souvent mentionnés dans l'Ancien et le Nouveau Testaments. Dieu dit à Moïse au Sinaï : « Je vais envoyer un ange devant toi pour te garder en chemin et te faire parvenir au lieu que je t'ai préparé... Mon ange marchera devant toi. » (Ex 20, 23). Jésus lui-même nous parle des anges : « Gardez-vous de mépriser un de ces petits car leurs anges dans le ciel se tiennent sans cesse devant Dieu » (Mt 18, 10) ; « les anges de Dieu se réjouissent dans le ciel quand un pécheur se convertit. » (Le 1, 10) ou encore : « Les élus à la résurrection seront comme les anges de Dieu ; ils ne pourront plus mourir » (Le 20, 36). Et dans la liturgie, spécialement à la messe, nous prions avec les anges. (...)

    Au 4e siècle, saint Basile écrit : « Chaque fidèle a à ses côtés un ange comme protecteur et pasteur pour le conduire à la vie », mais ce n'est qu'au 12e siècle, avec Honoré d'Autun, que les Anges gardiens sont vraiment reconnus : « Chaque âme, au moment où elle entre dans un corps, est confiée à un ange qui l'exhortera au bien. » En 1608, le pape Paul V institue la fête des saints Anges gardiens. Les papes de l'époque contemporaine n'ont jamais mis en cause cette dévotion. Jean XXIII aurait même dit à un évêque canadien que l'idée de convoquer un concile lui avait été soufflée par son ange gardien. La réforme du calendrier liturgique du 21 mars 1969 a gardé la fête des Anges gardiens et en a fixé la date au 2 octobre. Benoît XVI a écrit : « La présence invisible de ces esprits bienheureux nous est d'une grande aide. Ils marchent à nos côtés ; ils nous protègent en toute circonstance et nous pouvons avoir recours à eux à tout moment. » (...)

    Avec les bons anges, rendons gloire à Dieu !

    Extrait de la revue "L'Ange Gardien", juillet-août 2016.


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3742
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: N'oublions pas nos chers anges-gardiens !

    Message par Gilles le Dim 17 Juil - 17:28




    Association - Confrérie des saints Anges gardiens

    Canoniquement érigée et affiliée à l'Archiconfrérie romaine des Saints-Anges

    Abonnement à la revue "L'Ange gardien"

    Vous souhaitez vous (ré)abonner ?
    Vous pouvez le faire ici :




    Cliquez sur l'image ci-dessus pour l'imprimer

    Complétez les mentions indiquées, joignez votre réglement, et postez le tout à l'adresse suivante :

    L'Ange Gardien
    21 montée Saint-Laurent
    69005 LYON


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Manuela

    Féminin Messages : 287
    Date d'inscription : 15/02/2016

    Re: N'oublions pas nos chers anges-gardiens !

    Message par Manuela le Dim 17 Juil - 18:03

    Merci @Gilles pour l`information !
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3742
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: N'oublions pas nos chers anges-gardiens !

    Message par Gilles le Dim 17 Juil - 22:27

    @Manuela a écrit:Merci @Gilles pour l`information !
    @ManuelaPouce haut  



    Les gifles de sa vie...

    Jean Derobert, séminariste, qui sera chapelain du Sacré-Cœur de Paris, raconte :
    « Mon voisin de gauche toussait, crachait, se mouchait. » L'abbé jette un regard réprobateur sur cet homme et découvre, à sa grande stupeur, que c'est le Padre Pio (...), « le visage tendu vers un au-delà que je ne connaissais pas ». Et en dépit du gargouillis racleur du capucin, (il) sent naître en lui un sentiment d'affection pour cet homme qui, visiblement, souffrait beaucoup.

    Le lendemain ( ), l'abbé (...) entre à son tour (dans le confessionnal). Il va vivre une scène qui le marquera pour la vie. Il confesse ses péchés. Il entend : « Tu oublies (telle chose). Il y a deux ans, à tel endroit... Pourquoi as-tu fait cela ? Et cela, vero ? Et le saint confesseur lui en explique la gravité ; l'abbé n'avait, à vrai dire, jamais imaginé cela. Dans la bouche du Padre, (ces choses) « prenaient leur vraie dimension ». (Il) reçoit l'absolution tandis que le Padre « se mettait à pleurer et à souffrir », en gémissant : « C'est grave cela, c'est grave ! »

    Puis vient l'instant crucial. Une question insolite : « Crois-tu à ton Ange gardien ? » L'abbé est interloqué et balbutie : « Euh, euh, je ne l'ai jamais vu ! » manifestant ainsi son scepticisme d'apprenti-théologien planant au-dessus de ces bondieuseries. Il n'a guère le temps de se complaire dans sa vaniteuse suffisance que trente-six étoiles tournoient devant ses yeux ; il a les oreilles endolories. Le Padre vengeur de Dieu venait de lui appliquer deux gifles retentissantes de sa grosse main de paysan : « Regarde bien, il est là, et il est beau ! » Le séminariste se retourne et ... ne voit strictement rien. Le Padre poursuit : « Ton Ange gardien, il est là et il te protège ! Prie-le bien, prie le bien ». « Ses yeux étaient lumineux, commente l'abbé, ils reflétaient la lumière de mon Ange. » De ce jour-là, son incrédulité se dissipa ; de théologien dilettante, il devint compagnon affectionné de son Ange gardien...

    René Lejeune  Les Anges - Armée secrète du Ciel, Éditions du Parvis.
    Extrait de la revue "L'Ange Gardien", janvier-février 2016.


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3742
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: N'oublions pas nos chers anges-gardiens !

