Forum catholique l'Imitation de Jésus-Christ

Bienvenue sur le Forum catholique
l'Imitation de Jésus-Christ!

Ce forum est un lieu d'échanges dédié à l'approfondissement de la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ.

On peut y partager des témoignages personnels, proposer des méditations, se questionner sur la Bible et les différents enseignements de l'Église catholique, demander et apporter de l'aide dans le cheminement de l'âme vers Dieu, etc.

Forum d'échanges visant à approfondir la foi catholique, afin de toujours mieux connaître, aimer et servir Jésus-Christ


    TOUTES TOUS A LA SUITE DE JESUS

    Partagez

    etienne lorant

    Masculin Messages : 108
    Date d'inscription : 05/04/2016

    TOUTES TOUS A LA SUITE DE JESUS

    Message par etienne lorant le Lun 30 Mai - 11:18

    Le lundi de la 9e semaine du temps ordinaire

    Deuxième lettre de saint Pierre Apôtre 1,2-7.

    Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 12,1




    La sainteté de Dieu est telle qu'elle ne connaît pas et quelle ignore la malice des hommes. Ou bien elle l'a connue et la connaît, mais cette connaissance n'interfère d'aucune façon dans le projet divin de salut pour les hommes : Dieu ne voudrait pas en perdre un seul. 

    Dans la parabole de la vigne, les serviteurs sont les nombreux prophètes qui connurent, chaque fois des refus avec une gradation dans dans les moqueries, les humiliations et les souffrances.  Véritablement, les juifs, dans l'ancienne alliance, n'ont jamais cessé de détourner et de capter à leur avantage tout ce qui pouvait l'être. La méthode, les politiciens de tous les temps la connaissent : ne suffit-il pas souvent de déplacer un signe de ponctuation dans un texte pour en détourner le sens ? 

    Du reste, ce que dit Jérémie devrait suffire à nous éclairer sur ce qu'il a dû subir : 

    Malheur à moi, ô ma mère ! Pourquoi m’avoir enfanté, moi qui suis un élément de contestation et de dispute pour tout le pays ? Je ne suis le créancier ni le débiteur de personne, et pourtant tout le monde me maudit ! Quand je rencontrais tes paroles, Seigneur, je les dévorais ; elles faisaient ma joie, les délices de mon cœur, parce que ton nom a été invoqué sur moi, Seigneur, Dieu de l’univers. Jamais je ne me suis assis dans le cercle des moqueurs pour m’y divertir ; sous le poids de ta main, je me suis assis à l’écart, parce que tu m’as rempli d’indignation. Pourquoi ma souffrance est-elle sans fin, ma blessure, incurable, refusant la guérison ? 

    Mais après la mort et la résurrection de Jésus et l'effusion de l'Esprit saint, ce ne sont plus chez les fraudeurs que sont envoyés les apôtres, mais simplement auprès de de femmes et d'hommes qui ne connaissaient pas Dieu.  Mais ils ne connaissaient que des dieux païens, tous versatiles, terrifiants et sanguinaires le plus souvent.  La découverte du message chrétien, avec un Jésus qui s'est fait homme, qui a supporté de bout en bout des persécutions et qui a même prié pour ses bourreaux... a bouleversé toutes les croyances et continue de renverser "les tables des changeurs"....

    La situation actuelle, en Europe comme partout, promet "de la sueur, du sang et des larmes", sans pour autant que la Parole change : "Courage,  j'ai vaincu le monde" !


    .

      La date/heure actuelle est Dim 19 Nov - 3:55