Forum catholique l'Imitation de Jésus-Christ

Bienvenue sur le Forum catholique
l'Imitation de Jésus-Christ!

Ce forum est un lieu d'échanges dédié à l'approfondissement de la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ.

On peut y partager des témoignages personnels, proposer des méditations, se questionner sur la Bible et les différents enseignements de l'Église catholique, demander et apporter de l'aide dans le cheminement de l'âme vers Dieu, etc.

Forum d'échanges visant à approfondir la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ


    Pour nos défunts et toutes les âmes du Purgatoire

    Partagez
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3286
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Pour nos défunts et toutes les âmes du Purgatoire

    Message par Gilles le Mer 7 Sep - 18:57



    Prière pour les prêtres défunts qui souffrent au Purgatoire
     
    Ô Marie, Mère du Grand Prêtre éternel Jésus Christ, vous aimez d’un amour ineffable les prêtres, vos fils de prédilection, qui continuent l’œuvre de salut de votre Fils sur terre.

    Grande est votre compassion pour les prêtres qui souffrent en Purgatoire; vous connaissez leurs terribles souffrances.

    Je vous en supplie par les sept glaives de douleur qui transpercèrent votre Cœur, spécialement à l’instant où votre Fils bien-aimé, suspendu à la Croix au milieu d’atroces souffrances, inclina la tête et rendit l’âme: secourez vos serviteurs, les prêtres qui souffrent en Purgatoire.

    Offrez pour eux au Père céleste le Précieux Sang de votre divin Fils. Offrez en rançon pour leur dette le Sang de votre Fils, et introduisez-les au Paradis par le ministère des saints Anges.

    Mais je vous prie tout particulièrement pour les plus malheureuses, les plus abandonnées des âmes des prêtres en Purgatoire. Amen !

     
    source:http://www.parvis.ch/fr/priere-de-la-semaine




    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3286
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Pour nos défunts et toutes les âmes du Purgatoire

    Message par Gilles le Jeu 8 Sep - 16:11

    Chapelle
    Âmes du Purgatoire
     
    Accordez-leur, Seigneur, le repos éternel
     
    Prier pour les âmes du Purgatoire est le devoir de tout chrétien.
    Ce devoir n'est pas uniquement réservé à ceux qui ont perdu des êtres chers, mais à tous, sans exception. Notre prière est pour ces âmes comme un "ascenseur" qui les conduit plus rapidement auprès de notre bon Père céleste.
    Prier pour ces âmes qui, au Purgatoire attendent le moment – tant désiré ! – de voir Dieu "face à face", c'est se donner à soi-même un "visa" pour le Paradis, car ces âmes, dont la reconnaissance est désormais infinie, ne nous oublieront pas dans leur chant d'intercession auprès de Dieu, une fois "montées" au ciel.
    Sainte Catherine de Gênes, dans son "Traité du Purgatoire", nous décrit lumineusement l'état de ces âmes saintes, qui ne "vivent" plus dans l'espérance, mais dans la certitude de voir Dieu.
    Et n'oublions pas cette belle petite prière que les enfants de Fatima nous ont laissée et qu'ils récitaient pendant leur chapelet, à chaque mystère:
    "Oh! mon Jésus
    Pardonnez-nous nos péchés,
    Préservez-nous du feu de l'enfer,
    Conduisez au Ciel toutes les âmes,
    Spécialement celles qui en ont le plus besoin".
    Et cette autre, encore plus courte, mais non moins efficace:
    "Que par la miséricorde de Dieu,
    Les âmes des fidèles trépassés
    Reposent en paix. Amen".
    Voici le premier paragraphe du "Traité du Purgatoire" de sainte Catherine de Gênes : il commence par une information de la plus haute importance :