    Message par Gilles le Mar 19 Juil - 1:21



    Sainte Gemma Galgani & son Ange Gardien

    Gemma voit pour la première fois son ange gardien
    alors qu’elle a dix-sept ans :
    Gemma dira ;
    Un jour, je m’en souviens fort bien, on m’avait offert une montre d’or avec sa chaîne  : moi, coquette comme je l’étais, ne voyais que le moment où j’allais la mettre pour sortir (alors, mon père, mon imagination se mit à galoper). Effectivement, je dus sortir. Quand je rentrai, j’allais me dévêtir quand je vis un Ange (que je reconnus aussitôt comme mon ange gardien) qui, très sérieusement, me dit : «  Rappelle-toi que les bijoux précieux qui embellissent l’épouse d’un Roi crucifié ne sauraient être autres que les épines et la croix.  »
    Je ne rapportai pas ces paroles à mon confesseur, je les relate ici pour la première fois. Ces paroles m’effrayèrent, comme m’effraya la vue de cet Ange  ; mais, peu après, ayant réfléchi à ce qu’il m’avait dit, et sans rien comprendre, je pris une résolution  : je me proposai, pour l’amour de Jésus et pour lui faire plaisir, de ne plus rien porter qui pût flatter ma vanité, et de ne plus parler de choses légères [1].
    Le ton est donné. Deux années s’écoulent avant que l’ange — qui se présente sous la forme d’un très bel adolescent — ne reparaisse. Gemma tombe gravement malade et commence à désespérer de recouvrer jamais la santé  :
    Un soir, alors que j’étais inquiète plus que d’habitude, je me plaignis auprès de Jésus, lui disant que je ne prierais plus s’il ne me faisait pas guérir, et lui demandant pourquoi il permettait que je fusse ainsi malade. L’Ange me répondit  : «  Si Jésus t’afflige dans ton corps, il le fait toujours pour purifier ton esprit. Sois bonne.  » Oh, que de fois durant ma longue maladie il m’a fait entendre dans le cœur des paroles consolantes  ! Mais je n’en tenais jamais compte [2].
    «  Sois bonne.  » Ce sera le leitmotiv de l’ange. La maladie — une forme aiguë de spinite — est pour la jeune fille l’occasion d’approfondir sa vie intérieure et de réfléchir à sa vocation. Certes, elle eût aimé être religieuse, mais avec cette paralysie  ! De plus, son état va empirant  : pointes de feu non plus qu’autres médications barbares n’apportent aucun soulagement, au contraire.
     
    Elle est guérie miraculeusement, le 3 mars 1899, au terme d’une neuvaine à Marguerite-Marie Alacoque, à laquelle se joint le vénérable Gabriel dell’Addolorata, un jeune clerc passioniste mort à l’âge de vingt-quatre ans en 1862  : depuis quelques mois, il lui apparaissait et la réconfortait. A partir de la guérison, Gemma est dirigée par son ange gardien de façon de plus en plus régulière et exigeante  :
    Dès le moment où je fus sur pieds, l’Ange gardien commença à se faire mon maître et mon guide : il me reprenait à chaque fois que j’avais fait quelque chose de mal, m’enseignait à parler peu et seulement quand j’étais interrogée. Une fois que ceux de la maison parlaient d’une personne en en disant peu de bien, et que j’y avais ajouté mon grain de sel, l’Ange m’en fit le reproche bien senti. Il m’apprenait à tenir les yeux baissés, allant jusqu’à me rabrouer même à l’église  : «  Est-ce ainsi que l’on se tient en présence de Dieu  ?  » D’autres fois, il me grondait en ces termes  : «  Si tu n’es pas bonne, je ne me ferai plus voir à toi  !  » Plusieurs fois, il m’instruisit de la façon dont je devais me tenir en présence de Dieu, l’adorant dans son infinie bonté, dans son infinie majesté, dans sa miséricorde et tous ses attributs [3].
    Il la reprend à la moindre imperfection :
    Hier, alors que je mangeais, je levai les yeux et vis l’Ange qui me regardait, le visage si sévère que j’eus peur  ; il ne disait mot. Plus tard, quand j’allai prendre un peu de repos, mon Dieu  ! il m’ordonna de le regarder en face, ce que je fis  ; mais je baissai aussitôt les yeux, et lui insistait, me disant  : «  Tu n’as pas honte de commettre des fautes en ma présence  ; mais une fois que tu les as commises, tu es toute honteuse ! » Il insistait pour que je le regarde. Pendant plus d’une demi-heure, il me tint ainsi en sa présence, à le regarder toujours en face, et il me lançait des regards si sévères.
    Je ne fis que pleurer. Je me recommandais à mon Dieu, à notre Maman, afin qu’ils le fassent disparaître, car je ne pouvais plus le supporter. De temps à autre, il me répétait  : « J’ai honte de toi ». Je priais aussi afin que les autres ne le vissent pas en cet état, car alors plus personne ne m’aurait approchée ; je ne sais si d’autres l’ont vu [4].
    Gemma n’est pas quitte pour autant, le Ciel reste sourd à ses prières, l’ange ne bouge pas :
    Je souffris durant une journée entière, et, à chaque fois que je levais les yeux, je le voyais qui me regardait avec sévérité. Je ne pus me recueillir une minute. Le soir, pourtant, je récitai mes prières, mais il me regardait toujours de la même façon. Il me laissa me coucher, me bénit toutefois. Mais il ne me laissa point : il resta plusieurs heures avec moi, sans parler, toujours aussi sévère.
    Jamais je n’aurais eu le courage de lui adresser un mot, disant seulement : « Mon Dieu, quelle honte si d’autres voyaient mon Ange aussi en colère ! » Je ne parvins d’aucune manière à trouver le sommeil hier soir. Je suis restée éveillée jusqu’à 2 h du matin, je le sais, parce que j’ai entendu carillonner l’horloge. J’étais assise dans mon lit, l’esprit tourné vers Dieu, mais sans prier. Finalement, alors que trois heures venaient de sonner, j’ai vu l’Ange gardien s’approcher ; il a posé sa main sur mon front et m’a dit : « Dors, méchante ! » Et je ne l’ai plus vu [5].   
    Le maître intransigeant s’est finalement laissé émouvoir par le désarroi de son élève. Si sévère qu’il soit, il sait aussi faire preuve d’une grande douceur. Le lendemain de cette rude journée, Gemma va se confesser :

    Dès que je suis sortie du confessionnal, il m’a regardée en souriant, avec une expression de joie : j’étais revenue de la mort à la vie. Plus tard, il m’a parlé de lui-même (jamais je n’aurais eu le courage de l’interroger) : il m’a demandé comment j’allais, après cette nuit où je ne m’étais pas sentie bien. Je lui ai répondu que lui seul pouvait me guérir ; alors il s’est approché, m’a comblé de caresses et m’a dit d’être bonne [6].
    Dans nombre d’occasions, il se montre attentionné et délicat :
    L’Ange gardien ne cesse de veiller sur moi, de m’instruire et de me donner de sages conseils. Plusieurs fois par jour, il se fait voir et me parle. Hier, il m’a tenu compagnie pendant que je mangeais, mais il ne m’y obligeait pas, comme le font les autres. Après le repas, je ne me sentais pas très bien ; alors il m’a apporté une petite tasse de café, un café si bon que je guéris aussitôt. Puis il me fit me reposer un peu. Souvent, je lui fais demander à Jésus de le laisser toute la nuit avec moi : il va le lui dire et, si Jésus le lui permet, il ne m’abandonne pas jusqu’au matin [7].
    Quand elle est affligée à la vue des souffrances de Jésus, et qu’elle tremble à la perspective des épreuves qui l’attendent, il vient la réconforter :
    « Je me suis mise à pleurer en pensant à toutes ces choses que je ne comprenais pas. Alors mon Ange gardien m’a dit de prendre courage, qu’après la tempête viendrait le calme, que cette grande souffrance est nécessaire à mon âme. Que, pour l’instant je ne le sais pas, mais que je découvrirai un jour le grand secret : « Pour l’instant, sache que le temps de ta visitation est proche, et sache le mettre à profit » [8] »
    C’est lui qui, non seulement la prépare à cette visitation — l’épreuve des stigmates —, mais qui la dispose à accueillir la grâce de la participation hebdomadaire à la Passion du Sauveur :
    Nous voici à jeudi, et la répugnance habituelle m’envahit, je crains de perdre courage. Le nombre des péchés et leur énormité, tout m’est jeté en pleine face. Quelle agitation ! En ces moments, l’ange me murmure à l’oreille : « Mais la miséricorde de Dieu est infinie ». J’ai recouvré la paix [9].
    Le jeudi 7 février 1901, il intervient de façon encore plus explicite dans la vie intérieure de la jeune fille :
    Il me sembla voir mon Ange gardien qui tenait dans ses mains deux couronnes : l’une était faite d’épines, tressées comme un casque, et l’autre de lys très blancs. Dès que je vis l’Ange, je fus remplie de crainte, comme toujours, puis comblée d’allégresse ; ensemble, nous avons adoré la majesté de Dieu, nous avons crié très fort : « Vive Jésus ! », puis, me montrant les deux couronnes, il me demanda laquelle je voulais […] Je répondis à l’Ange que je choisissais celle de Jésus. Il me montra celle d’épines, et me la présenta, et je la baisai plusieurs fois ; puis il disparut, après l’avoir posée sur ma tête. Je commençai alors à souffrir aux mains, aux pieds et à la tête, et plus tard dans tout le corps [10].
    A l’école de cet ange exigeant mais soucieux de son plus grand bien, Gemma atteint en trois ans les sommets de la sainteté. Elle a été fidèle au programme, tout simple et parfaitement imitable, qu’il lui a dicté le 28 juillet 1900 :
    Rappelle-toi, ma fille, que celui qui aime vraiment Dieu parle peu et supporte tout.
    Je te commande, au nom de Dieu, de ne jamais formuler ton avis, sinon lorsqu’on te le demande ; de ne jamais vouloir imposer ton sentiment, mais de céder aussitôt.
    Obéis ponctuellement à ton confesseur et à ce qu’il veut, sans répliquer. Et, dans les choses qui exigent une explication, fais-le en peu de mots. En toutes choses sois sincère.
    Quand tu as commis quelque faute, accuse-t-en aussitôt, sans attendre qu’on te le demande.
    Enfin, rappelle-toi de garder ta vue, et pense qu’un regard mortifié verra les beautés du Ciel [11].
    Enseignement concret, sans rien d’extraordinaire, qui pour la sanctification de Gemma Galgani fera sans doute plus que les stigmates et extases. [12]
     



    NOTES
    [1] Gemma Galgani, Estasi – Diario – Autobiografia – Scritti vari, Roma, Postulazione Generale dei Passionisti, 1958, p. 235.
    [2] Ibid., p. 243.
    [3] Ibid., p. 251.
    [4] Ibid., p. 210 – Dimanche 26 août 1900.
    [5] Ibid., p. 210-211.
    [6] Ibid., p. 211.
    [7] Ibid., p. 203-204.
    [8] Ibid., p. 286.
    [9] Ibid., p. 197.
    [10]  Ibid., p. 193-294.
    [11]  Ibid., p. 178.
    [12] Joachim Bouflet : Encyclopédie des Phénomènes Extraordinaires de la Vie Mystique – Tome 3 – «  Les Anges et leurs Saints  » – Le jardin des Livres – Paris

    source: http://nouvl.evangelisation.free.fr/gemma_galgani_extrait_2.htm



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3742
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: N'oublions pas nos chers anges-gardiens !

    Message par Gilles le Jeu 21 Juil - 18:43



    Saint Padre Pio nous dit  »Prenez la belle habitude de toujours penser à votre ange gardien & Une très belle prière à notre Ange Gardien !

    «Invoque ton Ange gardien, afin qu’il t’éclaire et te guide. Le Seigneur te l’a donné pour guide et pour messager. Aussi, recours à lui.»Ton ange est disposé, à condition que tu sois gentil, que tu rejettes tes erreurs, que tu désires te réconcilier avec le Seigneur, à te préparer à des rencontres providentielles, à te suggérer des initiatives qui te soient favorables, te secourir par des inspirations inattendues.
    Prenez la belle habitude de toujours penser à votre ange gardien.
     A côté de nous, il y a un esprit céleste qui, du berceau à la tombe, ne nous quitte pas un instant, qui nous guide, qui nous protège comme un ami, comme un frère, qui doit aussi nous consoler toujours, spécialement dans les heures qui sont, pour nous, les plus tristes. Invoquez souvent cet ange gardien, cet ange bénéfique…
    Répétez souvent la belle prière : « Ange de Dieu qui êtes mon gardien, vous à qui la bonté divine m’a confié, éclairez-moi, protégez-moi, guidez-moi, maintenant et toujours.
     Quelle consolation sera la vôtre, ô Raffaelina, quand votre âme, au moment de la mort, verra cet ange si bon qui vous aura accompagnée tout au long de votre vie, et aura été plus prodigue qu’un cœur maternel !
    (Lettre à Rafaellina Cerase, 20 avril 1915) Padre Pio