    Parfaite conformité des âmes du purgatoire
    à la volonté de Dieu


              Les âmes qui sont au purgatoire, à ce que je crois comprendre, ne peuvent avoir d'autre choix que d'être en ce lieu puisque telle est la volonté de Dieu qui dans sa justice l'a ainsi décidé. Elles ne peuvent pas davantage se retourner sur elles-mêmes. Elles ne peuvent dire : j'ai fait tels péchés et c'est à cause d'eux que je mérite de me trouver ici. Il ne leur est pas possible de dire : je voudrais ne pas avoir fait tels péchés, parce qu'ainsi j'irais tout de suite en paradis. Pas davantage : celui-ci sortira d'ici avant moi. Ni dire : “j'en sortirai avant lui”.
              Elles sont incapables d'avoir ni d'elles-mêmes ni des autres aucun souvenir, ni en bien ni en mal, qui puisse augmenter leur souffrance. Elles ont, au contraire, un tel contentement d'être établies dans la condition voulue par Dieu et que Dieu accomplisse en elles tout ce qu'il veut, comme il le veut, qu'elles ne peuvent penser à elles-mêmes ni en ressentir quelque accroissement de peine.
              Elles ne voient qu'une chose, la bonté divine qui travaille en elles, cette miséricorde qui s'exerce sur l'homme pour le ramener à Dieu. En conséquence, ni bien ni mal qui leur arrive à elles-mêmes ne peut attirer leur regard. Si ces âmes pouvaient en prendre conscience, elles ne seraient plus dans la pure charité.
              Elles ne peuvent non plus considérer qu'elles sont dans ces peines à cause de leurs péchés, cette idée, n'entre pas dans leur esprit. Ce serait en effet, une imperfection en acte, chose qui ne peut exister en ce lieu où il est impossible de commettre un péché. Pourquoi elles sont en purgatoire, cette cause qui est en elles, il ne leur est donné de la voir qu'une seule fois, au moment qu'elles sortent de cette vie, et dans la suite ne la voient plus jamais. Autrement, ce regard serait un retour sur soi.
              Étant donc établies en charité et n'en pouvant plus dévier par un acte défectueux, elles sont rendues incapables de rien vouloir de rien désirer hormis le pur vouloir de la pure charité. Placées dans ce feu purifiant, elles y sont dans l'ordre voulu par Dieu. Cette disposition divine est pur amour ; elles ne peuvent s'en écarter en rien, parce qu'elles sont incapables de commettre un péché, comme aussi de faire un acte méritoire. (Traite du Purgatoire chap. I)
    Toujours de la même Sainte et du même ouvrage, voici un autre texte très court mais très explicite:

    Nécessité du purgatoire


              J'ajoute encore ceci que je vois. De la part de Dieu, le paradis est ouvert, y entre qui veut. C'est que Dieu est toute miséricorde, il reste tourné vers nous, les bras ouverts pour nous recevoir dans sa gloire.
              Mais je vois d'autre part comment cette divine essence est d'une telle pureté et netteté, au-delà de tout ce qu'on pourrait imaginer, que l'âme qui aurait en soi une imperfection aussi légère qu'un fétu minuscule, se jetterait en mille enfers plutôt que de se trouver avec cette tache en présence de la majesté divine.
              Aussi, voyant que le purgatoire a été fait pour lui enlever ces taches, elle s'y jette. Elle voit que c'est là une grande miséricorde pour elle que ce moyen d'enlever cet empêchement (Traite du Purgatoire, chap. 9)

    Prière de sainte Gertrude
    Cette prière a été composée par sainte Gertrude vers 1290.





    Très doux Seigneur Jésus, je te prie de bien vouloir exaucer, par les mérites de ta très sainte vie, cette prière que je t’adresse pour les défunts de tous les temps, et spécialement ceux pour qui l’on ne prie jamais.
    Je te demande de suppléer à tout ce que ces âmes ont négligé dans l’exercice de tes louanges, de ton amour, de la reconnaissance, de la prière, des vertus et de toutes les autres bonnes œuvres qu’elles auraient pu accomplir et qu’elles n’ont point faites, ou qu’elles ont accomplies avec trop d’imperfection.
    Amen.
    5 Notre Père - 5 Je vous salue Marie.

    Source : Soyez bienvenus sur la "Voie vers Dieu"


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3286
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Pour nos défunts et toutes les âmes du Purgatoire

    Message par Gilles le Ven 9 Sep - 17:48



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3286
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Pour nos défunts et toutes les âmes du Purgatoire

    Message par Gilles le Mar 13 Sep - 16:51



    QUE SE PASSE-T-IL À LA MORT ? Sâdhou Sundar Singh : Dans certains cas le Christ vient Lui-même au lit de mort pour accueillir son serviteur, sécher ses larmes avec amour et l’introduire au Paradis

    Un jour que j’étais en prière, seul, je me trouvai subitement environné d’un grand nombre d’êtres spirituels ou, pour parler autrement, aussitôt que mes yeux spirituels furent ouverts, je constatais que j’étais à genoux parmi un grand nombre d’anges et de saints.
    Je fus d’abord ébloui de leur aspect glorieux en comparant mon état inférieur au leur. Mais je fus vite mis à l’aise par leur sympathie si réelle et leur amicale bienveillance. J’avais déjà éprouvé la paix que donnait la présence de Dieu dans ma vie, mais la communion avec ces saints m’inonda d’une joie nouvelle et merveilleuse.
    Dans nos entretiens je reçus diverses réponses à mes questions relativement aux nombreux problèmes et aux difficultés que je rencontrais.
         Je commençai par les questionner sur ce qui se passe au moment de la mort et sur l’état de l’âme après la mort. Je leur dis que nous savions ce qui se passe entre l’enfance et la vieillesse, mais que nous ignorions complètement ce qui arrive au moment de la mort et ce qui est derrière la porte de la mort.
         Seuls ceux qui ont passé par la mort et sont entrés dans le monde des esprits pourraient nous fournir des informations correctes et précises à ce sujet.
         « Pouvez-vous, leur dis-je, nous éclairer là-dessus ? »
        Un de ces saints me répondit : « La mort est semblable au sommeil, et on ne souffre pas en passant par la mort, sauf dans le cas de certaines maladies corporelles ou de conditions mentales.
     