    PRIÈRE À NOTRE ANGE GARDIEN
     
    Mon Saint Ange Gardien, gloire à Dieu qui dans sa sagesse éternelle m’a confié (e) à toi! Loué soit le Seigneur pour la puissance qu’il t’a donné pour être le collaborateur de sa bonté, de sa tendresse, de sa miséricorde! Qu’il soit béni pour t’avoir mis au service de son Amour pour moi!
    Je te remercie de ta continuelle présence à mes côtés, de ton dévouement, de ta bienveillance, de la confiance et de la protection que tu m’accordes. Toi qui vois tout le temps la face de Dieu le Père, veuille lui offrir mes prières.
    Marche devant moi, marche derrière moi, marche à côté de moi.
     Protège-moi, inspire-moi, fais-moi connaître les volontés et les choix de Dieu. Aide-moi à les accepter et à les accomplir en toutes circonstances « avec la simplicité de la colombe et la prudence du serpent »(Mt 10,16)
    Défends-moi contre les attaques de Satan et de ses démons.
     Aide-moi à résister victorieusement à toute tentation contre la foi et l’abandon à la Divine Providence, la pureté, l’Amour de Dieu et de mes frères.
    Saint Ange Gardien, purifie ma mémoire, garde-moi des imaginations déréglées, dangereuses, des entraînements de ma sensibilité, des illusions trompeuses du démon qui faussent mon jugement, endorment ma conscience, présentent l’erreur comme la vérité, le mal comme le bien. Délivre-moi de l’esprit d’agitation, de dispersion, de paresse et de satisfaction de soi.
    Éclaire mon imagination, assainis les images qui naissent en moi ; fortifie la lumière de mon intelligence, donne-moi ton inaltérable sérénité devant tous les évènements, les maux physiques et moraux du monde, ordonnés par la Divine Providence.
    Ange du Seigneur, sois bienveillant pour moi, combats avec moi pour que je vive toujours dans la Paix de Dieu et que je serve fidèlement sa gloire par le CHRIST MON SAUVEUR.
     Amen.
     


    Source : PRIONS LES ANGES

    https://gloria.tv/natale07


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3742
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: N'oublions pas nos chers anges-gardiens !

    Message par Gilles le Dim 24 Juil - 19:27



    Description et rôle de L’Ange Gardien...

    Apparence de L’Ange gardien d’un enfant


    Les anges gardiens veillent sans cesse sur les hommes qui leur sont confiés. Leur nombre est si grand, que jamais aucun ange, après avoir accompagné au ciel son protégé, n’est encore revenu sur la terre pour y être mis au service d’un homme d’une génération suivante. L’ange gardien qui a assisté une personne sur la terre, demeure auprès d’elle dans le ciel.
    Quand leurs protégés entrent au ciel, la joie de leurs anges gardiens augmente infiniment.
     
    Les anges gardiens des malheureux qui ne verront jamais la splendeur divine ne sont pas pour autant prétérités. Dieu leur donne le même degré de bonheur qu’aux autres anges; ils sont affectés spécialement au service de la Reine des Anges et louent avec une joie indescriptible la justice divine.

     
    Il est, chez les anges gardiens, différents degrés. Les uns sont plus ardents, d’autres plus calmes, je serais tentée de dire plus «réservés»: ce sont les anges destinés à accompagner ceux qui souffrent. Leur vêtement est de couleur rougeâtre; ils portent autour de la tête un mince cercle semblable à un diadème.

     
    D’autres anges gardiens sont vêtus de blanc, ont un air joyeux, portent une magnifique ceinture. Une couronne précieuse orne leur tête; ils servent leurs protégés plutôt qu’ils ne les accompagnent; ce sont les anges gardiens des âmes sans tache.


    Les enfants ont des anges gardiens si aimables qu’on ne saurait le dire. Ils portent un vêtement bleu clair, ont une ceinture de perles. Leur tête est ceinte d’une couronne de roses parfumées, qui ne se flétrissent jamais. Leurs mains sont jointes pour prier et leurs yeux regardent vers le ciel.

     
    Les pauvres pécheurs ont, eux aussi, des anges gardiens dont l’aspect est d’une majesté qui défie toute description. Leur vêtement est rouge sombre; ils portent une couronne. Ils tiennent leurs mains croisées sur la poitrine et leurs yeux regardent vers le ciel avec une expression implorante et pleine de tristesse. Ah! Combien un péché mortel doit offenser Dieu, pour que ses anges en éprouvent une telle tristesse!

     
    Les âmes pieuses qui doivent vivre dans un milieu non chrétien ont, elles aussi, leur propre catégorie d’anges gardiens, de même que ceux que Dieu appelle à quelque mission spéciale.
     
    Il n’y a rien de plus aimable qu’un ange gardien et rien de plus empressé à nous combler de grâces que la bonté de Dieu. Il aime à tel point nos âmes qu’IL leur donne un ange pour les protéger, les avertir et même les servir. Ô toi, mon ami si fidèle, mon très cher frère, mon saint ange gardien, je te salue mille fois au nom de Jésus ; je remercie Dieu de t’avoir crée si beau, si bon, si puissant.
    Sainte Vierge Marie..Reine des Anges
    On fête les anges gardiens le 2 Octobre.

    D’après Mechtild Thaller née von Schönwerth

    source: http://lesbonsanges.com/index.php/troisieme-hierarchie-angelique/anges



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3742
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: N'oublions pas nos chers anges-gardiens !

    Message par Gilles le Lun 25 Juil - 18:35





    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    RoseduChrist

    Féminin Messages : 296
    Date d'inscription : 03/02/2016

    Re: N'oublions pas nos chers anges-gardiens !

    Message par RoseduChrist le Lun 25 Juil - 18:37

    Magnifique images, Gilles! Smile
    avatar
    Graal

    Masculin Messages : 15
    Date d'inscription : 03/07/2016
    Age : 52

    Re: N'oublions pas nos chers anges-gardiens !

    Message par Graal le Mar 26 Juil - 7:18

    Un certain nombre de fois le Seigneur m'a permis de voir mon Ange gardien.