    De même qu’un homme rendu de fatigue s’endort profondément, ainsi l’homme est vaincu par le sommeil de la mort.
    La mort est si souvent subite, qu’il a peine à réaliser qu’il a quitté le monde matériel pour entrer dans le monde des esprits. Éblouis par les choses nouvelles et magnifiques qu’il voit autour de lui, il s’imagine visiter quelque nouveau pays ou ville du monde physique qu’il n’a encore jamais vus.
     
    « Ce n’est que lorsqu’après avoir été instruit plus complètement qu’il réalise que son nouveau corps spirituel est différent de l’ancien corps matériel. Il se rend compte alors qu’il a passé de ce monde matériel à celui des esprits ».
     
    Un autre de ces saints ajouta encore la réponse suivante à ma question : « En général, dit-il, au moment de la mort le corps perd la faculté de sentir ; il ne souffre pas mais se sent comme accablé par un lourd sommeil. Parfois dans les cas d’extrême faiblesse, ou après un accident, l’esprit quitte le corps sans que celui-ci en soit conscient.
     
         « Quant à l’esprit de ceux qui ont vécu sans aucune préparation à la mort ou à entrer dans le monde des esprits, ils sont extrêmement déroutés et effrayés quant à leur sort, et doivent rester assez longtemps dans les régions inférieures de l’état intermédiaire. Les esprits de ces sphères inférieures préoccupent et troublent souvent les gens de ce monde.
     
    Mais les seuls êtres auxquels ils puissent nuire sont ceux qui pensent comme eux et qui leur ouvrent librement leur cœur. Ces mauvais esprits en s’alliant à d’autres qui leur ressemblent feraient un mal immense dans le monde si Dieu n’avait confié la protection de Son peuple et de Sa création à une multitude d’anges, de sorte qu’ils sont toujours en sécurité et bien gardés. Les esprits malins ne peuvent nuire aux humains que s’ils sont de même nature qu’eux, et seulement d’une manière limitée.
     
         « Ils peuvent, il est vrai, troubler les rachetés mais pas sans la permission divine.
    « Parfois Dieu permet à Satan et à ses anges de tenter et de persécuter Son peuple, pour l’éprouver et le faire sortir de l’épreuve Plus fort et meilleur, comme ce fut le cas pour son serviteur Job. Mais cette épreuve est un gain plutôt qu’une perte pour le croyant. »
       Un autre de ces saints répondit à ma question en ces termes : « Beaucoup de ceux qui n’ont pas consacré leur vie à Dieu, lorsqu’ils voient la mort s’approcher paraissent devenir inconscients, mais lorsqu’ils aperçoivent les faces hideuses de ces esprits diaboliques qui les entourent, ils sont comme paralysés par la peur.
     
         « Tandis que la mort d’un croyant est en général tout l’opposé, car il est extrêmement heureux,
         Voyant des anges et des esprits sanctifiés venir à sa rencontre.
    « De plus, ses bien-aimés disparus viennent souvent entourer son lit de mort et conduire son âme au monde spirituel. Dès qu’il y arrive il se sent « at home », non seulement parce que lorsqu’il était encore dans ce monde, il s’est préparé à entrer dans ce « Home » en se confiant en Dieu et par Sa communion avec Lui, mais aussi parce qu’il retrouve ses amis qui l’ont devancé »
        Puis un quatrième saint ajouta : « L’œuvre des anges est de conduire les âmes de ce monde à l’autre. En général Christ lui-même se révèle dans sa gloire à chaque âme, dans le monde des esprits, mais en réglant la puissance au degré de développement spirituel de ces âmes. Dans certains cas Il vient Lui-même au lit de mort pour accueillir son serviteur, Sécher ses larmes avec amour et l’introduire au Paradis. De même qu’un enfant à sa naissance trouve tout ce dont il a besoin, ainsi l’âme en entrant dans le monde spirituel voit tous ses besoins satisfaits.


     
    CHAPITRE III
    LE MONDE DES ESPRITS
         Au cours d’une conversation avec les saints ils me donnèrent le renseignement suivant :
    « Après la mort, l’âme de chaque être humain entre dans le monde des esprits, et chacune, d’après sa croissance spirituelle, habitera avec des esprits de même nature et de même mentalité, soit dans les ténèbres soit dans une lumière glorieuse. Nous sommes certains que personne n’est jamais entré, avec son corps matériel, dans le monde spirituel, sauf Christ, et un petit nombre de saints, dont les corps ont été transformés en corps glorieux ;(Note Myriamir: On ne dit pas que la Vierge Marie est entrer avec son corps, mais puisque l’ont dit qu’un petit nombre de saints y sont entrer, j’en conclue que la Vierge Marie en fait parti) cependant il a été accordé à quelques-unes de voir le monde des esprits durant leur séjour ici-bas, et même de contempler le ciel comme nous lisons de saint Paul dans II Cor. 12 : 2, Quoiqu’ils ne se soient pas rendus compte s’ils entraient au Paradis avec ou sans leur corps ».
    Après cet entretien, ces saints me conduisirent ici et là, me montrant beaucoup de choses et d’endroits merveilleux. Je vis que de tous côtés des milliers et des milliers d’âmes arrivaient continuellement dans le monde des esprits, toutes accompagnées d’anges. L’âme des bons n’avait avec elle que des anges ou de bons esprits qui les avaient conduits de leur lit de mort jusqu’au ciel.
     
    Les esprits malins n’avaient pas la permission de les approcher, mais se tenaient à distance et les regardaient. Je vis aussi qu’il n’y avait pas de bons esprits auprès des âmes vraiment mauvaises, mais qu’elles étaient entourées d’esprits malins qui les avaient suivies depuis leur lit de mort, tandis que des anges se tenaient là pour empêcher les esprits malins de donner libre cours à la malice de leur nature en tourmentant ces âmes.
    Ces esprits malins conduisirent presque immédiatement ces âmes dans les ténèbres, car dans les jours de leur chair elles avaient permis à ces malins esprits d’exercer sur elles leur mauvaise influence et de les entraîner à toutes espèces d’actions mauvaises. Les anges ne forcent jamais le libre arbitre des âmes. Je vis là aussi beaucoup d’âmes qui venaient d’arriver dans le monde des esprits, et qui étaient accompagnées de bons comme de mauvais esprits, ainsi que par des anges aussi.
    Mais bientôt la différence radicale de ce qu’avait été leur vie commença à s’affirmer de sorte qu’elles se séparèrent les unes des autres, les bonnes pour s’allier aux bonnes et les mauvaises pour s’allier aux mauvaises.
     
         Fils de la lumière.
    Quand les âmes des hommes arrivent dans le monde des esprits, les bons se séparent immédiatement des méchants. Dans ce monde-ci tous sont mélangés, mais il n’en est pas ainsi, dans le monde spirituel. J’ai souvent remarqué que l’esprit des bons, des fils de la lumière, quand ils entrent dans le monde des esprits, commencent par se baigner dans les eaux cristallines et impalpables d’un océan qui leur procurent un rafraîchissement intense et vivifiant.
    Ils se meuvent dans ces eaux merveilleuses comme dans une atmosphère qui ne les mouille pas, ne les noie pas, mais les purifie complètement et les prépare à entrer dans ce monde lumineux et glorieux où ils passeront l’éternité dans la présence de leur Sauveur et dans la communion d’innombrables saints et d’anges.
         Fils des ténèbres.
    Quelle différence entre ces âmes et celles qui ont mené une vie de péché ici-bas. Elles sont mal à l’aise dans la compagnie des enfants de lumière et sont tourmentées par la lumière révélatrice de la gloire ambiante, de sorte qu’elles cherchent à se cacher là où leur nature impure et souillée ne pourra se voir.
    Une fumée noire et puante monte de la partie la plus basse et la plus sombre du monde des esprits malins, et dans leur effort pour se cacher et échapper à la lumière, ces fils des ténèbres se précipitent tête baissée dans cette région d’où l’on entend leurs gémissements et leurs cris de remords.
    Mais le ciel est ainsi fait que cette fumée y est invisible et qu’on n’y entend pas ces gémissements à moins que, pour une raison spéciale, il y ait un esprit qui désire voir l’affreux état de ces âmes perdues.
         Mort d’un enfant.
        Un petit enfant mourut d’une pneumonie et un groupe d’anges vint pour conduire son âme dans le monde des esprits. J’aurais voulu que sa mère pût assister à cette merveilleuse cérémonie, car au lieu de pleurer elle aurait chanté de joie, tant les anges prennent soin des enfants avec un amour et une sollicitude, comme aucune mère ne peut les montrer. J’entendis un de ces anges dire : « Voyez comme la mère de l’enfant pleure sur cette courte séparation ! Dans peu d’années elle retrouvera le bonheur d’être avec lui ! » Alors les anges conduisirent l’âme de l’enfant dans cette magnifique et lumineuse partie du ciel réservée aux enfants, et où ils les soignent et les instruisent dans toute la sagesse céleste, de sorte que graduellement les enfants deviennent semblables aux anges.
     