    Ainsi à la suite d'un acte dévoué alors que je raccompagnais une personne que j'avais aidé moralement...
    Lorsque j'avais fermé la porte et  alors que je repassais dans le couloir, mon Ange gardien est apparu.
    Cela m'avait surpris comme à l'habitude des rencontres avec les Êtres spirituels bonnes ou mauvaises alors j'ai observé tel un curieux afin de ne rien perdre de ce que le Seigneur m'a permis de voir.


    Je l'avais vu apparaître semblable à un être humain masculin avec de beaux habits mais d'époque romaine. Il était vêtu comme les nobles romains de cette époque avec une toge blanche avec un manteau reposant sur son avant-bras. Ces vêtements portaient aussi des couleurs de bleu et de rouge.

    Ce que j'avais remarqué est qu'il avait des cheveux blonds formant de grosses crolles comme s'il avait posé sur le dessus de sa te de gros bigoudis pour posséder de telles crolles.
    La Lumière blanche rayonnait autour de lui et en lui. Il m'avait fait un jolie sourire puis il a disparu.


    Gloire à Dieu .
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3742
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: N'oublions pas nos chers anges-gardiens !

    Message par Gilles le Mar 26 Juil - 15:47

    @Graal a écrit:Un certain nombre de fois le Seigneur m'a permis de voir mon Ange gardien.
    Gloire à Dieu !
    Bonjour cher @Graal ! Chapeau

    C'est une grande et magnifique grâce que vous avez reçue du Seigneur !

    Je n'ai jamais eu ce bonheur de rencontrer mon ange gardien même si je l'ai souvent demandé à Notre Seigneur. Crying or Very sad

    Soyez béni mon ami !




    L'ange de Dieu ne nous abandonne jamais

    Même quand tu le repousses et que, malgré ses cris dans ta conscience, tu écoutes les flatteries du mal, l'ange de Dieu ne t'abandonne pas. C'est même alors qu'il redouble de soins, avec l'émotion d'un véritable frère. Ne pouvant te libérer des griffes du démon, il tente d'autres voies pour venir à ton aide : la prière, par exemple, et la souffrance réparatrice d'autrui, ou bien l'épreuve. Durant une apparition où Jésus parlait à sainte Marguerite de Cortone de la miséricorde de son Cœur envers les pécheurs, il dit : "J'envoie aussi mes anges leur porter secours. Par des essais répétés, ils les poussent à abandonner le péché et à le détester".

    "Souviens-toi, dit le Padre Pio, que Dieu est en nous lorsque nous vivons dans sa grâce, qu'il est hors de nous quand nous sommes dans le péché. Mais son Ange ne nous abandonne jamais. Il est l'Ami le plus franc et le plus fidèle, même lorsque nous avons le tort de l'attrister par notre mauvais comportement".

    Ces émouvantes paroles, traduites textuellement, m'ont été dites par le Père un après-midi, en conclusion d'une de nos habituelles rencontres, dans le confessionnal, à une époque où l'Ami céleste commençait à être l'objet permanent de mes pensées, en raison de certains faits et expériences. "Si chacun connaissait, ajoutait le Père, l'amertume de l'ange, lorsqu'il nous voit en proie à son ennemi !" Et il se mit à me parler de l'ange gardien... le visage du Père exprimait un mélange de tendresse et de regret, et sa voix était tremblante...

    L'ange gardien nous aime, comme peut aimer une créature céleste, qui brûle de charité divine... Il nous aime d'un amour pur, désintéressé... Il nous aime parce que Dieu nous aime... "Nos anges gardiens, nous ne les prions pas suffisamment... leur bonté à notre égard est extrême". Voilà ce qu'en dit le Père Lamy, que, d'après ce qu'on m'a dit, le Padre Pio n'estimait pas moins que Jacques Maritain.

    Giovanni Siena
    "Padre Pio. Voici l'heure des Anges" - Pierre Tequi, éditeur.
    Extrait de la revue "L'Ange Gardien", septembre-octobre 2003.


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3742
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: N'oublions pas nos chers anges-gardiens !

    Message par Gilles le Mer 27 Juil - 16:49



    L'univers invisible

    Dans notre Credo de Nicée, nous proclamons : « Je crois en un seul Dieu, créateur de l'univers visible et invisible. » Quel est donc cet « univers invisible » ? L'univers invisible est habité par les anges, créatures spirituelles créées par Dieu. (...)

    Les anges sont très souvent mentionnés dans l'Ancien et le Nouveau Testaments. Dieu dit à Moïse au Sinaï : « Je vais envoyer un ange devant toi pour te garder en chemin et te faire parvenir au lieu que je t'ai préparé... Mon ange marchera devant toi. » (Ex 20, 23). Jésus lui-même nous parle des anges : « Gardez-vous de mépriser un de ces petits car leurs anges dans le ciel se tiennent sans cesse devant Dieu » (Mt 18, 10) ; « les anges de Dieu se réjouissent dans le ciel quand un pécheur se convertit. » (Le 1, 10) ou encore : « Les élus à la résurrection seront comme les anges de Dieu ; ils ne pourront plus mourir » (Le 20, 36). Et dans la liturgie, spécialement à la messe, nous prions avec les anges. (...)

    Au 4e siècle, saint Basile écrit : « Chaque fidèle a à ses côtés un ange comme protecteur et pasteur pour le conduire à la vie », mais ce n'est qu'au 12e siècle, avec Honoré d'Autun, que les Anges gardiens sont vraiment reconnus : « Chaque âme, au moment où elle entre dans un corps, est confiée à un ange qui l'exhortera au bien. » En 1608, le pape Paul V institue la fête des saints Anges gardiens. Les papes de l'époque contemporaine n'ont jamais mis en cause cette dévotion. Jean XXIII aurait même dit à un évêque canadien que l'idée de convoquer un concile lui avait été soufflée par son ange gardien. La réforme du calendrier liturgique du 21 mars 1969 a gardé la fête des Anges gardiens et en a fixé la date au 2 octobre. Benoît XVI a écrit : « La présence invisible de ces esprits bienheureux nous est d'une grande aide. Ils marchent à nos côtés ; ils nous protègent en toute circonstance et nous pouvons avoir recours à eux à tout moment. » (...)

    Avec les bons anges, rendons gloire à Dieu !

    D'après G.C., « Notre-Dame du Suffrage » n°1156.
    Extrait de la revue "L'Ange Gardien", juillet-août 2016.