        Plus tard la mère mourut aussi, et son enfant, devenu comme un ange, vint avec eux, accueillir l’âme de sa mère. Lorsqu’il lui dit : « Mère, me reconnais-tu ? Je suis ton fils Théodore », le cœur de la mère fut inondé de joie, et ils s’embrassèrent dans des transports de bonheur. Ce fut un spectacle touchant ! Puis, tout en marchant ensemble, il montrait à sa mère en le lui expliquant tout ce qu’ils voyaient en passant. Pendant tout le temps qu’elle dut rester dans l’état intermédiaire, il resta avec elle, et lorsqu’elle eut terminé l’instruction nécessaire, son fils l’emmena dans la sphère plus élevée où il habitait lui-même.
         Là ils virent de tous côtés des paysages magnifiques où se trouvaient d’innombrables âmes qui jadis sur la terre avaient souffert pour Christ et avaient ensuite atteint la glorieuse place d’honneur qui les attendait. Tout alentour se trouvait de belles montagnes, de fraîches sources et de merveilleux paysages, et les jardins étaient remplis de toutes sortes de belles fleurs et de fruits délicieux.
    Il s’y trouvait tout ce que le cœur peut désirer. Son fils lui dit : « Dans le monde physique qui n’est qu’un pâle reflet de celui-ci, nos bien-aimés pleurent sur nous, mais dis-moi, si ceci est la mort ou la vraie vie que toute âme désire ? » La mère répondit : « Mon fils, ceci est la vraie vie, et si j’avais su, dans le monde, la vérité concernant le ciel, jamais je n’aurais pleuré ta mort. Quel dommage que les habitants de la terre soient si aveuglés !

    Malgré le fait que Christ a expliqué clairement la gloire du ciel et que les Évangiles parlent si souvent de cette gloire éternelle du Père, non seulement les ignorants n’en savent rien, mais de nombreux croyants en sont au même point. Dieu veuille que tous puissent un jour arriver dans ce bienheureux séjour de gloire ! »
         Mort d’un philosophe.
      L’âme d’un philosophe allemand entra dans le monde des esprits et aperçut de loin la gloire incomparable du monde spirituel et le bonheur sans borne de ses habitants. Il en fut charmé mais, ancré dans son intellectualisme, il ne put y pénétrer et jouir de ce bonheur. Au lieu d’admettre la réalité de ce qu’il voyait, il raisonnait ainsi : « Il n’y a pas de doute que je ne voie toutes ces choses, mais quelle preuve puis-je en avoir de leur existence objective, et que ce n’est pas une illusion née dans mon esprit ? Je veux appliquer à toutes ces scènes les principes de la logique, de la philosophie et de la science, et seulement alors pourrai-je me convaincre de leur réalité et être certain qu’ils ne sont pas de l’imagination.
     
         Les anges lui répondirent : « Il est évident, d’après tes paroles, que ton intellectualisme a faussé ta nature entière, car de même qu’il faut des yeux spirituels et non pas corporels pour discerner le monde spirituel, il faut aussi une compréhension spirituelle pour en saisir la réalité et non pas l’exercice de l’intelligence avec les éléments de la logique et de la philosophie.
         « Ta science traitant de faits matériels est restée avec ton cerveau et ton crâne matériel sur la terre. Ici la seule science spirituelle est celle qui résulte de la crainte et de l’amour de Dieu ».
    Puis un des anges s’adressant à un autre lui dit : « Quel dommage que tant de gens oublient cette déclaration de l’Écriture, cette précieuse parole du Seigneur : Si vous ne naissez de nouveau et ne devenez comme de petits enfants, vous n’entrerez pas dans le Royaume des cieux (Mat. 18 : 3) ».
    Je demandai à l’ange ce que serait le sort de cet homme et il me répondit : « que s’il avait mené une vie coupable, du commencement à la fin, il aurait en mourant rejoint les esprits de ténèbres mais comme il n’est pas privé de sens moral, il errera en aveugle dans la semi obscurité des états intermédiaires, heurtant partout sa tête de philosophe jusqu’à ce que, reconnaissant sa folie, il se repente.
    Il sera enfin apte à accepter les enseignements nécessaires que les anges préposés à ce service sont prêts à lui donner. Il sera alors admis à entrer en pleine lumière dans la sphère supérieure ».
      Dans un sens, l’espace infini dans son entier – pour autant qu’il est rempli de la Présence de Dieu qui est Esprit – est un monde spirituel. Dans un autre sens, le monde visible est aussi un monde spirituel puisque ses habitants sont des esprits revêtus de corps humains. Mais il existe encore un autre monde d’esprits qui est l’asile temporaire des esprits qui, à la mort, ont quitté leur corps.
    C’est là un état intermédiaire pour un lieu intermédiaire entre la gloire lumineuse des plus hauts cieux, et l’espèce d’obscurité et de ténèbres des enfers. Il s’y trouve d’innombrables degrés d’existence et l’âme est conduite à celui auquel ses progrès d’ici-bas l’ont préparée. C’est là que des anges préposés à ce service instruisent l’âme pendant un temps plus ou moins long jusqu’à ce qu’elle aille rejoindre les bons esprits dans une plus grande lumière, ou les malins esprits dans une profonde obscurité et qui ont la même nature et la même mentalité.
     


    Source : http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/Textes/index.html

    Texte provenant de :Myriamir


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3286
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Pour nos défunts et toutes les âmes du Purgatoire

    Message par Gilles le Jeu 29 Sep - 19:58

             

    Grand Dieu, qui êtes notre Père, vous êtes aussi le Père de nos pauvres frères qui gémissent dans les flammes du Purgatoire; daignez jeter sur ces âmes souffrantes un regard de bonté. Que votre Saint Nom soit éternellement glorifié par leur prompte délivrance.

    Qu'ils entrent au plus tôt, si tel est votre volonté, en possession de votre céleste royaume. Donnez-leur, s'il vous plaît, en ce jour le Pain qu'ils désirent, afin qu'après être nourris du pain de douceur, ils soient rassasiés du Pain vivant dont ils sont affamés, et qui est la possession de vous-même.

    Nous implorons aussi votre miséricorde pour nos frères, nos parents, nos amis, et pour nos bienfaiteurs. Préservez-nous, Seigneur, de ces flammes. Aidez-nous pour ne pas abuser de votre bonté. Aidez-nous pour résister aux tentations. Délivrez-nous du péché pour ne pas mériter d'être privé, lors de notre mort, de votre Très Sainte et éternelle présence. Ainsi soit-il.


    Source : Purgatoire - Notre-Dame de Fatima : Prieres



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3286
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Pour nos défunts et toutes les âmes du Purgatoire

    Message par Gilles le Ven 30 Sep - 18:52



    « Prière pour nos Défunts » du Père Jean Galot

    « Ils sont plus près de nous depuis qu’ils sont partis vers Ta demeure, Père. Ils ont trouvé en Toi un Amour supérieur qui leur fait prendre part à toute notre vie. Ils sont plus près de nous, car ils peuvent nous voir, eux qui sont invisibles, d’un regard tout nouveau rempli de Ta lumière, qui nous rejoint partout et nous suit pas à pas. Ils sont plus près de nous, ceux qui semblent se taire, et ne plus rien entendre ; ils écoutent nos cœurs pour cueillir nos désirs et de les présenter en gerbe de prière. Ils sont plus près de nous ; nous ne pouvons sentir toute leur sympathie, mais elle est efficace, et fidèle à toute heure ; elle nous accompagne en nous menant vers Toi. Ils sont plus près de nous, ceux qui nous ont quittés pour un monde meilleur. Ils veulent partager ce qui fait leur bonheur ; ils éveillent en nous l’ardeur de l’espérance. Ainsi soit-il ! »

    Révérend Père Jean Galot (1919-2008)


    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3286
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Pour nos défunts et toutes les âmes du Purgatoire

    Message par Gilles le Sam 1 Oct - 21:59



    « Priez pour les âmes du purgatoire ; priez pour qu’elles reçoivent les grâces de libération et de délivrance. Priez pour tous ces petits enfants qui sont avortés. Vous ne voyez pas le vent, mais vous ressentez tous ses bienfaits, et ces âmes aussi ressentiront tous les bienfaits de vos prières.

    Que votre vie soit au service de Dieu. Votre récompense sera grande dans le Ciel. Vous ne pouvez imaginer tout l’amour par lequel vous serez comblés. Vous vous réjouirez d’avoir souffert et d’avoir tout offert pour ces âmes. Priez et priez, mes enfants. Vos prières attirent beaucoup de grâces.


    Louez et bénissez le Seigneur d’avoir fait de vous des cœurs priants, car seuls et sans grâce vous ne pouvez y arriver. Seule l’aide du Ciel peut vous amener à prier avec autant d’amour. Par vous-mêmes vous en êtes incapables, car c’est par la grâce que vous êtes devenus des cœurs priants.


    Je vous bénis au nom du Père, du Fils et de l’Esprit-Saint. Ainsi soit-il. »

    Message de la Vierge Marie reçu par Micheline Boisvert




    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3286
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Pour nos défunts et toutes les âmes du Purgatoire

    Message par Gilles le Dim 2 Oct - 18:45



    Prions pour les défunts


    Le 2 particulièrement et durant le mois de novembre, nous devons prier pour nos défunts. Certains chrétiens posent sur leur tombe de famille une plaque « regrets éternels », mais était-ce bien sincère ? Ces regrets durent un an, peut-être deux… cette éternité des regrets est la plupart du temps de bien courte durée. On oublie assez vite nos défunts parce qu’on n’est pas suffisamment chrétien, et parce qu’on a peur de la mort. Comment ne pas avoir peur de la mort. Comment ne pas avoir peur de la mort lorsqu’on ne pense qu’à jouir de la vie ? On veut jouir de la terre, des plaisirs, et on oublie de penser à l’immortalité de l’âme ! On a éloigné les cimetières des villes et même des villages alors qu’autrefois, la société étant plus chrétienne, ils entouraient l’église. Il était facile, alors, de vivre dans l’intimité de ses morts.
     
    Nous devons aimer nos cimetières, car nous y sentons une présence : la présence de corps, qui furent les temples de l’âme et du Saint-Esprit, qui retournent à la terre, d’où ils sont sortis, et qui ne sont plus que pourriture et poussière. Ils nous rappellent la sentence qui fut portée contre l’homme au paradis terrestre « Tu mourras de mort ». Bientôt, notre corps viendra reposer dans l’attente de la résurrection de toute chair.
     