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Graal

    Masculin Messages : 15
    Date d'inscription : 03/07/2016
    Age : 52

    Re: N'oublions pas nos chers anges-gardiens !

    Message par Graal le Jeu 28 Juil - 0:00

    Vous savez que notre Seigneur a le pouvoir sur toute chose.

    ...Lorsque je suis sorti des ténèbres du Néant en 2009, je me suis retrouvé dans un autre endroit et plus exactement dans le début des Cieux. 
     ...L'Être de Lumière qui est intervenu a été l'Archange Michaël...Je ne l'ai pas reconnu de suite, je croyais voir le Christ...Et du fait que je voulais expressément voir et rencontrer le Christ mais surtout du à cet amour que je portais pour le Christ... Assis comme on s'assiérait simplement par terre, je me suis élancé vers l'Être  que je voyais puis je me suis retrouvé simplement  assis en tailleur  à l'intérieur de sa corporéité subtil. Je n'ai pas bougé mais j'ai  tourné la te pour observer autour. J'ai remarqué que j'étais comme à l'étroit, je voyais comme des parois blanches m'entourant.
    Puis j'ai baissé elevé la te pour continuer d'observer. Lorsque j'ai levé  la te, j'ai reçu comme une cascade de Félicités qui a envahi toute la corporéité de mon âme et j'ai reconnu Michaël en le disant: "C'est Michaël !"...


    Je vous mets un lien où j'ai essayé de raconter  ce témoignage avec l'Archange Michaël avec des avis de l'éditeur.
    Certes, il me faudra revoir ce témoignage afin d'apporter des compléments et afin de lui apporter une meilleur interprétation. Désolé, je ne sors pas des grandes écoles mais j'essaierai de mieux faire. En  tout cas, je fais gratuit pour la Gloire de Dieu.


      I love you   http://fr.calameo.com/read/003732895aa7f749804fa     Gloire à toi Seigneu
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3742
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: N'oublions pas nos chers anges-gardiens !

    Message par Gilles le Jeu 28 Juil - 1:06

    Bonsoir cher @Graal ! Chapeau

    J'ai parcouru un peu le lien que vous avez posté, mais je me rends compte que vous y citez de très nombreux archanges.

    Sans vouloir d'aucune manière vous offenser, je vous suggère un lien qui vous mènera vers un très beau site chrétien sur les anges et les archanges. Approuve

    Attention à la séduction des fausses croyances du "New Age" au sujet des faux anges et archanges.


    Identifier son Ange gardien ? - Chemin d'Amour vers le Père


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3742
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: N'oublions pas nos chers anges-gardiens !

    Message par Gilles le Jeu 28 Juil - 20:15



    « Béni sois tu, Saint Ange, puisque dans son amour pour moi, Dieu t'a choisi pour prendre soin de ma vie, toi qui dès le premier instant de mon existence, ne m'a jamais abandonné, qui, jour et nuit, m'assiste pour me détourner du mal, et m'aider à faire le bien.

    Je te rends grâce, pour ce que tu as déjà fait pour moi, et je te demande, de continuer à me protéger. Sois mon secours dans mes besoins, ma consolation dans mes peines, mon soutien dans mes découragements, défends moi contre les ennemis de mon salut, éloigne de moi les occasions de pécher, obtiens moi la grâce de t'être fidèle et docile.
    Mais surtout, protège moi à l'heure de la mort, et ne me quitte pas, avant de m'avoir conduit auprès de mon Seigneur.

    O mon ange gardien, puisque dans son amour, le Seigneur m'a confié à toi, éclaire moi, guide moi, garde moi et gouverne moi ». Amen !




    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3742
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: N'oublions pas nos chers anges-gardiens !

    Message par Gilles le Ven 29 Juil - 17:25



    Les anges assurent près des hommes une présence fraternelle

    Nous aimerons et nous honorerons notre saint Ange gardien, si nous respectons sa présence, si noue implorons son assistance et si nous suivons ses inspirations.

    Respecter la présence de notre Ange gardien. La majesté des rois de la terre imprime tant de respect qu’en leur seule présence on se tient dans le devoir Or, notre Ange gardien est bien plus noble que le plus grand Roi du monde, puisque c’est l’ambassadeur céleste du Roi des rois, du Seigneur des Seigneurs. Avec quel respect ne devons-nous donc pas veiller sur notre conduite, pour éviter tout ce qui pourrait blesser ses regards !

    Implorer l’assistance de notre Ange gardien. Nous devons nous recommander souvent à notre bon Ange et implorer son assistance, surtout dans les tentations et dans les occasions dangereuses. Il sera notre soutien et notre appui ; il combattra avec nous et pour nous : il nous fera remporter la victoire sur le démon et nos passions.

    Suivre les inspirations de notre Ange gardien. Écoutons toujours ses avis, entretenons-nous dans les sentiments qu’il aura fait naître dans notre cœur : laissons-nous conduire et diriger par lui, en tout et partout. Nous n’aurons ainsi jamais le malheur de nous laisser égarer par des esprits de ténèbres et d’erreur qui cherchent sans cesse à nous faire abandonner les sentiers de la piété et de la sagesse chrétienne.


    « Ils portent au pied du trône de Dieu, ajoute Bossuet, nos prières, nos bonnes œuvres, nos désirs, nos pensées, et surtout nos larmes, notre repentir, nos souffrances endurées pour l’amour de Dieu avec humilité et patience. »

    Source : LES SENTINELLES DE LA MISERICORDE | Pour le salut des âmes ...



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3742
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: N'oublions pas nos chers anges-gardiens !

    Message par Gilles le Sam 30 Juil - 15:35



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Célestine

    Féminin Messages : 275
    Date d'inscription : 01/05/2016

    Re: N'oublions pas nos chers anges-gardiens !

    Message par Célestine le Dim 31 Juil - 15:48

    @Graal a écrit:Vous savez que notre Seigneur a le pouvoir sur toute chose.

    ...Lorsque je suis sorti des ténèbres du Néant en 2009, je me suis retrouvé dans un autre endroit et plus exactement dans le début des Cieux. 
     ...L'Être de Lumière qui est intervenu a été l'Archange Michaël...Je ne l'ai pas reconnu de suite, je croyais voir le Christ...Et du fait que je voulais expressément voir et rencontrer le Christ mais surtout du à cet amour que je portais pour le Christ... Assis comme on s'assiérait simplement par terre, je me suis élancé vers l'Être  que je voyais puis je me suis retrouvé simplement  assis en tailleur  à l'intérieur de sa corporéité subtil. Je n'ai pas bougé mais j'ai  tourné la te pour observer autour. J'ai remarqué que j'étais comme à l'étroit, je voyais comme des parois blanches m'entourant.
    Puis j'ai baissé elevé la te pour continuer d'observer. Lorsque j'ai levé  la te, j'ai reçu comme une cascade de Félicités qui a envahi toute la corporéité de mon âme et j'ai reconnu Michaël en le disant: "C'est Michaël !"...


    Je vous mets un lien où j'ai essayé de raconter  ce témoignage avec l'Archange Michaël avec des avis de l'éditeur.
    Certes, il me faudra revoir ce témoignage afin d'apporter des compléments et afin de lui apporter une meilleur interprétation. Désolé, je ne sors pas des grandes écoles mais j'essaierai de mieux faire. En  tout cas, je fais gratuit pour la Gloire de Dieu.


      I love you   http://fr.calameo.com/read/003732895aa7f749804fa     Gloire à toi Seigneu

    Bonjour Graal, 

    Désoler de ne pas croire un mot de tes histoires fantastiques... Et merci de ne pas troubler les autres lecteurs  Hypnotise


    _________________
    "C'est n'est pas les religions qui tuent mais la bêtise humaine et son manque d'Amour du prochain, celui qui a Dieu dans son cœur ne pourra jamais commettre de tels actes." 

    "L'Amour de Dieu ne se trouve dans aucun textes mais dans son propre cœur"
    avatar
    Graal

    Masculin Messages : 15
    Date d'inscription : 03/07/2016
    Age : 52

    Re: N'oublions pas nos chers anges-gardiens !

    Message par Graal le Dim 31 Juil - 16:12

    @Gilles a écrit:Bonsoir cher @Graal ! Chapeau

    J'ai parcouru un peu le lien que vous avez posté, mais je me rends compte que vous y citez de très nombreux archanges.

    Sans vouloir d'aucune manière vous offenser, je vous suggère un lien qui vous mènera vers un très beau site chrétien sur les anges et les archanges. Approuve

    Attention à la séduction des fausses croyances du "New Age" au sujet des faux anges et archanges.


    Identifier son Ange gardien ? - Chemin d'Amour vers le Père
    J'ai témoigné d'un seul Archange puisqu'il n'y en avait qu'un seul.  Le reste sont des avis de l'éditeur...


     Je ne savais pas qu'on ne pouvait pas témoigner même si celui-ci est l'Archange Michaël. 
    Je n'ai plus rien à faire ici . bye.
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3742
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: N'oublions pas nos chers anges-gardiens !

    Message par Gilles le Dim 31 Juil - 17:42



    Que devient notre ange gardien à notre mort ?

    L’aide et la mission des anges gardiens ne s’achèvent pas avec la mort de leur protégé : elle se poursuit jusqu’à son union avec Dieu.

    Évoquant les saints anges, le catéchisme de l’Église Catholique enseigne au numéro 336 que « du début jusqu’au trépas, la vie humaine est entourée de leur garde et de leur intercession ».

    Ainsi, l’homme jouit de la protection et de la garde de son ange protecteur y compris au moment de sa mort. Non seulement les anges accompagnent cette vie terrestre, mais leur action perdure dans l’autre vie.

    Pour comprendre ce qui unit les anges aux hommes au moment de leur trépas, il faut savoir que les anges ont été “envoyés pour tous ceux qui doivent hériter du salut” (cf. Hb- 1,14). Et saint Basile le Grand enseigne que « nul ne saurait nier que chaque fidèle a, à ses côtés, un ange comme protecteur et pasteur pour le conduire à la vie » (cfr. Cat. 336).

    Le salut de l’homme est donc la principale mission des anges et c’est pour l’accomplir qu’ils viennent en aide aux âmes au moment où elles se présentent devant Dieu.

    Les Pères de l’Église évoquent cette mission particulière en disant que les Anges gardiens aident l’âme au moment de la mort et la protègent des attaques ultimes des démons.

    Saint Louis de Gonzague (1568-1591) enseigne qu’au moment où l’âme abandonne le corps, elle est accompagnée et consolée par son Ange gardien afin de se présenter avec confiance devant le Tribunal de Dieu. L’ange, en accord avec ce saint, expose les mérites du Christ pour que l’âme s’en inspire à l’heure du jugement. Une fois la sentence prononcée par le Juge Divin, si l’âme est envoyée au purgatoire, elle reçoit la visite fréquente de son Gardien qui la réconforte et la console en lui apportant les prières qui sont faite pour elle, et en l’assurant de sa libération prochaine.

    On comprend ainsi que l’aide et la mission des anges gardiens ne s’achève pas avec le trépas de leur protégé. Cette mission se poursuit jusqu’à ce que l’âme soit unie à Dieu.

    Il faut savoir qu’après la mort, nous attend un jugement particulier où l’âme, devant Dieu, peut choisir de s’ouvrir à son Amour et à son Pardon ou de les rejeter définitivement, renonçant ainsi pour toujours à la communion parfaite et définitive avec Lui (cf. Jean Paul II, Audience Générale du 4 août 1999).

    Si l’âme décide d’entrer dans la communion avec Dieu, elle s’unit à son ange pour louer éternellement Dieu.
    Mais l’âme peut aussi se trouver « en condition d’ouverture à Dieu, mais de manière imparfaite, le chemin vers la plénitude requiert une purification, que la foi de l’Église présente à travers l’enseignement sur le purgatoire » (Jean Paul II, Audience Générale du 4 août 1999).

    Étant saint et pur, l’ange n’est pas impliqué dans la purification de son protégé mais il intercède devant le trône de Dieu et cherche de l’aide auprès des hommes sur la terre pour qu’ils adressent des prières pour son protégé afin de le faire sortir du purgatoire.

    Les âmes qui choisissent de rejeter définitivement l’amour et le pardon de Dieu, renonçant ainsi définitivement à la communion parfaite et définitive avec Lui (Jean Paul II, Audience Générale 21 juillet 1999), renoncent et rejettent l’amitié de leur ange gardien. Dans cette terrible éventualité, l’ange loue la justice et la sainteté divines.