    Au cimetière, nous pensons aux âmes de nos chers défunts. Où sont-elles ? Au ciel ? Il faut être si pur pour en franchir les limites ! Ne vont droit au ciel que les âmes qui meurent dans un acte de parfait amour de Dieu. Certes, nul d’entre nous ne voudrait que l’âme d’un être aimé fût en enfer ! C’est pourquoi nous allons les chercher dans les abîmes du purgatoire. Oh ! Que ce dogme est consolant ! Le purgatoire est le vestibule du paradis. Ce dogme est sanctifiant, consolant ! Le purgatoire est le vestibule du paradis. Ce dogme est sanctifiant, car la pensée du purgatoire a orienté tant d’âmes vers la perfection.
    L’Eglise universelle affirme l’existence du purgatoire lorsqu’elle « prie pour les défunts afin qu’ils soient délivrés de leurs péchés » (Macch. XII, 46). Dans le purgatoire, nous le savons, les âmes souffrent ! Je ne vous décris pas leurs peines, ce serait œuvre de pure imagination. Mais nous en connaissons la plus grande : la privation de Dieu.
     
    Tous les chrétiens, unis par la charité, sont membres d’un seul corps, l’Eglise corps mystique du Christ : et dans un corps, les membres peuvent s’aider mutuellement. Nous pouvons soulager les âmes du purgatoire par nos prières, la messe, l’aumône, l’application des indulgences. C’est principalement par le Saint Sacrifice de la Messe où se renouvelle sans cesse le sacrifice du Calvaire que les âmes sont délivrées du purgatoire ; là, le Fils de Dieu s’immole toujours comme rançon pour les pécheurs et donc pour les âmes du purgatoire qui ont besoin de se purifier. L’Eglise nous l’a toujours enseigné dans ses conciles et elle l’a défini dans la liturgie : « Memento, Domine… » «  Souvenez-vous, Seigneur, de vos serviteurs et de vos servantes qui sont partis avant nous et qui dorment dans le sommeil de la paix » ; et encore « Agneau de Dieu, qui enlevez les péchés du monde, donnez-leur le repos éternel ! » Par nos suffrages, par notre assistance à la Messe et notre prière se répand sur les âmes du purgatoire la vertu du sang de Jésus-Christ.
     

    La Sainte Messe est le plus efficace soulagement des âmes du Purgatoire, le plus salutaire. Le concile de Trente a déclaré : « Les âmes du Purgatoire sont secourues par les suffrages des fidèles, principalement par le Sacrifice de l’autel. » Deux siècles auparavant saint Thomas d’Aquin disait : « Selon l’usage général, l’Eglise sacrifie et prie pour les défunts et ainsi les libère promptement du purgatoire. » Alors il nous importe de prendre une bonne résolution pour ce mois de novembre : celle de ne pas oublier ces âmes souffrantes pour les tirer du gouffre où elles gémissent dans l’attente de leur délivrance. Pourquoi chacun ne pendrait-il pas la résolution d’assister à une messe, à deux, ou même tous les jours, en semaine, pour la délivrance des âmes du purgatoire ? Ne nous contentons pas de la messe obligatoire du dimanche ! Venons en semaine : une messe, une communion a d’autant plus de valeur qu’elle nous a coûté un effort !
     
    L’Amour de Dieu nous le commande. Notre-Seigneur a dit que tout acte de charité fait envers le prochain, il le reçoit comme fait à lui-même. S’il y a grande joie dans le ciel pour un pécheur qi se convertit, à combien plus fort raison lorsqu’un élu fait son entrée dans la Cité Sainte ! C’est donc procurer un accroissement de joie aux bienheureux que de grossir leur nombre en délivrant des âmes du purgatoire. C’est un devoir de charité fraternelle, de reconnaissance envers des parents, des amis envers qui nous sommes redevables ; ce peut-être un devoir de justice parfois, car qui sait si des âmes n’expient pas des fautes que nous leur aurions fait commettre… ? En tout cas, c’est notre intérêt car si nous avons pratiqué la charité envers les défunts, eux-mêmes, au ciel, ne pourront pas nous oublier et Dieu nous fera miséricorde.
     
    En voici un exemple : L’écrivain Rosignoli raconte le fait suivant, qui se passa au 19e siècle. Une pieuse servante faisait dire tous les mis une messe pour les âmes du purgatoire, et autant que possible elle assistait à cette messe, priant ardemment, surtout pour l’âme qui était la plus près d’être délivrée. Plus tard ses maîtres s’établirent à Paris ; elle les y suivit, y tomba malade, perdit sa place peu à peu consuma ses épargnes. Lorsqu’elle fut rétablie, elle n’avait plus qu’un franc.
     
    Sa première course fut pour visiter une église avant de chercher une place. Elle entra à Saint-Eustache, juste au moment où un prêtre célébrait ma messe. Aussitôt elle se souvint que pendant ce mois elle n’avait pas encore fait dire de messe pour les morts. Elle aurait volontiers donné son franc, mais que lui resterait-il pour vivre ? Pendant quelques instants son âme fut en proie à une lutte douloureuse, mais enfin elle se décida malgré tout à faire dire une messe. Elle se rendit à la sacristie et remit l’argent à un prêtre, qui lui promit de dire la messe à son intention. Elle assista à la messe et implora le secours de Dieu pour les âmes du purgatoire et pour elle-même.
     