    Dans les trois scénarios (Paradis, purgatoire ou Enfer), l’ange s’en remettra toujours au jugement de Dieu puisqu’il est en union parfaite avec la volonté divine.

    En ces jours, souvenons-nous que nous pouvons nous unir aux anges de nos chers disparus afin qu’ils présentent à Dieu nos prières et que se manifeste la miséricorde de Dieu.

    Père Antoine-Marie Cardenas



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3742
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: N'oublions pas nos chers anges-gardiens !

    Message par Gilles le Lun 1 Aoû - 16:24



    As-tu salué ton Ange aujourd’hui ?

    Il se réjouit de ton salut. Il a veillé quand tu dormais – il était près de toi, il était plus que jamais auprès des insomniaques. Il s’est réjoui d’avoir pu te réveiller pour une nouvelle journée. Son objection: „Maintenant nous avons ensemble la possibilité de commencer une nouvelle journée pour la plus grande gloire de DIEU.“ Quelle était ta réponse?

    Souvent je vois l’Ange gardien, je le dis pour une fois en un terme très familier, comme un serveur se tenant toujours derrière son protégé, attendant les désirs de son maître.

    Vous pouvez vous estimer heureux qu’il fasse tant de choses sur ordre de DIEU, sinon votre Ange serait souvent sans activité. Mon DIEU, qu’est-ce que je peux bien dire afin que vous compreniez, qui se trouve à vos côtés? Qu’est-ce que je peux dire afin que l’on comprenne, que l’on n’est jamais tout seul? Si tu pouvais le voir, tu croirais avoir DIEU Lui-même devant toi.

    DIEU t'a donné un ange...

    Il t’a confié à lui! Quand tu mourras et verras devant toi ton Ange, tu rentreras sous terre de honte, puisque tu t’es trop peu confié à lui, tu as trop peu agi avec lui, ne l’as pas respecté et salué.

    Oh! si vous pouviez voir votre propre Ange gardien dans son extraordinaire beauté céleste … Ton Ange a la force, si j’ai le droit de m’exprimer en terme humain, de pouvoir détruire la terre avec son petit doigt, si DIEU le permettait.

    N’oublie pas ce que fait ton Ange pour toi lors de tes exercices religieux, lorsque tu reçois les saints Sacrements, ce qu’il fait en compensation de toi ce dont tu n’es pas capable. Il se tient près de toi comme miroir de la Majesté de DIEU! Travaille avec lui et laisse-le aussi travailler avec toi. Il est ton guide. Qui parmi vous veut escalader la plus grande montagne, le Ciel, sans guide de montagne? Pour la gravir, DIEU t’a donné ton Ange. Il tient la corde dans les mains. Confies-toi à lui. Lies-toi d’amitié avec lui. Fais régler avec le plus de précision ton ”antenne intérieure” par lui, alors tu entendras ton Ange !

    Source: www.schwert-bischof.de


    Dernière édition par Gilles le Mar 2 Aoû - 15:10, édité 1 fois


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3742
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: N'oublions pas nos chers anges-gardiens !

    Message par Gilles le Mar 2 Aoû - 15:08




    On comprend que les Anges assistent aux funérailles des justes ; c'est le dernier hommage que la société consent à rendre non pas au mort proprement dit, mais à sa mémoire...

    Les Anges font plus : on les a vus pourvoir à l'inhumation des corps et leur rendre quelquefois ce dernier devoir. Puis ils s'établissent les gardiens de la mortelle dépouille confiée à la terre jusqu'au jour où le soleil du monde nouveau mettra en activité le germe de résurrection enfoui en elle.

    Après avoir inhumé le corps des élus, les Anges les conservent dans le sein de la terre pour la vie éternelle, "témoignant ainsi, dit Saint Jean Chrysostome, leur respect pour la divine Eucharistie, qui incorpore à la chair des fidèles un germe d'immortalité", et nous pouvons ajouter une raison plus générale : ce ne sont pas seulement les corps de ceux qui ont participé à la chair du Christ qui sont l'objet de cette attention, mais les corps de ceux qui, animés de son esprit jusqu'à la dernière heure, sont devenus parties intégrantes de son corps mystique.

    Cette protection plus touchante après la sépulture, qui est du reste le privilège des justes, se borne en général à interdire aux démons les usages de perversion auxquels ils feraient servir nos corps, et à leur laisser subir en paix l'action des lois qui les désorganisent. A l'égard de quelques saints, les effets de cette protection sont positifs et plus élevés : ils consistent à préserver le corps de la corruption, non pas toujours en s'opposant à la destruction finale, mais en l'atténuant dans ce que la période de transformation a de particulièrement odieux, la décomposition. C'est ce qui permet aux fidèles de vénérer encore aujourd'hui dans leur forme mortelle les corps de quelques saints.

    Enfin, après avoir gardé nos restes mortels pour la résurrection, l'ange gardien, au grand jour des comptes, les rassemblera et sous sa main se réalisera le prodige figuratif d'Ezéchiel. Palpons, comme Job dans la vivacité de sa foi, la chair de nos membres : un jour, cette poussière disséminée sans gloire parmi les substances terrestres, reposera toute entière dans la main des Anges, dans la main surtout de notre Ange gardien ; puis avec le regard attendri d'une mère qui revêt son enfant aimé des habits de fête, ils feront revenir cette poussière à l'état de chair telle qu'elle est à présent, et si nous sommes morts dans le Christ, nous ouvrirons ces mêmes yeux et nous contemplerons notre bon Ange, nous nous relèverons sur nos genoux, et sa douce bénédiction sera le sacrement de la vie glorieuse.

    Si nous sommes morts dans le Christ, c'est encore notre Ange gardien qui, lors de la séparation des justes et des méchants, nous placera avec honneur à la droite du Souverain Juge ; ce sera lui qui exécutera en notre faveur la sentence suprême : "Venez, les bénis de mon Père, possédez le royaume qui vous est préparé depuis la formation du monde."


    Extrait de Le Monde Invisible ou Traité dogmatique et ascétique des Anges de l'Abbé Th. Laval, Bruxelles


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)

      La date/heure actuelle est Ven 17 Nov - 20:23