    Au sortir de l’église, tandis qu’elle cherchait anxieusement un bureau de placement, elle vit venir à elle un jeune homme élancé et pâle qui lui demanda : « N’est-ce pas vous qui cherchez une place ? Allez chez Madame N., telle rue, tel numéro, je crois que vous y serez bien. » Puis le jeune homme disparut dans la foule. Vers midi, la pieuse servante se rendit à la maison indiquée et arriva juste au moment où l’ancienne bonne, un paquet de linge à la main, venait de partir. La servante sonna et une vieille dame ouvrit la porte en disant : « Que désirez-vous ? » La servante répondit : « Madame, ce matin un jeune homme m’a dit de me présenter ici parce que vous avez besoin d’une bonne. » La dame parut étonnée. « Chose étrange, fit-elle, ce matin il ne me fallait encore personne, il n’y a qu’une demi-heure que j’ai renvoyé cette fille insolente. »
     
    La dame lui posa quelques questions qui prouvèrent à l’évidence qu’il n’y avait pas erreur. Elle fit entrer la nouvelle bonne, qui lui raconta tout ce qui s’était passé. Pendant qu’elle parlait, ses yeux rencontrèrent un portrait qu’elle reconnut tout de suite. « Voilà, dit-elle, à la dame, le jeune homme qui m’a envoyé ici. – C’est mon fils, répondit la dame, mais il est mort depuis deux ans. » Peu à peu, toute l’affaire s’expliqua, lorsque la servante raconta sa détresse et la messe qu’elle avait offerte pour les âmes raconta sa détresse et la messe qu’elle avait offerte pour les âmes du purgatoire. La dame reconnut que le bon Dieu avait aidé miraculeusement la pauvre bonne à cause de sa piété envers les âmes du purgatoire, et elle la traita comme son enfant.
     
    Il est évident que les âmes du purgatoire sont reconnaissantes envers leurs bienfaiteurs. Il est donc utile de prier souvent pour que Dieu abrège leurs peines.

    Source : Prions pour les défunts - Le.blog.catholique.de.Véronique - Overblog



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3286
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Pour nos défunts et toutes les âmes du Purgatoire

    Message par Gilles le Lun 3 Oct - 17:41




    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3286
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Pour nos défunts et toutes les âmes du Purgatoire

    Message par Gilles le Mar 4 Oct - 19:20



    Prier pour nos défunts

    Le 2 novembre, au lendemain de la fête de la Toussaint, l’Église commémore ses fidèles défunts. La messe est célébrée pour tous les défunts de l’année écoulée. Ce jour est traditionnellement consacré à une visite familiale au cimetière et à l’entretien des tombes.

    La prière pour les morts appartient à la plus ancienne tradition chrétienne. C’est une prière par laquelle nous demandons que les défunts soient introduits dans la gloire de Dieu. A chaque messe, l’Église prie pour ceux qui sont morts. Elle prie d’abord “pour tous ceux qui reposent dans le Christ“ et elle élargit sa prière “à tous les morts dont seul le Seigneur connaît la foi.“(Prière Eucharistique).

    Depuis les origines, l’Église a le souci d’assurer aux défunts une sépulture digne, par respect du corps et en témoignage de l’espérance de la résurrection. Le mot cimetière signifie « lieu de repos ». La tombe avec sa croix rappelle cette espérance chrétienne.

    La commémoration des défunts est l’occasion particulière pour les familles de prier pour leurs proches qui sont morts, en demandant au Seigneur de les accueillir et à Marie et à tous les saints de les accompagner. Ce jour-là, les familles vont souvent se recueillir sur les tombes de leurs proches et déposer des fleurs, signe de vie. C’est un moment important pour faire mémoire de ceux qui nous ont quittés dans l’espérance de les rejoindre un jour auprès de Dieu. Dans certains lieux, l’Église convie les familles touchées par le deuil au cours de l’année, à venir prier le 2 novembre. Les noms des défunts dont les obsèques ont été célébrées dans l’année, sont rappelés.




    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3286
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Pour nos défunts et toutes les âmes du Purgatoire

    Message par Gilles le Jeu 13 Oct - 16:08



    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)
    avatar
    Gilles
    Responsable information catholique

    Masculin Messages : 3286
    Date d'inscription : 22/01/2016
    Age : 62
    Localisation : Ville de Québec - P.Q. Canada
    Idéal : Mourir en étât de grâce !

    Re: Pour nos défunts et toutes les âmes du Purgatoire

    Message par Gilles le Ven 18 Nov - 18:58









    _________________
    "Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles." (Apocalypse 21:4-5)

      La date/heure actuelle est Dim 23 Juil - 16:45